Ingrid BETANCOURT (Colombie/France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ingrid BETANCOURT (Colombie/France)

Message  gallo le Dim 30 Nov 2008 - 10:07

De : Bernie (Message d'origine) Envoyé : 11/01/2004 15:21
Vous vous intéressez à la Colombie ? Lisez donc La rage au coeur d'Ingrid Betancourt.

Vous saurez tout sur sa biographie et tout sur son combat contre les partis politiques corrompus de son pays. Le livre se lit un peu comme un roman avec des scènes attachantes (comme ses conversations avec l'usage de la "webcam" qu'elle a avec ses enfants qui, pour leur sécurité, ne peuvent vivre avec elle, ou bien encore ses relations avec son père ou sa mère) mais aussi comme un documentaire politique car il ne faut pas oublier qu'Ingrid Betancourt est sénateur en Colombie.
Je note ce livre 5/5. Je pense qu'il vaut mieux connaître un peu les problèmes poltiques de la Colombie pour bien suivre. Vous noterez l'extrait d'un poème de Pablo Néruda sur la couverture du livre.


De : Bernie Envoyé : 12/01/2004 08:15
Ingrid Betancourt croit en son combat contre la corruption, contre la drogue et cela l'améne à se "sacrifier". Son mariage avec Fabrice s'est terminé en divorce non parce qu'elle ne l'aimait plus mais parce qu'elle ne pouvait renoncer à ses idéaux politiques et lui désirait qu'elle s'implique moi pour protéger leur vie privée. Son second mariage avec Juan Carlos en 1997 "marche" mieux parce que Juan Carlos a cette même fougue et qu'elle n'a pas d'enfant avec lui. Je joins une photo sur laquelle on voit Ingrid Betancourt avec Lorenzo et Mélanie.

A noter que les propres parents d'Ingrid se sont aussi séparés parce que la maman d'Ingrid,Yolanda Pulecio, est aussi "une battante".
Pour encore plus d'informations, tu peux aller sur le site : http://www.csaffluents.qc.ca/rmi/projets/monde/secours.htm


Réponse
De : goelande76 Envoyé : 24/01/2004 06:57
j'ai lu egalement le livre . c'est à la fois l'histoire d'un pays mais aussi le combat d'une femme entre son désir d'être mère, amoureuse et militante
très beau livre . écrit simplement mais avec tact et beaucoup de sentiments.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ingrid BETANCOURT (Colombie/France)

Message  noemiejardine le Lun 4 Avr 2011 - 8:52

Même le silence a une fin




  • Broché: 689 pages
  • Editeur : GALLIMARD (21 septembre 2010)
  • Collection : Blanche
  • ISBN-10: 2070126641
  • ISBN-13: 978-2070126644

Présentation de l'éditeur



Le 23 février 2002, Ingrid Betancourt est enlevée par les FARC. Un
calvaire commence, qui prendra fin six ans et demie plus tard, le 2
juillet 2008. Ingrid
Betancourt décrit avec précision sa captivité aux mains des FARC. Le
récit débute par une impressionnante scène, décrivant l une de ses cinq
tentatives d évasion. Le lecteur est ainsi fixé à la fois sur la
détermination de la prisonnière, et sur la dureté de ses conditions de
détention. On revient ensuite au début de l histoire, qui suivra dès
lors le fil chronologique, à commencer par la journée du 23 février
2002. De cette litanie de journées semblables, Ingrid Betancourt
parvient à faire un récit captivant de bout en bout. Elle nous plonge
dans la vie quotidienne de la jungle, rendant presque palpables l'attente et l'angoisse, décrivant de façon très nuancée ses geôliers,
qui pour la plupart ont l âge de ses propres enfants. Elle raconte les
évasions ratées, les humiliations permanentes dues à la promiscuité et
à la cruauté de certains gardes ou commandants de camps successifs, les
conditions de vie épouvantables, la fuite permanente, les malaises et
les maladies, les périodes de découragement. Chaque tentative d'évasion
entraîne des traitements toujours plus violents, mais aussi les
reproches de ses codétenus, qui la rendent responsable de l'aggravation
immédiate de leurs conditions. Il y a aussi des moments inattendus de
joie (la confection de ceintures tressées en fil de nylon, la broderie,
la lecture de la Bible ou de Harry Potter, le gâteau d'anniversaire
confectionné pour la date de naissance de la fille d'Ingrid, les
geôliers soudain se mettant à danser avec la grâce des adolescents qu'ils sont...). Et puis des amitiés fortes qui naissent contre toute
attente dans ce monde cruel. Le lecteur est introduit dans l'intimité
de ce petit monde en loques, errant sous les pluies diluviennes dans
une jungle peuplée d insectes monstrueux, ravagée par les maladies, où
les humains sont placés dans un redoutable face à face avec eux-mêmes,
leurs faiblesses, leurs mesquineries, leurs terreurs, mais aussi leurs
convictions et leurs espoirs. Une amitié très forte liera Ingrid à
Lucho, l'un de ses codétenus, avec qui elle s'évadera : cinq jours
hallucinants dans une forêt sans fin, avant d être repris par des
geôliers qui ne tarderont pas à se transformer en bourreaux. Cercle
après cercle, nous sommes conviés à un voyage infernal où l humanité
pourrait se perdre, et où elle puise au contraire les raisons
essentielles de s affirmer. Même le silence a une fin restera sans
doute comme un des grands textes de la littérature concentrationnaire.
Il ne s'agit pas simplement d'un récit-choc, mais d'un vrai livre,
profond et beau. Il décrit une aventure humaine qui reste palpitante
malgré son caractère atroce, et un itinéraire spirituel qui force le
respect.

J'étais très réticente....la personne m'agace prodigieusement quand je la vois à la TV....ne sais pas vraiment pourquoi.
Et là, miracle! ai trouvé ce livre vraiment passionnant et bouleversant!
sans pathos, authentique, j'ai admiré le désir de cette femme de faire de tout ce qui lui arrive une possibilité d'apprendre....
d'apprendre à mieux se connaître et à changer, si tant est que l'on puisse changer.
C'est un livre noir, très noir,
quand on se rend compte que ses geôliers n'étaient que des gosses, que la plupart avaient l'âge de son fils,
qu'ils trouvaient plaisir à humilier.....
l'analyse des rapports de force est vraiment très intéressante.
Bref, un récit qu'on ne lâche plus.

personnellement, ce qui m'a permis de continuer malgré l'horreur...c'est de savoir que tout finit bien....
enfin bien, pour celles et ceux qui ont été libérés,
combien d'autres restent aux mains des FARC et dans ces conditions absolument abominables?
la vie est une tombola....
c'est bien vrai....et me dis que ma tombola à moi est quand même drôlement chanceuse.

4.5/5


avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ingrid BETANCOURT (Colombie/France)

Message  Enza le Dim 28 Oct 2012 - 9:05

Et bien je suis complétement du même avis que Noemiejardine.

Si j´ai lu ce livre, c´est parce qu´une amie en qui je peux faire confiance pour ses gôuts littéraires m´en avait parlé. Moi aussi, lorsque je la voyais à la TV, elle m´enervait, en faisait un peu trop Ingrid Betancourt.
Mais ce livre...m´a tenue en halaine pendant 2 semaines. Je rêvais toutes les nuits que j´étais aussi dans la fôret amazonienne.
Otage dans la fôret, pendant 7 années, il fallait sans arrêt changer d´endroits, vivre dans un endroit complétement hostile, humide et boueux.
Ingrid Beancourt décrit ses rapports avec les co-otages, avec ses geôliers. Elle raconte ses tentaives d´évasions, les punitions qui s´en suivaient. Sa force et sa détermination sont tout simplement incroyables.

5/5
avatar
Enza

Nombre de messages : 23
Age : 33
Location : Düsseldorf
Date d'inscription : 19/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ingrid BETANCOURT (Colombie/France)

Message  catimini le Dim 28 Oct 2012 - 9:28

Merci Enza et Noemie pour vos critiques, je le note dans ma LAL.

_________________
Lecture en coursLa chambre des curiosités de Douglas Preston et Lincoln Child
avatar
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 43
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ingrid BETANCOURT (Colombie/France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum