Stefano BENNI (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stefano BENNI (Italie)

Message  gallo le Dim 30 Nov 2008 - 8:23

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 02/05/2004 19:20
LE BAR SOUS LA MER de Stefano BENNI
(210 p/ed Actes sud)

Résumé : Le narrateur suit un homme qui se jette dans la mer. Il plonge pour le ramener à la surface et découvre sous les eaux un bar où il est invité à entrer pour écouter les histoires de tous les personnages qui s'y trouvent...

Mon avis : Chaque conteur raconte une histoire dans le style d'un auteur connu comme Melville, Poe, A.Christie etc...C'est bien le seul livre que j'ai lu où le dessin sur la couverture fait partie du récit. En effet chaque histoire est identifiée par un personnage présent sur cette couverture tel que le récit du premier homme au chapeau, le récit du barman, et même le récit du chien noir et le récit de la puce du chien noir...On y trouve des histoires totalement farfelues se déroulant à Zuydingue "célèbre pour ses betteraves et ses menteurs", une histoire délirante de martien égaré sur terre et les aventures d'une certaine Priscilla Mapple. Parfois un des conteurs fait une petite apparition en tant que figurant dans le récit d'un autre. C'est drôle, poétique, émouvant parfois et surtout très inventif. Bref, on ne s'ennuie jamais.

Ma note : 4/5


De : 2550Chimère Envoyé : 25/10/2005 21:05
ACHILLE AU PIED LEGER de Stefano BENNI
Ed Actes Sud/279p, Trad : Marguerite Pozzoli

Résumé : Ulysse est un auteur en mal d'inspiration travaillant comme lecteur dans une petite maison d'édition u nom de Forge. Or un jour, il reçoit un courrier d'un certain Achille qui souhaiterait le rencontrer. Il accepte le rendez-vous et fait alors connaissance avec un jeune homme handicapé. Une amitié très forte va naître entre eux et bouleverser leurs existences.

Mon avis : Inventif, drôle, émouvant aussi, ce sont les adjectifs qui qualifient le mieux ce roman où l'auteur semble énormément se faire plaisir en jouant avec le Verbe : "Au bout de la rue, on entendit un cri rauque et débouchant d'un virage en pente légère, apparut le dragon-chenille. Perçant de ses yeux jaunes le mur de brouillard, il se dirigea vers ses proies, balançant sa tête monstrueuse. Il mesurait plus de dix mètres de long, était rouge sang, avec six pattes ridées sur lesquelles il galopait à toute vitesse entre les files de voitures garées. Lorsqu'il fut près de l'abri, il fit clignoter un petit oeil jaunâtre sur la partie droite de son mufle-un clin d'oeil chargé d'un désir obscène. Puis il s'arrêta en faisant crisser ses crocs devant les humains incapables de fuir, paralysés par la terreur".(extrait-description d'un autobus version Stefano Benni). Et puis il y a cette idée extraordinaire de donner un nom en rapport avec la mythologie grecque ou latine à chaque personnage du roman ce qui permet de jouer sur ce que l'on sait de ces références. Il est bien évident que le directeur de Forge la maison d'édition ne peut pas s'appeler autrement que Vulcain. Mais c'est la relation Achille-Ulysse qui fait l'intérêt de cette histoire. Achille du fait de son nom est destiné à la tragédie comme il le dira lui-même mais son passage dans la vie d'Ulysse va forcer celui-ci à enfin agir pour réaliser ses rêves.

Ma note : 5/5


De : Sahkti1 Envoyé : 02/03/2006 20:39
Stefano BENNI - Saltatempo
Editions Actes sud, ISBN 2742744673

J’avais lu et aimé Spiriti de Stefano Benni. Une fois encore, je regrette de ne pouvoir manier la langue de Dante et m’amuser de la poésie du langage italien de Benni. Ce doit être encore plus beau qu’en français. Ce livre est un petit bijou de douceur, de lucidité, une leçon de vie très utile. Saltatempo est un jeune homme qui vit avec son temps, qui sait que les horloges des gares ou des bureaux dictent le temps officiel, mais qu’en chacun de nous travaille une horloge interne bien moins docile, dictant nos états d’âme, nos coups de cœur, rythmant nos pas et notre vie. Sa philosophie : c’est avant tout cette horloge qu’il faut écouter. Et il a raison ! Même si la vie trépidante qui nous enferme dans un moule sociétal ne nous le permet pas tout le temps, ni souvent.
Saltatempo vit en harmonie avec son horloge intérieure. Cela lui permet de respirer l’odeur des fruits, de humer le vent, de discerner la poésie dans chaque objet du quotidien, mais il faut dire que ce mode de vie ne l’aide pas pour le reste : ses retards sont fréquents, son air "tout le temps dans la lune" a le don d’agacer… bref, difficile de concilier les deux.
Peu importe, cette horloge magique qu’il a reçu un jour de promenade montagnarde de la main même d’un dieu, il lui fera confiance jusqu’au bout ; elle lui permet de lire non seulement l’heure présente, mais aussi la passée et la future. Ces sauts dans l’espace-temps sont accompagnés de scènes de vie croustillantes, on hésite entre Don Camillo et Pagnol dans cette ambiance déjantée de village, de luttes mesquines, de match de foot, de maire corrompu et de curé pas commode du tout.
Portrait poétique que celui de Saltatempo, un héros hors norme auquel nous aimerions tous ressembler, tout en nous disant que c’est impossible. Prétextes imaginaires ou pieux mensonges ? Allez savoir, la vie actuelle empêche peut-être de rêver la vie qu’on imagine être la plus belle.
Benni nous invite à essayer. Ma foi… ça donne très envie de tenter le coup !

Ma note: 5/5


De : Cryssilda_ Envoyé : 06/06/2006 18:12
Le bar sous la mer de Stefano Benni
Editions Babel
- Italie -

Je vous ai mis la couverture du livre car elle fait partie intégrante de l'histoire. Un premier personnage arrive par hasard dans Le bar sous la mer et il se retrouve parmi tous les personnages présents sur la couverture. Chacun à son tour va raconter une histoire (même la puce qui se trouve sur le chien noir!). Du coup, on se retrouve avec un recueil de nouvelles, mais quelques personnages et quelques lieus sont récurrents.

J'ai beaucoup aimé ce livre! J'aime beaucoup le style de l'auteur, complètement délirant, plein d'humour et de farfelu à toutes les pages et totalement inattendu (l'histoire de la puce est excellente pour ça, celle de La guitare magique également). Stefano Benni y va également avec le travestissement des genres littéraires : On croit tomber dans du Agatha Christie ou du Barbara Cartland au début d'une nouvelle, et hop, d'un coup ça prend un tournant totalement inattendu!

Une lecture que je recommande à tous, et pour sûr, je relirai du Stefano Benni!

Note : 4/5

Cryssilda


De : Diantre65 Envoyé : 14/06/2007 04:40
Achille au pied léger de Stefano Benni
Ed. Actes Sud 279 pages.

J'attendais beaucoup de ce livre après avoir lu l'excellente critique de Chimère (ci-haut).
Pour ce qui est du résumé, je vous conseille donc son résumé.
Mais pour l'appréciation.....oufff...comme quoi tous les goûts sont dans la nature !

Je n'ai tellement pas aimé ce roman, que finalement , après maints efforts, j'ai abandonné la lecture après les 2/3. Peut-être que je ne suis pas assez cultivé ni intelligent pour apprécier toutes ces références à ces personnages de la mythologie (qui ont eu l'air de beaucoup plaire à Chimère) , mais bon, moi la mythologie ça m'a toujours grandement ennuyé, alors là, imaginez un peu mes baîllements devant tous ces noms barbares devant lesquels, je l'admets , je suis un inculte.
Mais il y a aussi une autre raison qui m'a fait décrocher : le personnage de Achille, cet handicapé hydrocéphale, qui bouillonne de haine , de véhémence, de méchanceté , de frustration devant la vie.....etc....Tout à fait détestable et absolument pas attachant. Puis son frère Phébus, qui lui, est un arrogant arriviste qui en a marre de son frère et qui voudrait bien le voir disparaître sur la planète Mars, car trop encombrant pour sa carrière politique en devenir, bref, un personnage arriviste et antipathique, dépourvu de qualités de coeur et de compassion devant son frère malade. Ce soir, j'ai laissé tomber, en prenant conscience que leur sort à eux tous, m'indifférait totalement.

Puis il y a dans ce livre une abondance de termes, de mots tout à fait inconnus, et totalement introuvables dans 3 de mes dictionnaires, ici chez moi. Alors, la traductrice aurait dû mentionner en début de bouquin lequel des dictionnaires il aurait fallu se procurer.....J'ai toujours eu horreur de ça, ce que moi j'appelle du grand verbiage inutile , qui on dirait est juste mis sur ces pages pour vouloir nous épater, nous en montrer.

Je me suis permis de livrer quand même mon appréciation, même si j'ignore si j'en avais le droit , n'ayant pas terminé ma lecture . Je tenais juste à vouloir montrer qu'une opinion, c'est tellement personnel, que parfois il nous arrive de nous faire jouer des tours en salivant devant des coups de coeur qu'ont eus d'autres lecteurs.
C'est donc pour cette raison que je ne me permet pas de donner une note pour ce roman...

Dommage......
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Achille au pied léger

Message  Invité le Mer 4 Fév 2009 - 10:02

Achille au pied lèger Stefano Beni Babel 2008 04/02/09
SP 276 P.
Un auteur nommé Ulysse essaye de trouver l'inspiration,il travaille pour une maison d'édition nommée Forge,comme lecteur de manuscrits avant de les faire paraître,il aime les femmes ,particulièrement Pilar une jeune beauté.Ulysse gère difficilement sa vie car des endormissements le surprennent ,que ce soit sur un banc,dans l'autobus et dans ses rêves ,les auteurs des manuscrits l'interpellent ,veulent être lus et savoir s'ils seront publiés.Ulysse toujours angoissé vit dans le monde de l'Italie peuplée de sans-papier ,le monde de l'industrialisation ou chacun se demande de quoi sera fait le lendemain.Mais voici qu'il reçoit une lettre d'un certain Achille lui disant qu'il ne peut se déplacer ,lui donne rendez-vous chez lui.Ulysse tout d'abord hésitant s'y rend sans se douter que sa vie monotone va être bouleversée par cette rencontre.car Achille est un jeune homme cynique,qui ne sait pas marcher,est difforme,son physique pourrait faire peur ,il est atteint d'une maladie grave mais est doté d'une intelligence remarquable.Une grande amitié naît entre les deux hommes ,Achille propose qu'Ulysse lui raconte sa vie et ses amours,de son récit Achille écrirait le livre que ne parvient pas à écrire Ulysse.Une grande complicité va naître entre ces deux hommes qui va changer la vie d'Ulysse.

Un roman grotesque que je n'ai pas aimé,des situations loufoques malgré la gravité de certains thèmes .J'ai ressenti de la folie ,du fantastique etj'y ai lu beaucoup de propos scabreux.Une belle histoire d'amitié relève un peu le ton de ce roman c'est pour cela que l'ai lu jusqu'à la fin.Des thèmes tels que la perversité,le sexe,la maladie ,la souffrance côtoient l'humour ,l'amitié ,un roman dont je ne sais que dire de plus.
3,5/5
<table cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%"><tr><td width="100%"></TD>
<td id=INCREDISOUND vAlign=bottom align=middle></TD>
<td id=INCREDIANIM vAlign=bottom align=middle></TD></TR></TABLE>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stefano BENNI (Italie)

Message  Chantal le Dim 13 Sep 2009 - 20:10

SALTATEMPO : Stefano Benni
Babel - 415 pages.

Au milieu des années cinquante, un jeune garçon rencontre, alors qu'il " escarpagne" pour gagner son école, un Dieu gargantuesque qui lui offre une montre magique permettant de revivre des scènes du passé ou aussi bien de voir dans le futur. Alors il devient Saltatempo et grâce à cette bimontre, va pouvoir vivre le temps réel comme tout un chacun, mais aussi vivre selon sa propre horloge interne. Tout ceci est un prétexte pour nous relater toute l'enfance de ce héros qui va grandir à la campagne avec les enfants de son âge auprès d'un père veuf sculpteur de son état et surtout communiste, vivant de fêtes, de pêche, de matches de foot...jusqu'au départ pour la ville et le début des études. Il va vivre des tas d'expériences : amoureuses, érotiques, politiques, journalistiques....tandis que dans son village natal, la spéculation immobilière et le progrès inévitable font des ravages.

Quel roman rafraîchissant, à la fois profond et si léger et gai à lire ! Beaucoup de réalisme sur la société italienne et ses déboires politiques, mais aussi de la poésie, de la fantaisie, de l'humour (des clins d'oeil sur la vie) ont fait de cette lecture un très agréable contrepoids à cette période de rentrée un peu tristounette. J'ai énormément aimé.

5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2166
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stefano BENNI (Italie)

Message  Cocotte le Lun 14 Sep 2009 - 1:00

Stefano Benni fait déjà partie de ma LAL, mais je ne connaissais pas ce titre qui me tente beaucoup maintenant! Merci Chantal!
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 36
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stefano BENNI (Italie)

Message  Cocotte le Lun 31 Mai 2010 - 2:48

La dernière larme
(Babel, 2009, 232 pages)


Recueil de 27 nouvelles ou plutôt chroniques qui dépeint les travers de l’époque contemporaine.
Chaque nouvelle est liée par le ton employé par Stefano Benni, où l’ironie prime. La première nouvelle est d’ailleurs assez absurde. Une famille regarde en direct à la télévision l’exécution d’un des leurs. L’auteur déborde d’imagination et utilise même le fantastique. Ce sont d’ailleurs les nouvelles qui m’ont rejoint le moins. Le côté « impossible » m’agaçait. Comme plusieurs recueils de nouvelles, celui-ci ne fait pas exception en ce sens où les récits ne sont pas tous bons. Certaines nouvelles m’ont plue davantage alors que d’autres m’ont laissé de glace. En général, j’ai bien apprécié l’humour de Stefano Benni et sa façon de rendre la société dans laquelle il vit.

Ma note : 3,75/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 36
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stefano BENNI (Italie)

Message  Mousseline le Lun 31 Mai 2010 - 3:19

Il ne m'inspire pas cet auteur - en fait la littérature italienne ne m'inspire pas vraiment, j'aurais de la misère à trouver mon bonheur dans un thème "littérature italienne". Shocked

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stefano BENNI (Italie)

Message  Cocotte le Lun 31 Mai 2010 - 11:13

Moi non plus, ce n'est pas un type de littérature qui m'inspire beaucoup. J'aimerais bien relire Stefano Benni, mais un roman plutôt qu'un recueil de nouvelles.
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 36
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stefano BENNI (Italie)

Message  Lulu le Jeu 3 Fév 2011 - 16:29

Baol

Robert Laffont 1993 191 pages

Dans une société futuriste, un mage Baol doit aider le prestidigitateur Grapatax que le Régime fait passer pour mort.S'en suit une série d'aventures toutes aussi loufoques les unes que les autres.

Ce livre est un Ovni et je n'ai pas du tout accroché au style.L'histoire est absurde et l'auteur nous embarque dans son monde.On adhère ou pas!
Moi ce n'est pas du tout mon truc.Le livre étant court je l'ai quand même terminé.Je ne le conseillerais pas à quelqu'un qui veut découvrir la littérature italienne.Je suis déçue.

Ma note: 2/5
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 35
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

MMargherita Dolcevita, Stefano Benni

Message  anna44 le Mer 19 Oct 2011 - 19:48

Margherita Dolcevita, Stefano Benni
Actes Sud, 248 pages

Mon résumé : Margherita est une jeune fille italienne de 15 ans, un peu à l'écart de ses comparses du même âge, qui nous livre sous forme de journal quelques tranches de sa vie. A prime abord, tout paraît plutôt banal. Margherita est certes un peu esseulée, préfère les livres au shopping et a un regard un peu acerbe sur ses proches et sur son quotidien.
Sa vie va se trouver bouleversée à l'arrivée de ses nouveaux voisins, une riche famille qui fait construire une maison cube où de choses étranges vont progressivement se dérouler, embarquant sa famille dans une épopée aventureuse assez surprenante...

Mon avis : Il est difficile de faire la part du réel et de la fiction dans ce roman. Margherita relate-t-elle sa vie ou se laisse-t-elle déborder par son imagination débordante pour s'inventer une vie plus pimentée ?
Le livre se lit plutôt facilement malgré un choix de vocabulaire parfois surprenant mais j'ai eu beaucoup de mal à suivre le cheminement de la jeune fille. J'ai trouvé très peu d'intérêt au roman, les évènements sont un peu survolé ainsi que les sentiments des personnages et le tout manque profondément de cohérence et d'une ligne directrice fiable.

Ma note : 1,75/5

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stefano BENNI (Italie)

Message  noemiejardine le Lun 23 Juin 2014 - 9:14

la dernière larme

au contraire de Cocotte, ces nouvelles m'ont vraiment beaucoup plu.
Il est très doué Benni pour inventer des mondes étranges et décalés.
C'est assez inégal, comme dans tous recueils de nouvelles, il y a celles qui vous font rire aux larmes, d'autres qui vous laissent un peu plus perplexe, et celles qui vous enchantent.
Un auteur fabuleux à mon avis et comme Gallo, regrette de ne pouvoir lire en version originale...
4.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stefano BENNI (Italie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum