Vilhelm MOBERG (Suède)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Mousseline le Dim 30 Nov 2008 - 2:39

De : sereinejulie1 (Message d'origine) Envoyé : 15/02/2004 22:03

Vilhelm MOBERG - La saga des émigrants, tome 1, Éditions le livre de poche, 282 pages

Résumé: c'est la suède du X1X siècle dans le Smaland que l'auteur a choisi de décrire la vie en ce pays, le quotidien, les conditions de vie difficilles et les pérégrinations de quelques paysans contraints par la misère et leur condition de quasi-serfs de quitter la suède pour aller vers le nouveau monde: l'Amérique.

Mon avis: l'auteur rend hommage à ces émigrants et dépeint avec une langue précise, sans romantisme, une société fermée, congestionnée par la foi, gonflé par le souffle du malheur et de l'espoir. Ce qui retient dans cette histoire qui se lit à toute allure ce sont à la fois la vigueur, l'ampleur d'un récit comme une épopée et la tendresse du narrateur qui nous donne à ressentir la grandeur de ses héros et leur confusion.

Avec cette saga c'est un peu de la suède rurale qu'on comprend son intrépidité, son obsession de Dieu, ses contradictions, ses aspirations. L'auteur fait alterner le rire et les larmes, le documentaire et le poétique. Ce récit comporte 8 autres tomes

4.25


De : sereinejulie1 Envoyé : 16/02/2004 04:06
Voici un petit compte-rendu:

Wilhelm Moberg est né en Suède en 1898 et mort en 1873. Son oeuvre de romancier (il est encore aujourd'hui l'un des dramaturges suédois les plus joués) est marquée par le soucis d'inscrire la destinée de personnages quasi-réels dans leur contexte social et historique. Si ses récits de village ou ses romans épiques ont valeur documentaire, ils sont avant tout le cadre où évoluent des individus faits de chair et de sang, doués de liberté. Avec la saga des émigrants, il est au sommet de son art, mêlant peinture sociale et chaleureuse épopée humaine.


De : melodie74 Envoyé : 16/02/2004 04:34
Il y a un film suédois de Jan Troell sur cette saga. La traduction du film est Les Émigrants. Il me tentait justement. En lisant ta critique, il me tente encore plus! Je me demande toutefois si c'est les 8 tomes qu'ils ont condensés ou bien si c'est un tome en particulier...

J'ai lu une entrevue qu'a donnée Ingmar Bergman (grand réalisateur Suédois) et l'intervieweur lui demandait quels étaient ses films préférés (tout pays inclus) et celui-ci est sorti...

Je vous en redonne des nouvelles!
Mélodie


De : Flo7717 Envoyé : 30/07/2004 19:24

Vilhelm MOBERG - La traversée

Ce deuxième tome de « La saga des émigrants » retrace, comme son nom l’indique, le voyage entrepris de la Suède jusqu’aux Etats-Unis par des paysans sur le navire la Charlotta. Après avoir dépeint la situation « au pays » dans le premier tome, présenté les personnages et expliqué leurs motivations à l’émigration, l’auteur nous fait vivre les nombreuses semaines de traversée endurées par ces gens de la terre. Dans son style sobre, Moberg nous fait prendre conscience des dangers et des peurs vécus par ces pionniers et sait nous les rendre attachants. Ils sont en transit entre un pays qui ne les satisfaisait pas et le Nouveau Monde en qui ils placent tous les espoirs. Dans cette coquille de noix ils prennent conscience de la fragilité de leur statut : ils ne sont de nulle part pendant ces mois de navigation. Et l’océan les effraie par sa profondeur et son rôle de cimetière puisqu’on y jette les morts. Les conditions de vie épouvantables, les angoisses face à l’inconnu et la mort qui rôde dans l’entrepont surpeuplé : tout est très bien rendu. J’y ai trouvé cependant quelques longueurs et de nombreuses répétitions qui font que j’ai d’autant plus ressenti l’ennui des passagers (ces paysans habitués à une intense activité se retrouvaient déboussolé par cette inactivité subie). Peut-être était-ce voulu … Quand enfin le port de New York se dessine, l’histoire redevient palpitante et l’on est aussi excité que ces émigrants apercevant enfin la terre. Rendez-vous est donc pris pour la suite !

Livre de poche / 280 pages

4.25/5


De : Flo7717 Envoyé : 11/08/2005 17:19

Vilhelm MOBERG - La terre bénie (La saga des émigrants, tome 3)

Dans ce troisième volet (qui regroupe les tomes 3 et 4 de l’édition brochée), nos émigrants partent à la découverte des Etats-Unis à travers un périple qui les conduit jusqu’au Minnesota. Ils découvrent un pays immense aux mœurs particulièrement étonnantes. Ils comprennent que le passé doit être oublié car, ici, tout est différent. Leur système de valeurs n’a aucune utilité. Ainsi, Ulrika, la catin du village suédois, est-elle traitée comme tout le monde, les autochtones ne sachant rien de son passé. En Amérique, chacun peut reprendre sa vie à zéro. Mais cela a aussi des inconvénients. Karl Oskar se rend compte qu’il est démuni et qu’il doit prouver à tous qu’il est travailleur, capable de faire vivre sa famille et de lui construire une nouvelle maison.

Ce volet m’a vraiment passionné car l’action est enfin au centre de l’intrigue. J’ai suivi avec délectation la découverte du pays et l’installation des émigrants suédois. Le style de Moberg m’agace toujours un peu par ses répétitions et son rabâchage occasionnel. Néanmoins, j’admire sa capacité à décrire une histoire si vivante, riche en personnages et donc en ressentis et expériences divers.

A découvrir ! !

Livre de poche / 602 pages

4.5/5


De : Flo7717 Envoyé : 25/08/2005 20:30

Vilhelm MOBERG - Les pionniers du Minnesota (La saga des émigrants, tome 4)

Toute une colonie suédoise vient peupler le territoire, au dépend des indiens chassés de leurs terres. La première partie de ce volume raconte l'histoire de la fondation d'une communauté, avec ses balbutiements et les inévitables conflits qui surgissent. La seconde partie du volume est consacrée au récit poignant d'un rêveur parti en quête de l'or, et qui revient avec une vision tragique de la valeur de l'homme et de ses ambitions.

Ce tome m’a un peu moins passionné que le précédent. Il s’y passe moins d’événements essentiels, nous sommes dans la routine. Il n’en reste pas moins intéressant, d’autant plus que je m’attache de plus en plus aux personnages. Les deux parties rassemblées dans ce livre de poche sont, pour une fois, très différentes l’une de l’autre. Il n’y a pas vraiment de continuité et cela m’a un peu gênée. La première partie relève du quotidien, de la formation d’une communauté suédoise en Amérique – début d’une reconstitution d’église, d’une école, mise en place d’un cimétiere, etc, tout ce qui fait une civilisation. La seconde est entièrement consacrée à Robert, revenu de sa quête de l’Or. D’un côté, Moberg nous présente le personnage qu’il est devenu, méconnaissable et très mystérieux. D’un autre, il nous raconte ce qu’il a vécu durant ses quatre années d’absence. C’est intéressant de suivre la trace d’un chercheur d’or et pourtant, ses péripéties restent très prévisibles (surtout quand on connaît son caractère naïf) et c’est bien dommage pour l’attrait de la lecture (cependant, en termes de personnage, on peut constater que Robert a des réactions conformes à sa personnalité). Autant je ne m’étais pas trop attachée à lui précédemment, autant cette narration m’a permis de l’aimer. En dépit de ma légère déception générale et des rabâchages habituels de l’auteur (j’avoue : j’ai sauté des paragraphes entiers de reformulation !), cela reste une lecture intéressante qui se dévore !

Livre de poche / 566 pages

4/5


De : Chantal5500 Envoyé : 23/11/2005 21:12
Vilhelm MOBERG: AU PAYS - LA SAGA DES EMIGRANTS (Tome 1)
Gaïa Editions - 315 pages.

En Suède, dans le Smäland, dans les années 1850, Karl Oskar a hérité de son père une terre bien trop petite et bien trop aride pour nourrir toute sa famille : ses parents, sa femme Kristina et ses quatre enfants. Suite à des années catastrophiques (climat trop rigoureux, ou alors sécheresse continuelle) et malgré un labeur incessant, il va se retrouver complètement surendetté, la famine va s'installer, et la vie devenir intenable....

Vilhelm Moberg est un très bon conteur : il nous raconte avec une écriture sobre, assez classique, mais fortement détaillée, et pleine d'une analyse très acérée, la vie des ces paysans suédois soumis à la terre, à la météo, mais aussi à un système social typique de l'époque où d'un côté se trouve les dirigeants (roi, nobles, pasteurs) et de l'autre les ruraux pauvres, tyrannisés surtout par une église luthérienne pleine de rigueur, et qui se tuent au travail pour tirer un peu de nourriture d'une terre criblée de cailloux. Pourtant ce livre n'est pas du tout ardu, il se lit admirablement bien et quasiment d'un trait. Le lecteur s'attache très vite aux différents héros, tant masculins que féminins, grâce à l'auteur qui sait nous retranscrire avec talent toutes leurs craintes, leurs peurs, leurs dépits, mais aussi leurs espoirs et leurs envies. Il nous fait comprendre ainsi pourquoi tant de suédois ont concrétisé leurs rêves les plus fous, en quittant leur terre natale, leurs derniers parents, leurs habitudes de vie, pour rejoindre le Nouveau Monde où ils espèrent tant trouver une vie meilleure et surtout plus facile, des terres riches, une société libre.

J'ai beaucoup aimé : 4,5/5 et je me jette sur la suite...


De : Chantal5500 Envoyé : 28/11/2005 21:07

Vilhelm MOBERG - LA TRAVERSEE - La saga des émigrants Tome 2
Gaïa Editions - 266 pages.

Nos héros, Karl Oskar, Kristina, et leurs amis sont montés dans la "Charlotta", petit brick en piteux état qui va quitter Karlshamm (Suède) pour rejoindre New-York. Dans cette coquille de noix, (78 émigrants en plus des marins), ils vont être obligés de laisser passer le temps, d'attendre, eux qui sont si habitués à être toujours en activité. Ils vont vivre confinés et entassés dans l'entrepont où l'air est irrespirable (pas d'aération, odeurs d'urine, de vomi...) ou alors quand le temps le permet, sur le pont, à se raconter des histoires du pays, et surtout à penser...C'est là qu'ils réalisent qu'ils sont bien peu de choses, qu'ils sont à la merci des poux, du scorbut, du mal de mer, des tempêtes...Ils ne sont plus de Suède et ne sont pas encore d'Amérique et ils risquent à tout moment de mourir....

Vilhelm MOBERG - LE NOUVEAU MONDE - La saga des émigrants Tome 3
Gaïa Editions - 248 pages.

Arrivés à New-York et après une attente de trois jours, nos héros vont continuer leur voyage, mais cette fois pour traverser une grande partie des Etats-Unis et rejoindre le Minnesota où ils ont décidé de s'installer. Ils emprunteront l'incroyable "voiture à vapeur" qui va les terroriser, et plusieurs bateaux à vapeur avançant au rythme de leur(s) aube(s) et dans lesquels ils se sentiront bien plus en sécurité que sur la mer. Affrontant encore la promiscuité, la faim, les brigants, le choléra, il vont finalement remonter le Mississipi pour parvenir enfin au terme de leur voyage.

Toujours cette écriture sobre mais pleine de détails, assez répétitive, mais cela pour mieux nous imprégner de la lenteur du voyage et de toutes les difficultés et problèmes à surmonter. Il y a de très beaux passages de description de la mer, du sentiment d'étouffement éprouvé dans le brouillard ou dans l'entrepont, du fleuve Mississipi...Lecture toujours aussi aisée et passionnante, les héros sont nos amis, le lecteur est à leurs côtés et attend la suite avec impatience.

4,25/5 pour les deux tomes.


De : Chantal5500 Envoyé : 08/12/2005 18:22
Vilhelm MOBERG: DANS LA FORET DU MINNESOTA - La saga des émigrants Tome 4
Editions Gaïa - 380 pages.

Le lecteur va suivre maintenant l'installation des héros de l'histoire. Ceux-ci vont choisir leurs terres au bord de lacs, là où elles sont les plus fertiles, près de la forêt pour avoir du bois à portée de mains, à un endroit aussi où le gibier à poils et à plumes ainsi que les poissons, leur procureront une nourriture facile. Ils vont d'abord y construire une cabane pour s'abriter avant de s'atteler à la construction d'une maison de rondins capable de les protéger des rigueurs de l'hiver. Et le temps presse car le froid arrive.....

Le voyage est terminé, c'est une nouvelle vie qui commence. La petite communauté suédoise (16 personnes) s'installe, les uns non loin des autres : certains n'ont plus un sou, d'autres encore un peu, alors c'est l'entraide, le soutien, une volonté, un courage et une force de travail considérables qui vont leur permettre de s'intaller malgré la faim et le froid. Les indiens vivent non loin de là mais les laissent tranquilles. Il faut apprendre à oublier le passé, la Suède et ne pas se laisser gagner par la nostalgie, considérer ce pays comme leur pays, celui de leurs enfants et futurs petits enfants et se tourner résolument vers l'avenir.

4,5/5


De : Chantal5500 Envoyé : 18/12/2005 10:23
Vilhelm MOBERG: LES PIONNIERS DU LAC KI-CHI-SAGA : La saga des émigrants Tome 5
Gaïa Editions - 263 pages.

Trois années sont passées. Les colons commencent à s'organiser. De nouveaux suédois viennent rejoindre les premiers arrivants, dont un pasteur. La ferme de Karl Oskar et Kristina commence à prospérer et bientôt une troisième maison, plus vaste, plus solide et confortable va remplacer la maison de rondins. Ils vont pouvoir enfin s'acheter des animaux dont surtout un boeuf qui va le permettre de labourer beaucoup plus de terres. La misère et la faim s'éloignent mais la vie reste très rude et demande énormément de travail. De nouvelles maternités s'annoncent, un bâtiment polyvalent va être construit pour servir de lieu de culte, d'école, de décisions communes...Les indiens ont disparu plus profond dans les terres. La religion est toujours forte et régit toujours les vies et l'intolérance commence à réapparaître....

Cette histoire se lit toujours aussi bien, d'une traite...Je prends directement la suite avec le tome 6 ! 4,25/5


De : Chantal5500 Envoyé : 23/12/2005 15:02
Vilhelm MOBERG - L'OR ET L'EAU : La saga des émigrants Tome 6
Gaïa Editions - 278 pages.

Un soir, Karl Oskar, alors qu'il est en train de travailler dans son champ de maïs, voit un étranger arriver et s'avancer vers lui. Cet étranger, difficilement reconnaissable (car maigri, vieilli, souffreteux), n'est autre que son jeune frère Robert, qui les avait quittés peu après leur installation pour partir, avec Arvid un compatriote suédois, droit vers l'Ouest, en Californie, à la recherche de l'or....

Dans ce sixième tome, c'est surtout le voyage de Robert qui nous est raconté, en alternance avec le récit de son retour à la ferme et de sa très difficile réadaptation. Robert a connu tellement de souffrances et de désillusions, qu'il n'a plus le désir de vivre et de poursuivre le chemin....

4,25/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  gallo le Lun 22 Déc 2008 - 16:38

De : Flo7717 Envoyé : 01/01/2006 15:24
Vilhelm MOBERG - Au terme du voyage (La saga des émigrants - tome 5)

Dernier volume de La saga des émigrants, ce livre est dans la veine des précédents : c’est plaisant à lire et on retrouve des personnages qui sont devenus proches de nous, néanmoins le style de l’auteur est parfois énervant. Il ne peut s’empêcher de radoter, de résumer pour la n-ième fois la saga entière, rappelant les épisodes précédents au point que l’on pourrait presque lire les derniers tomes sans avoir lus les premiers ! Mais, j’ai désormais une technique pour éviter ce désagrément : à la moindre amorce de rabâchage, je saute le paragraphe. Toutefois, je ne pense pas que ce système soit la raison du peu de temps qu’il m’a fallu pour dévorer ce bouquin. Les 600 pages sont passées à toute allure, bien trop vite en vérité, et je me sens désormais démunie. Pourtant, je n’aime pas lire des séries parce que leurs auteurs se débrouillent toujours pour " obliger " le lecteur à lire le tome suivant et on en a pour des mois dans le meilleur des cas !

N’empêche que La saga des émigrants est un morceau de littérature qu’il serait dommage de rater ; un pan de l’histoire des hommes qui concerne particulièrement les européens. Ce dernier volume nous donne une idée des origines multiculturelles des Etats-Unis qui, en fusionnant, créeront des hommes de plus en plus éloignés du vieux continent. Les " lettres au pays natal " sont particulièrement intéressantes puisqu’elles reflètent l’intégration progressive des émigrants à la société américaine, notamment dans l’évolution du vocabulaire. On peut regretter que le sort des indiens ne soit pas toujours très justement traité. Il ne faut pas oublier, toutefois, que Moberg nous offre le point de vue des émigrants et que le livre n’a pas pour vocation de parler du destin des indiens. On en garde quand même l’idée de sauvages et j’ai trouvé cela gênant. De même, l’appropriation des terres par les émigrants est toujours expliqué par la nécessité de faire vivre leurs familles (ce qui est normal puisque le livre adopte leur point de vue) mais le fait qu’il faille pour cela chasser ses occupants d’origine n’est pas vraiment problématique. Les conséquences ne sont traitées qu’aux marges. Un peu moins de radotage aurait laissé un peu plus de place à cette question.

Néanmoins, ce livre est un incontournable !

Livre de poche / 602 pages

4.25/5


De : Chantal5500 Envoyé : 04/01/2006 18:00

Vilhelm MOBERG: LES EPREUVES DU CITOYEN : La saga des émigrants tome 7
Gaïa Editions - 276 pages

La ferme de Karl Oskar et Kristina prospère. Mais Kristina est très fatiguée par le travail quotidien et les maternités successives. Elle se raccroche à la religion pour accepter son sort et la perte de sa jeunesse. Karl Oskar, lui, parle un nouveau langage : le suédois-américain, sans s'en rendre compte. Le territoire du Minessota devient enfin le trente-deuxième des Etats Unis et nos héros, citoyens américains. Premier vote pour élire un gouverneur, puis celui que l'on surnomme "le vieux Abe" (Abraham Lincoln, anti-esclavagiste convaincu) est élu à la présidence. Les Etats du Sud proclament alors leur indépendance et c'est le début de la guerre de Sécession....

4,25/5

Vilhelm MOBERG: LA DERNIERE LETTRE AU PAYS NATAL : La saga des émigrants tome 8
Gaïa Editions - 280 pages.

La guerre fait rage entre les Etats du Nord et du Sud. En Août 1862, les Sioux, dépossédés de leurs terres, affamés par un hiver très rigoureux, abusés par un gouvernement qui leur avait promis des indemnités mais qui n'a pas tenu parole, se révoltent et massacrent des millliers de pionniers (hommes, femmes, enfants). Karl Oskar, après avoir mis ses enfants en sécurité, décide de rester sur ses terres. Il ne peut faire autrement : Kristina vient de perdre un bébé et son état physique est très précaire.....

4,5/5


Voilà une saga que je suis loin de regretter d'avoir lue : elle m'a fait passer de très bonnes semaines de lecture. C'est une très belle épopée qui nous fait vivre la grande aventure d'un petit groupe de paysans suédois, partis chercher des terres riches et la liberté en Amérique. On y découvre le dur labeur des paysans, l'oppression de la religion luthérienne sur ses adeptes, les progrès techniques de l'époque, la "construction" des Etats Unis, la ruée vers l'or, la guerre de Sécession, la révolte des indiens,......
C'est vrai qu'il y a souvent des répétitions (je ne dirai pas des radotages, Flo ), mais je pense que cela est dû au fait que les huit tomes de cette saga ont été édités en Suède pour la première fois sur dix années. Et si on lit les livres à la suite, c'est sûr que les redites sautent aux yeux. Mais cela, quant à moi, ne m'a guère gênée et je vais garder un très bon souvenir de cette lecture.


De : Flo7717 Envoyé : 11/01/2006 15:00
Il y a 8 volumes dans l'édition brochée et 5 volumes dans l'édition poche grâce à des regroupements (les 3 derniers volumes en poche sont doubles). D'où des titres différents entre les critiques de Chantal et les miennes

Chronologie livres de poche :

Au pays (1)
La traversée (2)
La terre bénie (3+4)
Les pionniers du Minnesota (5+6)
Au terme du voyage (7+Cool


De : 2550Chimère Envoyé : 18/01/2006 20:03

LA SAGA DES EMIGRANTS 1-AU PAYS , de Vilhem MOBERG
Ed Gaïa/315p
trad : Philippe Bouquet

Résumé : Dans le Smaland, province du sud-est de la Suède, la pénurie des terres, les famines, poussent certaines familles à penser à partir pour Le Nouveau Monde. Ils leur faudra franchir bien des obstacles pour pouvoir parvenir jusqu'au bateau qui doit leur faire traverser l'océan qui les sépare de leur nouveau pays. Voici l'histoire de quelques uns d'entre eux.

Mon avis : La vie de simples paysans en Suède au 19ème siècle n'est décidement pas très enthousiasmante, entre les dettes, la soumission au pasteur et aux représentants du roi. Ce premier tome est quasiment documentaire sur les conditions de vie de cette population tout en restant passionnant à suivre grâce à des personnages attachants, un peu en marge pour certains, qui commencent à refuser d'accepter leur condition de vie et rêve d'un avenir meilleur pour leur descendance. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le début de cette très grande saga et je me réjouie de pouvoir lire la suite le plus vite possible.

Ma note : 4,5/5 difficile de donner une note maximale à un premier tome. Il faut disons donner de la marge pour les suivants.


De : 2550Chimère Envoyé : 22/01/2006 11:09
LA SAGA DES EMIGRANTS-2 LA TRAVERSEE , de Vilhelm MOBERD
Ed Gaïa/267p
Trad : Philippe Bouquet

Résumé : A bord de la Charlotta la vie s'organise pour la centaine d'émigrants en route pour leur terre promise. Entre maladies, tempêtes, neurasthénie liée à l'enfermement en lieu clos pendant des semaines, les passagers ont tout loisir de ruminer leur motif à l'émigration. Tous cependant n'arriveront pas au bout du voyage.

Mon avis : C'est qu'on s'y attache vraiment à cette série. L'idée de raconter pas à pas, étape par étape, le phénomène de l'émigration vers les Etats Unis au 19ème siècle à travers quelques personnages venus du même village et qui partent pour des raisons diverses est très bien utilisée. Entre le documentaire clinique et les péripéties romanesque, le fait est que chaque personnage est suffisamment intéressant pour que l'on ait envie de le suivre dans son périple et les descriptions des conditions de vie de l'époque sont très réalistes. J'adore, le vieux couple parti rejoindre leur fils installé en amérique et qui apportent une meule à aiguiser dans leurs bagages. Leur seul soucis c'est que cette meule parvienne intacte à leur fils peu importe qu'eux même ne survivent pas à la traversée. C'est par ce genre de petit détail que l'auteur accroche le lecteur.

Ma note : 4/5


De : 2550Chimère Envoyé : 25/01/2006 20:02

LA SAGA DES EMIGRANTS 3 Le nouveau monde , de Vilhelm MOBERG

ed Gaïa/248p
Trad : Philippe Bouquet

Résumé : Ils sont arrivés enfin ! Ils ont foulés la terre de l'Amérique après de long mois en mer mais il leur reste bien du chemin pour parvenir à leur destination : Le Minnesota.

Mon avis : Les futurs colons font leur premier pas sur leur terre d'adoption et doivent accepter que le passé est derrière eux et qu'ils ont définitivement quitté leur terre natale. Un volume de pérégrination grâce au chemin de fer, aux bateaux vapeurs, et où des liens nouveaux se tissent entre les émigrants, liens dont ils n'auraient jamais eut l'idée s'ils étaient resté au pays. Comme toujours on oscille entre le documentaire et la fiction ce qui rend sans doute le récit passionnant à suivre. Et bien entendu une seule question en tête : que va t'il arriver ensuite ?

Ma note : 4/5


De : 2550Chimère Envoyé : 26/01/2006 20:08

LA SAGA DES EMIGRANTS 4 Les forêts du Minnesota , de V. MOBERG
Ed Gaïa/380 p
Trad : Philippe Bouquet

Résumé : Enfin dans le Minnesota. Pour les gens de Ljude c'est le moment de se trouver des terres cultivables, de batir leur maison et de s'installer dans leur nouveau pays définitivement.

Mon avis : Passionnant, c'est de plus en plus passionnant. Outre que l'on apprend beaucoup sur le phénomène de la colonisation par les vagues d'émigrations des états unis, l'intrigue reste toujours prenante à suivre, les personnages sont attachants et on tourne les pages avec avidité pour savoir la suite de leurs aventures. C'est vrai qu'on ne voit pas le temps passer avec eux. C'est une saga qui se bonifie de volume en volume.

Ma note : 4,5/5


De : 2550Chimère Envoyé : 26/01/2006 20:18

LA SAGA DES EMIGRANTS 5 Les pionniers du lac Ki-Chi-Saga - V.MOBERG

Ed Gaïa/263p
Trad : Philippe Bouquet

Résumé : La famille de Karl Oscar s'est trouvé une terre près du Lac Ki-Chi-Saga, mais bientôt leur isolement va prendre fin car de nouveaux émigrants vont s'installer dans la région et une communauté suédoise va bientôt se former.

Mon avis : Après la vie un peu hors civilisation des débuts, il faut donc batir une communauté, se trouver une école pour les enfants, construire une église etc. Que de bonnes choses dans ce tome. On suit l'intégration plus ou moins réussi des émigrants, avec des personnages comme Ulrika qui se choisit une vie américaine au possible et la famille de Karl Oscar qui se regroupe autour de la communauté suédoise. La nouvelle génération purement américaine fait également son apparition. Mon seul soucis : il ne reste vraiment que 3 tomes de cette série ?

Ma note : 4,5/5


De : 2550Chimère Envoyé : 28/01/2006 11:39

LA SAGA DES EMIGRANTS 6 L'or et l'eau , de Vilhelm MOBERG
Ed Gaïa/278p
Trad : Philippe Bouquet

Résumé : Bien des années après que Robert le jeune frère de Karl Oscar soit parti avec son ami Arvid en Californie pour chercher de l'or, le voici de retour à la ferme de son frère.

Mon avis : On entre dans l'émotion avec ce tome là. Que dire si ce n'est que j'aime la construction du récit, que l'auteur touche au plus près l'être humain et ses rêves qui le mène parfois à sa perte. Pas de grand discours, pas d'interminables pages sur les errances du frère prodigue, juste quelques épisodes clefs et une fin de volume poignante avec la mise en terre du premier mort de la communauté.

Ma note : 5/5


De : 2550Chimère Envoyé : 30/01/2006 20:07
LA SAGA DES EMIGRANTS 7 Les épreuves du citoyen , de V.MOBERG
Ed Gaïa/276p
Trad : Philippe Bouquet

Résumé : A Chisago Lake, la vie suit son cours. Le minnesota est entré dans l'union et la famille de Karl Oscar a reçue les papiers attestant de la citoyenneté américaine. Mais la guerre de sécession vient de débuter également. Karl Oscar ira t'il s'engager pour aller se battre ?

Mon avis : La fin approche et ce volume semble être fait pour nous préparer à la conclusion de cette saga passionnante. La petite histoire rejoint la grande. Pour certains l'émigration est une réussite pour d'autres c'est une tragédie, c'est l'occasion de faire le bilan. Et enfin le personnage de Kristina prend de l'ampleur et nous offre le portrait de l'éternelle émigrante qui ne sera jamais chez elle dans ce nouveau pays et l'acceptation de son sort.

Ma note : 4,5/5


De : 2550Chimère Envoyé : 02/02/2006 20:19
LA SAGA DES EMIGRANTS 8 La dernière lettre au pays natal , de V. MOBERG
ed Gaïa/280 p
Trad : Philippe Bouquet

Résumé : Kristina contre l'avis médical est de nouveau enceinte au risque de perdre la vie. La guerre entre le Nord et le Sud continue et la révolte des indiens n'arrange pas les choses. L'ancienne génération est sur le point de céder la place à la nouvelle beaucoup mieux intégrée. Et Karl Oscar commence a éprouver de la nostalgie.

Mon avis : fin de cette saga riche en émotion, en personnages et en histoires. C'est avec le couple Karl Oscar/Kristina qui avait commencé l'histoire que celle-ci se termine. Les dernières pages consacrées à la nostalgie de Karl Oscar doyen de sa famille sont très belles et dans ces conditions la petite larme à l'oeil en fin de lecture est justifiée. On a souffert, voyagé, aimé, pleuré avec ces personnages, et voilà que l'histoire s'arrête d'une façon logique et satisfaisante et très émouvante.

Ma note : 4,5/5

Au final : vous avez commencé le premier tome, vous ne pourrez plus vous arrêter avant la dernière page du dernier volume.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  gallo le Lun 22 Déc 2008 - 16:40

De : doriane99 Envoyé : 08/01/2008 11:41

Le pays - Tome 1 de la "saga des émigrants"

Suède, XIXe siècle, des paysans voyant leurs conditions de vie devenir trop dures décident de partir émigrer en Amérique du Nord.

Ce premier tome nous décrit la vie quotidienne de ces paysans Suédois, le partage des terres, les lopins trop petits pour suffire à la subsistance, la mainmise de l'Eglise dans la vie quotidienne.

Des personnages hauts en couleur, attachants. J'aime beaucoup le murmure que Robert entend dans son oreille (qui siffle de façon incessante depuis qu'il a été corrigé par son maître) :

"Dans son oreille retentissait encore l'écho de la sévère gifle d'Aron, ce bruissement incessant, ce ressac permanent, le bruit de cette eau qui recuvrait les trois-quarts de la surface de la terre, le message que la vaste mer avait à son intention - le défi que lui lançait l'Océan : Viens !"

Vivement la suite ! (et ce sera un "récit de voyage" puisque c'est la traversée de l'Océan)

4/5


De : doriane99 Envoyé : 04/04/2008 21:00

La traversée - Tome 2 de la Saga des émigrants

Nos émigrants suédois sont à bord de la Charlotta, nous partageons leur quotidien durant les 10 semaines qu'il passeront avec un seul but : aborder dans le port de New York...

Un tome passionnant ! tour à tour chacun des protagonistes nous donne ses motivations profondes pour émigrer : fuir la misère, créer une nouvelle Eglise, devenir un homme libre... Mais ils devront subir les conditions effroyables d'un voyage en mer, entassés les uns sur les autres, essuyer des tempêtes, survivre au scorbut. Le personnage de Robert est toujours aussi touchant, ses efforts pour apprendre la langue anglaise, son amour naissant pour Elin, la fille de la "catin", le rendent très humain.

Une seule envie : dévorer la suite !!!
4,5/5

De : Lyreek14 Envoyé : 12/08/2008 17:48

Vilhem Moberg - La saga des émigrants tome 1 : Au pays
Le livre de poche - 288 pages

Au XIXème siècle, en Suède, Karl Oskar peine à nourrir sa famille malgré le travail éreintant qu'il accomplit chaque jour pour tirer les fruits de la terre qu'il a hérité.
Son frère Robert, quant à lui, ne peut se résigner à passer tout sa vie à servir comme simple valet.
Pourtant, les rumeurs disent qu'il existe de l'autre côté de l'océan un pays où la terre est fertile et où tous les hommes sont égaux et libres.
Pour les deux hommes, il n'a aucun doute, ils doivent partir pour cet eldorado.

L'histoire de ces paysans suédois décidés à tout quitter pour une terre lointaine dont ils ne savent presque rien est passionnante du début à la fin.
J'ai beaucoup aimé l'écriture de Vilhem Moberg, simple et précise, avec des petites touches d'originalité qui rend le récit particulièrement vivant.
Une très belle description de la vie dans la campagne suédoise, on partage les sentiments et les émotions des personnages, leur détresse devant la pauvreté mais surtout leur espoir d'une vie meilleure et on ne peut être qu'admiratif devant le courage de ces émigrants qui s'en vont à l'aventure sans savoir ce qu'ils vont trouver.
Je n'ai qu'une hâte : embarquer avec cette famille sur la Charlotta et poser le pied à New-York!

5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Shan_Ze le Sam 7 Fév 2009 - 22:01


Dans la forêt du Minnesota (tome 4 de la Saga des émigrants) de Vilhelm Moberg






Le petit groupe arrive enfin dans le Minnesota. Ils logent chez un homme qui leur parait au premier abord bizarre mais qui est en fait un pasteur.
La vieille Mansson retrouve son fils. Chaque famille va alors choisir son terrain pour s’installer dans ce nouveau pays plein de promesses…


Un quatrième tome intéressant puisqu’on découvre les difficultés des Nilsson à s’installer dans leur nouvelle maison. Des difficultés financières souvent, puis celles du langage. On comprend comment il est difficile d’habiter dans un nouvel pays avec pratiquement rien et une frontière linguistique. Les lettres au pays sont révélatrices de la culture de ces gens : beaucoup de formules et politesses mais ils ne se racontent pas vraiment leur vie ! L’écriture simple de Moberg permet de rentrer rapidement dans cette saga.


Note : 4.25/5


Dernière édition par Shan_Ze le Ven 8 Jan 2010 - 10:21, édité 2 fois
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Shan_Ze le Sam 7 Fév 2009 - 22:04

Les pionniers du lac de Ki-Chi-Saga (tome 5 de la Saga des émigrants) de Vilhelm Moberg








Ca fait maintenant 3 ans que le petit groupe des suédois est installé près de Ki-Chi-Saga. Mais les Nilsson (ici, Nelson) habitent toujours dans leur petit cabane. Ulrika maintenant mariée au pasteur baptiste.


Pas beaucoup de surprise dans ce tome mais c’est toujours plaisant de suivre ces émigrants. Tranche de vie des Nilsson en Amérique, maintenant
pratiquement installés. Leurs pensées me surprennent parfois mais je me rappelle que c’était il y a près de 150 ans. On suit leur évolution, Kristina
qui regrette toujours sa Suède natale, d’autres qui s’intègrent plus rapidement au pays, l’arrivée de nouveaux compatriotes…


Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Lyreek le Lun 16 Fév 2009 - 21:38



La saga des émigrants tome 2 : La traversée
Le livre de poche - 280 pages

Karl Oskar et sa famille, accompagné de plusieurs autres émigrants suédois, embarquent à bord de la Charlotta, à destination de New-York. Enthousiastes au début, ces paysans bien ancrés dans la terre vont être confrontés à la rudesse de la vie en mer et à une traversée qui se révélera bien plus difficile qu'ils ne l'avaient imaginé.

Après l'évocation des difficiles conditions de vie des paysans suédois, Villhem Moberg nous emmène dans ce tome sur l'océan et on est bien loin de la croisière s'amuse Wink Mal de mer, promiscuité, oisiveté, poux, scorbut, tempêtes, telles sont les épreuves que devront traverser les émigrants avant de fouler la terre d'Amérique. Ça fait froid dans le dos et tout le long du livre, on ne peut s'empêcher d'espérer que ce qu'ils trouveront dans le Nouveau Monde sera à la hauteur de tant de souffrance. Mais il faudra attendre le troisième tome pour le savoir...

4/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  odilette84 le Ven 6 Mar 2009 - 10:42

la saga des émigrants tome 1

je ne vais pas reprendre le résumé.
J'ai été un peu déçue par ce premier tome, car on ne rentre pas tout de suite dans le voyage...
Il était important, et je le comprends, de poser le contexte social et de présenter les personnages et leurs motivations à partir.
Ce portrait de la Suède de ces années là est très intéressant, même j'ai parfois trouvé que l'auteur rentrait trop dans les détails (aspect religieux par exemple)
ma note : 3/5

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Shan_Ze le Mer 1 Avr 2009 - 21:00

L’or et la soif (La saga des émigrants, tome 6) de Vilhelm Moberg

L’inconnu que voit Karl Oscar est bien son frère Robert parti à la recherche de l’or il y a 4 ans. Il donne 4000 dollars à Karl Oskar et Kristina. Mais Karl Oskar est toujours méfiant envers son frère qu’il croit menteur et que l’argent offert est faux…
Cette fois-ci, l’histoire est complètement centrée sur Robert. Ce tome est tout à fait différent de ce à quoi je m’attendais. Mais ce n’est pas un mal d’être surpris par l’histoire. Je l’ai trouvé un peu triste, un peu comme le premier, avec l’incompréhension qui régnait entre les deux frères et la solitude de Robert.

Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Lyreek le Jeu 23 Avr 2009 - 11:55



La saga des émigrants tome 3 : La terre bénie (regroupe les tomes 3 Le nouveau monde & 4 Dans la foret du Minnesota de l'édition Gaïa)
Le livre de Poche - 602 pages

Après une traversée semée d'embuches, les émigrants posent enfin le pied sur le sol américain. Mais le voyage ne s'arrête pas là. Ils quittent rapidement New York direction le Minnesota où ils espèrent trouver une terre fertile et bâtir leur nouveau foyer.

La première partie du livre décrit la poursuite du voyage, les premiers contacts avec la population et le désarroi des suédois devant la barrière de la langue. Les émigrants ne sont pas au bout de leur peine, et le voyage sera encore long mais on sent l'espoir d'une vie meilleure qui les pousse malgré les difficultés et la peur de l'inconnu. La découverte du Nouveau monde à travers les yeux des émigrants suédois est passionnante. On partage leur émerveillement et leur fascination devant ce pays si différent de celui qu'ils ont quitté.
Dans la deuxième partie, les émigrants s'installent enfin sur leur terre et malheureusement pour eux, les épreuves sont loin d'être terminées. Il faut repartir de zéro, construire leur nouvelle maison, et surtout survivre à l'hiver rigoureux. Le travail ne manque pas mais la terre semble pleine de promesses et les émigrants peuvent rêver d'une vie plus facile que celle qu'ils ont connu au pays.
J'aime décidément beaucoup cette saga qui nous emmène à la découverte des émigrants pionniers qui ont contribué à fonder les Etats-Unis tels que nous les connaissons actuellement.

4,5/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Lyreek le Dim 11 Oct 2009 - 17:08



La saga des émigrants tome 4 : Les pionniers du Minnesota - Vilhelm Moberg
Le livre de poche - 566 pages

La famille de Karl Oskar est maintenant bien installée sur les rives du lac Ki-Chi-saga. Mais Kristina ressent bien souvent la nostalgie de son pays natal. Heureusement, bientôt de nouveaux émigrants suédois viennent s'installer. Il y a même suffisamment de monde pour construire une communauté avec son église et son école.

Nouvelle étape dans ce volume, les émigrants qui ont assuré leur subsistance immédiate en construisant leur maison et en cultivant la terre peuvent maintenant se soucier de leur vie spirituelle et sociale. Tout est à construire et les suédois sont si peu habitués à prendre des décisions pour eux-mêmes que chaque avancée ne se fait pas sans heurts. Mais petit à petit, les émigrants réussissent à créer un véritable foyer, en gardant leur souvenir de leur pays natal, tout en s'intégrant au mieux dans leur nouvel patrie. Chaque personnage évolue à sa manière et à son rythme, vivant l'immigration parfois très différemment.
La deuxième partie du roman évoque le voyage de Robert, le jeune frère de Karl Oskar, parti pour la Californie à la recherche d'or. C'est de loin la partie la plus émouvante de la saga, où on apprend à mieux connaitre Robert et à mieux le comprendre. Une parenthèse poignante dans le récit de l'installation des pionniers dans le Nouveau Monde.
Décidément, cette saga confirme de volume en volume sa grande qualité!

4,5/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Lyreek le Mer 14 Oct 2009 - 12:51



La saga des émigrants tome 5 : Au terme du voyage
Le livre de poche - 602 pages

Dernier volume de cette saga qui évoque de façon romanesque mais très réaliste le destin d'un groupe d'émigrants suédois partis de leur pays natal en 1850 et devenus pionniers dans le Minnesota.
Les émigrants ont traversé beaucoup d'épreuves pour s'installer sur les rives du Chisago Lake : le climat, la faim, la barrière de la langue... mais grâce à leur courage et leur détermination, ils ont réussi à se créer une nouvelle vie, agréable et prospère. Et quand le Minnesota devient le 32ème état de l'Union, ils deviennent officiellement citoyens américains. Mais les épreuves ne sont pas terminées pour autant, bientôt c'est la guerre de Sécession, puis la révolte des Sioux.
Comme tout le reste de la saga, j'ai vraiment beaucoup aimé ce dernier volume. On s'est attaché aux personnages que l'on continue à découvrir de pages en pages, au point qu'il est difficile de les quitter. Ce dernier tome est très émouvant, on sent bien que c'est la fin du voyage mais c'est une très belle fin.
Je ne peux que recommander chaudement cette saga, entre saga familiale et historique, elle permet de mieux comprendre l'histoire des Etats-Unis et je vous garantis que vous passerez un très bon moment de lecture.

4,5/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  odilette84 le Mer 21 Oct 2009 - 9:47

la saga des émigrants tome 2 la traversée

même ressenti que pour le précédent livre .
Malgré un aspect extrêmement intéressant sur le plan historique est vraiment bien relaté par l'auteur, je ne me suis pas attachée aux personnages et j'ai trouvé certaines longueurs .
Toutefois je vais poursuivre car je suis intéressée de connaitre la suite

ma note 3/5

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Shan_Ze le Lun 28 Déc 2009 - 15:03

Les épreuves du citoyen (La saga des émigrants, tome 7) de Vilhem Moberg



Dans ce septième tome, le Minnesota devient le trente-deuxième état des Etats-Unis d’Amérique. Mais il y a aussi la Guerre de Sécession qui éclate ainsi que la révolte des Indiens… Pourtant, on s’intéresse plus au personnage de Kristina. Maintenant mère de 6 enfants dont trois nés aux Etats-Unis, elle repense à son pays et s’inquiète de futures grossesses.

Le temps passe assez vite dans ce tome, mais j’ai beaucoup aimé. Les préoccupations de Kristina sont les mêmes mais elles deviennent inquiétantes ici. Difficile de résumer sans tout dévoiler au septième tome mais j’ai bien envie de finir cette série pour savoir ce que devienne cette famille Nilsson…

Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Shan_Ze le Ven 8 Jan 2010 - 13:24

Dernière lettre au pays natal (La saga des émigrants, tome 8 ) de Vilhelm Moberg



Cette saga s’achève avec ce huitième tome. Les Sioux se révoltent et font un carnage sur leur passage. Et Kristina tombe de nouveau enceinte…

Le dernier opus commence fort avec la révolte des Sioux. J’ai été horrifiée par les descriptions des actes des indiens. Le malheur revient pour les Nilsson mais les années passent et la vie continue… On passe par toutes émotions dans ce tome, tristesse, nostalgie, horreur… On traine dans la lecture, on n’a pas envie de les quitter, on a passé tellement de temps ensemble. L’auteur en joue bien, il traîne en longueur sur les souvenirs de Karl Oskar et sa descendance. Mais arrive tout de même la dernière lettre au pays natal…

Une très belle saga que j’ai eu plaisir à suivre, j’ai partagée certaines émotions de la famille, j’ai tourné quelques pages en croisant les doigts. J’ai découvert la dureté de la vie paysanne suédoise au XIXe siècle, le rapport à la religion à l’époque, l’immigration ainsi que plusieurs pans de l’histoire américaine comme la révolte des Sioux dont je n’avais jamais entendu parler avant. Je ne peux que recommander cette belle saga suédoise !

Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Ysla le Ven 8 Jan 2010 - 18:40

Ca fait 10 ans que cette histoire est dans ma LAL ! Il va falloir y remédier ! J'ai toujours eu envie de la lire pourtant, mais il suffit sans doute de se lancer. Ca m'avait fait la même chose avec Le livre de Dina que j'avais inscrit dans ma LAL en même temps que les émigrants, et finalement j'ai fini par tout lire et la suite et encore la suite.
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Ladybug le Mar 12 Jan 2010 - 18:20

Je suis intéressée et la série est disponible à la médiathèque. Merveilleux !

Mais 8 tomes ! est-ce qu'une lecture espacée ne nuit pas trop à la compréhension de l'histoire ?

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Shan_Ze le Mer 13 Jan 2010 - 13:56

Ladybug a écrit:Je suis intéressée et la série est disponible à la médiathèque. Merveilleux !

Mais 8 tomes ! est-ce qu'une lecture espacée ne nuit pas trop à la compréhension de l'histoire ?

Je t'avoue que j'ai mis 2 ans à lire la série au complet ! Je ne suis pas des personnes les plus assidues dans la lecture des séries. D'ailleurs, j'en ai plusieurs en cours comme Les enfants de la terre.
Pour revenir au sujet, non ça ne nuit pas à la compréhension de l'histoire. Il y a pas mal de personnages mais surtout deux principaux. Mais ça reste quand même de l'ordre du raisonnable. Et puis, l'auteur fait pas mal de rappels des événements au cours des tomes. (C'est un peu répétitif par ce fait.)

Si tu ne mets pas 5 ans ou plus à la lire, je pense que ça devrait aller...
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Chantal le Mer 13 Jan 2010 - 15:39

Je les ai lus sur deux mois (novembre et décembre 2005) entre autres livres. Il faut dire qu'à l'époque (je croyais les avoir lus plus récemment, qu'est ce que le temps passe vite ! ) je lisais beaucoup plus !

Mais ça se lit tout seul et la lecture est très agréable, alors tu ne devrais pas avoir du mal à les lire vite.
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2240
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  zozinette le Ven 31 Déc 2010 - 8:10

AU PAYS - VILHELM MOBERG


Quatrième de couverture

Voici l'histoire des premiers pionniers suédois partis conquérir l'Amérique et comment leur vint l'idée de s'expatrier: Kristina et Karl-Oskar, jeune couple héritier d'une terre aride qui ne parvient guère à nourrir les huit bouches de la maisonnée; Robert, le frère de Karl-Oskar, un contemplatif qui aspire à la liberté... placé comme valet de ferme alors qu'il ne rêve que de l'Amérique; son compagnon d'infortune, Arvid; l'illuminé Danjel Andreasson, digne héritier de son ancêtre condamné pour hérésie; et la catin du village, Ulrika de Västergöhl, dont on se détourne quand on la croise, mais qu'on vibre de visiter la nuit, incognito... Les paysans du Smäland,province du sud-est de la Suède, vivaient paisiblement de leurs terres. En dehors des naissances, des mariages, des enterrements, ils ne connaissaient guère d'autre péripétie que le changement des saisons. Vers le milieu du XIXeme siècle, l'ordre immuable commença à trembler sur ses bases.Les terres sans cesse divisées par les héritages vinrent à manquer. Et les échos venus d'au-delà de l'Océan donnèrent des envies de liberté. Au pays est le premier volume de l'épopée de ces gens ordinaires animés du souffle de l'aventure et du formidable espoir de recommencer leur vie.


Mon avis

Dans les années 1850, à Ljuder, petite ville de la région du Smaland en Suède.
Karl-Oskar a hérité d'une petite parcelle de terre et la vie n'est pas facile pour lui, sa femme Kristina et leurs enfants. Inondations, sécheresse, rendent la vie des paysans très dure. Les hivers sont synonymes de famine et de souffrance. Karl-Oskar ne peut plus assurer la subsistance de sa famille avec ce que lui rapporte sa ferme.
Son frère Robert est valet dans une ferme voisine. Mais il a envie d'autre chose et ne rêve que de l'Amérique.
Les idées des deux frères vont se rejoindre et ils décident d'émigrer aux Etats-Unis d'Amérique.

Cette saga qui comprend 8 volumes démarre lentement. Dans ce premier tome on fait la connaissance de la famille Nilsa et et de leurs conditions de vie dans cette Suède rurale et très religieuse.
J'ai apprécié le contexte social et historique très bien rendu par l'auteur. On se rend très bien compte de leurs difficultés et de la dureté de la vie.La Suède, à cette époque, est un Etat religieux et l'auteur nous explique bien à quel point cela complique encore les choses.
Ses personnages sont très attachants, j'ai beaucoup de sympathie pour eux: Karl-Oskar le têtu, Robert le rêveur, Kristina et tous les autres.
Même le gendarme Lonnengren, qui essaie de faire son travail avec un peu d'humanité en ne pourchassant que mollement les valets qui s'enfuient.
Karl- Oskar et Robert, avec leur idée folle de partir en Amérique,donnent des envies à quelques-uns et le jour du départ ils sont plusieurs à partir.
Ce volume s'achève quand toute la petite troupe est au port, et attendent leur bateau.


Ma note

4/5
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Fabienne le Mar 15 Fév 2011 - 17:58

La saga des émigrants (tome 1) : Au pays de Vilhelm MOBERG



Résumé :


Suède, Smaland, paroisse de Ljuder, 19° siècle. Une vie très dure pour les paysans. Un jeune couple, Kristina et Karl Oskar désespérés de nous pouvoir nourrir correctement ses 4 enfants décident de partir tenter leur chance en Amérique.
Ils sont accompagnés du jeune frère de Karl, plutôt un rêveur, qui aspire à plus de liberté. D'un ami à lui, Arvid, qui est victime d'une injustice, d'un illuminé qui veut transmettre la bonne parole, d'une prostituée...
Tous rêvent d'une vie meilleure ailleurs !!!

L'histoire se met en place lentement. Tout d'abord l'auteur nous présente tous ses personnages et leur vie en Suède. Une vie dure et ingrate souvent car malgré un dur travail, la terre ne nourrit pas. Le fermier Karl Oskar voit même mourir un de ses enfants, victime de la disette, c'est d'ailleurs un des éléments qui le persuade de partir en Amérique.
Dans ce premier tome, l'auteur nous conte les raisons qui poussent à partir un groupe d'individus différents. Malgré la peur de l'inconnu, le fait de couper ses racines, de quitter sa famille, ils espèrent une vie meilleure, une liberté. L'auteur nous présente également la vie politique, économique et sociale de la Suède.
Enfin, le livre, malgré son côté dramatique, possède aussi quelques traits d'humour, notamment lorsque Robert, le frère de Karl, raconte la vie, les coutumes en Amérique aux futurs émigrants.
Nous laissons ces personnages attachants au port de Karlshamm en attente de leur départ pour l'Amérique. Le tome 2, La traversée, nous racontera leur voyage.

Ma note : 4/5

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Cyrielle le Mer 16 Fév 2011 - 7:24

Je me décide enfin à noter cette sage dans ma LAL pourtant elle m'attire depuis longtemps.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7330
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Fabienne le Mer 16 Fév 2011 - 10:54

Attention Cyrielle, huit tomes à lire. Cela ne va pas arranger ta PAL

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Lacazavent le Ven 18 Fév 2011 - 12:56

mais en poche il n' y en a que 5, ils ont regroupé plusieurs tomes dans un même volume. Smile

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Cyrielle le Ven 18 Fév 2011 - 13:02

Oui ça va m'augmenter largement ma PAL quand je les acheterai Laughing , je prendrai en poche j'aurai moins l'impression d'avoir à lire Laughing
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7330
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Awara le Ven 25 Fév 2011 - 21:43

LA SAGA DES EMIGRANTS
Tome1 - Au pays

Vilhelm MOBERG
traduit du suédois par Philippe Bouquet
Gaïa éditions, 1999, 315 p.

Nous sommes en Suède, dans une province limitrophe avec le Danemark. Les hommes qui y vivent sont en majorité des paysans. De pères en fils, ils mènent la même vie de labeur, rythmée par l'alternance des saisons. La natalité est forte et la terre à se partager limitée. Vers le milieu du 19ème siècle, ayant appris à lire, ils prennent connaissance de messages venus de pays lointains. Une nouvelle terre a besoin d'hommes pour la cultiver. Ces hommes, durs au travail, mais possédant si peu ou pas de terre, souvent couverts de dettes, se mettent à rêver d'expatriation.

Parmi ces candidats à l'émigration, il y eut des hommes las des brimades de la part de maîtres qui pouvaient faire appel à la force pour maintenir au travail les valets qu'ils martyrisaient.
D'autres furent poussés par la rigueur de l'église luthérienne qui visait à maintenir une morale étriquée pour garantir l'unité d'une foi chrétienne qui lui était favorable.

Dans Au pays, chez les NILSA, famille de respectables paysans, Karl Oskar, sa femme kristina, et leurs enfants partent pour échapper à une situation économique difficile et aux dettes qu'ils accumulent; l'accompagne Robert, son frère de 17 ans, employé comme valet chez une brute dont la mère à la langue vipérine a ruiné par malignité la réputation de l'autre valet, l'accusant de zoophilie; ce dernier, Arvid, partira avec eux, aucune femme n'acceptant plus de nouer une relation affective avec lui, suite à cette médisance et aucun maître n'acceptant d'employer un valet qu'ils croient pervers.
Seul l'oncle de Kristina, Danjel Andreasson, le prendra à son service. Ce dernier est un doux rêveur qui applique l'Evangile à la lettre, avec naïveté, mais honnêteté. Refusant de se plier aux ordres du pasteur, il est excommunié et doit être jugé prochainement pour refus d'obéissance à la loi confondue de l'Eglise et de l'Etat. C'est lui qui paiera le passage d'Arvid;il se met en route avec sa femme Inga-Lena et ses enfants.
Ulrika de Västergöhl, ancienne prostituée à laquelle la communauté n'accorde aucune possibilité de rédemption, part accompagnée de sa fille Elin, jeune-fille rêveuse.
Enfin, Jonas Petter quitte une femme acariâtre qu'il n'arrive pas à dominer.


[i]Vilhelm MOBERG donne une belle description de la dure vie dans la pierreuse campagne suédoise au milieu du 19ème siècle. Nous partageons la vie de ces paysans et nous soffrons avec eux de l'avenir sans espoir que le système social, économique leur offre. Cette vie difficile est accentuée par la rigueur de l'Eglise luthérienne dont les règles religieuses et politiques. On comprend que plus d'un million de suédois ait voulu braver l'océan avec l'espoir d'une vie meilleure. La Suède perdit ainsi près du tiers de sa population.Vilehlm MOBERG est un conteur qui sait nous soutenir l'intérêt de son lecteur. On a envie de connaître ce que l'amérique réserve à ces hommes courageux. On perçoit le sérieux du contexte historique qui sert de trame de fond à cette saga. J'ai envie de poursuivre la lecture des autres livres

Note: 4,5 / 5
avatar
Awara

Nombre de messages : 3969
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vilhelm MOBERG (Suède)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum