Yu MIRI (Corée/Japon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yu MIRI (Corée/Japon)

Message  Mousseline le Dim 30 Nov 2008 - 1:06

De : s-lewerentz (Message d'origine) Envoyé : 2007-10-27 00:32

Poisssons nageant contre les pierres, Yu Miri
traduit du japonais par S. Refle, éd. Actes Sud, 2002

Résumé
Hiraka, une jeune dramaturge japonaise d'origine coréenne, est invitée à présenter une de ses pièces en Corée, fait exceptionnel pour la minorité dont elle fait partie. A Séoul, elle loge chez Rifa, une étudiante en sculpture avec qui elle tisse immédiatement une amitié. A la suite d'un malentendu à propos de sa pièce, elle rentre au Japon et retrouve sa famille, ses amours, sa vie quotidienne parfois un peu seule. Jusqu'au jour où Rifa lui téléphone pour lui annoncer son arrivée.

L'auteur
Yu Miri est née en 1968 au Japon où elle est très célèbre pour ses essais autobiographiques et ses pièces de théâtre. Ce roman est paru en feuilleton en 1994 mais a fait l'objet d'un procès durant huit ans, opposant les partisans au droit à la vie privée et les défenseur de la liberté d'expres​sion(apparemment le roman est trop "sulfureux"). Ré-édité dans une version revisité en 2002 (la traduction se base sur cette seconde version).

Mon commentaire
Fantastique ! J'ai retrouvé tout ce que j'admire chez les auteurs japonais, c'est-à-dire cette faculté à raconter des riens mais d'une manière si belle et poétique. Les thèmes abordés sont intéressants : l'identité d'une personne ayant une double culture (Coréens au Japon), la place des femmes en Asie, l'amitié, etc. La fin est très ouverte, c'est peut-être la seule chose qui m'a un peu chiffonée car je me suis tout de suite attachée aux personnages et j'aurais aimé savoir "vraiment" ce qui va leur arriver. Mais c'est mineur face au plaisir de l'écriture.
Pas aussi fantastique (dans le sens étrange, irréel) que Yogo Ogawa mais les fans de celle-ci devraient apprécier et tous les autres devraient essayer !

Extrait
"Figée au milieu de la rue, j'essayais de composer une phrase pour décire le visage de Rifa. Des mots me venaient à l'esprit puis s'évanouissaient sans laisser de traces. Comme les mots qui disparaissent de l'écran d'un ordinateur chaque fois que l'on presse la touche "Effacer". J'ai levé les mains pour déchirer cette page pleine de mots censurés, et je suis tombée."

4.5/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum