Guy Gavriel KAY: La mosaïque Sarance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guy Gavriel KAY: La mosaïque Sarance

Message  Prospéryne le Sam 29 Nov 2008 - 19:20

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 2007-01-06 16:31
LA MOSAÏQUE SARANCE de Guy Gavriel KAY
1 Le chemin de Sarance/600p
2 Le Seigneur des empereurs/701p
Ed J’ai lu/Trad : Elisabeth Vonarburg

Crispin mosaïste réputé a été appelé par Valerius II l’empereur afin d’exercer son art à Sarance, pour l’élaboration d’un immense et prestigieux lieu de culte. Il s’est mis en route en compagnie d’un serviteur et d’un étrange cadeau d’un alchimiste : un oiseau mécanique qui pense et qui parle.

Voici donc le début d’une fresque historique immense sauf qu’il s’agit d’un pays et de peuples imaginaires. Mais tout l’art de Kay est de vous y faire croire le temps de votre lecture. L’ambiance rappelle un peu l’antiquité et les débuts de l’empire byzantin avec un soupçon mais infime de magie. Du reste les personnages doutent régulièrement avoir été témoin d’un événement surnaturel ou divin. Chaque personnage même le plus secondaire est détaillé avec minutie et devient un être vivant que l’on suit le temps d’un chapitre ou tout le long du récit mais il est un élément important que l’on ne peut pas éliminer de la trame de l’intrigue et à eux tous et leurs actions, ils forment une immense mosaïque : l’histoire de Sarance. De l’empereur à l’esclave affranchi en passant par les artistes, les fonctionnaires de l’Etat, les artisans, les prostituées et danseuses, chacun d’eux font Sarance et entretienne l’illusion que l’histoire est réelle. Sans avoir la force et la beauté de Tigane, La mosaïque Sarance est un grand roman historique dans le monde de la fantasy.


De : Philcabzi5 Envoyé : 2007-01-21 11:32
La mosaïque de Sarance - Tome 1. Le chemin de Sarance

La mosaïque de Sarance - Tome 2. Le Seigneur des Empereurs

Ed. Buchet/Chastel, 2001, 427 pages (Tome 1) et 500 pages (Tome 2)

Note: 5/5

Résumé du tome 1:

Au moment où l'Empire semble sur son déclin, l'Empereur Valérius II tente de raffermir la foi en Jad tout-puissant en lui élevant le Sanctuaire à la Sainte-Sagesse dans la métropole de Sarance. Pour sa grandiose coupole il aura besoin d'un mosaïste de talent. Il convoquera donc Martinien à Sarance. Mais le vieux Martinien ne répondra pas à l'appel et laissera cette chance, s'il en est une, à Caius Crispus son ancien apprenti devenu associé. Celui que l'on surnomme Crispin préfèrerait se complaindre dans la douleur si récente de la perte de sa femme et de ses filles, mais la reine des Antae, Gisèle, le ferra changer d'idée bien malgré lui. Il sera aussi porteur d'un message provenant de cette jeune reine dont le pouvoir est si précaire et la vie en grand danger, pour l'Empereur. Ainsi, Crispin traversera tout l'Empire pour finalement atteindre Sarance.

Résumé du tome 2:

Crispin est maintenant arrivé à Sarance et tente de créer la plus grandiose des mosaïques dans ce spectaculaire sanctuaire. Mais, bien malgré lui, il sera au coeur de toutes les intrigues de la cour impériale et de la vie sarantine. Parce que le règne de Valérius et d'Alixiana est en danger. Crispin se liera avec un héro de l'Hippodrome, une danseuse, un grand cuisinier et plusieurs hauts personnages de l'Empire. Il rencontrera aussi un médecin bassanide envoyé à Sarance par son roi comme observateur et qui aura un très grand rôle à jouer dans le destin de l'Empire.

Mon avis:

Comme chacune des tesselles de verres créent la mosaïque, chaque personnage, du plus humble serviteur à l'Empereur lui-même, créent le dessein d'un Empire dont Sarance est le joyau. La force de Guy Gavriel Kay, selon moi, est la patiente et minutieuse attention qu'il porte à décrire chacun des personnages, leurs actions mais aussi leur états d'âmes menant très souvent à des gestes inconsciemment décisifs pour plusieurs personnes, sinon pour l'Empire. Il est aussi étrangement agréable de retrouver une quantité impressionnante de correspondances avec l'histoire réelle. Parce que vous n'aurez qu'à lire ensuite l'histoire de l'empereur de l'empire byzantin Justinien et de sa femme Teodora au Ier siècle de notre ère, et vous comprendrez... L'écriture de G.G. Kay est à la fois riche et fluide, où l'on sent que le texte n'a pas seulement la fonction de raconter une histoire mais de nous transporter par la force des phrases dans cet univers si proche et si loin du nôtre.


De : 82naurore Envoyé : 2007-01-21 15:30
La mosaïque de Sarance I
Le chemin de Sarance
Buchet/Castel 427 p.

Ma note : 4/5

Mon avis :Le mosaïste Martinien de Varena est appelé par l'empereur de Sarance pour participer à l'édification d'un temple en l'honneur du dieu Jad. Il y envoie Crispin à sa place, son collègue, qui va donc faire voile vers Sarance. Les péripéties vont alors s'enchaîner pour lui, sur le chemin, ainsi qu'à sa destination.
J'ai suivi avec plaisir les aventures de Crispin, contées avec une plume agréable. J'ai retrouvé la même ambiance que dans Les lions d'Al-Rassan du même auteur. J'attends beaucoup du second tome. Malgré cela, certains passages m'ont semblé un peu longs, et surtout, beaucoup de personnages à assimiler, et parfois en peu de temps.
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 34
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum