YAN Lianke (Chine)

Aller en bas

YAN Lianke (Chine)

Message  Louvaluna le Ven 28 Nov 2008 - 20:27

De : circee_et_moi Envoyé : 23/06/2008 17:54

très bonne critique qui me fait voir à quel point Yan LIANKE est capable de jongler avec l'écriture, car ce que je viens de lire semble être à mille lieux de Rêve du Village des Ding dont je vais vous parler, si bien que je suis allé vérifier dans le catalogue Picquier s'il s'agissait du même auteur ou s'il y avait homonymie.

titre: Le rêve du Village des Ding
auteur: YAN Lianke
paru en janvier 2007 aux éditions Philippe Picquier
traduit du chinois par Claude Payen; 326 pages

résumé: Dans la Chine des années 80-90, pour avoir une vie meilleure, les habitants du village des Ding vendent leur sang. Le fils du vieux Ding fait fortune en devenant le plus gros collecteur, en n'hésitant pas à truander les vendeurs en leur prélevant plus que la quantité pour laquelle il les paye et surtout en réalisant de grosses économies en utilisant plusieurs fois le même matériel au mépris de toutes règle d'hygiène. C'est donc par sa faute que la "fièvre" (en fait le sida) s'abattra sur toute la région du village des Ding et la encore la peu sympathique fils du vieux Ding trouvera le moyen de faire des profit en vendant les cercueils alloués gratuitement par le gouvernement puis en organisant des "mariages dans la mort" afin que les décédés ne soient pas seuls dans l'au-delà extorquant par le fait des dots aux familles endeuillées.
Parallèlement à cette intrigue le lecteur assistera à l'organisation des malades qui tentent de créer une société utopiste dans l'école, à l'émergence du côté le plus noir de certains individus (il y a des vols, des luttes de pouvoir ou encore de la "resquille" sur la nourriture, ou un malade prêt à épouser une jeune fille saine dans le but de laisser une descendance au mépris des risques) et émouvante histoire d'amour entre deux malades décidés à être heureux coute que coute durant les derniers jours qui leur reste à vivre malgré les pressions familiales.

Mon avis

Ce livre est tout simplement bouleversant car il dépeint par la fiction une réalité tout à fait scandaleuse. Tout comme Servir le Peuple, le Rêve du Village des Ding est aujourd'hui interdit en Chine et l'auteur est censuré.
Si je peux me permettre cette comparaison, l'organisation de la communauté des malades m'a un peu fait penser à celle décrite par Orwell dans la Ferme des animaux avec ses bonnes volontés du début balayées par les travers des individus, jusqu'au règlement publié par la communauté accepté par tous mais adapté au fur et à mesure [le fait que Lianke soit censuré dans son pays pour "mauvaises pensées" me rappelle 1984; YAN Lianke écrivain orwellien voilà un sujet de philosophie tentant non?]

Un coup de gueule, qui va se répercuter sur ma note bien que l'auteur n'y soit strictement pour rien. Un problème d'impression sur la chaine des éditions Piquier fait que mon livre passe directement de la page 131 à la page 161 et les pages 161 à 191 sont imprimées deux fois.La meilleure solution que j'ai trouvée fût de courir à ma bibliothèque de quartier, emprunter l'ouvrage, scanner et imprimer les pages manquantes puis de les coller sur les pages surnuméraires de mon livre (ce qui m'a permis une "customisation" sympa). Malheureusement l"incident" c'est produit un mercredi soir à 20h00et ma bibliothèque n'ouvre qu'à 14h00 le jeudi j'ai du donc interrompre ma lecture et me rabattre sur le Desproges très court critiqué dans la section A-D.
Je conclurai en disant que le thème abordé dans ce livre est proche de celui des Vendeurs de sang de YU Hua, figurant dans ma LAL, si des rats et rates pouvaient m'éclairer sur ce sujet.

Note: en toute objectivité 4.5/5 mais à cause de l'incident technique et en toute mauvaise foi 3/5
Louvaluna
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le rêve du village des Ding

Message  lalyre le Jeu 10 Sep 2009 - 16:48

Le rêve du village des Ding
Yan Lianke
Picquier poche 2009
391 P.
Au village du Henan ,vers 1990,c'est un enfant de douze ans,le narrateur ,qui est mort assassiné par vengeance car son père est un grand patron "vendeur de sang " L'enfant mort circule dans les âmes et les esprits de tous les personnages dont il nous conte les méfaits ou bienfaits ,erre dans le monde des vivants ,entrant dans l'esprit de son grand-père ,toujours vivant mais aussi dans l'esprit de son père.Cet homme,après une grande conférence sur les risques de la fièvre (Hé oui !!!c'est comme cela qu'on nomme le sida dans le village )car déja des gens meurent de cette maladie ,propose que chacun donne du sang ,que cela va les rendre plus forts et le plus important pour ces pauvres gens ,ils vont gagner beaucoup d'argent ce qui leur permettra de mieux vivre car la misère règne dans ce village .Tous ces gens sont très naïfs et voila la pire des catastrophes qui débute et va aller en s'amplifiant ,car cet homme va en faire un commerce qui va lui rapporter gros,les gens très ignorants n'hésitent pas à donner leur sang plusieurs fois à intervalles très courts ,l'homme en profite pour remplir les poches à sang qu'il revend très cher dans les villages voisins .Il faut aussi dire qu'une seringue sert plusieurs fois et contamine les gens à une vitesse effrayante .Alors il faut beaucoup de cercueils et notre homme va aussi faire commerce de cercueils,on manque de bois ,peu importe ,on abat les arbres centenaires ou autres ,on vide l'école de ses meubles toujours pour la même raison.Mais le grand-père est un brave homme qui désapprouve ouvertement les méfaits de son fils aîné ,cet homme sans scrupules qui s'enrichit sur le dos des pauvres,lui qui essaye de faire le bien ,enseignant aux enfants ,soignant l'un de ses fils qui va bientôt mourir .Je ne peux dire ce qui arrivera à ce trafiquant qui parcours les villages perdus pour collecter du sang ,sachant très bien qu'il dupe les paysans en utilisant des poches plus grosses et les faisant s'allonger pour qu'il ne ressente pas le vertige dû à la trop grande quantité de sang retirée .Tout cela sous l'aveuglement du gouvernement qui a laissé faire....

Que dire de plus ?Un certain malaise s'installe en lisant ce livre ,cette quête de la richesse qui causera la perte des habitants de ce village.L'auteur a écrit une chronique hallucinante d'un village du sida ,c'est une critique accablante ,une catastrophe globale et comme il dit ;Dans ce livre ,j'ai voulu raconter cela,être très précis,réaliste:j'ai montré ce qu'il y avait de beau en eux ,mais aussi le laid et l'horrible .Un livre très dur dont on ne sort pas indemne mais que je recommande ........5/5

Yan Lianke est né en 1958 dans la province du Henan, dans le centre de la Chine, et réside actuellement à Pékin. Diplômé de l’Université du Henan et de l’institut des arts et de l’Armée populaire chinoise, il débute sa carrière littéraire en 1978, en tant qu’écrivain de l’armée. Ses romans et ses nouvelles, souvent qualifiés d’expérimentaux en raison de leur sujet ou de leur style, lui ont valu d’obtenir de nombreuses et prestigieuses récompenses littéraires.

C'est l'histoire de centaines de milliers de paysans du Henan contaminés par le sida que l'auteur évoque dans ce roman d'une émotion poignante, traversé de rêves et de prémonitions. "Colère et passion sont l'âme de mon travail", dit Yan Lianke. Son livre est toujours interdit en Chine et l'auteur privé de paroles.
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4611
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  Lacazavent le Ven 11 Sep 2009 - 6:14

Ta critique m'a convaincue Lalyre ; j'ignorais qu'un livre avait été écrit sur ce sujet. Je vais regarder s'il est disponible à ma bibliothèque autrement il risque de venir enrichir ma pal et au diable mes bonnes résolutions.

J'avais lu un article (pour mon boulot) il y a quelques mois sur ce schéma de contamination du virus du SIDA. L'article était très complet, cela en était effrayant.
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  Lacazavent le Ven 11 Sep 2009 - 6:19

Chouette, le livre est disponible !
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  lalyre le Ven 18 Sep 2009 - 13:49

Les jours,les mois,les années
Yan Lianke
Ed.Picquier 2009
125 P.
Un village perdu dans la montagne ,une grande sècheresse qui semble ne jamais devoir finir ,une terre aride,un vieil homme,l'aïeul ,un vieux chien l'aveugle et un pied de maïs sont les éléments de cette fable ,un bref récit qui nous conte l'histoire d'un vieux paysan chinois.Le village est déserté de ses habitants ,seul l'aïeul est resté avec son chien,il aurait pu partir avec les autres ,s'il n'avait découvert une frêle tige de maïs dans son champ,alors il va le veiller ,essayer de le faire s' épanouir ,oui mais pour cela il faut de l'eau ,qu'à cela ne tienne ,il ira chercher de l'eau à des kilomètres de là,il faut de l'engrais ,hé bien,il utilisera son urine et celle de l'aveugle ,il faut de l'ombre pour la jeune pousse , il confectionnera un abri avec des nattes.Doucement le maïs se développe ,l'aïeul se parle à lui-même ou à l'aveugle qui comprend tout.Ensemble ,ils vont gratter dans les champs pour récupèrer quelques grains pour se nourrir .Un jour ,en revenant avec les seaux d 'eau ,il doit faire face à une meute de loups,un moment très fort... pendant que l'aveugle veille sur le maïs .Voici des rats qui viennent grignoter leur maigre réserve ,alors il va mettre des pièges pour ces maudits rats et tous deux en mangeront pour survivre .Le maïs grandit mais l'aïeul n'a plus de forces ,il fait un pacte avec l'aveugle .....celui qui mourra le premier sera enterré par l'autre .

Une belle fable poétique ,des thèmes comme la solitude ,la sècheresse ,la faim mais aussi un beau duo d'amitié ,sans oublier le soleil impitoyable ,l'espoir du vieil homme qui croit pouvoir récolter les grains de son plan de maïs.Il y a des passages très forts pendant l'invasion des rats ,aussi à la fin du livre que je ne dévoilerai pas ......
4,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4611
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  Lacazavent le Mer 23 Sep 2009 - 16:47

Servir le peuple de Yan Lianke
Thème Littérature chinoise
édition Philippe Picquier/ 189 pages





Nous sommes dans l'armée chinoise, au moment de la Révolution culturelle, Wu Dawang débarque de sa campagne. Bien éduqué ou plutôt endoctriné il est capable de réciter les 286 maximes du catéchisme maoïste, dévoué et plein de candeur il va appliquer à la lettre la célèbre maxime tiré du discours de Mao Zedong prononcé le 8 septembre 1944 : « Servir le peuple ».
Affecté au service de la famille du colonel il va -par devoir patriotique évidement ! - cédé aux avances de Liu Lian, la superbe femme du colonel.
Chaque soir il la comble et lorsque le désir commence à s'épuiser le couple trouve un regain d'énergie en commettant les pires sacrilèges. Que peut-il y avoir de plus érotique que de briser un à un tous les symboles de la révolution (calicots, pancartes, traités politiques, portraits et bustes du Grand Timonier) ?



Cocasse, picaresque et drôle à souhait, ce texte est totalement irrévérencieux, peu orthodoxe et absolument critique envers les dérives du communisme à la chinoise. En détournant cette maxime célèbre, dès le titre, Yan Lianke plante son décor; on va de provocation en provocation. L' écriture simple rend légère le propos, on ne tombe jamais dans le vulgaire, mais la critique reste là.
Ce n'est pas un grand livre sur un strict point de vue littéraire mais il illustre à merveille le pouvoir des mots et la liberté qu'ils peuvent donner à celui qui sait et surtout qui n'a pas peur de les utiliser.
Comment ne pas être étonné après avoir lu ce livre des nombreux démêler de Yan Lianke avec la censure chinoise.
Un vrai plaisir de lecture ...4,5/5





Des extraits :


«Et quand le massacre fut achevé, Wu Dawang prit une cuvette sur
laquelle était inscrit le slogan Combattons l'égoïsme, critiquons le
révisionnisme et il peignit en noir sur les caractères rouges la
formule Chacun pour soi»



" Le capitaine lui rendit son salut et allait s'éloigner lorsqu'il se ravisa.
-Je peux te poser une question, mon petit Wu : quand on travaille chez un officier supérieur, quel principe doit-on toujours avoir à l'esprit ?
-Il ne faut pas dire ce qu'on ne doit pas dire, ne pas faire ce qu' on ne doit pas faire.
-Faux !
-Servir un officier supérieure c'est servir le peuple.
-Exact, mais tu ne parles pas assez fort." (...)




Yan Lianke
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  Lacazavent le Lun 28 Sep 2009 - 9:13

Le rêve du village des Ding de Yan Lianke
Thème Littérature chinoise
(édition Philippe Picquier/ 329 pages)





Je ne vais pas le résumer à nouveau, Lalyre l' a déjà fait à merveille.
Je vais simplement me joindre à elle pour essayer de vous convaincre de lire ce livre un jour !



C'est un livre magnifique, certes pas un coup de cœur pour moi mais pas loin. Entre saga familiale et chronique d'un village, derrière ce récit imaginaire, c'est la vie de personnages réel que nous raconte Yan Lianke. Il ne cherche pas de responsable, il décrit simplement la réalité de la santé dans sa région. C'est un roman qui possède une véritable ambiance, le village fonctionnant comme un lieu clos où les habitants sont tout à la fois acteur, victime et coupable du drame.
Cependant, malgré la plume alerte et l'écriture forte parfois crue, ce livre a pour moi un défaut : les quelques longueurs qui s'installe de temps à autre dans le récit. Je me suis même surprise à lire en diagonale certaines pages mais c'est une histoire qui évolue et la fin mérite vraiment d'être lu car elle confère à ce roman une dimension autre
...4,5/5 (à cause des longueurs)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  Invité le Sam 24 Oct 2009 - 13:32

le rêve du village des Ding
note : 4,5/5
j'ai adoré ce livre, j'avais déjà entendu parler de ce commerce du sang en Chine, mais l'histoire telle que le décrit Yan Lianke fait ressortir encore plus cet aspect abominable de l'avidité des hommes d'affaires chinois et de la complicité de l'Etat. Ce livre est violent par ce qu'il raconte ,alors à déconseiller à ceux qui ont un petit moral, ou qui sont un peu "fleur bleue". Les personnages sont attachants, j'y ai découvert aussi le poids de la famille dans la société chinoise. J'ai offert "le vendeur de sang" de Yu Hua à une proche, il me semble que cela traite du même sujet. Il me tarde de le lire !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  Nathalire le Ven 13 Nov 2009 - 16:37

Le Rêve du Village des Ding

J'ai également été tentée de lire ce livre après la critique élogieuse de Lalyre et j'étais intriguée par cet élément de l'histoire dont je n'avais personnellement jamais entendu parlé: la vente du sang et l'effroyable contamination massive de centaine de paysan du Hennan par le virus du SIDA.

Je n'ai pas été déçue par ce roman au multiples facettes, d'abord un roman historique puisque Yan Lianke a bravé les interdits pour raconter cette tragédie que la Chine aimerait oublier. Mais aussi un roman quelque peu fantastique, dans lequel le grand-père rêve, et ses rêves lui montrent le futur parfois imagé, parfois dans sa simple réalité. C'est aussi un roman d'amour, avec un grand A. l'amour au-delà de la maladie, au-delà des interdits de la moral, aimer pour vivre un jour de plus "c'est toujours ça de gagner". Ce livre est chargé de beaucoup d'émotions, dans la souffrance des malades mais aussi dans les tractations frauduleuses des hommes, cupides et sans pitié malgré la mort qui rode tout près.

J'ai vraiment bien aimé, mais il m'a semblé à deux-trois reprises que l'auteur se répétait et un peu comme Lacazavent, j'ai trouvé que les longeurs était parfois inutiles.

Note: 4,5/5
Nathalire
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 38
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  lalyre le Mar 24 Nov 2009 - 17:47

Servir le peuple
YAN Lianke
Picquier poche 2009
208 P.
Le personnage principal du roman s' appelle Wu Dawang ,jeune paysan chinois devenu militaire ensuite membre du parti communiste ,c'est toujours l'époque maoïste ou on ne peut pas dire ce qui ne peut être dit....c'est un garçon dont les idées sont très simples,c'est à dire toujours obèir aux ordres .Le colonel de sa section le prend en amitié ,il est promu sergent ,va faire partie de l'intendance du colonel et de Liu Lian,sa jolie femme leur préparant et servant leurs repas.Un jour le colonel doit s'absenter plusieurs jours pour un séminaire ,le voila donc seul dans la grande maison,Liu Lian habitant le premier étage mais cette femme va profiter de l'absence du colonel pour ensorceler Wu,tout d'abord il n'ose lever les yeux sur elle en lui servant le repas ,mais lorsque Liu Lian lui ordonne de lever les yeux et la regarder elle est nue sous sa chemise de nuit transparente ,mais Wu résiste quelques temps mais finit par succomber sous le charme de la femme ,oubliant qu'il est marié et qu'il a un enfant .Et c'est la passion et les plaisirs de l'amour pendant des jours et des nuits vivant enfermés dans la grande maison .Mais voici le retour du colonel ,la récréation est terminée et Wu va en payer le prix tandis que sa femme et son enfant sont devenus citadins grâce à l'influence de Liu Lian .Tandis que notre héros va retourner à la vie civile ,cela pour avoir assouvi les appétits sexuels de la belle Liu Lian .....

Un roman ou l'érotisme est très présent sans que cela soit choquant ,tout compte fait c'est l'histoire d'un couple qui lors de leur passion érotique ,bravant les interdits et transgressant les tabous pour vivre librement ,ne serait-ce que quelques jours....qui pour Wu le conduira à perdre ses convictions.......3,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4611
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  Shan_Ze le Lun 28 Déc 2009 - 13:46

Le rêve du village des Ding de Yan Lianke

Dans le village des Ding, beaucoup d’habitants ont vendu leur sang. Et dix ans plus tard, la plupart se meure de cette mystérieuse maladie d’abord appelée fièvre et ensuite reconnu comme étant le Sida.

Trois personnages se détachent de ce récit : le grand-père, le père et le fils. Le grand-père qui essaye d’aider les villageois à mieux vivre leurs derniers instants, le père coupable de l’arrivée de la maladie au village des Ding et le fils, victime de la vengeance des malades.
Ce récit m’a rappelé La ferme des animaux par sa forme : organisation d’une société qui révèle la véritable nature des hommes. Une immense corruption prend forme autour de la mort des malades, c’est amoral et ça le devient de plus en plus.

Il est dur d’y croire tellement l’histoire parait scandaleuse et même si l’histoire est teintée d’onirisme, la cupidité des hommes est vraiment présente. Heureusement que l’amour est là pour garder un peu d’espoir…

Note: 4.5/5
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7978
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: YAN Lianke (Chine)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum