Pascal MERCIER (Suisse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pascal MERCIER (Suisse)

Message  Mousseline le Ven 28 Nov 2008 - 13:11

De : s-lewerentz (Message d'origine) Envoyé : 2008-10-29 06:57

TRAIN DE NUIT POUR LISBONNE

Résumé
Gregorius, professeur de langues anciennes dans un lycée de Bern, voit sa vie basculer lorsqu’on lui offre un livre d’Amadeu de Prado, un médecin-écrivain portugais décédé trente ans plus tôt. Séduit par le texte, il part à Lisbonne sur un coup de tête, et se met à la recherche de Prado, tentant de reconstituer sa vie littéraire et son engagement politique, en se rendant sur les lieux où il a vécu et en rencontrant sa famille et ses amis.

Commentaire
Difficile de parler de ce livre, car il m’a beaucoup touché. Il est tellement beau ! L’écriture est intimiste, douce, coulante. Au début, j’avais peur que ça ne soit trop « philosophique » pour moi mais non ; c’est facile à lire et en même temps très profond. C’est clair que c’est dense mais ça vaut vraiment la peine de poursuivre sa lecture.
J’ai aimé le contraste entre Gregorius et Prado ; le premier lent et routinier, le second exalté et amoureux des mots. Chaque étape du voyage vers Lisbonne puis à Lisbonne est une aventure pour Gregorius et un voyage magnifique pour le lecteur. Rien que les descriptions des villes sont magique (je ne connais pas le Portugal mais ça donne envie !) et elles se mêlent au « paysages intérieurs » des personnages de manière subtile, cohérente. J’ai aimé aussi la structure du roman et le texte dans le texte que constituent les écrits (fictifs) de Prado et qui sont de petites leçons de philosophie, des leçons de vie.

Assurément, c’est un livre dans lequel je retournerais, dans les moments difficiles, pour trouver des phrases apaisantes ou pour y réfléchir. Car c’est un roman qui m’a enrichie, tout simplement. Amadeu de Prado était un « orfèvre des mots » pour ceux qui l’ont lu ; Pascal Mercier en est un pour moi. J’ai souligné pleins de passages tellement je les trouvais beaux, sensés, propices à la réflexion. J’en ai relu certains aussi pour bien m’en imprégner, pour ne pas les oublier trop vite. C’est véritablement un régal – et il se savoure. Et plus j’avançais moins j’avais envie de terminer, plus je tournais les pages lentement.

Je n’aurai donc qu’un conseil : lisez-le !

5/5

Auteur
Pascal Mercier (né en 1944) est un philosophe Suisse allemand vivant et enseignant à Berlin. Il a écrit plusieurs essais philosophiques et quatre autres romans dont le dernier, "L’accordeur de piano", a été traduit cette année en français.

(traduit en français en 2006 ; paru en poche aux éd. 10-18, 2008)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal MERCIER (Suisse)

Message  Philcabzi le Mer 24 Déc 2008 - 3:18

De : zeta-b Envoyé : 2008-12-11 13:35
Train de nuit pour Lisbonne - 10/18 - 4,8/5

Est un roman à multiple facettes. On peut le lire pour l’histoire simplement et l’on ne sera pas déçu. Dès les premières lignes le héros Raimun Gregorius est arraché presque à son insu à sa vie tranquille et monotone. Ce professeur de langues mortes va trouver sa vraie raison d’être en poursuivant le fantôme d’un écrivain portugais.

On peut le voir aussi comme un traité philosophique reprenant, en y ajoutant une dose de romanesque, tous les éléments de réflexion qui s’imposent à un être pensant : la vie, la mort, la connaissance de soi, l’engagement politique, la justification de son existence.

C’est éminemment beau dans l’écriture et noble dans le sentiment. Il y a des phrases, des passages qu’on voudrait graver dans sa mémoire.

Pourtant, je dois avouer qu’au dernier tiers du livre mon vif intérêt s’est un peu relâché, juste un peu. Peut-être parce qu’Amadeu de Prado devient omniprésent et donc affadi, efface le rôle de Gregorius. Le personnage de l’auteur portugais très complexe et très arrogant malgré ses doutes et ses failles me plait moins, peut-être aussi parce que la fascination de Gregorius envers Amadeu, qui va crescendo quasiment jusqu’à l’identification me reste parfaitement étrangère. Je ne l’ai jamais ressenti et j’ai du mal à la comprendre.

Mais il ne fait pas s’attarder sur ces petites restrictions. Le "train de nuit pour Lisbonne" est un très beau roman dont les idées peuvent marquer et perdurer dans l’esprit, nous rendre le pourquoi et le comment de la vie moins obscurs.<o:p></o:p>

Extrait : "Je tremble à la seule idée de la violence involontaire et inconnue, mais inéluctable et irrésistible, avec laquelle les parents laissent en leurs enfants des traces qui, comme des cicatrices de brûlures ne s’effaceront jamais".
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal MERCIER (Suisse)

Message  Shan_Ze le Lun 21 Sep 2009 - 14:10

Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier



Raimund Gregorius, dit Mundus, est professeur de grec, latin et hébreu au Liceu. Deux rencontres vont le persuader de tout quitter pour découvrir l’auteur de ce livre qu’il a trouvé dans une librairie, un certain Amadeu de Prado.

Un début très étrange mais j’ai vite été envoutée par la vie de cet Amadeu de Prado à travers les témoignages de ses proches et ses écrits. J’ été happée par ce personnage très charismatique et impressionnant mais possédant aussi quelques faiblesses. J’ai été un peu agacée par son côté "très sûr de lui". Mais j’ai beaucoup apprécié ce parallèle entre les deux personnages, Raimund Gregorius et de Prado, qui sont tous les deux passionnés mais de caractère différent.

C’est une écriture très dense qui demande beaucoup de concentration. J’ai parfois été un peu perdue par le côté philosophique du roman. Mais j’ai aussi trouvé de très beaux passages que j’ai malheureusement oublié de noter ! Une lecture assez dure avec le style sobre et détaillée de Mercier mais aussi, tellement intense par ses évocations.

Note: 4/5


Dernière édition par Shan_Ze le Jeu 17 Avr 2014 - 20:48, édité 1 fois
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7379
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal MERCIER (Suisse)

Message  noemiejardine le Lun 25 Oct 2010 - 20:30



Train de nuit pour Lisbonne

très bon résumé de
s-lewerentz

ai vraiment apprécié cette lecture, la langue est belle, intimiste...
comme
s-lewerentz, le feuilleterai sûrement à nouveau,
par petites touches,
juste pour le plaisir de retrouver certaines phrases
et retrouver quelles images prennnent forme avec certains mots alignés....

une découverte surprenante....qui donne envie d'apprendre une langue étrangère....
et qui fait voir la beauté des langues....

ne connaissais pas du tout cet auteur suisse....vais aussi sec voir ce qu'il a écrit d'autre....

ma note 5/5


avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal MERCIER (Suisse)

Message  Elfe le Jeu 6 Jan 2011 - 19:21

Léa

Combien de fois me suis-je demandé ce que ma fille serait devenue si nous n'avions pas fait cela ! Si le hasard ne nous avait pas fait entendre ces sons. La fascination qu'exerçait sur elle le son du violon aurait-elle triomphé à une autre occasion, sous une autre forme ? Quel autre événement aurait pu la sauver de sa tristesse paralysante ? Son talent serait-il apparu en tout cas ? Ou serait-elle devenue une écolière ordinaire, rêvant d'un métier ordinaire ? Et moi ? Où serais-je aujourd'hui, si je ne m'étais pas trouvé devant l'exigence immense du talent de Léa face à laquelle je n'étais absolument pas à la hauteur ? [...] Tout aurait pu bien tourner, je pense, si nous ne nous étions pas engagés tous les deux, ce jour-là, dans cet escalier roulant ". (4e de couverture)


C'est avec beaucoup de retard que je poste cette critique et j'en suis désolée. Ce roman je l'ai lu juste avant la naissance de ma petite Zoé, grâce à l'opération Masse critique de Babelio. J'avais envie de découvrir cette histoire plutôt tragique d'une passion dévorante.

C'est une histoire assez touchante,Deux hommes se rencontrent. Tous deux blessés par la vie, ils vont se confier l'un à l'autre. C'est comme cela que nous connaitrons l'étrange destin de Léa, fille d'un des deux hommes qui suite au décès de sa mère se réfugie dans sa passion dévorante du violon. Son père raconte alors son impuissance face à la quasi folie de sa fille.

J'ai découvert par ce roman la très belle écriture de Pascal Mercier. C'est un roman très interressant malgré quelques longueurs.



Ma note: 3/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1764
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal MERCIER (Suisse)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum