Ferdynand OSSENDOWSKI (Pologne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ferdynand OSSENDOWSKI (Pologne)

Message  Calepin le Ven 28 Nov 2008 - 0:07

De : nimbus (Message d'origine) Envoyé : 2004-09-26 04:02

Bêtes, Hommes et Dieux
A travers la Mongolie interdite 1920-1921
Phébus libretto 280 pages
Trad. Robert Renard.

L'histoire
L'auteur raconte sa fuite à partir de la Sibérie centrale, en hiver 1920, lorsqu'il apprend qu'il est attendu par un peloton d'éxécution bolchevik. Il va traverser alors l'immensité sibérienne, les passes de Mongolie, le désert de Gobi, le plateau tibetain, puis l'Himalaya.....

Parallelement à cette fuite, il est amené à un voyage intérieur au coeur de cette Asie millénaire.

Ossendowski (1878- 1945), polonais et géologue de son état, n'est pas qu'un savant doublé d'un aventurier, c'est un esprit exalté et curieux qui vit sa marche folle à la manière d'une initiation.

Mon avis
J'ai vraiment adoré cette lecture qui m'a transporté tellement loin de mon univers quotidien! Les évènements les plus incroyables y sont racontés de la façon la plus simple qui soit, sans emphase et sans pathos. Dans un cadre extraordinaire on rencontre des personnages loins d'être communs. C'est également un voyage initiatique au coeur du boudhisme. Les 40 dernières pages, lorsque l'aventure est terminée, sont un peu moins interessantes.

Note: 5 /5

---------------------------------------------------------------------------------

Géologue, explorateur et écrivain russe. Auteur de récits de voyage, décrivant parfois des expériences mystiques, Ferdynand Ossendowski a contribué à populariser la légende du Roi du monde, maître des lamas dans un monde de l'Agarthi. Roi du monde, il l'est parce qu'il a réussi à pénétrer les mystères de la nature, et qu'il peut dire l'avenir. Cet univers est évoqué dans Bêtes, hommes et dieux : à travers la Mongolie interdite, 1920-1921, publié en anglais à New York en 1922, véritable roman-culte. On doit également à Ossendowski des récits d'aventures de facture plus classique, comme Navires égarés ou La fantaisie de Kett, journal d'un chimpanzé.

Ossendowski a d'abord écrit en russe. Contraint de quitter ce pays à la suite de la Révolution bolchevique, il a voyagé à travers le monde, avant de s'installer en Pologne à partir de 1922, où il est mort dans des circonstances mystérieuses en 1944. Il a écrit un grand nombre de ses oeuvres en polonais, ce qui explique qu'on le considère parfois aujourd'hui comme un auteur polonais.

Tiré de Bibliothèque des grandes aventures (un très beau site!)
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum