Valérie MCGARRY (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Valérie MCGARRY (France)

Message  Mousseline le Jeu 27 Nov 2008 - 22:15

Née en 1968, Valérie McGarry est de nationalité française. Elle a travaillé dans la publicité pendant dix ans. Après La vie crumble et L'horloge bio, elle vient de signer son dernier roman, Le sac, chez Jean-Claude Lattès (2004). Elle vit aujourd'hui à Paris.

De : cuné (Message d'origine) Envoyé : 2004-10-29 11:52

La vie crumble
pocket 286 p.

Virginie a 34 ans, un mari, 2 enfants, un boulot, des copines, etc... ça vous rappelle quelque chose ? Ben oui, tout est à l'avenant. Sur un ton léger et humoristique, Valérie McGarry nous narre une historiette d'une banalité affligeante. Avec happy end, ne lésinons pas sur les clichés. Et c'est bien dommage, parce que la plume n'est pas si sotte, et en dehors de 2, 3 grossieretés tout à fait hors de propos, elle nous donne envie de la lire. C'est tout le problème de la littérature trentenaire ces temps-ci : ils n'ont rien à nous raconter, alors ils racontent leur vie, en l'embellissant ou à la sauce Zola... et c'est chiant.

2,5/5




De : Arti77772 Envoyé : 2005-05-29 07:33

Seule dans mon grand lit blanc

Un époux macho et volage déclare une nuit à sa femme qu’il va « tout foutre en l’air » malgré leur quinze ans de mariage, pour vivre « à fond » une aventure. Sonnée, Lara encaisse comme elle peut. La douleur est vive, mais pour ses deux fillettes, elle doit tenir le coup.
Une fois le KO passé, Lara tente de décortiquer d’où vient cette souffrance. Peur de la solitude ? Amour agonisant ou déjà mort ? Orgueil blessé ? Fin de l’engourdissement engendré par le quotidien ?
Valérie McGarry a réussi le roman-récit intime et lucide d’une renaissance féminine, d’une épouse humiliée qui passe son mariage au peigne fin et voit se profiler un surprenant constat.
Voilà un petit livre tout mince, à dévorer en quelques heures, mais vous verrez, il laissera au fond de vous sa trace teintée d’optimisme et d’humour. Oui, il y a de l’espoir après un divorce. Surtout l’espoir de devenir enfin soi même !

PS. Cuné, je pense que celui la saura te séduire.

Ma note : 3.5/5 Arti





De : cuné Envoyé : 2005-09-29 01:25

Seule dans mon grand lit blanc
JC Lattès 123 p.

Haem.
Lara mène une vie aisée et légère à Dubaï, où elle a suivi son mari de 15 ans son aîné. ll s'agit pour lui d'un 3e mariage, alors elle se pense à l'abri du démon de midi et se drape dans une indifférence préméditée face aux petits signes de ses infidélités. 2 enfants, des amis, une vie d'expatriée somme toute remplie, malgré l'indélicatesse permanente de son mari, qui est décrit à longueur de pages et dès le début comme le parfait salaud. Et vas-y les réflexions, rien n'a jamais grâce à ses yeux, sinon lui-même, bien sûr.
Bref, il la trompe, veut la quitter, elle se débat dans sa tête dans tous les sens, tout en ne sachant pas très bien si c'est son coeur ou sa fierté qui souffre, et pour finir c'est elle qui le quitte, et tout va pas si mal que ça.
Haem.
Voilà, tout est là, en lisant Valérie McGarry vous n'aurez rien de plus, d'ailleurs il ne vous faudra même pas une heure pour arriver à la page 123.
Donc pour moi ça reste dans la banalité la plus totale, le quotidien d'une nantie qui n'a vraiment que son petit malaise à encadrer, parce que le matériel n'est pas un soucis, quelle chance et à la limite quelle indécence quand on ouvre un peu les yeux autour de soi.
Un truc par contre que j'ai bien aimé, c'est les 3 questions à se poser pour savoir si on aime encore son mari :
- Est-ce que tu l'admires ?
- Est-ce que tu te vois finir ta vie avec lui ?
- Est-ce que tu regardes les autres hommes ?
Ouf, je suis toujours très amoureuse

1/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum