Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 27 Nov 2008 - 16:52

De : oxymore Envoyé : 15/06/2006 09:36
MARS LA ROUGE, trilogie martienne


Voilà j'ai enfin terminé ce premier opus de la trilogie martienne de Robinson, OUF!!
Autant vous le dire tout de suite, ce fut laborieux malgré une lecture assez continue dans l'ensemble. Bon voilà l'histoire qui se déroule en gros entre 2020 et 2061 (c'est très approximatif):
50 hommes et 50 femmes, tous scientifiques, débarquent sur Mars sous l'égide de l'ONU et de l'AMONU afin de tenter le grand saut: vivre sur Mars. La première partie installe toute la psychologie des personnages à travers le voyage à bord de l'Arès; ainsi nous apprenons à connaitre John Boon qui fut le premier à poser le pied sur Mars, son ami-rival Arkady, Ann, Maya, Sax, Hiroito et bien d'autres.
Très vite, la vie sur Mars s'installe avec toutes ses nombreuses contraintes: aridité, absence d'eau en surface, pression atmosphérique inadaptée et température notamment obligent chacun à s'atteler à des tâches titanesques.
Dès le départ pourtant, 2 clans se divisent fortement: les rouges, qui veulent étudier Mars s'en l'adapter à l'homme et en la conservant telle qu'elle est et les verts, partisans de la terraformation de Mars et prêts à tout mettre en oeuvre pour modifier les composantes propres à Mars pour l'adapter aux besoins humains et aux désirs des transnationnales terriennes qui veulent exploiter les ressources de la planète rouge.
Au fil du temps l'AMONU et l'ONU décident d'envoyer de nouveaux émigrants sans l'avis des "100 premiers"; bientôt la quiétude martienne va s'altérer et voir arriver les premieres révoltes puis le 1er assassinat.
La suite est une longue fuite pour éviter la répression et la mort au travers de la description de paysages extraordinnaires que je vous laisserai découvrir tout au long des 663 pages de ce premier volet.

Mon avis est partagé, j'ai encore du mal à évaluer si j'ai vraiment aimé ce bouquin. D'abord il est très technique, voire scientifique; les termes qu'on y trouve m'étaient totalement inconnus.
Ensuite, on peut sentir une certaine lourdeur générale dans les descriptions de Mars qui peut donner envie de fermer le livre.
Enfin et c'est certainement parceque je n'ai pas du tout l'esprit scientifique, j'ai noté pas mal de détails qui me paraissaient peu crédibles, irréalistes mais bon je n'ai ni le recul nécessaire ni la connaissance pour ça.
La fin malgré tout appelle une suite très intéressante et peut-être moins lourde puisque le décor est planté.......TO BE CONTINUED



De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 16/06/2006 02:36


Hourra, la discussion sur KSR est initiée!

J'ai lu la triologie (en anglais, j'ai donc perdu encore plus de détails lors de certaines descriptions lyriques des paysages). Malgré certains problèmes que tu soulignes oxymore, cette trilogie m'a marquée. J'ai adoré son anticipation, et le fait que la trilogie, très terre à terre au début (2020 n'est pas très loin), contienne de plus en plus de "surprises" avec les années qui passent. Les suites (bleu et verte) sont encore plus surprenantes et incoryables, car l'action se projette de plus en plus dans le futur, et l'auteur peut se permettre plus de latitude dans ses prédictions. Néanmoins, KSR est un auteur très bien documenté scientifiquement, et les inventions ou progrès qu'il décrit sont généralement basés sur des projets existants dans le monde scientifique. De plus, il faut garder en tête que l'innovation ne se fait pas toujours dans la direction prévue, ni à une vitesse raisonnable. Est-ce que en 1985, lorsque vous programmiez en basic et rêviez de pouvoir vous connecter à une BBS, vous auriez cru pouvoir écrire instantanément à n'importe quel ami sur le globe, gratuitement? Et vous informer à la vitesse de l'éclair sur le premier sujet qui vous vient à l'esprit? (Un restaurant de sushi à Winnipeg? La température interne du chat est-elle plus élevée que celle du chien?)

La construction des chapitres est à la fois intéressante et frustrante. La narration tourne autour d'un seul personnage, et ce dernier change au chapitre suivant. Ceci ajoute au rythme du livre, mais parfois, surtout une fois les colons éparpillés sur la planète, nous n'apprenont certains dénouements qu'indirectement. Parfois, nous ne connaissons les détails que beaucoup plus tard, lorsque la lumière d'un chapitre porte sur un personnage concerné, par ses souvenirs.

PS Oxymore, lorsqu'un auteur n'a pas encore de description, il est préférable d'en initier une avec seulement le prénom et nom de l'auteur (minuscule-majuscule) dans le sujet, pour uniformité mais aussi pour faciliter l'organisation du forum et la recherche.

L'auteur ne se limite rarement à une seule oeuvre (même si je dois avouer que j'ai commencé puis abandonné Chronique des années noire du même auteur. Sa dernière série porte sur les changements climatiques semble toutefois bien intéressante).



De : joubjoub Envoyé : 08/06/2007 14:58
.:: Le rivage oublié - (Kim Stanley ROBINSON) ::.

Résumé : Le vieux Tom parle du temps d'avant le Jour funeste, à l'aube du XXIe siècle, où deux mille explosions nucléaires ont ravagé l'Amérique. Il raconte des souvenirs à peine croyables : l'homme logeait dans des boîtes et marchait sur la lune...
Aujourd'hui, en Californie, il faut se débrouiller. Vivre de chasse, de pêche et de maigres cultures. Eviter les mystérieux gardiens de la côte. Mais Henry et Steve n'ont pas envie de végéter dans les ruines. Alors, quand les hommes de San Diego viennent leur parler de la résistance américaine, ils sont prêts à les suivre contre l'avis de leur aînés. Pour libérer leur patrie. Une entreprise presque impossible où ils risqueront leur vie à chaque instant... (Source : J'ai Lu)

446 pages de bla-bla et de vide, une histoire creuse et stérile et, au final, sans grand intérêt...
C'est trop vague. Le contexte est mal défini, on ne connait pas les causes du cataclysme.
De plus, cet ouvrage nous laisse sur notre faim, car à la fin il se finit plutôt brutalement.

Dommage !!! Une grosse déception.

Note : 2,5/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Parch le Jeu 22 Sep 2011 - 8:48

Kim Stanley Robinson, Mars la Rouge, 1992

Les résumés déjà postés sont satisfaisant. Il y a longtemps que j'attendais de me lancer dans cette célèbre trilogie. J'en ressors avec un avis mitigé. Certes, l'auteur est bien documenté, il nous transporte dans une nouvelle colonisation mais on est loin du chef d'oeuvre.

Il s'agit d'un bon livre scientifique, mais sur le plan littéraire, il laisse à désirer. Décrire un monde inconnu nécessite un peu de patience et beaucoup de talent. Souvent, une bonne dose d'imagination est nécessaire pour visualiser les fameuses villes martiennes dont on ne sait pas grand chose sauf qu'elles sont protégés par des genres de bâches pour retenir l'oxygène... Certains termes sont peut-être mal traduits en français : qu'est-ce que c'est que cette histoire de "marcheurs" ?? Il s'agit simplment d'une combinaison spatiale, non ?

Le livre est très long... et ce n'est que le premier tome. Compte-tenu de l'intrigue. L'auteur aurait pu faire beaucoup plus concis. La multiplication des personnages m'a un peu gêné. Malgré le temps passé à leurs côtés, on ne parvient pas vraiment à les cerner (sauf les trois/quatre personnages principaux).

Le révolution n'est pas très bien traitée (missiles, vaisseaux, explosion des aquifères...) c'est un peu confus (sauf la destruction de l'ascenseur spatial qui est très claire).

L'aventure martienne fait toujours rêvée... Je pense que je me pencherais sur la version de Ben Bova qui date de la même année.

Note : 3,5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Ven 23 Sep 2011 - 18:30

Je suis retourné à Mars la rouge l'année dernière, et j'ai abandonné à mis chemin. Je n'avais plus la surprise de la première lecture, les descriptions ne me faisaient pas rêver comme la première fois, et il y a des éléments qui commencent à se faire vieux (la SF vieillit drôlement mal). Les systèmes communication par exemple semblent déjà dépassés.



En anglais, "marcheurs" est "walkers", qui pourrait avoir le sens de "faire marcher" ou de "permettre de marcher" (pensez à "slippers" qui n'est pas des glisseurs mais des pantoufles). "Marcheurs ne m'apparaît pas un excellent équivalent.
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1985
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mars la Rouge

Message  Chiwi le Ven 23 Déc 2011 - 14:47

Après un premier voyage sur Mars les Terriens décident d’y renvoyer cent femmes et hommes afin de débuter une colonisation de la planète rouge. Les cent premiers se voient comme les créateurs d’un nouveau monde.

La question qui va se poser va diviser les cent en deux groupes : Mars doit elle être terraformée ? Les rouges vont vite se retrouvés en minorité face aux verts soutenus par les gouvernements de la Terre. Mais les colons vont se retrouver confrontés à une immigration désordonnée en provenance de la Terre en effet la situation sur la planète bleue se dégrade : famine, surpopulation, guerre , manque de ressources. L’envoi massif de
travailleurs sur Mars masque la volonté des Etats d’accaparer les ressources de Mars. Volonté qui ira jusqu’à une pacification violente des cités martiennes qui se sont opposées aux Etats.

Ce qui marque à la lecture de Mars la Rouge c’est le gigantisme de l’entreprise envisagée. Le voyage se fait à bord d’un vaisseau aux dimensions démesurées. Les cent premiers arrivent sur une Mars qui a reçu une quantité impressionnante de matériel pour réaliser la colonisation. L’évidage d’un astéroïde qui sera relié à Mars pour pouvoir envoyer par effet de fronde des minerais vers la Terre. La technique et les sciences sont présentes pour réaliser les rêves les plus fous de l’homme.

Kim Stanley Robinson réussit à faire des déserts désolés et froids de Mars un paysage d’une certaine beauté.


4/5


Dernière édition par Chiwi le Ven 23 Déc 2011 - 14:58, édité 1 fois
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Mars la Verte

Message  Chiwi le Ven 23 Déc 2011 - 14:51

Après la première révolte de 2061, les Cent premiers sont dispersés à la surface de Mars. Les métanationales ont étendus leur pouvoir à l’ensemble de la Terre et veulent en faire de même avec Mars. Les Etats n’ont plus les moyens pour s’opposer à elles.
La volonté de faire de Mars un système indépendant de la Terre croit au sein de la population martienne.

Deuxième volet du cycle de Mars, on continue avec les personnages présentés lors de Mars la rouge. Autant j’avais apprécié le premier, autant la lecture de celui-ci a été laborieuse. J’ai eu une impression de répétition : les descriptions scientifiques commencent à lasser, de nouveaux personnages apparaissent mais sont vite éclipsés par les Cent premiers qui ont plus de cent trente ans grâce à des traitements permettant de retarder le vieillissement.

Faisant 650 pages le rythme a commencé à s’emballer autour de la 600ème page.

On dirait que l’on délaie un projet un peu trop ambitieux. Donc grosse déception par rapport au premier volume.

2/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Mars la Bleue

Message  Chiwi le Ven 23 Déc 2011 - 14:56

Presque tout l'ensemble de Mars a subi le terraforming. La pression démographique sur Terre est telle que les Etats veulent envoyer des immigrants sur Mars. Mais les Rouges et les Verts, sur Mars, arrivent à s'entendre pour lutter contre cette vague d'immigration dans le but de protéger Mars.
Cette opposition peut être un tremplin pour la conquête d'autre planètes du système solaire.


Troisième volet de la série consacrée à la conquête et à la transformation de Mars, il n'a pas dérogé au sentiment que j'avais éprouvé à la lecture du deuxième roman.

C'est sûr que c'est une œuvre ambitieuse mais je me suis vraiment fait chier lors de la lecture (ouais j'ai été maso de le lire alors que je savais à quoi m'attendre). Les passages de descriptions scientifiques étaient indigestes et lourds pour la trame principale. Les descriptions des paysages de Mars que j'avais trouvé grandioses dans Mars la Rouge m'ont semblé n'être qu'une répétition de ce que j'avais pu lire. L'essai de trouver des compromis politiques pour mettre en place un gouvernement aurait pu être intéressant mais le désintérêt a vite pointé son nez.


Chaque partie se concentre sur un personnage, on le suit dans sa vie sur Mars, et on se rend compte des transformations subies par la planète. Mais ces personnages me sont apparu comme froids, voire inintéressants. Même suivre certains
depuis deux cents ans, grâce au traitement de longévité, était saoulant. Le récit s'est focalisé sur les personnages en pratiquant allègrement l'élision alors on se retrouve avec des événements qui apparaissent comme par magie alors que j'aurais pu croire que les personnages prenaient part à l'écriture de l'histoire.

1/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 23 Déc 2011 - 16:55

Moi qui ait toujours voulu lire cette série - je vais l'enlever tout de suite de ma LAL!!!

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Chiwi le Ven 23 Déc 2011 - 19:44

Mousseline a écrit:Moi qui ait toujours voulu lire cette série - je vais l'enlever tout de suite de ma LAL!!!

C'est radical!!
Mon avis est dur mais je n'ai pas envie de te dissuader de la lire.
Je pense que tu peux lire le premier, mais il faut vraiment s'accrocher pour lire les suivants. Ou bien ils n'étaient pas assez accrocheurs.
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Parch le Ven 23 Déc 2011 - 20:47

Merci au courageux Chiwi !

J'ai lu le premier volume au début de thème SF, c'était déjà long. Les deux autres volumes m'attendent...

Mousseline, si tu ne veux pas être déçue, lis la version de Ben Bova : le voyage sur Mars imaginé est tel qu'il pourrait se passer dans quelques années. pas d'ambitieuse tentative de colonisation ni de colons qui vivent plus de deux cent ans !

Critique de Mars de Ben Bova ici pour te faire une idée

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Chiwi le Sam 24 Déc 2011 - 7:48

Parch a écrit:Merci au courageux Chiwi !

J'ai lu le premier volume au début de thème SF, c'était déjà long. Les deux autres volumes m'attendent...

Mousseline, si tu ne veux pas être déçue, lis la version de Ben Bova : le voyage sur Mars imaginé est tel qu'il pourrait se passer dans quelques années. pas d'ambitieuse tentative de colonisation ni de colons qui vivent plus de deux cent ans !

Critique de Mars de Ben Bova ici pour te faire une idée

J'avoue que je suis tenté par ce roman, mais comme il n'est pas en bibliothèque, va falloir le trouver par d'autres moyens.
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Parch le Sam 24 Déc 2011 - 12:04

J'ai eu la chance de le trouver à la bibliothèque. L'oeuvre de Ben Bova est peu diffusée en français, c'est dommage. Le bouquin existe en poche mais un peu cher (10 euros).

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Mer 4 Oct 2017 - 0:33

2312
2012
 
En 2312, l’humanité occupe tout le système solaire. Elle occupe même des milliers de terrariums, soient des astéroïdes vidés qui tournent sur eux-mêmes pour créer une gravité artificielle à l’intérieur. Ce n’est toutefois pas l’harmonie, plutôt une balkanisation des différents groupes. La Terre est un désastre, Mars complètement terraformée s’isole, la Ligue de Saturne affirme son indépendance. Dans ce contexte, une attaque brise les rails de Teminator, la ville roulante de Mercure qui suit l’aube pour demeurer à la limite entre le côté sombre (sous -100 oC) et le côté ensoleillé (qui monte à plus de 400 oC). Bloquée dans sa rotation, la ville est rapidement carbonisée. On observe aussi des comportements étranges de certains ordinateurs quantiques. Sur Vénus, une guerre civile souterraine se dessinent entre les tenants d’approche opposées pour le reste de la terraformation de la planète. Enfin, les voyageurs de l’espace sont de moins en moins accueillis sur la Terre, mais ils ont besoin d’un tel séjour sabbatique régulier pour maintenir leur espérance de vie. Est-ce que l’humanité réussira à se réconcilier ou bien elle s’étiolera en groupuscules isolées?

J’adore les récits de terraformation, surtout lorsque le côté scientifique est crédible. Kim Stanley Robinson s’informe beaucoup avant de rédiger ses livres. L’univers de ce livre est aussi en quelque sorte celui de la trilogie martienne : le système solaire est colonisé comme vers la fin de la trilogie, la Terre a subi plusieurs catastrophes, le niveau des mers a beaucoup augmenté et on fait allusion à certains événements de la trilogie, par exemple Peter qui saute dans l’espace en scaphandre et est néanmoins rescapé. L’auteur aborde aussi des enjeux actuels, mais en les projetant dans le futur (la force de la SF), par exemple les humains sont modifiés génétiquement et il n’y a pas que des hommes et des femmes, mais tout un gradient entre les deux, certains peuvent même engendrer des enfants comme des mâles mais aussi en porter. Ceci est un miroir de la réalisation actuelle que le genre est beaucoup plus complexe que la binarité.  J’ai moins aimé le style et la longueur. La fin est enlevante, mais jusqu’aux trois-quarts je trouvais qu’il y avait trop de pages (550 en anglais). La version anglaise ne m’apparaissait pas toujours claire. Il y a beaucoup de noms d’animaux et de plantes, ainsi que des mots techniques, hors de mon vocabulaire. L’auteur glisse aussi de nombreux référents culturels qu’il n’explique pas, j’en ai pigé quelques-uns, mais probablement raté beaucoup. J’ai beaucoup aimé, mais parce que j’aime ce thème.

4,5/5

RR

_________________
Lectures en cours : The Rook (Daniel O'Malley), Les sabliers des solitudes (Jean-Simon Desrochers)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1985
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kim Stanley ROBINSON (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum