Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Mousseline le Jeu 27 Nov 2008 - 8:52

De : la-grande (Message d'origine) Envoyé : 12/08/2004 17:24

Alexander McCALL SMITH - The No.1 Ladies' Detective Agency (Mma Rawotse Détective )

Mma Rawotse vit en Afrique - au Botswana, plus précisément - c'est la seule femme détective dans son pays. Le livre nous raconte brièvement sa vie quand elle était enfant, son mariage avec un homme qui la battait et qu'elle a fini par quitter puis, à la mort de son père, elle hérite d'un bon montant d'argent avec lequel elle décide de s'ouvrir une agence de détective.

Bien sûr, elle nous raconte ses enquêtes, assez simples, qu'elle réussit à résoudre de manière assez originale parfois. Mais ce que j'ai aimé de ce livre c'est le climat! On se retrouve dans une ville d'Afrique mais pas l'Afrique pauvre, triste, en guerre, déchirée comme on nous la présente parfois dans les livres. On nous raconte ici une Afrique "bien dans sa peau", des gens simples mais heureux, encore pleins de leurs us et coutumes tout en se laissant influencer par le modernisme de l'Occident.

Mma Rawotse est une femme rationnelle, un personnage sympathique dont les propos font souvent rigoler ou tout du moins sourire.

Une petite lecture drôle, simple - à lire quand on a envie de quelque chose qui se lit rapidement.

Note: 4.25/5

--------------------------------------------------------------------------------

Ce livre est le premier d'une série dont les autres titres sont:

Tears of the Giraffe (Les larmes de la girafe)
Moreality for Beautiful Girls (Vague à l'âme au Botswana)
The Kalahari Typing School for Men
The Full Cupboard of Life
In the Company of Cheerful Ladies


De : 2550Chimère Envoyé : 29/11/2004 20:48
MMA RAMOTSWE DETECTIVE d'Alexander Mc CALL SMITH

Résumé : Mma Ramotswe a ouvert une agence de détective à Gaborone capitale du Botswana : L'agence n°1 des dames détectives.

Mon avis : Il règne dans ces pages une bonne humeur malgré quelques zones d'ombre (telle que la sorcellerie) qui vous font tourner les pages le sourire aux lèvres. Mma Ramtoswe résout les énigmes avec parfois des méthodes bien à elle mais très efficace. Mais, le plus grand atout de ce livre, c'est l'ambiance générale, le quotidien d'une femme indépendante qui a décidé de se construire une vie bien à elle. On suit avec plaisir, les premières affaires pas toujours glorieuses de l'agence, les affres de l'angoisse de Precious Ramotswe devant le manque de bénéfice, et la galerie de personnages qui défilent dans son bureau, sans oublier les enquêtes toutes menées avec sérieux même les plus bizarres. Un bon premier tome qui donne envie de découvrir les autres titres de la série.

Ma note : 4/5


De : Mousseliine Envoyé : 10/04/2005 13:43

Alexander McCALL SMITH - Mma Ramotswe détective
(10/18, 2003, 250 pages)

Quelle lecture agréable!

Mma Ramotswe est la propriétaire de la seule agence de détectives féminins de l'Afrique, elle y est aussi la seule détective. Elle est amenée à suivre plusieurs affaires, que ce soit de prouver l'infidélité d'un mari, de découvrir l'identité du petit ami de la fille de l'homme le plus riche du Botswana et ainsi de suite.

Voilà un roman innovateur, rafraîchissant, savoureux, coloré. Un roman policier hum... disons que l'aspect "policier" est un prétexte pour nous faire découvrir le Botswana et ses particularités et ce avec beaucoup d'humour, on sourit tout au long.

Une très belle découverte, à mettre dans le programme de vos lectures estivales mais attention messieurs Alexander McCall Smith n'est pas tendre envers vous, les avocats ne sont pas davantage épargnés. :)

Note : 4.25/5


De : Lhisbei Envoyé : 05/06/2005 12:43

Mma Ramotswe détective
10/18 collection « grands détectives » 250 pages

Nous sommes à Gaborone capitale du Botswana. A la mort de son père, Précious Ramotswe hérite de son troupeau. Elle décide de le vendre pour s’acheter une maison et ouvrir une agence de détective exclusivement féminine. Ce sera l’Agence N° 1 des Dames Détectives. Les premières enquêtes sont banales : prouver l’infidélité d’un mari, démasquer un petit escroc, découvrir l’identité du petit ami d’un riche notable de la ville. Mais bientôt c’est à la sorcellerie que Mme Ramotswe devra se frotter.

L’aspect polar est plutôt secondaire dans ce livre. Il sert de toile de fond à l’auteur pour nous raconter l’Afrique. Une Afrique moderne et traditionnelle à la fois où les anciennes pratiques ( la sorcellerie, la place des femmes dans la société, les traditions) cohabitent avec plus ou moins de bonheur avec la modernité. On découvre un personnage principal haut en couleur, à l’intuition sans faille, qui a vécu, souffert et finalement décidé d’être soi même. A travers ce livre et ses enquêtes on découvre l’Afrique, ses couleurs, par petits bouts. Pour couronner le tout l’écriture est limpide et teintée d’une légère ironie.
Bref un excellent livre

5/5
Et je suis réconciliée avec le polar



De : Lhisbei Envoyé : 05/06/2005 12:53
Les larmes de la girafe
10/18 collection « grands détectives » 238 pages

Deuxième livre mettant en scène Mma Ramotswe qui dirige l’Agence n°1 des Dames Détectives. On y retrouve tout le charme du premier livre mais les enquêtes, moins nombreuses et plus épineuses, passent au second plan car l’auteur s’attache davantage à la vie personnelle de son héroïne. Ce livre est construit différemment du premier mais il n’en est pas plus faible pour autant. Les dialogues sont savoureux et Mma Ramotswe se laisse aller à quelques considérations philosophiques qui ne manquent pas de piquant. On se prend à rire plus souvent que dans le premier tome.
Pour moi c’est un essai transformé 5/5. J’aime les polars qui n’en sont pas vraiment


De : Muriel13B Envoyé : 05/08/2005 08:12

Mma Ramotsve détective de Alexander McCall Smith
10/18 250 pages

Résumé :
Les aventures d'une femme détective en Afrique.

Mon avis:
Un petit livre fort sympathique où on apprend à connaître l'héroïne depuis son enfance jusqu'à nos jours. Comme l'a dit Lagrande, le climat est agréable, on découvre l'Afrique dans ses coutumes traditionnelles et ses manières locales. Une Afrique gaie et colorée. Les enquêtes de Mma Ramotsve sont aussi très sympathiques, et j'ai souvent été surprise de la manière dont elle les résout. C'est sûr, je lirais la suite.
4/5

Un petit extrait des réflexions de Mma Ramotsva:
"La constipation, bien sûr, était une autre histoire. Il serait affreux que le monde entier eût vent de problèmes de cette nature. Elle éprouvait une immense compassion envers ceux qui en souffraient et savait que ce fléau touchait un grand nombre de gens. Assez grand, sans doute, pour permettre de constituer un parti politique avec de bonnes chances d'accéder au pouvoir. Mais que ferait un tel parti une fois en place ? Rien, imaginait-elle. Il tenterait de faire passer des lois, mais sans succès." :-)))


De : Papiillon_vole Envoyé : 05/08/2005 10:36

Mma Ramotswe détective de Alexander McCall Smith
10/18 - 2003 - 250 pages

Mma Ramotswe vit au Botswana. A la mort de son père, elle vend le troupeau dont elle a hérité pour ouvrir une agence de détective. Une femme détective en Afrique ? Quelle drôle d'idée ! Et pourtant les clients ne vont pas tarder à se présenter pour lui demander son aide : retrouver un mari égaré, démasquer un escroc, …

On est bien loin ici du policier classique avec découverte d'un cadavre, recherche d'indices et suspense haletant. Mma Ramotswe résout plusieurs affaires sous nos yeux et ceux de son ami le garagiste. Pour cela, elle utilise le manuel du parfait détective, mais surtout son esprit de déduction et sa grande humanité. Parce que tout le charme de ce roman réside dans la personnalité de Mma Ramotswe, dont la vie n'a pas été toujours été facile et qui s'est forgé une philosophie très positiviste. Et puis, bien sûr, l'auteur nous invite à la découverte de l'Afrique, ses charmes et ses mystères, ne nous épargnant ni les serpents venimeux, ni la sorcellerie.

Bref, une belle découverte et une très agréable lecture.

Ma note : 4,5 / 5


De : JoAnn_Kamar Envoyé : 2006-02-02 13:22

En recevant un e-mail du service littéraire de la BBC, le mot qui m'a sauté aux yeux est Botswana, pays d'Afrique Australe, entre la Namibie, le Zimbabwe et l'Afrique du Sud, à moitié couvert par le désert du Kalahari. C'est un pays qui me fascine autant par la couleur de son sable que les peuplades Khoi-San (appelés Bushmen) dont la langue est un mélange de cliquetis impossible à prononcer pour ceux qui n'ont pas grandi dans le milieu.
Tout ça est bien beau. Sortons alors du désert pour aller à Gaborone (que j'ai la tendance de prononcer comme les Sud Africains d'expression Afrikaans "Rhaborone").
Maintenant je me demande si c'est de la littérature africaine ou européenne...

Alexander McCall Smith

Ressortissant britannique né en 1948 au Zimbabwe, où il a grandi, Alexander McCall Smith vit aujourd'hui à Edimbourg. Il y exerce les fonctions de professeur de droit appliqué à la médecine et est parallèlement membre du Comité international de bioéthique à l'UNESCO. Il a vécu quelques années au Botswana où il a contribué à l'organisation de la première école de droit et rédigé le Code pénal. Il a écrit une cinquantaine d'ouvrages allant du manuel juridique au précis de grammaire portugaise et de nombreux ouvrages pour enfants, dont des contes africains.

Les Aventures de Mma Ramotswe ("Mma" est un mot en tswana qui veut dire "Madame", l'équivalent au masculin est "R'ra")
(4 livres, malheureusement les titres ont disparus avec les images)

(1) Divorcée d'un mari trompettiste porté sur la bouteille, Precious Ramotswe a choisi de refaire sa vie avec un gentleman garagiste nommé J.L.B Matekoni. Mais ce batifolage amoureux ne comble pas le désir d'aventure de cette bouillonnante Lady. Un beau jour, l'inénarrable " Mma " se jette à l'eau et ouvre à Gabarone, capitale du Botswana, un bureau d'un nouveau genre : la première agence de détectives strictement au féminin. En compagnie de son assistante, Mma Makutsi, Precious Ramotswe déclare la guerre aux belles-filles têtues, aux maris en fuite et aux escrocs sans vergogne

(2) Depuis qu'elle a ouvert la première agence de détectives au féminin du Botswana
la très pulpeuse Mma Ramotswe a trouvé
le bonheur... D'autant qu'entre deux enquêtes à mener, elle doit penser à son prochain mariage avec le plus courtois et le plus généreux des hommes, Mr. J.-L. Matekoni. Se méfiera-t-elle assez de la bonne acariâtre ? Regrettera-t-elle la promotion de Mma Makutsi au poste d'assistante-détective ? Se remettra-t-elle de ses soudaines responsabilités de mère de famille ? En tout cas, elle réussira à rendre le sourire à une mère qui l'avait perdu depuis dix ans..

(3) Mma Ramotswe, unique femme détective du Botswana, a du souci à se faire. Les finances de l'Agence n° 1 des Dames Détectives et le moral de son fiancé, Mr. J.L.B. Matekoni, sont au plus bas. Sans compter cette enquête pour le moins délicate qu'elle doit mener loin de Gaborone dans la famille d'un membre
du gouvernement ! Heureusement, la très efficace Mma Makutsi, secrétaire émérite de l'Agence et assistante détective, prend les choses en main. Promue directrice par intérim du garage de Mr. J.L.B. Matekoni, elle remet tout en ordre, dirige les apprentis à la baguette et trouve encore le temps de faire son travail de détective dans le milieu trouble et superficiel des concours de beauté. Au Botswana, lorsque les femmes s'en mêlent, tout finit par s'arranger !

(4) L'Agence N°1 des Dames Détectives du Botswana résistera-t-elle à la concurrence depuis qu'à deux pas trône au frontispice d'un établissement flambant neuf un slogan bagarreur : " Confiez vos investigations à un homme " ? Une provocation qui ne trouble pas la légendaire sérénité de Mma Ramotswe. Qui mieux qu'elle connaît l'âme bigarrée du Botswanais ? Quel homme, fût-il un puits de science, saurait percer et jour l'alchimie fragile des sentiments humains ? Car Precious Ramotswe n'est pas seulement perspicace, elle est aussi un brin chamane. Les timbres, les couleurs, les odeurs de la ville et de la brousse, tout de l'Afrique noire parle à cette dame étonnante. Et c'est pour cela qu'on vient la voir. " La littérature d'évasion a bien besoin de ces héros, qui, d'un sourire, ramènent à des vérités premières : celles du cœur. " Michel Parouty, Les Échos Week-end.
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  gallo le Dim 21 Déc 2008 - 10:13

De : lalyre7032 Envoyé : 01/05/2006 11:40

La femme qui épousa un lion - Alexander McCall Smith
10/18

Ce livre est un recueil d'une trentaine de contes traditionnels venus de deux pays d'Afrique :le Zimbabwé et le Botswana.L'auteur nous dit qu'il a personnellement recueilli la plupart de ces histoires il y a une vingtaine d'années,qui lui ont été
livrées( avec l'assistance d'un interprète )par des habitants des monts Matopos,il s'agissait soit de personnes âgées ou d'enfants.En écrivant ces contes il a volontairement pris certaines libertés afin de les présenter de façon à intèresser et distraire un large cercle de lecteurs,il a ajouté des descriptions de paysages et approfondi le traitement des sentiments et des émotions.Ces histoires nous donnent accès à une fascinante vision des choses,dans laquelle les frontières entre le monde animal et humain n'existent pratiquement pas.Mais quelles choses merveilleuses on découvre dans ces contes!On y retrouve toutes les émotions humaines telles que la jalousie,l'ambition,l'amour mais aussi toutes les règles morales,on y voit la loyauté récompensée et la convoitise punie.

Mon avis :Je ne raffole pas de courtes histoires mais je dois dire que ces contes m'ont subjuguée et à chaque histoires pourtant très courtes ,j'attendais la fin avec curiosité.Il y a aussi beaucoup de poésies dans ce livre et comme il est écrit en 4e de couverture,c'est toute la magie et la générosité de la savane africaine qui vient au fil des pages.Et encore :Tout à coup la tristesse s'envole et l'on sent de nouveau son coeur déborder à la lecture de ces histoires venues d'une époque ou les animaux parlaient et ou les hommes vivaient en harmonie avec la nature
5/5
Lalyre


De : 2550Chimère Envoyé : 10/10/2006 20:43

LE CLUB DES PHILOSOPHES AMATEURS d'Alexander MCCALL SMITH
Ed 10/18 285p, Trad : François Rosso

Résumé : Isabel Dalhousie la présidente du Club des philosophes amateurs assiste à une soirée à l'opéra quand un jeune homme fait une chute mortelle en tombant d'un balcon sous ses yeux. Miss Dalhousie a des doutes sur la thèse de l'accident.

Mon avis : premier tome d'une toute nouvelle série et ma foi l'ambiance est différente de celle où vit Mma Ramotswe. Nous sommes donc dans la très conservatrice Edimbourg où Isabel Dalhousie entreprend une quête de la vérité, thème majeur de cette histoire, pour savoir ce qui est vraiment arrivé à ce jeune homme. Tout au long de l'intrigue, elle s'interrogera sur l'éthique et le bienfondé de la vérité car est ce que toutes les vérités sont bonnes à dire ? Entre sa nièce qui a placé sa confiance dans un homme volage et plus intéressé par son argent que par elle, l'ex petit ami de sa nièce dont elle est amoureuse, sa gouvernante qui a des avis tranchés sur tout, la tranquillité nécessaire pour développer une bonne réflexion philosophique semble bien compromise. Un début prometteur pour cette série, le personnage d'Isabel est très intéressant avec ses zones d'ombre personnelles et les personnages qui gravitent autour d'elle sont attachants. A noter, que 10/18 a placé en fin du livre, le premier chapitre d'Amis, amants, chocolat la suite des aventures d'Isabel Dalhousie.

Ma note : 4/5


De : SphinxCoco Envoyé : 2006-11-19 14:16

Alexander McCall Smith Mma Ramotswe détective
10/18, coll. Grands Détectives

Déboussolée par son divorce avec un mari violent et le décès de son père, la pétillante Mma Ramotswe décide de risquer le tout pour le tout avec l'argent hérité de celui-ci : armée du Manuel du parfait détective, elle ouvre au Botswana la première agence de détectives strictement féminine !!

Elle mettra sa bonne humeur et ses dons intuitifs au service des autres : elle rend sa bonne conscience à la femme d'un voleur, met à jour l'escroquerie de deux médecins, et tue même des crocodiles !

Evidemment, ce n'est pas un "vrai" polar, mais les histoires sont divertissantes et menées tambour battant par ce grand personnage qu'est Mma Ramotswe !

Et l'on découvre avec plaisir une Afrique haute en couleur, riche de traditions mais tellement vivante. Une lecture amusante et dépaysante.

Ma note : 4,5/5

SphinxCoco



De : Cocotte8017 Envoyé : 2006-12-16 10:39

Mma Ramostwe détective
(Éditions 10/18, 2003, 250 pages)

Mma Ramotswe vit en Afrique, plus précisément au Botswana. Après avoir hérité de son père, elle décide d'ouvrir une agence de détective, elle devient l'unique détective féminine du pays. Au fil des pages, on découvre la vie de Mma Ramotswe en Afrique tout en la suivant dans quelques enquêtes.

J'ai adoré ce roman divertissant et rafraîchissant! Tout m'a intéressé dans ce livre. Tout d'abord, on découvre les coutumes et les traditions de l'Afrique moderne. Mma Ramostwe, personnage haut en couleurs, nous amène dans ses enquêtes qui semblent simples, mais dont les conclusions sont souvent surprenantes. J'ai adoré le ton de ce roman, l'humour, l'ironie qui s'en dégage.

Une lecture plaisir!

Ma note : 4,5/5


De : s-Lewerentz Envoyé : 04/04/2007 14:10
Alexander McCall Smith - Le club des philosophes amateurs

Editions 10-18 (coll. Grands détectives)

Lors d’une soirée à l’opéra, Isabel Dalhousie, présidente du club des philosophes amateurs d'Edimbourg, assiste à la chute d’un jeune homme tombant du balcon supérieur. Bien sûr, elle ne croit pas une seconde à un accident et en bonne adepte de l’éthique, elle part à la recherche de la vérité.

Autant le dire tout de suite, présenté ainsi je dis oui tout de suite : l’Ecosse, l’opéra, la philosophie et un mystérieux accident. Cependant, j’avoue que l’intrigue de base n’est qu’un prétexte à des réflexions sur l’éthique et des instants de vie – par ailleurs forts plaisants. Il vaut donc mieux faire tout de suite le deuil d’une bonne intrigue classique à la Agatha Christie, sinon vous serez déçu. Le club du titre n’est jamais qu’évoqué et l’auteur préfère nous parler des amours de la nièce de l’héroïne ainsi que de son épicerie fine (personnellement, je n’ai rien contre). Le tout reste cependant léger, ce qui ne signifie pas ennuyant pour autant.

Je n’ai jamais lu l’autre série policière de McCall Smith, celle de Mma Romatswe, première femme détective du Botswana et je ne peux donc pas comparer (d’ailleurs, est-ce vraiment utile ?). L’auteur britannique est né en 1948 au Zimbabwe et vit aujourd’hui à Edimbourg où il est professeur de droit et membre du Comité de bioéthique de l’UNESCO.

Lewerentz 3/5


De : Cryssilda_ Envoyé : 01/07/2007 11:32

44, Scotland Street d'Alexander McCall Smith
Editions Abacus, 326 pages
Disponible en français chez 10/18, sous le même titre

44, Scotland Street est l'adresse du petit immeuble dans lequel Pat partage un appartement à Edinburgh. Son colocataire : Bruce, qui passe son temps à s'observer dans les miroirs. Le roman s'attarde sur les habitants de cet immeuble, tous emblématiques de la vie actuelle à Edinburgh.

Je me suis bien amusée à lire ce roman, Alexander McCall Smith a beaucoup d'humour. Ce livre ressemble un peu aux Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin, c'est la même ambiance, avec des personnages plus farfelus les uns que les autres.
Ce n'est pas de la grande littérature, mais on passe vraiment un bon moment.

Cryssilda


De : Cafrine Envoyé : 2008-05-13 08:26

Mma Ramotswe, détective de Alexander McCall Smith

ed. 10/18 243 p.

Résumé : Ce titre ayant déjà fait l'objet de nombreuses critiques, je ne ferai pas un énième résumé.

Avis : Ce livre n'est pas un roman policier classique. L'auteur troque ici les scènes de crimes, indices, course-poursuite, et autre suspense pour des clients de la vie de tous les jours, du thé rouge, un manuel du parfait détective et des dénouements marrants.

Un personnage central haut en couleur : Precious Ramotswe. Concentrée de bonne humeur et de joie de vivre, cette femme porte en elle le Botswanna, comme le dit l'un de ses prétendants : "[...] cette femme [...] était pour lui : la mère, l'Afrique, la sagesse, la compréhension, la bonne cuisine, le potiron, le poulet, l'odeur sucrée de l'haleine du bétail, le ciel blanc sur l'infinité de la savane et aussi la girafe qui pleurait et donnait ses larmes aux femmes, qui enduisaient alors leurs paniers". Bon perso, l'odeur sucrée de l'haleine du bétail ... passons...

C'est frais, ça se lit tout seul (un peu trop même, j'ai pas vu les pages défiler !), idéal livre de vacances/congés qui sous ces aspects dédramatisants ne manquent pas de ci de là de pointer certaines réalités : "Il y avait tant de souffrance en Afrique qu'on était parfois tenté de hausser les épaules et de s'éloigner. Seulement, on ne peut pas faire cela, pensa-telle. On ne peut pas".

Je ne regrette pas du tout ce petit voyage au Botswana avec un personnage très attachant !

Petite anecdote une adaptation télévisée de Mma Ramotswe a été faite récemment avec dans le rôle de Precious une de mes chanteuses préférées : Jill Scott.

Ma note : 3,5-4 /5 (3.5 pour harmoniser avec mes notations antérieures de l'année et 4 de façon isolée...).


De : Profgéo Envoyé : 2008-07-13 11:46

Mma Ramotswe, détective Alexander McCall Smith 10/18 250 pages

Résumé:
À 34 ans, héritière d'une belle somme que lui a légué son père adoré, Mma Ramotswe ouvre la première agence de détective uniquement féminine au Botswana. Entourée de Mma Makutsi, de Mr J.L.B. Matekoni et de quelques autres, Mma Ramotswe se met en devoir de résoudre des énigmes dans le pays qu'elle aime plus que tout: Le Botswana.

Critique:
J'ai beaucoup aimé cette incursion en Afrique, dans une Afrique humaine, où la vie n'est pas un éternel enfer comme on nous montre souvent. On y vit la vie de tous les jours, les maris sont parfois infidèles, les arnaqueurs sont gourmands, les médecins ne sont pas toujours honnêtes, bref, on aurait pratiquement pu voir la majorité des intrigues n'importe où dans le monde. Hors, la magie d'Alexander McCall Smith est de nous plonger dans la vie en Afrique et de nous faire découvrir combien elle est malgré tout très belle. J'ai beaucoup aimé le fait que la partie de l'Afrique qu'il nous fait découvrir soit chrétienne, on associe beaucoup trop souvent Afrique et Islam et c'est un tout autre son de cloche qui nous parvient grâce à ce livre. Les intrigues ne sont pas trop compliquées, juste assez pour que l'on se creuse un peu les méninges et que cela soit agréable. Mais c'est surtout de voir comment Mma Ramotswe résout les enquêtes qui est intéressant en soi. J'ai aussi beaucoup aimé le personnage, qui tout en étant femme, sait se débrouiller et parfaitement se faire respecter. Une femme africaine détective, fallait y penser! 4/5

@+ Prospéryne


Alexander McCall Smith
dans la section Jeunesse


voir : http://clubdesrats.forumr.net/moins-de-12-ans-f35/alexander-mccall-smith-t3628.htm?highlight=alexander+mccall+smith
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Mma Ramotswe détective", Alexander McCallSmith

Message  Fersenet le Jeu 22 Jan 2009 - 20:55

L'auteur Alexander McCall Smith est un ressortissant britannique né au Zimbabwe, qui a vécu au botswana. Il réside aujourd'hui en Ecosse.



Ce roman est le premier d'une série qui met en scène l'héroïne Mma Ramotswe. Dans ce premier titre l'auteur nous décrit la vie de Mma et son parcours jusqu'à la création d'une agence de détective à Gabarone, capitale du Botswana. Puis les premières affaires.



J'ai bien aimé lire ce roman rafraîchissant et bienveillant comme Mma ramotswe et son ami garagiste JLB Maketoni qui font le bien et enquêtent en évitant de mentir, avec respect pour les valeurs ancestrales de l'Afrique.



Ce roman est truffé d'anecdotes de l'enfance et de réflexions d'une femme africaine sur le monde. "... elle était triste pour ces blancs qui (...) perdaient leur temps à courir en tous sens, pleins d'inquiètude pour des choses qui arriveraient de toute façon..." ou encore : "Pour les filles, les règles sont les mêmes, mais elles doivent en plus faire attention aux garçons et se tenir prêtes à leur dire qu'elles sont chrétiennes. Certains garçons ont du mal à le comprendre ... "



Dans la catégorie polars je suis beaucoup plus réservée sur ce roman, mais sans doute que les titres suivants me plairaient davantage une fois ce personnage bien planté. En effet, "Mma Ramotswe détective", est plus un succession d'historiettes qu'un roman policier avec une intrigue prenante.



En conclusion, je vous recommande ce livre pour ce qu'il laisse présager de la suite des aventures de Mma Ramotswe : grosse femme africaine, intelligente, rusée, juste et honnête, avec une pointe de naïveté.

note : 4

Fersenet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Mousseline le Ven 23 Jan 2009 - 0:14

Je l'ai lu voilà quand même quelques années et je regrette de ne pas prendre le temps pour lire les autres de la série... mais bon faut faire des choix douloureux bien souvent. Sad

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Mma Ramotswe, détective

Message  doriane99 le Lun 2 Fév 2009 - 21:04

Precious Ramotswe dirige la seule agence féminine de détectives du Botswana, c'est une femme généreuse, malicieuse et douée d'une intuition à toute épreuve.

Ce premier opus de ses aventures plante le décor des ses futures enquêtes, son travail de détective sert de prétexte à une peinture de la vie quotidienne au Botswana. Un petit livre bien agréable qui donne envie de lire la suite.

Merci à Cafrine pour le cadeau (Swap de Noël)

3,5/5
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Cyrielle le Dim 5 Juil 2009 - 7:06

Le club des philosophes amateurs

Edition: France loisir
287 pages


Présentation de l'éditeur
Pour Isabel Dalhousie, la
présidente du Club des philosophes amateurs d'Edimbourg, une soirée à
l'opéra est toujours un moment de repos et de sérénité. Mais lorsqu'à
la fin de la représentation, un jeune homme en tombant d'un balcon
meurt à ses pieds, elle sait que ce n'est pas pour ses beaux yeux.
Toujours prête à s'interroger sur l'éthique de ses actes et de ceux de
ses contemporains, cette adepte de la vérité ne croit pas un instant à
la thèse de l'accident. Miss Dalhousie va alors découvrir que même la
tranquille capitale écossaise est désormais gagnée par les appétits
modernes, aussi voraces qu'immoraux.

Mon avis 3/5
Les personnages sont sympathiques, le style est appréciable mais ça manque vraiment de contenu. Je n'ai pas du tout été emballé par l'histoire qui passe au second plan car on suit plus la vie quotidienne d'Isabel et ses petits tracas personnels, d'ailleurs ils sont plus intéressant que l'enquête. J'avais plus envie de savoir le fin mot de l'histoire avec sa nièce Cat que le dénouement de la mort de ce jeune Mark. En plus la fin m'a un peu déçue. Bref, un livre que je ne conseille pas spécialement mais je pense réitérer l'expérience avec cet auteur.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7384
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  s-lewerentz le Mer 2 Déc 2009 - 13:32

44 Scotland Street – Alexander McCall Smith


Résumé
La vie d’un immeuble d’Edimbourg, de ses habitants et de quelques autres. Il y a Pat, une jeune fille qui devient la colocataire de Bruce, un garçon très beau, qui le sait et qui croit, du coup, que tout va lui tomber dans la main sans le moindre effort. Il y a Domineca, une retraitée qui a eu une vie assez aventureuse, qui se lie d’amitié avec Pat et lui présente Angus, un peintre. A l’étage inférieur, vivent Irene, Stuart et leur fils Bertie, cinq ans, dont la mère essaie de faire un petit génie. Pat travaille dans la galerie d’art de Mathew, un garçon d’une bonne famille, sensible, mais qui n’a pas beaucoup d’initiative. On fait aussi la connaissance de Todd, le patron de Bruce, et de sa famille.
Tout ce petit monde se croise, se recroise et s’entrecroise, ce qui nous vaut quelques scènes et situations cocasses.

Commentaire
Joyeux, léger, drôle et enlevé, avec un humour britannique pince sans-rire. Parfois plus grave et poétique. Une lecture très agréable dont j’ai avalé les 400 pages en quelques jours. Le format est très agréable, car les chapitres ont tous été publiés pour la première fois en feuilleton dans un journal. Etant donné la brieveté des épisodes, et pour maintenir l’intérêt des lecteurs, McCall Smith était donc « obligé » d’avoir une fin surprenante – ce qui est très réussi à mon sens. On lit un épisode, puis on se dit que puisqu’ils sont si courts, on peut en lire encore un, puis encore un, etc., et au final, le tout est rapidement terminé !

Il me semble qu’il existe encore deux autres volumes après celui-ci. Peut-être bien que je pourrais me laisser tenter !

4/5

(éd. 10-18, 2008)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Lacazavent le Sam 11 Juin 2011 - 20:36

44 Scotland Street d' Alexander McCall Smith
10:18 / 414 pages






Cf. Résumé précédent


C'est une lecture très drôle, l'écriture est vive, le style enlevé. On avance à cent à l'heure aucune pause, pas de ralentissement.
Cela doit certainement tenir au faite que le texte fut initialement publié comme un roman feuilleton dans un journal d'Edimbourg. J'ai trouvé très agréable que les chapitres s'enchainent aussi bien et aussi vite, chacun ayant à la fois un semblant de fin et une bonne dose de suspens. J'ai passé un très bon moment que j'ai hâte de renouveler. C'est vraiment une forme de roman que j'ai beaucoup apprécié redécouvrir sous un jour plus moderne.

À quand le retour des romans feuilleton dans les journaux français ? Je ne sais pas vous mais moi ça pourrait vraiment me pousser à acheter un journal chaque semaine !


4/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  cookie610 le Sam 18 Aoû 2012 - 15:51

44, Scotland Street

Note : 4/5

Résumé
: Dans un immeuble d'Edimbourg, on croise des habitants extravagants : Pat, la jeune colocataire de Bruce, un garçon très beau et à tendance narcissique; Domineca, une retraitée qui a eu une vie assez aventureuse ; Irene, Stuart et leur fils Bertie, cinq ans, dont la mère essaie de faire un petit génie. Tout ce petit monde se croise, se recroise et s’entrecroise, ...

Critique : un bon roman, assez marrant. J'ai beaucoup aimé l'aspect chroniques, c'est agréable à lire. Beaucoup le compare aux Chroniques de San Francisco de A. Maupin (je ne peux pas comparer je ne les ai pas lu). Beaucoup d'humour, très britannique, une belle galerie de personnages hauts en couleur, certains sont attachants (le pauvre petit Bertie), d'autres franchement énervants (la mère de Bertie !!!). Il existe plusieurs tomes de ces chroniques d’Édimbourg (8 à ce jour) et le problème, c'est que du coup, il n'y a pas vraiment de fin à la fin de ce tome.

avatar
cookie610

Nombre de messages : 4734
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Caro le Ven 13 Sep 2013 - 19:04

44 Scotland street

Je ne referai pas le résumé.

Mon avis :
J'ai débuté ce roman avec beaucoup d'enthousiasme, je pensai le lire rapidement, malheureusement c'est le contraire qui c'est produit.
Ce livre est long à lire, c'est vraie que je n'ai pas eu trop le temps de m'y consacrer dernièrement mais ce n'est pas la raison principale au temps que j'ai mis pour terminer ce roman, je veux dire que l'auteur n'a pas une écriture rythmé, les phrases sont longues, il n'y a pas beaucoup de dialogue. Malgré cela, j'ai beaucoup aimé l'histoire, les personnages, le décor. Je lirai la suite.

Ma note :
4/5
avatar
Caro

Nombre de messages : 1234
Age : 44
Location : France
Date d'inscription : 04/11/2008

http://jailujelisetjelirai.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  lalyre le Jeu 26 Sep 2013 - 16:27

L’air d’été est rempli de promesses   
  Alexander McCall-Smith  
 Ed.Des deux terres 25 septembre 2013    
297 pages

Quatrième de couverture
Lorsqu’un tableau de Nicolas Poussin est volé à un riche propriétaire foncier, celui-ci demande à Isabel Dalhousie, philosophe et directrice de la Revue d éthique appliquée à Édimbourg de l aider. Elle y consent, malgré les protestations de son mari Jamie. Tout en enquêtant sur le vol de l’oeuvre d’art, elle est obligée de faire face aux problèmes de tous les jours. Elle se demande si elle devrait encourager son fils Charlie, chez qui se manifestent les premiers signes d un génie mathématique. En même temps, Isabel hésite à aider son ami Eddie, confronté à des problèmes d’amour et de santé. Cet été encore, malgré ses doutes et les changements qui se produisent, Isabel parvient à tenir ses promesses.


Mon avis

Dans ce roman, la philosophie tient une grande place et on suit le cheminement de l’héroïne mariée, un couple amoureux avec un enfant qui semble t-il est super doué, une gouvernante qui n’en fait qu’à sa tête sachant très bien qu’elle est indispensable dans cette famille. Un tableau de Poussin volé et l’héroïne joue à l’enquêtrice, très douée pour cela car ses déductions nous amènent à une fin facile et trop simple. Bref, un roman dont je n’ai rien tiré étant assez déçue, j’imaginais que la peinture, quelle qu’elle soit serait le sujet principal et plus vaste. Je pense que c’est la raison pour laquelle je n’ai pas apprécié cette lecture et bien évidemment ceci n’est que mon avis…..3/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Shan_Ze le Jeu 23 Avr 2015 - 21:24

Les larmes de la girafe d’Alexander McCall Smith



Ca faisait longtemps que ce titre prenait la poussière sur mes étagères de bibliothèque (… plus de 10 ans ?) et c’était le bon moment pour le sortir, mon chéri l’avait lu et avait loué l’imagination de l’auteur pour cette détective particulière… Et puis, ça me paraissait le policier parfait pour moi pour qui, ce thème n’est pas mon préféré : exotique et plein d’humour.
Evidemment, je me suis rendue compte après coup que c’était le second de la série mais bon, étant partie en vacances, c’était le seul livre non lu qui me restait dans mon sac. J’ai donc mis mon côté psycho-rigide de côté (et puis les enquêtes policières peuvent se lire séparément, il parait) et je suis partie à la découverte de Mma Ramotswe.
J’ai adoré ! La narration est plaisante, on découvre les us et coutumes du Botswana, les mentalités du pays, très différente de celle européenne. Alexander McCall Smith a beaucoup d’humour pour décrire ses personnages et les pensées qui les traversent. J’ai trouvé finalement que l’histoire se déroulait assez lentement mais ça n’est pas ennuyeux, on prend notre temps et c’est vraiment agréable. En fait, c’est plus une façon de découvrir le Botswana que de suivre des enquêtes. Je vais poursuivre cette série avec Mma Ramotswe, J.L.B. Matekoni et autres, j’y repense en souriant. Le prochain sera le premier ! (enfin, je me comprends…)
Note : 4.75/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7463
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Pistoufle le Ven 26 Fév 2016 - 22:08

Mma Ramotswe Détective



Résumé : Divorcée d'un mari trompettiste porté sur la bouteille, Precious Ramotswe est bien décidée à ne plus céder aux mirages de l'amour ! J.L.B. Matekoni, gentleman garagiste, lui fait pourtant les yeux doux mais l'inénarrable " Mma " a un projet en tête... Un beau jour, elle se jette à l'eau et ouvre à Gaborone, capitale du Botswana, son pays bien-aimé, la première agence de détectives strictement au féminin. En compagnie de son assistante, Mma Makutsi, elle déclare la guerre aux maris en fuite et aux escrocs sans vergogne. Ne reculant devant aucun danger, elle s'attaquera même à la sorcellerie, le grand tabou de l'Afrique.
Mma Ramotswe mène ses enquêtes tambour battant, sous les yeux de son soupirant favori... et pour notre plus grand plaisir.

Mon avis : une sympathique découverte que je dois au Swap 2016 alors Merci Cyrielle Very Happy
Mma Ramotswe est une femme surprenante et dont l'optimisme et l'énergie sont communicatifs. A travers ses enquêtes diverses et variées, on prend le temps de découvrir le Botswana, ses habitants et quelques unes de ses coutumes. L'écriture est simple, sans prétention. On voyage autant que l'on sourit des mésaventures de notre héroïne. C'est un bon roman divertissant.
Pour sûr, je vais continuer cette série (ça tombe bien, Cyrielle a pensé à glisser le 2ème tome dans le colis ! Bien vu cheers )

Ma note : 3,75/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 378
Age : 33
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Pistoufle le Lun 6 Juin 2016 - 8:55

Les larmes de la girafe



Quatrième de couverture : Depuis qu'elle a ouvert la première agence de détectives au féminin du Botswana la très pulpeuse Mma Ramotswe a trouvé le bonheur...
D'autant qu'entre deux enquêtes à mener, elle doit penser à son prochain mariage avec le plus courtois et le plus généreux des hommes, Mr. J.-L. Matekoni. Se méfiera-t-elle assez de la bonne acariâtre ? Regrettera-t-elle la promotion de Mma Makutsi au poste d'assistante-détective ? Se remettra-t-elle de ses soudaines responsabilités de mère de famille ? En tout cas, elle réussira à rendre le sourire à une mère qui l'avait perdu depuis dix ans..

Mon avis : deuxième épisode, tout aussi savoureux que le premier, de cette sympathique série. J'ai encore une fois apprécié de suivre Mma Ramostwe dans son enquête, même si celle-ci est là encore secondaire. L'excuse idéale pour en apprendre un peu plus sur le Botswana, ses us et coutumes. L'auteur partage à merveille son amour pour ce pays et ses habitants. Une agréable lecture "doudou", sans prétention, parfaite pour la détente. Je vais continuer les aventures de cette détective hors du commun, ne serait-ce que pour me replonger dans ces paysages que je rêverais de voir en vrai !

Ma note : 3,5/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 378
Age : 33
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexander McCALL SMITH (Royaume-Uni/Écosse/Zimbabwe)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum