Michel ONFRAY (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Michel ONFRAY (France)

Message  Calepin le Mer 26 Nov 2008 - 22:56

De : lacazavent (Message d'origine) Envoyé : 2008-03-15 14:22

Sa Biographie (tiré en partie de Wilkipédia) :
Né en 1959, d’un père ouvrier agricole et d’une mère femme de ménage à Argentan dans l’Orne, il devient docteur en philosophie et enseigne cette matière dans les classes terminales du lycée technique privé Sainte Ursule de Caen de 1983 à 2002. Refusant l’enseignement de la philosophie tel qu’il est dispensé (selon lui, l’éducation nationale enseigne l’histoire officielle de la philosophie et n’apprend pas à philosopher), il démissionne en 2002 pour créer l’Université populaire de Caen et en écrit le manifeste en 2004 (La Communauté philosophique).
Michel Onfray estime qu’il n’y a pas de philosophie sans psychanalyse, ni sociologie, ni sciences. Un philosophe pense en fonction des outils de savoir dont il dispose, sinon il pense en dehors de la réalité. Ses écrits célèbrent l’hédonisme, les sens, l’athéisme, le philosophe, dans la lignée des penseurs grecs célébrant l’autonomie de pensée et de vie. Affichant un athéisme sans concession, il expose en quoi les religions sont indéfendables en tant qu’outils de domination et de coupure avec la réalité. Il parvient grâce à son sens du « mot » à expliquer ses théories au sein de médias réputés conservateurs (où il est souvent invité « pour être l’athée de service », dixit lui-même). Michel Onfray se revendique d’une lignée d’intellectuels proches du courant individualiste libertaire parmi lesquels les philosophes cyniques (Diogène), épicuriens (Épicure) mais aussi au travers de toute l’histoire de la philosophie (les Frères du Libre-Esprit, les penseurs libertins, l’École de Francfort…).

Sa bibliographie (Non exhaustive) :
Il faut savoir qu'il a écrit plus d'une vingtaine de livres dans la plus part desquels il formule un projet hédoniste éthique dans
La sculpture de soi (prix Médicis 1993),
politique Politique du rebelle (1997),
érotique Théorie du corps amoureux (2000),
pédagogique Antimanuel de philosophie (2001)
épistémologique Féeries anatomique

Le petit plus pour mieux le comprendre ... Extrait du dictionnaire Le petit Larousse illustré 1996 :

" Hédonisme n.m (du grec hedonê, plaisir). Système moral qui fait du plaisir le principe ou le but de la vie"
à ne pas confondre avec...
"Epicurien, enne adj et n 1- d'Epicure et de ses disciples 2- Qui ne pense qu'au plaisir, sensuel. "



De : lacazavent Envoyé : 2008-03-15 14:54

Esthétique du pôle Nord, Stèles hyperboréennes, Michel ONFRAY
Grasset 186 pages

Quatrième de couverture (extrait):
"Dans le champ où, enfant, il plantait des pommes de terre avec un père peu bavard, Michel ONFRAY lui demanda où il se rendrait si, d'aventure, il devait élire une destination idéale et s'entendit répondre: " Au pôle Nord". Trente cinq ans plus tard, le fils devenu philosophe réalise le rêve de ce père et part avec lui au-delà du cercle polaire pour fêter ses 80 ans ...

Mon avis :
Même si ce n'est pas un livre très facile à lire, il arrive dans cet Anniversaire au pôle le tour de force de nous raconter " le goût des phoques et de la baleine pourrie, les frissons devant l'ours blanc et l'émotion face aux icebergs ". Mais c'est également, la rencontre entre les silences de ce père et un chaman Inuit . Par delà le voyage, tout est plaisir, faire plaisir à son père n'ayant jamais quitté la maison familiale, découvrir la pierre le temps et l'espace ... Tout, absolument tout, y compris la désolation face aux larmes du chaman regrettant la destruction progressive de sa culture. Quoi de plus triste que de ce voir disparaître ? Et pourtant...

Son récit s'articule autour du temps, trois grandes parties :
1- Le temps élémentaire : la rareté
2- Le temps vécu : l'immortalité
3- Le temps détruit : la disparition.
Ponctué par de très belle photographie, il est à mettre ntre toutes les mains malgré son écriture qui peut-être difficile à appréhender au début.

Ma note : 5/5



De : joubjoub Envoyé : 2008-06-17 07:19
.:: Le Désir d'être un volcan (Michel ONFRAY) ::.

Résumé : Les pauvres peuvent-ils être libertins ? Quelles leçons sur les hommes un chat peut-il donner ? Dans quelles circonstances Socrate va-t-il à l'abattoir ? Que disent les prostituées aux philosophes ? Quid de la pourriture de l'oeuvre en soi ? Quelles relations entre stupre et stupeur ? Quelle âme ont les pousse-pied lisboètes ? Comment vivre au pied d'un volcan ? Mondrian aide-t-il à comprendre Venise ? Qui préférer : Eve, Pénélope, Carmen ou Marie ? Y a-t-il une date pour le suicide d'un nietzschéen ? Que serait une philosophie du panache ? Où peut-on légalement brûler des ouvriers ? Dans quelle ville est la tombe du prince des dandys ? Que peut-on écrire du corps de son père ? En quelle compagnie Maître Kant erre ? Y a-t-il une raison moléculaire ? Qu'est-ce que le syndrome de Gênes ? Quelles mythologies comparées pour l'eau ou le pétrus ? De quelle façon peut-on fixer des vertiges ? Quel écrivain désirait être un volcan ? Comment sculpter de l'énergie ? Faut-il remplir les cercueils de livres ? Une érection peut-elle être un auxiliaire de connaissance ? Don Juan a-t-il trouvé son inspiration capitale dans les arènes ? Que veulent les femmes ? Le libertinage est-il toujours de droite ? Qui a écrit Ainsi parlait Tarass Boulba ? Madame Claude a-t-elle lu Baudelaire ? Où peut-on visiter le cimetière des plaisirs ? Comment peut-on aimer Diogène et de Gaulle ? Pourquoi les pessimistes sont-ils des poseurs ? A quoi ressemble l'odor di femmina ?

Sur tous ces sujets, Michel Onfray apporte ses réponses - qui sont autant de chapitres de ce livre qui peut, et doit, être lu comme un journal hédoniste. (Source : Le Livre de Poche)

--------------------------------------------------------------------------------

Dès la préface, M. Onfray explicite son livre et son dessein : faire l’ébauche de ce que René Char appelle "la parole en archipel". On peut donc butiner les chapitres à son rythme et à son gré. Et c'est ainsi que ce roman doit être lu et abordé, car plein de petits essais courts et percutants, il se révèle extrêmement foisonnant mais assez ardu. Le vocabulaire est très riche.

Les références en tout genre : musique, architecture, littérature, peinture, vin... sont nombreuses, sans être pédantes. Elles incitent plus particulièrement à réaliser des recherches pour approfondir les sujets.

Michel Onfray expose son aversion pour tout ce qui fait obstacle à l'hédonisme. Il célèbre le plaisir sous toutes ses formes, ses passions charnelles et intellectuelles, les deux se confondant dans un amour de la vie que l'auteur arrive à transmettre à chaque ligne.

Note : 3,5/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel ONFRAY (France)

Message  Lacazavent le Jeu 12 Déc 2013 - 8:19

Le ventre des philosophes. Critique de la raison diététique de Michel Onfray
Livre de poche, Biblio essais / 182 pages


Quatrième de couverture :
Le Ventre des philosophes repose sur un formidable pari intellectuel : qu?il doit être possible de mieux comprendre les conceptions des philosophes à partir de leurs choix culinaires. En quelque sorte que, peut-être, Diogène n?aurait pas été un adversaire aussi résolu de la civilisation et de ses usages sans son goût pour le poulpe cru. Ou encore que Rousseau n?aurait peut-être pas fait l?apologie de la frugalité si ses menus ordinaires n?avaient pas été composés que de laitages.Diogène, Rousseau, Kant, Fourier, Nietzsche, Marinetti et Sartre : voilà quelques-unes des figures dont traite ici Michel Onfray et dont il brosse avec verve et intelligence le tableau de la pensée. Le Ventre des philosophes ou l?art d?entrer en philosophie par la bouche.



Pourrait-on trouver un rapport une ligne de conduite entre les conceptions philosophiques et les goûts culinaires de leur auteur. C' est au travers de cet idée que ce construit ce court ouvrage, une lecture très sympathique et accessible autour de quelques philosophes Diogène, Rousseau, Kant, Fourier, Nietsche, Marinetti et Sartre de leur pensées et de leur philosophie de vie.  
Loin d' être un ouvrage rébarbatif on apprend tout en s'amusant, le résultat est étonnamment léger bien qu' il tourne parfois à une succession d' anecdotes, j'aurais aimé qu' il aille plus au fond de son thème.
J' ai passé un très bon moment c'est l' essentiel.

4/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum