Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Lacazavent le Mer 26 Nov 2008 - 10:23

De : Arlette Envoyé : 16/05/2003 13:52
Jorn Riel - La maison de mes pères Tome 1 :
" Un récit qui donne un beau visage"

Le début de la trilogie : la maison de mes pères. Jorn Riel nous raconte l'enfance d'Agojarag, jeune eskimo que sa mère volage a laissé à la garde de ses 5 pères potentiels de d'une vieille nourrice. Dépaysant, énergique, chaleureux.
Un bonbon d'à peine 150 pages à savourer comme une récréation : 3/5


De : Cryssilda_ Envoyé : 03/12/2003 20:43
Heq, Le chant pour celui qui désire vivre de Jorn Riel

L'histoire : Nous suivons l'histoire de la vie de Heq, fils d'une inuit et d'un "Homme-chien" (Indien des plaines) qui a soif de découverte, de voyages, de vérité.

Un très bon livre pour partir à la découverte du peuple Inuit. C'est un roman qui n'essaie vraiment pas d'idéaliser un peuple, je ne m'y connais encore pas assez sur les Inuits mais il me semble que l'auteur a tenté de dépeindre les Inuits le plus objectivement possible. Ce que je trouve intéressant dans ce livre, c'est de comprendre la logique de ces gens. Leur attitude peut parfois nous sembler (très) cruelle, mais en même temps, de suivre leur raisonnement dans leur tête est très étonnant.

Ce livre fait partie d'une trilogie, et je vais me ruer sur les deux autres tomes.

Ma note : 4/5

Cryssilda


De : Cryssilda_ Envoyé : 18/01/2004 19:11
La vierge froide et autres racontars de Jorn Riel

Dix nouvelles complètement délirantes sous décors de Grand Nord avec des personnages bien simples pour des situations qui peuvent être bien trop compliquées ! Des histoires d'hommes et de leur vie solitaire au quotidien.

Il y en a certaines que j'ai particulièrement aimées : Un enterrement bien trop arrosé, on en perd le mort, une drôle de fiancée et son drôle de partage...

Bref : à lire ! 4/5

Cryssilda

PS : A noter que cet un genre bien différent de Heq, qui est un récit bien plus sérieux, à la limite de l'anthropologie.


De : 2550Chimère Envoyé : 13/06/2004 20:05
LE GARCON QUI VOULAIT DEVENIR UN ETRE HUMAIN
LIVRE 1 LE NAUFRAGE
ed GAIA/88 p

Résumé : En Islande vers l'an mil Leiv un jeune Vicking désireux de venger la mort de son père s'embarque sur un drakkar. Suite à un naufrage, il fera la connaissance du peuple Inuit et fera l'apprentissage de la tolérance et de l'amitié.

Mon avis : Ceci, ce n'est que le premier tome d'une trilogie et elle commence très bien. Une écriture très simple pour un récit initiatique à la limite du conte. On sympathise tout de suite avec les personnages qui ne sont pas manichéens. L'assassin du père de Leiv est même extrêmement attachant et humain. Et puis c'est l'occasion de découvrir les Inuits et d'envier leur pacifisme. J'attend avec impatience de pouvoir lire la suite.

Ma note : 4/5

NB : L'histoire est facilement accessible pour les enfants du moins ce premier livre. Elle devrait beaucoup leur plaire. A partir de 10 ou 11 ans peut-être ?


De : 2550Chimère Envoyé : 04/07/2004 13:41
LE GARCON QUI VOULAIT DEVENIR UN ETRE HUMAIN
LIVRE 2 LEIV, NARUA ET APULUK

ed Gaïa/95 p

Résumé : Leiv et ses deux amis ont pu se réfugier chez Thorstein Gunnarsson. Mais un dangereux groupe de Norrois va rapidement devenir une menace pour les Inuits et pour la famille de Gunnarsson...

Mon avis : Suite des aventures de Leiv toujours aussi palpitantes. Plus sombre que le 1er tome,Leiv, Narua et Apuluk sont confrontés au racisme et à la barbarie. Le récit initiatique continue et on s'attache de plus en plus au héros qui rêve de voyages vers des terres nouvelles. Vivement la suite.

Ma note : 4/5

Je dirais plutôt récit initiatique sur fond historique.
L'histoire est très centrée sur les Inuits.
J'ai beaucoup aimé mais je n'ai pas pu avoir le 3ème tome de la série dommage.



De : 2550Chimère Envoyé : 24/07/2004 20:32
LE GARCON QUI VOULAIT DEVENIR UN ETRE HUMAIN LIVRE 3 :
....ET SOLVI

ed Gaïa/110 p

Résumé : Leiv, Apuluk, Narua et Solvi partent en traineau vers le grand nord à la recherche de Thorsthein disparu en mer. Au fil du voyage, Solvi découvre l'ivresse du voyage et peut-être l'amour. Leiv quant à lui parviendra t-il à devenir un être humain ?

Mon avis : une belle conclusion pour une belle histoire d'amitié et d'amour. Un récit toujours aussi passionnant qui nous fait découvrir d'autres facettes du peuple inuit. Les personnages sont toujours aussi attachants. Mon volume préféré de toute la trilogie.

Ma note : 4,5/5

Je dirais que Le garçon qui voulait devenir un être humain est une bonne introduction à l'oeuvre de Riel. Moi en tout cas, je vais probablement faire une razzia sur tous les titres disponibles en bibliothèque.


De :Chimère Envoyé : 04/08/2006 23:50
LE VOYAGE A NANGA
Un racontar exceptionnellement long
de Jorn RIEL
Ed Gaïa/263p
Trad : Susan Juul et Bernard Saint Bonnet

Résumé : A Cap Thompson au Nord est du Groënland, on attend la Vesle Marie, bateau d'approvisionnement. Cet été là, le retour de Halvor héros du Roi Oscar, est le début d'une série d'évènements extraordinaires.

Mon avis : Scènes de vie au Groënland. Des personnages croqués sur le vif (avec des dessins crayonnés des héros, de vraies gueules hors du commun) et des histoires invraisemblables qui se clotureront en beauté au retour du bateau. De Mads Madsden qui a perdu sa pipe, à la méthode infaillible du comte pour capturer des boeufs musqués, en passant par les dialogues entre Halvor et l'ombre de Vieux Niels : on rit, on s'émeut, on s'attendrit. C'est que Riel s'y entend pour vous raconter des histoires. Je crois que ce livre aurait plus d'impact si on a lu auparavant quelques oeuvres de Riel dont La vierge froide et autres racontars et Le roi Oscar car il est fait mention des précédentes aventures de nos compères dans d'autres racontars mais le tout reste compréhensible et ça peut vous donner envie de lire le reste des oeuvres de ce conteur.

Ma note : 4/5


De : Sahkti1 Envoyé : 09/08/2006 12:20
Jørn RIEL, La faille

Changement de cap pour Jorn Riel qui quitte la blancheur groenlandaise pour la jungle de l’Irian Jaya. Est-ce parce qu’il vit actuellement en Malaisie (enfin aux dernières nouvelles…) que Riel réussit à faire passer si bien sa proximité avec ces êtres dont la plupart vivent encore comme à l’âge de pierre ? C’est un récit très fort que l’auteur nous livre, l’histoire d’un peuple complètement chamboulé par l’arrivée des Blancs et dont les repères ancestraux ont été profondément bouleversés.

Louis Schultz est un aventurier mi-explorateur mi-ethnologue parti à la recherche de tribus papoues complètement coupées du monde dit civilisé. Des cannibales, des guerriers sanguinaires… ça fait très exotique et ça excite beaucoup Louis qui entreprend un périlleux voyage sur leur territoire.
Avec lui, nous découvrons les déchirures d’un peuple partagé entre la tradition et la modernité, nous assistons aux ravages provoqués par l’irruption intempestive de la civilisation sur ces lieux jusqu’alors préservés, nous suivons la fille de Schultz errant d’une société à l’autre, incapable de choisir entre le monde papou et la société européenne. Des êtres au bord du gouffre, proche de cette faille psychologique et sociale dont Riel parle avec beaucoup de talent et aussi cette pointe d’humour si appréciée dans ses autres textes, dont les fameux racontars arctiques. Une lecture très agréable, le style efficace de Riel, une fois de plus !

Ma note: 4/5


De :Sahkti1 Envoyé : 09/08/2006 12:21
Jørn RIEL, Le garçon qui voulait devenir un être humain, tome 1 : Le Naufrage

Une fois de plus, Jorn Riel nous prend en flagrant délit d'absurdité. L'absurdité de la vie et de ses comportements. A travers le récit de Leiv Steinursson, un jeune islandais vivant aux alentours de l'an mil, c'est une croisade pour la vie qui s'engage. Le jeune garçon embarque à bord du drakkar de Thorstein Gunnarsson, qui n'est autre que l'assassin de son père. Avec une mission de vengeance, la rage au ventre. Mais progressivement, les deux hommes vont apprendre à se connaître et à évoluer. Riel écrit toujours aussi ironiquement et humoristiquement mais derrière cette histoire se dessine une leçon de tolérance à méditer. Au diable les mesquines vengeances et les vendettas sans fin, dont on ignore souvent, des années plus tard, pourquoi elles ont débuté.
L'histoire ne s'arrête pas là, le drakkar fait naufrage, Leiv est recueilli, il va découvrir un autre mode de vie au contact de deux "êtres humains", un apprentissage différent du précédent, une autre manière d'évoluer, tout aussi riche et intéressante.

C'est un beau roman, riche d'enseignements, agréable à la lecture, plein de vivacité. Une réflexion à mener sur les coutumes d'autrui et le droit à la différence, sans obligation de conflit. Très actuel.

Ma note: 3,5/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Lacazavent le Mer 26 Nov 2008 - 10:24

De :Sahkti1 Envoyé : 09/08/2006 12:22
Jørn RIEL, Le Roi Oscar : Quatre racontars arctiques pas vraiment tristes

Les quatre textes qui composent ce recueil sont des racontars publiés précédemment et qui ont été ici rassemblés avec un fil thématique (qu'il faut chercher un peu...)

Des histoires de trappeurs débonnaires s’adonnant avec ferveur à la philosophie nordique, aidés par de l’alcool pur jus qui arrache l’estomac, un régal ! Quatre racontars, quatre récits dont le point commun est l’originalité et la chute inattendue.
Apprendre à passer l’hiver à deux dans un cabanon de dix mètres carré sans se marcher dessus et en engraissant le cochon de Noël.
Habiter une station de chasse près du cercle polaire tout en conservant les joies de la vie civilisée.
Calmer un ours furieux et affamé quand on est seul et désarmé.
Des histoires qui ressemblent à des contes, pourraient être des mensonges tout comme la réalité.
Comme toujours, beaucoup de réalisme et d’humour chez Jorn Riel, qui connaît son sujet, le Groenland, les trappeurs, l’âme et ses méandres. C’est très drôle, loufoque, plein de subtilité et intemporel.

Ma note: 4/5


De : Sahkti1 Envoyé : 09/08/2006 12:22
Jorn Riel - La maison de mes pères Tome 1 : Un récit qui donne un beau visage

Non seulement ce récit est plein d'humour, mais c'est également une belle leçon d'humanité.
Agojaraq nous parle avec humour et amour de ses papas adoptifs. En soi, déjà, ça vaut le détour tellement c'est amusant et touchant. Le récit d'un enfant esquimau abandonné dans une cabane elle-aussi abandonnée, qui sert de refuge à des hommes perdus, qui décident de s'y implanter après avoir découvert l'enfant.
Outre l'aspect anecdotique (et par moments franchement hilarant) de l'histoire, il se dégage de ces belles lignes de Riel un humanisme et une émotion particuliers. Des hommes apprennent à ne plus penser uniquement à eux, mais à un enfant, à tout faire pour lui assurer un bonheur certain, à s'oublier au profit de cet être qui illumine désormais leurs vies.

Puis toute la magie de l'éducation reçue par Aviaja, une nourrice prête à quitter le navire de la vie. Là aussi, belle leçon de courage et d'énergie, pour nous dire "Battez-vous, on a encore besoin de vous quelque part, soyez-en sûr".

Ma note: 3,5/5


De : grenouille Envoyé : 12/08/2006 18:52
- "Le garçon qui voulait devenir un être humain" de Jorn Riel
Tome 1: le naufrage
Tome 2 : Leiv, Narua et Apuluk
Tome 3 : .. et Solvi


Que dire sur ce roman....? Que tous les enfants du monde devraient le lire? Qu'il y a plus de sagesse dans ce conte que dans bien des essais contemporains? Qu'on ressort regonflé, apaisé de ce récit simple qui rappelle quelles sont les choses essentielles de la vie?

Cette histoire parle d'amitié, d'erreurs humaines, de leçons à tirer de ces erreurs, des jugements hâtifs, de la facilité avec laquelle les peuples se haissent quand ils ne se connaissent pas, des légendes construites par les hommes pour comprendre le monde et de la tolérance possible envers les croyances des autres... ça parle de la vie, de la mort, des priorités humaines (manger, dormir, se protéger du froid, s'entraider pour survivre). On se demande bien ce qui s'est passé pour qu'on en arrive là aujourd'hui : occidentaux pourvus de tout et toujours à se plaindre de manquer. Quel contraste avec les valeurs véhiculées par ce livre!!

Une chose est sûre : je vais offrir ce livre et en parler aux enfants que je connais, tellement ça contraste avec ce que leur proposent les jeux vidéos et la télé!!!! C'est un bien beau livre à lire en famille à la veillée cet hiver....

C'est bien écrit, ça coule tout seul, on a vraiment envie de savoir ce qui va arriver aux héros et les actions s'enchaînent sans temps mort.

Je vais lire d'autres livres de Riel, c'est sûr! Cette trilogie est un énorme coup de coeur!! A lire absolument!!!

Note : 5/5.


De :2550Chimère Envoyé : 04/09/2006 22:43
LA VIERGE FROIDE ET AUTRES RACONTARS de Jorn RIEL
Ed Gaïa/196p
Trad : Suzanne Juul et Bernard Saint Bonnet
Illustré par : Eiler Skrag

"Emma tiens, c'est comme si elle était faite rien qu'avec des beignets aux pommes. Les fesses, les seins, les joues et tout et tout. Rien que des beignets mon garçon. Et au milieu de toute cette patisserie, deux yeux bleu ciel et une moue rouge"
William leva les yeux sur la tache de suie que contemplait Mads Madsen. Il essayait de s'imaginer la si appétissante Emma.
"Tu as connu Emma...comme tu sais ?"
"Oui, soupira Mads Madsen du fond du coeur. Je l'ai connue comme çà."
"Où est ce que tu l'as rencontrée ?"
Mads Madsen plissa les yeux et laissa Emma répondre
" Elle était vierge froide à Alborg" répondit-il...
(extrait)

Et c'est ainsi que l'insaisissable Emma fut la compagne de quelques pauvres chasseurs solitaires durant quelques temps. Et puis, il y a les autres histoires, celles du cochon Le roi Oscar, celle du dressage du Lieutenant, plein d'autres. Retrouver William le noir, Mads Madsen, Lasselille et les autres c'est comme retrouver de vieux camarades, des amis dont on aime entendre raconter les aventures extraordinaires qu'ils ont vécu et les gens bizarres qu'ils ont pu croiser. On en redemande

Ma note : 4/5


De :Chantal5500 Envoyé : 08/05/2007 22:26
LA PASSION SECRETE DE FJORDUR ET AUTRES RACONTARS - Jorn Riel
Editions Gaïa - 250 pages.

Voilà sept histoires qui nous racontent les anecdotes de la vie de différents trappeurs de la côte nord-est du Groenland : la chasse à l'ours, un duel, la passion secrète de Fjordur, le chien Laban....

Je n'avais jamais lu Jorn Riel, et ce fut une belle découverte : il y a un ton, un style, un humour, mais aussi une belle humanité dans ces petits récits qui m'ont plu énormément. Le lecteur est plongé dans le monde pôlaire, où les hommes rompus à la chasse, au froid, à la promiscuité, à l'alcool, mènent une vie très rude. J'ai beaucoup aimé, j'ai lu avec avidité, le sourire aux lèvres. Je relirai sans faute cet auteur.

4,25/5


De: Simon
Jorn Riel - La vierge froide et autres racontars
(10/18, 1999, 157 pages)

Quatrième de couverture : "Cap sur le Groenland avec Jorn Riel, écrivain baroudeur et conteur malicieux. De son long séjour en Arctique il a rapporté des anecdotes, des récits, des "racontars". En un mot, des histoires d'hommes seuls sur une terre glacée où le soleil, l'hiver, se couche très longtemps. Ces rudes chasseurs ont d'étranges faiblesses, des tendresses insoupçonnées, des pudeurs de jeunes filles et des rêves d'enfants. Les solitaires s'emplissent de mots tus et, ivres de silence forcé, ils quittent parfois leur refuge pour aller "se vider" chez un ami. Ces nouvelles de l'Arctique ont la rudesse et la beauté du climat qui les suscite. Souvent râpeuses, toujours viriles, parfois brutales, saupoudrées de magie et de mystère, elles nous racontent un monde où la littérature ne se lit pas mais se dit, où l'épopée se confond avec le quotidien, où la parole a encore le pouvoir d'abolir le présent et de faire naître des légendes."

La fraîcheur se dégage de ce recueil qui peut paraître louche aux yeux de certains, mais à lire tout de même.

Note : 3.75/5
(Simon, France)


De : Profgéo Envoyé : 12/06/2007 01:28
La Vierge froide et autres racontars - Jorn Riel 199 pages

Une série de portrait de trappeurs vivant tout le long de l'hiver arctique dans de petites cabanes et où les histoires sont l'une des rares façons de ne pas s'entretuer. C'est une série d'instantanée sur la vie de ces trappeurs, pris entre le froid et la neige et la compagnie pas toujours agréable de leurs compagnons. Ceux-ci, peu nombreux forment une communauté où le moindre événements a de l'importance, ce qui encouragent de nombreux échangent entre eux.

Pas mal du tout, l'auteur sait en quelques mots décrire l'ambiance des cabanes isolées et des atmosphères parfois tendues des cabanes closes. Une suite d'histoire plus ou moins vraisemblables s'en suit, faisait la joie du lecteur. Très divertissant, à lire de préférence par les journées torrides, ça rafraîchit!

Ma note: 3.5/5


De :Azurelia7 Envoyé : 26/07/2008 23:11
La maison des célibataires
Jorn Riel
(Gaïa, 1999)

Résumé de l'éditeur : Les copains d'abord, telle pourrait être la devise de ces célibataires, plus cigales que fourmis, et surtout soucieux de ne rien perdre du bel été groenlandais. Oui mais... les plus belles choses ont une fin, et tant qu'à faire, mieux vaut se ménager des vieux jours paisibles et une sortie honorable. Sans pour autant bien sûr grever le présent en se contraignant au travail. Comment faire ? Kernatoq a bien une idée. Et même s'il lui faut se laver - devant ses amis atterrés - et se mettre sur son trente et un, la situation l'exige : il se sacrifiera en épousant la veuve Bandita. Certes, Bandita est aussi célèbre pour son immense troupeau de moutons que pour ses biceps de catcheuse. Mais pour Kernatoq, elle est surtout le gage d'une retraite heureuse pour le clan. Et quoi qu'ils fassent, ses amis ne pourraient rien pour le dissuader. A moins que...

Mon avis : pour une histoire aussi courte, difficile de résumer sans dévoiler trop de faits ! Un récit très drôle, bon vivant, à l'image de son auteur. Cela se lit rapidement, c'est rafraîchissant, permet de passer un tel bon moment !!!

Ma note : 5/5


De : Ysla Envoyé : 27/07/2008 13:46

Il y a quelques années, j'ai lu beaucoup des livres de Jorn Riel, parmi lesquels "La faille", "La maison des célibataires", "Le jour avant le lendemain", un bon nombre des "racontars", etc et j'ai trouvé toutes ces lectures formidables ! L'auteur est un véritable conteur, qui sait faire voyager ses lecteurs à travers de très touchantes histoires, parmi hilarantes, parfois émouvantes.

J'ai eu la chance d'assister à une rencontre avec Jorn Riel dans une librairie et il est vraiment extraordinaire ! Il raconte plein d'anecdotes sur sa vie au Groënland et en Papouasie. Un homme incroyable !!
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le roi Oscar

Message  Lisalor le Lun 2 Mar 2009 - 10:18

Le roi Oscar - Jorn Riel
(Gaia - 84 pages)



Comment de paisibles trappeurs vont-ils s"y prendre pour faire comprendre à un Lieutenant qu'ils n'ont aucune envie de jouer à la gueguerre ?
Comment vivre dans une station de chasse prés du cercle polaire sans perdre aucun des avantages de la civilisation, et surtout, sans se geler les fesses ?
Comment passer un hiver à deux dans une cabane de trois mètres sur quatre, en pleine nuit artique, tout en engraissant un cochon pour Noel ?
Comment se débarrasser d'un ours un peu trop affamé quand on a oublié son fusil sur son traineau au bord de la banquise, à 100 mètres de chez soi ?

Mon avis : j'ai bien aimé ces racontars arctiques assez droles et je trouve que Jorn Riel est un auteur trés dépaysans et ces petites histoires groenlandaises sont un vrai plaisir de lecture : on joue à la guerre, on installe des toilettes, on engraisse le cochon, on chasse l'ours , quatres nouvelles forts interrressantes.

4/5
avatar
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 47
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  lalyre le Dim 8 Nov 2009 - 10:15

Le garçon qui voulait devenir un Être Humain
Jorn Riel
Gaïa 2009
257 P.
Le roman commence en islande au temps de Vikings,le jeune Leiv dont le père vient d'être assassiné ,jure de le venger.pour cela il embarque clandestinement à bord du drakkar ,un bateau en partance pour le Groeland,dont Thorstein,l'assassin qui doit s'exiler,est le maître à bord .Mais le voyage n'est pas sans danger ,une forte tempête va faire couler le navire et Leiv parvient à gagner une côte qui semble abandonnée ,il se croit perdu lorsque Narua et Apuluk,frères et soeurs le découvrent échoué sur le sable.Ils le cachent dans une grotte pendant plusieurs mois,ils ne parlent pas la même langue mais très vite ,parviennent à se comprendre.En réalité,l'île est habitée par une tribu d'Inuits qui craignent le Vikings qui massacrent ces gens pour les voler .Un jour Leiv qui a appris la langue est présenté aux gens de la tribu qui après maintes hésitations ,l'adoptent...mais l'arrivée de pirates sanguinaires sèment la mort et les trois enfants s'enfuient et vont vivre des aventures ,chacun faisant la découverte de l'autre .Ces trois enfants ,grâce à leur volonté et leur tenacité vont sauver Thorstein ,prisonnier des pirates et vont débarrasser l'île des ces bandits indésirables.En remerciement ,Thorstein ,leur fait don de Solvi ,une de ses esclaves qui va choisir de rejoindre définitivement la Communauté des Êtres Humains en compagnie d'Apuluk,tandis que Leiv et Narua vont sans aucun doute vivre leurs vies ensemble....

Quelle belle belle histoire que ce conte ,j'y ai découvert la simplicité et la débrouillardise des Inuits ,leur sagesse ,leurs déplacements incessants pour trouver de quoi nourrir les troupeaux et suivre le gibier.Des thèmes tels que les relations entre enfants,la tolérance,la fraternité ,l'ingéniosité se découvrent au fil des pages.Une lecture passionnante et enrichissante,des personnages féminins très attachants mais surtout ce que j'ai aimé c'est l'ambiance de ce conte qui m'a permis de rêver et de faire de nouvelles découverts grâce aux très belles descriptions et les aventures des trois enfants m'ont enthousiasmées, pour cela je recommande ce livre aux adultes comme aux enfants à partir de douze ans.....5/5

Nouvelle parution 3 tomes réunis en un seul livre
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4508
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Shan_Ze le Jeu 12 Nov 2009 - 16:48



L’épopée littéraire de Jorn Riel



Quatre racontars arctiques, quatre petites histoires venues du Groenland sympathiques et drôles. La profonde amitié entre Fjordur et sa chienne, le changement du petit Pedersen, une œuvre littéraire sauvée par des sardines ou une histoire de rats…

Jorn Riel met en scène des chasseurs, des marins et autres, tous sortis de ses souvenirs de ses années passées au Groenland. J’ai moins aimé apprécié la dernière histoire mais dans l’ensemble, des histoires vraiment farfelues, qui permettent de passer un bon moment !

Note: 3.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7846
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Franillon le Dim 31 Jan 2010 - 20:09

Jorn RIEL

J'avais lu pas mal de ses livres il y a quelques années, et j'en reprends quelques-uns pour les lire à mon épouse. Je ne savais pas trop si ça lui plairait autant qu'à moi et elle est emballée par tous ces racontars de la fine équipe du Nord-Est du Groenland.

Je viens donc de lui lire :

Un gros bobard et autres racontars,
Un safari arctique.

Après tout ce qui a été dit précédemment ici même, je n'ai pas grand chose à ajouter sinon que plus on en lit plus on a envie d'en lire et d'en relire encore.

Quelle note pour ces racontars ? Je pense que 5 / 5 est la note qu'ils méritent car leur lecture donne de grands moments de bonheur.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1673
Age : 84
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Ysla le Lun 1 Fév 2010 - 18:54

Jorn Riel est un écrivain fabuleux !! Je suis une grande admiratrice et ton message, Franillon, me donne envie de me replonger dans ses racontars ! Sais-tu que le livre La vierge froide et autres racontars vient d'être adapté en BD ? Je serai curieuse de voir ce que ça donne... La couverture est jolie en tout cas.
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Franillon le Lun 1 Fév 2010 - 22:21

Ysla, c'est sûr, Jorn Riel est un écrivain fabuleux. Il a su tirer parti d'un matériau fantastique : la vie de ces chasseurs dont il a partagé l'existence pendant longtemps et qui sont des personnages extraordinaires, comme tous les coureurs d'aventures. J'ai connu des hommes de ce genre, mais dans un tout autre contexte, dans la brousse de Casamance. En particulier un ancien éditeur devenu exploitant forestier, un aubergiste-épicier-"pharmacien"-projectionniste de cinéma, qui avait fait fortune trois fois et faillite autant de fois, un marchand ambulant de parfums, un peu porté sur la boisson, qui n'hésitait pas à boire ses parfums quand les ventes avaient été mauvaises, un cultivateur d'ananas dont les fruits étaient absolument immangeables, et tant d'autres. Si Jorn Riel les avait rencontrés, il en aurait fait des racontars tropicaux aussi fameux que ceux de l'arctique.
Je n'ai jamais été passionné par les BD, mais comme toi j'aimerais assez voir ce que La vierge froide peut donner en BD. A voir à l'occasion.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1673
Age : 84
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Franillon le Ven 5 Fév 2010 - 21:39

Jorn RIEL - Le canon de Lasselille. 10-18 - 158 pages.
Tous ceux qui connaissent peu ou prou les livres de Jorn Riel savent ce que c'est qu'un racontar : "une aventure tellement abracadabrantesque qu'elle passe pour un mensonge". Racontars ou mensonges, qu'importe, du moment qu'on a un tel plaisir à lire ces petits livres. Dans celui-ci, Le canon de Lasselille, voilà-t-y pas que le directeur de la Compagnie de chasse, confronté à des problèmes financiers, eut la brillante idée d'organiser des séjours pour touristes parmi les stations de chasse du nord-est du Groenland, afin de renflouer les caisses. Alors là, c'est l'apothéose... Et que dire de l'esprit inventif de Doc équipant un traîneau à voile pour traverser l'inlandsis. Fabuleux !
Ma note : eh bien comme d'habitude pour ces racontars, 5 / 5
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1673
Age : 84
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Franillon le Mar 16 Fév 2010 - 20:28

Jorn RIEL - Les ballades de Haldur et autres racontars. Editions 10 / 18 - 182 pages.
Traduit du danois par Suzanne Juul et Bernard Saint Bonnet.

Encore une merveilleuse série de racontars sur les chasseurs du nord-est du Groënland. L'arrivée d'un Musulman au Groënland n'est pas chose si courante. Gaston, le corbeau apprivoisé de Lodvig, va sauver la vie de ce denier après qu'il se soit cassé la jambe. Toutes les occasions sont bonnes pour ces braves trappeurs pour se distraire pendant la nuit polaire : pour expliquer au jeune Lasselille ce qu'est l'impudicité, ses camarades organisent un simulacre de procès, si bien mené que le pauvre Lasselille ne sait trop s'il est ou non coupable. Et voilà que le jeune Anton, le poète de cette équipe peu ordinaire, compose de magnifiques ballades, d'ailleurs remarquablement traduites en français. Et que dire du grand Petit Pedersen, si malheureux de sa petite taille et de sa faiblesse, comparativement aux autres, qui, attaqués par trois loups va réussir à en faire des loups de traîneau, en remplacement des chiens qu'ils ont bouffés ? Ce recueil se termine par La confrérie, où Maître Volmersen a une idée de génie pour recycler la vieille ferraille (en fait les médailles des ancêtres du Comte dont celui-ci ne savait que faire.
Encore d'excellents moments de lecture. Ma note : 5 / 5
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1673
Age : 84
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Franillon le Dim 28 Fév 2010 - 22:02

Jorn RIEL : La circulaire et autres racontars. Editions 10 / 18 - 188 pages.
Traduit du danois par Suzanne Juul et Bernard Saint Bonnet.
Ce petit livre est le neuvième de la série des racontars arctiques de Jorn Riel. Ce recueil commence par une horrible nouvelle pour nos héros de la côte nord-est du Groenland : la fermeture des stations décidée arbitrairement par une circulaire gouvernementale. Consternation chez les trappeurs qui doivent impérativement rentrer au Danemark. Mais que sont-ils capables de faire au Danemark, quelle vie les attend là-bas, après toutes ces années dans l'Arctique ? L'heure est grave pour chacun d'entre eux et Jorn Riel nous raconte comment chacun s'en est tiré, plus ou moins bien, mais le plus souvent d'une façon totalement inattendue.
De recueil en recueil, l'intérêt ne faiblit pas. Donc : 5 / 5

Il m'en reste encore quatre à lire, encore de bons moments en perspective.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1673
Age : 84
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Elfe le Mar 22 Juin 2010 - 14:43

Le garçon qui voulait devenir un être humain

L'an mil. Leiv, jeune Viking parti d'Islande venger son père assassiné, fait naufrage au large du Groenland. Recueilli par deux enfants inuit, il découvre la tolérance et l'amitié... (4e de couverture)


A la fois roman et conte traditionnel, ce livre nous embarque au coeur d'une histoire dont on ne peut qu'être charmé. Nous nous retrouvons au coeur d'une tribu inuit et de leurs traditions. A travers la quête initiatique de Leiv, nous allons nous aussi apprendre à vivre au coeur d'un pays où la vie est rude. C'est un livre qui, une fois que vous aurez lu la première phrase, vous emporte au coeur de son histoire jusqu'à la toute dernière ligne. Un pur moment de poésie, un bonheur tout simple.
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1853
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  géromino le Sam 7 Aoû 2010 - 8:34

"Le jour avant le lendemain" 10/18 2009 142 pages

Niniok est une vieille femme qui arrive à la fin de sa vie. Elle le sait et s'y prépare. Elle retrace son parcours, se remémore ses souvenirs, les bons et les moins bons. Sereinement, elle n'envisage pas son départ comme une fin puisque son existence va se prolonger dans sa descendance, enfants et petits-enfants.
Cet été est particulièrement bénéfique et la nourriture amassée au camp d'été va permettre à la tribu de passer l'hiver sans craindre la famine. Niniok et son petit-fils Manik se chargent de suveiller le sèchage de la viande et du poisson sur la petite île de Neqe. La tribu viendra les récupérer lorsqu'il sera temps de rejoindre le camp d'hiver. Mais la tribu tarde à venir...

Par un texte d'une grande beauté, à la fois simple et dense, l'auteur évoque la vie rude et les terribles conditions auxquelles sont soumises les tribus Inuites du nord-est du Groënland (sans doute fin XIXe), et leur confrontation, parfois dramatique, avec l'Homme blanc. Traditions et légendes sont très bien décrites (notamment à travers l'initiation de Manik par sa grand-mère). Mais cette histoire bouleversante, parfois cruelle, touche le coeur par le portrait de Niniok: une femme simple, toujours sereine, qui affronte les périls de l'existence avec un grand courage. Malgré la violence qui pointe par endroits, c'est un magnifique roman plein d'humanisme, qui touche le coeur et qui reste longtemps dans la mémoire.

Note 4/5
avatar
géromino

Nombre de messages : 3184
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  dodie le Lun 17 Jan 2011 - 17:46

Le jour avant le lendemain

Géronimo a fait un très bon résumé que je ne reprendrai pas.

J'ai lu ce court roman avec beaucoup de bonheur. Jorn Riel nous décrit la vie très dure des Inuits avec une écriture très fine, si juste qu'il est difficile de ne pas grelotter de froid. J'ai beaucoup appris sur leur façon de vivre, leurs coutumes, les relations entre eux.
Ce texte est très poétique lorsqu'il évoque les pensées et réflexions de Niniok qui regarde la vie et la mort à venir avec beaucoup de philosophie.
Un beau voyage sur la banquise même si leurs habitudes culinaires avaient de quoi me couper l'appétit par moment Very Happy .
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4846
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Bernard le Lun 17 Jan 2011 - 18:56

ça a l'air intéressant, merci de cet avis, Dodie.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3675
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Lacazavent le Mar 18 Jan 2011 - 18:49

Very Happy Contente que cet auteur te plaise, je l'aime beaucoup avec peut-être un tout petit faible pour ses Racontars
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

La maison des célibataires - Jorn Riel

Message  cecile le Mer 26 Jan 2011 - 14:57

Gaïa Editions
75 pages
1999

Quatrième de couverture :

Les copains d’abord, telle pourrait être la devise de ces célibataires, plus cigales que fourmis, et
surtout soucieux de ne rien perdre du bel été groenlandais.
Oui, mais... les plus belles choses ont une fin, et tant qu’à faire, mieux vaut se ménager des vieux jours paisibles et une sortie honorable. Sans pour autant bien sûr grever le présent en se contraignant au travail. Comment faire ? Kernatoq a bien une idée. Et même s’il lui faut se laver – devant ses amis atterrés – et se mettre sur son trente et un, la situation l’exige : il se sacrifiera en épousant la veuve Bandita. Certes, Bandita est aussi célèbre pour son immense troupeau de moutons que pour ses biceps de catcheuse. Mais pour Kernatoq, elle est surtout le gage d’une retraite heureuse pour le clan. Et, quoi qu’ils fassent, ses amis ne pourraient rien pour le dissuader. À moins que...

Mon avis :
J'ai trouvé cette histoire très courte assez amusante, les personnages sont truculents mais néanmoins je ne crois pas que j'en garderai un souvenir impérissable...

Note : 2,75/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Lyreek le Dim 13 Fév 2011 - 16:52


La maison des célibataires : une petite histoire Groënlandaise - John Riel
10x18 - 75 pages

Cinq copains célibataires vivent ensemble dans une grande maison, profitant tranquillement de la vie et de leur amitié.
Jusqu'au jour où l'un d'entre eux, s'inquiètant de leurs vieux jours, décide d'épouser la veuve Bandita, une riche propriétaire au caractère redoutable.

Cette petite histoire Groënlandaise est très sympathique, pleine de vivacité et d'humour. L'auteur nous offre un petit aperçu du Groënland à travers ses personnages originaux et attachants.
C'est très court, moins d'une centaine de pages, mais c'est une petite parenthèse d'evasion et ça fait du bien.

4/5

_________________
Lecture en cours :Bal de givre à New York de Fabrice Colin

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2434
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Jorn RIEL - Le Roi Oscar

Message  cecile le Lun 14 Fév 2011 - 13:53

Gaia EDITIONS
92 pages
2004

Le dressage d'un lieutenant :
Des trappeurs décident de donner une leçon à leur lieutenant afin qu'il leur laisse un peu la bride sur le cou. A cet effet ils le suspendent au-dessus d'une crevasse jusqu'à ce qu'il soit devenu docile.
Amusant, sauf pour la victime, mais l'essentiel c'est le résultat !

Une condition absolue :
Lause et Siverts sont dans une station de chasse où il n'y a pas de toilettes et Lause décide d'en construire, les seules du nord-est du Groenland, et Siverts fait de même.
Une histoire abracadabrante et au ras des pâquerettes.

Le roi Oscar :
Halvor et Vieux-Niels achètent un cochon qu'ils prénomment Le Roi Oscar. Le but étant de le manger, mais Vieux-Niels s'attache de plus en plus au cochon, pour le plus grand désespoir d'Halvor qui en devient jaloux.
Je n'ai pas très bien compris la fin...

La balle perdue :
Siverts découvre un ours tout prêt de sa cabane et il se rend compte alors qu'il a oublié son fusil sur son traîneau.

Mon avis :
Pas très enthousiasmée par cette lecture contrairement à la plupart d'entre vous. Ce n'est pas le genre de récit qui m'amuse ou me passionne, il m'est donc difficile de juger.

Note : 2/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  catherine le Mar 15 Fév 2011 - 2:03

Je me demandait comment participer au thème scandinave... il semble que cet auteur soit intéressant, bien que ne faisant pas l'unanimité... avec des romans si courts, ça me tente bien de me faire ma propre opinion! Merci pour les critiques!

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 41
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  géromino le Mar 22 Mar 2011 - 8:34

"La vierge froide et autres racontars" 10/18 2010 158pages

10 petites histoires qui se passent dans l'est du Groënland. Les personnages sont des chasseurs solitaires qui se retrouvent de temps en temps afin de tromper leur solitude quand elle devient trop pesante. L'une après l'autre les nouvelles s'enchaînent, loufoques, improbables, irrésistibles de drôleries. Ces gaillards que l'ont pourrait croire "durs à cuire", ont, sous la rudesse de leur caractère trempé au climat rigoureux de l'Arctique, des petites faiblesses insoupçonnées qui dévoilent des coeurs tendres et des êtres fragiles. Toutes ces histoires baignent dans une mâle jovialité, une virile rigolade, alimentées par l'eau-de-vie artisanale qui entretient les relations entre les hommes.
Deux "racontars" m'ont plus marqué particulièrement par le burlesque de la situation.
"De joyeuses funérailles" où le morbide n'a d'égal que la loufoquerie!
"Le dressage d'un lieutenant" que j'ai relu deux fois pour le plaisir de la farce de mauvais goût: hilarant!!

Si vous cherchez un moment de lecture détente et franche rigolade, n'hésitez pas!

Note: 5/5
avatar
géromino

Nombre de messages : 3184
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Chantal le Mar 22 Mar 2011 - 17:03

Hum ! Je sens que je vais me laisser tenter..... Very Happy
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2396
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Le petit montagnard le Mar 29 Mar 2011 - 20:04

La faille

En Nouvelle Guinée, terre du bout du monde administrée par Djakarta mais essentiellement peuplée de Papous, Louis Schultz, un explorateur un brin excentrique disparaît un jour alors qu’il est parti à la rencontre des tribus de Papous des hauts-plateaux, les plus dangereuses et les plus sauvages, celles qui pratiquent encore les guerres tribales et le cannibalisme. Tout le monde le croit mort mais 17 ans plus tard, Louis Schultz, devenu un grand chef de tribu confie avant de mourir sa fille métis aux soins du médecin blanc de la vallée de Baliem. La jeune Lalu partagée entre deux cultures va devoir survivre dans ce nouveau monde et surtout choisir sa vie.

Il s’agit du seul roman de Jorn RIEL, du moins parmi ses œuvres qui ont été traduites en français, qui ne se passe pas dans les terres Articques, . Ce court roman concilie l’ethnographie avec une multitude de détails sur la vie des papous (avec lesquels l’auteur a vécu) et un roman avec un beau portrait de femme.

Au passage, le blanc qui devient chef chez les « sauvages » est un hommage au livre de Joseph Conrad « Au cœur des ténèbres », thème qui a déjà été repris par Francis Ford Coppola dans son film « Apocalypse now »

3/5


Dernière édition par Le petit montagnard le Mer 20 Avr 2011 - 12:55, édité 1 fois

Le petit montagnard

Nombre de messages : 132
Location : Toulouse - France
Date d'inscription : 13/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Chantal le Mer 30 Mar 2011 - 12:14

LA VIERGE FROIDE ET AUTRES RACONTARS : Jorn Riel
10/18 Domaine Etranger - 158 pages.


Comme dit Géronimo : une bonne lecture-détente et une franche rigolade ! Very Happy Deuxième livre de l'auteur, pour moi, toujours aussi apprécié.

Moi aussi j'ai beaucoup apprécié " De joyeuses funérailles", ma préférée (ou comment enterrer joyeusement et de façon fortement alcoolisée un compagnon de cabane). Puis viennent "Une condition absolue" (ou la construction de latrines en plein Groenland, là où habituellement on se contente de la solitude glacée de la montagne et d'un "clébard" féroce qui vous tourne autour Very Happy ) ; "Le dressage du lieutenant" (bien fait pour lui !) et "Le roi Oscar" (où est le porc???).

Une bonne lecture qui fait du bien au moral.

4,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2396
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Parch le Jeu 31 Mar 2011 - 15:13

Jorn Riel, La passion secrète de Fjordur

Ce volume constitue le troisième recueil des racontars arctiques de l'écrivain danois qui a lui-même vécu au Groenland.

Riel nous plonge une nouvelle fois dans l'immensité du Nord-Est du Groenland où le temps et l'espace sont assez flous (les racontars ne respectent aucune chronologie il y a parfois des chevauchements, la somme des racontars formant une épopée complète du Nord-Est du Groenland). Les personnages gardent leurs personnalités hautes en couleur mais je l'impression de ne pas avoir autant ri que dans les deux premiers volumes... Dans ce volume :

L'épreuve de virilité : Riel reprend un classique, le rite de passage pour devenir un homme, un vrai. Evidemment, avec de pareils compères, le rite de Lasselille devait forcément être faussée...

La maison de concert : la nouvelle traite de la musique évidemment. Elle est vraiment bien, mais l'auteur néglige de nous dire que l'instrument en question est une scie musicale ! Les indications sont nombreuses mais il oublie de nous le dire clairement au début.

Un étrange duel : Comment répondre d'une atteinte à son honneur sans blesser personne ? Excellent.

La passion secrète de Fjordur : l'idée de cette nouvelle est excellente (la passion de Fjordur que je ne vous dévoilerait pas ici) mais je n'ai pas vraiment accroché au début

L'héritage du comte : Tout est dans le titre

Un cas d'autodéfense : Sans doute la nouvelle de recueil où l'on trouve le plus cet esprit de Jorn Riel, une folie qui lui est propre et que j'ai adoré dans les premiers volumes

Laban : Un exercice de style j'imagine : l'appel de la forêt version Jorn Riel !

Ma note : 4,5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 33
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn RIEL (Danemark/Groënland)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum