Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Bernard le Ven 29 Jan 2010 - 12:59

Oui, belle critique Ysla.
Tu n'es pas un vilain petit canard, pareillement quand je n'aime pas, je n'aime pas !

J'ai lu Blonde et mon Coeur mis à nu et j'ai inscrit Les Mulvaney dans mon challenge ABC. Blonde pour Marylin, j'ai bien aimé et mon coeur mis à nu n'est pas mal non plus, mais il y a des détails sordides et des répétitions, ce qui peut lasser...

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Louvaluna le Ven 29 Jan 2010 - 13:47

Coucou Ysla, très intéressante cette critique, tu y exprimes bien ce qui t'a empêchée d'apprécier cette lecture. Tu l'avais déjà très bien fait pour Les fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire, je me souviens. Je trouve que les avis négatifs ont autant d'intérêt que les avis enthousiastes, à condition qu'il y ait un minimum d'arguments bien entendu et c'est le cas ici. De plus, cela permet de mieux cerner les goûts du lecteur.

_________________
Louvaluna

« Écrire consiste à rêver avec une intensité telle que nous parvenions à arracher au monde un morceau. » - Pierre Jourde

« J'aime la lecture en général. Celle où il se trouve quelque chose qui peut façonner l'esprit et fortifier l'âme est celle que j'aime le plus. » - La Rochefoucauld
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Ysla le Ven 29 Jan 2010 - 16:47

Coucou Phil, Bernard et Louvaluna et merci pour vos messages . Finalement, je crois qu'il m'est plus facile de dire pourquoi je n'ai pas aimé un livre que l'inverse ...
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  zeta le Ven 29 Jan 2010 - 18:02

Je suis d'accord avec toi Ysla, tu le dis bien : il est plus facile de dire pourquoi on aime pas que pourquoi on aime !
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  MeShell le Mar 9 Fév 2010 - 9:32

Black girl/White girl (Fille noire/Fille blanche) de Joyce Carol Oates
Editeur : Philippe Rey
380 pages


Fin d’été 1974. Deux jeunes filles de 18 ans partagent une chambre sur le campus du Schuyler College, l’une des universités féminines les plus fermées et les plus exigeantes d’Amérique du nord.
Minette Swift, étudiante boursière, fille d’un pasteur noir, est la première de sa famille à entrer à l’université. Elle est refermée, agressive. Elle ne cherche ni à s’intégrer, ni à plaire. Seuls comptent pour elle sa famille et Jésus, son sauveur. Très vite elle s’attire l’animosité des autres étudiantes.
Genna Meade, est blanche. Elle est descendante du fondateur de l’université où elle étudie. Sa mère, Veronica, est une ex-hippie bohème et fantasque, son père, Max - Mad Max - est un théoricien d’extrême gauche, avocat des objecteurs de conscience, surveillé par le FBI. Genna est souriante, soucieuse de bien faire. Minette est une énigme pour elle. Un mystère et un éblouissement. Elle décide de faire en sorte que Minette l’aime. Et même lorsque Minette lui lance des regards en biais, des regards comme des poings fermés, une lueur de méfiance dans les yeux, elle ne veut pas renoncer.
Des actes de malveillance racistes se multiplient contre Minette Swift : sa vitre est fêlée par une branche d’arbre, son anthologie de littérature américaine est détériorée, un dessin insultant est glissé sous sa porte. Tout cela scandalise Genna. Minette qui avait été dans les premières de sa classe au lycée peine à obtenir des notes convenables ce qui peut remettre en cause sa Bourse. Minette prie de plus en plus sur un ton impatient, impérieux. Minette devient boudeuse, colérique, d’humeur imprévisible. Elle grossit. Et refuse la main tendue de Genna.

L'histoire est racontée par Genna, 15 ans plus tard "Chaque jour de ma vie, depuis sa mort, j’ai pensé à Minette et au supplice de ses dernières minutes, car j’étais celle qui aurait pu la sauver, et je ne l’ai pas fait. Et personne ne l’a jamais su"
Genna va tenter de s'expliquer sur cette trag
édie et les vies detruites.
A travers deux adolescentes, Joyce carol Oates nous depeint les tensions raciales de l'Am
érique des années 70. Elle nous depeint aussi le portrait d'une jeune femme rongée par la culpabilité.
Un livre qui m'a beaucoup plu.
4/5

MeShell

Nombre de messages : 31
Age : 47
Location : London
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  zozinette le Dim 14 Fév 2010 - 12:59

PREMIER AMOUR - JOYCE CAROL OATES


Résumé

Délia quitte précipitamment le domicile conjugal avec Josie, sa fille de 11 ans. Elles vont se réfugier chez une grand-tante et Josie va y faire la connaissance de son cousin Jared, étudiant en théologie, qui la fascine. Celui-ci va profiter de cette fascination pour exercer un pouvoir malsain sur la fillette et abuser d'elle.


Mon avis

En 90 pages de non-dits Joyce Carol Oates nous parle d'inceste. 90 pages où l'auteur nous décrit avec habileté les sentiments d'une petite fille en passe de devenir femme et qui, alors qu'elle subit les actes de Jared se persuade qu'elle est amoureuse de lui.
Comme d'habitude Joyce Carol Oates sait très nous faire ressentir tout ce qui est ambigu, les parts de noirceur des personnages quels qu'ils soient ( Josie, Jared, Delia, la grand-tante). En surface tout va bien, mais dès qu'on creuse un peu...

Un livre dérangeant, avec des illustrations qui accompagnent le texte à la perfection.


Ma note

3.5/5 ( parce que j'ai ressenti un gros malaise à la fin de cette lecture)
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Cafrine le Lun 15 Fév 2010 - 4:51

Ysla et Zozinette, j'aime beaucoup vos dernières critiques.
Ysla : je note sur mes tablettes les deux auteurs et titres auxquels tu te réfères. Celui de Mc Macarthy a l'air pas mal (j'attendrais cependant d'avoir mon quotient bonheur au top avant d eme lancer).
Zozinette : 1er amour n'avait pas été un titre que j'avais spécialement retenu dans ma top liste JCO à lire, mais ton avis me fait vaciller... J'ai bien hâte de lire ta critique sur Corky.
avatar
Cafrine

Nombre de messages : 624
Location : Réunion/France
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  zozinette le Lun 15 Fév 2010 - 8:05

Je pense que tu devrais te laisser tenter complètement Cafrine .
Corky est ma prochaine lecture.
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  lalyre le Lun 15 Fév 2010 - 10:08

Le sourire de l'ange
Joyce Carol Oates
Archi/Poche 2010
312 P.
Colin Ash est un jeune homme de dix-sept ans , beau et intelligent ,il est apprécié par la bourgeoisie de Boston ,mais ce garçon brillant sous son visage d'ange cache un psychopathe..Collin ,en effet se transforme parfois en un être dangereux,car tuer fait partie de ses loisirs ,il a un registre bleu ou il note ses méfaits ,y ajoutant tous les détails s'y rapportant ,y mettant quelques notes sur son plaisir à tuer.Et voila qu'il s'éprend de Dorothea Deverell,une jeune veuve qui a un amant ,marié à Agnès, une femme alcoolique et jalouse .Il apprend que l'emploi de Dorothea est menacé par un collègue de bureau ,il va supprimer le gêneur y mettant du sadisme .C'est aussi comme cela qu'il supprime l'entrave au bonheur de Dorothea ,c'est à dire qu'il tue Agnès sans la faire souffrir ,comme il le lui a promis ,car elle sait qu'elle va mourir,hé oui.....ce garçon au visage d'ange sait tuer sans faire souffrir .Mais l'amour qu'il voue à Dorothea devient trop fort ,lorsqu'il le lui avoue,elle ne le prend pas au sérieux,essaye de le raisonner et c'est alors qu'il lui parle de ses crimes ,que Dorothéa découvre que derrière ce visage d'ange ,se cache un tueur qui n'hésite aucunement à éliminer les gens qui sont en travers de son chemin ,pour éloigner les soupçons,ses crimes vraiment bien étudiés avant de les commettre ,car ce garçon est un monstre intelligent .Mais que va devenir Dorothea qu'il a pris comme otage parce qu'elle refuse son amour ? Quelle sera la fin de ce monstre ?

Un thriller que j'ai vraiment aimé ,une étude des personnages très bien faite ,une analyse psychologique ,une histoire sombre par le comportement de Collin ,que pourtant j'ai trouvé attachant car c'est un garçon traumatisé et malade ,mais trop malin pour éloigner les soupçons .Dommage car j'aurais aimé qu'on puisse l'enfermer , mais le roman est ainsi fait ,la fin ne me laissant aucun moyen d'imaginer autre chose.Des thèmes intéressants comme l'apparence trompeuse ,l'amour ,la rouerie et la beauté diabolique . Un roman que je recommande........4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  zozinette le Lun 15 Fév 2010 - 10:11

Il est dans ma Pal et il me fait de l'oeil, je pense que je ne vais pas tarder à me laisser tenter
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  zozinette le Mer 24 Fév 2010 - 9:43

CORKY- JOYCE CAROL OATES


Quatrième de couverture

A 42 ans, Jerome Corcoran, "Corky" pour ses amis et connaissances, est selon toute apparence un homme qui a réussi sa vie: promoteur immobilier florissant, conseiller municipal à l'avenir politique prometteur, grand séducteur de dames, ami fidèle et généreux... Sa vaste demeure, ses costumes coûteux et les énormes pourboires qu'il distribue lui confirment la distance qu'il a si soigneusement établie entre lui et l'histoire de sa famille ( laquelle inclut un père assassiné et une mère folle à lier ) qu'il préfère oublier. Corky peut penser que ses pénibles débuts sur Irish Hill, un des quartiers les plus moches de Union City, sont désormais loin derrière lui, mais, au cours d'un week end de 1992, cette belle illusion, en même temps que beaucoup d'autres, sera complètement détruite. Dans la longue liste des femmes proches de Corky, une seule compte plus pour lui que ses propres intérêts ou appétits: Thalia, sa belle-fille. Thalia, qui deviendra l'agent de sa chute, dans un drame compliqué mêlant corruption, chantage et scandale politique, le tout couronné par un acte d'une violence explosive.


Mon avis

Dès les premières pages j'ai été happé par la violence de ce livre. Tim Corcoran est tué le soir du réveillon de Noël. Seuls témoins: sa femme Thérèsa et leur fils, Corky, âgé de 11 ans. Mais malgré ( à cause ?) ça Corky va réussir dans la vie: promoteur immobilier, conseiller municipal, son ex-femme est la fille du plus riche agent immobilier de Union City et son meilleur ami est Vick Slattery, député à Washington et fils du maire de leur petite ville.
Corky, en bon irlandais qui se respecte, ne sait pas résister à l'attrait de la boisson et il se retrouve parfois dans des situations bien périlleuses!

Ce livre est déroutant: Oates s'est infiltré dans le cerveau de Corky et alors qu'on se dit que c'est un personnage vraiment imbuvable on ne peut soudain éprouver que de la sympathie pour ce petit irlandais , parti de rien, traumatisé par la mort de son père et qui, malgré tout ce qu'il peut dire ne s'en est jamais vraiment remis. Il a besoin d'être aimé par tous, à tout prix, ce qui explique ses nombreux débordements. Il a un côté faible, il est alcoolique et tout ce qui compte pour lui est de paraître, quelle que soit la situation.

En ce week end de Labour Day, les problèmes s'accumulent pour Corky et il a de gros problèmes d'argent mais ne veut pas vraiment se l'avouer.
Oates nous offre une photographie d'une Amérique du début des années 1990 où tout ne va pas très bien : récession économique qui fait rage, émeutes raciales qui font peur à tout le monde, le racisme latent partout, Bush père au pouvoir et tout qui fout le camp !

Et les femmes dans la vie de Corky !! Christina, Charlotte, Thalia et toutes les autres. Thalia, sa belle-fille , pour qui il éprouve des sentiments à la limite de l'inceste depuis qu'elle est adolescente. Thalia, anorexique, paranoïaque, en butte face à la société et qu'il veut aider à tout prix.
Malgré tous ses défauts, Corky est lucide sur lui-même et c'est finalement ce qui le rend si attachant.Son côté naïf est touchant.

Tout est très cru dans ce livre, c'est ce qui rend les personnages si réels.
Je suis un peu déçue par les 10 dernières pages mais ce n'était pas loin d'être un coup de coeur.


Ma note

4.80/5
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Cafrine le Mer 24 Fév 2010 - 10:06

Déjà inscrit sur ma tablette, ta critique fait que je vais demander à une amie de me le ramener de France. Il faudra que tu m'expliques la gymnastique qu'il t'a fallu faire pour mettre cette note Zozinette
avatar
Cafrine

Nombre de messages : 624
Location : Réunion/France
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  lalyre le Lun 8 Mar 2010 - 18:41

Sexy
Joyce Carol Oates
Folio 2009
237 P.
Darren est un lycéen de seize ans ,il est très beau mais timide .il est sportif et un des espoirs de l'équipe de natation de son lycée.Mr Tracy le professeur d'anglais est très sévère dans ses notes et spécialement aux membres des équipes sportives ,c'est ce que pensent ceux-çi.....Un jour Darren s'étant attardé après les cours ,Mr Tracy propose de le reconduire chez lui ,Darren accepte mais se sent très mal à l'aise dans la voiture car Mr Tracy se comporte bizarrement ,il lui fait des avances discrètement mais s'excuse lorsqu'il voit le garçon se troubler,rien n'aura lieu,il ne se passera rien mais pour Darren,la chose qui n'a pas eu lieu va le poursuivre,il devient diffèrent ,il perd ses repères à cause de cette chose qu'il n'a pas subie .Un jour ,un des copains de classe de DArren est exclu de l'équipe par la faute de Mr Tracy,deux de ses amis fomentent un complot pour se venger ,ils adressent au proviseur une lettre anonyme et des images accusant Mr Tracy de pédophilie.Dans cette petite ville ou chacun se connaît ,cette histoire fait jaser ,Darren sait que Mr Tracy est un homme honnête,il voudrait expliquer que c'est une mauvaise blague de la part de ses copains mais son père lui a toujours recommandé de ne jamais moucharder dans la vie,alors que sa conscience lui souffle que la chose n'est qu'un mot ,qui n'est jamais passée.Mr Tracy est mis en congé de maladie,envoie des mails à Darren,le suppliant de parler en sa faveur mais Darren ne répond pas ,c'est seulement après le drame que Darren réagit d'une façon très personnelle en faveur de Mr Tracy......

L'auteur comme souvent dans ces romans sait nous faire voir les préjugés de la société,les problèmes de l' adolescence mais aussi leur inconscience .Que faire lorsqu'un jeune doit faire face à l'injustice surtout quand il perdu sa confiance envers les adultes?C 'est l 'une des questions que je me suis posée en lisant ce roman.... 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  lalyre le Sam 13 Mar 2010 - 17:58

Délicieuses pourritures
Joyce Carol Oates
J'ai lu
126 P.
Gillian,20 ans,la narratrice est une brillante étudiante universitaire,tout va bien jusqu'à l'arrivée de André Harrow,professeur de littérature qui décide ,cette année-là de créer un cours de poésie ,pour cela il fait une sélection parmi les étudiantes les plus douées ,annonce t-il......Cet homme ,dont les jeunes étudiantes tombent amoureuses,décide donc de faire écrire par ses élèves ,une sorte de journal intime ou chacune exprimerait ses sentiments et désirs ,qu'il fera lire à haute voix ,il n'épargnera ni ses compliments pour les confessions les plus osées ,ni ses sarcasmes pour les autres,cet homme qui use sans vergogne de l'admiration des jeunes filles ,va grâce à cela, entrer dans leur intimité .Gillian s'arrange pour se faire remarquer de lui et de Dorca ,son épouse française et bientôt le couple l'invite chez eux ,à partir de là ,on devine aisément ce qui va se passer ,non seulement avec Gillian ,qui en même temps va leur servir de bonne à tout faire ,mais participera à leurs ébats ,on peut aussi deviner que pour cela ,il la drogue.D'autres jeunes sont aussi passées par leurs mains et leurs jeux ,sont en dépression ou font des tentatives de suicide .Un mystère plane sur cette université ,un pyromane ,y sévit ,des foyers d'incendies se déclarent ici ou là .Tout cela crée une atmosphère étrange ,créant chez les étudiantes vulnérables , des pulsions d'auto-destruction.C'est un jour que Gillian nue,nettoyant les saletés de couple ,entendant les ébats de ceux-ci ,qu'elle décide de reprendre ses vêtements et de s'enfuir ,non sans avoir enfoui le mégot d'un cigare non éteint dans les profondeurs du canapé......

Un roman qui m'a beaucoup dérangée ,bien qu'il y ait des non-dits ,on ressent toute l'étrangeté du comportement du couple ,de la femme qui se sert de son mari pour assouvir ses fantasmes .Les thèmes comme perversité ,humiliation ,autodestruction,pulsions ,ce couple pervers ,sans que rien ne soit dénoncé ,un peu comme si cela se passait en douceur.Tout cela écrit ,imaginé ,suggéré d'une façon impitoyable par l'auteur ,ce qui m'a laissée avec un certain malaise à la fin de ma lecture .....4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  lalyre le Dim 25 Avr 2010 - 13:06

Un endroit ou se cacher
Joyce Carol Oates
Wiz/Albin Michel février 2010
230 Pages
Avant j'étais une fille normale ,j'avais une vie normale ,ce sont les paroles de Jenna Abbott,une adolescente de quinze ans ,qui avait une mère aimante ,le père parti refaire sa vie en Californie.Mais sa vie est brisée par une terrible accident de voiture ou sa mère a perdu la vie ,elle-même gravement blessée est dans un état comateux à l'hopital ,chose encore plus grave Jenna se sent responsable de l'accident ,alors elle se réfugie dans cet endroit douillet qu'elle nomme " dans le bleu " Elle s'y sent bien ,en réalité on la met sous morphine pour calmer ses douleurs,le bleu des analgésiques ou plus rien ne vous touche ,ou plus rien ne fait mal .Et pourtant il va lui falloir réapprendre à vivre ,malgré l'absente ,elle va devoir sortir du "bleu " La soeur de sa mère et son mari la recueille ,elle va vivre avec eux et ses deux petits cousins ,les pauvres gens font ce qu'ils peuvent mais elle ne se sent pas à sa place chez eux d'autant plus qu'elle n'arrive pas à faire le deuil de sa mère ,on ressent vraiment la détresse de Jenna ,en mal de vivre ,dans son nouveau lycée elle s'arrange pour ne parler à personne ,elle a l'impression de pourrir la vie de ses proches ,elle ne veut pas de pitié .Mais voila Trina ,une fille qui réussi à l'apprivoiser ,mais cette assez complexe ,instable et dangereuse pour son entourage .Elle entraîne Jenna à boire et fumer des joints ,à fuguer,Jenna suit Trina partout ,sèche des cours ,ment à sa tante qui l'aime comme sa fille .Dans un groupe de jeunes que les filles fréquentent ,il y a l'énigmatique Crow,ce garçon semble un être à ne pas fréquenter et pourtant il va réussir a sortir Jenna de la terrible douleur de son âme .

Mon avis: Un livre extraordinaire par la façon dont l'auteur parvient à nous faire ressentir la détresse de Jenna qui doit affronter de plein fouet la réalité de la vie .Le seul endroit ou se cacher semble être " ce bleu "ou tout est beau ,c'est pour cela qu'elle se sent si bien en fumant des joints ou volant des médicaments à son oncle ,qui la font planer....Elle plonge mais refera surface après une soirée mouvementée qui mit sa vie en danger alors elle se remet à faire de la course à pied et je suis persuadée que c'est ce qui va la sauver .Bien que ce livre est écrit pour les adolescents ,je pense qu'il doit aussi être lu par les parents qui ont des jeunes en difficulté .Personnellement en le lisant je me suis mise à la place de Jenna et j'aurais aimé l'aider .Ce sera encore un gros coup de coeur pour moi 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Lun 26 Avr 2010 - 8:08

J'aime beaucoup Joyce Carol Oates, elle a une bibliographie impressionnante, je vais noter celui-ci, il semble t'avoir beaucoup plu Lalyre !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7457
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

OATES Joyce Carol Mère disparue

Message  lalyre le Jeu 13 Mai 2010 - 8:05

Mère disparue
Joyce Carol Oates
Points/Seuil 2009
513 pages
Le roman commence par une journée de fête des mères ,plus précisément le 9 mai 2004,Gwen ,la mère a réuni de nombreux invités dont ses deux filles ,Nikki ,la narratrice qui a souvent des attitudes qui déplaisent au reste de la famille ,Clare sa soeur est mariée avec Rob,ils ont deux enfants,Gwen est une femme énergique et depuis la mort de son mari ,fait partie de nombreux groupes de loisirs se faisant des tas d'amies qu'elle a aussi invitées pour cette belle journée,Nikki est irritée contre sa mère pour ce geste mais ne lui en dit rien.Deux jours plus tard Clare téléphone à Nikki ,elle est inquiète car Gwen ne répond pas à ses coups de fil et lui demande d'aller voir si elle n'a besoin de rien .Nikki découvre sa mère morte ,étendue sur le sol du garage ,elle a peur ,s'approche ,voit le sang ,la pauvre femme a été assassinée .Et c'est à partir de ce meurtre perpétré par un drogué qui sera vite retrouvé et emprisonné en attendant le procès que Nikki va parler de son amant ,de sa soeur avec qui ,elle se dispute souvent et pourtant elles doivent décider ensemble du jour ou elles vont vider la maison de leurs parents ,que faire de tous ces souvenirs si chers à leur mère ,des disputes pour savoir ce qu'il faut garder,jeter ou donner .Et voila ,on va vendre la maison mais Nikki refuse ,elle va habiter la maison ,elle devra bien monter au grenier pour y mettre de l'ordre et c'est là,tout au fond dans une vieille malle, qu'elle découvrir le secret de jeunesse de sa maman,jamais elle n'en parlera à sa soeur dont le mènage bat de l'aile .Et c'est durant ,cette tumultueuse année de deuil que Nikki submergée par un chagrin qu'elle ne parvient pas à dépasser ,décide de partir à la recherche de celle qui l'a tant aimée à travers les souvenirs de ceux qui l'ont cotoyée tous les jours,tels les voisins ou les amies.Et voici la phrase du roman que l'auteur écrit à la fin de son livre ;Ainsi s'acheva la première année ou ma mère me manqua.....

Mon avis :Ecrit avec beaucoup de sensibilité mais sur un rythme trop lent à mon goût ,on y décèle du regret car sa mère l'agaçait souvent avec sa vie trop tranquille et trop lisse,c'est quand même un livre remarquable sur les relations mère-fille et les déviations fraternelles ,l'analyse d'une année de deuil après un véritable séïsme si soudain.Ce roman n'est pas celui que j'ai le plus aimé de Oates ,la cause en étant les longueurs. 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Bernard le Jeu 13 Mai 2010 - 9:57

Lalyre, tu vas devenir la spécialiste incontestée de J.C. Oates sur le Forum. Merci de tes critiques.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  lalyre le Jeu 13 Mai 2010 - 11:14

Bernard a écrit:Lalyre, tu vas devenir la spécialiste incontestée de J.C. Oates sur le Forum. Merci de tes critiques.

B

Bernard j'aime beaucoup cette auteure d'autant plus que je me suis lancée dans le défi de lire le plus possible de ses livres durant l'année 2010.
Au plaisir de te lire

Lalyre
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Bernard le Jeu 13 Mai 2010 - 12:47

Te voilà bien partie, .
Moi j'ai choisi John Grisham mais je me traîne un peu...

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

OATES Joyce Carol Le triomphe du singe-araignée

Message  lalyre le Lun 24 Mai 2010 - 17:45

Le triomphe du singe-araignée
Joyce Carol Oates
Ed.Les allusifs 2009
128 pages
Note de l'éditeur

Qui est Bobbie Gotteson ? Musicien et meurtrier, paria et vedette, cet " incatalogable " porte le poids d'une identité morcelée, le destin s'acharnant contre lui depuis sa " naissance " dans la consigne d'autobus à New York. Librement inspirée des méfaits de Charles Manson, cette fausse confession met en scène une conscience dynamitée, parasitée par les voix du Dehors, les jurés du tribunal faisant figure de choeur antique dont les tirades rythment le drame de cette vie envahie par la démence, la haine et la pitié. Texte dérangeant et inclassable, qui mêle monologue, dialogues et récit à la troisième personne, Le triomphe du singe-araignée met en dérision la fascination populaire et médiatique qu'éveille la prétendue psychologie du meurtrier, puisqu'" il y a quelque chose dans la Machette qui nous excite tous ".

Mon avis:Un petit livre inclassable et dérangeant ou l'auteur librement inspirée des méfaits de Charles Manson.l'assassin de Sharon Tate ,l'épouse de Roman Polanski,la jeune femme était enceinte de huit mois .Dans ce livre,Bobbie Gotteson ,un taré ,musicien ,meurtrier et paria prend la place de Manson dans ce court récit ,dialogue et monologue d'une vie envahie par la haine et la démence.Brrrr,un livre à ne pas mettre dans toutes les mains,j'en suis sortie mal à l'aise car des tarés ,il en court toujours n'importe ou........
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4246
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  mawani le Mer 14 Juil 2010 - 13:55

blonde

Si l'on est pas effrayé par la taille impressionnante de ce livre, il vaut le coup
d'être lu.
Personnellement, je ne connaisais pas grand chose de la vie de Marilyn Monroe.
J'ai eu beaucoup de surprises. Elle a vraiment eu une vie extraordinaire.
J'ai été touchée par ses origines pauvres et par sa fraicheur de caractère même
dans des situations osées (pour rester polie). Sa vie intime par exemple avec le couple
d'homo.
L'auteur nous montre très bien comme elle a été exploitée et transformée en objet"sex symbole"
Elle dit elle même "Marylin" ce n'est pas moi.

Ce livre est à découvrir.

ma note: 4/5
avatar
mawani

Nombre de messages : 80
Age : 54
Location : Belfort :franche comté
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Lulu le Mer 14 Juil 2010 - 14:41

Tout à fait d'accord avec toi Mawani.J'ai lu ce livre l'été dernier et j'ai redécouvert Marylin et je la vois d'une manière très différente maintenant.Un excellent souvenir de lecture.Je conseille également.
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  dodie le Jeu 15 Juil 2010 - 17:29

Les chutes- Prix Fémina Etranger 2005

Résumé:
A travers l'histoire de Ariah, une jeune femme fragile, puis de ses enfants, Joyce Carol Oates nous dresse le portrait d'une région des Etats-Unis: les chutes du Niagara pendant une trentaine d'années de 1950 aux années 80. En toile de fond les fameuses chutes et la malédiction légendaire qui leur est attribuée.
Mon avis: En lisant le début de ce roman(premier de cette auteur pour moi), je pensais qu'il s'agissait d'une histoire purement sentimentale et même si je trouvais très intéressante l'analyse psychologique des personnages, je me demandais bien comment cela pouvait nous tenir en haleine pendant 550 pages.
Mais voilà à la moitié, le rythme change et une véritable intrigue se met en place: le procès intenté contre les industries implantées dans la région accusées d'entraîner une pollution causant de terribles maladies et de nombreux décès.
Dans la dernière partie, l'auteure me en scène les trois enfants d'Ariah et la façon dont ce procès et surtout ses conséquences ont influencé leurs vies.
Tout au long du roman, les chutes sont présentes et tel un personnage central semblent intervenir directement dans la vie des protagonistes.
Même si à aucun moment JC Oates ne donne son avis, elle donne à réfléchir sur l'environnement et l'industrialisation à outrance.
Ce roman est aussi une peinture très intéressante de la vie parfois très dure des classes ouvrières américaines de la moitié du XXème siècle.
Ce fut une réelle et belle découverte. Ma note:4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4549
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  DM29 le Dim 26 Sep 2010 - 10:49

Blonde

La vie de Marilyn Monroe selon Joyce Carol Oates.

mon avis : J'ai adoré !!! C'est un livre génial, impossible de décrocher ou de penser à autre chose dans la journée, je n'avais qu'une hâte, me replonger dans la vie de Marilyn. Je dois préciser pourtant que je ne connaissais pas l'actrice, j'ai vu seulement Certains l'aiment chaud. Mais tout au long de ma lecture j'allais sur internet pour voir des photos des ex maris de l'actrice, des acteurs qu'elle a connus, des photos d'elle. Vraiment troublant. Pas besoin d'aimer ou de connaitre Marilyn Monroe pour adorer ce livre.

Bémol : Et bien c'est une fausse bio, il ne faut pas l'oublier et c'est dommage, parce qu'on a vite tendance a croire que tout est vrai. Certains fait le sont, ses mariages ... mais c'est tout. Et quelques passages flous, ou je n'ai pas vraiment compris qui parlait et de quoi. Et pour la fin
Spoiler:
Marilyn est assassinée
, l'auteur pense différemment et avoue qu'elle privilégie une autre hypothèse
Spoiler:
celle du suicide
.

Sinon, j'ai vu qu'il allait en faire un film, l'année prochaine avec Naomie Watts.

Une interview que de Oates sur ce livre :
http://www.lexpress.fr/culture/livre/joyce-carol-oates_804035.html

note : 5/5

_________________
study livres lus PAL : 10/47
avatar
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 30
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyce Carol OATES (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum