Douglas ADAMS (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Douglas ADAMS (Royaume-Uni)

Message  Mousseline le Sam 25 Oct 2008 - 17:54

De : zaphod_0 (Message d'origine) Envoyé : 17/12/2005 00:39

Anecdote véridique

Je suis à table, en bonne compagnie, en train de déguster un bon repas.
Soudain, un détail me frappe, une connexion se fait dans mes neurones, et une irrésistible envie de rire commence à me chatouiller la gorge. Plus j’essaye de la réprimer, moins j’y arrive. Je rougis, mes yeux se mouillent, je me mords les lèvres, tousse, sors mon mouchoir, mais rien n’y fait, le rire est plus fort que tout !

En face, on me regarde d’un oeil soupçonneux :

- « Pourquoi tu ris ? J’ai dit quelque chose de drôle ? J’ai fait une tache ?
- Non, c’est rien, ce plat me faisait juste repenser à un truc marrant que j’ai lu.
- Raconte !
- Non, je raconte mal, et puis ça ne te ferait pas rire.
- Mais si, raconte ! »

[Je raconte …]

- « Et tu trouves ça drôle ?
- Ben … ouais »

Et le rire reprend de plus belle.

Embarrassant comme situation, pas vrai ? Alors, si vous ne voulez pas courir le risque de vivre ce genre d’inconvénient –ou pire, si vous n’avez pas un contrôle absolu de votre vessie, un bon conseil : ne lisez PAS …

Le Guide Galactique
de Douglas Adams

Ou en V.O.
The Hitchhiker's Guide to the Galaxy – a trilogy in five parts

Dans sa jeunesse, Douglas Adams visitait le monde en suivant les conseils d’un guide pour voyageurs désargentés. Je ne vous raconte pas l’anecdote farfelue qui un soir, à Vienne, l’amena à convertir en bière tout l’argent qui lui restait et à passer la nuit couché dans un pré, cherchant en vain le sommeil, et contemplant la voûte étoilée qui tournoyait et tanguait sous l’effet de l’alcool.
Ce soir là, Adams eut une révélation : « Bon sang ! Ce qu’il faudrait, c’est un guide de voyage pour les touristes de la galaxie ! »

Cette idée lui trotta dans la tête jusqu’à ce qu’il rencontre à la BBC un producteur assez fou pour croire en son idée. Ce fut le début d’une série radiophonique devenue culte chez nos amis anglo-saxons.

Plus tard, vu l’incroyable retentissement de l’émission, Adams rassembla ses papiers pour en faire une série de livres. C’est ainsi que naquit « Le Guide ».

“In many of the more relaxed civilizations on the Outer Eastern Rim of the Galaxy, the Hitch Hiker's Guide has already supplanted the great Encyclopaedia Galactica as the standard repository of all knowledge and wisdom, for though it has many emissions and contains much that is apocryphal, or at least wildly inaccurate, it scores over the older, more pedestrian work in two important respects.
First, it is slightly cheaper; and second, it has the words “Don’t panic” inscribed in large friendly letters on it's cover.”
(Désolé pour la citation, mais je n’ai que l’édition anglaise, d’ailleurs, je me dis qu’on doit perdre un peu en traduction).

Il ne faut donc pas s’attendre à de la grande littérature, ici, ou à une construction élaborée (il y a d’ailleurs de nombreuses incohérences). Par contre, on y gagne en improvisation, en liberté de ton, en humour débridé.

Le Guide contient, ou plutôt devrait contenir une section sur la planète Terre.
Pour rédiger cette section, un émissaire de l'éditeur, un certain Ford Prefect, originaire de Bételgeuse, travaille incognito chez nous depuis une quinzaine d’années. Mais malgré son labeur acharné, ses impressions de notre planète se résument à peu de chose, deux mots en fait : "mostly harmless".

Ford a un ami terrien du nom d’Arthur Dent. Un anglais on ne peut plus moyen qui au début du livre est en prise avec un problème personnel : la municipalité veut détruire sa maison pour faire place à une sortie d’autoroute.
Mais ce drame mineur est en fait l’image en modèle réduit d’un autre drame qui se joue au niveau de la planète. En effet, au même moment, un vaisseau Vogon s’apprête à détruire la Terre pour faire place à une dérivation spatiotemporelle (ou quelque chose comme çà).

Vous voules plus d’info sur les Vogon ? D’accord :

"Here is what to do if you want to get a lift from a Vogon: forget it.
They are one of the most unpleasant races in the Galaxy - not actually evil, but bad tempered, bureaucratic, officious and callous. They wouldn't even lift a finger to save their own grandmothers from the Ravenous Bugblatter Beast of Traal without orders signed in triplicate, sent in, sent back, queried, lost, found, subjected to public enquiry, lost again, and finally buried in soft peat for three months and recycled as firelighters.
The best way to get a drink out of a Vogon is to stick your finger down his throat, and the best way to irritate him is to feed his grandmother to the Ravenous Bugblatter Beast of Traal.
On no account allow a Vogon to read poetry at you."

Les deux amis ont juste le temps de quitter la planète, et les voila partis pour une errance à travers la galaxie, qui les conduira dans des endroits aussi célèbres que "Le Dernier Restaurant avant la Fin du Monde", ou la montagne où Dieu a laissé son dernier message à la Création.
Ils rencontreront aussi des personnages plus fous les uns que les autres, comme Marvin, l’androïde dépressif, ou Zaphod Beeblebrox, le président (complètement félé) de la galaxie (voilà, vous savez d’où vient mon pseudo).

Alors, préparez-vous un « pan-galactic gargle blaster » (le cocktail à la mode dans le reste de la galaxie), installez-vous confortablement, ouvrez le Guide, et partez à la découverte de « La Vie, l’Univers, et le Reste ».

Ah, mais pour cela, il faut encore que je vous copie la recette de ce cocktail :

"The best drink in existence is the Pan Galactic Gargle Blaster.
The effect of drinking a Pan Galactic Gargle Blaster is like having your brains smashed out by a slice of lemon wrapped around a large gold brick.
See chapter two to see on which planets the best Pan Galactic Gargle Blasters are mixed, how much you can expect to pay for one and what voluntary organisations exist to help you rehabilitate afterwards.
To mix one yourself:
Take the juice from one bottle of Ol' Janx Spirit. Pour it into one measure of water from the seas of Santraginus V - Oh that Santraginean sea water. Oh those Santraginean Fish!!!
Allow three cubes of Arcturan Mega-gin to melt into the mixture (it must be properly iced or the benzine is lost).
Allow four litres of Fallian marsh gas to bubble through it, in memory of all those happy Hikers who have died of pleasure in the Marshes of Fallia.
Over the back of a silver spoon float a measure of Qualactin Hypermint extract, redolent of all the heady odours of the dark Qualactin Zones, subtle sweet and mystic.
Drop in the tooth of an Algolian Suntiger. Watch it dissolve, spreading the fires of the Algolian Suns deep into the heart of the drink.
Sprinkle Zamphuor,
Add an olive.
Drink.....but.....very carefully."

Ed. Gallimard, ISBN : 2070319016 (c’est le tome 1, mais il y a probablement une intégrale en 1 volume)

Ma note : 4.5/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas ADAMS (Royaume-Uni)

Message  Shan_Ze le Jeu 10 Mar 2011 - 9:28

Le guide du voyageur galactique (H2G2, tome 1) de Douglas Adams
(Folio SF, 303 pages)



Complètement déjanté ! On m'avait prévenu mais il faut le lire pour le croire, pour le comprendre. Tout commence avec Arthur Dent qui lutte pour sauver sa maison d'une prochaine déviation d'autoroute et de Ford Prefect, un ami qui se trouve être en fait originaire de Betelgeuse, qui le prévient de la prochaine fin du monde. On se dit que ça ne nous mène nulle part et bien si !

J'ai du m'accrocher au début, je ne comprends pas trop l'histoire mais ça vaut le coup, j'ai beaucoup ri par moments, c'est parfaitement loufoque ! Il ne faut pas essayer de chercher une logique, de la cohérence, c'est du pur humour anglais, du nonsense (comparé dans la présentation de l'auteur à celui des Monty Pythons). C'est spécial quand même, ce n'est pas tout le monde qui appréciera.

Comme les pensées de ce cachalot dans l'espace ou Marvin, un robot dépressif... Un petit extrait que j'ai bien aimé :

- Vous savez, remarqua Arthur, songeur, tout cela explique un tas de choses : toute ma vie durant, j’ai eu cette étrange et vague sensation que quelque chose dans le monde était à l’œuvre, quelque chose d’énorme, voire de sinistre, et que personne ne voulait me dire quoi.
- Non, dit le vieil homme, ça, ce n’est que de la paranoïa parfaitement normale, tout le monde ressent ça, dans l’univers.

Tout n'est pas hilarant mais c'est un univers que j'ai eu plaisir à découvrir et j'aimerais vite retrouver !

Note : 4.75/5

A noter : Le titre français de H2G2 (The Hitch Hicker's Guide to the Galaxy) a connu plusieurs versions : Le guide du routard galactique, Le routard galactique, Sac à dos dans les étoiles, Le guide galactique et enfin Le guide du voyageur galactique (en 2005).
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7337
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas ADAMS (Royaume-Uni)

Message  Ysla le Jeu 10 Mar 2011 - 9:41

Ah oui, moi j'ai la version Le guide galactique Laughing ! Je l'ai lu il y a plusieurs années, ainsi que la suite, mais n'étais pas allée au bout de la série (période de moindre activité livresque). Maintenant, j'aimerais bien tout reprendre mais je me demande si ça ne serait pas plus marrant encore en VO.

As-tu l'intention de continuer la série ?
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas ADAMS (Royaume-Uni)

Message  Shan_Ze le Jeu 10 Mar 2011 - 10:08

Ysla, si je pouvais le lire en anglais, je le ferais. Mais je ne pense pas comprendre tous les jeux de mots... Evil or Very Mad

Oui, j'essayerai de ne pas mettre trop de temps entre chaque tome... (plus facile à dire qu'à faire Embarassed )
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7337
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas ADAMS (Royaume-Uni)

Message  Nathalire le Ven 3 Juin 2011 - 15:58

Le guide du voyageur galactique, tome 1

Je ne connaissais pas du tout ce pourtant très célèbre roman de SF de Douglas Adams, et en tombant dessus j'ai d'abord été sceptique... Et puis finalement ce premier tome, plein d'humour et terriblement entrainant m'a convaincu et je me sens prête à continuer ce voyage galactique en suivant le guide bien sûr, pour connaître les aventures d'Arthur le dernier homme vivant, de Ford le routard extraterrestre, de Zaphord le président de la galaxie à 2 têtes et des souris, qui, comme tout le monde le sait, sont en fait des êtres super intelligents qui dominent la terre et manipulent les hommes... Laughing

C'est tellement... barjot jocolor il est cinglé ce type, et j'adore ça!

Note: 4.5/5
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 36
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas ADAMS (Royaume-Uni)

Message  Franillon le Jeu 15 Sep 2011 - 13:03

Le Guide du voyageur galactique H2G2,I

Traduit de l'anglais par Jean Bonnefoy.



De précédents lecteurs de ce livre l'ont déjà présenté, si bien que je n'ai pas grand chose à ajouter. Je dirai pourtant que ce qui m'a plu, c'est évidemment le côté loufoque. Un peu trop loufoque, ou pas assez ? Jusqu'où peut aller la loufoquerie en science-fiction ? Il n'y a pas de limite, l'Univers est si vaste ! Vous y êtes allés, du côté de Bételgeuse, voir un peu comment ça se passe ? Non, je pense. Alors tout est possible. D'accord il y a plein d'incohérences, d'imprécisions, de manques de rigueur, mais c'est aussi bien. Autrement, le bouquin serait beaucoup plus gros et on se passe très bien ici de précisions physiques et cosmiques. Le mérite de Douglas Adams est qu'il arrive à nous amuser, à nous tenir en haleine dans une aventure dénuée de bases solides. Il ne se prend pas au sérieux, il s'amuse autant que nous. Et ses personnages sont bien campés, pas trop nombreux, on les situe rapidement. Et, finalement, le loufoque en science-fiction n'est pas tellement courant, du moins à ma connaissance (dans le genre, Le dernier voyage d'Horatio II, de Mendoza, n'était pas mal non plu). Et puis, comme le disait si bien Zaphod Beeblebrox, on ira bientôt casser une petite graine au Dernier Restaurant avant la Fin du Monde...

Ma note : 4,5 / 5
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le guide du voyageur galactique, Douglas Adams

Message  Chiwi le Dim 27 Nov 2011 - 17:33

La Terre est sur le point de disparaître, Arthur se retrouve embarqué par Ford Prefect, un auto-stoppeur originaire de Bételgeuse, dans un voyage où ils vont rencontrer les Vogons, Zaphod le Président de la Galaxie et les souris qui contrôlent depuis cinq milliards d'années la destinée de la Terre.

Le guide du voyageur galactique est le premier volume de la « «trilogie en cinq volumes ». Une fois que l'on sait ça on sait que l'on va nager en plein délire.

Alors que dire de H2G2 : c'est un space opera de l'absurde. Il y a trop de choses à dire pour donner une vue d'ensemble.

Partant du principe que l'existence comporte toujours une grande part d'improbabilités, Douglas Adams fait du probable et l'infinité des possibles la base de son œuvre.

Donc c'est un roman plein d'humour, qui change quand même de la multitude des space opera sérieux.

4/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas ADAMS (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum