Claude PUJADE-RENAUD (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Claude PUJADE-RENAUD (France)

Message  Louvaluna le Lun 24 Nov 2008 - 10:27

De : Calou (Message d'origine) Envoyé : 2002-10-24 02:37

Belle mère de Claude Pujade-Renaud

Cette histoire se détoule de 1935 à 1983 dans une banlieue campagnarde de la région parisienne (juste à côté de chez moi !). C'est celle d'une passion lente entre un homme "buté dans son retranchement foetal" et une femme qui s'emploie à l'apprivoiser.
A 47 ans, Eudoxie (veuve) épouse Armand, sexagénaire et veuf, père de Lucien, 30 ans taciturne, sauvage, à moitié fou. Après une avoir répondu à une petite annonce dans le journal, les deux veufs se rencontrent et décident de vivre ensemble. Ce qui dérange Eudoxie c'est qu'Armand ait un enfant, elle ne veut pas s'encombrer d'un enfant. Elle s'installe donc chez eux, apprend à les connaître, tente de se glisser dans cet univers masculin où la mémoire de l'ancienne maîtresse de maison flotte ...
La guerre de 39-45 est fatale à Armand, Eudoxie se retrouve seule, une fois de plus, en compagnie de ce beau-fils avec lequel il faut tenter de vivre.

Mon avis:
Pas d'apitoiement, de regret, juste un accompagnement de ce couple insolite qui ne s'est pas choisi, que les aléas de la vie et de la guerre ont réuni pour avancer ensemble et partager la dernière promenade...
C'est une peinture de gens simples et discrets s'attachant à leur destinée.
L'écriture est élégante, simple, pleine de charme; c'est une très belle description de la lente et inexorable entrée dans le troisième âge.
Pour vous donner envie de le lire, voici le style:
"Lucien rentre en flânant par la vallée de Chevreuse. Au passage, Eudosie s'empare de la courbe moelleuse d'un vallonement. Comme un châle dont elle s'envelopperait."

Il a obtenu le prix Goncourt des lycéens en 1994.

Ma note: 4/5



De : Calou Envoyé : 2002-11-09 16:41

Au lecteur précoce

Un recueil de 14 nouvelles magnifiques ! Elle illustrent avec délicatesse que les silences et les gestes en disent souvent davantage que les mots.
Il y a des mots qui ne s'expliquent pas et d'autres dont l'utilisation reflète des blessures secrètes. Les mots s'avèrent souvent la pire entrave à une véritable communication.
Un recueil à déguster pour le plaisir de la langue ... et des silences ...

Note: 4,5/5



De : Calou Envoyé : 2002-11-14 16:55

Bon je suis bien seule sur ce coup -là
C'est pas grave je continue à vous en parler !

Le sas de l'absence

Ils sont trois: le père, la mère et la fille. C'est la fille qui raconte l'histoire. Et au moment où elle le fait les deux autres sont morts. Elle les a vu entrer dans la vieillesse, elle les as vu doucement franchir le sas de l'absence...
Elle se souvient des différentes étapes de cette plongée dans l'enfance, dans l'amour.
Par de courts flashes, elle fait un zoom sur la maladie et ses handicaps, la déchéance physique, la dégradation mentale... bref, le quotidien de ses parents en fin de vie. C'est tendre, parfois cru mais tellement vrai !
J'ai été surprise de voir qu'il avait été classé dans le genre roman; j'aurai plutôt mis ça dans les nouvelles. Mais il est vrai que ce n'est qu'une succession de chapîtres très courts dans la continuité de l'histoire. Mais bon, c'est pas le roman classique qu'on a l'habitude de lire !
Et je voudrai rajoutter que cette femme a beaucoup de style. Je préfère le sien à celui de Nancy Huston même si parfois je trouve qu'il y a des ressemblances...

Note: 4/5



De : Mousseliine Envoyé : 14/02/2003 01:43

Un si joli petit livre de Claude Pujade-Renaud

C'est un recueil de nouvelles dans lesquelles on retrouve le thème de la famille; parfois la famille au sens large
mais le plus souvent les relations mères filles. Relations qui sont toujours compliquées.

J'ai beaucoup aimé trois de ces nouvelles, les autres bof...disons que l'auteure avait un bon sujet et de bonnes idées.

Mais l'écriture est très très lourde; surchargée de mots. Par contre
il s'en dégage une sensualité qui m'a plue.

La forêt est présente dans la majorité des nouvelles mais la forêt de Claude
Pujade-Renaud m'étouffait...c'est lourd, lourd, lourd de mots.

J'aime lire un auteur qui écrit avec simplicité, qui emploie peu de mots mais de beaux mots, j'aime que l'écriture soit fluide et ce n'est vraiment pas le cas ici.

Par contre je vais redonner une seconde chance a Claude Pujade-Renaud car je ne crois pas qu'on puisse se faire une opinion définitive sur un auteur a partir d'un seul livre. La prochaine fois j'opterai pour un roman.

note: 2.75/5



De : Claarabel Envoyé : 02/09/2004 20:07

Aaaah ! une "bonne discussion" sur un auteur dont je viens de lire le dernier livre paru en France, ça s'appelle " Chers disparus ".
Au passage j'avais également lu "Belle-mère" mais j'en ai gardé un souvenir assez flou ... Mais votre discussion m'a donné envie de piocher dans les oeuvres de l'auteur un peu plus !

Chers disparus

Prodigieux travail que vient de fournir Claude Pujade-Renaud ! Avec "Chers disparus" elle ose redonner vie à cinq portraits de femmes hauts en couleurs ! Et pas n'importe quelles femmes : toutes veuves d'écrivains célèbres. Car leurs chers disparus sont Jules Michelet, Robert Louis Stevenson, Marcel Schwob, Jules Renard et Jack London. Et toutes de se poser cette cruelle question : la difficulté d'être celle qui reste, celle qui survit et qui a la charge de "cahiers-tombeaux", c'est-à-dire la prolifique production de mémoires, journaux, manuscrits et autres cahiers des grands hommes. Mais ces dames ne s'arrêtent pas à, généralement, redorer le blason des époux perdus. Ni de revenir sur les oeuvres, majeures et mineures, des écrivains, avec ce sentiment de dépoussiérer. Non, elles décident de parler de ces hommes qu'elles ont connu au quotidien, souvent aidé dans leurs travaux, parfois secondé, soigné dans les maladies, veillé dans leurs délires et aimé jusqu'au dernier souffle. Pourtant la lecture des cahiers révèle à certaines des faces cachées, enterre le mythe d'un homme qu'elle pensait connaître, les couve parfois de honte ou d'émotion. Bref, c'est tour à tour de très beaux portraits de femmes. Car en plus d'assumer cette féminité, dans leur sexualité ou la maternité, elles ont appris à vivre dans l'ombre. Pas seulement l'épouse, et désormais veuve, chacune parvient à témoigner de leur "féminitude".
"Chers disparus" ne s'attarde pas aux hommes, au contraire le livre nous rend attachantes ces épouses exceptionnelles, attachantes, intelligentes et douées. Mais méprisées, jalousées ou conspuées. Seulement le livre de Claude Pujade-Renaud les met sur le devant de la scène, et qui sait... Sans elles, que serait la littérature des hommes ?

Note : 4 / 5.
Clarabel



De : Chantal5500 Envoyé : 17/12/2004 22:09

Chers disparus
Actes Sud - 324 p.

Cinq récits, cinq romans dans le roman qui racontent cinq femmes, cinq veuves d'écrivains célèbres : Athénaïs, veuve de Jules Michelet, Fanny de Robert Louis Stevenson, Marguerite de Marcel Schwob, Marinette de Jules Renard et Charmian de Jack London. Ces cinq femmes racontent leur mari, mais aussi leur vie à elles près de ce mari qui vit pour l'écriture. Elles, elles sont leur femme, leur amie, leur amante, leur confidente, leur mère, leur secrétaire, leur infirmière...Mais ce sont elles aussi qui, après leur mort, doivent gérer leurs oeuvres, s'occuper du tri des montagnes de notes, des journaux intimes, des éditions posthumes ou des rééditions...
C'est passionnant et souvent émouvant. J'ai retrouvé des souvenirs avec Fanny Stevenson (j'ai lu le livre d'Alexandra Lapierre la concernant), j'ai croisé Colette auprès de Marguerite Moreno, Alain Gerbault le navigateur. J'ai maintenant envie de me plonger ou replonger dans les oeuvres de ces écrivains ou de pousser plus avant dans leurs biographies. Ces femmes, bien qu'elles soient restées dans leur ombre et qu'elles aient souvent été critiquées, ont joué un grand rôle dans la vie de ces écrivains et dans l'écriture de leurs oeuvres.
Et quel travail de recherche que celui de Claude Pujade-Renaud qui, à partir d'éléments biographiques bien réels, a su nous brosser des portraits bien attachants.
4,25/5



De : Mousseliine Envoyé : 21/12/2004 05:31

Peut-être que ce livre pourrait me réconcilier avec l'auteure........ en tout cas le sujet est certainement très inspirant.
Est-ce que ce livre peut se classer dans la catégorie "biographie"?

Le week-end dernier avant de voter pour le thème j'ai fait une recherche dans amazon afin de voir ce qui pourrait m'intéresser et je suis tombée sur une biographie de la mère de Marcel Proust, cela a attiré mon attention. La même auteur a aussi écrit une biographie de la femme de Zola, et elle a gagné avec ce livre le prix des lectrices de Elles.
voici le lien: http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2246630118/qid=1103603180/br=1-2/ref=br_lf_b_1/402-5444650-8704103



De : Claarabel Envoyé : 21/12/2004 16:28

J'hésite à le classe " biographie " car c'est un livre qui dépasse ce qu'on attend généralement d'une biographie en général.
Enfin je pense.
Car même si l'auteur s'est beaucoup inspirée de son travail de recherches sans faire trop de vagues, le reste de "Chers disparus" est assez romancé. Elle a pris la liberté de faire parler telles ou telles veuves selon les sources dites sérieuses, pourtant ça reste assez loin du livre biographique.
Tu en penses quoi Chantal, toi qui as aussi lu ce livre ?



De : Chantal5500 Envoyé : 22/12/2004 22:48

Comme dit Clarabel, ce sont en fait cinq mini-biographies romancées...Romancées parce que l'auteur a fait de grosses recherches pour faire son livre mais qu'elle a comblé elle-même les "vides". (notamment les pensées intimes des femmes). Mais ces biographies ne sont pas complètes puisqu'elles ne relatent que la vie des couples surtout, et celle des veuves ensuite. Elles les a racontées ensemble parce qu'il y a à chaque fois un lien entre ces écrivains, lien qui permet de faire la jonction entre les récits.
Ce ne sont donc pas des biographies pures de ces écrivains, mais ce livre les complèterai plaisamment.
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Claude PUJADE-RENAUD

Message  Louvaluna le Lun 24 Nov 2008 - 10:28

De : lalyre7032 Envoyé : 24/07/2007 15:11

Le Désert de la grâce Claude Pujade-Renaud Actes/Sud
281p.

XVllème siècle,une histoire de clan,de famille,de femmes,filles,soeurs ou nièces de personnages connus,une persécution acharnée de la cour de Louis XlV,des jésuites et de la papauté contre l'abbaye de Pont-Royal-des-Champs qui représente l'indépendance et travaille à la clandestine préservation de ce lieu.Des femmes connues ou moins connues font vivre ce roman,Françoise de Joncoux,surnommée "L'invisible " recopie et déchiffre les manuscrits du monastère,sauve de l'anéantissement ce qui fut édifié par beaucoup de moniales accusées de jansénisme et essaye de maintenir des liens entre les femmes dispersées de cette communauté.
Marie-Catherine Racine à la recherche d'un manuscrit introuvable de son père Jean Racine qui la plaça à Port-Royal ,la retira malgré ses protestations et ses pleurs pour la marier de force.D'autres personnages tels que Blaise Pascal,Claude Dodart praticien à la cour,Madame de Maintenon,le Cardinal de Noailles,la Comtesse de Gramont etc animent aussi ce roman.Tous ces gens évoluent dans l'ombre de l'abbaye de Port-Royal des Champs.
Un très beau roman historique écrit avec beaucoup d'humanité,de finesse dans l'évocation de magnifiques portraits des personnages,une belle façon de narrer cette époque,bref un grand moment de plaisir pour moi.
5/5
Lalyre



De : lalyre7032 Envoyé : 09/09/2007 14:21

Le jardin forteresse Claude Pujade-Renaud Actes/Sud
Parution 2003 407 P.

Voici une histoire antique,au début du lVème siècle avant Jésus-Christ,trois petites filles issues des mariages du tyran Denys de Syracuse, mènent une vie paisible derrière les hautes murailles qui cachent un grand jardin ou elles peuvent s'ébattre.Elles ont des prénoms à faire rêver,Sophro" la sagesse" Diké " celle qui est juste " et leur petite soeur Harmonia "l'harmonie "Leur vie est rythmée par l'apprentissage qui sied aux demoiselles de leur rang,elles ont une grande admiration pour leur père,de temps en temps une visite de Platon leur fait prendre conscience de leur enfermement.Troublées par la rumeur du monde portée par le vent qui monte vers elles,elles rêvent et grandissent dans ce jardin en vase clos ou va se jouer leur destin.Brisant leur quiétude ,la belle ordonnance de leur vie,elles apprennent qu'on va les marier,l'inceste entre dans cette forteresse entourée du jardin qui leur paraissait tellement rassurant quoique souvent étouffant.Mariages cruels ou les lois de l'inceste transforment en tragédie la vie de ces trois femmes mariées avec des oncles,un demi-frère.Mais l'amitié et la connivence qui les lient restera pour les trois soeurs un lien indissolube.
Un très beau roman ou le destin de trois femmes ,un clan enfermé entre ses murailles,une fresque ou se mêlent l'inceste,l'amour et la haine.Quelques personnages historiques agrémentent ce roman envoûtant,une fiction située dans une certaine pèriode de l'Histoire,un clin d'oeil que l'auteur nous fait sur la représentation de l'Antiquité.Un livre qui m'a vraiment plu.
4,5/5
Lalyre



De : Foret_ Envoyé : 13/04/2008 15:47

Le jardin forteresse de Claude Pujade-Renaud
À vue d'oeil, 2003
408 pages (gros caractères)

Résumé de couverture :
Elles sont trois petites filles du plus haut lignage, issues des deux mariages du tyran Denys de Syracuse. Leur vie quotidienne, au début du IVe siècle av. J.-C., est rythmée par les récits et par les jeux, par l'apprentissage des mythes et de la musique, par l'admiration pour leur père et par la moindre rumeur du monde des hommes qui parfois monte, troublante, enivrante, d'au-delà des remparts, portée par le vent de la mer. Car le jardin où elles grandissent est cerné de murailles, dressées sans doute pour leur protection, leur quiétude ou... leur réclusion ? Peu à peu, en effet, la belle ordonnance du jardin est brisée et les lois de l'inceste métamorphosent en tragédie cette chronique familiale par laquelle Claude Pujade-Renaud, poursuivant son interrogation sur les femmes et le pouvoir, confronte son intuition de romancière aux représentations de l'antiquité.

Au début l'histoire ainsi que les personnages me laissaient assez indifférente, c'est seulement à la deuxième moitié du livre environ que j'ai commencé à m'intéresser davantage à leur sort et à éprouver pour ces femmes un peu d'émotion, mais ça ne m'a pas accroché plus que ça. Je crois que c'est dû au style d'écriture qui sans trop savoir pourquoi ne m'a pas tellement plu. Aussi, je ne voyais pas l'intérêt de faire vivre un personnage historique tel que Platon, tout ce que j'espère c'est que l'auteure a pris énormément de renseignements sur lui pour que le portrait qu'elle en fait dans le livre soit le plus près possible de la réalité. Je n'ai pas fermé ce livre avec regret, au contraire j'avais hâte de passer à autre chose. Il n'est pas vraiment mauvais, non, il pourrait sans doute plaire à plusieurs, mais moi il ne me convient pas, tout simplement.

2/5
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Claude PUJADE-RENAUD ( France )

Message  lalyre le Mer 10 Fév 2010 - 13:10

Les femmes du braconnier
Claude Pujade-Renaud
Actes Sud 2010
346 P.
L'auteure retrace l'histoire de deux grands noms de la poésie ,Silvia Plath et Ted Hugues,relatant leurs vies passionnantes .A Cambridge ,Silvia fait la connaissance de Hugues ,poète anglais,lors d' une soirée ,elle mord cruellement le jeune homme ,comme cela sans raison......Il faut tout de même dire que Silvia a déjà fait un long séjour dans un hôpital psychiatrique,qu' elle y a subi des électrochocs ,mais elle semble guérie et essaye d' oublier cette sombre période . Ils décident de se marier pour continuer leurs vies ensemble ,mais comment deux êtres ,ces poètes créateurs vont-ils pouvoir se cotoyer à longueur d'années?,Hugues qui est un véritable séducteur ,qui dès son enfance tuait joyeusement les souris et les rats,qui maintenant écrit des poèmes bestiaires .Tandis que Silvia écrit dans son journal qu'elle veut tout posséder et pourtant alourdie par ses maternités ,jouant avec les couleurs rouge qu' elle utilise à tour de bras .D'une passion violente entre ces deux-la ,naissent pourtant de beaux poèmes ,mais comment ces deux personnages avides de mots peuvent-ils vivre ensemble ?? Car les ravages de l'écriture ne vont-ils pas leurs faire payer le prix fort ? L 'intensité de leurs écrits vont-ils les séparer ? Car cela amène chez eux parfois de la douceur dans leurs ébats amoureux mais aussi de la folie .Ce qui ne va rien arranger entre eux ,c' est lorsque Hugues fait la connaissance d'Assia ,une jeune femme qui s' essaye à la poésie ,dont il va tomber amoureux ,ce qui va provoquer la rupture du couple.Silvia ,déja fragilisée par son séjour en psychiatrie va mettre fin à ses jours ,laissant deux enfants orphelins .Hugues va vivre avec Assia et prend les enfants et Assia leur sert de mère .A son tour ,elle met un enfant au monde mais le destin encore une fois,par un nouveau drame ,frappe Hugues ,qui au cours des années suivantes doit se sentir coupable de ces morts....

Une très belle façon d' écrire la biographie de ces deux poètes sous le couvert de plusieurs narrateurs ,on comprend très bien les sentiments de chacun d' entre eux ,on lit cette histoire comme une partition chantée à plusieurs voix.Des chapitres courts ,et pourtant on ne perd jamais le fil ,un peu comme si chacune de ces voix se bousculait pour parler de ces deux personnages hors du commun .Amour,pulsions ,ravages et bonheur de l'écriture font de livre une lecture passionnante .4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4032
Age : 84
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude PUJADE-RENAUD (France)

Message  s-lewerentz le Jeu 25 Fév 2010 - 10:54

Ce roman me tente énormément et ta critique m'incite à me procurer le livre; merci ;-)
Les photos de ta section "documentation" sont très bien aussi.
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude PUJADE-RENAUD (France)

Message  lalyre le Jeu 25 Fév 2010 - 14:46

s-lewerentz a écrit:Ce roman me tente énormément et ta critique m'incite à me procurer le livre; merci ;-)
Les photos de ta section "documentation" sont très bien aussi.
Merci lewerentz ,tu es la bienvenue dans mon chez moi
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4032
Age : 84
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude PUJADE-RENAUD (France)

Message  Liza_lou le Dim 3 Oct 2010 - 16:38

Les femmes du braconnier
(Actes Sud, 349 pages)



Écrivain et poétesse américaine, Sylvia Plath est malheureusement plus connue pour son suicide que pour son œuvre. Dans ce roman, Claude Pujade-Renaud s’attache au couple amoureux de Sylvia avec celui qui allait devenir son époux, le poète Ted Hugues qu’elle rencontre à Canbridge en 1956. A ce duo va s’attacher une troisième personne, la poétesse Assia Wevill qui va avoir une liaison avec Ted Hughes …


Un récit pour lequel je n’ai ressenti que peu ou pas d’intérêt, à ma grande honte. Car il n’y a rien à reprocher au style de Claude Pujade-Renaud ou encore au thème traité (la vie tumultueuse des deux couples de poètes, mais aussi leurs œuvres toutes façonnées grâce à leur vécu personnel). Hélas, j’avoue mon désintérêt profond à ce récit, désintérêt que je regrette profondément. Ce n’était tout simplement pas pour moi à ce moment là. Je retenterai l'expérience plus tard.


Par contre, je trouve l'illustration de la couverture magnifique, pas vous?
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 33
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude PUJADE-RENAUD (France)

Message  mawani le Mer 6 Oct 2010 - 18:31

"les femmes du braconnier" de Claude Pujade-Renaud

Mon avis:

Je viens de finir ce roman. J'ai trouvé que le style d'écriture
de l'auteure est vraiment poétique, et plein de sensibilité.
Ses personnages sont de très fortes personnalités voire des caricatures.
Ils sont à la hauteur des drames successifs au cours de leur vie.
Comme tous les personnages passionnés, il y a autant d'amour et de joies
que de drames et de peine.... Vive la passion!!!

J'ai bien aimé la façon dont le récit est construit. C'est du point de vue
de personnes successives (mère, soeur, ami, conjoint...) que l'histoire est
dévoilée. C'est original.

J'ai donc lu ce livre avec intérêt même si l'histoire n'a pas été pour moi
une révélation.

ma note: 3.5/5
avatar
mawani

Nombre de messages : 80
Age : 53
Location : Belfort :franche comté
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude PUJADE-RENAUD (France)

Message  lalyre le Dim 13 Jan 2013 - 17:43

Dans l’ombre de la lumière
Claude Pujade-Renaud
Actes Sud 7 janvier 2013
298 pages

Quatrième de couverture
Dans la vie de saint Augustin se tient une ombre, une femme, nommée Elissa dans le roman, qui partagea sa foi manichéenne, fut sa concubine, lui donna un fils, vécut avec lui à Carthage, Thagaste, puis en Italie où le jeune rhéteur la congédia de son existence…
Quand Elissa prend la parole, aux premières pages de ce livre, presque douze ans ont passé depuis sa “répudiation”. Revenue vivre à Carthage, elle s’est liée d’amitié avec un couple dont le mari, Silvanus, a pour métier de consigner sur des parchemins les discours d’avocats, rhéteurs ou prédicateurs. C’est par lui qu’elle apprend le passage prochain à Carthage d’Augustinus, désormais évêque d’Hippone…
Roman tout en miroitements, par lequel une vie scintille dans une autre, ce livre aux accents d’anti-confessions passe au crible de celle qui sait les débuts puis la carrière du saint homme. La mémoire d’Elissa est tenace, en elle la fidélité l’emporte sur la désillusion. Et l’auteur excelle à revisiter les textes augustiniens, interpréter les silences, traquer les demi-aveux, pressentir les non-dits, déchiffrer l’insidieuse pesée du lien maternel, restituer l’intime, effleurer la peau des souvenirs…
Avec ce portrait en creux d’un “cher disparu”, Claude Pujade-Renaud réplique à l’histoire officielle, témoigne pour le témoin qu’est Elissa, et poursuit sa réflexion – constante dans toute son oeuvre – sur les coulisses des pouvoirs… temporel et spirituel.

Mon avis
En 390,Elissa prend la parole dés la première page, pour nous conter sa souffrance due à sa répudiation et la perte de son fils. C’est elle que l’on suit au gré de son présent et de ses souvenirs, au fil d’un va et vient, nous voici en sa compagnie au temps de la splendeur de Carthage en l’an 350. Elle a vécu pendant dix-sept ans une belle histoire d’amour avec Augustus, le futur Saint Augustin dont elle un fils Adeodatus qui meurt très jeune. Cette histoire est assez étonnante sur le passé de Saint Augustin, devenu philosophe, théologie, évêque d’Hippone et écrivain.dans l’Antiquité, auteur de(Les confessions) entre autres….Ce livre est pour Augustin comme une thérapie, une réflexion sur lui-même. Elissa souffre dans sa vie actuelle , après sa répudiation, elle est revenue vivre chez sa sœur et son beau-frère, elle s’initie à la poterie. Qu’est donc devenue cette femme ? Car il y a la fin du roman qui pourrait être une fiction…..J’ai aimé lorsqu’elle parle du passé et s’adresse à Augustin à la deuxième personne, comme ce passage ; Tu m’interloquais, m’étourdissais. Tu revenais à la charge, jusqu’à me donner le vertige….en 410, c’est l’invasion des barbares sous l’influence d’Alaric, Rome est complètement détruite, conduisant à la barbarie, famine et cannibalisme C’est l’époque ou coexiste le paganisme, manichéisme et christianisme que fait revivre Claude Pujade-Renaud. Un roman intéressant et accrochant qui m’a vraiment plus et qui est un gros coup de cœur….5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4032
Age : 84
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude PUJADE-RENAUD (France)

Message  Lacazavent le Dim 13 Jan 2013 - 17:55

Il faudrait vraiment que je me décide à lire cette auteure un jour. Elle risque de me plaire.

Merci Lalyre, je vais noter ce titre Very Happy

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 30
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude PUJADE-RENAUD (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum