Gaëlle NOHANT (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gaëlle NOHANT (France)

Message  Calepin le Dim 23 Nov 2008 - 23:30

De : sweety_delphine (Message d'origine) Envoyé : 2007-09-28 04:37

Note biographique
D'après le site de fémina : Gaëlle Nohant veut devenir écrivain depuis qu’elle est toute petite. A 33 ans, cette jeune femme qui milite pour la pure fiction, affiche un joli palmarès : un essai sur la Seconde Guerre mondiale, un premier roman, « raté » selon elle, des nouvelles puis, enf in, « Passager clandestin », le livre qui lui a permis de remporter ce concours. Elle qui avait très peur de devenir nonne va devoir maintenant s’enfermer à l’abbaye de Fontevraud ! Et maintenant le livre avec lequel elle a remporté le concours Version Fémina :



L'ancre des rêves

Benoît, Lunaire, Guinaux et Samson est une fratrie de quatre garçons qui a la particularité d'avoir des nuits bien agitées. Benoît rêve d'une mère noyant sa petite fille. Lunaire se retrouve sur un "terre neuvas" occupé par un équipage terrifiant. Guinaux rêve de chevaux qui foncent sur lui enragés. Même Samson le petit dernier commence aussi ce genre de terreurs nocturnes. Un silence pesant tait ces nuits de cauchemars, une gêne est installée entre tous. Pas évident à ce moment de s'entraider. Un mystère plane sur cette famille. Pourquoi Enogat leur interdit d'approcher la mer omniprésente à Dinan en pays costarmoricain? Pourquoi les enfants sont frappées par ces images?

J'ai été longue à lire le livre, très longue et rassurez vous, ce n'est pas par ennui. J'ai savouré cette lecture. Je n'en lisais pas plus de quelques pages à la fois. Je voulais vivre le plus longtemps possible dans cette famille. J'ai aimé ces 4 frères comme des cousins dont je me suis sentie tellement proche. J'ai adoré l'écriture qui avait le goùt salé de ma région. Je me suis sentie complètement engloutie par le livre et les personnages. La quête de Lunaire m'a fascinée et m'a touchée.

Il y a une écriture dans ce livre que je ne saurais vous expliquer. Il faut connaitre la mer déchainée, avoir vu la douleur de certaines connaissances à la suite de la disparition de leur père ou époux pêcheur pour comprendre ce que je veux dire je crois. Voir les sauveteurs aller récupérer les personnes en difficulté par un temps exécrable. Lire toutes les semaines les "faits divers" qui ont eu lieu en mer, surtout l'été avec l'inconscience des touristes (petit message tant que j'y suis ;-) ). Et pourtant celle-ci est si hypnotisante. Il est par exemple impensable pour moi de vivre loin d'elle. Je n'ai d'ailleurs jamais eu à le faire en 25 ans. Elle est comme une femme, douce et calme par moment, colérique et sans pitié à d'autres. Pour les femmes, elle nous ressemble tellement. Et pour les hommes qui aiment les femmes au caractère fort, comment résister à son envoutement. Deux phrases qui résument le livre et qui m'ont marquées :

"Les morts marchent ce soir. Fais bien attention à toi"

Note : 5/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gaëlle NOHANT (France)

Message  kattylou le Lun 1 Aoû 2016 - 11:53

La part des flammes 

La part des flammes  nous amène dans le Paris du XIX eme siècle lors de l'incendie du Bazar de la Charité une grande vente de bienfaisance  en Mai 1897 qui a fait de nombreuses victimes. Il raconte l'histoire de trois femmes qui n'auraient pas dû se cotoyer et dont le destin va se trouver lié.
Violaine de Raezel jeune veuve cherche à assoir sa position en entrant dans le grand monde aristocratique mais elle est considérée comme une demie mondaine et si tout le monde lui a fait bonne figure avant le décès de son mari elle est exclue des grands salons.
La duchesse d'Alençon soeur de la célèbre Sissi une femme déjà agée que le tout Paris recherche. Au mépris des conventions elle permettra à Violaine de faire partie de son stand 
Constance d'Estigel est une jeune fille très pieuse dominée par une mère mondaine et égoiste .Amoureuse d'un jeune aristocrate elle romp au grand désespoir de sa mère après une visite à sa directrice de conscience et meutrie.Elle rejoint le duchesse d'Alençon pour échapper à sa mère et tenter d'oublier le beau Lazlo.

Ces trois femmes partagent le même stand au Bazar de la charité quand l'incendie survient.Lors de cette tragédie la duchesse d'Alençon meurt, Constance est très sérieusement blessée et Violaine va tenter de la retrouver.
Ce livre dépeint très bien les rapports entre les différentes hiérarchies qui font le monde aristocratique et bourgeois au XIX eme siècle , le poids de la religion bien présente.Très bien documenté sa lecture reste fluide et agréable.
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3371
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gaëlle NOHANT (France)

Message  Chantal le Jeu 18 Aoû 2016 - 6:43




LA PART DES FLAMMES :
Editions Héloïse d'Ormesson - 496 pages.


C'est l'histoire de trois femmes, qui ont vécu, dans leur chair et dans leur âmes, l'incendie du Bazar de la Charité, en mai 1897 : la duchesse d'Alençon, soeur de l'impératrice Sissi, et organisatrice ; Violaine de Rézal, veuve au pavé sulfureux qui se lance dans les organisations de charité pour reprendre une vie sociale et se refaire une réputation, et Constance d'Estangel qui, sous la mauvaise influence d'une mère religieuse, vient de refuser le mariage à l'homme qu'elle aime.


A travers l'histoire de cet incendie et de toutes les personnes qu'il touche, aristocratie ou petites gens, en majorité des femmes, l'auteur va nous faire approcher et connaître intimement ces trois femmes ainsi que leurs proches, nous faire pénétrer dans la vie de l'aristocratie de l'époque et de leurs serviteurs . Les soins aux grands brûlés (leur douleur physique et mentale), la psychiatrie de l'époque, la condition féminine en évolution malgré des "règles" tenaces, plein de thèmes sont abordées dans ce roman sans temps mort qui tient en haleine. Et puis il y a l'écriture, très concise, très élégante, très belle, qui m'a frappée dès les premières lignes lues.


Un peu de Jane Austen, un peu de Downtown Abbey…(si vous aimez…) Moi j'ai énormément aimé. Un coup de coeur.


5/5 coeur
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2241
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gaëlle NOHANT (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum