Michel MAISONNEUVE (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Michel MAISONNEUVE (France)

Message  Mousseline le Dim 23 Nov - 17:21

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 2008-08-28 13:10

Un génie de banlieue Michel Maisonneuve Gaïa/Polar 247 p.

Nous voici dans une cité de banlieue dont le principal personnage s'appelle Hocine Ben Saïd,il vient de perdre son meilleur ami ,le jeune Mourad qui s'est fait descendre par un CRS.Il jure de le venger.Hocine est un surdoué en math,il est considéré comme le petit génie de la cité mais paumé par la Mort de Mourad,il prend un chemin qui ne le conduira nul part .Que va t-il devenir ? mais la mère Ben Saïd a l'oeil sur les méfaits de son fils,elle assomme un homme d'un coup marmite en fonte,l'estimant dangereux pour Hocine,heureusement le Sage Dachi El Ahmed,leur voisin va essayer de la sortir de ce mauvais pas,il réunit ses amis ,la rousse Léda,deux journalites Groock et Casimir ainsi que la veuve Gadjian qui aime s'envoyer en l'air avec un sans-papier malien,enfin c'est comme cela qu'il s'est présenté.Tout ce monde fait ses petites affaires sous l'oeil moqueur d'agents des services secrets...

Un bon petit polar rempli d'humour,avec des personnages sympathiques que l'auteur nous présente avec une certaine tendresse ,des dialogues amusant,un livre hilarant facile à lire.

4/5 Lalyre
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 23/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel MAISONNEUVE (France)

Message  lalyre le Dim 15 Fév - 6:51

L’histrion du diable                       
 Michel Maisonneuve     
 Gaïa 7 janvier 2015              
 518 pages          

Quatrième de couverture
Tout le monde croit connaître Arlequin, ce gai baladin, avec sa guitare et ses entrechats. Mais où et quand est-il né ? Personne ne le sait. On pense qu’il est venu du fin fond d’une vallée bergamasque, ou de l’Enfer, ce rejeton du Diable.
Alors, retraçons ses origines, faisons revivre celui qui a créé Arlecchino, suivons-le pas à pas, partageons ses misères et sa gloire. À l’aube du Quattrocento, la peste, la disette et les guerres ravagent l’Italie et la Provence.
Le voici : c’est un saltimbanque, il s’appelle Naselli. Au fil du chemin, il va créer l’habit, dont chaque couleur contient une part de sa propre histoire, puis il créera le masque. Mais par-dessus tout, face à l’injustice du monde, il apprendra à transformer sa colère en rire libérateur.


 
Petite chronique

Dans ce roman plusieurs narrateurs nous racontent les péripéties d’Angelo Naselli dit Arlecchino qui  prend pour nom de scène Ganassa, chef de la troupe d’histrions du même nom. Il  était le trublion, le manant au poing levé, le colporteur sous la bise, le démon, voleur et même pire, mais par-dessus tout,Angelo Naselli,il était l’histrion merveilleux qui attirait la foule comme la flamme un papillon. On l’imagine sans peine bondir, cabrioler et rire, rire à faire trembler la nature. C’est une fiction qui se passe en Italie, sur un fond historique se déroulant entre 1378 et 1450, c’est vers ces années-là qu’un nouveau genre de théâtre fait son apparition que l’on appellera  la Comédia dell’Arte.  Alequin, Arlecchino en italien, est un personnage type de la commedia dell'arte qui est apparu au XlVème siècle en Italie, dont le costume est fait de losanges. En ces temps-là les routes ne sont peu sûres, guerres entre seigneurs italiens mais aussi les brigands. Cependant ces bouffons, ces fous, ces histrions avec Arlequin en tête n’ont peur de rien, faisant la nique aux autorités, aux malheurs, à la mort. La famine et la peste font partie de leur vie quotidienne, cependant Arlequin fera son chemin avec sa troupe, face à l’injustice, il transformera sa colère en un énorme éclat de rire, mais aussi il créera le costume à losange pour ensuite y ajouter le masque…..

 
Mon avis

Quel beau roman ou Michel Maisonneuve nous faisant invitant à la naissance, à la gestation, et au succès final, faisant revivre ce baladin qui peu à peu devint Arlequin, ce fils de mercier qui s’est forgé un solide métier sur les routes et les places d’innombrables cités. Car comment ce diable d’homme a-t-il fait pour provoquer l’émotion dans son public ?  Sans doute est-ce cela la magie du spectacle…Un roman bien documenté, narré en quelques nuits, de beau roman adouci de poésie est  bourré d’aventures, de drôleries mais aussi du suspense, une histoire trépidante ou il est impossible de s’ennuyer…..Encore un très gros coup de cœur pour cette belle lecture…..5/5

 
Un des poèmes parmi tant d’autres

Et le miracle s’accomplit, sans que Dieu y ait mis son grain

Les seigneurs jadis ennemis s’unirent pour châtier les vilains

Moralité : mieux vaut laisser

Ces beaux seigneurs s’entr’ égorger

Leurs carcasses à la boue mêlées

Donneront un bon fumier
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum