Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Aller en bas

Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  Philcabzi le Dim 23 Nov 2008 - 18:35

De : Sahkti1 (Message d'origine) Envoyé : 2006-03-21 11:45
Patricia WENTWORTH, Meurtre en sous-sol
Editions 10/18
Polar

Une jeune femme se réveille dans une cave sombre, au pied d'un cadavre. Elle se rend compte qu'elle a perdu la mémoire. Réussissant à s'enfuir, elle croise la route de Miss Silver qui va l'aider à retrouver son passé, en commençant déjà par une belle-famille dont elle ne connaît rien et qui accepte de l'héberger avec une certaine réticence. Au fil des pages, les souvenirs reviennent et la lumière se fait sur le meurtre et son mobile.

Trame intéressante, beaucoup de bonnes idées, une écriture agréable mais voilà, je ne suis pas tombée sous le charme plus que cela. Miss Silver, héroïne récurrente de Patricia Wentworth et clone de la Miss Marple de Agatha Christie, est au centre du récit tout en étant paradoxalement très absente dans l'histoire. Elle parle peu, ne fait pas grand-chose mais est présentée comme l'un des personnages principaux. A mes yeux, elle est dans cette histoire complètement secondaire.
La fin laisse également à désirer, une histoire d'amour naissante, très guimauve. Un peu à l'image d'ailleurs de l'ensemble du texte, qui se déroule dans une ambiance élégante et bourgeoise, avec un vocabulaire choisi et des personnages qui semblent issus d'un album de photographies anciennes.
Un polar qui ressemble à ceux de Agatha Christie, efficace, simple, mais pas éblouissant.

Ma note: 2,5/5

Dora Amy Elles, plus connue sous le pseudonyme de Patricia Wentworth, née à Mussoorie (Inde) en 1878, morte en 1961, est un auteur brittannique de romans policiers.
Elle est surtout connue en France pour ses trente-deux romans mettant en scène Miss Maud Silver, ancienne institutrice devenue détective privée, assistée à l'occasion par Frank Abbott, de Scotland Yard (« Mon cher Frank ! » asséné à chaque écart de langage du jeune homme, bien conscient que le ton faussement courroucé est démenti par l'œil pétillant de la détective et son affection évidente).
Patricia Wentworth est également l'auteur d'une bonne trentaine de romans policiers sans héros récurrent, dont la plus grande partie est encore inédite en français.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
De : 2550Chimère Envoyé : 2006-09-19 14:58
MISS SILVER ENTRE EN SCENE de Patricia WENTWORTH
Ed 10/18 380p
Trad : Patrick Berthon

Résumé : En visite chez une vieille amie d'école, Miss Silver se trouve engagée pour découvrir la vérité sur la mort de James Lessiter revenu une fois fortune faite à Melling.

Mon avis : une intrigue qui prend son temps et un coupable qui se dessine tout tranquillement entre les pages. L'héroïne détective est disons une sorte de Miss Marple qui aurait officiellement pris la profession de détective contrairement à son illustre modèle. Pas de grosse surprise donc dans le style et les moyens employés par Maud Silver pour trouver la vérité. Plus intéressant, sont les personnages qui gravitent autour d'elles, tous plus ou moins suspects et avec de solides mobiles. Du reste, elle n'agit pas beaucoup cette dame qui entre deux tricots résoud les mystères les plus complexes. Lecture agréable, à, accompagner avec un thé histoire de faire couleur locale.

Ma note : 3/5


De : doriane99 Envoyé : 2006-11-27 04:02
Le rocher de la Tête-Noire
218p

Lors d'un voyage en train, Miss Maud Silver fait la connaissance de Lisle Jerningham... Cette dernière est bouleversée, elle vient de surprendre une conversation suggérant que son époux a assassiné sa précédente femme... Or, Lisle vient d'être victime d'un "accident" dans lequel elle aurait pu laisser sa vie...

Une atmosphère très British, quelques mois avant la seconde guerre mondiale... On sent l'influence d'Agatha Christie : cette vieille femme détective qui tricote au coin du feu, protectrice des jeunes filles en détresse, mais l'élève est bien loin du maître !
Notre amie détective là encore, ne joue qu'un rôle insignifiant, l'héroïne est désespéremment naïve et le dénouement du livre n'est que trop évident... Rien d'extraordinaire.
2,5/5


De : doriane99 Envoyé : 2007-11-28 05:58
Le châle chinois
218p

Tanis Lyle est une femme vénéneuse : les hommes en sont fous, les femmes la détestent. Rien d'étonnant si on la trouve assassinée, mais les meurtriers potentiels sont légion. Miss Silver, derrière son tricot découvrira le(la) meurtrier(ère)

Second essai de cette auteure et seconde déception. Ca ressemble à Agatha Christie mais ça n'en a pas le panache ! J'avais deviné l'identité du coupable à la moitié du livre et la trame de l'histoire semble être la même que dans les autres livres de Wentworth (la jeune ingénue, l'histoire d'amour à l'eau de rose...). Sans plus.
2,5/5


De : doriane99 Envoyé : 2008-08-05 11:48
Colis à suivre

1940, Londres est la proie des bombardements. En haut lieu, on soupçonne un agent secret d'être agent double. On charge donc son demi-frère d'enquêter. Un mystérieux colis envoyé par le suspect devient alors la cible de toutes les convoitises.

Une atmosphère très bien rendue, un suspens qui tient en haleine, enfin une enquête bien construite que j'ai eu plaisir à lire. Pour mon troisième essai de cette auteure, je suis réconciliée.
3,5/5


De : Pucinette2300 Envoyé : 2008-10-02 07:28
La plume du corbeau
Editions : 10/18
346 pages

Quatrième de couverture : Un charmant petit village du Ledshire, Tilling Green, où l'on ne s'attend certainement pas à trouver un "corbeau". Pourtant, au milieu des préparatifs du mariage de la belle et douce Valentine, une jeune fille est retrouvée noyée dans le lac du Manor House : elle venait de recevoir une lettre anonyme...

Mon avis : il s'agit du premier livre de cette auteure que je lis et je suis plutôt enthousiaste. En tout cas, j'avais besoin de me changer les idées côté lecture et c'est chose faite maintenant. Le style de Patricia Wentworth est simple, fluide et reposant. On suit pas à pas l'enquête qui se fait d'une façon très anodine (hormis lorsque la police entre en jeu). On garde également une certaine tension qui donne à cette histoire la juste suffisance d'un bon polar. La plupart des personnages ont un très bon mobile pour avoir perpétré ce meurtre mais ce n'est véritablement qu'à la fin que l'on connaît le coupable. Une lecture très agréable et avec laquelle je n'ai pas vu le temps passé.

Ma note : 4/5


De : Philcabzi5 Envoyé : 2008-11-15 16:29
La roue de Sainte-Catherine de Patricia Wentworth

Ed. 10-18, 1979 c1951, 377 pages, ISBN 2-264-01937-9

Titre original: The Catherine Wheel (traduit de l'anglais par Patrick Berthon)

Note: 4/5

Résumé:

Quels mystères peut bien receler la vieille auberge de la roue de Sainte-Catherine? Est-ce un repère de contrebandiers? De voleurs de bijoux? Miss Silver est envoyée en mission dans ce lieu reculé. Au même moment, le propriétaire, Jacob Taverner, a convié des membres de sa famille à séjourner dans l'auberge. Mais l'invitation fut drôlement lancé… via une annonce anonyme dans le journal conviant les descendant du vieux Jeremy Taverner à se manifester. Alors lorsqu'un meurtre est commis, les évènements prennent un tournure plutôt étrange et Miss Silver y est au première loge.

Mon avis:

Ce roman est dans la plus pure tradition des policiers britanniques. Miss Silver ressemble beaucoup à Miss Marple, sa cadette (Agatha Christie) par son style inoffensif et vieillot mais aussi par une intelligence et une intuition hors pair. Ici, elle devra démêler deux enquêtes (contrebande et meurtre) qui semblent à première vue indépendantes mais qui possèdent plusieurs liens outre l'emplacement. L'écriture est agréable sauf plusieurs répétitions qui m'ont agacé… je n'aime pas me faire répéter plusieurs fois les évènements! L'intrigue est loin d'être sublime mais nous sommes intrigués par la raison de la présence des invités à l'auberge. Bref un bon roman qui se lit facilement mais qui ne restera pas gravé dans ma mémoire.
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  s-lewerentz le Jeu 2 Avr 2009 - 6:37

Dernière demeure

Résumé
Judy Elliot est engagée comme femme de ménage à Pilgrim’s Rest, une vieille demeure de la campagne anglaise. L’action se situant durant la seconde guerre mondiale, cette place est une haubaine pour elle, d’autant qu’elle a la charge de sa nièce. Pourtant, son ami l’inspecteur Abbott tente de l’en dissuader, car plusieurs incidents pas très clairs s’y sont récemment déroulés. Pendant ce temps, Miss Silver est engagée par l’héritier des lieux pour enquêter sur place, car il pense avoir été victime de deux tentatives d’assassinat.

Commentaire
Un moment très plaisant avec tous les ingrédients qui font le succès des auteurs britanniques de whodunit. Une écriture étonnamment moderne, efficace, avec des personnages bien construits psychologiquement parlant. Parfait avec une tasse de thé et un biscuit :-)

Auteur
P. Wentworth (de son vrai nom Dora Amy Elles) est né en 1878 en Inde. Elle publie plusieurs ouvrages historiques avant de connaître le succès avec des romans policiers en gagnant un concours organisé par le Daily Mail en 1923. En 1928, elle créée le personnage de Miss Silver, une vieille dame adepte de tricot mais douée d’un grand don d’observation et d’une bonne connaissance de la nature humaine. Ce personnage, qui fait immancablement pensé à celui de Miss Marple d’Agatha Christie, lui est antérieur de deux ans et apparaîtra dans une trentaine de romans. Wentworth meurt en 1961.

3.5/5

(éd. 10-18, 2003 – titre original : Pilgrim’s Rest, 1948)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  s-lewerentz le Lun 17 Jan 2011 - 7:10

Faute de choix - Patricia Wentworth

Résumé
Cart Fairfax est fauché, son père ne lui a laissé que des dettes, il n'arrive pas à garder un job plus de quelques semaines, est brouillé avec son oncle (dont il est théoriquement l'héritier) et n'arrive plus à payer sa chambre en pension. Une de ses voisines lui demande de l'aider à trouver 500 £, de même qu'une de ses cousines, Anna, qui vit chez son oncle. Peu après, il reçoit une lettre lui offrant justement 500 £ contre un petit emploi (non précisé). Coïncidence ? Croyant aider les autres, Cart se retrouve dans un engrenage et les péripéties s'accumulent.

Commentaire
Un roman sympathique, qui se lit facilement mais durant lequel il faut être assez attentif car l'intrigue est relativement compliquée. Quelques scènes cocasses et tous les ingrédients pour passer un bon moment sans prise de tête.

3/5
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  Cyrielle le Mar 3 Mar 2015 - 19:32



Anne ne se souvient que d'une chose, la vision d'une jeune femme étendue, au pied d'un escalier, morte ! Elle ne sait plus qui elle est, que fait elle en haut de cet escalier et qui est la morte.
Ce roman est dans ma PAL depuis des siècles et il aurait pu y rester un moment...
L'idée de départ est original, cette jeune femme amnésique et cette scène de crime où tout démarre. Mais passé l'installation du contexte, je me suis rendue compte de la platitude du style, de la redondance du récit et la l'histoire assez mielleuse.
Anne qui tombe dans les pomme tous les 4 matins, elle et Jim qui tombent fous d'amour en se voyant 2 fois 5 min ou encore des dialogues d'une simplicité et d'un répétitif effarant m'ont plusieurs fois fait soupirer dans le train. 
Et j'évoque à peine la fin qui est très banale et rapide, tout ça pour ça. 
Bref, n'est pas Agatha Christie qui veut !
2/5


Dernière édition par Cyrielle le Mer 4 Mar 2015 - 8:13, édité 1 fois
avatar
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7703
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  Mandarine le Mar 3 Mar 2015 - 20:29

Laughing  D'accord, je passe mon chemin. Very Happy
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2255
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  myrtille le Sam 29 Aoû 2015 - 9:43

Patricia Wentworth      Miss Silver entre en scène

10/18 Grands Détectives 355 pages

 

Miss Maud Silver, ancienne préceptrice devenue détective privée grâce à un sens aigu de l’observation combiné à de solides facultés de raisonnement, rend visite à une ancienne camarade de pension, dans le charmant village anglais de Lenton, lequel va rapidement devenir le lieu de plusieurs crimes. James Lessiter, après 20 ans d’absence et être devenu un redoutable homme d’affaires, est de retour à Lenton : il entend bien reprendre possession de son domaine et de tous ses biens, incluant ainsi le cottage dans lequel vit Catherine Welby grâce à un arragement conclu du vivant de la mère de James Lessiter. James Lessiter, autrefois fiancé à Rietta Cray qui vit à Lenton avec son neveu Carr, recherche donc activement le mémorandum rédigé par sa mère concernant la destination des biens mobiliers de la propriété. Il finit par le retrouver et contacte le notaire de la famille ainsi que Catherine. Rietta lui rend une visite le même soir après que son neveu a reconnu en lui l’homme  qui s’est enfui avec sa femme en France puis l’a abandonnée la contraignant à regagner l’Angleterre, sans aucune ressource, où elle finira par mourir malgré les soins de Carr. Rietta craint en effet la réaction de son neveu à son encontre. Et le lendemain, la domesticité découvre James Lessiter mort. Les potentiels coupables sont légion et Miss Silver devra découvrir le véritable meurtrier.

 

Sans égaler le talent d’Agatha Christie, Patricia Wentworth livre ici une intrigue à l’ancienne, avec un certain charme auquel je suis sensible.

Les relations entre les personnages, ainsi que les sentiments qui animent chacun d’eux sont bien retranscrits. L’intrigue s’installe petit à petit, ce qui pourra paraître ennuyeux à certains, mais elle tient relativement bien la route.

Miss Silver est une enquêtrice dont j’aurai plaisir à découvrir de nouvelles aventures, même s’il est entendu que ces enquêtes ne vont pas renouveler le genre du roman policier.

Pour conclure, j’ai eu avec ce livre un très agréable moment de lecture.

NOTE : 3.75/5
avatar
myrtille

Nombre de messages : 195
Age : 46
Location : loiret
Date d'inscription : 28/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Sam 5 Mai 2018 - 11:31



LES LEVRES QUI VOIENT

10/18 - 1957 - 272 pages


Note de l’éditeur :


Personne n'aurait pu deviner que Paulina Paine était sourde. Mais elle déchiffrait parfaitement le mouvement des lèvres. Les deux hommes qui se retrouvèrent, non loin d'elle, lors d'un vernissage, ne se rendirent compte que trop tard qu'elle avait saisi toute leur conversation.

Paulina en fut tellement ébranlée qu'elle décida de rendre visite à Miss Silver, l'ancienne gouvernante devenue détective et qui, tout en tricotant, parvient à dénouer les énigmes les plus difficiles. Ce fut la dernière démarche de Paulina Paine...





Mon avis :


-Driiin
-Allô, j’écoute…
-Patricia Wentworth ?
-Madame Wentworth, oui, à qui ai-je l’honneur ?
-Stanislas Trévite de l’écho du tricot de Tacoignières, en France.
-Connais pas. C’est quoi, un journal, une marque, une publicité ?
-Un magazine mensuel spécialisé en tricot. Puis-je vous poser quelques questions ?
-Oui, pourquoi pas, bien que le tricot ce n’est pas mon truc.
-Ah, bon, je croyais. Bon, voilà, nous avons 539 abonnées et nous avons organisé un concours avec votre roman « Les lèvres qui voient ». Il s’agissait de définir si Maud Silver aurait terminé, au cours du roman, le châle de bébé qu’elle tricotait à la page 34 du livre.
-Et alors, il y a eu des gagnantes ?
-C’était facile et nous avons reçu trop de bonnes réponses aussi nous avons épicé le jeu par une question subsidiaire : de quelle grosseur sont les aiguilles utilisées pour le châle ? Qu’en pensez-vous ?
-Mon Dieu, je n’en sais strictement rien, il faut demander à Miss Silver (rires).
-Non, non, pour les aiguilles nous savons, nous avons des spécialistes, ce sont des n° 8 pour un châle . Que pensez-vous de la question ?
-N°8 vous croyez, hum...suis pas certaine, c’est ma mère qui tricotait et comme elle était courte de vue elle tricotait gros, 10/12 peut-être...et quelle est la réponse à la première question ?
-Page 222, Maud Silver tricote un chausson de bébé, donc elle a terminé le châle, sinon la grosseur des aiguilles est une bonne question selon vous ?
-J’écris des romans, mon personnage Maud Silver est détective privée, rémunérée pour cela. Le tricot est un moyen de déstabiliser ses interlocuteurs, de reconnaissance au fil des bouquins et,certes, elle tricote comme d’autres lisent ou boivent du thé. Je n’ai pas à savoir si cette manie que j’ai créée donne matière à un concours de magazine français, franchement, quand même !
-D’accord mais Jane Marple, elle…
-Stop, je vous en prie, vous allez trop loin, Marple est un plagiat de cette Agatha Christie. C’est une paysanne, une pipelette, une concierge, bref tout le contraire de Silver qui est une londonienne, une citadine…
-D’accord, d’accord, excusez-moi, je ne pensais pas à mal, on ne peut empêcher le lecteur de faire le rapprochement, vous en serez d’accord. Je ne voulais pas vous vexer.
-Bien et l’intrigue, qu’ont pensé vos lectrices de l’intrigue ?
-Ma foi, oui, du bien, je pense, nous n’avons pas eu de reproches sur votre livre, il a été lu par toutes bien entendu, sinon comment trouver la solution…
-En fait vous n’en savez rien, on se demande à quoi bon se décarcasser pour faire un livre qui tient la route, pour qu’en fin il serve de soutien à un concours de pelotes de laine.
-Excusez, pas tout à fait, il a été étudié quand même et personnellement je trouve que c’est une riche idée que cette Paulina qui lit sur les lèvres, ensuite y mêler un tableau et son peintre, des jeunes gens, un beau manoir en province élégante anglaise avec une étude approfondie des caractères, quelques policiers dont Franck Abbott, son complice habituel et le collier de la reine Marie-Antoinette, souvenir douloureux pour nous français, comme trame du bouquin. A cela la psychologie de Miss Silver, ses manies, sa logique et le dénouement inattendu en font un livre très intéressant à lire, sans oublier votre écriture raffinée…
-Oui d’accord, bien, pas de flatterie...Au moins vous l’avez lu ce livre, merci.
-De rien. Puis-je venir avec notre photographe pour mettre votre portrait à notre prochaine une ?
-On verra, on verra. Au revoir et à bientôt.
Clic


4/5


Dialogue imaginaire.
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3599
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  DKOIS le Sam 5 Mai 2018 - 16:49

Dring

- Oui

- Bernard ? Ici Dkois. Juste pour te dire : Bravo pour l’originalité de ton avis !!! Bon week-end !!!

( et parce qu'il est poli)
- Merci Dkois. Bon week-end à toi aussi

DKOIS

Nombre de messages : 150
Age : 55
Location : Nord France
Date d'inscription : 10/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Sam 5 Mai 2018 - 17:52

Merci se ton passage Dkois et...bon week end à toi également Very Happy
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3599
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  myrtille le Sam 5 Mai 2018 - 18:58

J'adooooore bounce

Contente de te relire Bernard Smile
avatar
myrtille

Nombre de messages : 195
Age : 46
Location : loiret
Date d'inscription : 28/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Dim 6 Mai 2018 - 7:14

Merci de ta visite Myrtille, c'est un plaisir pour moi également Very Happy
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3599
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patricia WENTWORTH (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum