Abbé PRÉVOST (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Abbé PRÉVOST (France)

Message  Louvaluna le Dim 23 Nov 2008 - 14:21

De : joubjoub (Message d'origine) Envoyé : 08/06/2007 15:04

.:: Manon Lescaut (Abbé PRÉVOST) ::.

Résumé : Alors qu'à dix-sept ans, il s'apprête à quitter Amiens où il achève ses études de philosophie, des Grieux voit arriver le coche d'Arras. Une jeune fille en descend, si charmante qu'il s'avance vers elle pour l'interroger : ses parents l'envoient pour être religieuse, et elle sait qu'elle va être malheureuse. Décidé à l'arracher à la tyrannie de ses parents, il la loge dans une hôtellerie dont le maître lui est dévoué et le lendemain, à la pointe du jour, tous les deux partent pour Paris.
Lorsqu'elle s'est tragiquement achevée, des Grieux fait le récit de sa tumultueuse liaison avec Manon au mar-quis de Renoncour qui la rapporte dans ses Mémoires que Prévost fait paraître au mois de mai 1731. C'est ainsi la voix même du chevalier que nous entendons, c'est l'émotion qu'il éprouve à raconter et à revivre ce qu'il a vécu qui nous touche - et sa parole fait entendre des accents si vrais que l'on a pu croire que Manon et des Grieux avaient véritablement existé, ou que l'abbé Prévost transposait un moment de sa propre vie. Mais le réalisme poignant de ce récit traversé de souffrances, de cette histoire où le plaisir se vit, s'achète, et conduit à la mort, n'est redevable qu'à l'art éblouissant de l'auteur. (Source : Le Livre de Poche)

--------------------------------------------------------------------------------

"L'Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut", aujourd'hui plus communément appelé Manon Lescaut, est un roman de l'abbé Prévost faisant partie des "Mémoires et Aventures d'un homme de qualité qui s'est retiré du monde" (7 volumes, rédigés de 1728 à 1731). Le livre étant jugé scandaleux à deux reprises (1733 et 1735), saisi et condamné à être brûlé, l'auteur publie séparément en 1753, une nouvelle édition de Manon Lescaut revue, corrigée et augmentée.

Manon Lescaut a été écrit au XVIIIème siècle mais garde tout son intérêt. Ce roman montre la force que possède la passion, jusqu'où elle peut nous mener.

"Je ne suis pas étonné que ce roman, dont le héros est un fripon et l'héroïne une catin [...] plaise, parce que toutes les mauvaises actions du héros [...] ont pour motif l'amour, qui est toujours un motif noble, quoique la conduite soit basse." (Montesquieu - Mémoires)

Note : 3,5/5



De : nauticus45 Envoyé : 30/08/2007 22:06

Manon Lescaut

Je viens de terminer ce livre et j'ai été franchement déçue. On n'en parle souvent comme d'une très belle histoire d'amour, mais j'ai du mal à voir de l'amour dans une histoire où une femme quitte régulièrement son amant dès qu'elle croise quelqu'un de plus fortuné et dans un jeune homme qui est prêt à tout supporter pourvu que sa maitresse lui adresse encore des mots d'amour. Je vois surtout une femme intéressée et un homme aveugle dans tout ça. Si je suis allée au bout de ce roman, c'est parce que le style est agréable et que je n'avais de cesse de découvrir quand le chevalier des Grieux ouvrirait les yeux à propos de sa maitresse!

2/5, juste pour le style.
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abbé PRÉVOST (France)

Message  Liza_lou le Dim 26 Avr 2009 - 14:29

Manon Lescaut
(Le livre de poche, 240 pages)




« Je ne suis pas étonné que ce roman, dont le héros est un fripon et l’héroïne une catin plaise, parce que toutes les mauvaises actions du héros ont pour motif l’amour, qui est toujours un motif noble, quoique la conduite soit basse. »

Voilà une citation, due à Montesquieu, qui, à elle seule, résume parfaitement bien ce roman qu'est Manon Lescaut. Un roman, qui, de nos jours, est devenu un grand récit classique de la littérature française; on est donc bien loin du scandale que sa parution en 1731 dans le septième tome du recueil Mémoires et Aventures d’un homme de qualité qui s’est retiré du monde avait bien pu provoquer. A tel point d'ailleurs, que condamné à deux reprises à être brulé en 1733 et 1735, l'Abbé Prévost republiera vingt ans plus tard une seconde version revue et corrigée de Manon Lescaut. Ce qui de toutes manières, n'a jamais empêché depuis sa parution, sa renommée jusqu'à nos jours.

Evidemement, lorsque le lecteur d'aujourd'hui lit Manon Lescaut, celui-ci ne peut s'empêcher de sourire. Autant dire que le comportement intrépide du Chevalier de Grieux pour s'attacher les amours de la belle Manon paraissent bien moins extraordinaires que ce qu'ils ont pu paraitre au XVIIIème siècle. De même, comme d'ailleurs Montesquieu le souligne déjà, nos deux héros ne sont guère des personnages très recommandables : Par amour (et quel amour!) pour sa belle maitresse, le chevalieu de Grieux, issu d'une famille noble et estimé, n'hésite pas à voler, tricher au jeu, voire tuer. Les aléas de la fortune conduiront ainsi nos deux héros de la gloire à la déchéance, des hautes sphères parisiennes à la prison du Chatelet, des lumières de la capitale aux terribles colonies françaises aux Amériques où Manon y est finalement déportée.

A mes yeux, nos deux héros se sont finalement portés malheur : il aura suffit que le chevalier de Grieux pose les yeux sur Manon, jeune fille éplorée conduite au couvent pour qu'il s'en éprenne et s'enfuit avec elle à Paris où tous vont se livrer à une vie de débauche. Éblouie par les ors de la capitale, prenant conscience de l'attrait que sa beauté et son charme exercent sur les grands de ce monde, Manon ne pourra s'empêcher de tromper à plusieurs reprises son amant, attirée qu'elle est par la richesse et les présents. Et pourtant elle l'aime, son chevalier la jeune Manon et cet amour, bien sur, ne pourra finir que tragiquement.

Vieillie l'intrigue de Manon Lescaut? Peut-être car, par instants, on se dit que vraiment les actes dont il est question ici ne sauraient être peut-être banals, du moins, moins jugés de manière répréhensible. Et puis, les différentes péripéties du roman sont par instants un peu trop rocambolesques pour qu'on y croit. Cependant, le style, lui, reste extrêmement abordable pour un auteur du XVIIIème siècle. N'ayez donc pas peur de lire Manon Lescaut, un grand roman d'amour qui se lit bien mais, qui néanmoins, du moins en ce qui me concerne, ne restera pas une lecture incontournable.

Ma note : 3,5/5
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abbé PRÉVOST (France)

Message  Ysla le Dim 26 Avr 2009 - 15:37

J'ai lu Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut il y a deux ans et j'avais adoré. Je n'écrivais pas de critiques sur le forum à cette époque, mais dans mon cahier personnel, c'est un 5/5 sans hésiter. Ce voyage au 18ème siècle, avec son style, son écriture à la fois si abordables et très dépaysants, m'avaient conquise. Je le relirai avec beaucoup de plaisir, j'en suis sûre.
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abbé PRÉVOST (France)

Message  cookie610 le Sam 26 Juin 2010 - 14:49

Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut

Note : 2.5/5

Résumé : A 17 ans, le chevalier des Grieux rencontre la jeune Manon Lescaut, une jolie jeune fille. Alors que ses parents veulent l'envoyer dans un couvent, il décide de l'enlever. Le livre est le récit fait par le chevalier de sa tumultueuse liaison avec Manon.

Critique : Ce livre m'a un peu déçue. Je comprends que le livre ait pu choquer à sa parution dans la mesure où les deux amants vivent "en dehors des lois de l'église" (à notre époque, ce genre de passages me font toujours bien rire). J'ai bien aimé le style. Prévost a un véritable talent pour décrire les sentiments, les émotions des personnages avec beaucoup de réalisme. Même si l'histoire a beaucoup vieillie (très 18ème siècle), ce qui m'a le plus dérangé, ce sont les personnages en eux-mêmes. J'ai trouvé le personnage de Manon absolument détestable, comment peut elle prétendre aimé des Grieux alors qu'elle accepte de devenir la maitresse de n'importe quel homme un peu fortuné. Des Grieux quant à lui, je l'ai trouvé un peu niais, à se laisser mener par le bout du nez par Manon (il est fou amoureux d'elle, ça j'ai compris, mais ça n'explique pas tout). Et le pire, je pense que c'est son ami Tiberge qui au nom de son amitié pour le chevalier lui pardonne tout et lui vient en aide sans arrêt !!! (et pourtant, je considère l'amitié comme l'une des choses les plus importantes dans la vie, il y a quand même des limites). Malgré tout, ce livre traite avant tout de la force de la passion amoureuse et des folies qu'elle nous fait commettre et là, le livre tient ses promesses.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4710
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abbé PRÉVOST (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum