Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Aller en bas

Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Dim 23 Nov 2008 - 10:46

De : petitesandra64 Envoyé : 28/04/2004 21:54
Ruth RENDELL- Regent's Park (1996)

L'auteur(e): londonienne, née en 1930, écrit des policiers dans lequel la psychologie des personnages tient une place prépondérante.

L'histoire:A Londres, de nos jours, aux alentours de Regent's Park.
Dans une ambiance glauque, on suit en parallèle l'histoire de plusieurs personnages qui habitent le quartier. Des drogués, des SDF, des bourgeois, des promeneurs de chiens, une jeune femme, un ex trop collant, un leucémique... Tous sont seuls et faibles. Au cours de ces quelques semaines, ces personnages vont se croiser et jouer leur destin.
Pendant ce temps, des SDF sont assassinés et empalés sur des grilles.

Contrairement à ce qui est annoncé en couverture, ce livre n'est pas un thriller. A aucun moment on n'a une impression de suspense, de véritable danger. Par contre, on a plutôt une impression de tristesse qui augmente au fur et à mesure du déroulement de l'histoire, et aussi le pressentiment d'une tragédie.
On peut qualifier ce roman de policier puisqu'il y a des meurtres et des policiers qui enquêtent. Cependant, cette enquête n'est pas décrite, sauf en de rares occasions où elle sert le déroulement de la vraie histoire: celle de ces personnages, parmi lesquels il n'y a ni bon ni méchant, seulement des êtres humains qui essaient de survivre chacun à leur façon.
C'est un livre tantôt drôle lorsqu'il évoque la vie des bourgeois, tantôt sombre, quand il décrit minutieusement le quotidien des SDF, les crises de manque des drogués.

Au début du livre, j'ai craint de retrouver un (mauvais) Mary Higgins Clark, avec une héroine nunuche qui rencontre un jeune homme apparemment parfait... et bien non. Après un debut au ton assez léger où les mésaventures de cette jeune femme font plus sourire que trembler, l'histoire devient plus grave et aussi plus réaliste. Les personnages sont parfaitement décrits, l'auteur ne lésine pas sur les détails sordides, qui ne sont pas gratuits mais indispensables au récit. De plus, Ruth Rendell a le bon goût ne ne pas plaquer une histoire d'amour superficielle, que je sentais venir grosse comme une maison, mais qui n'aurait pas eu sa place dans ce roman sur la solitude.

Ma lecture a donc été un peu gâchée par des a priori que j'avais, à cause de certains mauvais polars que j'ai lus. Je pardonne donc les petits défauts (nunucherie de l "heroine") et je mets à ce livre une jolie note:

4/5


De : suzanneécrivain Envoyé : 02/12/2005 18:03
Ruth Rendell - Pince-mi et Pince-moi


Résumé
Jock, alias Jeff, alias, Jerry, a plusieurs vies... Il vit au crochet des femmes. Ces jeux de rôles vont provoquer un véritable tourbillon... Folie, malhonnêteté, trahison...

Mon avis
Il est difficile de décrire ce livre. On y retrouve plusieurs personnages qui n'ont aucun lien en commun, sinon, celui de connaître le même homme... Ce n'est pas le premier livre que je lis de Ruth Rendell et chaque fois, je suis surprise par la façon dont elle décrit la psychologie de ses personnages. On se laisse emporter dans leur folies... Personnes n'est totalement mauvais ou totalement bon... On s'attache aux caractère de ces personnages. Très bon !!

Ma note
4,5/5

Suzanne


De : suzanneécrivain Envoyé : 13/01/2006 23:13
Ruth Rendell - L'oiseau crocodile
Édition : Calmann-Lévy
366 pages

Résumé
Liza vit seule avec sa mère dans un endroit isolé de l'Angleterre. Sa mère l'ayant toujours coupé du monde extérieur, Liza ne connaît rien de la vie. À dix-sept ans, elle s'enfuie chez son copain. Petit à petit, elle raconte à cet ami, la vie telle qu'elle l'a connue depuis son enfance... Au fil de son récit, Liza fait peu à peu face à l'héritage meurtrière qui anima autrefois sa mère...

Mon avis
J'aime beaucoup les romans de Ruth Rendell. Ses romans policier sont hors normes... Celui-ci ne fait pas exeption. On en vient à comprendre la psychologie des personnages ainsi que les raisons qui les poussent à commetre des actes horribles. Ce sont tous de être torturés qui se laisse porter au boût de leur folie... Lentement, Rendell amène ses lecteurs dans cet univers de folie, violence, amour, peur...
Il n'y a pas beaucoup d'action dans ce livre, c'est plutôt l'ambiance qui mène l'intrigue.

Ma note
4/5

Le meilleur de Rendell à mon avis est Sage comme une image que j'ai lu il y a environ deux ans.


De : doriane99 Envoyé : 16/03/2006 20:42
Ruth RENDELL - P comme Piranha et autres nouvelles
Calmann-Lévy suspense 298p 2002
Traduction de Johan-Frédérik Hel Guedj

Recueil de 11 nouvelles.

Autant vous dire que je n'aime pas particulièrement les nouvelles et là, j'ai été séduite ! Des nouvelles très différentes les unes des autres, certaines jouent sur la "frontière trompeuse entre le réel et l'imaginaire", d'autres traitent du poids du passé ou bien du destin. A chaque fois un vrai suspense qui nous empêche de poser le livre avant de connaître le dénouement de l'histoire.

Comment ne pas succomber à ce vieux garçon "correcteur de coquilles" dans les livres, à cette vieille dame qui se venge de l'homme qui l'a violée il y a des années ?... Une écriture agréable, quelques nouvelles parlent du temps qui passe et de ce qui ne sera plus (Ruth Rendell devait avoir au moins 70 ans quand elle a écrit ce livre ! )

Si j'aime autant ses nouvelles, qu'en sera-t'il de ses romans ???

4/5


De : suzanneécrivain Envoyé : 30/03/2006 00:56
Ruth Rendell - Rottweiler
Éditions Des Deux Terres
423 pages

Résumé
Dans un quartier de Londre, les policiers enquêtent sur les meurtres de cinq jeunes filles... Dans ce même quartier, Inez est propriétaire d'une boutique d'antiquités. Elle habite l'un des logements au-dessus de sa boutique et loue les autres appartements. Ses locataires, sont, une femme russe, maintes fois divorcée, un simple d'esprit et un homme qui semble avoir plusieurs secrets. Peu à peu, la peur s'installe... Et si le meurtrier était parmi eux ?

Mon avis
J'aime beaucoup le style de Ruth Rendell ! Le sujet principal n'est pas l'enquête policière, mais la psychologie des personnages. L'auteure creuse dans les pensées de ses personnages. Le lecteur en vient à comprendre l'esprit tordu des personnages. L'intrigue tient en haleine !

Au début, je trouvais qu'il y avait beaucoup de personnages. Par contre, on apprend rapidement à les connaître... Les personnalités de chacun se révèlent lentement dans une athmosphère de tensions et de mensonges.

Ma note
(4,5/5)


De : Garanemsa Envoyé : 15/09/2008 20:43
Ruth Rendell - L’ANALPHABETE



Je viens de terminer un livre qui au départ me semblait n’être qu’une banale histoire policière d’après le simple résumé.

Mais au fil de la lecture je me suis aperçue qu’il s’agissait en fait d’une grande analyse psychologique d’une personne simple analphabète, prête à faire tous les travaux de charge d’une grande demeure bourgeoise, à condition que rien ne vienne perturber son grand secret. Elle n’a aucune forme de sentiment, ni aucune forme d’émotion, ét aucun état d’âme. la seule chose qu’elle a en tête c’est que l’on ne découvre pas son secret. C’est le cheminement de cette personne qui poussée par une illuminée du village qui en fait est une ancienne prostituée mais qui a eu l’illumination divine, qu’elle en arrive à un véritable carnage. Ce la donne froid dans le dos, mais en même temps, beaucoup de pitié pour cette femme.

J’ai beaucoup apprécié ce livre il n’est pas très volumineux mais je l’ai trouvé intéressant.

Un bon 4/5


De : gallomaniac Envoyé : 16/09/2008 13:41
Ruth RENDELL - Wolf to the Slaugther

Je viens de lire un livre de Ruth RENDELL, auteure anglaise de policiers,
lu en néerlandais, le titre anglais Wolf to the Slaugther (1967). 9159 pg). Je n'ai pas trouvé le titre francais.

Un jeune policier tombe amoureux, juste avant que l'on trouve beaucoup de sang dans une chambre louée à la soirée et qu'une femme a porté disparue. Il se trouve que la fille dont le policier est amoureux, est temoin dans l'affaire, et peut-6etre plus que temoin. On ne trouve pas de corps; et les noms donnés sont faux, la police doit mener à bien cette affaire ou il n'y a pas trop d'indices. Les meilleurs indices restent tout de même les noms. Jusqu'à ce un corps est trouvé.

Un roman détective avec un peu d'érotisme, intrigue bien construit, des personnages légèrement surchargé d'excentricité; des déscriptions détaillées parfois superflues. Somme tout une lecture de détente genre "13 dans la douzaine".

Ma note 2,5/5.


De : Garanemsa Envoyé : 26/09/2008 19:46
Ruth Rendell - LA MAISON AUX ESCALIERS

Quel livre, j’hésite encore à le mettre comme coup de cœur, mais je pense qu’il va y aller.
Qu’est donc cette maison aux escaliers.
Une immense bâtisse avec à chaque palier des chambres, et plus de 100 marches à gravir.
Mais qu’y fait-on ??

En fait, ce livre est en somme comme un journal, une analyse de ce journal, de quelques années passées par la narratrice.

La narratrice Elisabeth, porte en elle la maladie de la chorée de Huntington, maladie héréditaire, incurable, transmise par les femmes dont sa mère est morte.
Elle va se tourner ver sa cousine Cosette, qu’elle va considérer comme sa mère adoptive qui cette dernière, devenue veuve, décide de changer totalement de vie et va s’installer dans cette maison. L’histoire passe du passé au présent avec tant de facilité qu’on a presque l’impression de suivre d’une seule fois l’histoire.
Elisabeth vient l’y rejoindre quelques temps après. Elle y découvrira là une bande de parasites qui profitent scandaleusement de la richesse ainsi que de la générosité de sa cousine.
Elisabeth va aussi lui présenter Bell, personnage énigmatique, vrai ou faux, menteuse ou sincère, criminelle ou non, dont la beauté et la ressemblance avec un portrait d’un peintre de la Renaissance l’obsèdent ; Belle, à son tour leur fera rencontrer^Mark .
Et Cosette va en tomber éperdument amoureuse, bien que son cadet de près de 30 ans. Une ambiance dans cette maison des années « peace and love », la bohême dorée.
Mais une monstrueuse machination s’ourdit dont le dénouement tragique et cruel ne laissera personne indemne.

Livre que l’on veut lire, on y avance doucement, car si vous rater une phrase, la suivante n’est plus cohérente et vous apporte d’autres éléments.
Il vous lasse, vous ennuie, mais ne pouvez le lâcher, il faut aller jusqu’au bout.
C’est aussi une profonde analyse psychologique de tous ces personnages principaux, mais aussi de ceux qui gravitent autour d’eux.
C’est fou de pouvoir écrire ce genre de livre, mais surtout cette manière d’écrire et de tenir le lecteur. J’ai beaucoup de mal à exprimer ce que j’ai ressenti en lisant ce livre, comme je l’ai dit plus haut, envie de laisser tomber, mais non, il faut savoir un peu plus et toujours un peu plus, tout en étant que c’est sordide, malsain, noir, gris puis bleu, puis rose.
Celui qui le lira comprendra peut-être ce que je tente désespérément d’écrire

En tout cas pour moi un 5/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Dim 23 Nov 2008 - 10:47

De :Foret_ Envoyé : 16/10/2008 18:31
Ruth RENDELL - P comme Piranha et autres nouvelles

Résumé de couverture :
Dans « P comme piranha», la nouvelle qui ouvre ce recueil, Ambrose Ribbon est un célibataire affligé d'une manie des plus bizarres : obsédé par les coquilles qu'il déniche dans les livres récemment parus, il passe son temps à envoyer des lettres d'insultes aux auteurs et aux éditeurs. Il déteste particulièrement un ouvrage intitulé Demogorgon. Or, ce dernier semble détenir d'étranges pouvoirs... Dans « Un marché honorable», un homme fait appel, sans trop y croire, aux pouvoirs psychiques d'une guérisseuse. Il espère ainsi sauver sa femme, atteinte d'un cancer. Dans un moment d'égarement, il accepte un curieux pacte : la vie de son épouse contre celle de sa petite-fille... Tout au long de ces onze nouvelles, Ruth Rendell s'interroge sur les frontières parfois trompeuses entre réel et imaginaire, normalité et folie. Quand un cadre au chômage se persuade de l'existence du jardin d'Éden, quand un «lien hautement mystérieux» pousse des villageois à menacer de mort un nouvel arrivant, ou quand une femme tente de communiquer avec l'au-delà, tout peut arriver...

J'ai trouvé que certaines histoires se terminaient trop brusquement, mais il y a peu j'ai eu la même impression avec un autre recueil de nouvelles d'une auteure différente donc peut être que les nouvelles ce n'est pas pour moi tout simplement. Je crois que pour me faire une véritable opinion de cette auteure il faudrait que je lise un de ces romans mais comme j'ai trouvé le style plutôt ordinaire je n'ai pas vraiment envie de poursuivre avec Ruth Rendell. Par contre le sujet du réel et de l'irréel était intéressant.

3/5


De :Garanemsa Envoyé : 13/11/2008 22:40
Ruth Rendell - L’OISEAU CROCODILE

Comme d’habitude avec cet écrivain, on est happé à l’intérieur de son livre.
Ce n’est pas du tout le même genre que Agatha Christie ou Elisabeth George etc…, non loin d’être un policier.
Mais un super suspense.

On y entre souvent de la même manière dans plusieurs de ses livres.
Un endroit, la manière dont est décrit cet endroit sans pour cela s’étendre, donne au lecteur la véritable sensation de s’y trouver, d’y voyager, de sentir cet endroit. un domaine ou une maison.
Un attachement à l’endroit par le, la, ou les protagonistes.
Une incompréhension des autres de ces personnes quelque peu asociales, hors de la norme sans pour cela être totalement marginaux.
Et de chapitre en chapitre, on découvre, mais grain par grain l’histoire, la vie de ces personnes, le pourquoi et le comment de leur réaction. On est tenu en haleine tout au long de ces énormes livres.
Certes souvent il y a un meurtre, parfois deux, même voire trois etc… mais ce n’est pas et loin d’ailleurs le but du livre, ce ou ces meurtres sont de deuxième zone.
L’important c’est le ou les personnages, le ou les pourquoi de leur vie, de leur réaction, de leur pensée.

Un mot tout de même sur celui-ci :
D’abord qu’est un oiseau crocodile : un petit oiseau qui malgré le danger de l’animal, cure les dents du crocodile, véridique.
C’est bien en rapport, au second degré de ce livre d’ailleurs
Tout au long de ce livre, une jeune fille Lizza raconte sa vie dans cet endroit, mais en réalité, c’est la vie de sa mère qu’elle raconte, elle n’étant qu’au second plan ; elle fait un peu comme Sherazade à son sultan, les mille est une nuit, mais ici chaque soir à son ami, elle raconte des bribes, des instants, le tenant en haleine, fatalement comme le lecteur.

Et je voudrais vous citer une phrase qui illustre cela :
« Lorsqu’on raconte à quelqu’un une histoire à épisodes, on ne lui annonce jamais que maintenant on arrive à un passage où il ne s’est pas produit grand-chose……. »

Dans ces livres aussi Ruth Rendell, nous donne toujours des caractères et des situations à analyser, à réfléchir, mais c’est très subtil, au fil de l’histoire très attachante, on a le temps de raisonner, de voir clair sur des situations d’injustice, des situations d’ordre social voire même politique, mais c’est tellement subtil et répartit au travers du livre que cela vient tout seul à l’esprit.

Je me permets d’illustrer ceci par un passage : (la mère et la fille vivaient recluses comme concierge d’un domaine
« Eve (la mère) lui avait fait un autre cadeau, en dehors de lui enseigner toutes ces choses dont Sean (son ami à qui Lizza raconte) prétentait qu’elles ne servaient à rien….
Elle lui avait appris à vivre à la dure. La vie n’avait pas été facile.

ICI (le passage)

"Elles se divertissaient avec le minimum d’équipement ; pas de jeux, de télévision, de cassettes video, de disques compact, ni de distractions extérieures. Elles avaient fini par avoir leur salle de bains au bout de plusieurs années. Le pavillon avait un vieux réfrigérateur et un four encore plus ancien, mais il n’y avait pas de chauffage à l’étage, ni d’édredons surpiqués ou de couvertures électriques comme elle en avait vus chez les SPURDELLE ; elles ne possédaient pas de vêtements neufs, juste des vêtements confectionnés par Eve ou achetés au magasin Oxfam. Elles ne consommaient aucun de ces aliments tout préparés aux quels elle s’était habituées avec Sean, sans pour autant les apprécier. Elles avaient pétri leur propre pain, cultivé leurs légumes, fabriqué leur confiture et même leur fromage blanc. Elles faisaient les trajets à pied. ……. Une sorte d’endurance, de résistance à la vie, mais quelle en était l’utilité dans un univers de Spurdell (de gros bourgeois) et de supermarchés ? on n’avait pas besoin d’être solide, on avait besoin de certificats, de diplômes, de familles et de relations, d’un toit sur sa tête et de moyens de transport, de compétences et d’argent. »……

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Franchement cet auteur m’enchante terriblement.
Les quelques livres que j’ai lu de cette auteur, je ne vais pas les mettre tous les trois en coup de cœur, mais franchement je le pourrais
Soit
L’analphabète
La maison aux escaliers
L’oiseau crocodile

De toute manière je mets pour celui-ci un 5+/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Lisalor le Mer 24 Juin 2009 - 15:15

Fantasmes
(Ruth Rendell - Le masque - 188 pages)



Andrew, cher Andrew ... Pour leur mariage, elle lui a offert une voiture de sport. Rouge vif. et pour son anniversaire, une montre en or. Massif. Andrew, cher Andrew ... C'est un plaisir que de lui faire des cadeaux, il les accepte avec tant de bonne grâce. Certes, les mauvaises langues disent qu'il ne l'a épousée que pour sa fortune - Les gens sont si méchants ... Mais c'est archifaux. Andrex a beau être plus jeune qu'elle, il l'aime. Jamais il ne la ferait mourir à petit feu en empoisonnant son thé

Mon avis : Alice est mariée avec Andrew de 10 ans son cadet. Elle est richissime et beaucoup de monde se pose des questions au sujet de son mariage. Un beau jour son amie dispartaît, partie à sa recherche elle se trouve confrontée à de fréquents malaises et trouve un goût bizarre a ses aliments.
Oh !!! j'ai été déçu, je n'ai pas aimé la fin et du coup tout le livre en a été gaché dommage je m'attendais à autres choses.
Snif

3/5
avatar
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 47
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Suzanne-écrivain le Mar 8 Sep 2009 - 16:23

L’Analphabète
Éditions : Le Masque
250 pages



Résumé

Eunice, analphabète, est engagée comme femme de ménage dans la famille Coverdale. Elle cherche par tous les moyens de cacher ce handicap. Eunice est froide, distante et sans émotion. Au moment où la famille réalise que cette femme cache un lourd secret, leur vie est en danger.



Mon avis

«C'est parce qu'elle ne savait ni lire ni écrire qu'Eunice Parchman tua les Coverdale.» Voilà la première phrase du roman. Le lecteur est donc au courant dès le départ de la façon dont va se terminer l’histoire. Tout le suspense réside dans le fait de ne pas savoir où, quand et comment ?

Ruth Rendell a vraiment le don de faire monter la tension et de tenir le lecteur en alerte. Plus la lecture avance, plus la tension monte. L’auteur écrit de petites phrases comme «Il ignorait qu’il s’agissait de son dernier repas», dernier ceci, dernier cela…

Il n’y a pas beaucoup d’action, mais j’avais toujours l’impression de vouloir en savoir plus…

Ce que j’aime des personnages de Ruth Rendell, c’est la façon dont elle décrit leur aspect psychologique. On en vient à comprendre leur folie… Les personnages torturés sont sa spécialité !



Ma note

4,5/5

_________________
Lecture du moment :
 
Violence à l'origine de Martin Michaud
avatar
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 46
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Mar 13 Oct 2009 - 10:22

L'analphabète de Ruth Rendell
(Le masque / 250 pages)


Je ne reprendrai pas le résumé, voir celui de Suzanne-écrivain.



Mon avis :

Le fait est indéniable L'analphabète est un très bon polar; rendu un brin surprenant par les intervention dans l'histoire de l' écrivain les « elle aurait du » faisant écho au « s'ils avaient su ». C'est le premier livre que je lis de Ruth Rendell, et je n'ai pas été déçu. L'intrigue est vive et même si la mèche est vendu dès la première ligne du roman, on est poussé vers la fin par une volonté et une curiosité irrépressible. Une bonne lecture plaisir idéal pour un court trajet en train ou pour un après-midi détente un jour de pluie... 3,75/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  s-lewerentz le Ven 25 Juin 2010 - 8:17

Et l'eau devint sang

Résumé
Les deux sœurs Heather (la cadette) et Ismay (l'aînée) vivent avec leur mère depuis le décès de Guy, leur beau-père, retrouvé noyé dans la baignoire quelques années plus tôt. La mère semble avoir depuis perdu la tête et Ismay ne peut s'empêcher de penser qu'Heather n'est pas totalement étrangère à la mort de Guy. Alors lorsque sa cadette se fiance, elle s'interroge : doit-elle faire part de ses doutes au fiancé ?

Commentaire
Une excellente histoire qui, en plus de cette intrigue de base, raconte la vie de ces trois femmes, des fiancés des deux sœurs, de leur tante et d'une de leur voisine plutôt du genre fouineuse. La psychologie des personnages est, comme toujours chez Rendell, au cœur du récit, de même que l'analyse des mœurs de la société. D'ailleurs, pour moi, le fait de savoir ce qui s'est réellement passé des années auparavant est rapidement devenu anecdotique tellement j'étais est prise par la peinture de la vie des personnages : doutes, déceptions, peurs, blocages.

J'ai bien aimé aussi le passage d'un personnage à l'autre, l'histoire de chacun avançant à tour de rôle tout en étant mêlée à celle des autres.

4.5/5

(éd. Le livre de poche, 2009)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  dodie le Ven 25 Juin 2010 - 14:03

J'avais adoré L'analphabète. Je le note!
avatar
dodie

Nombre de messages : 4765
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Ruth Rendell - Douces morts violentes

Message  cecile le Mar 10 Aoû 2010 - 17:51

Douces morts violentes
Livre de poche
158 pages
2000



Qatrième de couverture :

Elvira, quinze ans, et Spinny, sa cadette, viennent de perdre leur mère. Elvira tient un journal. C'est le récit d'une terrible crise d'adolescence, jalonnée de morts violentes. Suicides? Accidents? Meurtres?
Intelligente, cultivée, parfois pédante, Elvira éprouve une passion pour son père, un homme distingué, austère, qui enseigne à l'Université. La cadette, elle aussi, a été traumatisée par la mort de sa mère. Spinny souffre d'hallucinations. Et la nuit, la vieille maison retentit de ses hurlements.
Un soir, les deux soeurs apprennent que leur père chéri va se remarier avec une très jeune femme...


Mon avis :

Une très bonne intrigue où l'on se perd en conjonctures jusqu'à la fin. le récit est assez court ce qui a l'avantage de pouvoir le lire d'une seule traite, parfait pour les vacances...

Note : 4/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  s-lewerentz le Mer 11 Aoû 2010 - 6:25

J'adore cette auteur ! Je viens de lire "Crime par ascendant" qui est très bien !
Je note ton titre.
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Suzanne-écrivain le Dim 17 Avr 2011 - 21:19

Douces morts violentes
Le résumé a déjà été fait...

Ma critique

Chaque fois que je critique un roman de Ruth Rendell, je me demande si je suis vraiment objective étant donné ma grande admiration pour cette dame de la littérature policière. Je suis donc heureuse de voir que ce roman a aussi été aimé par d'autres rats...

Un très court roman... Un journal intime, où l'on suit avec passion les pensées de la jeune Elvira. Et la fin, quelle fin ! J'aime quand je ne voit pas venir la finale et que je suis sans voix !

Ma note

5/5

_________________
Lecture du moment :
 
Violence à l'origine de Martin Michaud
avatar
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 46
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Suzanne-écrivain le Sam 4 Juin 2011 - 20:54

La demoiselle d'honneur
Éditions : Livre de poche
2005

Résumé

Philippe est fasciné par trois femmes : Rebecca, une jeune fille portée disparue, Flore, une statue ravissante et Senta, une jeune fille qu'il a rencontré au mariage de sa soeur. Senta était la fille d'honneur. Dès le début, une forte passion s'installe entre Philippe et Senta.

Prêt à tout pour lui plaire, et complètement dépendant de sa sensualité, il en vient à partager ses fantasmes de meurtre... Toutefois, il se pose des questions. Et si ce n'était pas un jeu ? Peut-être est-il le petit ami d'une meurtrière. Peu à peu, Senta le prend dans un engrenage des plus sadique !

Mon avis

Je suis une fan des romans de Ruth Rendell. J'ai donc été déstabilisée lorsqu'au début du roman, je me suis mise à douter... J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. J'ai l'impression que le roman est devenu intéressant à partir de la page 160 (environ). Habituellement, lorsque je n'arrive pas à aimer un livre à la page 50, j'ai tendance à vouloir laisser tomber. Mais comme j'aime bien madame Rendell, j'ai persévéré...

Je n'ai pas été déçue par la suite. Le suspense s'est installée et j'avais envie de découvrir jusqu'ou la folie de Senta allait entraîner Phil. Il y a donc eu des moments où je me disais que ce roman méritait un 5/5, alors qu'à d'autres, j'étais déçue... Donc très difficile à noter !

Les points négatifs : L'action prends beaucoup de temps à s'installer, certains passsages traînent en longueur, je suis restée sur ma faim à la dernière page...

Les points positifs : La façon dont Ruth Rendell décrit ses personnages est unique. Elle nous transporte dans leur folie... Le lecteur se laisse prendre par leurs idées tordues et arrive à comprendre la «folle logique» qui les habite. Le suspense est fort et on a du mal à imaginer la finale.

Ma note

Difficile à noter, mais après réflexion... 3,5/5

_________________
Lecture du moment :
 
Violence à l'origine de Martin Michaud
avatar
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 46
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Mer 21 Jan 2015 - 19:24



Livre de poche - 221 pages - 1977

Suzanne a fort bien résumé ce livre.

Mon avis :

J'ai vu le film de Claude Chabrol et, dans ma lecture, je ne pouvais m'imaginer d'autre visage que celui de Sandrine Bonnaire pour Eunice, Jean-Pierre Cassel pour George Coverdale, etc., ce qui m'a un peu gêné. Certes il est indéniable que ce bouquin est fameux, bien écrit et d'un suspens grandissant au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, j'aurais, quand même préféré ne pas avoir vu le film avant la lecture. Ce qui n'est pas vrai à l'inverse, puisque c'est le cerveau qui imagine.
Bref c'est un livre bien écrit et qui nous donne la solution dès le départ ce qui ajoute du piquant à l'intrigue. J'avais lu Rottweiler de Madame Rendell, j'avais bien aimé aussi, d'une structure plus classique. L'étude des caractères des différents personnages est aboutie, celle de Eunice est exemplaire et, je suppose que ce livre vous prends et vous emporte ou plutôt que l'auteure joue avec son lecteur pour l'amener doucement mais surement à l'horreur et c'est fichtrement bien réussi.
Ce n'est pas un coup de coeur, pas loin, mais un livre que je recommande.

4,5/5

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3620
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Sam 2 Mai 2015 - 18:08

Ruth Rendell est décédé ce samedi 2 mai 2015.
Elle avait 85 ans.

De Profundis

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3620
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Shan_Ze le Dim 27 Nov 2016 - 23:52

Voleurs de Ruth Rendell



Petit livre trouvé dans une boîte à livres d'échange… Je n'avais jamais lu Ruth Rendell très dur de se faire une impression sur une nouvelle d'à peine 80 pages. Il me semble que l'auteur verse plutôt dans le polar mais avec Voleurs c'est psychologique : on a une rencontre entre deux personnes qui ont un mauvais penchant : la première, Polly, n'hésite pas à voler dès qu'elle est contrariée. A peine huit ans quand elle vole la montre de sa tante, d'autres larcins suivront… L'autre, un homme au sale caractère… Mais quand elle rencontre Alex, l'homme de sa vie, elle arrête mensonges et vols. Jusqu'à ce qu'elle rencontre un inconnu qui fait remonter ses vilains défauts…  Voleurs m'a fait penser à C'est pas grave de Sylvie Granotier, nouvelle inédite de Elle aussi. Un petit écart qui donne de grandes conséquences… jusqu'à l'effondrement complet. du coup, ça manque de surprise et la répétition de 3 ou 4 vols alors qu'elle a menti et volé pendant une vingtaine d'années, agace un peu. Je ne m'arrêterai pas à cette nouvelle pour savoir si Ruth Rendell a un style plaisant ou pas, ces deux petits textes Elle (celui de Granotier et celui de Rendell) m'ont laissé un goût amer, je ne sais pas si j'en lirai d'autres…


Note :2/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7781
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  kattylou le Lun 28 Nov 2016 - 21:42

Il ne faut pas t'arrêter à ce livre j'aime bien ses polars en général

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3801
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Shan_Ze le Mar 29 Nov 2016 - 23:25

Lequel me conseillerais-tu ? Smile
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7781
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth RENDELL (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum