Delphine de VIGAN (France)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  anna44 le Sam 17 Mar 2012 - 20:49

Merci pour ces précisions Lacazavent Smile
anna44
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 37
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Réaliste-romantique le Mar 3 Avr 2012 - 17:49

Delphine de Vigan
Rien ne s’oppose à la nuit


Récit de la vie de l’auteur, vie marquée par les drames et la maladie mentale. Le style est simple, sans fioriture, et on est accroché à cause de la trame narrative. J’ai été à la fois dérangé et touché par la vie de la mère.

4,5/5

le réaliste-romantique
Réaliste-romantique
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2195
Age : 43
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  dodie le Ven 13 Avr 2012 - 12:39

Rien ne s'oppose à la nuit

Delphine de Vigan nous offre à travers ce livre un témoignage bouleversant sur sa mère, Lucile qui s'est suicidée pour " mourir vivante" comme elle le précise dans sa dernière lettre.
La jeunesse de Lucile est indissociable de la vie de ses parents, un couple de bobos avant l'âge et de ses nombreux frères et soeurs. Pour cela l'auteur a mené une véritable enquête, récoltant les témoignages, fouillant dans les vieilles photos, les vieux films. A tout instant elle remet en question l'utilité de ce livre (pourtant indispensable pour qu'elle-même tourne une page douloureuse). Elle a peur de heurter ses oncles et tantes en ravivant les vieux souvenirs, les vieilles histoires que tout le monde veut oublier. Et pour cause: même si Delphine de Vigan s'efforce de mettre en avant les instants de bonheur, les jours heureux de cette famille, celle-ci traîne avec elle un long cortège de drames, de souffrance, de secrets.
Dès son jeune âge Lucile semble vivre comme repliée sur elle-même pour échapper à l'agitation de cette nombreuse famille. Arrivée à l'âge adulte et déjà mère de deux filles elle perd complètement pied et sombre dans une maladie psychiatrique terrible. Dorénavant Delphine ne pourra plus compter sur sa mère qui alternera des phases de délire, des périodes d'internement, des phases de stabilisation pendant lesquelles elle se battra pour réapprendre un métier.
J'ai trouvé que Lucile était une femme admirable, même si elle n'a pas tenu son rôle de mère comme il se devrait. Elle s'est battue toute sa vie contre une maladie qui l'a énormément fait souffrir psychologiquement.
A la fin de sa vie elle semble stabilisée, elle semble revivre, elle exerce même un métier qui lui permet de venir en aide aux autres et si on ne connaissait pas déjà la fin on se dirait: c'est formidable elle s'en est sortie.....Seulement le sort en a décidé autrement: elle doit de nouveau se battre contre un cancer cette fois-ci. Ce sera le combat de trop pour elle.
Quel livre émouvant, quel témoignage de courage et d'amour nous a livré Delphine de Vigan dans ce récit où se mêlent tendresse et pudeur.
Un énorme coup de coeur coeur 5/5
dodie
dodie

Nombre de messages : 4935
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Shan_Ze le Mer 23 Mai 2012 - 21:07

Les heures souterraines de Delphine de Vigan
(Audiolib)




Mathilde est mère de 3 enfants, sa vie bascule quand son patron commence à la harceler parce qu'elle a eu le malheur de le contredire. C'est la descente aux enfers, elle est mise à l'écart, elle dépérit, elle déprime...
Thibault est médecin, il se déplace chez ses patients pour les soigner. Il vient de se séparer avec son amie qui ne l'aime pas mais cette rupture est difficile pour lui.

Mathilde est coincée dans sa situation, elle jongle entre son boulot où elle est harcelée, qui la fatigue moralement et ses enfants parfois si adultes. Entre ça, elle reste coincée des heures dans les transports, endroit sombre mais parfois éclairé d'espoir... Les heures souterraines de Thibault sont plutôt dans sa voiture où il est coincé à chaque fois qu'il se déplace chez un patient. C'est un roman sombre, qui parle de solitude, on s'imagine la rencontre entre deux vies mais c'est plutôt la routine quotidienne que Delphine de Vigan montre, même si celles-ci sont sinistres. De Vigan parvient à donner l'impression de l'habitude lassante en répétant souvent les faits de journée. On est pris par le tourbillon de leur vie mais heureusement, pas trop longtemps, on n'a pas de rayon de soleil dans ce court roman.

Note : 4/5
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7973
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Elfe le Sam 11 Aoû 2012 - 12:42

Rien ne s'oppose à la nuit

Voilà un roman qui m'a beaucoup ému. Après le décès de sa mère,
Delphine de Vigan décide d'écrire sur celle-ci. A travers les
témoignages des membres de sa famille, l'auteur découvre l'histoire de
Lucile, sa mère qui a grandit au coeur d'une grande fratrie et a dû
faire face à beaucoup de disparition très jeune. Mystérieuse et
dépressive, Lucile s'est petit à petit éloignée des siens...

C'est un témoignage bouleversant de l'auteur qui m'a beaucoup touché.
Les liens familiaux bien que parfois très fort peuvent cacher des
failles douloureuses qui restent à vie.



Ma note: 5/5
Elfe
Elfe

Nombre de messages : 1865
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  petitepom le Jeu 16 Aoû 2012 - 14:53

Rien ne s'oppose à la nuit

Je ne suis pas allée au bout de ce livre, pourtant j'ai adoré la 1° partie, mais la seconde traine en longueur, on nous répète toujours la même chose.

La première partie nous raconte la vie de Liane, la grand mère, une femme des années 50, moderne, plusieurs grossesses successives ne semble pas la faire veillir, au contraire elle reste dynamique malgré les douleurs que cette famille va connaitre.

Le seconde partie nous relate la vie de Lucille, la fille ainée, qui va sombrer dans la folie, les deuils et les malheurs vont continuer de pleuvoir, la narratrice ( l'auteur) nous fait part de sa vie avec une mère instable.

Cette seconde partie est moins prenant, trop biographique et répétitif, je suis allée au bout mais je n'ai plus envie d'aller au dela et de lire la 3°, j'ai peut être tord mais j'assume ; j'ai l'impression que j'en apprendrais pas plus. Même quand un secret nous est révélé, on reste dans le doute, d'où ce sentiment de ne pas avancer.
petitepom
petitepom

Nombre de messages : 266
Age : 53
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  odilette84 le Ven 17 Aoû 2012 - 7:08

il est ds la PAL, je vais le faire remonter ...
bien que le sujet en soit pas des plus rose, vos commentaires m'ont motivée pour le lire !!

_________________
résister c'est exister

odilette84
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 54
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Lyreek le Dim 17 Mar 2013 - 14:37



Janvier 2008. La mère de Delphine de Vigan, Lucile, se suicide. Bouleversée, la jeune femme décidé d'écrire. Ecrire sur la vie de sa mère, pour surmonter la douleur et mieux comprendre cette femme qui a lutté toute sa vie contre une maladie mentale qui lui a valu plusieurs séjours à l’hôpital psychiatrique.

Que dire sur ce livre ? Difficile de trouver les mots pour parler de cette histoire si touchante. Pourtant, Delphine de Vigan, elle, a su trouver les mots justes pour raconter l'histoire de sa mère et lui rendre hommage.
La première partie, consacrée à l'enfance de Lucile, nous dépeint une famille presque idéale, une famille nombreuse avec une mère aimante et un père attentif. Mais bien sur, cette famille a eu sa part de drames et de secrets, et chaque membre de la famille s'en trouvera marqué.
C'est à l'age adulte que la maladie de Lucile va révéler toute sa gravité et compromettre son rôle de mère, à tel point qu'on tremble pour l'avenir de ses filles.
Tout cela, Delphine de Vigan l'évoque avec beaucoup de pudeur et surtout une grande tendresse vis-à-vis de sa mère et c'est surtout ça qui m'a touchée. Sans doute le plus bel hommage qu'il m'ait été donné de lire...

4.5/5

_________________
Lecture en cours : Sentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
Lyreek
Lyreek

Nombre de messages : 2468
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Mousseline le Dim 17 Mar 2013 - 16:56

Il me tente énormément ce livre... éventuellement peut-être. La mère d'une de mes amies, francaise aussi, s'est suicidée l'année dernière....... Shocked

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Isaby le Ven 19 Avr 2013 - 22:49

Rien ne s'oppose à la nuit
4/5

J'ai passé un bon moment de lecture avec ce livre que j'ai bien aimé sans toutefois être un coup de cœur. Delphine de Vigan raconte l'histoire de sa mère et toutes les circonstances qui ont fait qu,un jour elle s'est suicidée. D'autre part, l'auteure nous livre ses propres interrogations fasse au processus d'écriture de cet ouvrage. Certains passage sont très forts d'autres, répétitifs et sans grand intérêt. Ce livre aurait pu faire 100 pages de moins.

Le roman est parfois si intimiste qu'on s'y sent presque de trop. Comme si le livre n'avait pas été écrit dans le but d'être publié... Étrange sentiment pour un lecteur...

_________________
sunny
Isaby
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 44
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

No et Moi

Message  nauticus45 le Ven 18 Avr 2014 - 15:00




  • Poche: 256 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (11 mars 2009)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 225312480X
  • ISBN-13: 978-2253124801


Résumé:

Lou Bertignac a treize ans et est seconde, enfant précoce elle s'est habituée à vivre en décalé par rapport aux autres enfants de son âge. D'ailleurs cela ne l'empêche pas d'avoir des sentiments pour Lucas, l'élève le plus vieux de sa classe puisqu'il triple sa seconde. Lou vit dans sa bulle, s'occupant l'esprit en faisant des comparatifs entre les plats surgelés ou en faisant des expériences et des constructions insolites. Un jour où elle observe les passants dans une gare elle fait la connaissance de No, une jeune SDF de 18 ans. Avec son coté rebelle mais gentil, No perce la bulle de Lou et lui fait découvrir la réalité de la vie...

Commentaire:

Les personnages de Lou, No et Lucas m'ont beaucoup plu. Chacun d'eux est un peu atypique et comme tout adolescent ou jeune adulte, ils découvrent la dureté de la vie et des autres, leurs proches compris. Lou et Lucas veulent se battre pour sauver No de la rue mais ils découvrent combien ce combat peut-être difficile et ingrat. Toute cette histoire vue avec les yeux de Lou et très touchante, c'est un subtil mélange de naïveté et du maturité, un mélange que nous avons tous ressenti parfois avec plaisir, parfois avec douleur, et que l'on retrouve ici avec beaucoup de plaisir.

5/5  coeur
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Shan_Ze le Mar 23 Déc 2014 - 0:15

No et moi de Delphine de Vigan

Lou Bertignac a quatorze ans, elle rencontre No, une jeune sans-abri un poil farouche. Petit à petit, elles s’apprivoisent et Lou Bertignac décide de l’aider à sa façon… Mais ça n’est pas évidemment d’aider quelqu’un qui n’a jamais eu de véritable chez-elle.
Un livre très émouvant sur la condition des sans-abris mais aussi sur l’amour et l’entraide… J’ai été très touchée par l’histoire même la relation entre Lou et No n’évolue plus beaucoup à partir d’un certain moment. C’est une réalité qui arrive à beaucoup de personnes, que raconte Delphine de Vigan avec cette jeune adolescente précoce. Les sans-abris sont partout autour de nous et il est difficile de s’imaginer leur vie de tous les jours…
Les relations se nouent assez rapidement dans ce petit roman mais quoi de mieux pour défaire les solitudes de chacun, Lou, No et Lucas, et faire une équipe solide qui s’entraide. Une belle découverte ! vraiment différent des Heures souterraines de la même auteur et pourtant, ce même thème de la solitude. Une auteur que je relirai, j’ai déjà noté Rien ne s’oppose à la nuit. 

Note : 4/5
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7973
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  lalyre le Dim 30 Aoû 2015 - 9:20

D’après une histoire vraie        
 Delphine de Vigan   
 JC Lattès 28 août 2015
  478 pages          
Quatrième couverture
 « Tu sais parfois, je me demande s'il n y a pas quelqu'un qui prend possession de toi. »

Ma petite chronique
Delphine de Vigan nous raconte comment L. est entrée dans sa vie, elle nous décrit dans quelle contexte cela fut permis à L. pénétrer dans la sa sphère privée et, avec patience d’en prendre possession. Oui elle est entrée dans sa vie, lentement, insidieusement et l’on se sent entrainé dans le doute et le faux-semblant et dans le piège de la séduction tout comme l’auteure car elle se laisse très vite séduire  par L. qui a les mêmes références sur l’art de l’écriture et s’imagine que Delphine doit écrire un grand texte qui ne soit pas fictionnel, d’après L. le lecteur ne s’intéresse plus à la fiction, ce qu’il lui c’est du Vrai…Cela au moment ou Delphine peine à se remettre à l’écriture après son dernier roman qui a provoqué beaucoup de réactions positives mais aussi négatives , ayant même reçu des lettres anonymes insultantes, ces lettres viendraient-elles d’un membre de sa famille, choqué par le dernier roman paru ?

Ce que nous dit Delphine dans la présentation de son livre.
Je sais aujourd’hui que différentes rumeurs ont circulé dans mon entourage, dans les milieux littéraires et sur les réseaux sociaux. Je sais qu’il a été dit que je n’écrirais plus, que j’étais parvenue au bout de quelque chose, que les feux de paille, ou de papier, toujours, finissent par s’éteindre…La vérité est qu’au moment ou jje m’apprêtais à commencer le livre pour lequel j’avais pris un certain nombre de notes et collecté une abondante documentation, j’ai rencontré L….Aujourd’hui je sais que L est la seule et unique raison de mon impuissance. Et que les années ou nous avons été liées ont failli  me faire taire à jamais….

Mon avis
Un roman avec des thèmes très forts, que ce soient  doutes, séduction, apparences trompeuses, amitié, usurpation d’identité, relation malsaine, angoisse, trahison et dépression, tout est là pour tenir le lecteur en haleine. Cependant je pense que ce roman est très bien écrit, j’ai essayé de démêler le réel de la fiction mais j’ai tout de même l’impression qu’il y a beaucoup de réalisme, donc ce serait une autobiographie avec de la fiction, c’est ce que j’ai vraiment apprécié…4,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  dodie le Dim 6 Sep 2015 - 10:14

D'après une histoire vraie


Dans ce roman Delphine de Vigan nous fait vivre de l'intérieur ce que peut ressentir un écrivain entre deux livres.
Tout commence par un récit auquel on ne peut que croire: son dernier livre, qui racontait la maladie de sa mère, a beaucoup touché les lecteurs et a été un grand succès mais a été très douloureux à écrire pour l'auteur.
Ce nécessaire retour à l'écriture est difficile pour elle d'autant plus que sa vie personnelle arrive à un tournant: ses deux enfants bacheliers vont quitter le nid familial et son compagnon (François Buesnel) s'absente régulièrement à l'étranger pour des périodes assez longues.
C'est à ce moment charnière de sa vie qu'elle rencontre L. lors d'une soirée, une femme sensiblement de son âge, elle aussi dans le domaine de l'écriture et qui la subjugue dès les premiers instants. Elle est belle, élégante, sûre d'elle: tout ce que Delphine aurait aimé être.
Rapidement une franche amitié se noue entre les deux femmes. Alors que Delphine, tout en le cachant à ses proches, a de plus en plus de mal à se plonger dans l'écriture, arrivant même à ne plus pouvoir tenir un stylo, devient plus vulnérable, L. prend une place de plus en plus importante la conseillant sur le roman qu'elle devrait écrire.
Insidieusement L. prend possession de la vie et des pensées de l'auteur qui se laisse manipuler.

Je ne m'étendrai pas plus pour ne pas dévoiler l'intrigue mais sachez que cette histoire m'a littéralement happée dès les premières pages.
A chaque instant le lecteur essaie de démêler le vrai du faux, ce qui relève de la fiction ou de la réalité.
L'auteur elle-même se pose la question: la littérature peut-elle être complètement de fiction  à l'heure où la téléréalités connaît le succès que l'on sait et où le public demande toujours plus de "vécu" dans les romans. Mais même dans les livres qui se veulent autobiographiques, la vérité absolue existe-t-elle?

Un très bon roman selon moi. Un coup de coeur de la rentrée !!!!!
5/5
dodie
dodie

Nombre de messages : 4935
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Chantal le Dim 6 Sep 2015 - 14:36

Noté pour moi ! Vu mon ressenti à la lecture du livre précédent, celui-ci ne peut que me plaire...Smile
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2422
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Lulu le Mer 27 Jan 2016 - 12:46

D'après une histoire vraie Delphine de Vigan
JC Lattès; 479 pages

Suite au succès de son précedent roman Rien ne s'oppose à la nuit l'auteure peine à retrouver l'inspiration pour un nouveau sujet et fait la rencontre lors d'une soirée de la mystérieuse L. Petit à petit son quotidien va basculer sous l'emprise de cette nouvelle "amie". Leur relation devient exclusive et Delphine ne peut se passer de L jusqu'à se faire représenter par elle. Le rythme du livre va crescendo et la lente descente aux enfer de Delphine commence. 

J'ai tout aimé dans ce livre: la construction du roman, son suspense, le thème fiction-réalité même les citations de Misery de S.King. Delphine de Vigan s'appuie sur des éléments de sa vie qui semblent bien réels au lecteur ( ses enfants , son compagnon F.Busnel) pour nous raconter une histoire où il est bien difficile de démêler le vrai du faux. L a t-elle vraiment existée? La question reste en suspens?  Ce roman se lit un peu comme un thriller. On découvre le quotidien d'un écrivain par la lorgnette. Petite recommandation mieux avoir lu Rien ne s'oppose à la nuit car elle y fait fréquemment référence et surtout car c'est un très bon livre. 

Ma note:5/5  coeur
Lulu
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 37
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  kattylou le Mer 27 Jan 2016 - 20:00

J'ai bien l'intention de lire celui ci !
kattylou
kattylou

Nombre de messages : 4009
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  kattylou le Lun 21 Mar 2016 - 12:09

Delphine de Vigan- D'après une histoire vraie 

Après une longue séance de signature lors d’un salon du livre Delphine de Vigan avec son éditrice reste quelques minutes sur le stand quand une femme lui demande un ultime autographe Elle refuse
Ceci est le départ du roman.Plus tard sur le chemin du retour elle  est prise de remords car ce n’est pas sa façon d’agir elle aime être le contact du public.Peut être est ce du à ce syndrome de la page blanche car depuis le succes de son dernier roman elle n’arrive plus à écrire. Ce soir là au lieu de retrouver son compagnon à la campagne elle accepte une invitation à une soirée .C’est.là qu’elle rencontre L
Très vite elle est charmée par cette femme belle élégante sachant toujours quoi dire et à quel moment. Et L va s’insinuer dans sa vie et devenir indispensable .
Quel livre j'ai été conquise dès les premières pages !.. J’ai voulu tout de suite vous donner mon avis pour ne rien perdre des impressions ressenties!

. Dans ce roman l’auteur se dévoile elle nous raconte son histoire d’écrivain sa difficulté à écrire  mais aussi sa vie de femme ses joies , ses craintes ses enfants , son Compagnon Francois Busnel. Elle crée une telle intimité avec le lecteur qu’on a l’impression qu’elle est devenue notre copine et je l'aurais sans problème abordée dans la rue ce qui n’est pas dans mes habitudes. Mais surtout ce roman est  un thriller psychologique car on sait dès le début que cette belle amitié est dangereuse très dangereuse ce qui amène de lecteur à se poser la question … Mais où est la vérité et où commence la fiction ? 
5/5 coeur coeur
kattylou
kattylou

Nombre de messages : 4009
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Elfe le Ven 6 Mai 2016 - 20:22

D'après une histoire vraie


L'auteur se met en scène à une époque où elle traversait une période difficile. Après le succès inattendu de son dernier roman, l'angoisse la rattrape. Et petit à petit, elle se trouve dans l'incapacité d'écrire le moindre mot. Cette période coïncide avec l'apparition dans sa vie de L., dont on ne connaîtra jamais le prénom. L. semble être l'amie idéale, attentionnée, serviable, à l'écoute et toujours présente au bon moment. Mais au fur et à mesure que la relation s'installe entre cette mystérieuse L. et notre narratrice, celle-ci semble perdue, et en dehors de sa propre vie...

 Ce roman est le récit d'une relation ambiguë et vampirique. Mais c'est également un roman sur le rapport à l'écrit et au roman.
Un roman doit-il raconter la réalité pour être passionnant? Que sont les personnages pour l'auteur? Encore une fois,
Delphine de Vigan, de par son écriture captivante, et son intrigue passionnante a su me séduire. Un roman que j'ai dévoré.

5/5 coeur
Elfe
Elfe

Nombre de messages : 1865
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  petitemartine le Ven 6 Mai 2016 - 20:29

Encore un avis positif pour ce roman... Je pense que je l'achèterai dès qu'il sera en poche !
petitemartine
petitemartine

Nombre de messages : 2701
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Réaliste-romantique le Sam 3 Sep 2016 - 23:08

D'après une histoire vraie
452 p.

Après le succès inattendu de son roman précédent, Delphine de Vigan bloque face à l’écriture. Elle se fatigue des questions des lecteurs à savoir si tout est « vrai » dans son récit familial. Lors d’une soirée, elle rencontre L. avec qui le courant passe immédiatement. L. connaît beaucoup la narratrice, devient son amie et devient rapidement indispensable. L. est nègre d’écriture et signera des courriels et même de courts textes pour de Vigan. Elle cherche à la pousser à revenir au « vrai » et laisser tomber la fiction pour de bon. Delphine ne parvient toutefois plus du tout à écrire, d’autant plus qu’elle est perturbée par des lettres anonymes. L’emprise de L. est de plus en plus forte
 
Un roman captivant sur une emprise complète; je dirais un croisement entre le film Jeune femme cherche colocataire et Misery. En même temps, le livre offre une bonne réflexion sur le « vrai » dans la littérature actuelle, une mise en abyme avec ce livre dans le personnage porte le nom de l’auteure et partage beaucoup avec elle. Ceci est bien mené au point où moi, qui ne se préoccupe généralement pas de savoir si les histoires vraies le sont vraiment, je crois que l’auteure a toujours le droit de broder, même dans un livre « autobiographique », j’avais la tentation d’aller voir sur Internet si certains éléments s’étaient produits, car le récit est surprenant mais en même temps très crédible. La fin est ouverte, comme un bon roman fantastique, le lecteur peut choisir plus d’une explication.
   
4,5/5

Réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : Lady Oracle (Margaret Atwood) Budapest (Chico Buarque)
En attente :   
Commentaire en attente : Retour à Lisbonne (Patrice Jean)
Réaliste-romantique
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2195
Age : 43
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  dodie le Jeu 18 Jan 2018 - 17:44

Les loyautés


Dans ce roman choral, Delphine de Vigan fait intervenir quatre narrateurs, deux enfants et deux adultes. Les enfants, ce sont Théo et Mathis, deux amis de collège âgés de douze ans. Théo est un enfant de parents divorcés dont la garde alternée est insupportable à vivre pour lui: ses parents se haïssent mutuellement. Il essaie d'échapper à ce mal-être en suivant une voie qui ne peut que le mettre en danger. Son ami Mathis n'a pas les mêmes préoccupations mais, par amitié, va le suivre sur la mauvaise pente.
Les adultes sont Hélène, professeur des deux jeunes garçons, qui ayant eu elle-même une enfance brisée va très vite ressentir le malaise de Théo et essayer de lui venir en aide. Enfin, Cécile, la mère de Mathis va découvrir quelque chose qui va venir bousculer sa vie en apparence stable et bien rangée.

Ce roman est poignant du début à la fin et Delphine de Vigan, fidèle à son style, nous plonge dans cette histoire avec une écriture tout en délicatesse.

Les loyautés ce sont les promesses que l'on se fait à soi-même et qui sont parfois dures à tenir, c'est l'amitié indéfectible plus forte que la raison, c'est aussi parfois savoir dire "assez" et  partir pour mettre fin à une situation intenable.....

Un très beau roman 
5/5
dodie
dodie

Nombre de messages : 4935
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Awara le Sam 20 Jan 2018 - 15:54

J'ai vraiment très envie de le lire! Merci, Dodie.
Awara
Awara

Nombre de messages : 4521
Age : 74
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  noemiejardine le Lun 29 Jan 2018 - 9:20

Très beau roman
Le post de Dodie vous dit tout ce qu’il faut savoir...
Ai toutefois trouvé la fin assez abrupte....
Est il possible qu’un Kindle ne vous soit téléchargé qu’en partie???
Mais non, ai vérifié, cela s’arrete Bien la
Et me prouve une fois de plus que terminer un récit est vraiment difficile!


4.5/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Chantal le Mar 15 Mai 2018 - 16:21

LES LOYAUTÉS :
JC Lattès - 206 pages.


Je vous livre la première page dont le roman en sera "l'illustration" :


Les loyautés.
Ce sont des liens invisibles qui nous attachent aux autres - aux morts comme aux vivants -, ce sont des promesses que nous avons murmurées et dont nous ignorons l'écho, des fidèlités silencieuses, ce sont des contrats passés le plus souvent avec nous- mêmes, des mots d'ordre admis sans les avoir entendus, des dettes que nous abritons dans les replis de nos mémoires.
Ce sont les lois de l'enfance qui sommeillent à l'intérieur de nos corps, les valeurs au nom desquelles nous nous tenons droits les fondements qui nous permettent de résister, les principes illisibles qui nous rongent et nous enferment. Nos ailes et nos carcans.
Ce sont les tremplins sur lesquels nos forces se déploient et les tranchées dans lesquelles nous enterrerons nos rêves.


Là tout est dit. Ces loyautés régissent la vie de Théo, de Mathis, d'Hélène et de Cécile. Jusqu'où peut on aller pour respecter ces loyautés? Quand faut-il passer outre? Pour sauver une vie?


Toujours cette écriture claire, limpide, pleine de sensibilité et de profondeur que j'aime tellement. 


5/5
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2422
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de VIGAN (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum