Régine DESFORGES (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Régine DESFORGES (France)

Message  Mousseline le Sam 22 Nov 2008 - 15:56

From: Roxie (Original Message) Sent: 11/20/2002 7:22 PM

L'orage

Oufff ... quelle nulité ... il y a longtemps que j'ai pas lu un livre aussi mauvais ... En plus, c'est terriblement vulgaire et terriblement obscenes ... a la limite du supportable et encore ...

Je peux pas croire qu'on a publié ca ... qui peut trouver un intéret dans ce genre de livre ?! ... ca pas d'allure ...

Un gros 0/5




De : Muriel13B Envoyé : 2005-03-29 11:14

La bicyclette bleue, Tome 1 de Regine Deforges

Léa, native de la région bordelaise, a 17 ans en 1939 quand la guerre est déclaré.
A travers ses amours, ses désirs, sa famille, sa vie, elle nous fait vivre la guerre de l'intérieur.
J'ai été très touché par les scènes d'exode très réalistes, très précises, avec des détails qui font qu'on ne peut qu'imaginer. Les gens fuyant à pieds sur les routes sous les bombes et les tirs de mitrailleuse des avions. Et dire que mes parents ont vécu à cette époque...
Un livre qui m'a ému, premier d'une longue série dont j'ai déjà entamé le deuxième tome.

Mon avis : 4/5




De : Muriel13B Envoyé : 2005-04-01 10:29

101, avenue Henri-Martin (1942-1944)
Ed. de Poche 380 pages

Dans ce deuxième opus de "La bicyclette bleue", on retrouve Léa, qui choisit farouchement la Résistance. Parmi ses proches et ses amis, certains ont choisi ce camp, d'autres celui de la collaboration. Difficile de savoir à qui faire confiance. Dans ce climat lourd de secrets, Léa, peu à peu, mûrit et devient femme.
Elle doit apprendre à vivre avec les privations et la menace de la Gestapo, toujours omniprésente. Heureusement, Léa a du cran et du courage...
Un 2ème tome qui m'a autant enthousiasmé que le premier.

Mon avis : 4.5/5




De : Muriel13B Envoyé : 2005-04-23 14:23

Le diable en rit encore de Regine Deforges

3ème tome de la Bicyclette Bleue où nous retrouvons Léa, engagée plus que jamais dans cette guerre qui se termine enfin. Travaillant à la Croix-Rouge, Léa va découvrir l'horreur des camps de concentration et assister aux procès de Nuremberg.
Un livre très captivant où j'ai encore appris beaucoup de choses sur l'histoire. Malgré le débarquement et la libération de Paris, la guerre a encore duré pratiquement une année.

Mon avis : 4.5/5




De : Muriel13B Envoyé : 2005-04-23 14:29

Noir Tango de Regine Deforges

Ecoeuré par les souffrances subies par son amie Sarah au camp de Ravensbrück, Léa décide de la suivre dans son projet de vengeance et se retrouve en Argentine à la poursuite des nazis réfugiés dans ce pays.
4ème tome de La Bicyclette Bleue, ce livre se lit aussi bien que les trois premiers. On découvre l'Argentine de Peron que je ne connaissais pas.

Mon avis : 4.5/5




De : Muriel13B Envoyé : 2005-04-23 14:34

Rue de la Soie de Regine Deforges

Rentrée d'Argentine, Léa épouse enfin l'homme de sa vie, François Tavernier. Devenue mère, elle laisse son enfant en France pour partir à la recherche de son mari, envoyé officieux du gouvernement français en Indochine afin de négocier un dernier espoir de paix.
Encore une partie de l'Histoire que je ne maitrise pas (je ne savais même pas que l'Indochine était le Vietnam...j'ai honte!!!) :-)
J'ai donc encore appris beaucoup de choses sur cette ex-colonie française. Par contre, j'ai trouvé certains passages un peu trop longs à cause des explications politiques(j'aime pas ça la politique...!).
Un bon roman quand même.

Mon avis : 4/5




De : Muriel13B Envoyé : 2005-08-03 02:34

Sous le ciel de Novgorod de Régine Deforges
Le Livre de Poche 380 pages
Roman historique Xième siècle

4ème de couverture :
Il était une fois une princesse russe nommée Anne ; elle épousa un roi de France, Henri. C’était il y a fort longtemps : en 1051…

Mon avis :
Un très beau roman qui raconte l’arrivée en France de Anne, fille du Prince de Kiev, destinée à épouser Henri, petit-fils de Hugues Capet, puis sa vie quotidienne pleine de complots et autres rebondissements exaltants. Mariée à un homme qui lui préfère la compagnie des garçons, Anne demeurera malgré tout une épouse toujours fidèle tout en gardant son caractère entier de princesse slave habituée à la liberté des grands espaces.
J’ai aimé la description de cette époque historique inconnue pour moi, l’écriture est simple et agréable et fait bien ressortir l’atmosphère de l’époque. Il est aussi intéressant que voir que Regine Deforges se défends dans plusieurs registres.

4/5




De : symphonium Envoyé : 2006-11-22 22:28

La bicyclette bleue

Août 1939. La vie commence pour la désinvolte Léa Delmas. À 18 ans, elle ne vit que d'amour et d'eau fraîche. Et elle est bien servie côté amour par ses admirateurs dont elle s'abreuve des promesses. Tout autour d'elle crie l'insouciance de la jeunesse. À l'aube de la 2e guerre mondiale, son destin bascule. Elle doit alors choisir dans quel camp s'aligner: celui des victimes qui subissent les injustices de la guerre ou celui des survivants qui risquent tout pour survivre dans cette jungle.

Ce roman m'a captivé du début à la fin. Au début le personnage de Léa m'a énervé avec ses milliards de prétendants. Qu'à cela ne tienne, j'ai pu apprécier les autres protagonistes dont Camille, une jeune fille qui deviendra l'amie de Léa par la force des choses. Chaque personnage est si bien décrit qu'on se sent immédiatement comme si on faisait partie des amis intimes.

Certains ont repproché à l'auteur d'avoir une filiation trop directe avec Autant en emporte le vent. Moi j'ai vu une ressemblance avec la saga Ces enfants d'ailleurs d'Arlette Cousture. Toutefois, la ressemblance se trouve seulement dans les grandes lignes. J'ai trouvé le livre de R.Desforges plus abouti, plus prenant. Bref, un bon moment de lecture.
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

La Bicyclette bleue

Message  Réaliste-romantique le Jeu 22 Jan 2009 - 0:49

Régine Desforges
La Bicyclette bleue


Léa est une jeune fille sulfureuse qui en 1939 préfère se préoccuper de l’amour que de la guerre qui se prépare. Ses sentiments la pousse vers Laurent, bien qu’il doive en marier une autre, ceci ne fait qu’attiser son désir. Elle va découvrir Paris, être emportée par le tourbillon de la débâcle et devra affirmer sa vraie personnalité : forte et courageuse. De retour à Bordeaux, elle prend une part active dans la Résistance, mais la question de l’amour la hante toujours.

Excellent livre pour faire découvrir cette portion de l’histoire de manière subtile, il m’a dérangé pour plusieurs raisons. D’abord, l’héroïne se veut une affirmation de la force de femmes qui mènent les hommes. On sent une affirmation féministe des années 80 qui date un peu aujourd’hui. Ensuite, c’est un roman initiatique : Léa découvre sa sexualité dans les bras d’un homme âgé, baroudeur et sûr de lui. Stéréotypé, mais aussi un peu redondant avec les trop nombreux « elle sentit son sexe dressé contre son ventre ». Enfin, la portion romantique occupe un espace très important dans le livre, éclipsant parfois l’Histoire. Toutefois, certains pourraient qualifier ceci de qualité…

En bref, avoir lu ce livre adolescent, j’aurais dévoré la série. Aujourd’hui, je suis un vieux grincheux blasé qui en a déjà lu beaucoup sur cette période.

3,5/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1929
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Regine Deforges

Message  Garanemsa le Mar 1 Sep 2009 - 11:14

SOUS LE CIEL DE NOVGOROD
Régine Deforges
5/5 + coup de cœur
Ce livre retrace de façon peut-être un peu romancée la vie d’Anne de Kiev qui devient l’épouse du roi de France Henri Ier .
Une fabuleuse épopée où se côtoient tous les grands de l’époque (1010 environ etc…)Des batailles sanglantes et cruelles que ce livrent tous les ducs, comtes etc…
Elle régna de 1051 jusqu’à sa mort ; elle fut admirée et désirée par beaucoup d’hommes, mais ne connut pas de joie avec son mari qui préférait les troubadours et jeunes hommes.
On y voit aussi les complots, les intrigues que se soit pour le pouvoir, l’argent ou l’amour.
Elle, Anne se complait à jouer et chanter des airs de son pays natal.
Une très grande épopée que nous raconte l’auteur au cœur du sanglant Moyen-âge.
Je l’ai commencé hier, ai lu bien tard et fini ce matin. J’ai été emportée et transportée dans cette époque comme par magie.
Lorsqu’un livre m’apporte ce genre de sensation, il est normal qu’il devienne un coup de cœur. Pour rien au monde je n’aurais suspendu la lecture de ce livre. Tant le texte est vivant, rebondissant et mener à vive allure.
avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 71
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Regine DEFORGES

Message  Garanemsa le Jeu 11 Fév 2010 - 14:38

SUR LES BORDS DE LA GARTEMPE
Regine Deforges

Auteur très connu avec La bicyclette bleue et plein d’autres aussi ainsi que le prix Fémina aussi
Ce livre comporte trois parties :
Blanche et Lucie
Le cahier volé
Les enfants de blanche

Dans Blanche et Lucie, on vit les joies et peines d’une petite fille confiée à ses deux grands-mères très différentes l’une de l’autre. Un monde à la campagne avec la ferme, les animaux de la ferme, les vendanges, etc…
La première communion, les bonnes sœurs maîtresses, les vêtements du dimanche.
La découverte de la sexualité, de la lecture, etc…

Dans le Cahier Volé : certes, elle a écrit tout cela cette petite fille. Cela se passe dans les années 50 à des années lumière d’aujourd’hui bien entendu.
Comment aurait-elle pu savoir qu’un garçon jaloux lui volerait son cher cahier. Ce cahier tombe dans les mains de la religieuse, renvoi etc…

La troisième partie : est une suite logique, une analyse.
Ce livre et volumineux, intéressant pour moi en tout cas, car par beaucoup de point je m’y retrouvais.
Cette vie à la campagne, cette manière de voir la vie des adultes, que je croyais il me semble ; les religieuses à l’école, plein de choses que si je les raconte à ma petite fille, elle écarquille les yeux et se demande si je ne raconte pas un film avec des aliens.

C’est pour cette raison que j’ai beaucoup aimé, que je vais le conserver et cocher pour en faire un texte pour mes petits enfants avec les choses que j’ai aussi vécues, pour tenter de leur faire comprendre …..

Un bon 4.5/5

[
avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 71
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La bicyclette bleue

Message  Ondine le Dim 3 Aoû 2014 - 18:08

J'ai lu -ou plutôt j'ai dévoré- les 4 premiers tomes de la série (La bicyclette bleue, 101 avenue Henri Martin, Le diable en rit encore et Noir Tango) mais je me demande si je vais continuer: j'ai peur d'être déçue et de tomber dans des histoires rocambolesques invraisemblables. Je préfèrerais m'imaginer François et Léa enfin assagis à Montillac même si le mystérieux passé de François semble être éclairci avec les tomes suivants.... 

Est-ce que la suite vaut vraiment le coup?

Je partage l'avis de Réaliste-Romantique sur le fait que ces romans mêlent très bien l'Histoire tout court, l'histoire d'amour et l’initiation à la sexualité même s'ils n'échappent pas au cliché de la jeune femme innocente (au caractère particulièrement capricieux et indépendant) et du beau mâle sûr de lui (quand bien même cela est un peu nuancé par la suite semble-t-il). C'est parfois assez agaçant d'autant que l'auteure n'est pas bien originale dans son écriture, cela peut être rédhibitoire...
Toutefois, l'histoire est très prenante et on passe un bon moment de lecture ce qui fait vite oublier les passages où on a levé les yeux au ciel!

Note: 4/5

Ondine

Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 02/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régine DESFORGES (France)

Message  cookie610 le Sam 27 Juin 2015 - 12:56

La bicyclette bleue 


Note : 3/5


Résumé : 1939, dans la campagne bordelaise, Léa, 17 ans est une jeune fille, plus tout à fait une gamine, mais pas encore une femme non plus. Capricieuse et orgueilleuse, ayant grandis dans le domaine viticole de son père, elle est folle de Laurent, son voisin, bien que celui-ci soit fiancé à sa cousine. Quand la guerre éclate, Laurent parti au front, elle se retrouve à Paris et est obligée de veiller sur sa femme, enceinte, à sa demande. 


Critique : le résumé ne vous fait penser à rien ? Pour moi, il s'agit d'un plagiat à peine dissimuler du très grand Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell (mais je ne suis pas objective quand je parle de ce livre que j'adore). Les deux premiers tiers du roman, c'est quasi copié-collé. Changez coton par vin, Atlanta par Bordeaux, Sécession par Seconde guerre mondiale et Scarlett par Léa mais sinon, la trame est exactement la même. Mais malgré tout, (ou peut-être par ce que l'histoire sur laquelle ce livre se base est géniale !), on se prend rapidement dans l'histoire où se mêle l'Histoire avec un grand H. C'est très intéressant, et puis il faut reconnaître que sur la fin, on s'éloigne un peu de Autant..., Léa suit sa propre histoire. Les pages défilent très vite et on arrive à la fin rapidement. Mais il s'agit d'une série de plusieurs tomes (le cycle originel se compose de trois romans). Je lirais bien la suite étonnamment (alors que quand j'ai lu les premières pages, j'avais envie de m'arrêter sur le champ, pour ne pas participer plus à ce véritable affront fait à Mme Mitchell). Je dois avouer que j'ai envie de savoir ce qu'il va arriver aux personnages, auxquels on s'attache même si Léa en particulier est méga énervante. A suivre donc peut-être.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4691
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régine DESFORGES (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum