Jean-Bernard POUY (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Bernard POUY (France)

Message  Louvaluna le Ven 21 Nov 2008 - 18:38

De : gallomaniac (Message d'origine) Envoyé : 18/12/2006 18:27

Larchmütz 5632, polar de Jean-Bernard POUY 2/5
Gallimard 1999, Folio policier 2001, 216 pg.

En Bretagne, pas loin de Lorient au centre de la Montagne Noire, une vache Bretonne de race anglo-normande, bêtement télépathe, mais restée bêtement meuglante, nous livre les pensées des fermiers Benno et Adrien. Ces deux-la, ado's d'une cinquantaine d'années, mis au repos il y a quelques 25 ans par l'orga, organisation incognito de signature d'extrème gauche, reçoivent un appel pour revenir en action. Cela permet à l'auteur tous les clichés gauchistes. En passant par Guingamp et Rennes, ils remontent à Paris pour être réintegrés dans leur cellule de combat. Suivent des ordres un peu à la con, qui leur font voyager et tuer. Cela permet à l'auteur d'immiscer dans le livre des faits à la une de l'époque (Bretons et Basques, Dutroux, le Stasi, Bosnie et d'autres) et de décrire des aspects touristiques et culturelles de la France, Belgique, Malte, Francfort, Genève, avec des vins, des bières et des femmes de qualités diverses. Et avec un point sentimental pour la vache télepathe. Ça finit avec beaucoup de merde pour Benno.

Après un début prometteur, c'est la déception. Un livre-collage qui traite pêle-mêle de tout et de rien, des exagérations, des phrases soi-disant humoristiques, un récit sans vraie suspense. Une richesse de mots oui, mais qui sent les clichés et qui cache la pauvreté d'idées. Bref, un livre que je n'ai pas vraiment aimé. Pour faire un jeu-de-mots néologique à la Pouy: ce n'est pas de la litt'rature, c'est de la pitr'ature. Et pourtant Pouy est très actif au domaine du roman noir, il organise souvent des "partouzes littéraires", projets de plusieurs auteurs. Ainsi il est fondateur de la série Le Poulpe, il a écrit un roman à trois mains sous le pseudo de J.B.Nacray (voir le lien J.-B. NACRAY) et il a organisé d'autres projects collectives.
Pour sa vision un peu spéeciale sur le roman noir et le polar, voir le lien: http://www.cerclegramsci.org/archives/pouy.htm



De : Ysla Envoyé : 06/09/2008 20:10

SPINOZA ENCULE HEGEL
Editions Baleine / Collection canaille/revolver, 1999 (texte original écrit en 1979), 113p

Dans une France qui aurait tourné au chaos et à l'anarchie après les événements de mai 68, des bandes s'affrontent sans merci et sans autre but que de détruire et s'autodétruire. Parmi celles-ci, le Fraction Armée Spinoziste (FAS) piste les Jeunes Hégéliens dans le sud-est du pays. C'est Julius Puech, le chef de la FAS, qui est le narrateur de ce très court roman, premier écrit de Jean-Bernard Pouy.

Le forme de ce roman est un peu spéciale : alternance de "fictions spinozistes", "iconographies spinozistes" et "communiqués". La préface m'a permis de mieux comprendre de quoi il en retournait je pense, car bien qu'ayant ce livre dans ma PAL depuis plusieurs années, j'avais l'impression que je n'allais rien y comprendre. Finalement, au bout de quelques pages, on voit comment les différents segments s'articulent et la présentation un peu étrange ne pose plus problème.

J'ai trouvé cette histoire hallucinée, trash et speed, et par conséquent marrante dans son genre. Ca ressemble à un film underground, à un cauchemar, mais ça ne semble pas réel, c'est un roman de genre. Original !

Ma note : 3,5/5
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Bernard POUY (France)

Message  Ysla le Jeu 30 Déc 2010 - 9:30

LA PETITE ECUYERE A CAFTE
Le Poulpe
Editions Baleine, 1995 / Librio noir 94p


Jean-Bernard Pouy

Wikipédia : « Le Poulpe » est une collection de romans policiers publiée aux éditions Baleine, inaugurée en 1995 avec La petite écuyère a cafté de Jean-Bernard Pouy, également directeur de collection originel. Bien que chacun des épisodes soit écrit par un auteur différent, on y suit les aventures d'un même personnage, Gabriel Lecouvreur, un détective surnommé « Le Poulpe » à cause de ses longs bras semblables aux tentacules d'un poulpe. La collection a été adaptée au cinéma en 1998 (Le Poulpe, le film), et certains numéros ont été adaptés en bande dessinée à partir de 2000 (Le Poulpe en bande dessinée).

Résumé : Dans ce premier titre de la collection, Le Poulpe se retrouve confronté à une sombre histoire de suicide d'adolescents. Deux jeunes gens se seraient en effet attachés à des rails puis auraient avalé les clés des antivols leur ayant servi pour cela... Mais le Poulpe ne croit guère à la thèse du suicide et part pour Dieppe, afin d'enquêter à sa manière sur cette affaire.

Mon avis : Ce que je préfère dans ce petit roman, c'est l'ambiance années 90 qui s'en dégage. C'est vraiment très marqué et ça me rappelle mes jeunes années Very Happy, surtout sur le plan musical. L'histoire en elle-même, mouaif, c'est pas ma meilleure tasse de thé de Noël (je ne suis pas très roman policier), mais le style est imagé et original (ça ressemble un peu au début de cette phrase) et ça se lit tout seul. Le personnage du Poulpe est sympathique, même s'il a ses moments de violence.
Finalement, de relire ce titre (car je l'avais déjà lu au cours de ces fameuses années 90), ça m'a donné envie d'en lire d'autres de la collection. Ce qui est amusant, c'est qu'en général, chaque titre se passe dans une ville différente et mentionne des lieux existant vraiment, donc ça permet de retrouver les endroits où l'on a vécu, où l'on vit.
Un bon moment de détente.

Ma note : 3/5
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum