Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Louvaluna le Jeu 20 Nov 2008 - 21:50

De : Calou (Message d'origine) Envoyé : 2002-11-05 02:35

Volkswagen blues de Jacques Poulin

L'auteur : Jacques Poulain est un auteur québécois vivant à Paris (décidément Nancy Huston a fait des adeptes !). Après des études de lettres, il est devenu traducteur, avant de se consacrer uniquement à l'écriture. Pudique et intimiste, faisant appel à une grande économie de moyens, son oeuvre compte huit romans.

Résumé :
En compagnie d'une jeune métisse indienne surnommée La Grande Gazelle (elle a de grandes jambes fines et élancées d'où le sobriquet), un écrivain, Jack, part à la recherche de son frère Théo dont il est sans nouvelles depuis longtemps.
Amorcé à Gaspé ( Mousseline), au Québec, cette longue ballade à la Kerouac va vous faire traverser l'Amérique par la route des pionniers pour finir à San Francisco.

Mon avis :
Si vous aimez les voyages, embarquez dans ce combi volkswagen rongé par la rouille et laissez-vous bercer par cette ballade qui va vous faire revisiter l'Amérique par la route des pionniers.
Chaque kilomètre franchi a son histoire, chaque région son passé, sans pour autant se lasser, baignant dans cette atmosphère paisible où le temps n'a pas de prise.
Seule compte la soif de liberté, l'émergence des sentiments antagonistes de ce couple insolite qui se découvre au fil de ce road movie un amour émouvant et feutré.
C'est un pur délice, surtout si on connaît les régions traversées qui sont décrites de façon très succinctes mais où prime l'Histoire du conflit qui a opposé les indiens et les blancs.
J'ai apprécié la finesse de Poulain, qui a su distillé des répliques sensées à ses deux personnages, une métisse et un blanc, sans pour autant tombé dans le travers primaire de la confrontation entre le peuple indien et ses exterminateurs.

Note: 4/5



De : Calou Envoyé : 2002-11-21 13:41

Chat sauvage de Jacques Poulin

Jack et Kim vivent tranquillement dans le vieux Québec. Jack, écrivain public, adore écrire des lettres d'amour. Il s'ingénie à y glisser des phrases de grands écrivains pour enrober le message qu'il veut faire passer. Kim, quant à elle à une profession peu claire qui ressemblerait plutôt à une psychologue - assistante sociale - aide aux sans abris, bref le genre de personnage au coeur sur la main.
Un jour, un vieil homme vient troubler, sans le savoir, leur vie paisible.
Il demande à Jack d'écrire une lettre d'amour à sa femme, puis disparaît. Jack est très troublé par cet homme et ne peut s'empêcher de vouloir le retrouver.
S'en suit une traque dans les vieilles rue de Québec ...Au terme de sa filature, sa vie va changer de direction et pas forcément dans le sens qu'il attendait ...

Mon avis :
Encore une fois, bravo Jacquot ! si je peux me permettre ...
Il a un don incroyable pour vous plonger dans des ambiances où l'on sent le temps s'égrainer sans pour autant que l'on ressente une lourdeur quelconque. Juste un plaisir, un bien-être qu'on a du mal à quitter.
De plus, pour ceux et celles qui aiment le Vieux Québec ou qui veulent le découvrir, ça surclasse tous les guides touristiques ( Ti-Thalie) ! Seul l'essentiel demeure.. les rues, l'atmosphère, le climat ( Mousseline), des rencontre colorées ( le vieux et la petite fille Macha valent le détour) etc...
D'ailleurs, afin que tout glisse sous le regard du lecteur, l'auteur a discrètement introduit une filature singulière qui lui sert de trame à ce roman.
Bon, vous l'avez compris, on ne s'ennuie jamais, on se sent à l'aise et on en redemande !

Note: 4,5/5



De : Calou Envoyé : 2002-11-26 17:03

"Le vieux chagrin" de Jacques Poulin

Sur les rives du St-Laurent où il vit retiré avec son chat "Vieux Chagrin", un écrivain épie jusqu'à l'obcession l'inaccessible silhouette d'une jeune femme dont le voilier est venu mouiller dans une anse du fleuve. Seul un livre, Mille et une nuits, ets la preuve matérielle de son existence. Une petite fille de 16 ans tient compagnie à cet homme seul qui essaie d'écrire la plus belle histoire d'amour jamais écrite.

Mon avis :
Snif, c'est la première fois que je suis déçue par Poulin. Certes on retrouve son style, son rythme mais la trame ne m'a pas charmée...
C'est une confession peut-être autobiographique (?) sur les crises de l'écrivain en panne de mots en tout cas à la recherche obcessionnelle d'un amour idéalisé qu'il n'arrive pas à vivre.

Note: 3/5



De : Mousseline Envoyé : 2002-12-03 08:19

Les yeux bleus de Mistassini de Jacques Poulin

Un très très bon livre qui m'a procurée de beaux instants de bonheur littéraires...

C'est l'histoire d'une amitié...l'amitié entre Jack et Jimmy. Jack est un vieil écrivain rendu au bout rouleau, propriétaire d'une petite librairie dans le Vieux Québec où les clients ont le droit de voler des livres. Jimmy, 25 ans, entre un jour dans cette librairie
par hasard et se retrouve employé et ami de Jack. La majeure partie du roman se déroule dans le Vieux Québec mais on est transporté durant quelques chapitres à Paris avec Jimmy où là on a droit à quelques passages savoureux d'un québécois parmi les français.

C'est un roman qui parle beaucoup de littérature, de livres et d'auteurs. Jack, j'aime à penser que c'est un peu Jacques Poulin Smile, déteste le vedettariat, il nous offre de très belles réflexions sur la littérature. C'est un fabuleux personnage haut en couleur.

Jacques Poulin nous offre une écriture sobre et pleines de beaux mots alliée à une belle histoire.

Un livre que je suggère fortement à tous! Jacques Poulin est certaiment un auteur à mettre dans son répertoire.

note: 4.25/5

Voici quelques citations que j'ai particulièrement appréciée:

Un bon livre c'est quand on a envie de tourner les pages pour connaître la fin de l'histoire et qu'on se retient de le faire par crainte de rater les qualités de l'écriture...

Tous les locataires du troisième sont des écrivains. Des écrivains très jeunes, encore inconnus. Mais ils sont persuadés qu'ils occupent l'appartement de votre Hemingway. Cela les stimule, alors il ne faut pas les détromper...

Chaque fois que je vois une chose qui sort de l'ordinaire, depuis quelque temps, je passe des heures à chercher les mots qui la décriraient avec la plus grande précision. J'ai bien peur d'appartenir à cette race de fous qui aime davantage les mots que les choses.

Désormais je ne serais plus vraiment malheureux, car il me serait toujours possible de mettre mes chagrins dans une histoire et les attribuer à un personnage.



De : 5859Chouette Envoyé : 28/03/2003 09:46

Les yeux bleus de Mistassini

Je suis bien contente de l'avoir acheter celui-là ! J'adore l'atmosphère "poulinienne" !
Je ne vais pas en faire un résumé vu que Mousseline l'a déjà fait, juste vous donner mes impressions.
Un flot d'émotions émanent de cet émouvant roman, chaud, tendre et réconfortant : l'amour de livres de ce vieux libraire qui autorise aux plus démunis le vol de manuscrits et la chaleur de son poële en hiver, l'approche délicate de la vieillesse et de ses maux, le douloureux métier d'écrivain qui semble autobiographique et enfin l'amour confident entre frère et soeur empreint de regards et de touchers qui valent mieux que de longs discours.

Note: 4,5/5



De : Friisette Envoyé : 13/05/2003 13:16

Les yeux bleus de Mistassini

4.25/5

Jacques Poulin rend ici un bel hommage à la littérature et à l'amour des livres. En lisant ce roman, j'ai, en quelque sorte, eu l'impression d'assister au testament de l'homme par personne interposée. Comme s'il voulait nous faire partager son amour des livres avant de nous quitter. J'ai eu l'impression que l'histoire était en fait autibiographique. Peut-être est-ce une fausse impression.

J'ai aussi beaucoup aimé sa façon de pésenter la vieillesse et surtout la transmission du savoir, des ainés aux plus jeunes. Il montre la nécessité de ne pas laisser les connaissances se perdre, il faut les transmettre d'une génération à une autre.

Et puis, l'amour est aussi omniprésent dans ce livre. L'amour fraternel mais aussi l'amour-amitié, comme celui entre Jack et les deux jeunes gens. Comme quoi, l'amitié ne doit pas seulement exister entre gens de même génération.

Lisez Jacques Poulin, en plus de beaux sentiments et d'une belle atmosphère, vous aurez droit à une écriture simple et belle à la fois.



De : nimbus Envoyé : 28/09/2003 19:06

Les yeux bleus de Mistassini

Note : 3.75 / 5

Jacques Poulin a une écriture sobre et très agréable.
La première moitié du livre, qui correspond à la mise en place de l'histoire et à la presentation des personnages, est excellente.Je trouve tout de même que l'auteur nous présente une société un peu trop idéalisée: il n'y a que des gentils!
L'interet tombe dans la seconde partie: l'état de santé de Jack se dégrade_on s'y attendait_ et il ne se passe pas grand-chose d'autre!
Reste le mystere Gabrielle!
Comment dire? un bon "petit" livre! je vais essayer d'autres titres.



De : Mousseliine Envoyé : 16/03/2004 14:43

Volkswagen blues

L'histoire: Un homme est à la recherche de son frère. Son périple l'amène tout d'abord à Gaspé, là il rencontre une femme, une métisse, qui décide de l'accompagner. C'est un road-novel qui nous fait suivre le fleuve St-Laurent et les Grands Lacs, ensuite le vieux Mississipi, jusqu'à St-Louis, et puis la Piste de l'Oregon, sur la trace des immigrants du 19e siècle, les grandes plaines, les montagnes Rocheuses jusqu'à San Francisco.

C'est un roman absolument réjouissant pour qui s'intéressent aux coureurs des bois, aux indiens, à l'histoire de l'Amérique. C'est Étienne Brûlé, Daniel Boone, Buffalo Bill, Jesse James et j'en passe. Qui ne rêve pas de suivre la piste qu'ont empruntée les colons qui se rendaient dans l'Ouest!

Par contre le style de Jacques Poulin m'a parfois agacée. Le cadre est souvent loufoque, quoique légèrement mais bon. Jack est un personnage fabuleux, sans doûte le même Jack que l'on retrouve dans Les yeux bleus de Mistassini mais en version plus jeune. Et comme dans ce dernier livre, l'amour est subtile, tout en douceur. Le chat occupe une place déterminante.

Bref c'est un roman que j'ai beaucoup aimé pour l'histoire et un peu moins aimé pour le style. Une belle aventure que je vous recommande avec plaisir!

Note : 4/5



De : doune9197 Envoyé : 08/04/2004 04:39

Bonjour!
Grâce à mon copain, j'ai découvert l'oeuvre qui m'a le plus parlée et c'est la deuxième oeuvre que j'aie envie de lire et de relire apres Guillaume Vigneault.

Le vieux chagrin / Jacques POULIN/ 188 pages

Je trouve un peu désolant Calou que tu n'es pas plus apprécié cette oeuvre.. Il faut dire qu'il est mon premier de Jacques POulin! Assurément pas le dernier!!!
Je voudrais peut-être refaire un peu ton résumé si tu n'y vois pas d'inconvénient.
Résumé: C'est la tragique mais quelque peu banale histoire de Jim, un homme qui entre dans la cinquantaine qui a voyagé à travers le monde et qui décide de venir passer l'été dans la maison familiale. Il fait la découverte de trace de pas dans le sable qui le mène à une caverne. Il découvre un livre Les mille et une nuits et que le visiteur inconnu est en fait une femme. Il essaiera, par quelques moyens quelque peu naifs de rencontrer cette femme. Cet homme est en fait l'écrivain le plus lent du Québec. Il souhaite écrire une histoire d'Amour mais il n'est pas amoureux... En réalité, il est entouré d'Amour de toute sorte. Il a son chat, Vieux Chagrin, et il a la Petite, qui ferait tout pour avoir un peu de tendresse. C'est une très belle histoire d'amitié et d'amour. Aussi, il établie des théories sur les âmes... Particulièrement intéressant!
Et pour moi qui souhaite devenir écrivaine, ces réfléxions qu'il fait, merveilleux!

Voici une phrase que je trouve très belle:
"C'était en quelque sorte la perfection, le paradis terrestre, comme si un vieux rêve s'était matérialisé, et je restai là. assis dans mon coin, ému et saisi d'admiration [...]"
(le vieux chagrin, p. 158)

Finalement, ma note après réflexion: 5/5
Au départ, je lui aurais mis 4.5 à cause de la fin mais j'ai réalisé que l'histoire en était d'autant plus belle et réelle.
Doune



De : doune9197 Envoyé : 14/04/2004 01:48

Chat Sauvage de Jacques Poulin
Éditions Acte Sud
189 pages.

Mon appréciation:
Et bien et bien!!! Voilà un auteur qui me passionne. OUi ses histoires sont banales, tirées probablement de son quotidien mais quoi de mieux que d'écrire sur ce que l'on connaît le plus.
Dans ce roman, on retrouve des traits de caractère de Jim dans Le vieux Chagrin et probablement dans tous ses livres. Un écrivain, cette fois publique, vit des aventures que je pourrais qualifier de "tranquilles" qui lui apporte du bonheur et changement dans son quotidien. Certe, Jacques POulin écrit sur le quotidien mais ce type d'écriture nous apporte encore plus étant donné qu'il démontre son talent à nous rendre merveilleux de toutes petites choses.

POur ce beau roman je note: 4,7/5 car pour moi, le meilleur reste le Vieux Chagrin jusqu'ici mais il a su garder mon attention tout au long de cette belle hisoire d'Amour de toutes sortes.
Merci!
Doune
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Jacques POULIN

Message  Louvaluna le Jeu 20 Nov 2008 - 22:10

De : la-grande Envoyé : 21/06/2004 01:53

Les yeux bleus de Mistassini

Je suis encore toute envahie de cette délicieuse lecture - mon premier livre de Jacques Poulin et pas le dernier! Je me suis complètement laissée emporter par le récit de Jimmy, Jack et Mistassini - une écriture sobre mais mélodieuse qui m'a envoûtée.

J'aurais eu envie de me retrouver dans cette librairie du Vieux Québec et m'installer devant le foyer en sirotant un café...

Un livre qui m'a donné envie de lire Hemingway et Jack London, qui m'a fait sourire à la mention de l'histoire de la lecture de Alberto Manguel. On rit, on fronce les sourcils, on sympathise avec Jack et sa maladie "d'Enseihower" - un coup de coeur du dimanche!

Note: 4.75/5



De : Mousseliine Envoyé : 03/09/2004 03:04

Je n'ai lu que deux livres de cet auteur mais d'après ce que j'ai lu sur le net les premiers livres de Jacques Poulin sont nettement inférieurs au reste de son oeuvre. Pour ma part j'ai emprunté Chat sauvage à la biblio.
Je crois qu'il faut opter pour ceux en foncé (ça reste que c'est un avis seulement d'après ce que j'ai pu lire sur l'auteur et non un avis personnel mais bon enfin...)

Mon cheval pour un royaume
Éditions du Jour, 1969
Jimmy
Éditions du Jour, 1969
Le coeur de la baleine bleue
Éditions du Jour, 1970
Faites de beaux rêves
L'Actuelle, 1974
Les grandes marées
Leméac, 1978
Volkswagen Blues
Québec/Amérique, 1984
Le vieux chagrin
Léméac/Actes Sud, 1989
La tournée d'automne
Leméac, 1993
Chat sauvage
Léméac/Actes Sud, 1998
Les yeux bleus de Mistassini
Léméac/Actes Sud, 2002

Sinon dans les deux livres que j'ai lus, rien de plus simple, une écriture très jolie, minimaliste, sobre, c'est clair et net et c'est joli comme tout.



De : melodie74 Envoyé : 04/09/2004 22:26

Jacques Poulin (1984) Volkswagen Blues. 290 pages

Jack, quadragénaire, part en road trip avec la Grande Gazelle, jeune métisse d'une vingtaine d'années, à la recherche de son frère dont il n'a plus de nouvelles depuis près de vingt ans.

Hum...j'ai beaucoup de choses à dire concernant ce roman... des bonnes et des moins bonnes

J'ai absolument adoré la tendresse et la douceur qui ressortaient du livre, de l'écriture. C'était très évident et merveilleux. L'histoire est géniale à mon avis : on part à la recherche de quelqu'un avec seulement quelques indices qui nous mèneront vers diverses destinations où l'on rencontrera des personnages tous originaux. Les clins d'oeil à divers auteurs m'ont fait sourire (Gabrielle Roy, Hemingway, on rencontre Saul Bellow, etc.). La fin est très belle, encore une fois, tout en douceur...

Par contre, il y a des trucs qui m'ont horripilée comme ce vouvoiement constant! Non mais!!! Les deux personnages passent plusieurs mois ensenmble, partageant une très grande intimité et ils se vouvoient jusqu'à la fin...C'est évident que Poulin l'a fait consciemment, mais à mon avis, ça enlève de la crédibilité, de l'aisance et du plaisir à entrer dans l'histoire. Deuxièmement, certains choix lexicologiques m'ont rendue perplexes comme nommer une motoneige un snow (pour snowmobile)...j'avais jamais entendu ça en français, on parle d'habitude de ski-doo, non, quand on n'utilise pas motoneige? Même chose pour la casquette qu'il appelle chapeau de tennis! Ça sort d'où ça? Casquette, calotte, chapeau de baseball à la limite...Mais bon, il faudrait que je cherche dans L'Atlas linguistique de l'Est du Canada pour voir si les termes qu'il utilise sont fréquents ou non. En plus, il me semble qu'il y ait une grosse erreur géographique à la page 113...Nos protagonistes sont à Chicago et continuent leur route vers le Sud-Ouest et : "Ils quittèrent l'Interstate et empruntèrent la 178 qui les conduisit à Utica, N.Y.; le Starved Rock State Park était tout près de cette localité" (p.113). Euh...c'est parce que New York est même pas proche de Chicago!! Ils s'en retournerait vers l'Est si c'était le cas...Enfin, si quelqu'un a une version plus récente, un ré-édition, il faudrait vérifier ça. Est-ce que c'est une erreur ou bien c'est moi qui n'a pas compris quelque chose

Aussi, même si j'ai vraiment adoré l'histoire, je trouvais le ton et le déroulement très pédagogique...Je me sentais parfois en plein cours d'histoire qui rectifiait politiquement l'histoire du Québec, comme si Poulin voulait excuser tout ce qui avait jamais été fait aux Indiens ou dit à propos d'eux...C'est un sujet très intéressant et qui m'intéresse, mais ici, je trouvais parfois les propos un peu redondants.

Je pense que si j'avais lu ce livre pendant mon adolescence, j'aurais pu l'aimer un peu plus. Avec du recul (et quelques années sur la route moi-même), je le trouve pas mal moins magique, mais ce fut un très bon moment que je recommande quand même

Quelques mots...

"Un mot vaut mille images" (p.169).

"Il ne faut pas juger les livres un par un. Je veux dire : il ne faut pas les voir comme des choses indépendantes. Un livre n'est jamais complet en lui-même; si on veut le comprendre, il faut le mettre en rapport avec d'autres livres, non seulement avec les livres du même auteur, mais aussi avec des livres écrits par d'autres personnes" (p.169). D'après vos commentaires sur Jacques Poulin, c'est un peu ce qu'il fait non? Tous ses livres sont plus ou moins reliés??

Ma note : 4/5
Mélodie



De : Mousseliine Envoyé : 24/09/2004 05:11

Chat sauvage
Éditeur : Actes Sud (29 février 2000)
Collection : Babel
Format : Poche

Jack habite le Vieux-Québec sur la rue Sainte-Geneviève, c'est un écrivain public, entre autres il écrit des lettres d'amour. Il partage un duplex avec Kim, son amie, son amante et une chatte Petite Mine. Un jour, un vieux monsieur vient lui demander ses services, il veut qu'il lui écrive des lettres d'amour pour sa femme, ce vieux intrigue et obsède Jack, qui est-il, que veut-il exactement?

On se sent bien dans un roman de Jacques Poulin, l'atmosphère est douce, paisible, feutrée. Relire Jacques Poulin c'est retrouver un vieux copain, d'un livre à l'autre les mêmes sujets, l'ambiance, les lieux reviennent sans compter ce cher Jack. C'est un amour inconditionnel pour le Vieux-Québec, la belle littérature, les chats.

Jacques Poulin a un beau style, on sent qu'il travaille minutieusement son écriture, une écriture dépouillée, presque minimaliste tellement chaque mot est pesé et bien à sa place.

En voici un court extrait:

"J'avais eu tort de lui dire que le livre de Fante était moins bon que les autres. Qu'est-ce qui me donnait le droit de lui imposer mes goûts? Qu'est-ce qui me permettait de croire que l'écriture était une chose importante pour elle? Moi-même, au temps de ma jeunesse, n'avais-je pas été complètement ébloui par les idées contenues dans un roman de Bradbury, Fahrenheit 451, sans attacher la moindre importance à un style dont j'allais m'apercevoir, trente ans plus tard, qu'il était d'une rare limpidité."

Un auteur à découvrir absolument!

Note : 4.25/5



De : Chantal5500 Envoyé : 29/09/2004 11:34

CHAT SAUVAGE

J'ai passé un très bon moment à lire ce livre : l'histoire est vive, sans temps morts, par moment humoristique ; l'écriture est simple, limpide, coulante, truffée de références et de citations littéraires. Jacques Poulin a "une petite musique" bien à lui, bien agréable à lire. On a l'impression qu'on suit une enquête et , en fait, ce n'en est pas une...Par contre, on se ballade énormément dans le ""Vieux Québec" et c'est un plaisir. Je suis même allée sur des sites internet pour découvrir en photos les rues et places citées dans le livre.
Un roman charmant, délassant qui m'a fait connaître un auteur que je relirai.
4/5



De : 2550Chimère Envoyé : 18/10/2004 19:56

LE VIEUX CHAGRIN de Jacques POULIN
Ed Actes Sud/156 p

Résumé : un écrivain en compagnie de son chat "Vieux Chagrin", observe la silhouette d'une femme sur un voilier. En attendant l'inspiration pour son roman, il cherche à faire la connaissance de son étrange voisine.

Mon avis : incroyable mais vrai, ce livre c'est un morceau de bonheur. Et pourtant, le sujet peut paraître terne : un homme observant de loin la silhouette d'une femme et tombant amoureux. Mais, par je ne sais quelle magie du verbe et du style, j'ai complètement adhérée à cette histoire. Il se créé une véritable empathie avec le narrateur qui mériterait d'exister tant il est vrai et juste.Ce livre est un vrai moment de bonheur et quelle déception de devoir quitter le récit à la dernière page lue.

Ma note : 5/5



De : 2550Chimère Envoyé : 28/10/2004 19:49

CHAT SAUVAGE de Jacques POULIN
ed Actes Sud/189p

Résumé : le narrateur, un écrivain public, reçoit la visite d'un vieil homme qui lui demande d'écrire une lettre à sa femme. Intrigué, le narrateur tente de percer le mystère de cet homme.

Mon avis : Encore du bonheur en pages dans ce roman. Inutile, de connaître le fin mot de l'histoire. Tout l'intérêt du roman est dans le récit du narrateur de sa vie quotidienne, de la femme avec qui il a refait sa vie, de ses souvenirs, de ses petits bonheurs de tous les jours auxquels on ne fait jamais attention. Et peu importe de savoir qui est le vieil homme et qui est cette mystérieuse jeune fille qui semble être en rapport avec celui-ci et la compagne du narrateur.

Ma note : 5/5



De : Lauric668 Envoyé : 06/11/2004 12:18

CHAT SAUVAGE de Jacques Poulin
Ed. Actes Sud - 189 pages

Pas de résumé, car celà a déjà été très bien fait par plusieurs rates.

Mon avis
J'aime la façon dont Jacques Poulin écrit. C'est simple, limpide mais avec pleins de petits détails de la vie de tous les jours. J'aime la façon dont il parle de son quartier en donnant le nom des rues, car on a plus de facilité à les imaginer, ou bien de les voir en vrai sur le net, par exemple il parle de la librairie Pantoute (dont j'ai parlé avec vous et que j'ai l'impression de connaître).
J'aime aussi son humour et la façon qu'il a de nous parler des livres et des auteurs qu'il lit. En particulier le passage sur le livre de John Irving et du base-ball. Je trouve aussi très original, pour un écrivain public de "piquer" des phrases célèbres pour les mettrent dans sa correspondance.
Ce livre a une merveilleuse "petite musique" mais contrairement à Chimère, je trouve dommage de ne pas connaître le rapport entre le viel homme et la jeune fille.

Je le recommande chaudement, un merveilleux moment de détente avec une pointe d'humour et par-ci par-là un chat passe avec un nom rigolo.

4.5/5



De : PapillonY1 Envoyé : 07/11/2004 18:36

Les yeux bleus de Mistassimi de Jacques Poulin
Leméac / Actes Sud - 187 pages

Résumé :
Jack Waterman, libraire et écrivain, est atteint de la maladie d’Alzheimer et sa vie part en morceaux. Heureusement, il va rencontrer Jimmy et sa sœur Mistassini.

Mon avis :
Voilà un roman qui vous embarque dès la première phrase et on se retrouve dans un univers poétique entièrement dédié à l’amour des livres et des mots. Dans la librairie de Jack il y a un gros poêle et des livres de poésie qui murmurent la nuit, il y des livres à voler, l’arrière-boutique est baptisée Parenthèse et le chat Charabia. Jack est un vieil écrivain qui s’interroge sur l’œuvre qu’il va laisser. A travers ses discussions avec Jimmy, il nous livre une réflexion sur la littérature et l’art d’écrire. Car ce roman est aussi l’histoire d’une amitié entre un vieil homme et son double jeune auquel il a envie de transmettre son art. Tout ça à travers de longues et belles promenades dans la ville de Québec et de nombreuses réminiscences littéraires. Et entre ces deux hommes, la belle et mystérieuse Mistassini… Et puis, patatras ! Jimmy part à Paris et le roman se délite en anecdotes sans intérêt . On s’ennuie. A travers les promenades touristico-littéraires de Jimmy, on retrouve quelque-uns des thèmes favoris de Jacques Poulin : les courses de Formule 1, le combi Volkswagen, un chat, Hemingway.

Jacques Poulin a un style sobre et élégant, ses personnages sont attachants mais, passé la page 81, son histoire n’a plus aucune consistance et laisse son lecteur vraiment frustré par ces belles promesses non tenues…

Je me suis quand même beaucoup interrogée sur la dimension autobiographique de ce roman. La première partie est traversée par une angoisse de la mort et je me suis demandé si Jacques Poulin est lui-même âgé et si Jack Waterman est son double.

Ma note : 3,5 / 5



De : petitelune18 Envoyé : 07/11/2004 20:04

Volkwagen Blues
Auteur : Jacques Poulin
Éditions : Québec Loisirs
290 pages

Quatrième de couverture :
Un écrivain qui cherche son frère disparu depuis des années; une jeune femme, la Grande Sauterelle, et son chat, Chop Lucy... Recueillis sur la route. Un vieux minibus Volkswagen rongé par la rouille, qui les mènera de la baie de Gaspé à la baie de san Francisco. Avec ce roman fait de tendresse et d'émotion, qui met à nu la subtilité et la fragilité des rapports entre les humais, Jacques Poulin a sans doute écrit son plus beau livre. Dans le style sobre et efficace qui lui est propre, avec une clarté, un naturel, une justesse de ton qu'on ne trouve que chez les écrivains parvenus au sommet de leur art, l'auteur de Jimmy et des Grandes Marées met en scène des personnages que nous pouvons réellement voir vivre, et entendre parler... Des gens que nous aurons l'impression d'avoir connus. Des paysages que nous croirons avoir personnelement traversés...Nous ne sommes pas prêts d'oublier Jack, la Grande Sauterelle, ainsi que tous les gens rencontrés au hasard de cette merveilleuse chasse au rêve, et la lecture terminée, nous garderons lontemps la nostalgie du Volkswagen Blues.

Critique :
Wow, on découvre des coins de pays et les deux personnages sont tellement attachants. Mais je n'ai pas beaucoup aimé la fin et la recontre de son frère est plutôt très plate pour lui. Mais je l'ai lu en deux jours seulement et j'ai accroché.

Sûrement pas mon dernier Jacques Poulin.

5/5
petitelune



De : 2550Chimère Envoyé : 29/11/2004 21:02

LA TOURNEE D'AUTOMNE de Jacques POULIN

Résumé : Le Chauffeur reprend sa tournée en bibliobus des petits villages de la côte nord. Déprimé, il s'est juré que cette tournée d'été serait la dernière et que celle d'automne n'aura jamais lieu. Il fait alors la rencontre de Marie et de la fanfare et sa détermination d'en finir vascille.

Mon avis : J'en veux un comme ça de bibliobus dans ma ville avec le même chauffeur d'ailleurs (cri de la toxicolectrice bien atteinte). Comme toujours, des phrases toutes simples, des petits évènements du quotidien qui deviennent magiques, et des émotions par dizaines. Plus j'avance dans ses livres plus je suis sous le charme. Bien sûr, on y retrouve tous les ingredients de ces autres romans mais quel bonheur de savourer ce petit plaisir en se sentant de connivence avec l'auteur. Comme si il ne s'adressait qu'à vous seul, lecteur privilégié, dans ses pages.

Ma note : 5/5 (sans surprise)
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Jacques POULIN

Message  Louvaluna le Jeu 20 Nov 2008 - 22:23

De : nimbus Envoyé : 03/12/2004 22:46

Jimmy Jacques Poulin

Ceci n’est pas une critique ordinaire, je veux simplement dire ce que j’ai compris, très difficilement, de ce livre bien attachant mais bien hermétique. J’aimerais beaucoup être, soit contredit, soitconfirmé.Jimmy est un jeune garçon, à peine une dizaine d’années, gravement malade, il ne vit plus que par son imaginaire.

Sa famille serait complétée par Papou et Mamie, qui seraient malades comme lui. Tous trois habiteraient un chalet sur pilotis, sur les berges du fleuve Saint-Laurent.Le Saint-Laurent représenterait le passage de la vie à la mort?

Les pilotis sont pourris et la question est de savoir quand ils vont céder ; ces fondations représenteraient le corps, ou peut-être ce qu’il reste de raison chez le jeune garçon ?Le voisin de Jimmy est le Commodore, peut-être un médecin chef, car il s’y connaît en matière de pilotis ! Le Commodore a un fils, spécialiste de la navigation sur le fleuve, ce pourrait être un homme d’église, et ce fils a lui-même 6 filles, peut-être des infirmières ?

Voilà ce que j’ai compris…. Les pilotis vont effectivement céder, le chalet partir sur le Saint-Laurent…. Et Jimmy crier son besoin de tendresse.

Un livre exceptionnel par la qualité de l’empathie que l’auteur témoigne à son jeune personnage, et sa faculté admirable de se glisser dans la peau de Jimmy. C’est aussi un livre dont la signification est profondément cachée ! Volontairement ?

Trois lectures, prises de notes, et un mois de réflexion pour arriver à écrire ceci, sans le moindre atome de certitude d’avoir vraiment compris !



De : Lauric668 Envoyé : 27/01/2005 15:56

LA TOURNEE D'AUTOMNE
de Jacques POULIN
Editions Leméac / 208 pages

Résumé de l'histoire
La vie d'un homme d'un certain âge (le chauffeur), au Canada, qui conduit un bibliobus entre Québec et la Côte-Nord. Au début de l'été, il rencontre une fanfare venue de France et il a un coup de coeur pour Marie.

Les personnes de la fanfare, décident de voyager à travers le Canada dans un vieux bus d'écoliers avec le chauffeur. Tout au long de la route, nous découvrons des villes, des villages, des plages, des îles et on se familiarise avec la géographie du Canada.

Finalement, Marie va-t-elle retourner en France à la fin de l'été ? Va-t-elle se rendre compte qu'elle trouble le chauffeur ? Le chauffeur lui dira-t-il l'amour qu'il éprouve pour elle ? Vous saurez tout ça, si vous lisez le livre.

Mon avis
Encore un très beau livre de Poulin que j'ai bcp aimé. J'ai eu l'impression d'être avec eux dans le bibliobus et de voir les paysages que Poulin décrit si bien. Un livre très agréable et reposant à lire et aussi très culturel.

Comme d'habitude, il parle de ses sujets de prédilections : les livres, les chats, les bus WV, l'amour. J'aime quand il parle de certains auteurs (G. Roy, Ph. Djian, Anne Hébert, etc) car j'ai eu l'impression de le connaître plus intimement.

J'ai aussi aimé, quand il cite des régions (par exemple : les Laurentides, la Gaspésie) car à force de parler avec vous (les rats) j'ai l'impression de connaître ces villes ou ces régions, qui finissent par me faire rêver.

NOTE : 4.5/5



De : 2550Chimère Envoyé : 18/02/2005 19:55

LES GRANDES MAREES de Jacques POULIN
ed Actes Sud (collection Babel)/209p

Résumé : dans une île déserte, vit le traducteur de bandes dessinées, Teddy. Teddy n'a de contact qu'avec le patron qui le ravitaille et lui apporte de nouvelles traductions à faire. Jusqu'au jour où, divers personnages viennent emménager sur l'île et c'est le début des ennuis pour Teddy.

Mon avis : me revoilà en terrain familier. Comme c'est bon de retrouver les chats (est ce que Matousalem est le même Matousalem que dans Chat sauvage) si chers à l'auteur, un héros amoureux des mots, une fille sans embarras qui entre dans sa vie, etc...Et puis, quelle galerie de personnages plutôt excentriques qui débarquent sur cette île ! De Tête Heureuse la femme du patron (un brin spéciale quand même) et son chihuahua au Professeur Mocassin en passant par L'Homme Ordinaire, l'auteur semble démontrer avec brio la théorie de Sartres "L'enfer c'est les autres".

Ma note : 4/5



De : Lhisbei Envoyé : 06/03/2005 23:45

Volkswagen Blues
Actes Sud format Poche 328 pages

Wolkswagen est un road movie. Jack Waterman, un écrivain en crise qui part à la recherche de son frère Théo qu'il n'a pas vu depuis 20 ans. Au volant de son vieux minibus Wolkswagen il part du Québec avec pour seul guide une vieille carte postale de Théo qui ressemble plus à un message codé qu'à un souvenir et quelques cartes routières. En route il prend en auto-stop une jeune femme à la chevelure noire de jais surnommée la Grande Sauterelle et son chat. Tous deux vont traverser l'Amérique d'est en ouest, lui sur les traces de son frère, elle à la recherche de ses origines. Ils vont suivre la route des pionniers pour finalement arriver à San Francisco, métamorphosé par un voyage peu banal.

Mon avis
Autant je n'ai pas accroché à Sur la route de Kérouac autant le roman de Jacques Poulin m'a harponné toute entière. J'ai voyagé avec Jack et la Grande Sauterelle, découvert en même temps qu'eux des lieux au passé historique riche ou trouble, des héros qui n'en sont plus, des mythes mis à mal. J'ai revu San Francisco, sa baie, ses collines , son atmosphère particulière. Les personnages sont émouvants, leurs faiblesses, leurs maladresses ne les rendent que plus humains et vivants. Le style de l'auteur est simple et efficace. Il a le souci de se mettre au service de ses personnages et de leur histoire. Les dialogues sonnent juste. Ma note 4,5/5



De : lalyre7032 Envoyé : 27/03/2005 18:14

Chat sauvage

Oups ben là!!! j'ai plus rien à dire sur chat sauvage car
voyant vos commentaires,je ne sais ce que je pourrais
ajouter,sauf que je viens de découvrir cet auteur et que
je lirai d'autres romans de lui
4,5/5
A bientôt
Lalyre



De : Chantal5500 Envoyé : 04/04/2005 18:18

LA TOURNEE D'AUTOMNE
Babel - 191 pages.

Un gentil roman d'amour plein de poésie et de tendresse. Lui, "le chauffeur", conduit le bibliobus pour la tournée d'été, tournée qu'il veut être la dernière, et elle, Marie, est une française, dessinatrice d'oiseaux, venu au Québec accompagner une troupe d'artistes. Ils vont se rencontrer, puis se suivre, "s'accompagner" dans cette tournée....

J'ai retrouvé avec grand plaisir la petite musique de Jacques Poulin, que j'avais déjà découverte dans "Chat sauvage". C'est incroyable comme ses livres me déstresse et m'apporte le calme. L'amour des livres, l'amour des chats, les paysages sans cesse renouvelés, la simplicité des petits plaisirs de la vie surtout quand ils sont partagés, tout y est pour composer un roman tout simple, mais plein de tendresse et de sérénité.

4/5



De : Cryssilda_ Envoyé : 28/04/2005 00:32

Volkswagen Blues de Jacques Poulin
Editions Babel, 320 pages

Jack Watterman et la grande gazelle se rencontrent par hasard sur le bord d'une route. La grande gazelle va accompagner Jack à travers de l'Amérique, sur la route des explorateurs, à la recherche de son frère dont il n'a plus de nouvelles depuis une vingtaine d'années.

J'ai aimé voyager avec Jacques Poulin à travers l'Amérique et à travers l'histoire. C'est le deuxième livre de Poulin que je lis, et encore une fois, j'ai envie de partir à l'aventure sur les routes américaines, tout comme ses personnages.

J'aime beaucoup les livres de Jacques Poulin, car il en ressort toujours une certaine sagesse et une certaine humilité. On a l'impression qu'il se construit dans ses livres la société qu'il aimerait côtoyer au quotidien : plus juste et plus conviviale, plus respectueuse... tellement qu'au bout d'un moment, ç a du mal à passer, car on sait que dans la vie c'est pas comme ça.

Encore une fois, ce livre a un rythme très lent, qui ne m'a pas dérangée non plus, mais je me demande si à la longue...

Ma note : 4/5
Cryssilda



De : Nyahblue Envoyé : 05/05/2005 00:31

3,5/5

J'ai du lire ce livre dans le cadre de mon cours de Littérature Québécoise. J'ai toujours eu un faible pour Jacques Poulin alors ça n'a pas été trop difficile d'entâmer cette lecture. Le tout se lit très bien puisqu'il est séparé en petites sections. Ce livre trouve le moyen de nous intégrer à l'histoire surtout qu'au fur et à mesure que des gens viennent habiter sur l'île, on se sent personnellement envahi. J'ai trouvé bien drôle cette histoire de rôle pour chacun et le désir du "boss" de jouer à Dieu sur l'île. La fin est plutôt spéciale et même surprenante. J'ai d'ailleurs de la difficulté à comprendre qu'elle est sa place dans tout le récit. Je l'apprendrai bien lorsque l'on commencera à l'analyser en classe. Somme toute, j'ai apprécié la lecture et c'est très plaisant lorsque c'est dans le cadre d'un cours.

Nyahblue



De : 2550Chimère Envoyé : 08/06/2005 14:35

VOLKSWAGEN BLUES de Jacques POULIN
ed Jean Picollec/290p

Résumé : Jack au volant de son minibus Volkswagen entreprend un long périple jusqu'à la baie de San Francisco en compagnie d'une jeune fille, La Grande Sauterelle et de son chat Chop Suey...

Mon avis : Quel joie de retrouver l'univers de Jacques Poulin. Alors bien sûr, on parle d'Hemingway, un chat se balade dans le coin, les livres ont leur importance et on rencontre des gens qu'on aimerait rencontrer en vrai. Bref, c'est toujours un plaisir d'entrer dans le monde de Poulin et tellement difficile d'en sortir.

Ma note : 4/5



De : Cocotte8017 Envoyé : 29/07/2005 18:37

Les grandes marées
(Leméac Éditeur / Babel, 1986, 209 pages)

Teddy est un traductuer de bandes dessinées qui vit seul sur l'île Madame en compagnie de son chat Matousalem. Chaque samedi, son patron lui rend visite pour lui apporter du travail et des provisions. L'île sera par contre envahie par plusieurs personnes qui viendront déranger la paix de Teddy.

Quelle agréable lecture! J'ai bien aimé l'ambiance réconfortante que Jacques Poulin réussit à créer. Je me sentais comme chez moi sur cette île avec ses personnages qui sortent de l'ordinaire, je ne voulais pas en sortir. Le rythme est lent, mais c'est parfait comme ça. On s'imprègne tranquillement de la douceur et du calme qui ressortent de cette histoire joliment racontée.

Une lecture que je vous recommande certainement!

Ma note : 4,25/5
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Jacques POULIN

Message  Louvaluna le Jeu 20 Nov 2008 - 22:32

De : Friisette Envoyé : 23/08/2005 15:25

Les grandes marées

Teddy, un traducteur de bandes-dessinées, se rend sur l'île Madame grâce à son patron qui l'y envoie afin qu'il soit heureux. Pour combler ses envies, chaque semaine ou presque, amène une nouvelle personne afin de combler un besoin qu'il a exprimé ou que le patron a perçu. Bientôt, l'île est pratiquement envahie et n'a vraiment plus rien d'une île déserte.

Pour moi, ce titre de Jacques Poulin ne fut pas un grand coup de coeur. Comme chaque fois, j'ai apprécié sa plume qui coule toute seule, comme si chaque mot était celui qu'il fallait. Par contre, aucune magie n'a opéré. Je n'ai pas réussi à m'attacher ou à éprouver de la sympathie pour un personnage. Rien ne me retenait à l'histoire, je la lisais machinalement. Rien de transcendant quoi... Pour moi, il s'agissait d'une histoire banale et sans intérêt même si racontée de belle façon.

Dommage, j'aurais tant voulu apprécier.

2.5/5



De : Cocotte8017 Envoyé : 29/01/2006 23:56

Chat Sauvage
(Leméac, 1998, 188 pages)

Jack vit paisiblement dans le Vieux-Québec avec sa copine Kim. Jack est un écrivain public qui se spécialise dans les lettres d'amour. Un jour, se présente un vieil homme étrange qui lui demande d'écrire une lettre à sa femme. Lorsque ce vieil homme disparaît, Jack ne peut s'empêcher de le poursuivre pour en savoir plus.

Jacques Poulin s'est taillé une place dans mon coeur de lectrice! J'ai beaucoup apprécié ce livre qui malgré son histoire simple, ne m'a jamais ennuyé avec ses personnages attachants, cette ambiance douce et feutrée, son humour subtil. Le passage où Jack critique la traduction à la française d'un livre de John Irving m'a bien fait rigolé!

J'ai adoré les descriptions du Vieux-Québec : le Château Frontenac, la Citadelle, le théâtre du Capitole, la terrasse Dufferin, tous des lieux typiques de la Vieille Capitale. Ceux qui ne connaissent pas le Vieux Québec en apprendront sûrement sur cet endroit magnifique que doit beauocup aimer Jacques Poulin.

Un auteur à ne pas manquer!

Ma note : 4,5/5



De : melodie74 Envoyé : 02/03/2006 03:26

Jacques POULIN (1989) Le vieux chagrin. 188 pages.

Il n'y a pas grand-chose à ajouter à cette discussion déjà très prolifique. On sent que Poulin fait l'unanimité la plupart du temps.

Je ne ferai pas derésumé, il a déjà été fait auparavant (et très bien fait à part ça) (et en plus je suis paresseuse ce soir), mais je dirai que j'ai beaucoup aimé cette histoire qui semble au départ triste, solitaire, mais qui se termine dans un espoir très touchant (i.e. l'histoire avec la Petite) où deux âmes en peine se rencontrent et se reconnaissent.

Après 3 livres de Poulin (Volkswagen Blues, Les grandes marées, Le vieux chagrin), ai-je tort de croire que c'est plus ou moins la même histoire qu'il raconte chaque fois, mais de manière différente? Avec différents personnages? Il semble toujours y avoir un écrivain solitaire, blessé qui recherche l'amour d'une façon ou d'une autre et qui fera la rencontre d'une femme qui changera sa vie. Ce n'est pas une critique, car, heureusement, Jacques Poulin la raconte bien son histoire...Un autre auteur n'y arriverait probablement pas ou nous lasserait bien vite.

Un 4/5



De : Nyahblue Envoyé : 25/06/2006 05:03

La traduction est une histoire d'amour - Jacques Poulin

4 ¼/5

Le point de vue des éditeurs :
Un vieil écrivain, monsieur Waterman, vit à Québec dans une tour. Sa traductrice, la jeune Marine, est une Irlandaise aux cheveux roux et aux yeux verts; elle habite un chalet à l'île d'orléans, parmi les chats, les ratons laveurs, les hérons bleus et les chevaux de course à la retraite. Entre ces deux personnages se tisse une relation amoureuse peu ordinaire: elle naît sur la Piste de l'Oregon, grandit avec leur passion commune pour la musique des mots et atteint sa maturité dans une enquête sur une mystérieuse adolescente qui leur met le coeur à l'envers.

L'écriture de Jacques Poulin est toujours une rencontre heureuse. Ce nouveau roman, tout félin, est porté par la chaleur d'une émotion contenue, la douceur d'une amitié silencieuse.

Mon point de vue :
Comme dans tout roman de Jacque Poulin, on retrouve un viel homme dénommé Jack qui est traducteur/écrivain/libraire etc., entouré de chats qui réside à Québec et qui voue un attachement à l'île d'Orléans. On pourrait dire que son oeuvre manque d'originalité mais, au contraire, je trouve personnellement que ces petites "redondances" font de l'oeuvre ce qu'elle est. Lorsque Jacques Poulin écrit, il veut faire passer un message, un état d'âme, un sentiment et en nous gardant en territoire connu, il atteint son but. Ce livre n'est pas une de ces grande oeuvre littéraire puisque c'est un petit roman simple qui se lit rapidement et qui ne contient pas de grandes lessons. Toutefois, il réussit à laisser un souvenir agréable au lecteur, un ptit coin tout chaud au fond de notre coeur.
Étant personnellement amoureuse des mots, des livres, j'éprouve toujours un réel plaisir à lire Poulin.
Je le savoure.



De : Nyahblue Envoyé : 26/07/2006 18:05

Volkswagen Blues

2/5

Mon point de vue
Je suis déçue...Pour la première fois depuis longtemps, je ne suis pas en mesure de terminer un livre de Jacques . Pourtant, j'ai essayé mais rien ne m'a accroché dans ce récit. Bien évidemment, il y a le bon vieux Jack, l'énigmatique Théo, le chat, la fille mystérieuse, les livres, le mystère qui plane (tous les ingrédients idéals pour réussir). Le récit est plate...aucun point tournant, rien pour m'accrocher. J'espère que cette embrouille avec lui sera de courte durée...mais pour l'instant, je prendrai une pause d'avec mon amant littéraire pour me diriger vers d'autres hommes de plume...Peut-être apprécie-je plutôt le "nouveau" Jacques.
Ce n'est que partie remise, hein Jack???



De : Chantal5500 Envoyé : 21/09/2006 21:57

LA TRADUCTION EST UNE HISTOIRE D'AMOUR
Editions Actes Sud - 132 pages.

Marine, solitaire irlandaise aux cheveux roux et aux yeux verts, est traductrice. De retour à Québec après une longue absence, elle rencontre fortuitement l'auteur du livre qu'elle se propose de traduire, Jack Waterman. Finalement ils sympathisent et grâce à Jack devenu son meilleur ami, Marine s'installe dans son chalet sur l'île d'Orléans, pour y travailler tranquille au milieu des chats, des ratons laveurs, des hérons bleus et des chevaux de course à la retraite. Mais un petit chat noir, porteur d'un message de détresse, déboule subitement dans leurs vies et les emmène dans une enquête sur une mystérieuse adolescente....

Une histoire toute simple d'amitié, mais si bien racontée !, une écriture douce et tendre, un monde de lectures, de livres, d'écrivains, d'amour des mots, une immersion pleine et entière dans la nature, c'est tout l'univers si apaisant de Jacques Poulin que je retrouve toujours avec bien du plaisir....Et je sais maintenant ce que sont des "ouaouarons" !

4,25/5

Première phrase : "Nue comme une truite, je sortais de l'étang avec une poignée d'algues dans chaque main,, lorsque tout à coup, je vis ma chatte se ruer tête baissée vers une petite chose noire qui descendait la côte menant au chalet.....



De : Chantal5500 Envoyé : 27/08/2007 19:27

LES GRANDES MAREES : Jacques Poulin
Editions Babel - 209 pages.

Seul sur une île au milieu du Saint-Laurent, un traducteur de bandes dessinées voit son havre de paix envahi par des individus loufoques et une jeune femme belle, mystérieuse et indépendante, avec laquelle il se lie d'amitié. Et c'en est fini de sa solitude créatrice.

Je suis comme était Frisette, déçue. Le livre m' a bien plu jusqu'à la première moitié, (les chats, la nature, les livres, la vie simple) mais ensuite je l'ai trouvé trop loufoque, trop répétitif, parfois ennuyant (les séances de tennis!). La fin m'a complètement déconcertée et j'ai refermé le livre, avec mes espoirs d'une belle lecture bien échaudés. J'aime beaucoup d'habitude cet auteur mais là, pour moi, ce n'est pas de loin son meilleur livre. Bon, tout de même :

3/5



De : Lyreek14 Envoyé : 21/04/2008 09:20

Volkswagen Blues
Actes Sud - 328 pages

Le résumé a été fait plusieurs fois, passons donc à mon avis.

Tout d'abord, contrairement à plusieurs d'entre vous, j'ai bien aimé le style d'écriture, simple et très fluide (même si j'avoue que quelques termes m'ont laissé perplexe).
J'ai embarqué très facilement à bord du Volks, curieuse de savoir comment Jack allait pouvoir retrouver son frère après tant d'années et avec de si maigres indices. Et j'ai beaucoup apprécié la traversée, tout d'abord au Québec puis aux Etats-Unis, j'avais l'impression d'y être! D'ailleurs, ça m'a donné envie d'y aller, la piste de l'Oregon, San Francisco, Gaspé, ça fait rêver...
A coté de ça, les deux personnages sont tout en nuances, leur relation particulière, le chat et les livres, que des ingrédients pour me plaire!
Le livre dégage un certain parfum de mélancolie mais aussi de douceur de vivre et de liberté. Très apaisant!

A découvrir
4/5



De : Cocotte8017 Envoyé : 27/04/2008 05:05

Volskwagen Blues

Jack, un écrivain, part à la recherche de son frère Théo qu'il n'a pas vu depuis 20 ans. Le récit débute à Gaspé où Jack fera la rencontre de La Grande Sauterelle, une jeune indienne, et de son chat. Ensemble dans le vieux Volkswagen, ils poursuivront leur route jusqu'aux Étas-Unis.

Voilà un road-novel qui m'a bien divertie! J'ai retrouvé avec plaisir le style de Jacques Poulin tout en douceur et finesse. C'est une histoire qui se lit tout seul et qui nous transporte à travers ces villes visitées que ce soit Gaspé, St-Louis ou San Francisco. J'ai trouvé bien intéressant les différentes références historiques que l'auteur intègre à son récit. Tout comme dans ses autres romans, les personnages sont attachants avec leur solitude et leur soif d'amour et de liberté. Définitivement, Jacques Poulin est un auteur que j'aime beaucoup!

Ma note : 4/5
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  gallo le Lun 24 Nov 2008 - 17:21

De: Calou

Jacques Poulin - Les yeux bleus de Mistassini

Je suis bien contente de l'avoir acheté celui-là! J'adore l'atmosphère "poulinienne"! Je ne vais pas en faire un résumé vu que Mousseline l'a déjà fait, juste vous donner mes impressions.

Un flot d'émotions émanent de cet émouvant roman, chaud, tendre et réconfortant: l'amour des livres de ce vieux libraire qui autorise aux plus démunis le vol de manuscrits et la chaleur de son poêle en hiver, l'approche délicate de la vieillesse et de ses maux, le douloureux métier d'écrivain qui semble autobiographique et enfin l'amour confident entre frère et soeur empreint de regards et de touchers qui valent mieux que de longs discours.

Note : 4.5/5
(Calou)


De: Polo

Jacques Poulin - La tournée d'automne
(Actes Sud/Babel, 1997, 208 pages)

Un bibliothécaire ambulant part avec son bibliobus pour faire la tournée des paroisses du Québec (villages). Il emmène avec lui une Française de passage à Québec. Évidemment, tu intuitionnes ce qui s'amène: l'amour du vieux monsieur pour la petite Française. Ensemble, ils font le tour du Québec.

La bibliothécaire de mon quartier a aimé à la folie ce roman. Moi, beaucoup moins. Je trouve que ce roman fait très guide touristique, d'autant plus que les arrêts du bibliobus ont toujours lieu dans des coins très touristiques du Québec. L'auteur ne creuse même pas l'ambiance qui prévaut dans ces villages québécois. Et l'amour est très épidermique. Il reste la passion de la lecture du bibliothécaire. C'est ce qui vient sauver l'oeuvre.

Appréciation mitigée évidemment de ma part. Ça sent la recette. Mais c'est intéressant à lire dans les moyens de transport en commun quand les usagers ne sont pas des jeunes qui disjonctent à tue-tête.

Note : 3.5/5
Polo


De: Doune

Jacques Poulin - Le vieux chagrin

Résumé: C'est la tragique mais quelque peu banale histoire de Jim, un homme qui entre dans la cinquantaine qui a voyagé à travers le monde et qui décide de venir passer l'été dans la maison familiale. Il fait la découverte de trace de pas dans le sable qui le mène à une caverne. Il découvre un livre Les mille et une nuits et que le visiteur inconnu est en fait une femme. Il essaiera, par quelques moyens quelque peu naïfs de rencontrer cette femme. Cet homme est en fait l'écrivain le plus lent du Québec. Il souhaite écrire une histoire d'Amour mais il n'est pas amoureux... En réalité, il est entouré d'Amour de toute sorte. Il a son chat, Vieux Chagrin, et il a la Petite, qui ferait tout pour avoir un peu de tendresse.

C'est une très belle histoire d'amitié et d'amour. Aussi, il établie des théories sur les âmes... Particulièrement intéressant! Et pour moi qui souhaite devenir écrivaine, ces réflexions qu'il fait, merveilleux! Voici une phrase que je trouve très belle:

"C'était en quelque sorte la perfection, le paradis terrestre, comme si un vieux rêve s'était matérialisé, et je restai là, assis dans mon coin, ému et saisi d'admiration [...]" (Le vieux chagrin, p. 158)

Note : 5/5
Doune


De: Polo

Jacques Poulin - Faites de beaux rêves
(Bibliothèque Québécoise, 2003, 200 pages)
Deux frères assistent à une course automobile avec leurs caisses de bière. Un portrait culte. L'un domine l'autre.

Un écrivain qui fait des oeuvres dépouillées risque d'en écrire une qui soit vide. La voilà.

Note : 2/5
Polo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Réaliste-romantique le Jeu 19 Mar 2009 - 15:23

Jacques Poulin
Volkswagen Blues

1984

Jack, un écrivain sans succès, rencontre en Gaspésie une jeune fille métisse. Les deux personnages font équipe pour une quête qui consiste à retrouver le frère de Jack, mais sans savoir que c’est en fait leur propre identité qu’ils cherchent. La recherche les mènera sur la piste des Canadiens-français qui ont exploré l’Amérique, et le long de la piste de l’Oregon, suivie par les colons pour se rendre sur la côte Ouest. Les deux compagnons vont traverser tout le continent à bord d’une vieille Volkswagen.

Le récit est souvent prétexte à raconter des vignettes historiques. On en apprend beaucoup sur la découverte du continent américain par les coureurs des bois francophones, sur la colonisation et sur les massacres des Amérindiens. Toutefois, cette information n’est pas très bien intégrée au récit, la lecture prend une allure pédagogique. Par exemple, à Saint-Louis, Jack va faire une croisière sur le fleuve, et le lecteur s’attend à l’inévitable récit de la fondation de cette ville. Chaque arrêt sert à expliquer un moment historique. Je me sentais le long d’un sentier d’interprétation avec des panneaux explicatifs dont je connaissais presque tout le contenu : leur lecture ralentissait mon avance et mon plaisir de voir les paysages à venir. De plus, bon nombre de rencontres et coïncidences sont hautement improbables, entre autre le fait que presque tous ceux qu’ils rencontrent aux États-Unis parlent français. Oui, il y a beaucoup de descendants de francophones dans ce pays, mais la plupart ne comprennent pas la langue de leurs ancêtres.

Le livre pourrait néanmoins plaire à ceux qui veulent en apprendre sur l’histoire du continent américain au XVIIIe et XIXe siècle. J’aurais énormément apprécié cette lecture lors de mon cours d’Histoire du Québec et du Canada.

3/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1904
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'anglais n'est pas une langue magique

Message  Nyahblue le Dim 5 Avr 2009 - 13:49

Éditions Leméac/Actes Sud, 155 pages.
Un 5/5

Le point de vue des éditeurs
Francis,
le petit frère de l'écrivain Jack Waterman, est "lecteur sur demande".
Un coup de fil et il arrive chez vous dans sa Mini Cooper. Il aime les
textes qui parlent des Indiens, de la traite des fourrures, de la place
immense que le français a déjà occupé en Amérique. Sa cliente
principale est Limoilou, une jeune fille de Québec qui porte encore aux
poignets les cicatrices qu'elle avait à la fin de La traduction est une
histoire d'amour. Les mots que lit Francis ont parfois des vertus
thérapeutiques. Le petit frère serait presque heureux, mais il y a ce
rendez-vous manqué avec une mystérieuse femme, et la "Police montée"
qui le prend en filature devant les Plaines d'Abraham où la
Nouvelle-France est tombée jadis aux mains de l'Angleterre...

Mon point de vue
C'était
un coup de tête. Je l'ai vu à la librairie et j'ai craqué. De toute
façon, c'est toujours comme ça. Je ne peux plus m'empêcher de revenir à
Jacques Poulin.

Encore une fois, il ne m'a pas déçu en
introduisant des personnages mystérieux et en nous ramenant des
personnages que l'on connaissait déjà. L'intrigue tourne maintenant
autour de Francis, le "petit frère" de Jack. Il est lecteur
professionnel...quelle carrière intéressante! Pas de grande intrigue
mais c'est tout simplement charmant de suivre le quotidien et les
réflexions du petit frère.

La poésie des mots de Poulin est
toujours présente et de temps à autre, on retrouve une citation
ambitieuse et qui porte à réflexion. Je trouve que son écriture évolue
à chaque nouveau roman.

Un coup de coeur tout simplement!

Nyahblue

Nombre de messages : 2
Age : 34
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'anglais n'est pas une langue magique

Message  lalyre le Dim 7 Juin 2009 - 17:17



L’anglais n’est pas une langue magique

Jacques Poulin

Actes/Sud 2009

156 P.

Francis est le petit frère d’un écrivain ,il est lecteur ,c’est son métier ,il nous conte de petites aventures survenues lors de ses lectures .Une dame lui téléphone pour fixer un rendez-vous chez elle pour une lecture,l’heure fixèe ,il lui demande ce qu’elle aimerait comme lecture,elle lui répond ;Parlez-moi d’amour…..En effet il trouve ce texte dans un recueil de Carver,il le travaille et quand il se rend chez elle ,il trouve la porte de l’appartement ouverte mais il n’y a personne ,ce fait va rester mystèrieux ……bien que notre lecteur soit retourné plusieurs fois pour voir cette dame ,à tel point qu’il s’est fait remarqué par la Police montée qui l’a pris en filature…..Il fait régulièrement la lecture à la jeune Limoilou ,qui semble t-il a souffert dans les années précédentes ,la lecture que lui fait Francis est une thérapie pour elle ,d’ailleurs il semblerait qu’elle va s’en sortir,il lit aussi pour une jeune fille dans le coma et pour un petit garçon qui va subir une opèration grave ou des personnes âgées ou malvoyantes.Il y a aussi son frère plus âgé qui souvent l’appelle car cet homme n’a pas la mémoire des noms et Francis le dépanne gentiment.Rentrant chez lui,il y a un message sur son répondeur mais sa journée a été fertile en émotions alors il se prépare du café en laissant son imagination partir à la dérive.Etait-ce son frère qui se posait des questions sur son nouveau roman ? Ou Marina,la belle irlandaise qui prend de ses nouvelles ?Ou peut-être une autre mystèrieuse femme pour lui proposer un rendez-vous ? Qui sait !!!!!!!!



Je ne sais pas dire pourquoi j’ai tellement aimé ce livre ,est-ce sa fraîcheur ou le style car il est vrai que des références à ses lectures m’ont intéressées ,je n’en mettrai qu’un « L’avalée des avalés de Réjean Ducharme « Tout m’avale .Quand j’ai les yeux fermés,c’est par mon ventre que je suis avalée ,c’est dans mon ventre que j’étouffe, Quand j’ai les yeux ouverts ,c’est par ce que je vois que je suis avalée,c’est dans le ventre de ce que je vois que je suffoque .Je suis avalée par le fleuve trop grand ,par le ciel trop haut ,par les fleurs trop fragiles ,par le visage trop beau de ma mère…..Et voici que je comprends pourquoi j’ai tellement aimé ce livre….c’est parce que j’ai ressenti un tel bonheur de lire chez Francis…..Voila pourquoi le bonheur de lire que je partage avec lui sera pour moi un coup de cœur 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4157
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Mousseline le Dim 7 Juin 2009 - 20:36

J'ai bien l'intention de l'acheter ce livre cet été. Quand je lis d'aussi belles critiques d'auteurs québécois que j'aime tant comme Jacques Poulin, ça me donne envie de renouer avec la littérature québécoise.

Pourquoi on aime les livres de Jacques Poulin ? probablement parce qu'on est bien dans son univers. Un univers que l'on retrouver d'un roman à l'autre.

Merci Lalyre.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Réaliste-romantique le Jeu 9 Juil 2009 - 15:15

La traduction est une histoire d’amour
Jacques Poulin

2006

Une jeune traduction développe une forte relation d’amitié avec l’auteur Jack Waterman, de qui elle traduit un livre. Chacun aime la solitude, donc ils sont leur partenaire idéal, car très respectueux des besoins de l’autre. L’apparition d’un chat doté d’un mystérieux message va toutefois perturber leur routine et les amener à se préoccuper directement de leur entourage.

Jack Waterman est l’alter ego de l’auteur. Le livre permet de mieux connaître le personnage, ses habitudes d’écriture. La présence d’une traductrice et d’un auteur permet de réfléchir sur les mots, sur l’écriture. J’ai senti beaucoup de sympathie pour ces personnages qui recherchent la tranquillité plutôt que le battage médiatique, comme celui qui entoure de plus en plus le monde littéraire. Et ceci rejoint la vie de l’auteur, par exemple Jacques Poulin a reçu l’année dernière un prestigieux prix québécois pour l’ensemble de son œuvre, mais il était absent de la cérémonie de remise du prix. De plus, comme l’auteur est, selon ses mots, « l’écrivain le plus lent du Québec », la lecture est douce et fluide, chaque mot est choisi avec soin.

Excellente lecture.

4,5/5

le réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours :  Les vagues (Virginia Woolf), Un été à Provincetown (Caroline Vu)
Commentaire en attente : Falling angels (Tracy Chevalier), Le rêve des forêts (Gérard Klein)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1904
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Réaliste-romantique le Ven 4 Sep 2009 - 0:32

L’anglais n’est pas une langue magique - Jacques Poulin

Suite de La traduction est une histoire d’amour, mais nous suivons cette fois le petit frère de l’écrivain Jack Waterman. En plus de rendre de nombreux service à Jack, le petit frère est lecteur professionnel. Alors qu’il se rend chez une nouvelle cliente, il découvre un appartement ouvert. Après une exploration sommaire, il le quitte, mais son souvenir, ainsi que l’absence de l’inconnue, le taraudent. Il retourne à l’appartement, qui est toujours abandonné, mais ceci colle un enquêteur bourru à ses pas. Il fait aussi la lecture à la jeune fille rescapée lors du livre précédent.

Comme dans Volkswagen Blues, Jacques Poulin aborde la conquête de l’Ouest, et le rôle qu’y ont joué les Canadien-français et les Amérindiens. Cette fois, c’est la lecture du livre des explorateurs Lewis et Clark qui permet cette discussion. Toutefois, j’ai eu l’impression que l’intrigue s’éparpillait dans plusieurs directions, certains personnages font un petit tour puis disparaissent (l’inconnue, la sœur…). Bien que Jacques Poulin écrive très bien, je n’ai pas saisi ce que l’auteur voulait réaliser avec ce livre.

3/5

le réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours :  Les vagues (Virginia Woolf), Un été à Provincetown (Caroline Vu)
Commentaire en attente : Falling angels (Tracy Chevalier), Le rêve des forêts (Gérard Klein)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1904
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Clochette le Lun 21 Déc 2009 - 10:09

La traduction est une histoire d'amour - Jacques Poulin
Actes Sud

Marine est une jeune fille d'une vingtaine d'années, aux cheveux et au tempérament de feu. Très indépendante, elle a beaucoup voyagé, et aime vivre au contact de la nature. Elle a choisi comme métier, la traduction, ce qui lui permet de travailler seule au milieu des dictionnaires.
Un jour dans un cimetière près de Québec où repose sa mère, elle rencontre Jack Waterman, un écrivain à succès, vieil homme misanthrope, et qui déteste la notoriété. Elle va pourtant traduire son prochain roman. L'amour des mots qu'ils ont en commun et l'arrivée d'un jeune chat à la propriétaire mystérieuse va peu à peu les rapprocher et faire naître entre eux une grande amitié.

Ah ces auteurs du Québec . Encore une fois, j'ai été charmée par un de ces auteurs. Je ne connaissais pas Jacques Poulin, et ça a été une vraie rencontre.
J'ai beaucoup beaucoup aimé ce petit roman, ou comme les deux protagonistes, on sent un véritable amour des mots et des livres et où un parfait hommage à la traduction y est réalisé (J'avais noté un très beau paragraphe sur la traduction - où Marine indique que la traduction n'est pas un art simple, car il lui faut épouser au mieux l'écriture de l'auteur qui est traduit - mais j'ai rendu le livre à la médiathèque sans le recopier ) Chaque situation est décrite tout en finesse, avec précision. La vie de Marine et Jack au sein de la nature ne peut que faire envie et la sérénité de leur cadre de vie est palpable au travers des mots finement choisis.


Ma note: 5/5 - Un coup de
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2131
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Liza_lou le Lun 21 Déc 2009 - 10:32

Roman que je rêve de lire mais il est introuvable! Patience, je le lirai un jour!

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Clochette le Lun 21 Déc 2009 - 10:42

Liza-Lou, il est à la médiathèque de Nantes, veux-tu que je te l'emprunte pour notre prochaine rencontre en janvier (non, non, ça ne me dérange pas )
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2131
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Bernard le Lun 21 Déc 2009 - 11:41

Bonjour Clochette,

Combien de pages ce livre stp ?
Je lis toujours, en principe, 2 livres en même temps si mon second n'est pas trop épais.
Je suis intéressé par ce livre, car j'ai un (grosse) dent contre les traducteurs.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Clochette le Lun 21 Déc 2009 - 12:17

Bernard,
Ce roman compte 131 pages et il a même une suite : "L'anglais n'est pas une langue magique".
Bonne lecture.
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2131
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Bernard le Lun 21 Déc 2009 - 14:09

Merci Clochette

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  noemiejardine le Lun 29 Mar 2010 - 10:35

Chat sauvage

actes sud
234 p.

merci les razerates,
grâce à vous, me suis procuré un Jacques Poulin,
ne connaissais pas du tout cet auteur du Québec.

ambiance toute en nuances, les caractères sont très attachants, le cheminement intérieur du narrateur ne lasse jamais.
Jim qui se sent vieux et ne l'est pas vraiment, Kim, ses kimonos soyeux et son écoute totale et si rare....
ai vraiment bien aimé
vais naturellement lire d'autres Jacques Poulin puisque d'après ce que je lis sur le forum, on retrouve ce Jim sympa qui est vraiment nul en filatures....

4.75/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Liza_lou le Mar 3 Avr 2012 - 14:35

La traduction est une histoire d'amour
(Actes Sud, 130 pages)


Marine, jeune femme rousse ayant des origines irlandaises, est la traductrice des romans d'un vieil écrivain, Jack Waterman, vivant à Quebec. Entre ces deux personnages se noue rapidement une réelle complicité qui s'accentue lorsque Marine part s'installer dans son chalet sur l'île d'Orléans, au milieu des hérons, renards, chats et chevaux à la retraite qui entourent son univers. Jusqu'au jour où débarque un mystérieux petit chat noir, porteur d'une bien étrange missive sous son collier...

Un très joli roman, bien loin de ce que tout un chacun pourrait être amené à lire de nos jours. Pas à dire, la littérature québécoise possède ce petit quelque chose d'unique, la rendant inimitable et fabuleuse. Jacques Poulin se met ici indirectement en scène, à travers le personnage de Waterman, grand amoureux des mots mais aussi écrivain le plus long à écrire du Quebec! Poulin n'écrit pas, il chante les mots comme personne et ce roman est une véritable histoire d'amour envers l'écriture, la lecture, le style et le pouvoir évocateur de chaque mot utilisé dans chaque phrase. A première vue, le récit est simple et pourtant, la petite musique chantée et murmurée par le style de Poulin ne peut que transporter le lecteur dans un imaginaire et un monde idéal. L'histoire d'amour, ici, est celle de la magie et du pouvoir puissant des mots, tout aussi bien dans le travail d'écriture, que dans celui, encore plus ardu, de traduction.

"Chaque jour, pour être fidèle à votre texte, mes mots épousent les courbes de votre écriture, à la manière d'une amante qui se blottit dans les bras de son amoureux."

"On a du style quand on écrit bien, c'est à dire quand on se conforme à un modèle! Avoir un style, c'est le contraire : on écrit à sa manière, sans tenir compte des règles!".

L'histoire possède également de très beaux passages sur la nature, le bonheur de vivre des choses simples et le temps qui passe à son rythme. Poulin en profite également pour revenir sur le destin tragique des immigrants irlandais de la fin du XIXème siècle, parqués sur Grosse-Île pour y mourir de maladie. Et encore une fois, c'est avec des mots simples que Poulin nous livre de très beaux passages sur le regret, la tristesse, la mort mais aussi l'espoir.

Un très beau récit, d'un auteur encore trop peu connu en France. Une découverte certaine et qui donne envie de lire d'autres romans de cet auteur qui m'a agréablement surprise.

Ma note : 4/5
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  lalyre le Mar 15 Jan 2013 - 17:18

Liza_Lou, j'ai très envie de lire ce livre, je l'ai mis dans ma lal, merci à toi flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4157
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Mousseline le Mar 15 Jan 2013 - 18:50

Tu me donnes le goût de renouer avec Jacques Poulin... Cool

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  anna44 le Dim 10 Fév 2013 - 15:13

Chat sauvage, Jacques Poulin
Ed. Actes Sud

Eh bien, je suis complètement passée à côté !!
J'ai lu ce livre suite à vos nombreux avis élogieux et en prévision de mon futur voyage à Québec... Mais je n'ai rien ressenti. Je pense juste que ce n'est pas un livre, voire un auteur pour moi.
Les descriptions de Québec ne m'ont pas émue, ni embarquée, l'histoire est plate et il n'y a pas de fin. Seul bon point, le style est là, il n'est pas désagréable à lire, j'ai donc pu aller jusqu'au bout sans difficulté, mais sans plaisir...

Ma note : 2/5

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  géromino le Sam 20 Avr 2013 - 8:51

"La tournée d'automne" Babel 1996 191 pages

Peu avant de se lancer dans sa tournée estivale, le "chauffeur" (on ne connait pas son nom) du bibliobus fait la connaissance de Marie. Elle est un peu l'imprésario d'une fanfare française en déplacement au Québec. Tout de suite, ils éprouvent une pudique attirance l'un pour l'autre. Les musiciens ayant projeté de visiter la Côte-Nord, ils suivent le bibliobus dans un vieux car scolaire. Ainsi, au gré des haltes, Marie et "le chauffeur" se retrouventsouvent dans les villages traversés. Marie doit pourtant revenir à Québec prendre son avion retour vers la France. Le chauffeur se propose de la ramener vers la ville; cette fois, c'est par la Gaspésie que se fera le trajet.

Au fil des pages, on comprend ce qui mine le chauffeur au point d'envisager de mettre fin à ses jours: la perspective de vieillir le hante, il veut s'éviter "le désastre, la déchéance". La rencontre avec Marie va l'empêcher de peut-être commettre une bêtise.

Un petit livre plein de douceur et de tendresse sur le thème des tourments de l'âge (la cinquantaine, en l'occurrence), de l'amour, de la vie. Sur la solitude aussi. Car voilà peut-être le point central: malgré le réseau de lecteurs, malgré ses quelques amis (Jack, notamment), notre chauffeur est seul à se regarder vieillir pour lui-même. Désormais avec Marie, l'avenir prend des couleurs; la vie sans doute, mérite d'être vécue finalement.

Et les livres dans tout ça? Il y en a plein le bibliobus!! Des qui donnent envie, d'autres qui rappellent des lectures anciennes: "Oh celui-là il doit être bien! Ah celui-ci je l'avais bien aimé! On déambule dans les rayons du bibliobus, on feuillette; un bonheur de rat!!!

L'écriture est simple et certainement un peu naïve, mais c'est ce qui fait aussi le charme de ce livre. Tout à fait en accord avec le personnage du chauffeur, un peu timide, solitaire. Un livre qui vous fait passer un bon moment de lecture apaisante. J'allais oublier la ballade: comme l'auteur cite un grand nombre de lieux, de villages, il est facile de suivre sur une carte (j'avais un atlas à portée de main) le cheminement du bibliobus. Les lecteurs québecquois auront je pense, une meilleure représentation de la beauté des paysages. Je suis sûr qu'ils sont magnifiques! En tout cas, rien que les noms font voyager: Port-au-persil, Rivière-au-tonnerre, L'île aux coudres, Sept-îles, Rivière-Pentecôte, Baie-Comeau...

Une petite phrase: "Les livres sont comme les chats, on ne peut pas tous les garder".

Note: 5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2748
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  anna44 le Sam 20 Avr 2013 - 21:12

Malgré ma déception lors de ma première découverte de Jacques Poulin, je note ce titre. Merci Gero Smile

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  lalyre le Ven 8 Nov 2013 - 17:17

La tournée d’automne             

Mon avis

Ce court roman est très doux et gentil bercé par la poésie, la tendresse  et une légère histoire d’amour la tendresse qui se noue au seuil entre deux êtres de la vieillesse. On suit le Chauffeur du bibliobus pendant sa tournée, il nous fait découvrir des villages et leurs lecteurs qui sont devenus ses amis, de superbes paysages, tout cela est empreint de poésie. On partage son plaisir de la lecture, cependant il sait que ce sera sa dernière tournée, il est triste, inquiet et un peu las, il redoute la vieillesse et la déchéance physique, Marie sa nouvelle amie pourra t-elle l’aider ? J’ai vraiment aimé ce roman ou les livres tiennent la première place mais aussi l’amour de la lecture. Car la lecture peut-elle rendre la vie plus légère ? Un livre sans défaut, poétique, chaleureux et charmant ou entourée de livres, j’aurais aimé continuer à rêver aux beaux paysages québécois et ne pas quitter la bibliobus ou je me sentais si bien. Il va de soi que c’est un gros coup de cœur…5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4157
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacques POULIN (Canada/Québec/France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum