Alexandre POUCHKINE (Russie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alexandre POUCHKINE (Russie)

Message  Louvaluna le Jeu 20 Nov 2008 - 21:32

De : Melisande5505 (Message d'origine) Envoyé : 11/10/2005 20:48

Alexandre POUCHKINE
(1799-1837) Né à Moscou dans une famille de la haute aristocratie qui compte parmi ses ancêtres du côté maternel, Ibrahim, le nègre de Pierre-le-Grand. Son oncle, homme très cultivé et poète connu, lui inculque le goût de la littérature classique française qui lui devient familière dès l’enfance. Il fait ses études au Lycée noble de Tsarskoé Sélo, il y partage avec ses condisciples l’exaltation patriotique de 1812, les idées de liberté qui la prolongent et le goût des exercices poétiques. Très tôt son génie s’impose à son entourage.

Il mène quelques temps la vie des dandies de Pétersbourg. Son activité littéraire le rapproche des cercles animés par les futurs décembristes. La vigueur libérale et irrévérencieuse de ses premières œuvres lui attire l’hostilité du pouvoir. Il est exilé dans le Sud en 1820 et il y restera jusqu’en 1824. C’est ensuite la résidence forcée dans le domaine familial de Mikhaïlovskoé. Seule cette circonstance, dira t-il, l’empêcha de participer à l’insurrection décembriste. Il est peu après rappelé dans la capitale par le tsar qui s’instaure son censeur personnel et en fait un historien officiel. Il épouse en 1831 Nathalie Gontcharova, célèbre beauté moscovite, et se trouve alors plongé dans la vie des salons aristocratiques où se nouent contre lui des intrigues, inspirées par la cour; elles aboutissent au duel où Pouchkine trouve à trente-huit ans une mort dont on parle comme d’un assassinat.

Pouchkine peut être considéré comme le créateur de la littérature russe moderne. Son œuvre a innové dans tous les genres: poésie lyrique, contes en vers, poèmes romantiques, roman en vers. Il a de plus été le fondateur de la revue littéraire russe la plus influente. Dans une forme qui pour la première fois unit la science du vers et les traditions de la langue populaire, il incarne toutes les faces de l’esprit et de la réalité nationales avec un génie souverain. Sa stature domine toute la littérature russe.



De : Melisande5505 Envoyé : 11/10/2005 21:20

La dame de pique / nouvelle / 25 pages

Résumé : Une étrange histoire circule sur la vieille comtesse Anna Fedorovna : lorsqu'elle était jeune, le comte de Saint-Germain lui aurait confié un secret lui permettant de gagner de manière infaillible aux cartes.
Hermann, un jeune officier d'apparance trop raisonnable, mais dévoré en réalité par la passion de gagner une fortune au jeu, est fasciné par ce mystére et veut à tout prix approcher la comtesse pour lui arracher son secret. Il se sert pour cela de la demoiselle de compagnie de la comtesse, Lisabeta Ivanovna, et obtient son entretien avec la vielle femme. Mais celui-ci ne tourne pas comme prévu....

Mon commentaire : un pur bonheur de lecture. Malgré une faible longeur, il s'agit d'un récit haletant avec énormement d'évenements, on arrive pas à le lâcher avant d'avoir fini. En même temps nous avons affaire à un grand écrivain qui crée des personnages d'une grande puissance, avec un style magnifique. Et enfin le récit est trés ambigue, on ne sait pas vraiment ce qui s'est passé, on peut donner des interprétations différentes.

4,25/5



De : doriane99 Envoyé : 07/05/2006 22:47

La dame de pique

Castor Poche Senior 71p Traduit par Prosper Mérimée, Présentation d'Henri Troyat

Herman, jeune officier du génie est né joueur... Sage, il refuse de "risquer le nécessaire pour gagner le superflu" jusqu'à ce qu'il entende parler d'un secret pour gagner à coup sûr, détenu par la vieille comtesse Anna Fedotovna. Coûte que coûte, il lui faut ce secret.

Une nouvelle brève mais très bien écrite, elle pourrait presque être classée en "littérature fantastique", un belle découverte

4/5



De : Chantal5500 Envoyé : 24/08/2006 23:09

LA FILLE DU CAPITAINE
Folio - 207 pages

En 1773, Piotr Griniov est envoyé par son père, à l’âge de 17 ans, faire son service militaire dans un fortin perdu au milieu de la steppe. En chemin, perdu dans une tempête de neige, il est sauvé par un vagabond qu'il remerciera ensuite en lui donnant sa touloupe. Arrivé au fort de Bièlogorskaïa, il va se lier avec le capitaine et sa femme et tomber amoureux de leur fille Maria. Mais bientôt le fort est assiégé par des rebelles au pouvoir en place, dirigés par le célèbre et sanguinaire Pougatchov.....

Voilà un roman historique qui se lit très rapidement de par une écriture très claire et très rapide, très descriptive et qui ne s'attarde guère sur la psychologie des personnages. Cette histoire d'amour et d'amitié est très simple et dépeint clairement le fonctionnement de la société russe de l'époque : les serfs, le pouvoir des tsars et une noblesse européanisée bien éloignés de la vie des différentes peuplades ou tribus de la steppe. Tout cela manque sensiblement de profondeur mais reste très agréable à lire et c'est un choix de lecture que je ne regrette pas.

3,5/5



De : liza_lou55 Envoyé : 26/08/2006 13:38

La fille du capitaine
(Le livre de poche, 221 pages)

Classique de la littérature russe, La fille du capitaine relate la révolte des cosaques de l’Oural à la fin du XVIIIème siècle. Emmené par leur chef Pougatchov, les paysans rebelles s’emparent de nombreux forts et menacent la stabilité de l’Empire russe. A travers les destins fictifs de Pierre Griniov et de Maria Ivanovna, Pouchkine s’empare de ce fait réel et offre un récit relevant à la fois du roman d’apprentissage, d’aventure et d’amour.

Malgré les multiples rebondissements qui s’enchaînent tout au long du récit, je n’ai pas été vraiment emballée par l’histoire. Les seuls passages qui m’ont réellement intéressée ont été ceux relatifs à la prise effective du fort, soit au septième chapitre du roman. Dans les pages précédentes, Pouchkine présente ses personnages, les lieux et le contexte historique. Sans être ennuyantes, ces pages n’ont en fait fait qu’accentuer mon impatience d’arriver enfin dans le vif du sujet, soit la révolte et ses conséquences. Malheureusement, les péripéties suivantes ne m’ont pas plus convaincue.

J’ai aussi trouvé que le personnage de Pougatchov était plus complexe et recherché que celui du héros, en l’occurrence Griniov, qui parait beaucoup plus insignifiant à coté. Quant aux personnages secondaires, certains étaient parfois un peu trop caricaturaux à mon goût.

La fille du capitaine est un roman court et plutôt facile à lire. Je n’en garderai pourtant pas un souvenir impérissable.

Ma note : 3/5



De : Philcabzi5 Envoyé : 29/08/2006 13:33

La fille du capitaine
Ed. Librio, 1964, 129 pages
Note: 3.5/5

4ème de couverture:
Bielogorsk, un fort aux confins des steppes Kirghizes. Le lieu est sauvage, désertique, mais la fille du capitaine, avec ses cheveux blonds, a bien du charme. Pour Maria Ivanovna, Pierre Andréitch Griniov se bat en duel. La belle à peine conquise, la forteresse est attaquée par les Cosaques. A leur tête, Pougatchov, un usurpateur qui se prend pour le tsar. Sauvé de la potence par le chef rebelle, Griniov est accusé de trahison par les siens. Prétendue collusion avec l'ennemi, qui lui vaut d'être condamné après la défaite de Pougatchov... Il n'est pas bon d'être ni vainqueur ni vaincu ! L'échafaud ou la Sibérie ? Véritable pasionaria, Maria, vole à son secours.

Mon avis:
J'ai bien aimé cette courte histoire. Ce n'est absolument pas un chef-d'oeuvre mais je me suis facilement laissée entraîner par l'histoire. Les personnages s'ont aucune profondeur mais sont tout de même attachant. Il y a beaucoup de mots russes dans ce bouquin et comme toujours les noms des personnages sont très difficile à retenir!

Citation:
On pensait que le propre aveu du criminel était nécessaire pour établir sa pleine culpabilité, conception non seulement sans fondement, mais encore absolument contraire à l'esprit d'une saine justice. Car si les dénégations de l'accusé ne sont pas acceptées comme preuve de son innocence, ses aveux doivent encore moins servir de preuve de sa culpabilité.



De : joubjoub Envoyé : 10/04/2008 11:18

.:: La Fille du capitaine (Alexandre POUCHKINE) ::.

Résumé : A l'âge de seize ans, sur ordre de son père, Piotr Andréïtch Griniov gagne le fort de Bélogorsk où il va servir et, parce qu'il est noble, devenir d'emblée officier. Quoique la vie de garnison ne fût pas faite pour le séduire, son existence devient vite plaisante, en particulier grâce à la présence de Maria Ivanovna, la fille du capitaine, qu'il souhaiterait épouser.
Mais, au début d'octobre 1773, on apprend que le cosaque Pougatchov vient de réunir une bande de brigands et se fait passer pour Pierre III, le défunt époux de Catherine II : il ne va pas tarder à prendre le fort d'assaut et ce sera, pour Griniov, l'occasion de montrer qu'il est bien le « chevalier » de Macha.
La rébellion de Pougatchov a réellement eu lieu et Pouchkine lui a consacré un livre d'histoire avant de faire paraître en 1836, quelques semaines avant sa mort, La Fille du capitaine. Mais, dans ce roman historique, c'est à Griniov qu'il laisse le soin de raconter à la première personne les menées de ce Pougatchov qu'il affronte et qui, sous ses yeux, sous les nôtres, entre deux moments de férocité, se montre aussi capable d'humanité : fasciné par l'abîme, le brigand devient fascinant.

Traduction de Vladimir Volkoff.
Edition de Jean-Louis Backès. (Source : Le Livre de Poche)

--------------------------------------------------------------------------------

Ce roman est un véritable mélange de genres. Roman d'amour, roman d'aventures, roman historique... Ce roman est plein de rebondissements spectaculaires dans la Russie de la fin du 18e, pendant la révolte de Pougatchov. Il nous plonge plongeons au siècle de Catherine la Grande. La fille du Capitaine est l'archétype de tous les grands romans d'aventure.

Mais aussi, roman d'apprentissage pour le jeune officier Griniov qui va découvrir l'amour, la cruauté humaine dans les steppes d'Asie centrale. Ce superbe récit russe est romanesque à souhait.

Bref, un ouvrage palpitant et tout public sur un court et intense moment d'aventure humaine.

Note : 4/5



De : lacazavent Envoyé : 09/11/2008 16:55

- La Fille du capitaine- POUCHKINE

Déjà maint et maint fois résumé, je vous épargnerez donc ce passage obligé.

J' ai beaucoup apprécié ce livre, assez facile d'accès, il y a peu de personnage, on suit donc facilement l'intrigue qui reste au demeurant assez simpliste mais qui nous tient jusqu'au bout.
Ecrit par un Russe, en russe, l'histoire réuni bien évidement tous les codes des romans d'aventure russe.

Ma note : 4,5/5

Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandre POUCHKINE (Russie)

Message  Garanemsa le Lun 28 Juin 2010 - 10:12

LA DAME DE PIQUE

Pouchkine

Ce livre est une sorte de nouvelle.(elle a été traduite par Mérimée mais par Gide aussi).

Elle met en scène comme beaucoup d’auteurs russes, le jeu, et l’appât du gain par la même occasion.

Une comtesse très riche détiendrait le secret pour gagner, le secret des trois cartes qu’elle aurait eu du fameux comte de Saint Germain (je suppose que vous connaissez l’histoire du Comte…..)

Un jeune homme de la bonne société russe entreprend de courtiser la dame de compagnie de cette comtesse pour pouvoir s’introduire chez elle et voler son fameux secret………..

La suite à lire………

Pour moi un bon 4/5

De toute manière j’aime toujours beaucoup la littérature russe





Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 71
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandre POUCHKINE (Russie)

Message  Parch le Dim 4 Mar 2012 - 16:36

Pouchkine, La fille du capitaine

Une lecture assez dépaysante. L'histoire est simple : un gentilhomme est envoyé servir la patrie dans une lointaine forteresse aux frontières de l'empire russe. La vie de garnison suit son cours et le gentilhomme s'éprend de la fille du capitaine qui dirige la place. Survient alors la révolte de Pougatchev, usurpateur se présentant comme étant l'empereur Pierre III et mettant la région à sac...

Un livre cours et au style enlevé, distrayant. Il est assez surprenant de voir les adversaires discuter en gentilhommes entre deux combats...

Ma note : 4/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...

Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandre POUCHKINE (Russie)

Message  cookie610 le Mar 22 Mai 2012 - 18:33

La fille du capitaine

Note : 3.75/5


Le résumé a déjà été fait ci-dessus

Critique : j'aime beaucoup la littérature russe et c'est le premier roman de cet auteur très populaire en Russie que je lis. J'ai été captivée par cette histoire qui mélange habilement fiction et Histoire. Pouchkine a une très belle écriture et décrit bien la société russe de son époque. C'est dommage que le livre soit un peu long à démarrer réellement et que le personnage principal ne soit pas plus creusé. Le livre est court et se lit très rapidement. Je suis contente d'avoir lu ce classique de la littérature russe. J'aimerais bien lire La dame de pique du même auteur.

cookie610

Nombre de messages : 4589
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandre POUCHKINE (Russie)

Message  Lacazavent le Jeu 6 Sep 2012 - 20:57

La dame de Pique d' Alexandre Pouchkine
Actes Sud, Babel / 58 pages



En 1833, Alexandre Pouchkine (1799-1837), poète déjà célèbre entre tous en Russie, se souvient de l’histoire d’une vieille comtesse, Natalia Pétrovna Golitsina, qui passait pour détenir le secret de toujours gagner aux cartes. Ce secret, elle avait même refusé de le partager avec son petit-fils. Pouchkine, joueur lui-même, donne avec la sobriété, la force et l’élégance d’un de ses poèmes, la nouvelle fantastique la plus célèbre de la littérature russe.


Une courte nouvelle que j'ai toujours autant de plaisir à lire. Une très belle écriture et une histoire captivante, pleine de rebondissement font qu' on la dévore d' une traite. Le côté fantastique de l' histoire et du dénouement laisse planer le mystère, l' imagination du lecteur fera le reste...


4,5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) et Longue marche, T1 de Bernard Ollivier

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)

[i]Challenge ABC, 2015: 19/26 [/i]

Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5573
Age : 30
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandre POUCHKINE (Russie)

Message  cookie610 le Lun 11 Fév 2013 - 9:58

La dame de pique

Note : 4/5

Résumé : La vieille comtesse Anna Fedorovna aurait un secret bien mystérieux : jeune fille, le comte de Saint-Germain lui aurait confié un secret lui permettant de gagner de à coup sur à un jeu de cartes. Hermann, un jeune officier dévoré par la passion du jeu, veut à tout prix lui arracher son secret.

Critique : j’ai adoré cette courte histoire. L’histoire est extraordinaire. Le récit est court, on s’embarque dedans et on le lit d’une seule traite sans reprendre haleine. Le style est parfait, Pouchkine est à coup sur un très grand écrivain. Il parvient en quelques pages à nous rendre les personnages vivants. La fin est impeccable pour cette histoire, un brin mystérieuse. Pile ce qu’il fallait.

cookie610

Nombre de messages : 4589
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandre POUCHKINE (Russie)

Message  dodie le Mer 13 Mar 2013 - 10:44

La dame de pique et les récits de feu Ivan Petrovitch Belkine

Ce recueil de nouvelles se compose donc de La dame de pique déjà résumé et critiqué et de Cinq autres courtes nouvelles: Le coup de pistolet, La tempête de neige, Le marchand de cercueils, Le maître de poste, La demoiselle paysanne. Ces derniers ont été écrits par Pouchkine trois ans plus tôt sous un pseudonyme. Il s'agissait alors de ses premiers écrits en prose et constituaient une sorte d'exercice pour lui.
Ces nouvelles détiennent pour certaines un brin de fantastique et sont soit sentimentales soit tragiques.

Mais on retrouve dans toutes la qualité d'écriture de l'auteur, un style très agréable et le petit côté un brin suranné des personnages et des histoires qui nous transportent plus d'un siècle en arrière.
Une belle découverte 4/5

dodie

Nombre de messages : 4335
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandre POUCHKINE (Russie)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum