Avril 2007: Luz ou le temps sauvage d'Elsa Osorio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avril 2007: Luz ou le temps sauvage d'Elsa Osorio

Message  Prospéryne le Jeu 20 Nov 2008 - 16:11

From: lalyre7032 (Original Message) Sent: 2/22/2007 12:50 PM
Bonsoir
Simplement pour vous remercier pour la pige de
Luz ou le temps sauvage que nous lirons pour le 12 avril au plus tôt.
J'aimerais aussi lire les deux autres.mais chaque chose en son temps.....Je vous livre un petit texte rapport à ce livre pour vous mettre dans l'ambiance.Il est édité chez Métaillié/Suites,il est en vente chez Amazone et dans toutes bonnes librairies.
Bonne lecture
Lalyre
On évalue à cinq cents le nombre de nourrissons arrachés ainsi à leurs mères. Trois cents connaîtraient leur situation et seulement soixante-sept leur origine, grâce au courage notamment des fameuses grands-mères de la place de Mai qui ont tout mis en œuvre pour retrouver ces petits-fils et ces petites-filles qu'elles n'avaient jamais vus. C'est cette histoire que nous raconte aujourd'hui Elsa Osorio à travers l'attachant personnage de Luz. Auteur de scénarios, de nouvelles et de biographies, elle s'est lancée dans cette entreprise romanesque en 1996, vingt ans exactement après le coup d'Etat.


Elsa Osorio, qui vivait à Buenos Aires à la même époque, a vu beaucoup de ses amis disparaître. Enceinte, elle aurait pu elle aussi faire partie de ces mères sacrifiées. Aujourd'hui elle n'a rien oublié. Elle n'a eu besoin de faire aucune recherche pour écrire son livre.
Luz ou le temps sauvage


De : Philcabzi5 Envoyé : 2007-04-12 06:56
Luz ou le temps sauvages

Ed. Métailié, 2000, 354 pages

Note: 5/5

Résumé:

À la naissance de son fils, Luz réalise ou comprends qu'il s'est passé quelque chose lors de ses propres premiers jours hors du ventre de sa mère. Elle apprendra très vite que justement sa mère n'est pas celle qu'elle croyait et qu'elle est une de ces enfant de parents "disparus". Une enfant volée...

Mon avis:

Je ne sais pas si c'est parce que Luz à exactement le même âge que moi ou si parce que, comme pour elle, cette histoire de l'Argentine m'était presque totalement inconnue, mais je me suis beaucoup identifié à cette jeune femme. J'ai été horrifié d'apprendre toutes les horreurs qui se sont produites lors de cette guerre sale et surtout d'apprendre que les militaires de la répression se promènent (encore?) dans les rues aux côtés des familles de "disparus".

L'écriture très originale de Elsa Osorio est fluide et le choix des mots arrivent à nous boulverser à tout coup. Par sa prose, elle m'a souvent coupé le souffle et fait battre le coeur de plus en plus vite. Ce livre est un véritable coup de coeur pour moi et depuis sa lecture je ne cesse d'y repenser et d'en parler autour de moi!


De : joubjoub Envoyé : 2007-04-12 07:03
Elsa Osorio a obtenu le deuxième prix littéraire "Amnesty International" 2001 pour son roman Luz ou le temps sauvage.

Résumé : A vingt ans, à la naissance de son enfant, Luz commence à avoir des doutes sur ses origines, elle suit son intuition dans une recherche qui lui révélera l'histoire de son pays, l'Argentine. En 1975, sa mère, détenue politique, a accouché en prison. La petite fille a été donnée à la famille d'un des responsables de la répression. Personne n'a su d'où venait Luz, à l'exception de Myriam, la compagne d'un des tortionnaires, qui s'est liée d'amitié avec la prisonnière et a juré de protéger l'enfant.
Luz mène son enquête depuis sa situation troublante d'enfant que personne n'a jamais recherchée.
Un thriller loin des clichés dans lequel l'amour cherche la vérité.

"Le récit coule, lumineux, tragique, parfois drôle, tendre et sans complaisance. Et l'on s'abandonne au bonheur de ce roman lucide qui nous rappelle qu'il n'est de salut que dans la quête implacable de la vérité." Télérama

(Source : Editions Métailié)

Le roman d'Elsa Osorio est passionnant comme un thriller et bouleversant par son accent de vérité. Il a pour toile de fond les exactions bien réelles de la dictature argentine. L'histoire éclaire la période la plus sinistre de l’histoire du pays, où dans les années soixante-dix, la junte militaire a mené une répression sauvage contre toute forme d'opposition.

Avec une extrême habileté, l'auteur révèle un passé récent, violent, dans ce qu'il a de profondément inadmissible, et en démonte la mécanique, tout en relatant une histoire poignante, passionnante.

La quête d'identité de Luz est remarquablement racontée sur un rythme époustouflant. Ce roman haletant est émouvant et loin des clichés. L’amour pousse les personnages à rechercher la vérité.

Ce genre d'histoire réunit tous les éléments d'un véritable suspense : enlèvements, tortures, filatures, enquêtes... Mais ici, tous les faits sont avérés ! Et comme toujours dans ces cas-là, il n'y a pas seulement les bourreaux et les victimes, il y a aussi tous ceux qui ne pouvaient ou ne voulaient pas savoir.

Cette recherche est pleine d'ambigüité. Elle nous ébranle vivement. Elle touche en profondeur la réalité de chacun de nous. Ce livre est si éprouvant, qu'on est obligé de poser de temps en temps pour sortir respirer un peu d'air et se dire qu'on est à l'abri de toute cette saloperie, de tant de haine, de bêtise, de morgue, de mépris pour la vie humaine.

L'écriture est simple et directe. Le style de l'auteur brille plus par sa vivacité que par son élégance. La structure narrative entremêle les points de vue et prend le lecteur au piège qui suit alors avec effroi les aventures de Luz.

Au final, ce livre dur est terriblement instructif, efficace et bouleversant, sans pour autant sombrer dans le mélo ou la larme facile. Il rappelle les heures les plus noires de l'histoire de l'Argentine, pour que de telles choses ne puissent plus jamais se produire. Un incontournable pour ceux qui aiment l'Amérique du Sud et l'Argentine en particulier...

Note : 4/5

Merci Lalyre pour cette excellente découverte.

joubjoub


De : doriane99 Envoyé : 2007-04-12 07:44
Luz ou le temps sauvage

Quand à 20 ans Luz devient maman, elle est prise d’un sombre pressentiment et cherche à approfondir sa propre histoire… Ses relations conflictuelles avec sa mère, ses angoisses inexpliquées, l’absence d’un père mort trop jeune… Elle se retrouve alors plongée dans les heures les plus noires de l’Histoire de l’Argentine. Lorsqu’en 1977, les militaires prennent le pouvoir et organisent par centaines des disparitions d’enfants, leur placement dans les familles proches du pouvoir et l’assassinat de leurs parents déclarés : « subversifs ».

Une histoire bouleversante, j’ignorais tout de l’histoire de ce pays, j’ai été choquée de la réalité de ces enlèvements en masse, marquée par la détresse de ces « grands-mères de la place de Mai » à la recherche de leurs petits-enfants. Cela se passait hier au vu et au su du reste du monde, une barbarie inouïe comme il en existe encore dans certains recoins du globe…

Je n’ai pu m’empêcher de penser à un autre drame : ces enfants qui ont retrouvé leur « vraie » famille, qu’ont-ils ressenti quand ils ont appris la vérité sur ceux qu’ils croyaient être leurs parents, et si, contrairement à Luz, ils leur étaient profondément attachés, comment vivre entre deux familles sans vraiment se sentir appartenir à l’une ni à l’autre ?

Un excellent livre, un vrai coup de cœur pour moi !!!!!

5/5 Merci Lalyre !!!


De : gallomaniac Envoyé : 2007-04-12 14:42
"Luz, na 20 jaar : licht" (traduction néerlandaise) le livre ne m'a pas saisi, trop de longeurs, de détails circonstanciels. Je ne l'ai pas lu jusqu'à la fin, peut-être cela viendra. Je ne me permets pas de note.


De : Cryssilda_ Envoyé : 2007-04-12 15:54
Luz ou le temps sauvage d'Elsa Osorio
Editions Métailié, 354 pages

J'ai adoré moi aussi ce roman, il m'a énormément touchée, comme à chaque fois que je lis une histoire qui se passe sous une dictature. Je suis passé de l'énervement, aux frissons, et aux larmes. Je n'ai pu sortir du livre qu'une fois celui-ci fermé et fini, et encore..., j'ai vraiment eu cette impression de proximité avec les personnages, comme si c'était des amis qui nous racontaient leur histoire.
Ce que je trouve fou, c'est que j'avais un peu entendu parlé de tout ça en cours d'espagnol au lycée, mais globalement, je suis certaine que peu de gens ici en Europe connaissent toutes ces horreurs (je ne sais pas au Québec?).

Un gros coup de coeur pour moi aussi. 5/5

Cryssilda


De : zeta-b Envoyé : 2007-04-13 08:29
Je mets un bon 4/5 à "Luz ou les temps sauvages" qui m'a énormément intéressé.
Il m'est venu un regret : celui de ne pas avoir milité contre cette dictature, de ne pas avoir manifesté, de ne pas avoir participé à des mouvements de protestation. De tels livres sont si utiles pour nous faire comprendre à quel point vivre en démocratie est une chance inestimable. (Pourvu que ça dure !!!!!)
Merci Lalyre, sans ta proposition je n'aurai sans doute jamais lu ce livre.


De : Sahkti1 Envoyé : 2007-04-13 09:08
Elsa OSORIO, Luz ou le temps sauvage

Qu'il est dur de découvrir que les parents qu'on a aimés ne sont pas ceux qu'on croit. Quel choc pour Luz. Pour le lecteur aussi. Cette plongée dans les sombres années de l'Argentine (un pays qui a encore bien du mal à affronter son passé), dans cette période de souffrance et de douleur...
J'apprécie le choix effectué par Elsa Osorio de raconter l'Histoire avec un grand H à travers les histoires quotidiennes de Luz et sa quête de vérité. Ce processus rend la révolte encore plus grande, à cause de la proximité qui se crée assez vite entre Luz et le lecteur.
Révolte et colère contre tout ce qui s'est passé et puis une douleur, immense, celle de savoir que l'on vit avec des tortionnaires, que certains d'entre eux évoluent encore impunément autour de vous. Comment se comporter face à telle situation? C'est tout bonnement insupportable.
En mêlant les points de vue des personnages, les différentes époques, les faits avérés et ceux que l'imagination entrevoit, Elsa Osorio réussit à construire, de manière habile, un puzzle humain d'une grande sensibilité et aussi d'une grande érudition. Car si nous savons pour la plupart qui étaient les Grands-Mères de Mai, l'histoire troublée de l'Argentine n'est pas toujours bien connue de tous et il est bon d'en apprendre davantage. Il y a là un véritable travail de mémoire à mener, ces événements sont si proches dans le temps et aujourd'hui encore, on préfère souvent fermer les yeux plutôt que faire face à ses responsabilités. Le style de l'auteur est plaisant, tout comme la tension bien présente dans tout le récit. C'est prenant à la gorge et empreint d'une dignité admirable. Bravo Madame Osorio! (5/5)


De : lalyre7032 Envoyé : 2007-04-13 13:10
Luz ou le temps sauvage Elsa Osorio Métailié/Suites

Luz,vingt ans,accouche d'un petit garçon,c'est à partir de cet évènement qu'elle commence à se poser des questions sur ses origines,elle décide de faire des recherches envers et contre tout.Elevée dans un milieu favorable au régime militaire de cette époque mais douée d'une volonté implacable,elle mettra quelques années pour découvrir la vérité sur ses parents et sa naissance.Elle apprend qu'en 1978,,sa mère,détenue politique a accouché en prison et qu'on lui a enlevé l'enfant pour le donner à la famille d'un des hauts chefs des tortionnaires.En avançant dans son enquête qui lui dévoilera l'histoire de son pays,l'Argentine,elle connaîtra les atrocités qui s'y sont commises mais au therme d'une longue et patiente recherche ,Luz apprend que sa mère est morte et retrouve son vrai père ,à qui elle raconte toute l'histoire de sa jeune vie,celle des gens qui l'ont élevée mais aussi d'autres personnes grâce à qui,elle est vivante,telle Myriam,une ancienne prostituée,elle raconte Edouard,son père de remplacement qu'elle aimait beaucoup,Mariana,celle qu'elle prenait pour sa mère,ses soit-disant grands-parents,dont Alphonso,le grand-père,chef des bourreaux et d'autres mais je ne dois pas en dire plus pour les prochains lecteurs de ce livre.....
Ce livre je l'ai relu avec beaucoup d'émotions et connaissant l'histoire,j'ai encore mieux apprécié car l'auteur a réussi à nous construire un récit palpitant ou l'on se sent pris au piège,ce roman étant écrit à partir de faits réels dans les années noires que connut l'Argentine même si Luz ,personnage attachant est une fiction,on la suit pas à pas en souhaitant qu'elle arrive à reconstituer ce qui fut un vrai puzzle pour elle. 5/5

PS :Une pensée pour les parents qui ont perdu leurs enfants lors de cette époque dramatique


De : celene721 Envoyé : 2007-04-14 14:27
Je donne 5/5 à Luz ou le temps sauvage. j'ai beaucoup aimé ce livre qui nous apprend beaucoup de choses sur l'Argentine. J'avais entendu parler des grands-mères de la plaxce de Mai qui recherchaient ardemment leurs petits enfants victimes de la dictature argentine mais je ne m'imaginais pas leur détresse. Je comprends maintenant ce qu'elles ont pu vivre à travers le roman d'Elsa OSORIO.
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 34
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avril 2007: Luz ou le temps sauvage d'Elsa Osorio

Message  Prospéryne le Jeu 20 Nov 2008 - 16:14

De : Profgéo Envoyé : 2007-04-14 15:49
Luz ou le temps sauvage de Elsa Osorio Ma note 5/5

Un très bon roman, que je n'ai pu m'empêcher de lire pratiquement d'une traite. J'ai beaucoup aimé le personnage de Luz et le fait que l'auteur fait alterner les commentaires de Luz qui raconte l'histoire à Carlos et le récit des autres personnages. On entre dans la tête de pratiquement tout le monde et on comprend les points de vue des gens, même s'ils sont parfois morts. On voit comment pensait Miriam, Eduardo, Amalia, Alfonso, Mariana (quelle honte, on a presque le même prénom, mais cette fille, c'est une butée totale!), Luz et tous les autres, ce qui nous permet de comprendre les subtilités de l'histoire. J'ai juste trouvé la première partie, celle ou Liliana et Luz sont prisonnnières de la Bête dans l'appartement de Miriam un peu longue, mais par la suite, je n'ai pas été capable de lâcher le livre. Un excellent, qui permet de comprendre mieux ce que pouvaient vivre les gens dans une période aussi difficile de l'histoire d'un pays et combien, même après des années, les cicatrices sont parfois difficiles à cicatriser. Et aussi à quel point, ces enfants à qui on a menti peuvent avoir été aussi victime que leurs parents d'un système horrible qui ne luttait pas contre la subversion, mais contre les idées différentes et contre la justice sociale elle-même. Je recommande cette lecture à tout le monde et merci Lalyre pour cette magnifique suggestion!

@+ Profgéo


De : Clochette1509 Envoyé : 2007-04-15 05:26
Luz ou le temps sauvage
Elsa Osorio
Editions Métallié

Nous sommes à Madrid en 1998. Luz, 20 ans, a toujours vécu en Argentine, et vient de retrouver son père après plusieurs années de recherche.
En effet, Luz qui vient d'avoir un enfant, a senti, dès la naissance de celui-ci qu'il s'était passé quelquechose à sa propre naissance.
Elle part donc à la recherche de ses origines, et découvre alors l'incroyable. Elle n'est pas la fille de ses parents, hauts dignitaires du pays, mais sa mère naturelle a accouché en détention, en 1976 lors de la guerre sale. La "coutume militaire" voulait alors que l'on confie ces enfants de mères "subversives" aux familles des tortionnaires. Et les parents disparaissaient par la suite.
Elle part donc toujours plus loin, pour tenter de retrouver sa famille et reconstruire sa propre histoire. Cette révélation est d'autant plus difficile pour elle, qu'elle vit entourée de secrets (on lui a longtemps menti sur la mort de son père adoptif, soit disant "suicidé") sa mère a un comportement étrange avec elle, et lui reproche très souvent son caractère qui doit être génétique.... Elle est heureusement aidée dans ses recherches, par son mari, qui lui aussi, est un enfant de disparus. C'est ainsi qu'elle va faire la connaissance du mouvent des grands-mères de la place de Mai, à la recherche de leurs petits enfants-disparus lors de cette guerre sale.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Pourquoi ? Je n'ai pas l'âge de Phil, mais par contre je viens d'avoir un enfant (enfin, il a 1 an !) mais je comprenais ce que pouvait ressentir Liliana, la maman de Luz, parce qu'elle savait qu'on allait lui arracher son enfant. Elle devait se battre pour pouvoir la garder tout en sachant qu'elle ne vivrait longtemps une fois qu'on lui aurait enlevé ! J'ai trouvé tout cet épisode poignant, et alors que je savais qu'on allait lui retirer Luz, j'ai espèré qu'il y ait une autre issue, et qu'elle ne meurt pas pour qu'elle puisse se retrouver. Comme ça n'a pas été le cas, j'ai ensuite reporté toute mon attention sur Miriam, et je l'ai encouragé à protéger Luz.
J'ai donc aimé la trame de l'histoire, car effectivement ce roman est mené comme un thriller, et j'avais vraiment envie d'aller jusqu'au bout pour connaître le fin mot de l'histoire de Luz. Et puis l'idée de mélanger l'histoire passée de Luz avec ses pensées et réflexions actuelles au moment de sa rencontre avec son père m'ont tenu en haleine un peu plus longtemps.
Quant à l'évènement en lui-même, la guerre sale en Argentine, qui a eu lieu de 1976 à 1983, comme tout le monde, j'en ai été totalement révoltée. Et c'est ce que j'aime dans la lecture, c'est effectivement de nous faire découvrir des évènements sur lesquels finalement nous avons été très peu informés et intéressés, et par le biais de romans comme celui-ci, c'est la porte ouverte à la découverte. En ce qui me concerne, je suis donc allée sur le net pour en savoir un peu plus sur ces évènements. Ainsi, il y aurait eu pendant ces années 30 000 disparitions d'enfants (les autorités militaires n'en "déplorent" que 5000 !) et on en aurait "retrouvé" à peine 10 %. Et puis que deviennent ces enfants lorsqu'ils apprennent qu'ils ont passé leur vie avec des tortionnaires ? Bref, beaucoup de questions que je me suis posée et qui continuent à tourner dans ma tête. (Pour la petite anecdote, lorsque j'ai terminé "Luz", je n'en ai pas dormi de la nuit !)
Je remercie donc Lalyre de m'avoir permis de découvrir ce roman, car je pense que sans ce choix, rien ne m'aurait poussé à m'intéresser à l'histoire de l'Argentine.
Ma note : 5/5


De : Chris tomando mate Envoyé : 2007-04-18 00:58
Luz ou le temps sauvage
5/5

J'ai retrouvé dans ce livre toute l'émotion que je m'attendais à ressentir !! Et encore, c'est très soft par rapport à ce que j'avais lu ailleurs...
Et je suis si contente que cela ai permis à certains d'en apprendre plus sur l'histoire de l'Argentine !


De : Shan_Ze Envoyé : 2007-04-19 08:45
Luz ou le temps sauvage d’Elsa Osorio

En 1998, Luz a vingt ans quand elle devient mère. Elle vient de rencontrer Carlos, son père, à qui elle va raconter sa vie. Enfin, surtout son enfance mouvementée ; c’est sa rencontre avec Ramiro, le père de son enfant, qui la pousse à croire qu’elle n’est l’ « enfant de ses parents ». La recherche dans son passé va lui apprendre des choses bouleversantes.

Une histoire remarquable sur une époque troublante en Argentine. Elle vous prend aux tripes, on veut savoir ce qu’il s’est passé. Une histoire comme toutes celles qu’ont vécues des milliers d’Argentins. J’ai beaucoup aimé la façon de raconter, on découvre le passé de Luz avec la discussion qu’elle a avec son père. J’ai été troublée par la cruauté de certains personnages et malgré la fin connue, on a envie de connaître son histoire. Un vrai coup de cœur !

Note : 5/5


De : docguillaume Envoyé : 2007-04-22 15:54
Luz ou le temps sauvage a l'air de faire l'unanimité, c'est donc de manière un peu hésitante que je dirais que je n'ai pas tellement aimé ce livre. L'histoire en elle-même est terrible et émouvante, une enfant volée à sa mère prisonnière des militaires argentins pour la donner au fils d'un haut dirigeant dont la femme vient d'accoucher d'un bébé mort né.
Mais dès le début du livre, j'ai trouvé le récit très confus. Tellement confus qu'alors que je lisais la discussion entre Carlos (le père biologique de Luz) et Luz, j'ai été obligé de lire le résumé de la quatrième de couverture car je n'y comprenais rien.
Elsa OSORIO a une écriture assez difficile à lire, les phrases s'enchaînent, les dialogues sont retranscrits au style indirect avec inversion des pronoms et certains tournures sont si obscures qu'il m'est arrivé de relire plusieurs fois une phrase sans la comprendre. Sans doute que la traduction y est pour quelque chose.
J'ai trouvé interminable la partie où Miriam est la narratrice, pleine de longueurs. J'ai eu beaucoup de mal à ne pas abandonner là ma lecture. Le roman ne m'a pas accroché car on connaît dès le début du livre l'histoire. On sait que Luz a été élevée par le fils du chef militaire, que Miriam n'a pas été tuée par "la bête" puisqu'elle vit aux Etats-Unis, etc... L'intrigue est donc limitée.

Heureusement, la partie où nous découvrons Luz maintenant jeune femme est plus agréable et beaucoup plus saisissante, lorsqu'elle commence à comprendre sa véritable histoire.
Je garde donc une mauvaise impression de ce livre. J'aurais aimé l'apprécier comme vous tous

Note : 3/5


De : Chantal5500 Envoyé : 2007-04-24 13:08
LUZ OU LE TEMPS SAUVAGE : Elsa Osorio

Et bien moi, j'ai beaucoup, beaucoup aimé !

Ce roman m'a captivée et tenue en haleine durant deux jours. C'est un récit sous forme d'enquête, donc palpitant qui met en scène un personnage pourtant de fiction, mais criant de vérité, qui plonge le lecteur dans les années révoltantes de la dictature argentine et celles d'après, parce que toutes les souffrances ne disparaissent pas en un jour. Pour moi aucune longueur, j'ai été accro de bout en bout. C'est un formidable témoignage à la fois très instructif, très fort et bouleversant. Vraiment superbe.

5/5


De : Cocotte8017 Envoyé : 2007-04-29 17:21
Luz ou le temps sauvage
(Métailié, 351 pages, 2000)

À la naissance de son fils, Luz entreprend des recherches sur ses origines afin d'éclaircir les doutes qui l'habitent. Elle devra remonter le temps jusqu'à sa naissance pour comprendre que ses parents ne sont peut-être pas ceux qu'elle croyait. À travers l'histoire de Luz, on découvre l'Argentine à une époque pas si lointaine où la dictature régnait et des atrocités étaient commises.

J'ai moi aussi beauocup aimé ce roman! J'adore découvrir les coutumes et les événements que je ne connaissais pas d'un pays. J'ignorais totalement ce qui s'est déjà passé en Argentine et j'ai été bouleversée par ces disparitions d'enfants arrachés à leur mère dès la naissance. Difficile de ne pas s'attacher à Luz dès les premières pages. L'histoire est racontée avec beaucop de rythme et de style. L'auteur passe du passé au présent, change de narrateur sans perdre une seconde notre intérêt.

Une lecture que je n'oublierai pas de sitôt!

Ma note : 5/5


De : loup_en_vadrouille Envoyé : 2007-09-12 13:56
Luz ou le temps sauvage, de Elsa Osorio.

J'avais lu le livre en temps et en heure mais à la date prévue pour les critiques, j'étais en vacances et après... il y a eu d'autres choses.
Donc, je vais faire quelques commentaires mais je ne pense pas que l'on puisse considérer cela comme une critique car ce n'est plus tout frais dans ma tête. Je vais sûrement zapper des choses...

Ce roman m'a captivée car je l'ai lu en deux jours. Au début, comme Docguillaume, j'ai été gênée par le fait de connaître d'emblée l'issue de l'histoire. Cependant, me concernant, ce malaise s'est bien vite dissipé.

Comme Profgéo, j'ai apprécié le fait que l'auteur alterne les commentaires de Luz racontant l'histoire à Carlos et le point de vue des autres personnages qui eux, sont toujours plongés en pleine tourmente. Ca provoque une espèce de vertige car on a l'impression d'être dans deux mondes à la fois. Je m'explique: à un moment donné, nous sommes avec Luz et Carlos, nous sommes rassurés, apaisés; ensuite, on se retrouve en pleine tempête, on a peur pour certains personnages, on se prend des claques (comportements immondes, descriptions de sévices, harcèlement...). J'espère que ce que j'explique n'est pas trop obscur.

J'ai beaucoup apprécié les personnages d'Edouardo et de Miriam car ils ont tout deux commis une grosse erreur mais vont évoluer, prendre conscience et essayer de réparer ce qui reste réparable.

Juste un petit bémol: j'ai ressenti comme un manque par rapport au contexte historique. Je pense que l'auteur aurait pu se permettre de développer un peu plus sans altérer la qualité du récit. Mais comme dit Profgéo: "quoi qu'il se passe sur la planète, si on VEUT être informé, c'est possible". Mais comme l'on constate souvent que la volonté est une faculté que l'homme rechigne à utiliser, je maintiens qu'il aurait été intéressant que l'auteur développe un peu plus le contexte historique.

Note: 4.5 / 5
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 34
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum