Février 2007: L'enfant de Bruges de Gilbert Sinoué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Février 2007: L'enfant de Bruges de Gilbert Sinoué

Message  Prospéryne le Jeu 20 Nov 2008 - 16:00

De : Chantal5500 (Message d'origine) Envoyé : 2007-01-02 17:05


4è de couverture :
Bruges 1441.
Arborant un air mystérieux, l'index posé sur les lèvres, Jan Van Eyck avait chuchoté : Petit, il faut savoir se taire, surtout si l'on sait.
Qui pouvait se douter alors que derrière la recommandation du maître flamand, se cachait le Grand Secret ? A travers les brumes de Flandre et la luminosité éclatante de la Toscane, un enfant de treize ans va se retrouver confronté à une effroyable conspiration. Un monde occulte, empli de ténèbres qu'il lui faudra affronter avec l'innocence pour toute arme. Pourquoi veut-on sa mort? Que sait-il qu'il n'aurait jamais dû connaître? Pour quelle raison des peintres de génie, des apprentis, des orfèvres, des penseurs, des architectes sont-ils la cible de meurtriers invisibles? Quels sont les fils mystérieux qui les relient entre eux et les tirent insensiblement au bord de l'abîme?
Autant de questions auxquelles l'enfant de Bruges devra s'efforcer de répondre s'il ne veut pas à son tour disparaitre dans la nuit.

Quelques avis enthousiastes sur Amazon :

Gilbert Sinoué nous présente une magnifique fresque historique du XVe siècle, gravitant autour de deux hauts lieux des arts picturaux de l'époque : la Flandre et Florence de la renaissance italienne. Les détails nombreux et précis nous entraînent au cœur de la vie des peintres et de la population de l'époque, avec un réalisme impressionnant : on évolue à travers les différents lieux avec les personnages comme si on y était soi-même. J'ai appris énormément de choses tout en me divertissant, surtout sur cette Flandre du XVe que je méconnais. L'intrigue, des plus captivantes, tient le lecteur en haleine de bout en bout, et ravira même ceux qui ne sont pas particulièrement attirés pas le contexte historique d'une histoire : une succession d'assassinats de peintres flamands ; un complot ; des espions à la solde des grandes puissances ; un enfant détenteur d'un secret légué par son père adoptif Van Eyck, dont il n'a pas conscience, et qui pourrait bien lui coûter la vie. La personnalité des protagonistes est traitée avec soin et minutie, et donne aux personnages une étonnante légitimité - attachants pour certains, antipathiques ou repoussants pour d'autres. Une atmosphère étrange, telle une chape de plomb baignée par la lumière du ciel chaotique flamand, plane au-dessus de notre héros tout au long de l'histoire, et ajoute au suspens une dimension surprenante.En bref, un roman érudit, divertissant, agréable et facile à lire. Un livre remarquable que je conseille à tous.

Bruges, 1441: des apprentis du peintre Van Eyck sont sauvagement assassinés. Puis vient le tour de van Eyck lui- même. Un mystère plane autour du peintre flamand et c'est son fils adoptif Jan qui, ignorant qu'il est détenteur d'un lourd secret légué par son père, va percer ce mystère, tout en sachant qu'il est la prochaine cible. Avec l'aide d'un marin portugais, l'enfant de 13 ans, va mener l'enquête, une enquête qui mènera le lecteur de Bruges à Florence, lieu d'une incroyabe conspiration dirigée contre Cosme de Medicis et l'infant Enrique, prince d'Espagne.
Au delà du complot qui fait la trame du récit, G. Sinoué nous fait voyager dans ces villes en pleine effervescence artistique et les détails sont si nombreux que l'on goûte à l'atmosphère de cette époque et on découvre avec beaucoup d'intêret les techniques picturales de ce siècle. Si la légende attribue l'invention de la peinture à huile à Van Eyck, c'est surtout la révolution dans son perfectionnement qui revient à Van Eyck.
G. Sinoue, fidèle à la légende rend ainsi Jan porteur de ce savoir convoité par les florentins.
L'enfant de Bruges est un livre passionnant où l'auteur dénonce également l'obscurantisme et l'intolérance de ce XVe siècle.

On ne s'ennuie pas une seconde ! Nous vivons dans ce monde riche et très communiquant qu'était déjà le monde de la Peinture au 15ème siècle en Europe. Bravo ! On le relit avec plaisir et intérêt pour découvrir et apprécier ce que l'on n'avait peut-être pas encore tout à fait réalisé ou remarqué.




Gilbert Sinoué est un écrivain français né au Caire le 18 février 1947. Après des études chez les Jésuites et une formation de professeur de guitare classique à l'École normale de musique de Paris, il écrit plusieurs romans historiques, parmi lesquels :

Avicenne ou la route d'Ispahan (1989), biographie romancée du grand médecin persan né en 980 près de Boukhara (Ouzbékistan) et mort en 1037 à Hamadan (Iran).
Le livre de saphir (1996), récit de la quête d'un manuscrit sacré par un trio de lettrés ésotéristes des trois monothéismes dans l'Espagne de l'Inquisition à la veille de la chute de Grenade en 1492. Livre qui a été récompensé du prix des Libraires en 1996.
Deux autres romans ont aidé à sa renommée de merveilleux conteur: La Pourpre et l’olivier ou Calixte Ier le pape oublié, écrit en 1987 et qui remporte le prix Jean d'Heurs pour meilleur roman historique, et l'Égyptienne, premier tome d'une saga qui décrit une Égypte encore mal connue, celle des XVIIIe et XIXe siècles, qui remporte le prix littéraire du Quartier Latin. En 2004, "Les Silences de Dieu", reçoit le Grand prix de littérature policière.

Gilbert Sinoué est également scénariste et dialoguiste. L'un de ses romans, "Des Jours et des Nuits" a fait l'objet d'une adaptation télévisuelle, en deux parties, mis en scène par Thierry Chabert, avec Stéphane Freiss, Claire Nebout et Caterina Murino dans les rôles principaux.

Bibliographie [modifier]
La pourpre et l'olivier, roman, 1987, sur Calixte Ier
Avicenne ou la route d'Ispahan, roman, 1989
L'égyptienne, roman, 1991
La fille du Nil, roman, 1993
Le livre de saphir, roman, 1996
Le dernier pharaon, biographie, 1997, sur Méhémet Ali
L'enfant de Bruges, roman, 1999
A mon fils, à l'aube du Troisième Millénaire, 2000
Le livre des sagesses d'Orient, 2000
Des jours et des nuits, roman, 2001
L'ambassadrice, biographie, 2002, sur Emma Hamilton
Akhenaton, le dieu maudit 2003
Les silences de Dieu, 2004
Un bateau pour l'enfer, 2005
La reine crucifiée, 2005, sur Inês de Castro
Le colonel et l'enfant-roi, 2006


De : doriane99 Envoyé : 2007-02-12 01:50
L'enfant de Bruges

1441, Bruges, une série d'assassinat touche les disciples du célèbre Van Eyck... A la mort (naturelle) du maître, son fils adoptif Jan est lui aussi la cible d'aggressions... Quel secret si dangereux justifie tous ces meurtres ?

A l'aube de la Renaissance, on se heurte à l'obscurantisme... Voilà surtout le propos du livre, mais on y cotoie tous les grands artistes de l'époque et leurs mécènes, la description de leurs oeuvres fait voyager... Une belle écriture, un contexte passionnant et une énigme qui donne envie de finir le livre bien vite ! si le propos n'est pas aussi "sérieux" que celui du livre de Saphir, la documentation est là et l'histoire tout aussi passionnante... A lire !!!!

4,5/5


De : gallomaniac Envoyé : 2007-02-12 07:13
L'enfant de Bruges, Gilbert Sinoué. Ma note 3,75/5
Gallimard 1999, Folio 2006, 438 pg.

Je ne donne pas de résumé, juste un petit commentaire.
1% d'inspiraton, 99% de transpiration: l'auteur a réussi d'étoffer une ou deux idées originales avec beaucoup de données vérifiables (ou déjà connu de moi) du genre historique, touristique ou encyclopédique pour écrire un long roman avec en passant beaucoup de meurtres qui ne rehaussent pas vraiment la tension. Ça manque tout de même la profondeur d'une vraie roman historique, ça manque la profondeur psychologique, et ce qui reste est un récit semi-polar agréable à lire. Tel quel, c'est tout de même une performance, l'auteur nous a donné un bouquin au-dessus de la moyenne des livres de divertissement. Mais je ne le trouve pas 4/5, disons 3,75/5.


De : pounette515 Envoyé : 2007-02-12 07:30
L'Enfant de Bruges de Gilbert Sinoué.

Eh bien pour moi qui adore les romans historiques, j'avoue avoir été déçue par ce roman.

J'ai eu excessivement de mal à entrer dans l'histoire au point d'avoir failli arrêter plusieurs fois!!!

L'histoire m' a paru peu crédible, et la psychologie des personnages peu fouillée.
Bref, je n'ai pas été emballée.

Ma note: 2/5

Pounette


De : Philcabzi5 Envoyé : 2007-02-12 08:20
L'enfant de Bruges

Ed. Gallimard, 1999, 438 pages

Note: 4.5/5

Résumé:

En 1441, à Bruges et à Florence, plusieurs meurtres sont perpétrés ayant pour cibles des peintres de l'entourage de Jan Van Eyck. Son fils adoptif, Jan, ainsi que le maître flamand semblent être visés par ce qui à l'air d'être un vaste complot. Mais pourquoi? Les voyages de Van Eyck au Portugal pour le duc de Bourgogne en seraient-ils la cause?

Mon avis:

Je dois dire d'emblée que j'ai, dès le départ, un faible pour les histoires se déroulant dans le milieu des Arts au début de la Renaissance. Et c'est bien de cette transition historique dont il est question dans ce roman. L'histoire n'est que prétexte à nous décrire le bouillonnement d'idées et de créations qui caractérisent cette époque. Bien sûr, tout changement, tout progrès ne peut être bien accepté par tout le monde. Il restera toujours des gens pour qui le changement demeure effrayant, pour qui la tradition et les anciennes croyances prévaudront toujours.

L'écriture de Sinoué, simple et claire, ne nous accable pas de détails même si quelques fois je lui ai trouvé un côté un peu doctoral. Évidemment, il ne nous décrit pas les personnages en profondeur et la psychologie est quasi inexistante, mais je ne pense pas que le but du roman était de nous émouvoir. Bref, j'ai trouvé ce petit roman policier à trame historique très divertissant et je me suis précipitée sur un bouquin traitant de l'oeuvre et de la vie de Van Eyck dès la fin du roman!

Citations:

"Les contradictions ne sont bien que des apparences. Si nous avions la sagesse de prendre du recul, les conflits nous apparaîtraient sous un autre angle et l'homme mettrait fin à ses divisions stériles" p.54-55

""Je suis parce que tu me regardes." Si l'on cesse de poser son regard sur l'autre, on le tue. Ignorer le reste du monde, c'est le priver du droit à la vie." p.57


De : 2550Chimère Envoyé : 2007-02-12 12:41
L’ENFANT DE BRUGES de Gilbert SINOUE
Ed Gallimard/426p


A Bruges, Le jeune Jan a été adopté par Jan Van Eyck et est devenu son apprenti. Mais une série de meurtres va bouleverser la vie du jeune garçon, tous ont un rapport avec le Maître de la peinture flamande mais également l’imprimerie.

Un roman qui se lit, mais pour lequel je n’ai pas d’intérêt particulier. Une petite lecture sympathique sur l’époque de la pré renaissance, les nouvelles découvertes en matière d’art ou de technique de l’époque, et l’intégrisme religieux. Le problème vient que le danger que peut courir le jeune Jan ne m’a pas passionné ou fait frémir. En réalité, aucun personnage ne m’a intéressé. Et ce qui m’agace de plus en plus dans certains romans historiques comme celui-ci c’est qu’au moindre prétexte, un auteur vous sort son article encyclopédique sur tel aspect de la vie à l’époque en plein milieu de l’intrigue. A la limite, une note en bas de page me conviendrait mieux. Et enfin quant au pourquoi du comment toutes ces morts violentes, je ne dirai qu’une chose : tout ça pour ça ! Ce n’est pas un mauvais roman en soi, juste qu’en matière de roman historique, j’ai lu mieux ou du moins qui me plait davantage.

Ma note : 2,5/5


De : lalyre7032 Envoyé : 2007-02-12 13:03
L'enfant de Bruges Gilbert Sinoué Folio

Nous sommes en 1441,nous cotoyons le monde de la peinture,Jan 13 ans qui fut adopté par le peintre Van Eyck sera le personnage central du livre.C'est une magnifique fresque historique et une intrigue captivante qui nous mène de Bruges à Florence dans les hauts lieux des Arts de l'époque.Van Eyck a appris le secret des couleurs au petit Jan et l'intrigue se concentre sur le danger que court l'enfant ,porteur de ce secret qui pourrait lui coûter la vie.Ce livre a tout pour plaire ,il y aura des complots,des assassinats,des espions,des personnages attachants et d'autres repoussants.Mais le plus attachant est le petit Jan qui malgré l'atmosphère du roman laisse derrière lui un peu de fraîcheur ne réalisant pas toujours la menace qui plane sur lui.Et après bien des mystères et aventures nous connaîtrons la clé du secret.

Mon avis :Un très bon livre qui plaira aux amateurs de l'art,du roman historique mais aussi beaucoup de suspense,un peu comme un thriller.C'est encore un gros coup de coeur.Hé bien voila ceci est une appréciation personnelle après avoir relu ce livre,sans doute serais-je la seule à avoir aimé.
5/5


De : odilette84 Envoyé : 2007-02-12 13:10
bonsoir, je vous livre ici la critique de Chantal :


*L'ENFANT DE BRUGES - Gilbert Sinoué*
*Folio - 438 pages.*

Jan Van Eyck, célèbre peintre flamand vivant à Bruges, a trouvé un jour devant sa porte, un bébé qu'il a adopté, prénommé Jan et qu'il élève avec ses deux autres fils. Au début du récit, Jan a treize ans et est devenu l'apprenti du grand peintre qui l'éduque et lui apprend notamment la technique de la peinture à l'huile. Deux peintres, anciens disciples de Van Eyck, vont alors tour à tour être assassinés. Puis Van Eyck va mourir subitement. Et Jan va être plongé au coeur d'une conspiration et échapper plusieurs fois à la mort. Qui veut le tuer ? Qui veut se débarrasser de tant de peintres, orfèvres, artistes, à Bruges ou à Florence ?

Je ne suis guère enthousiaste. J'ai eu bien du mal à me sentir présente à cette époque : la langue utilisée dans ce roman me semblait bien loin de celle de l'époque ( ce que j'avais tellement apprécié dans "Je, François Villon" de Jean Teulé). L'intrigue m'a paru bien mince et surtout guère mystérieuse (le thème de l'obscurantisme étant traité bien mieux dans d'autres livres, notamment "L'oeuvre au noir" et le célèbre Zénon de Bruges de Marguerite Yourcenar) J'ai eu une impression de légèreté, d'effleurement de plusieurs thèmes (Bruges, la peinture flamande, les découvertes maritimes, Florence, Venise...) sans véritable profondeur. Après avoir lu les livres de Tirtiaux, Teulé ou Yourcenar que j'ai beaucoup aimés, j'ai terminé ce livre plutôt déçue, j'en attendais bien mieux !

Cela reste une lecture agréable et facile, mais sans plus.

* 3,25/5
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Février 2007: L'enfant de Bruges de Gilbert Sinoué

Message  Prospéryne le Jeu 20 Nov 2008 - 16:02

De : Chris tomando mate Envoyé : 2007-02-12 13:38
Bonsoir à tous!

Bien mitigés tous vos avis!!
Le mien aussi à vrai dire : j'ai trouvé que c'était un bon roman, une intrigue sympa ... oui mais ... je m'attendais à plus profond de la part de Sinoué. Je me souviens avoir été subjuguée par le Livre de saphir qui soulevait quelques questions mais là ... rien. Mis à part brièvement sur la fin le thème du rejet du progrès par l'Eglise catholique de l'époque....

Ma note : 3,5/5

Chimère je te conseille le Livre de Saphir mais je ne connais pas les autres livres de Sinoué
Ahhh quand même si pour finir sur une note moins littéraire j'avais suivi les liens mis par Gallo je crois et j'ai regardé les oeuvres de Van Eyck et ... que celles (et éventuellement ceux) qui ont suivi Desperate Housewives lèvent le doigt ...
Ce tableau ne vous rappelle pas quelquechose??


De : Laïze Envoyé : 2007-02-12 14:29
Hello tout le monde,

Je vois que les avis sont plutôt mitigés.

De mon côté, j'ai bien aimé l'atmosphère de la Bruges du XVe siècle qu'on s'imagine avec facilité.
Les thèmes abordés m'ont tous semblé très intéressants : Van Eyck, l'art de la peinture, les explorations maritimes de l'époque... Ces thèmes sont peut-être parfois effleurés c'est vrai, mais justement cela évite au livre d'être indigeste. Et cela permet au lecteur de laisser courir son imagination à loisir.
L'intrigue policière ne casse pas des briques il est vrai. Mais, cela ne pénalise pas l'ensemble selon moi. C'est un bon moyen de changer un peu de sujet de temps en temps.
J'ai beaucoup aimé le style soigné qui est d'une clareté extraordinaire, un vrai régal.
Je lui donne un 5/5. Mais vos commentaires me font penser que dans ce genre qui semble me plaire, j'ai certainement des titres à découvrir, comme L'Oeuvre au noir qui est dans ma PAL (merci de l'avoir mentionné Chantal ).

Et sinon, Chris, en tant que grande suiveuse de la série Desperate, ce tableau, je le connais évidemment par coeur Et justement, comme Philcabzi, je me suis renseignée sur Van Eyck et j'ai lu que cette femme n'était probablement pas enceinte, contrairement à ce que l'on pourrait y voir, c'est juste une manière de porter sa robe. Marrant, non ?


De : liza_lou55 Envoyé : 2007-02-12 15:27
L'enfant de Bruges
(Gallimard, 425 pages)

A Bruges, en 1441, Jan, fils adoptif du grand peintre Van Eyck apprend auprès de lui tous les rudiments de la peinture. Mais des assassinats aux quatre coins de l'Europe et qui semblent viser tous les grands artistes de l'époque viennent troubler la quiétude de ce jeune adolescent, surtout lorsque celui-ci se trouve visé à son tour...

Autant le dire de suite : je n'étais pas particulièrement emballée en démarrant ma lecture de ce roman. Et bien, ma foi, j'avais tort puisque je me suis retrouvée rapidement plongée dans l'intrigue menée habilement par M. Sinoué. Moi qui lis plutôt rarement des romans historiques, j'ai suivi avec grand intéret les aventures de Jan et d'Idelsbad, en proie à des dangers mystérieux et qui les emmènent de Bruges à la Florence des Médicis.

Evidemment, on est bien loin de la "grande littérature". C'est vrai que les personnages sont loin d'être fouillés même si je n'irai pas jusqu'à les considérer comme simplistes. De même, le coup de théatre final n'est peut-être pas aussi impressionnant qu'on aurait pu le croire après avoir lu les 400 pages du récit. Mais j'ai trouvé que Gilbert Sinoué s'était plutôt bien débrouillé avec L'enfant de Bruges et avait offert ici une sorte de grand roman populaire. Et puis, surtout, l'auteur a réussi ici ce que la "grande littérature" n'arrive pas toujours à bien faire : me divertir.

Ma note : 4/5


De : Lucie217 Envoyé : 2007-02-13 03:43
Bonjour à tous,

je n'ai pas eu le temps de mettre ma critique hier mais mieux vaut tard que jamais !
Je vois que les avis sont très mitigés sur ce roman. En ce qui me concerne, je suis assez embêtée car c'est une lecture que j'ai trouvée très agréable, facile d'accès, contenant tous les éléments du roman historique : une intrigue policière, un voyage culturel et géographique intéressant, de Bruges à Florence en passant par Pise, Gênes ou La Rochelle de la pré-renaissance, des sujets actuels sur la peur de l'autre et l'obscurantisme ("avez-vous bien réfléchi aux conséquences d'une prolifération non sélective du savoir ?"), et surtout une belle histoire d'amour(s) paternelles autour de Jan.
Ce qui m'ennuie malgré tout cela, et bien que j'aie été emportée facilement dans le livre, est le manque de profondeur parfois et surtout la fin, lorsque Jan comprend pourquoi on a cherché à le tuer, je trouve cela un peu tiré par les cheveux et ça m'a laissé sur ma faim.

Au final, je reste contente de cette lecture qui m'a donné envie d'aller voir plus loin, sur Jan Van Eyck et Bruges notamment, et sur la peinture de cette époque.

Ma note : 4/5


De : Clochette1509 Envoyé : 2007-02-13 14:37
Bonsoir les razérates,
C'est amusant de voir comme un livre peut engendrer des critiques si disparates. Mais je trouve ça très enrichissant, car c'est ainsi que l'on voit la sensibilité et les goûts de chacun.
En ce qui me concerne, j'ai bien apprécié "L'enfant de Bruges". Je suis assez friande de cette époque, et la vulgarisation des techniques artistiques qui nous sont enseignés par le biais de roman. J'apprécie beaucoup cette époque, avec la naissance de ces "nouvelles peintures" et la richesse des découvertes. C'est pourquoi d'ailleurs j'avais bien apprécié "Au temps où la Joconde parlait" de Jean Diwo avec également la naissance de la peinture à l'huile qui va ensuite arriver en Italie et nous permettre par la suite d'avoir des peintres aussi sublimes que Michelangelo, Da Vinci, etc.
Par contre, je n'ai pas été réellement touchée par l'histoire du petit Jan et il est vrai que l'intrigue est un peu "simpliste" et j'avais du mal à comprendre où l'auteur voulait en venir. Mais finalement en y réfléchissant, je pense que son but final était de nous divertir, et en ce qui me concerne, ça a marché !!!
Par contre, une amie m'avait dit que Gilbert Sinoué n'était pas forcément très simple à lire, (elle avait eu du mal avec le livre de Saphir), mais dans ce roman, j'ai trouvé l'écriture très limpide, les chapitres courts, qui permettent de ne pas se perdre. Bref, je pense que je vais rajouter un titre de Sinoué dans ma LAL (peut-être plus la reine crucifiée ?)
Enfin, pour conclure, je dirais donc que "l'enfant de Bruges" est un bon thriller historique divertissant - A lire pendant des vacances par exemple.
Ma note : 4/5


De : Sahkti1 Envoyé : 2007-02-14 01:56
Gilbert Sinoué, L'enfant de Bruges

J'avais apprécié Le livre de Saphir, ouvrage érudit et intriguant. Une érudition que je retrouve avec plaisir dans L'enfant de Bruges, même si je la trouve moins poussée que dans le titre précédemment cité. Gilbert Sinoué nous promène dans différents lieux, le lecteur rencontre quelques personnages intéressants (mais pas tout le temps exploités comme j'aurais aimé) et il arrive une fois de plus à créer une ambiance très particulière. Le milieu de l'art est évoqué avec détails, une certaine tendresse aussi (le peintre Van Eyck est très humain) et puis il ya pas mal d'infos sur cette époque et le mode de vie de certains. Mais sans doute pas assez pour en faire un vrai roman historique. Etait-ce cependant la volonté de Sinoué? Je l'ignore et finalement peu m'importe, j'ai apprécié le livre tel quel, je n'aurais pas voulu être noyée sous une pluie de détails.

Question intrigue, c'est plutôt léger, Sinoué n'est pas maître es mystères et polar en tous genres, ça se sent, mais ce n'est pas vraiment gênant parce que le tout se laisse lire avec un plaisir certain. La fin est décevante, le livre vaut davantage pour l'atmosphère qu'il dégage.
Au final, une lecture plaisante, j'ai aimé ce livre tout en lui reconnaissant des défauts (et aussi des qualités!).

Ma note: 3,5/5


De : Helene267 Envoyé : 2007-02-14 06:35
L’ENFANT DE BRUGES DE GILBERT SINOUE

EDITION FOLIO 438 PAGES

En 1441 à Bruges, le peintre flamand Jan Van Eyck et son fils du même nom se trouvent mêlé à une série de meurtre touchant d’anciens apprentis du Maître… Le peintre flamand meurt à son tour et son fils Jan ne doit sa survie qu’à l’aide d’un marin portugais qui va l’accompagner jusqu’à Florence, où ils déjoueront un massacre projeté par une guilde qui prône l’obscurantisme et de ce fait tente de supprimer tous ceux qui essaient d’améliorer l’art et les connaissances…

J’avais lu ce livre il y a quelques années, je savais que je l’avais beaucoup aimé mais j’étais incapable d’en faire une critique. Donc je l’ai relu avec énormément de plaisir !!!!

Sinoué est un auteur que j’apprécie car il allie la connaissance historique et l’intrigue.

Ma note 5/5

Je viens de lire vos critiques, c'est vrai que c'est carrement disparate, remarquez cela donne à réfléchir...

En ce qui concerne Sinoué j'avais lu et beaucoup aimé Le livre de Saphir, L'ambassadrice et Des jours et des nuits.De plus j'ai dans ma Pal Un bateau pour l'enfer et La route d'Avicenne...

A+

Hélène


De : gallomaniac Envoyé : 2007-02-18 14:10
Merci Chantal. Je ferai le bilan.
5: Lalyre, Laïze, Hélène.
4,5: Doriane, Philcabzi
4: LizaLou, Lucie, Clochette
3,75: Gallomaniac
3,5: Christomando, Sahkti
3,25: Odilette
2,5: Chimère.
2: Pounette
Sauf erreur, 14 participants, 54,5 points, donc une moyenne de 3,9/5.
Avec le nombre de participants ét avec cette moyenne "L'Enfant de Bruges" se range haut dans la liste des livres du mois.
Merci tous, pour votre participation.
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Février 2007: L'enfant de Bruges de Gilbert Sinoué

Message  Prospéryne le Jeu 20 Nov 2008 - 16:04

De : 82naurore Envoyé : 2007-02-21 17:28
L'enfant de Bruges
Gallimard 426 p.

Ma note : 3.5/5

Mon avis : Comme je n'ai pas fait la critique immédiatement après la lecture de ce livre, ma mémoire me fait défaut. C'est une preuve que c'est loin d'être un coup de coeur, mais sans forcément être mauvais. C'est le genre de livre dont on pourrait dire qu'il est bien mais sans plus. J'ai bien aimé me retrouver dans le monde de la peinture flamande, faire des rapprochements avec ce que j'ai étudié il y a quelques années et le style est assez agréable à lire, mais ça s'arrête là. J'ai trouvé l'histoire parfois farfelue.
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Février 2007: L'enfant de Bruges de Gilbert Sinoué

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum