Raymond RADIGUET (France)

Aller en bas

Raymond RADIGUET (France)

Message  Lacazavent le Jeu 20 Nov 2008 - 10:32

De :Mousseliine Envoyé : 04/10/2003 14:12
Ceci est une critique de Bernie:

Raymond RADIGUET - Le diable au corps
4/5

Cette oeuvre, quasi autobiographique, a fait scandale lors de sa parution.
Pour ceux qui ne connaîtrait pas, il y est question des amours de l'auteur (15 ans) avec Marthe (la véritable identité de la personne était Alice et elle avait 24 ans et non 19 comme dans le roman). Marthe est la femme de Jacques, un soldat du front pendant la première guerre mondiale. L'action dure de 1917 à l'armistice de 1918. Pour l'époque, c'est très sensuel. Mais c'est aussi très immoral car non seulement Marthe est la maîtresse de Radiguet mais Jacques, "le coçu", défend la France dans les combats contre l'Allemagne!
Peut-être n'est-il pas non plus inutile de rappeler les liens de Radiguet avec Jean Cocteau et de dire que c'est la couturière Coco Chanel qui a payé ses obsèques.
La vie de Raymond Radiguet a été aussi courte (il est mort à l'âge de 20 ans) qu'elle a été dense.

Je dirais 4 sur 5 parce que le style d'écriture est agréable, très "moderne" pour un texte qui date de presqu'un siècle.
Je ne vais pas jusqu'à 5 parce que c'est vrai que choisir un Poilu pour être le mari trompé est assez scabreux. L'âge du héros (15 ans) devait sans doute aussi faire scandale à l'époque mais, maintenant, la sexualité chez les adolescents n'est plus tabou. Radiguet a minimisé l'âge réel de sa maîtresse (Alice avait 24 ans et Marthe en a 19), sinon, là- aussi, il y aurait "problème" avec le risque de "détournement de mineur" (à cette époque, la majorité est à 21 ans), un peu comme dans le film Mourir d'aimer avec Annie Girardot.
Cependant je pense que la différence entre les deux oeuvres se situe dans le fait que François (le personnage qui incarne Raymond Radiguet dans cette oeuvre quasi autobiographique) mette plus en avant le côté sensuel que les sentiments que peuvent éprouver deux personnes de sexe opposé mais d'âge différent.



De : Mousseliine Envoyé : 04/10/2003 15:54

Merci Bernie pour ta critique que j'ai eu grand plaisir à lire. J'ai un livre de poèmes de cet auteur, que je n'ai jamais lu...
Il y a quelque chose qui m'intrigue dans ta critique:
"Mais c'est aussi très immoral car non seulement Marthe est la maîtresse de Radiguet mais Jacques, "le coçu", défend la France dans les combats contre l'Allemagne!"

Pourquoi est-ce que c'est immoral de défendre la France???
c'est vrai que choisir un Poilu pour être le mari trompé est assez scabreux

C'est quoi un Poilu..... pourquoi c'est scabreux?



De : 5859Chouette Envoyé : 04/10/2003 16:34

PS : Radiguet fait partie des grands auteurs classiques français. Cette oeuvre est magistrale.

Note : 5/5



De : Bernie Envoyé : 05/10/2003 08:59

Bonjour,
Je me suis mal expliquée. Il n'est pas "immoral" de vouloir défendre la France ! Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire du tout!
Ce que j'ai voulu dire, et je vais être plus claire cette fois, c'est qu'il y a un premier côté "immoral" dans le texte (selon la "morale traditionnelle") : c'est celui d'aborder le thème de l'adultère. François (Radiguet donc puisque c'est quasi autobiographique) a pour maîtresse Marthe (Alice dans la réelle biographie) qui est mariée à Jacques.
Ensuite il y a un second côté "immoral". C'est que non seulement Jacques est le mari trompé mais Jacques est sur le Front en tant que "Poilu".

Un "poilu" est le "surnom" que l'on a donné en France aux soldats de la guerre 1914-1918. Alors que Jacques se bat pour défendre la France contre l'envahisseur, il est fait "coçu" par sa femme ! Elle passe du bon temps et lui il risque à chaque instant sa vie! Il est dans les tranchées et François, un adolescent, lui "vole" sa femme !
Est-ce que tu comprends mieux ce que je veux dire?



De :Misato1111 Envoyé : 27/01/2006 20:38
Raymond Radiguet - Le diable au corps

J'avoue etre un peu déçue ... Je vais dire pourquoi.

Bon, déjà, Bernie a bien résumé le livre, je ne vais pas recommencer.

Quand j'ai voulu lire ce livre, on m'a dit "ouhhh, attention, il est assez chaud ..." surtout quand on sait qu'il fait partie des romans classiques qui s'étudient au lycée, voir au collège.
Finalement, je l'ai pas trouvé si chaud que ça. J'ai été déçue, parce que j'imaginais plus de passion, plus de romanesque, plus de chose venant des protagonistes. J'ai eu un peu l'impression que leur histoire d'amour se passait sans embuches, que tout allait pour le mieux ... Alors que quand même ! en 1914, tromper son mari qui est au Front, avec un adolescent, c'est un peu difficile à cacher, je pense !

Enfin, sinon, c'est un livre qui, littératurement parlant, se lit très bien. Comme dit Bernie, pour un livre sorti en 1923, le langage est relativement moderne et accessible à tous.

3/5



De : DKOIS Envoyé : 28/01/2006 10:37

J' ai lu " le diable au corps" il y a déjà quelques années, et j' en garde un bon souvenir. Je pense qu' il est indispensable, pour apprécier ce type de roman de se fondre dans l' époque à laquelle il a été écrit.Je ne pense pas que les lecteurs de l' époque étaient forcemment prêts à la situation narrée dans cette oeuvre.
De plus RADIGUET était tout jeune quand il l' a écrit ( 18/20 ans si ma mémoire est bonne) . La qualité de son écriture laissait présager un grand écrivain, malheureusement le maladie en a voulu autrement.

Aprés " le diable au corps " j' avais enchainé avec " le bal du comte d' Orgel". J' avoue qu' il faudrait que je le relise pour faire un résumé précis.



De : Livrovore Envoyé : 22/02/2006 14:31
Raymond RADIGUET - Le Diable au Corps

Je suis assez d'accord avec Misato, mais je pense que Radiguet a pris le parti de ne raconter que "son" côté des choses, ce qui se passait dans la tête de cet adolescent. Car effectivement à côté de ça on imagine les scandales au niveau des parents (notamment ceux de Marthe) que cela aurait dû provoquer, car ils ne se cachaient pas vraiment !
L'histoire est, disons, distrayante...et se lit très rapidement. Mais il est vrai qu'à notre époque ce genre de chose ne choque pas vraiment, tandis qu'en 1914 cela devait être considéré comme totalement dévergondé et amoral.

2,5/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'autre roman de R. Radiguet

Message  Surcouf le Lun 13 Aoû 2012 - 18:29

Le bal du Comte d'Orgel n'est pas un roman historique. Il n'en a point la vocation n'étant pas
cernable quant au lieu, et donne dans l'impressionisme. Mais c'est un bijou et perdurera.

Surcouf

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 26/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond RADIGUET (France)

Message  cookie610 le Mer 8 Jan 2014 - 19:41

Le diable au corps

Note : 4/5

Résumé : Le narrateur, 16 ans, tombe amoureux de Marthe, fiancée à un autre, Jacques, soldat au front lors de la 1er guerre mondiale. Mais leur relation devient compliquée quand les parents du narrateur s'en mèle, ainsi que le voisinage. 

Critique : J'ai beaucoup aimé ce roman. Il ressemble beaucoup à Stefan Zweig dans le genre. C'est une longue nouvelle, sans chapitre ni pause. L'aspect psychologique du narrateur est très fouillé. On suit la moindre de ses pensées. Je comprend que quand elle soit sortie, dans les années 1920's, cette histoire ait fait scandale mais maintenant, ça fait très vieux jeu. C'est dommage que tout soit décrit du point de vue du narrateur et qu'on ait pas la vision de Marthe. Malgré tout, l'écriture est très moderne. Le roman a près d'un siècle mais on ne le sent pas du tout quand on lit. Dommage que Radiguet soit décédé si jeune, tout laisse à croire qu'il aurait été un excellent écrivain et qu'on aurait eu de très beaux livres.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4864
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond RADIGUET (France)

Message  Réaliste-romantique le Lun 9 Mai 2016 - 23:44

Le diable au corps

Un jeune homme de quinze ans qui s’ennuie s’éprend d’une femme de dix-neuf ans. Il parvient à devenir son amant, profitant de ce que le mari est dans les tranchées. Le voisinage et l famille ne voient pas d’un bon œil cette relation, mais les perturbations de la guerre font regarder ailleurs. Un tel amour est toutefois condamné dès le début.
 
L’écriture est un peu vieillotte, mais j’ai bien aimé cette lecture. Les personnages sont intéressants et le contexte de l’époque bien rendu.
 

4/5

RR

_________________
Lectures en cours : Journal d'une survivante (Doris Lessing)
En attente :   
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2176
Age : 43
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond RADIGUET (France)

Message  cookie610 le Mar 21 Fév 2017 - 19:54

Le bal du comte d’Orgel
 
Note : 3.75/5
 
Résumé : Dans la haute société parisienne des années folles, après le tumulte de la guerre et de la révolution russe, François fait la connaissance par le biais d’un ami du comte Anne d’Orgel et de sa femme Mahaut. D’abord fasciné par la prestance et l’aisance du comte, il va vite devenir un ami intime du couple. Petit à petit, il va tomber amoureux de Mahaut tandis que celle-ci ne parvient pas à comprendre ce qu’elle ressent pour François.
 
Critique : Un roman passionnant. On est dans un thème pas bien nouveau : un triangle amoureux formé par le couple d’Orgel et leur ami François mais l’histoire est tout de même très intéressante. Chacun des personnages est fouillé et bien rendu. On n’a aucun mal à se représenter l’histoire. François est tiraillé entre son amitié pour Anne et son amour pour Mahaut. On comprend parfaitement chaque réaction, chaque pensée, chaque sentiment des personnages. Autant on a peu de descriptions des éléments autours des personnages ou de l’environnement dans lequel ils évoluent, autant l’aspect psychologique est hyper approfondi. La fin nous laisse un peu sur notre faim mais le roman a été édité à titre posthume, avant que Radiguet puisse le finaliser complètement. Bref, je suis contente d’avoir lu ce livre. Radiguet avait un immense talent pour raconter son histoire et faire vivre ses personnages.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4864
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond RADIGUET (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum