Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Cyrielle le Ven 4 Juin 2010 - 7:27

lalyre a écrit:
Cyrielle a écrit:Cette auteure me tente mais je ne sais pas vers quel titre me diriger!

Cyrielle ,je pense que tu pourrais commencer par " Le bal "

En effet, il a l'air très bien, je le note dans ma LAL
Merci Very Happy
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7330
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Lulu le Ven 4 Juin 2010 - 9:37

Moi j'ai commencé par "Suite française". "Le maître des âmes" était le second Némirovsky que je lisais. C'est vraiment une auteure à découvrir.Et j'aimerais en lire d'autres, d'ailleurs l'avis enthousiaste de Lalyre sur chaque roman de Némirovsky suffit à convaincre.
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Lacazavent le Lun 7 Juin 2010 - 8:36

Le bal d' Irène Némirovsky
Édition à vue d'oeil / 127 pages








J' ai donc testé ce week-end les conseils de Lalyre pour Cyrielle avec la seule édition disponible, gros caractères, à ma bibliothèque de ce très beau petit roman. Je me suis régalée.
C'est un portrait magnifique de personnage aux relations conflictuelles une mère soucieuse des apparences qui se voit vieillir en regardant grandir sa fille. Elle est juste odieuse avec elle toujours en train de lui adresser des reproches et à la punir, le père ne peut guère être plus condescendant devant le comportement de sa femme. Quand à Antoinette, la fille, son comportement est loin d'être celui d'un ange, j' ai pensé parfois qu'elle était une vrai gamine très peste presque hypocrite. Cependant on a simplement du mal à lui en vouloir lorsque l' on voit comment se comporte avec elle ses parents. Disons qu'elle reproduit sans vraiment s' en rendre compte ce qu'elle vit. Je vais peut-être paraître sans cœur face à ce qui ont lu ce roman mais même si elle a une foule d'excuse mais la voie qu'elle a choisi pour l'améliorer ne me plait guère. Et dire qu'elle se délecte de la peine de sa mère tout en la consolant.
Quelques lignes suffisent pour plonger dans cette très très belle écriture toute en délicatesse sans fioriture, une écriture ou avec deux trois mots l'auteur nous peint tout un personnages ou deux trois actions font leur caractères.
C'est avec ironie qu' Irène Némirovsky se moque de la grande bourgeoisie parisienne et de ceux qui veulent tant leur ressembler.
Il est juste triste que le bal se termine si vite, enfin sa lecture. Un roman que j'aurais encore plus aimé lire vers 12, 13 ou 14 ans.

4,5/5




J'ai lu quelque part que ce livre était le premier des trois dans lequel elle se consacre à régler des comptes avec se mère, mais quels sont les deux autres ?
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Dim 27 Juin 2010 - 17:02

Les feux de l'automne
Irène Némirovsky
Livre de poche 2007
281 pages

1912-1918,à Paris,nous faisons la connaissance de la famille Brun,ils sont attablés et commence leur repas par la pièce principale,une blanquette de veau formidable,Adolphe Brun préside la table et distribue à chacun sa part depuis que sa femme est décédée.C'était encore un bel homme qui portait de longues moustaches rousses qu'il tordait et étirait entre ses doigts jusqu'à ce que la pointe éffilée lui entrât presque dans l'oeil. Il y avait aussi sa belle-mère ,Thèrèse, sa petite-fille et son neveu, le beau Martial et son jeune frère Bernard .Martial est amoureux de Thèrèse ,sa jolie cousine,lui déclare son amour ,les deux jeunes gens se marient très vite car la guerre gronde et Martial s'engage, Thèrèse devient veuve après deux mois de mariage.Lorsque Bernard qui vient d'avoir dix-huit ans s'engage à son tour,il n'imaginait pas que ce serai aussi terrible en voyant ses camarades tués à ses côtés, il jure que s'il s'en sort ,il profitera de la vie.Effectivement,une fois la guerre terminée ,il va vivre cette jeunesse qu'il a perdue et prendre goût à l'escroquerie ,gagnant de l'argent facilement .Thèrèse qui a vécu ces années toute seule ,accepte la demande en mariage de Bernard,ils s'aiment et lorsque la guerre 1940 éclate,il est mobilisé et fait prisonnier.Malgré les déceptions et les souffrances provoquées par Bernard lors de sa vie débauchée,lorsqu'il est libéré ,Thèrèse est là,qui l'attend.....Saura t-elle pardonner ?

Mon avis : Encore un très beau roman de Némirovsky,toujours elle dénonce l'hypocrisie de la bourgeoisie ,truffée de conventions.L'amour tient une grande place dans ce genre de saga qui se passe sur quelques dizaines d'années.Ce que j'ai aimé c'est la patience de Thèrèse envers Bernard ,un peu comme si elle savait que son heure de repentir viendrait....Un roman réaliste avec le thème de la guerre qui revient souvent comme dans plusieurs des écrits de cette auteure .4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Réaliste-romantique le Mer 7 Juil 2010 - 17:22

Les vierges, d’Irène Némirovsky

Recueil de douze nouvelles, dont environ la moitié est inédite. La plupart ont été écrites alors qu’elle se « cachait » pendant la guerre. Il y en a d’excellentes, et d’autres mauvaises. Certaines ne font que quelques pages, et c’est parfois ce qui est frustrant. Némirovsky semble avoir placé les pièces pour une bonne analyse de personnages comme elle en a le tour, mais non, ça ne va pas plus loin, elle nous laisse sur notre faim. De plus, la préface du recueil cherche un fil qui unit ces nouvelles, mais elles m’apparaissent seulement réunies par le fait qu’elles ne se retrouvent pas dans les autres recueils récents. J’ai néanmoins passé un agréable moment de lecture.

4/5

Le réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : L'administrateur provisoire (Alexandre Seurat), (Doris Lessing) 
En attente : 
Commentaire en attente : Les habitudes alimentaires des mal-aimés
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1942
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  cecile le Mer 28 Juil 2010 - 16:51

SUITE FRANCAISE

Ce roman a déjà fait l'objet de nombreuses critiques, donc je ne le résumérai pas une nouvelle fois.

Tout comme l'une d'entre vous j'ai préféré la première partie du roman à la seconde. L'exode est si bien décrit avec ses drames, ses lachetés, tout à la fois cocasse et pathétique, que la période qui a suivie m'a semblée un peu terne. J'espérais retrouver tous les personnages, mais l'histoire se cantonnant dans un petit village, beaucoup d'entre eux avaient disparus. Les rapports entre les occupants et les habitants de Bussy sont très intéressants et bien analysés. Le comportement envers l'occupant, parfois ambigu, parfaitement décrit.

Note : 4/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Réaliste-romantique le Mer 11 Aoû 2010 - 0:44

Le malentendu, d'Irène Némirovsky
1926

Pendant l’entre-deux-guerres, pendant les vacances, un jeune homme célibataire et une jeune mère bourgeoise tombent amoureux. Ils continuent de se voir à Paris, mais des difficultés apparaissent, car elle est une femme qui s’ennuie, habituée à un bon train de vie, alors que lui vient d’une famille ruinée, et doit travailler toute la journée pour assurer sa subsistance.

Intéressant ballet entre les amoureux. Elle cherche l’amour passion qui la sort de son quotidien, alors que lui recherche le calme, pour oublier ses dures journées. Il n’a que peu de temps à lui consacrer, tandis qu’elle l’attend toute la journée. Pourtant, ils s’aiment. Au début de la lecture, on croit à un livre à l’eau de rose, mais ça devient rapidement plus dramatique. Surprenant pour un premier roman.

4/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1942
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Cachou le Mer 3 Nov 2010 - 16:40

Suite française

Livre très connu, Suite française m'a été conseillé par Chiwi qui avait beaucoup aimé.


Le livre est divisé en deux parties: la première raconte l'exode de 1940 de parisiens obligés à fuir un Paris bombardé par les Allemands. La seconde se focalise sur un petit village de la zone occupée dont les habitants se voient obligés d'accueillir les soldats Allemands chez eux.

Je ne vais pas vous le cacher, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce roman que beaucoup de personnes ont aimé lire. La première partie nous présente beaucoup de personnages dont il est au départ difficile de se souvenir et que j'ai eu du mal à resituer.

Contrairement aux critiques que j'ai lues, j'ai préféré la seconde partie du roman. Peut-être parce qu'elle se fixe en un endroit précis et que cela nous donne le temps de nous attacher aux personnages.
J'ai eu l'impression que cette deuxième partie était vraiment un roman alors que la première ressemblait plutôt à une vaste description.
J'ai aimé voir et comprendre les relations entre les populations et les soldats Allemands, les liens qui se tissent peu à peu et les sentiments envers ces occupants qui évoluent peu à peu. Cette partie là du témoignage m'a vraiment plu.

En résumé, un livre avec quelques longueurs, des passages qui ne sont pas toujours intéressants mais dont la deuxième partie vaut le coup.

Note: 3/5


Dernière édition par Cachou le Mer 3 Nov 2010 - 17:02, édité 1 fois
avatar
Cachou

Nombre de messages : 22
Age : 33
Date d'inscription : 05/09/2010

http://cachouchiwi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Philcabzi le Mer 3 Nov 2010 - 16:59

Attention Cachou à mettre le titre du livre que tu critiques en début de message...

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Cachou le Mer 3 Nov 2010 - 17:02

Merci pour ce petit rappel Embarassed
avatar
Cachou

Nombre de messages : 22
Age : 33
Date d'inscription : 05/09/2010

http://cachouchiwi.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Shan_Ze le Sam 20 Nov 2010 - 0:01

Suite française d'Irène Némirovsky
(Denoël, 434 pages)

Paris, juin 1940,c'est l'exode. La guerre a commencé en l'an précédent et la victoire allemande s'annonce. On suit des tranches de vie de ces gens tous différents qui quittent Paris, quittent la mort... Un an plus tard, dans la campagne française, les Allemands s'installent chez l'habitant. Ils attirent la haine sur eux mais pas seulement...

Ah quel grand roman ! J'ai beaucoup aimé suivre toutes ces personnes avec chacun leurs idéaux respectueux ou risibles. J'ai trouvé la première partie intéressante à suivre, j'ai préféré des personnages à d'autres. Je l'ai aussi trouvé très drôle avec cette humour particulier à l'auteur. La seconde partie est plus discrète, on suit ce village sous l'occupation allemande, et la difficulté d'avoir parfois une opinion tranchant sur l'occupant...

Irène Némirovsky n'a pas eu le temps de finir ce livre qu'elle voulait en 5 livres mais dont elle n'en avait écrit que deux. A la fin du roman, on a les notes d'Irène sur la possible évolution des personnages dans les prochains livres qu'elle n'écrira finalement pas. Je trouve ce "premier" jet (a-t-il été retouché ?) vraiment très vivant, très réaliste de la vie française à ce moment de l'Histoire. J'ai préféré ce livre à Chaleur de sang, qui prend le temps de poser ces personnages et vivre ces moments durs avec eux.

Un peu pénible d'apprendre aussi que Némirovsky avait une opinion dure sur les Juifs même si elle-même était d'origine juive. Malheureusement pour elle, elle a été déportée et morte à Auschwitz.

Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Dim 28 Nov 2010 - 13:02

Jézabel
Irène Némirovsky
Le livre de poche novembre 2010
218 pages


Présentation de l'éditeur

Dans la salle d'un tribunal, se tient le procès d'une femme. Elle n'est plus très jeune, mais elle a été très belle. Les témoins défilent à la barre, l'avocat et le procureur s'affrontent. Assise dans le box des accusés, elle subit par bribes le récit de sa propre vie : l'enfance, l'exil, l'absence de père, le mariage, les relation) houleuses avec sa fille, l'âge, le déclin, jusqu'à l'acte irréparable. Huis clos cruel et inquiétant, ce roman paru en 1936 illustre l'immense talent d'Irène Némirovsky couronnée à titre posthume par le prix Renaudot pour Suite française. Au fur et à mesure que se révèlent les détails de son passé, anodins ou tragiques, l'héroïne dévoile ses différents visages. Sans jamais porter de jugement, Irène Némirovsky saisit, d'une écriture fluide et avec une rare finesse psychologique, la réalité derrière les apparences, les ambivalences affectives et les contradictions de l'âme humaine.


Mon commentaire

Le roman commence par le procès de Gladys Eysenach, accusée d'avoir tué Bernard Martin,son jeune amant de vingt ans. les témoins défilent, l'accablant souvent des pires défauts,cela jusqu'au verdict qui tombe implacable......C'est à partir de ce moment que l'auteur nous fait revoir toute la vie de Gladys jusqu'au drame ou le lecteur apprendra la vérité. Cette femme est obsédée par sa beauté qui pour elle est sa seule raison de vivre. Elle recherche les compliments de son entourage et de ses amants, elle a une fille qui devenue adolescente risque de lui faire de l'ombre et qui lui rappelle sans cesse son âge véritable. Gladys est cruelle avec sa fille qui maintenant est une jeune femme, veut se marier , mais Gladys fait reculer le mariage ou même l'empêcher , ce sera pire encore lorsque sa fille lui annonce qu'elle est enceinte,ce qui va provoquer un drame horrible. Ce roman est une histoire dramatique ou l'auteur nous fait très bien ressentir les sentiments de cette femme vieillissante qui lors de sa cinquantième année ,ira dans une maison de plaisir pour se prouver qu'elle a toujours un corps désirable qui plaît encore aux hommes.Un roman bien structuré que j'ai beaucoup aimé. Une histoire émouvante parfois mais révoltante par l'attitude de Gladys à l'égard de sa fille. Les thèmes très accrochants tels que la vieillesse, la jalousie, l'amour, la haine, la révolte, la déchéance et l'humiliation font de ce petit livre un vrai bijou. 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Ven 31 Déc 2010 - 17:54

L'affaire Courilof
Irène Némirovsky
Les cahiers rouges/Grasset 2007
179 pages

Présentation de l'éditeur

Léon M... a reçu l'ordre d'exécuter Valerian Alexandrovitch Courilof, ministre de l'Instruction publique du tsar Nicolas II. Mais ses chefs attendent le moment propice : l'attentat doit porter un coup fatal au régime impérial. Sous la fausse identité de Marcel Legrand, médecin suisse, le jeune terroriste entre au service de Courilof. Les jours du ministre, atteint d'un cancer du foie, sont comptés. Il n'est plus alors aussi aisé d'assassiner un homme qui inspire plus de pitié que de
haine... Roman terrible, fresque au vitriol d'une Russie où corruption et complot font bon ménage, fable désabusée et cynique sur la vanité du pouvoir, L'Affaire Courilof est une œuvre dont on sort ébranlé et meurtri. Qui a mieux écrit que l'auteur du Bal et de David Golder la solitude et
la désespérance ?

Mon avis
Lèon M, le narrateur arrive en fin de vie, il se souvient.....En 1903, il est très jeune lorsque malade des poumons, il est soigné en Suisse, se croyant guéri, ayant terminé ses études de médecine, il est chargé par le Comité Révolutionnaire d'èxécuter Valèrian Alexandrovitch Courilof, ministre de l'Instruction Publique du tsar Nicolas ll. Alors voici Lèon arrivé à Saint Pétersbourg chez Courilof .Pour arriver à approcher cet homme politique, le comité lui a fourni un certificat sous le nom de Marcel Legrand, lorsqu'il fait la connaissance du ministre, celui-ci est dans sa chambre, cloué de douleur sur son lit, il faut dire que cet homme est atteint d'un cancer du foie, mais jamais personne ne lui a dit le nom de sa maladie. Dès son arrivée, Lèon alias Le docteur Legrand fait preuve de son savoir-faire pour soulager " le cachalot " surnom de Curilof. Et c'est avec une réelle surprise qu'il constate que " le cachalot " n'est pas si mauvais qu'on le dit et Legrand éprouve même une certaine amitié pour le malade qui a peur d'un attentat et pourtant il doit se présenter au tsar , le pauvre homme ne se doute guère que son futur bourreau est là, le soigne ,l'écoute mais a de la compassion pour lui. Mais assez vite la haine remplace la compassion et brisé par ses états d'âme, le terroriste aura t-il le courage de lancer la bombe? Il est certain que Némirovsky de sa plume habile ne laisse aucun espoir car sur fond d'un monde qui s'éteint , d'une petite société agitée avec ses hésitations, ses ambitions et ses faiblesses ne semblant pas réaliser l'ampleur du problème de leur pays.J'ai quitté cette bougeoisie hypocrite et assoiffée de pouvoir avec un certain malaise......4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Cyrielle le Mar 31 Jan 2012 - 10:21

LE BAL



Présentation de l'éditeur
Soudainement devenus riches, les Kampf donnent un bal pour se lancer dans le monde. Antoinette, quatorze ans, rêve d'y participer mais se heurte à l'interdiction de sa mère. Plus que le récit d'une vengeance, compte parmi les chefs-d'oeuvre consacrés à l'enfance.


Mon avis: 4/5
C'est le premier roman que je lis de cette auteure. Enfin c'est je pense plutôt une nouvelle.
J'ai apprécié l'écriture simple qui va à l'essentiel. L'histoire aussi m'a tout de suite captivée, la vengeance d'Antoinette est terrible mais très appréciable, car le comportement de sa mères envers elle, est vraiment excécrable. J'ai juste été un peu déçue de la fin, j'aurai voulu que ça se termine de façon un peu plus mouvementée.
Je relirai Némirovsky.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7330
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Mar 31 Jan 2012 - 13:07

Cyrielle je suis ravie que tu aies apprécié ce livre, encore de belles découvertes de cette auteure à faire pour toi .

Bonne lecture:flower:
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  matw25 le Jeu 2 Fév 2012 - 11:01

Vu toutes les belles critiques pour ce livre, je viens de le moocher à Cyrielle

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 25
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Réaliste-romantique le Lun 23 Avr 2012 - 22:31

Irène Némirovsky
L’affaire Courilof


Un ancien anarchiste revient sur son passé, lorsqu’il a liquidé « l’affaire Courilof », soit l’exécution du ministre de l’éducation du tsar, responsable de répressions violentes de contestations étudiantes. Le narrateur doit vivre auprès de sa victime pour gagner sa confiance. Mais il découvre que le monstre est plutôt un humain comme les autres, avec ses forces et ses faiblesses.

Némirosky se penche sur les milieux terroristes pré-communisme. Le livre présente un certain intérêt, mais on comprend vite la personnalité du ministre.

3/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1942
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Ven 15 Juin 2012 - 12:24

Le malentendu
Irène Némirovsky
Présentation de l'éditeur
Yves Harteloup est un rejeton déclassé de la grande bourgeoisie, meurtri par la guerre. En vacances sur la côte basque, il retrouve les matins radieux de son enfance et s'éprend de Denise, une femme mariée qui appartient à son milieu d'autrefois. Très vite, Denise l'aime et ne vit que pour lui. Mais à mesure que son amant se révèle mélancolique et fuyant, elle accepte, comme un passe-temps, la compagnie d'un autre homme et perd définitivement celui qu'elle aime. La perte de l'innocence et le goût amer du bonheur dans le Paris des années folles. Le premier roman, jamais réédité, d'Irène Némirovsky, qui n'avait que vingt-trois ans à sa publication, en 1926.

Mon avis
On peut dire que ce roman nous livre une histoire d’amour qui semble banale. Une romance estivale ou Denise et Yves se rencontrent sur une plage à Hendaye sur la côte basque. Elle est mariée, très riche, lui est un riche appauvri, vivant chichement et tourné vers son passé. Au départ, ils vivent une grande passion, mais un danger les guette car comment peut-elle comprendre certaines réticences de son amant, qui lui ne supporte pas l’attitude excessive de Denise à son égard, car pour elle, les heures d’attente sont trop longues tandis le temps passe trop vite lorsqu’elle est dans les bras de son amant. Je n’en dis pas plus sinon que cette histoire d’amour adultère est contée avec finesse et nous dépeint l’anxiété amoureuse, la mélancolie, la fragilité du bonheur l’impatience de l’attente, l’union improbable d’une femme et d’un homme que tout sépare. Un roman qui se résume par cette phrase si simple….Voila, c’est fini, et je n’ai pas su que c’était le bonheur…. Et à présent, c’est fini…..4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Sam 30 Juin 2012 - 16:32

Les vierges et autres nouvelles
Irène Némirovsky
Folio 2010

244 pages
Présentation de l'éditeur
Rarement l'ironie d'Irène Némirovsky aura fait autant de ravages ! Fils et filles hantés par leur hérédité côtoient des hommes brusquement dépouillés de leurs atouts, des femmes abîmées dans le regret, des maris jaloux ou amers. Et pourtant, si fragile que soit le sort de ces personnages, un fil les relie à la vie. Il court d'un bout à l'autre de ces douze nouvelles, où Irène Némirovsky emprunte des chemins nouveaux, du scénario aux histoires de fantômes. Jusqu'à ce dernier et éblouissant récit, " Les vierges ", publié en 1942 avant qu'elle ne soit déportée à Auschwitz, et ce cri poussé par Camille : " Je suis seule comme vous à présent, mais non pas d'une solitude choisie, recherchée, mais de la pire solitude, humiliée, amère, celle de l'abandon, de la trahison.
Mon avis
Voici un recueil de douze nouvelles que j’ai lu avec bonheur. Celle que j’ai le plus appréciée « Les vierges « nous parle de l’amour mais aussi de la dévastation de la rancune….. Film parlé m’a laissée avec un certain malaise et même de la tristesse à la fin…. En raison des circonstances, c’est une mère résignée de voir sa fille s’engager le cœur gai dans l’aventure d’un amour condamné….La voleuse m’a surprise par la façon dont l’adolescente s’y est prise pour attirer l’attention de sa mère adoptive, la fierté des paysans y est un thème très développé…..L’ami et la femme n’est pas mal non plus ainsi que tous les autres, car c’est la force des textes courts ou passion, amour, jalousie et manigances mont tenue jusqu’à la fin. Il semblerait que la nouvelle « Les vierges « serait le dernier texte publié de son vivant. Ce sera un gros coup cœur pour ce livre 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Réaliste-romantique le Lun 13 Aoû 2012 - 15:33

Les Chiens et les Loups
1940

La famille d’Ada survit tant bien que mal dans le ghetto d’une ville ukrainienne, mais continuellement sous la menace de pogroms. Elle part à Paris avec une tante et un cousin, et ils se retrouvent coupés de leur pays d’origine à cause de la guerre et de la révolution russe. Ada rêve toujours d’un jeune garçon juif d’une famille très riche qu’elle a aperçu un jour. Lui aussi se retrouve établi à Paris. Les années passent, mais Ada ne l’oubli pas, elle rêve toujours d’une rencontre coup de foudre…qui se produit effectivement un jour. Sauf que Ben et Ada sont alors des adultes établis chacun dans leur vie familiale. De la passion et la raison, laquelle sera la plus forte?

Le début du récit est captivant, on en apprend beaucoup sur la persécution assassine des juifs, bien avant les nazis. J’ai aimé suivre le destin de ces personnages sur plusieurs décennies. J’ai moins aimé les heureux hasards nécessaires pour nouer tous les fils de l’intrigue (les chemins de Ben et Ada se croisent plusieurs fois), ainsi que la peinture caricaturale des personnages juifs, autant physique que psychologique : ils ont presque tous le nez crochu, les cheveux bouclés noirs, une audace et une mauvaise fois en affaires, ainsi qu’une résignation typique de leur « race ». À la longue, j’avais l’impression de lire une œuvre de propagande (mais c’est aussi le cas avec plusieurs livres de Némirovsky). C’est quand même une bonne lecture.

4/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1942
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  dodie le Dim 2 Déc 2012 - 18:56

Une suite française

Ce livre a été écrit par l'auteur peu avant sa déportation et sa mort dans un camp. Le sachant on ne peut que le lire avec un oeil un peu différent.

La première partie est consacrée à L'exode: cette période de l'histoire peu présente dans les romans. Irène Némirovsky nous fait suivre le départ de plusieurs familles différentes : des bourgeois "bien-pensants" qui ne veulent surtout rien perdre, un couple de petits employés de banque, un écrivain imbu de sa personne....
Forcément dans ces situations tragiques tout les travers de l'humanité sont dévoilés et l'entre-aide fait pâle figure lorsqu'il faut défendre ses propres intérêts! Les embouteillages sur les routes avec le danger des bombardements, le manque d'approvisionnement: l'auteur décrit tout cela avec beaucoup de réalisme.

La deuxième partie se passe dans un petit village en zone occupée dans lequel vient s'installer une garnison allemande. Ici c'est la cohabitation vainqueur-vaincu qui est analysée. Les occupants ne sont pas décrits de façon caricaturale: ce sont des hommes qui obéissent à des ordres, qui préféreraient pour la plupart être chez eux.
Petit à petit tout le monde apprend à vivre ensemble même si les tensions sont bien palpables. C'est comme si chacun jouait le rôle qu'il doit tenir. Mais on sent qu'à tout instant tout peut basculer....

Ce roman ancré dans une période bien sombre de notre histoire est une peinture sans fard de la société.
Je regrette que l'auteur n'ait pas eu le temps de finir son ouvrage car je me suis attachée à certains personnages : au lecteur donc d'imaginer leur destin, leur avenir.

Une très belle lecture. 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4520
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Suite Française

Message  Pistoufle le Mer 3 Avr 2013 - 12:24

Suite Française




Quatrième de couverture : Écrit dans le feu de l'Histoire, Suite française dépeint presque en direct l'exode de juin 1940, qui brassa dans un désordre tragique des familles françaises de toute sorte, des plus huppées aux plus modestes. Avec bonheur, Irène Némirovsky traque les innombrables petites lâchetés et les fragiles élans de solidarité d'une population en déroute. Cocottes larguées par leur amant, grands bourgeois dégoûtés par la populace, blessés abandonnés dans des fermes engorgent les routes de France bombardées au hasard… Peu à peu l'ennemi prend possession d'un pays inerte et apeuré. Comme tant d'autres, le village de Bussy est alors contraint d'accueillir des troupes allemandes. Exacerbées par la présence de l'occupant, les tensions sociales et les frustrations des habitants se réveillent… Roman bouleversant, intimiste, implacable, dévoilant avec une extraordinaire lucidité l'âme de chaque Français pendant l'Occupation, enrichi de notes et de la correspondance d'Irène Némirovsky, Suite française ressuscite d'une plume brillante et intuitive un pan à vif de notre mémoire.

Mon avis : Roman choral où la nature et les comportements humains sont disséqués par une écrivain bougrement observatrice ! Tout y est : de la lâcheté au courage, en passant par la peur et l'opportunisme, on ne reste jamais indifférent face aux personnages décrits par Irène Némirovsky. L'originalité de ce récit vient donc du fait qu'il ait été écrit quasiment "en direct" ce qui apporte un autre regard au lecteur.
Pourtant, j'ai trouvé que l'auteur restait un peu en retenu et n'allait pas véritablement au bout de la psychologie de ses personnages. Mais sans doute cela est dû au fait que le roman n'ait pu être terminé... Je reste donc sur ma faim !

Ma note : 3,5/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 371
Age : 33
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Ladybug le Mer 1 Jan 2014 - 17:26


Le bal 
(Editions Grasset, les cahiers rouges)
Soudainement devenus riches, les Kampf donnent un bal pour se lancer dans le monde. Antoinette, quatorze ans, rêve d'y participer mais se heurte à l'interdiction de sa mère. Plus que le récit d'une vengeance, le Bal (1930) compte parmi les chefs-d'oeuvre consacrés à l'enfance.
Une petite histoire éloquente sur le thème des relations vénéneuses entre une mère et sa fille. De ces deux malveillances qui s'affrontent, je me demandais qui était la plus odieuse ? J'ai tranché et.... c'est la mère qui avec son attitude exécrable déclenche les hostilités.

Ma note : 4/5

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Mar 21 Jan 2014 - 17:45

Deux           
Irène Némirovsky    
Livre de poche janvier 2014       
          260 pages


Quatrième de couverture
Marianne, fille d'un peintre connu, n'a qu'un désir : s'amuser. Sa vie n'est qu'une succession de bals et de sorties mondaines. Charmeur et volage, Antoine séduit Marianne. Elle l'aime, il ne l'aime pas, qu'importe... il finira par l'épouser et la tromper jusqu’au drame.
Analyse aussi fine qu'implacable de la passion et de son désenchantement, Deux brosse un tableau sombre et cruel de ces années d'entre-deux-guerres, aussi folles que désespérées


Mon avis

Pour Marianne et Antoine, l’issue est donc le mariage mais Evelyne, la plus jeune sœur de Marianne est très jolie, ce qui fera son malheur. Quand à Marianne elle va vivre pleinement sa maternité, ce qui n’exclut nullement le plaisir pris avec le meilleur ami d’Antoine, tandis qu’Antoine ne se prive nullement de son pouvoir sur les jolies femmes. Je résumerai en pensant que le libertinage prend une grande place dans cette histoire sans que pour cela, il n’y ai rien de choquant. Car le titre l’indique, quoiqu’il se passe dans le roman, il faut bien dire qu’au fil des ans avec la force de l’habitude, du paraître ainsi que la sécurité entraine le couple Marianne et Antoine, dans une complicité ironique et cynique qui cimentera le lien conjugal. Je dirais que c’est presque une comédie sociale mais que la légèreté, la lucidité, l’insolence, la tendresse et l’amour en font un roman formidablement humain. Ce n’est pas celui que j’ai le plus préféré d’Irène Némirovsky mais c’est tout de même une lecture agréable 4/5
Impossible de mettre l'image de la couverture, dommage.
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  cookie610 le Dim 10 Mai 2015 - 18:32

Suite française

Note : 4.5/5

Le résumé a déjà été fait de multiples fois dans les critiques ci-dessus. 

Critique : Un livre assez incroyable. L'histoire même du livre est incroyable. Ce sont les filles de l'auteure qui ont retrouvé le manuscrit au début des années 2000 dans les affaires de leur mère, morte en déportation en 1942. L'auteure dépeint dans ce livre la vie des français pendant l'occupation et l'Exode. Le livre a été écrit en même temps que les événements qui y sont décrits se sont déroulés.  Irène Nemorovsky a vraiment une très belle écriture, elle dépeint des portraits incroyables, très précis et avec une finesse psychologique au fil. Le livre est scindé en deux parties, une sur l'exode avec beaucoup de personnages et une concentrée sur la vie d'un petit village de campagne qui doit loger un détachement allemand. Les deux parties sont reliés par un mince fil mais elles sont presque indépendante. Personnellement et contrairement à beaucoup d'entre vous, j'ai préféré la seconde partie. J'ai eu du mal à rentrer dans la première partie, avec la foule de personnages dont on ne saisit pas bien l'entrelacement. Après, il faut lui reconnaître qu'elle n'a malheureusement pas eu le temps de finir ce livre. On ne peut donc lire qu'une ébauche. Ce qui est triste c'est de quitter des personnages auxquels on s'était attaché en plein milieu de leur histoire. Le projet était de faire 5 parties mais elle n'a eu le temps d'en écrire que deux. Dans mon édition, on a les notes de l'auteure sur ce qu'elle pensait faire pour la suite et ces notes sont hyper intéressantes. Je pense sincèrement que si l'auteure avait eu le temps de terminer le livre comme elle le voulait, le livre aurait été un super roman.


Dernière édition par cookie610 le Jeu 9 Juil 2015 - 12:31, édité 1 fois
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4710
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum