Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Calepin le Jeu 20 Nov 2008 - 1:08

De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 04/03/2005 22:58

Je viens de lire Suites française de Irène NEMIROVSKY. Ce livre m'a soufflé, autant par sa forme que son contenu.

Un aspect qui m'a frappé pendant cette lecture, c'est la perspicacité du regard de Irène Nemirovsky. Elle a rédigé son livre sur l'occupation en 1942, mais les réflexions qu'elle y laisse témoigne d'une capacité de distanciation et d'analyse exceptionnelle. Elle devinait comment les Français "ordinaires" se comporteraient pendant les années qui allaient suivrent. Le sujet de l'occupation n'est pas nouveau en littérature, mais la plupart des auteurs bénéficiaient d'années de recul pour contruire leur oeuvre. Irène Nemirovsky a rédigé son oeuvre au présent, dans la tourmente.

Je dois confesser qu'une pensée outrageuse m'a traversée l'esprit à quelques reprises pendant la lecture, car le regard de l'auteure me semblait tellement pénétrant : est-ce que ce livre ne serait pas plus récent et que l'histoire de ce manuscrit serait un coup montée pour la publicité? Néanmoins, cette pensée était rapidement rejetée dans l'ombre, lorsque j'admirais la force de la plume au fil de la lecture. Elle me convainc que quelqu'un qui écrit aussi bien puisse posséder un tel esprit visionnaire.


De : Felindra2775 Envoyé : 2005-05-25 16:31

Le Bal, de Irène Némirosky

Résumé :
Récemment passés de la gêne à l'opulence, M et Mme Kampf décident de donner un bal. Leur fille antoinette, qui vient d'avoir quatorze ans, rêverait d'y assister. Mme Kampf, peu soucieuse de présenter à ses admirateurs une fille déjà si grande, oppose un refus formel. Antoinette ne préméditera pas sa vengeance : elle l'accomplira d'un geste, dans un état second.... Elle sera terrible. Par la cruauté et la drôlerie, par le courant de tendresse étouffé qui traverse ce petit livre étincelent, "Le Bal" est un des très rares "chefs-d'oeuvre" consacrés à la description des tourments de l'enfance.

Mon avis :
On ne peut pas en dire plus que le résumé sans dévoiler l'histoire. J'ai passé un agréable moment. C'est drôle, moi j'ai bien ri en imaginant l'histoire mais terrible pour l'affront que subit sa mère. Mais qui sème le vent, récolte la tempête........... A lire

Note : 4.5/5



De : Claarabel Envoyé : 2005-05-28 07:58

Le bal
Les cahiers rouges de Grasset, 120 pages

Ce livre est d'un cynisme époustouflant et drôle ! Oui, on s'amuse devant les déconfitures de la famille Kampf, des nouveaux riches, installés désormais dans un grand appartement blanc, dans un quartier chic. Pour profiter de cette opulence, et l'exposer à la face du monde, ils décident d'organiser un bal. Deux cents convives attendus, des mets raffinés, des domestiques et des musiciens aguerris, la soirée s'annonce éclatante; elle signera également l'apothéose de Rosine Kampf, l'assoira parmi la classe bourgeoise qu'elle convoite avec avidité. Bien entendu, les choses vont se passer autrement !
Au coeur de ce très court roman, on assiste au face-à-face impitoyable entre deux femmes : la mère et la fille, quatorze ans, une gamine dégingandée, releguée dans une lingerie pour passer la soirée, alors que celle-ci désirait plus que tout faire son entrée dans le monde ! Enfant boudeuse, plus ou moins capricieuse, elle va se venger, cruellement, et de manière perfide. Ce coup de maître est jouissif ! D'autant que le lecteur ricane des simagrées du couple Kampf, de leurs prétentions en toc. La jalousie de la petite, elle, fait également sourire : son âge lui donne des excuses à son "voudrais-bien" grossissant. Car, après tout, le bal offre à chacun une occasion unique de briller.

La tournure des événements prête résolument au texte d'Irène Némirovsky une impertinence folle, de l'humour à se moquer des classes bourgeoises, un aplomb et une ironie totalement acquis ! "Le bal" se lit à vitesse folle, c'est juste dommage !

Note : 4.5/5



De : Claarabel Envoyé : 2005-07-05 10:06

Un enfant prodige
Folio poche junior, 81 pages

Je dois admettre avoir eu quelques difficultés à entrer dans cette histoire d'Irène Némirovsky : ce petit roman publié alors qu'elle n'avait que 24 ans révélait son talent et son goût du sombre et du cynisme. Le jeune personnage d'Ismaël Baruch est un gamin de treize ans, pauvre, qui traîne sur les ports, dans les tavernes, connaît déjà l'amour dans les bras de pauvres filles de passage. Sa rencontre, déterminante, avec le couple de cette princesse et du barine, en fait un ancien poète, désormais ivre, sans talent et à la recherche de son ombre, va l'introduire dans un univers de paillettes. Sur ses frêles épaules, dépend également l'avenir de sa famille, ses parents devenant des "nouveaux riches", un thème très cher dans la littérature d'Irène Némirovsky.


Dans "Un enfant prodige" elle se sert du passage à l'adolescence pour percer les "lois du marché" : l'enfant ne donne plus, la princesse non plus, et inversement. En grandissant, cet enfant s'aperçoit également qu'il ne peut apprendre la poésie comme les mathématiques, pas dans les manuels. Et puis il subit sa métamorphose physique avec le même effarement, le même dégoût. "Autrefois, il avait été un enfant prodige; à présent, il n'était plus qu'un garçon gauche et stupide comme les autres..".

Ce petit roman raconte le drame de l'égarement, de l'exil, de l'isolement. Le personnage d'Ismaël, enfant prodige, est à l'image de tous ces jeunes "singes savants", exploités, exposés, puis lâchement abandonnés. J'ai beaucoup de mal à conseiller ce livre pour un lectorat d'à partir de 11 ans, comme le préconise cette édition Folio junior. La présente édition n'offre que l'intérêt de mettre en scène un garçonnet de treize ans, pour trouver un rapprochement, car l'histoire et le parcours d'Ismaël trahissent un monde cruel, lointain, qui peut difficilement toucher les jeunes adolescents d'aujourd'hui. (Encore que ?..)

Note : 3/5



De : odilette84 Envoyé : 2005-08-01 10:58

Le bal

je ne reviens pas sur le résumé, cela a été très bien fait précédemment.

Ma critique :
Cette histoire et très bien racontée. Le style est très actuel, les sentiments de l'adolescence très bien décrits. Cela me fait penser à un conte moral.

Ma note : 4/5



De : MicKaeline Envoyé : 2005-10-08 12:15

Suite Française

Les chiens et les loups de même auteur. Roman lié à son propre destin. Roman d'amour---- mais pas du tout de ces amours gna-gna. Personnage principal: Ada, jeune juive, pauvre élevée dans un milieu sans beaucoup d'affection ni d'amour.

Je me suis attachée à Ada, personnage touchant de par sa personnalité vulnérable et sa philosophie. Ada est artiste peintre, timide, solitaire, pudique, sauvage, avec une passion intérieure pour Harry jeune juif et riche banquier. On n'éprouve pas de la pitié pour elle, on l'aime, on a de la compassion pour l'enfant qui grandit. Depuis sa plus tendre enfance elle entretient un amour secret avec l'image de ce Harry. Un jour, deux de ses toiles exposées chez le petit libraire du village sont remarquées par Harry. Harry rencontre à nouveau Ada. Leur amour s'actualise. Ada, refuse le faste que Harry lui offre. Elle demeure dans ce dépouillement volontaire, n'a pas besoin de relations, des toilettes, ni d'un décor parfait. Citation:
"A quoi bon s'attacher à ce que l'on doit perdre? "

Elle disparaîtra de l'univers d'Harry volontairement pour sauver ce dernir d'un désastre financier et du déshonneur. Elle est expulsée du pays, mais avec l'enfant d'Harry, son bonheur. Jamais l'auteur tombe dans le misérable et le pathétique.
Un autre beau livre

Note : 4/5



De : doriane99 Envoyé : 2006-06-07 09:26

Suite Française

Je m'attendais à une autobiographie , j'ai eu le plaisir de découvrir un roman (inachevé, hélas, en lisant les notes de l'auteure on aurait bien aimé découvrir la suite). Le livre est en deux parties, la première "Tempête en Juin" relate l'exode lors de la seconde Guerre Mondiale, la deuxième "Dolce" l'occupation. Le livre se termine avec l'entrée en guerre de la Russie. Ce qui est marquant dans ce livre, c'est le recul par rapport aux événements alors que le livre a été écrit en plein coeur de la tourmente. L'auteure nous relate les événements sans condamner, elle observe les réactions de chacun et tente parfois de les expliquer. Une belle découverte, vous m'avez aussi donné très envie de lire "le bal"

4.5/5


De: Rafaël

Irène Némirovsky - Suite française

L'auteur, d'origine juive, est née en 1903 à Kiev. Elle a écrit plusieurs romans avant la guerre. Après l'exode, elle se réfugie dans un village du Morvan avant d'être arrêtée par les gendarmes français puis assassinée à Auschwitz à l'été 1942. Agée de 13 ans, sa fille aînée, Denise, emporte dans sa fuite une valise contenant le manuscrit ultime de sa mère : "Suite française".

Ce livre se compose de deux parties, la première racontant l'exode de 1940 vécue par différents personnages, l'autre décrivant la vie d'un petit village occupé par les Allemands.

Je dois avouer qu'après avoir lu ce livre, je suis moins enthousiaste que les précédents lecteurs qui ont déposé leur critique. Bien sûr l'écriture est très belle, très riche. Je reconnais volontiers que les portraits psychologiques des personnages sont excellents, que l'auteur a réussi à dépeindre ce qu'il y a de plus intime, de plus secret dans le coeur de chacun d'eux et ceci sans tomber dans la caricature. Il est vrai aussi qu'elle a dépeint de façon très convaincante des situations où la frontière entre le bien et le mal était bien floue en ces temps de guerre.

Néanmoins, je voudrais émettre quelques critiques. D'abord sur la forme : la division de cet ouvrage en une multitude de petits chapitres casse le rythme de la lecture. Ensuite certains passages sont vraiment à mourir d'ennui, notamment lors de descriptions de lieux peu captivantes. Enfin le livre est inégal. La première partie est passionnante, la deuxième beaucoup moins sauf vers la fin...

Note : 3.5/5
(Raphaël)
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Calepin le Jeu 20 Nov 2008 - 1:09

De : Chantal5500 Envoyé : 2006-07-06 08:58

Suite française

Livre écrit en deux parties : La première, "Tempête en Juin", nous raconte l'exode du début de la seconde guerre mondiale, et les réactions et sentiments de plusieurs familles françaises : entre autres, les "Péricand", bourgeois bigots, qui fuient avec leurs domestiques et le grand-père dont ils attendent l'héritage, les "Michaud", bons français, qui essaient de rejoindre leur patron, tout en mourant d'inquiétude car sans nouvelles de leur fils parti au front.. La deuxième partie "Dolce" raconte, elle, un moment de l'occupation d'un petit village avec les réactions pleines d'ambiguités de chacun.

Une très belle écriture (les descriptions des petits jardins français me rappelaient l'écriture de Colette), une analyse du comportement humain face à la guerre et à l'occupation, pleine de finesse, de sensibilité et de vérité, une mise en lumière de "l'opposition" entre un monde humain en plein bouleversement, et une nature qui suit le rythme des saisons et qui paraît si tranquille et si éloignée de la folie humaine, tout ceci forme un roman, certes inachevé, mais un roman-témoin-phare de cette époque, et ça se lit formidablement bien et c'est criant de vérité. J'ai beaucoup aimé.

Note : 4,5/5



De : doriane99 Envoyé : 2006-08-31 10:49

Le bal
Biblio Collège 89p

Monsieur et Madame Kampf, nouveaux riches des années folles vont donner leur premier bal. L'occasion pour eux de se faire connaître par la bonne société. Naturellement, Antoinette, leur fille de 14 ans n'est pas conviée. C'est le coeur plein de rage qu'elle se vengera de façon éclatante.

Un livre qui critique la "grande" société se moquant de ses travers mais, surtout qui dépeint à merveille les tourments de l'adolescence, ses rêves, ses colères, sa tristesse. J'ai beaucoup aimé ce petit roman

Note : 4,5/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Liza_lou le Ven 26 Déc 2008 - 15:11

Ida
(Folio, 119 pages)


La collection Folio a eu la bonne idée d'éditer pour seulement deux euros un petit recueil reprenant deux nouvelles de l'auteur de Suite Française. Tirés de Films parlés parus en 1934, Ida suivi de La comédie bourgeoise sont deux histoires idéales pour tous ceux qui souhaiteraient découvrir l'univers d'Irène Némirovsky.

Les deux nouvelles racontent le destin douloureux et criant de vérité de deux femmes dans deux situations différentes. Avec Ida, Irène Némirovsky nous dresse le portrait d'une artiste de music hall vieillissante et dont l'heure de gloire est passée depuis bien longtemps. Meneuse de revue parisienne, Ida est une femme adulée mais que le ravage du temps et la vieillesse rattrapent enfin. Alors qu'un nouveau spectacle avec Ida et une jeune et belle recrue en vedettes est monté, les souvenirs douloureux remontent et assaillent Ida jusqu'à la première de la représentation, première fatale dans son dénouement...

Cette première nouvelle est assez douloureuse dans l'image d'Ida que l'auteur nous renvoie. La description des doutes qui tenaillent Ida est excellente; par contre, j'avoue que certains passages jusqu'à la fin sont un peu longs voire ennuyeux. Certes l'écriture est belle et agréable mais cela ne suffit pas à mon sens à faire de cette nouvelle une complète réussite.

J'ai largement préféré à Ida (bizarrement me direz vous!) La comédie bourgeoise où Irène Némirovsky raconte l'histoire d'une jeune provinciale, Madeleine, de son mariage de raison avec un jeune industriel à sa vieillesse entourée de ses petits enfants. Là encore, l'histoire est très bien écrite; l'auteur déroulant en effet son histoire comme une petite musique qui vous trotte dans la tête, à l'image de la valse que Madeleine joue tout au long du roman. Madeleine est une jeune femme dont le mari la trompe avant même leur mariage et qui tombera plus tard amoureuse d'un autre homme, ami de son mari. Mais cet amour naissant n'ira pas bien loin, et Madeleine continuera à vivre sa petite existence sans accroc jusqu'à la mort de son époux puis ensuite, avec ses petits-enfants, tout en n'ayant jamais quitté son village natal.

De cette petite existence bien étriquée, Madeleine en une sorte se fera une raison. Pour Irène Némirovsky, il s'agit ici d'une comédie, comme dans les cafés théatre où on se marie de raison, où le mari trompe sa femme avec ses ouvrières, où les enfants rejettent leurs parents devenus vieillissants et inutiles à leurs yeux. C'est cruel, très intimiste dans les descriptions morales de Madeleine au fil des ans; bref, une nouvelle très réussie qui en fait un vrai régal de lecture.

Ma note : 4/5
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  odilette84 le Dim 28 Déc 2008 - 11:33

j'aime bien tes deux critiques.
ça me donne envie de lire ces nouvelles
merci
avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Réaliste-romantique le Lun 27 Avr 2009 - 0:23

David Golder - Irène Némirovsky
1929

Parce qu’il est ruiné, Marcus, se suicide. C’est un collaborateur et ami de longue date de David Golder, un riche financier juif de soixante-huit ans. En route pour sa résidence secondaire de Biarritz, ce dernier réalise qu’il n’est pas tout à fait étranger à ce geste. Il pose un regard sur sa vie, songe à sa femme au train de vie fastueux, à sa fille qui lui témoigne de l’affection uniquement pour lui soutirer des francs, aux « amis » qui n’espèrent que la chute et raflent bien au passage, en attendant. En outre, des problèmes de santé lui font réaliser la futilité de l’enrichissement continu, lui qui n’est parti de rien, comme vendeur de chiffons et de ferraille. Il voudrait changer tout ceci.

Premier roman publié d’Irène Némirovsky, elle caricature le monde où baignait sa mère. J’ai trouvé délicieux le portrait des croqueuses de diamants d’avant la crise, mais le trait de crayon est très gros : tous les stéréotypes du juif se retrouvent dans ses personnages.

4/5

le réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : The Rook (Daniel O'Malley), Les sabliers des solitudes (Jean-Simon Desrochers)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1985
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Réaliste-romantique le Mer 17 Juin 2009 - 23:40

Le bal - Irène Némirovsky
1930

Longue nouvelle écrite entre deux chapitres de David Golder. Une jeune fille de quatorze ans ne peut participer au premier bal offert par ses parents. Ces derniers, nouveaux riches, tentent d’être acceptés dans une classe qu’ils ont longtemps enviée. Ils ne veulent pas encore que leur fille fasse son entrée dans le monde, ils la considèrent trop jeune. Celle-ci, continuellement houspillée par sa mère, n’accepte pas cette brimade supplémentaire. Cette fois, elle ne sera pas la fille soumise qui se cache dans le placard pendant que tournent les flonflons du bal de l’autre côté de la cloison…

Bonne histoire bien menée, sans fioriture.

4/5

le réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : The Rook (Daniel O'Malley), Les sabliers des solitudes (Jean-Simon Desrochers)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1985
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Mer 6 Jan 2010 - 18:02

Le vin de la solitude
Irène Némirovsky
Livre de poche 2009
279 P.
Ce livre raconte l' histoire d' Hélène ,une petite fille solitaire ,bien que fille unique ,ayant une gouvernante appelée Mademoiselle Rose ,ses parents ne lui prêtent guère attention .Son père ,trop souvent absent pour son travail ,joueur invétéré ,la prend parfois avec lui pour une promenade ,mais l' attrait du casino est trop fort pour lui ,il la laisse à l' entrée ,lui dit qu' il va revenir ,mais il l' oublie pendant des heures qui paraissent très longues à la petite fille.Quand à sa mère qui n' aime que le luxe et le plaisir ,lorsqu' elle parle à la petite c' est pour lui dire de bien se tenir à table ou la traiter de gourde....Cette femme a un amant ,Max ,un beau cousin charmeur qui déteste Rose qui est souvent présente et pourtant le couple ne se gêne guère ,ni devant le mari,ni devant l' enfant qui a très vite deviné ce qui se passe entre ces deux -là...Elle les hait par la souffrance que ces deux -là lui imposent ,heureusement que l'enfant a Mademoiselle Rose.La vie d'Hélène est triste entre ces personnages ,ce sera pire encore lorsque sa mère chasse la gouvernante dans un accès de colère ,car cette mère est d' humeur versatile et l' enfant en a peur. les années passent,la mère vieillissante se rend compte que Max ,son jeune amant ne l' aime plus ,il regarde beaucoup Hélène qui a maintenant quinze ans et qui a juré de se venger ,elle va les faire souffrir tous les deux ,plus rien ne la retient,son père ,qu' elle aimait beaucoup ,vient de mourir.Alors,elle va faire semblant d' être amoureuse de Max ,n' a aucune pitié de sa mère ,elle va réussir à les détruire tous les deux car Max est amoureux d' elle .......

Une écriture féroce à travers le regard d' une petite fille qui se venge de son enfance massacrée. En partie autobiographique car l' auteur d' une façon cruelle ,n' épargne ni le père souvent absent et aveuglé par l'amour qu'il éprouve pour sa femme,,ni la mère très snob,volage et méchante avec l 'enfant et Max l' amant au coeur léger ,un pauvre type dépravé .Quelques thèmes sont très présents dans ce livre ;la haine,la solitude ,la méchanceté l' adultère et la souffrance de l'enfant qui ne vit que pour se venger .Un livre que je recommande vivement ....5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Liza_lou le Mer 6 Jan 2010 - 18:23

Merci Lalyre pour ta critique, je note ce roman d'Irene Némirovsky, romancière que j'apprécie beaucoup...
Et la couverture est très belle je trouve!

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Jeu 11 Mar 2010 - 10:05



Le maître des âmes

Irène Némirovsky

Folio

250 P.

L'histoire commence à Nice en 1920,le personnage principal,Dario Asfar est un jeune médecin généraliste originaire de Crimée .Les malades de la ville le boudent ,il est dans la misère ,sans doute qu'à cette époque ,les gens n'aimaient être soignés par un médecin étranger .....Clara ,sa femme vient de s'accoucher d'un petit garçon ,pour payer l'hospitalisation ,il accepte de pratiquer un avortement .Voici une première limite franchie pour Dario ,il comprend que la seule façon de gagner de l'argent ,ce serait de profiter des phobies des gens riches ,qui seraient pour eux une psychanalyse mais comme il n'a pas fait d'études pour cette discipline ,il va devenir " un maître des âmes " une sorte de charlatan qui lors d'un parcours tortueux ,contournant les véritables théories de la psychanalyse ,va gravir les échelons de la bonne société ,abandonnant tous les principes acquis d'un honnête homme.Il devient très ambitieux car il s'est juré que jamais son fils ne connaîtrait la misère qu’il a subie .Mais pour assurer cet avenir ,il va transgresser les règles , tromper sa femme et va souffrir lorsque son fils devenu adolescent le tient à distance .Ce garçon ne comprend pas le comportement de son père ,la manipulation de Dario vis à vis de Philippe Wardes ,un homme très riche qu'il fait enfermé sous l'influence de l'épouse de celui-ci .Bref… Dario est devenu un personnage maléfique car il dirige le destin de ses clients en dictantà ceux-ci leur conduite dans la vie qu’ils rêvent d'avoir....Mais Dario dépense plus qu'il ne gagne ,ce qui le conduit de plus en plus loin....



Que de thèmes dans ce roman ,tout d'abord il y a la sympathie éprouvée pour ce médecin réprouvé de tous ,mais bien vite ,celle-ci se transforme ,je vois que cet homme n'est pas ce que je m'imaginais ,et lorsque l'auteur pousse un peu plus loin ses descriptions ,je comprends que l'ambition de Dario devient dérangeante ,et je découvre d'autres personnages ,à ce moment de ma lecture tout devient mesquinerie ,hypocrisie,égoïsme allant jusqu’à la laideur .Et pourtant le roman est éclairé par l'amour de Clara qui a beaucoup souffert du comportement de Dario allant jusqu'à le défendre face à son fils .Mais tout cela.....n'est-il pas après tout un comportement humain normal ?? C'est un roman que j'ai vraiment aimé et que je recommande .....4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Dim 28 Mar 2010 - 17:27


Chaleur du sang
Irène Némirovsky
Denoël 2007
155 p.
Nous sommes au début des années 30,dans un petit bourg du Sud de la France .Silvio ,le narrateur est un homme âgé ,il a beaucoup voyagé lors de sa jeunesse ,cet homme solitaire aimerait vivre à l'écart des autres membres de la famille ,mais il aime observer ce qui se passe dans le bourg .Un jour ,ses cousins François et Hélène viennent lui présenter le fiancé de Colette ,leur fille ,le jeune homme qui paraît timide exerce le métier de minotier .Ce jour-la , chez Silvio ,Colette questionne ses parents sur leur vie de couple ,on apprend alors qu'ils se sont aimés pendant leur adolescence,ensuite François est parti pour l'étranger pendant quelques années .Hélène s'est mariée avec un vieux paysan riche ,qui meurt quelques années plus tard ,on se doute que des retrouvailles vont avoir lieu entre Hélène et François qui sont devenus ce couple qui nous interesse.Jean et Colette se marient à leur tour et s'installent au Moulin-Neuf ,une ancienne maison isolée .Ils y sont installés depuis quelques mois lorsqu'un drame vient rompre la vie paisible du jeune couple ,Jean ,en passant sur le vieux pont ,a basculé et on le retrouve noyé ,ce qui semble un peu bizarre ,c'est qu'il connaissait ce pont car il y passait au moins deux fois par jour .Donc un accident ? Pas certain car un jeune garçon ,raconte que s'étant caché dans les broussailles ,il a assisté à une bagarre entre deux hommes ,qu'il n'a pu identifié car il faisait noir.C'est à partir de ce fait que de lourds secrets vont être dévoilés ,l'un après l'autre semblant se relier par des intrigues jusqu'à la plus troublante des révélations.

Commençant ma lecture ,j'ai plongé dans une campagne silencieuse ou rien ne se passe mais pas du tout ,car le drame est là qui déclenche une série de secrets bien cachés dont l'un d'eux étonnera beaucoup Silvio ,embarrassera Hélène ,fera apparaître un nouveau personnage,une fille un peu volage qui ignorait ses racines ,sans parler de Colette ,jeune mariée fautive.Et l'on se dit que Silvio et les vertueux parents de Colette vont retrouver l'écho de leur passé dans le drame de leur fille.Une belle intrigue bien campée avec des personnages surprenants ,dérivant et allant jusqu'à réveiller la chaleur du sang .Des non-dits ,les rapports entre les gènèrations ,les sentiments filiaux,les adultères et les mariages de raison ont leur place dans ce roman que je recommande ... 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Shan_Ze le Lun 29 Mar 2010 - 11:21

Merci Lalyre pour ta critique ! Ce livre est dans ma LAL, j'espère qu'il me plaira autant qu'à toi.
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7463
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Sam 10 Avr 2010 - 17:03

Le bal
Irène Némirovsky
Poche
109 P.
Passant de la pauvreté à la richesse ,par un fabuleux coup à la Bourse et pour étaler leur nouvelle situation ,le couple Kampf décide d'organiser un grand bal pour leur entrée dans le monde de la haute société .Antoinette ,leur fille vient d'avoir quatorze ans rêve d'y assister mais sa mère lui enlève ses illusions ,elle lui ordonne de se cacher dans sa chambre pendant qu'ils recevront leurs invités .Il faut dire aussi qu'Antoinette n'est guère heureuse auprès de sa mère qui n'hésite pas à la gifler en société .Malheureuse et en rage ,l'adolescente dans un geste non prémédité va provoquer l'échec de ce bal .Cachée derrière le divan,Antoinette assiste impassible àux préparations rocambolesques de la soirée dirigées par sa mère ,il y aura un orchestre et des tables biens garnies ,il faut surtout épater les invités mais personne ne vient .Et voila que la vengeance terrible d'Antoinette porte ses fruits ,ce qui va nous révéler la face cachée de chacun .Mais qu'à donc fait Antoinette pour arriver à mettre sa mère dans un tel désespoir ?

Vraiment ce petit livre nous donne une image de cette famille de nouveaux riches qui cherche à trouver sa place et c'est par l'absence des invités et dans la solitude que les Kampf ressentent tout le mépris qu'ils ont toujours reçus de ce monde dont ils ont voulu gravir les échelons avec une certaine maladresse .Mais cette histoire est aussi basée sur l'enfance et ses tourments .... J'ai beaucoup aimé la fin qui laisse espérer une vie meilleur pour Antoinette 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  odilette84 le Dim 11 Avr 2010 - 14:03

Lalyre, j'ai l'impression que tu deviens une spécialiste de cet auteur ?

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Dim 11 Avr 2010 - 16:55

Odilette84 a écrit:Lalyre, j'ai l'impression que tu deviens une spécialiste de cet auteur ?
Tu as raison ,j'adore cette auteure ,dommage qu'on ne lui a pas laissé le temps d'écrire plus
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Mar 20 Avr 2010 - 17:03

David Golder
Irène Némirovsky
Livre de poche 2008
192 Pages
A la fin des années 20,imaginons que ça se passe en France. David Golder ,personnage central du roman ,homme d'affaires très âgé dont les finances laissent à désirer ,marié avec une femme dépensière et une fille qui n'arrête pas de lui soutirer de l'argent .L'histoire commence par une discussion assez violente entre David et Marcus ,l'un de ses associés ,ils possèdent à eux deux , les actions de la " Golmar " une puissante société qui s'occupe surtout de pétrole russe ,Marcus doit beaucoup d'argent et David refuse de l'aider .Le lendemain ,on apprend le suicide de Marcus et David ne comprend pas que son ami se soit donné la mort pour des soucis d'argent .Il est vrai que les finances de David ne sont guère brillantes non plus ,à tel point que le voila obligé de refuser de donner suite aux demandes de sa femme et sa fille,leurs avouant qu'il est au bord de faillite .Là ,une dispute entre la femme et David qui m'a choquée par les méchancetés dites.Du coup ces deux femmes n'ont plus intérêt à le côtoyer et David qui vient de faire une angine de poitrine ,ruiné et abandonné par ses proches dont il pensait être aimé ,se retrouve seul dans sa maison vidée par sa femme .Mais bien que malade ,David n'a pas dit son dernier mot ,une belle occasion de se refaire une fortune se présente à lui,il va se lancer dans l'aventure ,il réussira mais pourquoi cette course à l'argent ?Est-ce pour contenter les deux femmes ? Ou juste par amour de la richesse ? Nous le saurons lors de sa mort sur le pont d'un bateau ?

Je n'en dis pas plus car le roman est court et c'est souvent difficile de n'en pas trop dire..Aucune page ne m'a laissée indifférente,de grands thèmes sont présents au fil des pages comme la finance ,le suicide ,la maladie,l'égoïsme mais surtout la solitude de David que l'on ressent pendant toute la lecture .J'ai détesté la femme méprisante et ingrate ,la fille volage et indifférente à l'égard du père .Ce petit livre sera donc pour moi un gros coup de coeur 5/5

avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Sam 1 Mai 2010 - 8:57

Suite française
Irène NEMIROVSKY
Edition Denoël 2004
575 pages
4ème de couverture
La première partie de ce roman vérité, Tempête en juin, est un récit de l'exode. A travers les destins croisés de plusieurs familles, l'auteur témoigne de ces heures où, face à la débâcle, aux brassages sociaux, se révèlent les vrais visages, les secrets enfouis, les compromissions. Il y a d'abord les Péricand, bourgeois bigots, et leur armée de domestiques. La mère qui veut sauver les convenances et son argenterie, le grand-père dont on oublie la présence mais pas l'héritage, le fils qui rêve d'en découdre et son frère, curé vite abandonné par Dieu. Gabriel Corte, lui, est écrivain. Egoïste, nombriliste, esthète, il doit se colleter, au milieu des carrioles, des blessés et des morts, avec la faim qu'il découvre, la réalité qui l'effraie et la populace qui l'écoeure. Seuls quelques justes comme Louise, la petite paysanne - quatre gosses et un mari au front - ou les Michaud, modestes employés tremblant pour leur fils, gardent leur innocence au milieu de «bons Français» devenus, à la faveur des événements, voleurs, tricheurs. Et parfois même assassins. Dolce, le second volet de cette Suite française, est consacré à l'occupation d'un village. Un face-à-face tissé d'ambiguïté, de «concupiscence haineuse», de fascination et de répulsion, où finissent par se confondre dans un même halo victimes et bourreaux.

Mon avis
Un beau livre ou l'on a le sentiment que l'auteure sentait sa vie menacée...On ressent très fort la veulerie ,la mesquinerie et l'égoïsme de certains personnages de la bourgeoisie dans la première partie ,qui m'a parue assez longue par toutes les descriptions .Dans la deuxième partie ,on ressent surtout les états d'âme d'autres personnages ,tant par leurs émotions que par la haine éprouvée vis à vis de l'occupant .Je dois dire que j'étais contente de l'avoir terminé ,ce ne sera certes pas un coup de coeur. 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Mer 5 Mai 2010 - 11:43

Les chiens et les loups
Irène Némirovsky
Le livre de poche 2008
249 pages
L'histoire commence au début du XXe siècle dans un ghetto d'une ville d'Ukraine.Trois personnages juifs occupent principalement les pages de ce livre ,ils viennent de niveaux différents ,Ben et Ada sont du plus bas et et Harry du même âge est du plus haut ,ils sont de la même parenté mais ils l'ignorent .Ada aperçoit le jeune Harry et pour elle ,ce sera le seul amour de sa vie ,mais n'anticipons pas .La vie de Ben et Ada est dure ,ils décident de fuir leur pays pour se réfugier à Paris ou quelques années plus tard ,Ada retrouve Harry ,mais la société est restée la même ,chacun doit rester à sa place ,c'est après maintes tentatives d'Ada pour séduire Harry malgré les barrières sociales ,qu'elle se décide à épouser son cousin Ben ,bien qu'elle ne l'aime pas ,mais lui l'aime .Jaloux car il devine que Ada est attirée par Harry qui entretemps s'est marié avec une jeune femme de son milieu .Ben décide qu'un jour lui aussi fera partie du haut mais pour cela ,il sait qu'il doit se faire embaucher par la banque dont le père de Harry est directeur ,il réussit mais très vite il sera poursuivi pour fraude ,il est obligé de quitter Paris .Durant ces années écoulées , Ada a réussi à se faire aimer de Harry qui la comble de cadeaux ,mais lui aussi est en danger par la faute commise par Ben et Ada va se sacrifier pour le sauver du déshonneur .

Mon avis :On ressent très fort les espoirs que Ada espérait réaliser mais bien sûr l'évocation de l'amour insensé des deux jeunes gens qui sont d'un monde tellement différent ,rien ne peut réunir ces deux êtres tragiquement attirés l'un vers l'autre ,on savait que ce ne pouvait être simple et que bien sûr il y aurait des conséquences.Il n'empêche que ce roman fort en sentiment nous fait vivre la douleur de l'exil ,le poids de la société et la fatalité du destin mais aussi nous apprend comment vivaient les juifs lors de cette pèriode pas si lointaine .Encore un roman qui m'a bouleversée par son réalisme . 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Ven 28 Mai 2010 - 17:09

La proie
Irène Némirovsky
Le livre de poche
218 pages



Présentation de l'éditeur

" Rien n'est plus amer que de voir de surhumains efforts donner si peu de bonheur. Il ne reste qu'une consolation possible : se dire qu'il n'y a pas de bonheur. " Paru pour la première fois en 1938, ce roman aux accents stendhaliens raconte l'ascension sociale puis la chute d'un jeune ambitieux, Jean-Luc Daguerne, que l'amour pour sa belle mènera à sa perte. Sur cette trame éprouvée, Irène Némirovsky fait danser les mots avec humour et se joue brillamment des passions humaines et des cruautés du sort. Mais cette Proie doit pourtant beaucoup aux années folles, à leur énergie tragique, à leurs espoirs brisés. C'est cette course éperdue vers le gouffre qui en fait la modernité. La Proie est le roman d'un monde qui chancelle. Un récit intime et cruel qui retrace l'ascension et la chute d'un jeune homme d'origine modeste. Trahi par la femme aimée, après avoir vécu une passion pure avec l'héritière d'une dynastie de banquiers, il décide de prendre sa revanche. Mais peut-on forcer le destin ? Mélange d'insouciance et de gravité, d'impatience devant l'avenir et de légèreté de vivre, comme souvent chez Irène Némirovsky, La Proie est un roman inquiet et lucide qui porte l'empreinte de ce grand écrivain, couronné à titre posthume par le prix Renaudot 2004 pour Suite française.



Mon avis:Un roman ou l'auteure nous fait encore pénétrer dans le monde secret des affaires et des intrigues pour parvenir au sommet sociale ,C'est ce que fait le Jean-Luc presque miséreux ,qui vit une histoire d'amour ,mais la jeune fille va se marier ,sans doute un mariage de raison ,Jean-Luc a décidé que ce serait lui qui se marierait avec elle .Après tout c'est la seule façon pour lui d'accéder à la bonne société,certes il y arrivera ,mais à quel prix ? Que ne fera t-il pas pour arriver ou il a décidé ?Je n'en dis pas plus mais on peut savoir que ce roman est un mélange de fausseté,d'espoirs brisés ,d'inquiétudes et de gravité .Je n'ai pas aimé le personnage de Jean-Luc qui n'hésite pas à écraser qui le gêne....D'ailleurs je n'ai pas aimé l'atmosphère trouble de ce roman assez court.....3,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Lulu le Jeu 3 Juin 2010 - 10:10

Le maître des âmes Irène Némirovsky
250 pages

Nice années 20, Dario Asfar jeune médecin émigré peine à se faire une clientèle alors sa femme Clara vient d'accoucher de leur premier enfant.Pour payer son hospitalisation il pratique un avortement.Il se rend compte alors que c'est un moyen facile de se faire de l'argent.

Treize ans plus tard Dario, Clara et leur fils Daniel vivent à Paris avenue Hoche.Toujours en quête de reconnaissance et d'argent Dario soigne une clientèle huppée dont les maux bien souvent psychologiques lui permettent de les "arnaquer".Dario est devenu "le Maître des âmes" sorte de charlatan qui exploite le mal être des gens riches.Sous sa coupe Richard Wardes être riche et dépressif qu'il manipule sans scrupule.

Lire Irène Némirovsky c'est se projeter dans une autre époque et pourtant son style paraît toujours aussi moderne.
Le maître des âmes est un court roman mais elle a réussi à rendre le profil psychologique de Dario: "Oui, vous tous, qui me méprisez riches français, heureux français, ce que je voulais, c'était votre culture, votre morale, vos vertus, tout ce qui est plus haut que moi, différent de moi, différent de la boue où je suis né!".Tout est réussi dans ce roman: le personnage de Clara lumineuse dans la tourmente et Daniel le fils qui n'a pas connu la misère mais qui méprise son père.
L'écriture est limpide et Némirovsky a ce regard sans concession sur la société de l'époque.

Ma note:4,5/5
avatar
Lulu

Nombre de messages : 1229
Age : 36
Location : Cholet, Maine et Loire
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Cyrielle le Jeu 3 Juin 2010 - 10:22

Cette auteure me tente mais je ne sais pas vers quel titre me diriger!
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7384
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Réaliste-romantique le Jeu 3 Juin 2010 - 10:58

À l'émission Jeux d'épreuve de France Culture, les chroniqueurs ont bien aimé la dernière republication de Denoël : le Malfaiteur. Selon eux, bien que ce soit le premier roman de l'auteur, c'est un de ses meilleurs.

J'en ai suggéré l'achat à ma bibliothèque, mais j'ai hâte de le lire.

_________________
Lectures en cours : The Rook (Daniel O'Malley), Les sabliers des solitudes (Jean-Simon Desrochers)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1985
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Shan_Ze le Jeu 3 Juin 2010 - 14:23

Chaleur de sang d’Irène Némirovsky

D’après la préface, on avait retrouvé la première partie de l’histoire, dactylographiée par son mari mais Irène Némirovsky a été arrêtée en 1942 par la gendarmerie française et envoyée à Auschwitz, laissant l’histoire apparemment inachevée. Mais ses brouillons ont été trouvés et Chaleur de sang a pu prendre fin.

Ca commence doucement, on découvre les personnages, le narrateur surnommé Silvio, François et Hélène et leur fille Colette… Silvio nous raconte leur histoire, restant en retrait : les amours interdites, les morts et les rumeurs qui vont bon train.

Tout se conclut un peu rapidement, on est déjà au dénouement (et quel dénouement !). Et on réfléchit, alors c’est ça cette chaleur de sang qui bouillonne dans les veines des jeunes du pays... Est-ce de l’amour ? De la passion ? Je ne sais pas, je me sens un peu embrouillée par cette fin qui me semble un peu précipitée, mais c'est sans doute le but ?

Dans un coin de ma tête, je me demande si Irène Némirovsky n’aurait pas modifié ses brouillons, conclu plus en douceur si elle avait pu ? En tout cas, je la relirai, j’ai bien aimé son écriture, je lirai d’autres ouvrages d’elle, le fameux Suite française (Prix Renaudot, 2004) m’intéresse…

Note : 4.25/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7463
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Cyrielle le Jeu 3 Juin 2010 - 14:36

Réaliste-romantique a écrit:À l'émission Jeux d'épreuve de France Culture, les chroniqueurs ont bien aimé la dernière republication de Denoël : le Malfaiteur. Selon eux, bien que ce soit le premier roman de l'auteur, c'est un de ses meilleurs.

J'en ai suggéré l'achat à ma bibliothèque, mais j'ai hâte de le lire.

Ce n'est pas plutôt Le malentendu, parce que je ne trouve pas Le malfaiteur dans son oeuvre!
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7384
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Réaliste-romantique le Jeu 3 Juin 2010 - 16:38

Oups, oui, c'est un malentendu (hihi). Le malfaiteur est un livre de Julien Green.

_________________
Lectures en cours : The Rook (Daniel O'Malley), Les sabliers des solitudes (Jean-Simon Desrochers)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1985
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  lalyre le Ven 4 Juin 2010 - 6:49

Cyrielle a écrit:Cette auteure me tente mais je ne sais pas vers quel titre me diriger!

Cyrielle ,je pense que tu pourrais commencer par " Le bal "
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irène NEMIROVSKY (Russie/France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum