Anne DELAFLOTTE-MEHDEVI (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anne DELAFLOTTE-MEHDEVI (France)

Message  Mousseline le Mar 18 Nov 2008 - 22:04

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 2008-08-18 12:50

La relieuse du gué Anne Delaflotte-Mehdevi Gaïa 2008 268 P.

Dans un village de Dordogne,une jeune relieuse travaille dans son atelier avant l'ouverture,elle est heureuse,elle aime son travail,elle va commencer à travailler sur des livres qu'on lui a confiés la veille..Ce matin-là,un homme mystèrieux se présente,il lui apporte un livre ancien à restaurer,la jeune femme tombe sous le charme de ce très beau livre qui fut relié à la façon allemande.L'homme est pressé,il ne dit pas son nom,il part précipitement après avoir payé,il reviendra chercher le livre la semaine suivante.Notre héroïne s'attelle à ce travail en admirant les dessins qui représente un fanum,qui était un ancien lieu de culte gallo-romain et dégageant une odeur de brûlé.Elle se pose des questions sur cet homme qui semblait mal en point.Elle se promet d'en savoir plus quant il viendra reprendre le livre,mais l'homme vient de se faire renverser par un camion,tué sur le coup.....Alors que va faire la jeune femme ......

Un très beau roman qui se passe principalement dans une ancienne petite rue d'artisans d'une petite ville de Dordogne,on y respire l'odeur du cuir et de la colle,on admire le travail et la patience de la relieuse,il y a beaucoup de personnages attachants,de l'amitié et de la solidarité,on fera un bref retour vers le passé.Une belle et chaleureuse écriture ,un premier roman que j'ai beaucoup aimé.

4,5/5 Lalyre
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne DELAFLOTTE-MEHDEVI (France)

Message  lalyre le Mer 29 Sep 2010 - 8:44


Fugue



Anne Delaflotte Mehdevi

Ed.Gaïa 2010

327 pages



Présentation de l'éditeurMadeleine s'enfuit de l'école le jour de la rentrée. Sa mère, folle d'angoisse, crie son nom le long de la rivière. L'enfant est saine et sauve, mais Clothilde y perd la voix. Sa voix du quotidien, sa voix de mère, de fille, d'amie et d'amante lui fait désormais défaut. Clothilde consulte, se refuse aux traitements, se heurte à l'incompréhension de tous. Et, contre toute attente, prend des cours de chant. La voix chantée de Clothilde est belle, sublime même. Passionnée de musique depuis l'enfance, comment pourrait-elle se détourner de ce talent qui affleure ? Un portrait de femme d'une tonalité bouleversante.

Mon avis
Ce portrait de femme est évidement une fiction car est-il possible de chanter lorsque la voix est éteinte, Clotilde a tout pour être heureuse jusqu'au jour ou sa petite fille fait une fugue et alors !!!!! Personnellement je ne suis pas d'accord sur le thème,si l'auteur voulait nous parler de musique,pourquoi fallait-il invoquer la perte de voix et le choix entre le devoir maternel et la vocation, j'ai trouvé cela tellement invraisemblable et je me suis indignée de cette démission maternelle et je vois le mari, pilote de ligne, absent du foyer cinq jours sur sept et comment les enfants peuvent-ils assumer une vie ou l'on dialogue avec une ardoise,cela peut paraître amusant au début de vivre avec une maman sans voix.J'aurais aimé une autre construction dans laquelle la musique aurait pris tout son sens. Je n'ai pas aimé non plus la complaisance dans laquelle Clotilde se sent bien et ne cherche pas à sortir depuis qu'elle a découvert la beauté de sa voix lorsqu'elle chante. Non vraiment je n'ai pas aimé ce livre, dommage car " La relieuse du gué " m'avait beaucoup plu. 2,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne DELAFLOTTE-MEHDEVI (France)

Message  Elfe le Sam 26 Fév 2011 - 8:37

Fugue

Tout commence par une fugue. Celle de Madeleine. C'est le jour de la rentrée et Madeleine, jeune écolière, s'enfuit de l'école. Folle d'inquiétude, sa mère Clothilde, la cherche partout en hurlant son prénom. Au final, Madeleine sera retrouvée, au détriment de la voix de Clothilde qui n'émet plus aucun son. Déconcertée et perdue, Clothilde tente de se soigner et contre toute attente va découvrir une voie de sortie vers le chant. Elle va devoir s'opposer à sa famille et ses amis et se découvre une nouvelle destinée, une nouvelle vie.


Anne Delaflotte Mehdevi nous dresse un magnifique portrait de femme à la quête d'elle même. L'écriture fait preuve de beaucoup de sensualité et de sensibilité accentué par l'omniprésence de la musique classique et le chant lyrique. C'est avec ce roman que j'ai découvert son écriture et je suis complètement sous le charme.



MA note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1764
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne DELAFLOTTE-MEHDEVI (France)

Message  lalyre le Mer 18 Sep 2013 - 12:09

Sanderling             
Anne Delaflotte-Mehdevi        
Gaïa 23 août 2013        
                   377 pages


Quatrième de couverture
 En voyage dans les étendues du Grand Nord, Landry s'attarde. Ses collègues paysans sont déjà rentrés et ont repris le rythme des cultures. À part la terre, rien n'attend Landry au pays. Et la terre, qu'attend-elle de lui ? Lorsqu'il rentre au bercail, c'est avec des envies de changement. Mais un nuage de cendres s'épaissit dans le ciel, annonciateur de bouleversements bien plus grands, pour l'homme comme pour le sanderling, un oiseau migrateur que Landry guette comme on espère le retour des saisons.
Sur le monde paysan et ses évolutions, sur la solidarité face à la catastrophe naturelle, un roman charnel.



Mon avis

Landry en voyage au Groenland, n’a guère envie de rentrer chez lui, bien que personne ne l’y attende , il a toute de même ses terres qui sont en jachère et dont il devrait prendre des décisions. Ceci est le début du livre qui traîne un peu, un roman du terroir facile à lire mais les 100 dernières pages m’ont parues fastidieuses. C’est surtout un nuage de cendres isolant les habitants du bourg qui tient une grande place dans l’histoire et une nouvelle vie s’organise sous la chape de plomb qui couvre tout le pays, plus de soleil, ni lumière. Un roman du terroir mais surtout d’anticipation sur une catastrophe naturelle. Personnellement j’ai nettement préféré ‘ La relieuse du gué «. Ayant moyennement aimé ce livre souvent ennuyeux et plat, je m’empresse de dire que d’autres lecteurs amoureux du terroir pourraient apprécier, qui sait ?  4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4137
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne DELAFLOTTE-MEHDEVI (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum