Frédérique DEGHELT (France)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  Elfe le Sam 22 Sep 2012 - 7:35

La vie d'une autre
(Babel)

Marie a 25 ans. Ce soir là elle
fête son embauche dans une société de production. Elle rencontre lors de
cette soirée, Pablo avec qui elle passe la nuit. Le lendemain, à son
réveil, Pablo lui demande de se dépecher de se lever et de s'occuper des
enfants. Marie va alors se rendre compte que 12 ans ont passé en une
nuit. Marie doit alors s'adapter à sa nouvelle vie et surtout tente de
comprendre ce qu'il s'est passé. Doit-elle en parler? Va-t-on la prendre
pour une folle? Marie va devoir enquêter sur sa propre vie...


Un roman qui pose les questions que l'on
se pose tous un jour: suis-je devenu la personne que je rêvais d'être?
Ai-je réalisé mes rêves? Avec beaucoup d'habileté, Frédérique Deghelt
amène ses personnages, et leur histoire et le lecteur ne peut qu'être
transporté par ses mots. Au fur et à mesure nous comprenons, en même
temps que Marie, ce qu'il s'est passé et pourquoi Pablo ne semble pas si
étonné du changement d'attitude de Marie. C'est un roman à la fois très
doux et très fort dans les questions qu'il soulèvent. Un vrai coup de
coeur!
5/5

avatar
Elfe

Nombre de messages : 1772
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  Lyreek le Mar 17 Sep 2013 - 19:19



La grand-mère de Jade - Frédérique Deghelt
Babel - 400 pages

La grand-mère de Jade, en quelques mots, c'est l'histoire d'une trentenaire parisienne qui n'accepte pas de voir sa grand-mère placée en maison de retraite. Alors, sans vraiment y réfléchir, elle décide de la soustraire à l'autorité de ses 3 filles et de l'accueillir chez elle.

Très emballée par la douceur de l'écriture et par la jolie relation qui se tisse entre Jade et sa grand-mère, j'ai lu le roman très rapidement. En plus, il est largement question de l'amour de la lecture, puisque la grand-mère est une grande lectrice et la petite-fille un écrivain en devenir. Et ça, bien évidemment, ça me parle toujours.
Je l'ai dit, j'aime les romans positifs qui donne le sourire aux lèvres et indéniablement, celui-ci est en un. Enfin, presque...
Au fil des pages, il y a tout de même des passages qui m'ont fait tiqué, parce qu'un peu trop beaux pour être vrais, mais bon, je préfère toujours un excès d'optimisme à un pessimisme sans espoir.
Et puis arrive la fin. Totalement inattendue et qui change pour ainsi dire complètement ma vision de l'histoire. Je referme le livre un peu abasourdie, ne sachant plus si j'ai aimé ou non. J'en veux presque à l'auteur de m'avoir joué ce tour et en même temps, je la comprends.
Au final, je dirais quand même que j'ai aimé ce livre et que j'ai toujours envie de découvrir d'autres livres de Frédérique Deghelt même si pour le coup, elle m'a bien déstabilisée.
Mais après tout, il y a tant de romans prévisibles qu'on oublie sitôt refermés qu'il n'est pas désagréable parfois d'être un peu bousculée.

4/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La vie d'une autre

Message  nauticus45 le Dim 18 Mai 2014 - 8:17



Marie a 37 ans et se réveille un matin convaincue qu'elle en a 25 et qu'elle vient de rencontrer Pablo, un jeune homme qui l'a immédiatement attiré. Mais lorsqu'elle ouvre les yeux, Pablo est son mari, ils ont trois enfants et douze ans se sont écoulés, sans qu'elle n'en garde aucun souvenir. Comment avouer à celui qu'on aime et avec qui on a vécu douze ans qu'on a oublié toutes ces années? Marie ne s'y résout pas et décide d'affronter seule son amnésie. Face à des enfants qu'ils l'aiment visiblement mais dont elle ne s'est même pas où se trouve l'école et un mari, pris dans leur quotidien, qui part tout de suite au travail, Marie doit faire face et improviser sans en avoir l'air. Durant des semaines elle va ainsi improviser, mentir pour cacher son amnésie et partir à la recherche de son passé, de toutes ces années oubliées alors qu'elle ne semblent avoir été que des années de bonheur.

Le sujet est original et vraiment très bien traité, on vit la quête du passé de Marie avec intensité, cherchant avec elle des renseignements dans les moindres remarques de ses proches. Les thèmes de la mémoire et de l'amour sont bien sûr omniprésents et ils sont vraiment approfondis, au fil de ce roman on se questionne avec Marie sur ce qui fait un couple après tant d'années, sur ce qu'on aimerait garder de ces instants et sur la place du présent dans tout ça. Car avec son amnésie de douze ans Marie a perdu beaucoup mais elle a aussi gagné, le présent d'abord et la nécessité de le savourer tant qu'il est là et qu'on a la possibilité de s'en souvenir l'instant d'après, mais aussi la possibilité de revivre à bientôt 40 ans avec l'insouciance de ses 25, et peut-être ainsi, de ré-inventer son présent, son avenir, son couple, et finalement son passé...
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1548
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  Lyreek le Dim 26 Juin 2016 - 17:23



Le voyage de Nina - Frédérique Deghelt
Le livre de poche - 264 pages

Résumé

Nina, 16 ans, a perdu ses parents dans un accident d’avion. Elle est confiée à la garde de ses grands-parents paternels qu’elle n’a jamais connu car son père avait coupé tous les ponts avec eux en fuyant la maison familiale à l’age de 18 ans.
Bouleversée par sa perte et ne supportant pas la vie avec des grands-parents rigides qu’elle ne comprend pas, Nina décide de s’enfuir pour l’Espagne où elle a passé des vacances heureuses avec ses parents.

Mon avis

C’est un road novel et ça tombe bien car j’adore ça! En plus, j’adore cet auteur donc ça ne pouvait que me plaire.

Et sans grande suprise, j’ai beaucoup aimé suivre les aventures de Nina sur la route. Partie rejoindre Marsilio, un ami de ses parents, elle va tour à tour vivre avec une famille de gitans, séjourner dans une ferme équestre, cueillir des fraises et j’en passe.

Même si elle avait relativement bien organisée sa fuite, avec la complicité de ses amis, il y a bien sûr des imprévus et des mauvaises rencontres et on tremble pour elle à quelques occasions.
Certaines situations sont un peu trop grosses pour être totalement crédibles mais sinon, j’ai adoré voir Nina grandir tout au long de son voyage, panser ses blessures et découvrir la liberté d’être sans attache. Car si au début de sa fugue, Nina a perdu ses repères, elle n’a pas perdu sa volonté et c’est cette détermination et cette envie de vivre qui va la guider sur sa route.

Bref, encore un très beau livre de Frédérique Deghelt, plein d’émotions et d’espoir. Un livre qui donne envie de prendre son sac à dos et de partir en voyage Smile


4,5/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grand mère de Jade de frédérique Deghelt

Message  petitemartine le Jeu 21 Juil 2016 - 7:20

La grand mère de Jade



Résumé ( Amazon ) Pour éviter à sa grand-mère Mamoune, au parfum de violette et de fleur d'oranger, un placement en maison de repos, Jade la "kidnappe" et l'installe dans son appartement parisien. L'octogénaire savoyarde et la jeune célibataire, journaliste indépendante, tissent avec douceur et simplicité une vie commune nourrie de leurs souvenirs. Au-delà de l'affection, elles se découvrent un autre lien : Jade s'essaie à l'écriture, tandis que Mamoune, lectrice passionnée, a secrètement fait de ses montagnes savoyardes son cabinet de lecture. Jade, qui concevait sa vie sans ancrages ni repères, apprend de sa grand-mère que c'est dans la confiance et l'acceptation de l'autre que l'on a des chances d'être soi. Grâce à Mamoune, touchante dans sa dignité chancelante, l'appartement de Jade devient le lieu de tous les possibles. D'une écriture enlevée et bienveillante, Frédérique Deghelt raconte la libération d'une jeune femme perdue dans l'agitation de son quotidien et insuffle à ses personnages la force et l'audace de réinventer leurs vies.

Mon avis : Comme l'explique le résumé, il s'agit d'une rencontre entre deux femmes, entre deux générations qui vont apprendre à mieux se connaitre, à se rendre compte que leurs aspirations et rêves à 30 ou à 80 ans se rejoignent en fin de compte.
C'est un livre bienveillant, apaisant, touchant. J'aime l'écriture de Frédérique Deghelt, sa façon de décrire les personnages :  deux femmes à la fois douce, à l'écoute de l'autre, à la recherche du bonheur...
C'est une très belle relation entre Jade cette trentenaire dynamique, active  qui vient de larguer son ami et qui décide d'un coup de tête d'accueillir sous son toit- dans son petit appartement parisien-  sa douce grand mère Jeanne afin de lui éviter la maison de retraite. Les deux femmes apprennent alors à se connaitre, se dévoilent... se découvrent une passion commune pour la lecture et l'écriture...
Certes, on pourrait penser que ce livre est un peu trop utopique, un peu trop éloigné de la réalité et un peu trop "doudou" comme certaines pourraient le dire, mais cela fait du bien aussi et puis cela fonctionne, il n'y a aucune niaiserie dans cette belle relation ! Les deux femmes n'ont que des qualités, jamais une pensée négative et tout se passe dans le meilleur des mondes ... Et alors ? Pourquoi pas ?
Pendant cette lecture, je me suis rappelé avec nostalgie ma grand mère, mes étés chez elle, sa cuisine, son jardin, nos petits jeux, ses draps amidonnés...la décision de ses filles de l'accueillir chez elles et puis... son placement inéluctable en maison de retraite , ses enfants qui n'étaient d'accord... Et donc c'est surtout cela qui m'a beaucoup touché et qui touchera toutes celles et ceux qui se souviennent ainsi de leur grand mère. Alors je comprends le livre de Frédérique Deghelt, je comprends cet épilogue qui m'a beaucoup plu parce qu'on n'a pas toujours le choix.... et si et si....

Bref, vous l'aurez compris : j'ai énormément aimé ce livre et je ne peux que le conseiller en hommage à nos grands mères coeur
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2412
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  kattylou le Jeu 21 Juil 2016 - 17:12

Une de mes collègue ma l'a prêté il est prévu pour bientôt Very Happy
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3367
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  kattylou le Ven 19 Aoû 2016 - 12:38

La grand mère de Jade

Mamoune a 80 ans elle a vécu toute sa vie à la campagne en Savoie et victime d’un malaise ses filles décident de la placer dans une maison médicalisée.Alertée par son père qui vit loin Jade enlève sa grand-mère et l’istalle dans son petit appartement parisien . Petit à petit Jade va découvrir que mamoune a un jardin secret la lecture
Prêté par une collègue ce livre a fait le tour des bureaux. Pour mi cela a été l’occasion de découvrir cette auteure .


J’ai beaucoup aimé la relation qui va se nouer entre les deux femmes. Au début Jade vit la grand-mère qu’elle était quand elle était petite. Celle qui  sans relâche vouait sa vie à son mari à sa maison et aux enfants qu’elle gardaient. Jade a écrit un livre qui a été refusé par quelques éditeurs Mamoune lui propose de l’aider et petit à petit lui dévoile sa grande passion la lecture.Si s’isoler pour lire maintenant est chose commune à l’époque dans les campagnes c’était considéré comme faifgnantise au mieux réservé aux riches oisifs.Il y a bien sur des moments un peu improbable je me suis dit aussi que c'était trop beau  mais tout s’éclaire à la fin... imprévisible comme le dit petite Martine et si et si...


Comment résister à un livre qui parle si bien des livres et de l’amour de la lecture. Il aborde aussi le thème de la vieillesse et de l’attitude de la famille et du droit de disposer de soi-même
4.5/5 coeur
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3367
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  petitemartine le Mer 24 Aoû 2016 - 6:55

Tout à fait d'accord avoir toi Kattylou : je pense qu'il fera partie de mes livres préférés de l'été ! C'est le deuxième livre que je lis de cette auteur et j'ai retrouvé cette même sensibilité féminine sans mièvrerie dans les deux. découverte à poursuivre !
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2412
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  kattylou le Sam 27 Aoû 2016 - 21:21

Petite Martine Quel autre livre as tu lu ?
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3367
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  petitemartine le Sam 27 Aoû 2016 - 21:35

J'ai lu la vie d'une autre , beaucoup apprécié aussi !
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2412
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  kattylou le Lun 29 Aoû 2016 - 11:25

Merci je le note  Very Happy
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3367
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  Awara le Lun 29 Aoû 2016 - 13:40

lectures qui devraient me plaire...

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3971
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  dodie le Mar 21 Fév 2017 - 9:04

La grand-mère de Jade

Jade, une jeune femme journaliste trentenaire, décide sur un coup de tête de "sauver" sa grand-mère Jeanne, sa Mamoune, d'un placement sans lendemain en maison de retraite.  
Jeanne quitte donc sa maison de Haute-Savoie et partage avec Jade un petit appartement parisien. 
Ces deux femmes vont apprendre à se connaître. Mamoune va dévoiler sa vraie personnalité. En effet pour Jade, elle était la grand-mère parfaite, qui cuisinait des bons petits plats, qui savait si bien dorloter les enfants qu'elle avait en charge. Jeanne lui raconte ce que fut sa vie, une vie laborieuse, dans un petit coin de campagne. Mais Jeanne était aussi une femme passionnée de lecture, une passion qu'elle vivait en cachette car dans ce monde rural du début du XXème siècle, la lecture est considérée comme une perte de temps, une marque de fainéantise.

Voilà un livre comme je les aime. Un livre dans lequel je suis rentrée dès les premières phrases. Avec une écriture toute en douceur et tendresse, l'auteur nous invite à partager ces moments d'intimité entre les deux femmes, éloignées par l'âge mais si proches dans leur aspiration au bonheur.
Je ne dévoilerai pas les étapes de cette histoire car c'est un véritable plaisir de lecture que de les découvrir.
Alors certes, j'ai eu l'impression de vivre dans un monde parfait. Tout le monde est beau et gentil. Cette histoire ressemble à un conte de fée moderne et on pourrait avoir l'impression que l'auteur tire des ficelles un peu grosses. Mais qu'importe......
Cela fait du bien de se plonger dans ce récit truffé de bons sentiments. Derrière l'histoire, le portrait de ces deux femmes est parfaitement étudié.
Un roman émouvant par instant qui nous remet en tête ce que devrait être les relations entre les générations et plus généralement les relations humaines dans ce monde  dans lequel nous vivons. Comme le dit Petite martine: Et si, et si ......
Un coup de coeur 5/5  coeur
avatar
dodie

Nombre de messages : 4521
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  Awara le Mar 21 Fév 2017 - 22:36

Belle histoire, Dodie!

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3971
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  lalyre le Dim 14 Mai 2017 - 8:11

Deghelt Frédérique     
  Agatha       
  Editions Plon 11 mai 2017        
ISBN 978 2 259 24323 0      
 258 pages

Quatrième de couverture
Le 4 décembre 1926, on retrouve la voiture d'Agatha Christie abandonnée, en pleine campagne. La romancière a bel et bien disparu. Elle reparaît onze jours plus tard, inscrite sous un faux nom dans un hôtel. Amnésie consécutive à un accident ? Folie passagère ? Fugue ? Drame conjugal ? Ou opération publicitaire ? Le mystère, très médiatisé, va contribuer à populariser la reine de l'intrigue uatrième de couverture 
Mon avis
Frédérique Deghelt  dans un soliloque à la première personne du singulier, prend la voix d’Agatha Christie pour nous faire revivre une période tragique et douloureuse de sa vie. Après la perte de sa mère et la trahison de son mari qui demande le divorce pour vivre avec une autre femme, cet homme qu’elle aimait par-dessus tout et qui veut la quitter, n’éprouve aucun sentiment devant sa peine et son désarroi. Elle se sent perdue et décide de disparaître, c’est à ce moment de ma lecture que j’ai imaginé que l’auteure avait pris la place d’Agathe et avec de la fiction m’a fait vivre les pensées et la vie de celle-ci lors de sa fugue un peu folle en changeant de nom et s’étant réfugiée dans une ville de cure. De la fiction pourquoi ? Parce que Agatha Christie n’a jamais rien livré sur cet épisode de sa vie, ses neuf jours de disparition, pas même dans son autobiographie….Il est certain qu’elle fut recherchée, que son mari fut soupçonné, qu’on parla beaucoup de sa disparition dans les journaux, lors de sa réapparition il fut déclaré qu’elle avait souffert d’amnésie et jamais elle ne souffla mot de cet événement qui passionna la presse et le grand public de l’époque car elle était déjà une romancière reconnue. J’ai appris qu’elle écrivit six romans sous le pseudonyme de Mary Westmacott. J’ai apprécié ce roman que je dirai biographique bien écrit et la note de l’auteur en fin de livre ajoute quelques détails intéressants sur Agatha Christie…4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4218
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  petitepom le Mar 22 Aoû 2017 - 5:52

Les brumes de l’apparence
Quand un notaire de province lui annonce qu’elle hérite d’une masure au milieu de nulle part dans l’isolement d’une forêt, décidée dans l’instant à s’en débarrasser, Gabrielle (Parisienne, quarante ans), s’élance sur les routes de France pour rejoindre l’inattendu lieu-dit, signer sans état d’âme actes de propriété et autres mandats de mise en vente, agir avec rigueur et efficacité.
Un paysage, un enchevêtrement d’arbres et de ronces à l’abandon, où se trouve blottie depuis des décennies une maison dont une seule pièce demeure à l’abri du ciel, dix hectares alentours, traversés par le bruissement d’une rivière et d’une nature dévorante. Tel est le territoire que découvre Gabrielle, insensible à la beauté étrange voire menaçante des lieux, après des heures de route.
Contrainte de passer la nuit sur place, isolée, sans réseau téléphonique, Gabrielle s’endort sans avoir peur. Mais son sommeil est peuplé de rêves, d’odeurs de fleurs blanches et de présences.
Dans les jours qui suivent, toutes sortes de circonstances vont l’obliger à admettre ce qu’elle refuse de croire : certains lieux, certaines personnes peuvent entretenir avec l’au-delà une relation particulière. Gabrielle en fait désormais partie : elle se découvre médium.
De livre en livre, Frédérique Deghelt interroge notre désir d’une autre vie, explore les énigmes de notre perception, dévoile ce qui en nous soudain libère le passage entre la rationalité et l’autre rive.
Un roman jubilatoire, profond et inquiétant.

j’ai découvert cette auteure avec « la grand mère de Jade« , j’ai beaucoup aimé le coté surnaturel qui donne un plus à cette lecture. J’ai retentais l’expérience avec « la nonne et le brigands » où j’ai retrouvé cette magie. Quand j’ai lu le résumé de celui ci  » les brumes de l’apparence « , je n’ai pas hésité une seconde, et j’ai là encore été emporté par l’écriture et la magie de l’histoire. Notre héroïne, parisienne à100%, va découvrir la campagne avec un peu de réticence, mais ce qui l’attend sur cette terre de sorcières va bouleversé sa vie…
Ce livre est un régal et d’une originalité que j’ai énormément apprécié, en plus d’une belle écriture.
avatar
petitepom

Nombre de messages : 248
Age : 52
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Frédérique Degehlt- LIBERTANGO

Message  petitemartine le Mar 22 Aoû 2017 - 8:39

Libertango

Résumé ( babélio )
Né dans les années 1930 au sein d'une famille désemparée par son handicap, Luis se réfugie dans la musique. L'oreille collée à son transistor, il supporte tristesse et chagrin. Jeune homme, il croise le chemin d'Astor Piazolla puis de Lalo Schiffrin. Deux rencontres qui font basculer son destin : il deviendra chef d'orchestre.
«Libertango» est le roman le plus fort de Frédérique Deghelt. Un livre d'allégresse qui rassemble et convoque en nous l'émotion du beau, celle que la musique fait résonner en l'homme même au pire de la guerre et des catastrophes.

Mon avis :
Léa, une journaliste/reporter décide de faire un film sur la vie de Luis un chef d'orchestre hémiplégique de naissance mondialement connu au destin incroyable. Luis est maintenant octagénaire et ses interviews avec Léa lui rappellent beaucoup de souvenirs heureux et malheureux, il commence alors à tenir un journal - qui l'aidera aussi à accepter la perte de sa femme et les erreurs commises- où il poursuit les conversations menées avec la journaliste. Une vie riche après une enfance malheureuse où camarades et famille le rejettent à cause de son handicap. A force de se battre, grâce à quelques rencontres il réussira à devenir chef d'orchestre.. A tomber amoureux, à fonder le fameux "orchestre du monde" magnifique projet humaniste.
L'écriture de l'auteur est toujours aussi belle et pleine d'émotions. La musique y joue un rôle très important, on se prend à écouter Libertango de Piazzolla pendant la lecture... Cela dit, le rythme est un peu lent et je me suis un peu ennuyée lors de longs passages où Luis parle de l'orchestre, des musiciens, de la musique.
Peut-être parce que je ne suis pas assez ancrée dans cette musique ? J'ai donc lu les 100 dernières pages un peu rapidement je l'avoue !

Cela reste tout de même un très beau roman, le destin de Luis Nilta Bergo est exceptionnel et je pense qu'il pourrait plaire à beaucoup.

Ma note : 3,5 / 5
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2412
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédérique DEGHELT (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum