Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Mar 18 Nov 2008 - 18:49

De : nirvana1050 (Message d'origine) Envoyé : 2006-06-27 05:28

"Meurtre.com"
Livre de Poche, 663 p.

Dans ce polar, on entre dans le monde doré et de haute technologie de la Silicon Valey. Un sérial killer pirate la "vie" de ses victimes en entrant dans leurs ordinateurs afin d'apprende le plus possible sur eux et leurs habitudes, prenant plaisir à déjouer les systèmes de sécurités les plus sophisitqués.
L'équipe d'intervention s'adjoint les services d'un jeune "hacker", emprisonné pour être entré par défi sur les sites secrets défense du Pentagone.

Sur fond d'enquête, beaucoup (trop?) de jargon informatique, d'explications techniques pas toujours évidentes à suivre, et qui, selon moi, cassent le rythme d'un suspense somme toute banal, si on élude l'aspect technologie.
L'auteur essaie de nous entraîner sur des fausses pistes, pour pouvoir nous couper l'herbe sous les pieds par la suite, mais cela reste sans grande surprise.
J'ai peiné surtout au niveau des descriptions quant au piratage informatique, trop pointues pour moi, je pense par contre que cela pourrait plaire aux amateursde technologie.
Pour ma part j'ai préféré "le désosseur" du même auteur, c'est ici le thème abordé qui m'a rendu la lecture fastidieuse et peu plaisante....

Ma note : 2/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Dim 29 Mar 2009 - 13:08

Clair de lune




lu dans le cadre du prix des lectrices de ELLE 2009

résumé ( Amazon):
À New York, cieux personnes sont sauvagement assassinées par une nuit glaciale de pleine lune. Sur chacune des scènes de crime, une signature particulière : une pendule au cadran rond comme la lune, et qui donne l'heure exacte. Cloué dans son fauteuil roulant, le criminologue Lincoln Rhyme en appelle à Amelia Sachs, la femme qu'il aime et sa partenaire de confiance. Mais Amelia mène sa propre enquête, la première en tant que chef détective. Soucieuse de ne pas se laisser absorber par la poursuite de l'Horloger, ainsi que l'assassin s'est lui-même baptisé, elle va faire sur la police d'étranges découvertes qui risquent de perturber sa carrière et sa relation avec Rhyme. De son côté, l'Horloger prépare un meurtre diabolique qui sera son chef-d'œuvre...

mon commentaire :
Je n’ai plus goût depuis longtemps pour ce type de thriller, avec serial killer, compte rendus laborieux d’ interrogatoires et tutti quanti…
Les premiers chapitres étaient intrigants, je me disais …pourquoi pas… Mis à part le fait que je n’apprécie plus ce style de polar, j’étais prête à faire un effort.
Mais à la moitié du livre, tout a dérapé !
Les meurtriers n’arrivent plus à leur fin... comme par enchantement ils sont toujours repérés au mauvais moment …deux affaires se mêlent, la jeune enquêtrice découvre des aspects de son histoire familiale qu’elle ignorait…
Tout cela m’a dérangée et donne un côté invraisemblable à l’histoire.
L’intrigue m’a paru ici vraiment tirée par les cheveux .
Seul intérêt du livre, ce criminologue qui ne peut pas se déplacer et qui voit les scènes de crime à travers les yeux de sa compagne.
J’ai vu il y a quelques années un film tiré d’un des romans de l’auteur (bone collector) et j’avoue que le suspens m’avait intéressée.
Là je me suis ennuyée et j’ai lu les dernières pages en diagonales.
Il n’empêche que ce livre ferait peut-être un bon film…
ma note : 2/5

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  Bernard le Mer 14 Avr 2010 - 13:30




Jeffery DEAVER





New York City Blues (Mistress of Justice)


Archipoche - 1992 - 403 pages


Résumé :

Tracy Lockwood est assistante juridique le jour et, certaines nuits, pianiste dans un club de New York City. L'un de ses supérieurs, Mitchell Reece, avocat, lui demande de l'aider à retrouver une pièce à conviction nécessaire pour le gain, ou non, d'un procès où il doit plaider dans le cadre de son emploi dans un cabinet renommé de N.Y.

Mon avis :

Il s'agit, ici, d'un polar juridique de bon aloi, bien ficelé, bien conçu, bien mené et fort plaisant à déguster. Comme Grisham (Le Maître), Deaver est avocat, employé dans un cabinet juridique de Wall Street avant de tenter sa chance dans l'écriture. Comme Grisham, il connaît bien la chose juridique américaine.

L'intrigue, en deux parties, est bonne. D'abord retrouver qui veut couler le cabinet d'avocats et pourquoi. Quoique évidente, la raison pourrait être tout autre. Ensuite trouver l'assassin et/ou le commanditaire, parce que ça bouge pas mal dans ce bouquin. A bon escient, mais ça bouge. Diverses tentatives de meurtre, poursuites, empoisonnement, coups et blessures...

Les personnages sont bien campés, la fille, intelligente et pugnace, elle ne lâche pas l'os facilement. Intuitive, elle en surprend plus d'un. Jolie et attirante sans être un prix de beauté, charmante, les hommes lui tournent autour et elle en joue (c'est atavique !).
Alice au pays des merveilles l'habite et sa façon d'être s'y réfère et suit le conte de L. Caroll. Plus Aventures d'Alice, dans la première partie et plus De l'autre côté du miroir dans la seconde. Et cela m'a bien plu ! Eh, oui ! Comme tout un chacun, souventes fois je me suis posé la question de savoir ce qu'il y a de l'autre côté du miroir. Question métaphysique. Sans réponse, mais ça viendra.
Revenons à nos moutons. Belle panoplie d'avocats de tous bords, de l'honnête au véreux, de l'apathique à l'ambitieux, tous, cependant aiment l'argent et sont intéressés, d'une façon ou d'une autre et ils sont quelques uns à avoir pu commettre le répréhensible.
Si ce n'est pas aussi fluide et entraînant que Grisham, c'est bien écrit, simplement sans qu'il soit nécessaire de lire en compagnie d'un traducteur de termes juridiques, l'intrigue est à tiroir, finement dessinée, le parallèle avec Alice est astucieux et le dénouement est absolument imprévisible (enfin au commun des mortels que je suis, qui ne cherche pas à jouer Hercule Poirot).

4/5

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Mer 14 Avr 2010 - 17:40

allez , je vais l'essayer celui là !!

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  Bernard le Jeu 15 Avr 2010 - 10:54

Ce n'est pas toi Odilette qui avait parlé d'un auteur écrivant comme Grisham dont le nom est Steve Marini ?
J'ai acheté un bouquin de cet auteur, intitulé Irréfutable, que je ne vais pas tarder à attaquer.
Pour Deaver, c'est vraiment pas mal.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Ven 16 Avr 2010 - 7:07

non Bernard ...
désolée !
tu m'en donneras des nouvelles quand même ....

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  Bernard le Sam 17 Avr 2010 - 12:50

Avec plaisir Odilette.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Dim 16 Fév 2014 - 14:45

Des croix sur la route de Jeffery Deaver
Livre de Poche / 608 pages


Des croix ornées de bouquets de roses bordent la route de la péninsule de Monterey. Elles ne sont pas là pour rappeler des accidents passés mais pour annoncer des meurtres. Kathryn Dance, spécialiste du langage du corps et fine enquêteuse, essaie de découvrir qui est ce meurtrier qui se sert des détails intimes, imprudemment semés sur la Toile par ses victimes. Elle suit la trace d'un adolescent instable, objet d'attaques incessantes sur le blog Le Rapport Chilton, depuis un accident de la route qui a causé deux morts. Mais le jeune conducteur disparaît à son tour. Dance ne tarde pas à cerner le profil des prochaines victimes. Commence une chasse à l'homme dans l'univers hasardeux de la blogosphère, afin que disparaissent une fois pour toutes les croix sur la route.


Ôter lui une bonne moitié de page, il n'en aurait été que meilleur.  
Ce n'est pas une mauvaise lecture, facile à lire il contient ce qu' il faut de mystère, de doute de rebondissements, de suspens. Les personnages sont attachants bien que cédant à bon nombres de clichés des thrillers américains. J' ai moins aimé les longueurs qui parsème le texte, que ce soit des répétitions de mots, de terme, des explications supposés importante ...etc, le propos y est dilué, une bonne moitié s' avère de peu d' importance et de peu d' intérêt. C'est dommage déjà prenant sous cette forme, cette lecture aurait pu être scotchante.

2,75/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeffery DEAVER (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum