Pascal QUIGNARD (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pascal QUIGNARD (France)

Message  Lacazavent le Mar 18 Nov 2008 - 16:26

De : lalyre7032 Envoyé : 11/07/2006 17:01
Pascal Quignard - Villa Amalia
Gallimard

Ce roman est l'histoire d'une femme qui décide de changer de vie,pour cela elle quitte son compagnon sans le prévenir,elle vend sa maison et ses meubles,se débarrasse du reste,tout cela très facilement.Elle retrouve un ami d'enfance et tout aussi facilement va se réfugier chez lui,elle se fait couper les cheveux ,change d'aspect et tout cela parce qu'elle a vu son compagnon avec une autre femme.Elle part pour tout abandonner ,trouve une vieille bâtisse à louer à Ischja,petite île près de Capri et reste déterminée dans sa quête d'exil,jusqu'au jour ou elle rencontre Juliette avec laquelle elle vit une histoire d'amour mais Juliette décidera à son tour de disparaître.

Mon avis :Je n'aime pas trop les romans ou tout se résoud facilement,mais j'ai rêver à cette maison ou tout est calme et beau,un vrai paradis sauvage mais la vie de cette femme ou tout s'enchaîne si facilement m'a un peu dérangée,je ne pense pas que ce soit si simple de renoncer à son passé,à sa vie quotidienne et son travail.C'est une belle écriture avec des descriptions très précises mais ce livre ne sera pas un coup de coeur pour moi.
3,5/5





De :gallomaniac Envoyé : 30/07/2007 10:03
Pascal Quignard - Tous les matins du monde.

Challenge 2007.
Ma note 3,5/5
Gallimard, 1991, folio 1996, 117 pg.

Entre 1665 et 1690, 4 musiciens: le veuf Sainte-Colombe, ses deux filles et son élève Marin Marais. Des petites scènes autour du rôle de la musique et notamment le violon. Pour Sainte-Colombe la musique ne serait pas pour susciter des émotions chez l'auditeur, mais serait pour se retirer dans ses émotions: musique qui refuse son publique. Il joue souvent avec ses deux filles, toutes jeunes déjà douées. Marin Marais veut Sainte-Colombe comme professeur, qui ne le trouve pas digne de ses leçons, puisque Marais choisit le chemin de la Cour du roi.
Marais commence aussi des relations avec les deux filles, Madeleine amoureuse a en souffrir, Toinette libertine à en triompher. Finalement, vingt ans plus tard, c'est la musique qui triomphe quand Marais, écoutant en secret tous les matins la musique de Sainte Colombe, est découvert et reçoit sa première vraie leçon de musique de Sainte-Colombe.

Le style est très concis et très visualisant, ce qui rend le texte assez poétique. L'histoire se dessine dans des petits chapitres, petites scènes. En fait le livre a servi pour faire un film du même titre, régi par Alain Corneau. Lien pour le film: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tous_les_matins_du_monde
On comprend mieux le livre en lisant aussi les biographies sur wikipédia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_Sainte-Colombe et http://fr.wikipedia.org/wiki/Marin_Marais




De : yahblue Envoyé : 11/10/2007 00:55
Pascal Quignard - Villa Amalia

Ça faisait plusieurs années que j'avais ce livre dans ma liste de liste de livres à lire et j'ai plongé la semaine dernière. J'ai bien aimé ce petit livre qui donne le goût de s'évader. Les paysages décrits sont beaux, les personnages sont intriguants et le tout est si facile à comprendre. J'ai lu tout de même assez rapidement! Je le conseille mais attention, ce n'est pas de la lecture très sérieuse!





De :Chantal5500 Envoyé : 08/11/2007 21:46
Pascal QUIGNARD - TOUS LES MATINS DU MONDE
Folio - 117 pages.

Mr de Sainte Colombe, veuf et inconsolable, élève ses deux filles dans l'amour de la musique. Il refuse de jouer pour le roi et vit très isolé, compose pour sa femme disparue, joue des heures durant sur sa viole et reçoit très peu. Arrive Marin Marais, qui veut apprendre la "vraie" musique, celle du coeur, et qui ne va pas laisser indifférentes ses deux filles....

Joli petit roman plein de poésie, de musique, d'amour et d'émotions, et une belle histoire qui nous raconte deux êtres musiciens que tout oppose : l'un qui compose pour l'amour de sa vie dans la solitude, et l'autre qui aime toutes les femmes, le luxe de la cour, et les honneurs.

4/5




De :doriane99 Envoyé : 14/05/2008 12:08
Pascal QUIGNARD - Villa Amalia
Ed Gallimard, 297p

Anne découvre que son mari la trompe. Elle décide de faire table rase de son passé. Aidée par un ancien camarade d'école, elle disparaît et reconstruit sa vie.

"Je veux éteindre la vie qui précède"

Partie à l'aventure, elle tombe amoureuse d'une petite villa sur la baie de Naples, elle apprend à se retrouver. Une belle idée de départ, une belle écriture très évocatrice, les paysages sont enchanteurs et à la moitié du livre, tout tombe à plat... Je n'ai eu aucun intérêt à suivre le reste de l'histoire. J'ai l'impression d'un superbe soufflé qui s'écroule avant d'arriver sur la table. Dommage, le début était très prometteur.
2,5/5




De : aBeiLLe Envoyé : 04/06/2008 05:00
Pascal Quignard - Tous les matins du monde

Je ne résumerai pas ce roman, Gallo en a fait un bien bon résumé. C'est un très très court roman, ça se lit en moins d'une heure. Je n'ai pas vraiment embarquée dans l'histoire de cette famille de musiciens. J'aime les grandes oeuvres romanesque du 17e siècle, mais ici je n'ai pas trouver mon compte. Peut-être justement à cause que c'est trop court. J'aurais aimé des personnages plus étoffés, des paysages grandioses, ça manquait cruellement d'ambiance tout ça!

Je donne 2/5.
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  Chantal le Mer 20 Mai 2009 - 17:12

Eh bien moi, j'aime beaucoup cet auteur et surtout son écriture. Smile

VILLA AMALIA : Pascal Quignard
Gallimard - 298 pages.


Ann Hidden est compositrice de musique. Un soir, alors qu'elle suit son mari et le surprend avec une autre femme, elle rencontre au même moment et complètement par hasard, un ami d'enfance qu'elle n'avait jamais revu : c'est Georges, homosexuel, qui est venu tout près de là, s'occuper de la maison et des biens de sa mère récemment décédée. Après cette rencontre, Ann décide de tout "liquider" : elle quitte son travail en cours, trie ses affaires, vend sa maison et se débarrasse de tous les encombrants, tout cela à l'insu de son mari, qu'elle mettra devant le fait accompli. Grâce à Georges, elle garde un "pied-à-terre" dans l'Yonne, mais elle part. Après quelques pérégrinations, elle va s'installer sur une île dans la baie de Naples, dans une vieille maison perchée face à la mer, la Villa Amalia......

Waouh, là coup de coeur complet ! C'est un très beau portrait de femme qui se libère de tout ce qui emprisonne sa vie, qui ne fait plus aucune concession, va toujours de l'avant, et provoque et accepte une certaine solitude pour se trouver. Elle va "se poser" quelques temps dans cette maison isolée, repartir encore, connaître de nouveaux bonheurs, de nouveaux amours, comme de nouveaux drames, et de nouvelles séparations. Mais, entre ses révoltes et ses périodes de sérénité, de silences et de solitude mêlés de musique et de lectures, elle cherche à trouver sa propre vérité. L'écriture est toute simple mais superbe, pleine de sensibilité, de descriptions de paysages méditéranéens qui donnent envie d'y être, j'ai relu plein de passages plusieurs fois. Un livre emprunté que je vais certainement acheter pour le relire. Et une adaptation cinématographique que je suis pressée de découvrir...

5/5 bien sûr.

"Loin devant les villas sur la digue, elle se tenait accroupie, les genoux au menton, en plein vent, sur le sable humide de la marée. Elle pouvait passer des heures devant les vagues, dans le vacarme, engloutie dans leur rythme comme dans l'étendue grise, de plus en plus bruyante et immense, de la mer. Là elle perdait non seulement ses chants mais jusqu'au souvenir de sa vie, jusqu'au sentiment de son corps"

"....Les feuilles, les fleurs, les pots, les tasses, les tables, les branches brillaient sur la terrasse comme des cristaux. Elle grignotait dehors, emportant sur un plateau ses compotiers, ses ramequins, ses soucoupes dépareillées. La lumière de la baie de Naples est peut-être la plus belle qui puisse se voir en ce monde. Tout sentait l'eau et ressemblait à l'eau, les minuscules vagues lointaines, sans cesse éveillées, la marée de la lumière, la terre du jardin redevenue fraîche, retournée par elle en petites vagues courtes, brunes et noires, à coups de bêche, à chaque averse. Elle s'attacha véritablement à ce site qui lui donnait l'impression de vivre au coeur de la mer....
"
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2241
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  Liza_lou le Dim 10 Jan 2010 - 21:35

Villa Amalia
(Gallimard, 298 pages)

Parce qu'elle a surpris son conjoint en train d'embrasser une autre femme, Ann Hidden décide de tout quitter. Quitter Paris, sa maison, son travail. Quitter Thomas, qui ne comprend ce qui se passe et surtout, pendant qu'il est à Londres, à son insu. Quitter sa mère, femme seule, et qui attend depuis des années le retour d'un homme qui l'a quittée il y a longtemps. Quitter Georges, cet ami d'enfance qu'elle a rencontré par hasard à Choisy, et qui l'invite à venir près de lui à Teilly, en Bourgogne. Surtout, quitter son identité, sa vie de musicienne renommée, son apparence afin de se reconstruire, très loin de tout cela. Sans que personne ne sache où elle va.

L'errance d'Ann Hidden la conduit en Italie, dans la baie de Naples, où l'attend une maison nichée au bord de la mer, la Villa Amalia. Ann tombe amoureuse de cette maison comme on tombe amoureuse d'un homme : avec passion, avec déraison presque. Dans ce paysage enchanteur, Ann se retrouve, réapprend à vivre et à aimer, notamment auprès de la petite Magdalena et de Guila. Mais...

La première chose qui frappe dans ce récit est le style, la plume exceptionnelle de Pascal Quigniard. J'avoue n'avoir que très rarement cette impression de délicatesse et de précision; autant dire que l'auteur s'est ré approprié la langue française pour en faire ressortir toute la force de ses mots, ses tournures de phrases, ses expressions. Lire Villa Amalia, c'est se laisser emporter dans un sentiment de délice et de préciosité; les yeux osent à peine se poser sur les phrases ciselées par l'auteur tellement on sent toute la richesse qui s'en dégage. Seule Sylvie Germain m'avait fait une impression comparable même si les deux styles littéraires n'ont cependant rien à voir.

L'histoire d'Ann Hidden peut surprendre. C'est que l'histoire de cette femme en fuite n'est pas banale et pourrait en rebuter plus d'un. Le récit n'est pas facile; non pas que l'on pourrait craindre ne pas en comprendre les péripéties, mais là encore, chaque paragraphe, chaque phrase amène un questionnement. Mine de rien, chacun d'entre nous est un peu d'Ann Hidden. Ne sommes nous pas irrémédiablement seuls?

Un roman percutant de par son style, avec des descriptions criantes de vérité des paysages italiens et de la Méditerranée. Un roman subtil, qu'il faut lire lentement, afin d'en déguster avec douceur tous les trésors.

Ma note : 4/5

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
avatar
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 34
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  Bernard le Lun 11 Jan 2010 - 11:59

Eh oui liza_lou, question existentielle ! Oui, malgré notre entourage et ceux qui nous aiment, nous sommes seuls... et c'est parfois lourd.

Bravo pour les commentaires et ton style.
B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  Chantal le Lun 11 Jan 2010 - 17:30

Bravo pour le commentaire, Liza Lou, et contente que tu aies apprécié aussi. (j'attendais ton avis avec impatience)
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2241
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  Ladybug le Mar 12 Jan 2010 - 17:51

Très belle critique Liza lou bienvenue1

Ce n'est pas mon genre de lecture mais je connais quelqu'un qui serait certainement intéressé et je ne manquerais pas de lui conseiller.

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  RaincoatRai le Jeu 17 Juin 2010 - 17:38

Tous les matins du monde,Folio 117 pages

Avis

Inutile de vous faire un résumé, il a déjà été fait dans plusieurs commentaires déjà. Pour ma part, j'ai bien aimé ce livre : les phrases sont courtes, concises, mais cela n'empêche pas d'être emporté par le texte. Ce texte est la version romancée de la relation qu'entretenaient monsieur de SAinte Colombe et son élève violiste Marin Marais : toutefois, je ne sais pas si les histoires avec Toinette et Madeleine sont vraies, mais cel rajoute du corps au récit. En bref, une petite lecture bien agréable, et qui n'est pas difficile et longue à lire : ça devrait ravir les terminale L, vu qu'il est prévu au programme de littérature 2010/2011^^

5/5
avatar
RaincoatRai

Nombre de messages : 110
Age : 26
Location : Midi Pyrénées
Date d'inscription : 17/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  ligouchka le Jeu 5 Aoû 2010 - 7:09

Tous les matins du monde

Le livre a déjà été résumé.

Je suis presque sure d'avoir vu le film il y a bien longtemps.
C'est un petit livre qui donne envie d'écouter de la musique...
C'est un petit livre qui esquisse de nombreux thèmes: l'amour, la famille...
C'est un petit livre qui a sa propre musique, qui est brut comme l'environnement dans lequel évolue ces personnages.
C'est un petit livre qui montre que la liberté n'a pas de prix, sans jamais être moralisateur.
C'est un petit livre qui fait tout simplement du bien...

4,5/5
avatar
ligouchka

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  Lyreek le Dim 3 Oct 2010 - 16:04


Villa Amalia - Pascal Quignard
Gallimard - 297 pages

Ann surprend un soir son mari entrain d'embrasser une autre femme. Dès lors, elle décide de faire table rase du passé et de se construire une nouvelle vie. A l'insu de son mari, elle quitte son travail, vend sa maison et part sans un mot, d'abord pour s'installer en Bourgogne chez un ami d'enfance puis dans une petite ile italienne ou elle tombe amoureuse d'une maison : la villa Amalia.

J'ai beaucoup aimé ce roman, mais comme Doriane, c'est surtout la première partie qui m'a plu : de l'organisation de la fuite à la découverte de la maison, j'étais sous le charme. J'ai aimé découvrir comment cette femme laisse tout derrière elle avec une facilité déconcertante, ni regret, ni regard en arrière, ni compassion pour ceux qu'elle laisse, puis se réfugie dans une maison de rêve, un vrai paradis où elle pourra se reconstruire.
Ensuite, j'ai eu plus de mal, perdant petit à petit mon interet sans que je sache trop expliquer pourquoi. Peut-être parce qu'il est difficile de comprendre Ann, tant elle parait lointaine, je ne sais pas...
Je suis tout de même très curieuse de voir le film qui parait-il est plutot bon. De toute façon, rien que pour les paysages italiens si bien décrits dans le livre, il doit valoir le coup d'oeil.

3,5/5

_________________
Lecture en cours : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélérinage de Haruki Murakami

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2285
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  Chantal le Dim 3 Oct 2010 - 16:13

J'ai vu le film deux fois depuis ma lecture, et j'ai autant aimé l'un que l'autre.
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2241
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pascal QUIGNARD (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum