Raymond QUENEAU (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raymond QUENEAU (France)

Message  Lacazavent le Mar 18 Nov 2008 - 16:17

De : Friisette Envoyé : 15/12/2003 20:55
Raymond QUENEAU - Le vol d'Icare

2/5

Icare, un personnage de roman, décide un jour de quitter le livre pour lequel il a été créé afin de vivre sa propre vie. Commencera alors une poursuite rocambolesque dans les rues de Paris puisque plusieurs personnes sont à ses trousses dont un détective privé, Morcol engagé par son créateur, Hubert Lubert.

L'idée de départ de ce roman était originale et me semblait prometteuse mais ça s'est gaché tant dans la forme que dans le contenu. Le roman est écrit sous la forme d'une pièce de théâtre... Ça commence déjà mal car je ne suis pas très friande de ce type de littérature. Ensuite, les aventures du bonhomme manquent d'originalité et sont plutôt niaises... Finalement, je croyais que l'auteur ferait des jeux de mots ou autres prouesses avec la langue française, et bien je n'en ai vu que très peu...

Je comprend ce que l'auteur a voulu faire par cette oeuvre, soit faire une satire du milieu de l'écriture romanesque et théâtrale mais ça ne m'a pas du tout accroché. J'ai trouvé ça un peu cucul, avec des rebondissements prévisibles et pas très intéressants. Mais je comprend que ça puisse accrocher les fanas de littérature mais pour celle qui lit pour son plaisir comme moi, ça reste une lecture bien ordinaire...



De : nimbus Envoyé : 29/04/2004 21:24
Raymond Queneau - Exercices de style

folio 1363. 160 pages.

Résumé: L'auteur raconte 99 fois la même histoire, volontairement banale à pleurer, sur tous les tons et dans tous les styles.

Mon opinion: C'est un exercice que s'impose l'auteur, et je suppose qu'il y a pris du plaisir: la langue française est très performante et il la maîtrise parfaitement!
Pour le lecteur, la démonstration devient vite lassante, et les sourires du début se transforment en énervement! Trop long !
Je me suis forcé pour terminer le livre!

C'est comme l'alcool: un verre ça va.......un litre c'est trop!

Note: 2,5 / 5



De : nimbus Envoyé : 29/04/2004 21:53
Raymond Queneau - le vol d'Icare

folio 2629 304 pages.

Résumé: Icare, personnage d'un roman à peine commencé a disparu! L'auteur pense qu'il a été volé.......

Mon avis: C'est un livre bien écrit et plutôt intelligent, mais totalement creux et désuet! 300 pages sur un motif aussi plat ça ne passe plus à l'heure actuelle, même si la langue est belle et l'écriture plaisante!
La forme est là mais y a pas de contenu!

Je n'ai pas réussi à dépasser le milieu du livre!!

Note: 1 / 5




De : 1982Naurore Envoyé : 30/04/2004 00:11

Nimbus, je pense que Exercices de style n'est pas un livre que l'on peut lire d'un seul coup, mais seulement 3 ou 4 histoires de temps en temps. De cette façon, on peut plus facilement l'apprécier. Enfin, ce n'est que mon avis.




De : melodie74 Envoyé : 30/04/2004 03:33

Et bien, Le vol d'Icare ne fait pas l'unanimité parmi les rats
Quand j'y pense, les livres de Queneau portent beaucoup plus sur la forme que le contenu...Il n'y a pas grand "message" dans ses bouqins, ni d'histoire qui commence et qui finit. Il faut être dans le mood pour le lire je pense. Même moi qui l'adore, je ne peux pas le lire n'importe quand.
Mélodie




De : nimbus Envoyé : 30/04/2004 11:52

Naurore et Mélodie.....je crois que vous avez raison toutes deux, et que j'ai probablement été trop sévère avec ce brave Queneau!
Certainement que j'en attendais trop, d'où la déception!

Je l'ai trouvé pétillant en début de lecture....et beaucoup moins après quelques dizaines de pages.



De : 1982Naurore Envoyé : 30/04/2004 13:54

Mon premier Queneau a été Les Fleurs Bleues. J'ai adoré, beaucoup plus que Le Vol d'Icare. A tous ceux qui n'ont pas été convaincus, je vous conseille de lire celui-là. Moi je trouve que c'est totalement autre chose, tout en gardant cette maîtrise de la langue française.




De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 25/04/2005 03:24
Raymond Queneau - Odile
L'imaginaire Gallimard
2004, 185 pages

Odile raconte les fréquentations d'un jeune homme, mathématicien amateur, durant l'entre deux-guerre en France. De retour de son service militaire en Afrique du Nord, il fait d'abord la connaissance de "potes" dans un bistrot. Plus tard, Il s'acoquinera avec un groupuscule de jeunes communistes-presque-clandestins-mystiques. Ces rencontres et aventures permettront au héros de forger sa propre identité.

Dans ses oeuvres, Raymond Queneau jongle élégamment avec les mots et la langue. Odile ne fait pas exception, ce roman chante et le texte est rempli de jeux de sonorités. Toutefois, ce livre ne m'a pas accroché. Je crois que la principale raison est la désuétude du sujet. Tout jeune Parisien de cette époque devait vouloir être membre d'un de ces groupes proto-communistes, avec son leader idolâtré, ses tracts et ses réunions clandestines, mais ceratins d'aspects en sont aujourd'hui obscures ou insaisissables. Peut-être que des notes m'auraient permis de mieux apprécier le fond de l'oeuvre?

En bref, je n'ai pas vraiment aimé le fond, mais pour les amateurs, un Queneau demeure toujours un Queneau.

2,75/5
Le réaliste-romantique




De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 21/02/2007 03:06
Raymond Queneau - Contes et propos

1981

Ce livre rassemble plusieurs textes qui couvrent toute la vie de Queneau, que ce dernier désirait voir reliés dans un seul livre. Il y en a de tous genres : des vers qui côtoient des minuscules morceaux d'écritures (des "texticules"), des contes... Il y en a de très amusants, comme le presque scientifique "De quelques langages animaux imaginaires et notamment du langage chien dans Sylvie et Bruno.", mais l'ensemble n'est pas d'un intérêt égal, comme dans toute oeuvre de ce type. Ce livre s'adresse particulièrement aux aficionados de Queneau qui veulent tout lire de lui.

2,5/5
le réaliste-romantique




De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 27/01/2008 01:41
Raymond Queneau - Bâtons, chiffres et lettres

Recueil de plusieurs textes de Queneau qui traitent de la langue ou de littérature. On y retrouve une proposition pour une réforme radicale de la langue française qui éliminerait tous les problèmes d’orthographe et de grammaire, ainsi que pour la rapprocher du français qui était alors utilisé à l’oral. Il commente aussi certaines œuvres, dont Bouvard et Pécuchet de Flaubert, discute de fous littéraires, de pictogrammes utilisés pour raconter des récits et de l’oulipo. Plusieurs textes sont forts intéressants, mais d’autres m’ont royalement ennuyé. Certains réfèrent à des œuvres littéraires ou picturales précises, qu’il faut bien connaître pour comprendre le propos du livre. D’autres fois, l’auteur se livre à des analyses mathématiques complexes et, selon moi, peu intéressantes à lire.

Comme Contes et propos, ce livre n’est que pour les vrais amateurs.

2,5/5
le réaliste-romantique




De : joubjoub Envoyé : 02/10/2008 14:24
Raymond QUENEAU - Exercices de style

Résumé : Le narrateur rencontre, dans un autobus, un jeune homme au long cou, coiffé d'un chapeau orné d'une tresse au lieu de ruban. Le jeune homme échange quelques mots assez vifs avec un autre voyageur, puis va s'asseoir à une place devenue libre. Un peu plus tard, le narrateur rencontre le même jeune homme en grande conversation avec un ami qui lui conseille de faire remonter le bouton supérieur de son pardessus.
Cette brève histoire est racontée quatre-vingt-dix-neuf fois, de quatre-vingt-dix-neuf manières différentes. Mise en images, portée sur la scène des cabarets, elle a connu une fortune extraordinaire. Exercices de style est un des livres les plus populaires de Queneau.

Né au Havre le 21 février 1903, Raymond Queneau fait ses études au lycée du Havre puis à la faculté des Lettres de Paris. Il rencontre les surréalistes dont il subit l'influence. Il est élu à l'Académie Goncourt en 1951. Il meurt à Paris le 25 octobre 1976. (Source : Folio)

Raymond Queneau raconte une courte et simplissime histoire dans divers styles : descriptif, mathématique, télégraphique, au subjonctif, au passé, en argot, à la manière précieuse, avec des points d'exclamation, etc.

Le principe de cet essai est original et très intéressant. L'auteur fait preuve d'une incroyable créativité et démontre sa virtuosité dans la maîtrise de la langue française. Certaines histoires sont savoureuses, parfois comiques. Néanmoins d'autres se révèlent assez incompréhensibles.

Une belle manière de découvrir la richesse de la langue française. Pour le plaisir pur des mots.
Note : 3/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond QUENEAU (France)

Message  Ysla le Mar 7 Avr 2009 - 20:36

LES OEUVRES COMPLETES DE SALLY MARA
Gallimard, L'imaginaire / 360p / 1962

Je suis une grande admiratrice de Raymond Queneau que j'ai découvert durant mon adolescence avec Zazie dans le métro. Zazie est certainement le roman que j'ai le plus lu, je ne saurais dire combien de fois. En fait, à chaque fois que je tombe dessus, je me remets à le lire ! Rien que d'en parler, j'ai envie de le relire maintenant !
Par la suite, j'ai lu Pierrot mon ami et Les fleurs bleues. Et je les ai relus aussi. Quelques pages de Exercices de style par-ci par-là. Et des poèmes.
Et puis, il y a quelque temps déjà, j'ai trouvé Les oeuvres complètes de Sally Mara, dont j'ignorais l'existence, chez un bouquiniste.
De quoi s'agit-il ? Le livre se découpe en trois parties :
- Journal intime (le journal de Sally Mara)
- On est toujours trop bon avec les femmes (le roman signé Sally Mara)
- Sally plus intime (une liste de petites phrases rigolotes, calembours, etc)
Voici ce par quoi commence la préface de ce livre : "Il n'est pas souvent donné à un auteur prétendu imaginaire de pouvoir préfacer ses oeuvres complètes, surtout lorsqu'elles paraissent sous le nom d'un auteur soi-disant réel. Aussi dois-je remercier les éditions Gallimard de m'en offrir la possibilité". Tout le livre est donc présenté comme si l'auteur en était cette jeune femme irlandaise, Sally Mara. Mais bien sûr c'est Queneau qui est derrière Sally Mara. Il s'en amuse tout particulièrement dans cette préface.

Journal intime
Durant presque 2 ans, Sally Mara se confie dans un journal. Elle y parle de ses émois de jeune fille, de son apprentissage de la langue irlandaise, de sa famille. Dit comme ça, ça parait un peu banal. Mais il faut savoir que son frère est alcoolique, sa mère assez simplette, que sa soeur veut devenir demoiselle des postes et que son père est parti depuis des années chercher une boite d'allumettes (en l'attendant, sa femme lui tricote des chaussettes). Le tout raconté avec une bonne dose d'humour à la Queneau. Tout le monde carbure au ouisqui et la jeune Sally attire bien des convoitises chez des messieurs de tout âge. Mais malgré une certaine naïveté, elle parvient toujours à se tirer des mauvais pas grâce à ses aptitudes en auto-défense.
Un texte qui m'a fait éclater de rire à plusieurs reprises, avec un penchant un peu coquin qui n'est pas pour déplaire et un personnage espiègle et dégourdi, qui rappelle celui de Zazie. Le cocasse de certaines situations, la répartie des personnages, les jeux sur la langue, tout y est pour mon plus grand plaisir.
Ma note : 5/5

On est toujours trop bon avec les femmes
La révolution irlandaise de 1916 vue par Raymond Queneau. Un groupe d'irlandais prend possession d'un bureau de poste et évacue le personnel (les demoiselles des postes, toutes anglaises). Seulement voilà que l'une d'elle était aux toilettes à ce moment-là et personne ne s'en est aperçu. La jeune femme devient bien malgré elle (et malgré les irlandais) leur prisonnière...
On retrouve l'humour de Queneau et son don pour placer ses personnages dans des situations vraiment singulières. Ici, c'est un peu plus sérieux tout de même et les coups de feu, les morts ne sont pas absents du récit. Le texte prend appui sur un événement historique réel mais s'autorise des écarts et des fantaisies en mettant en scène des personnages inventés par l'auteur.
C'est moins hilarant que le journal intime. Mais c'est toujours aussi bien tourné, et la chute m'a beaucoup plu. Je me demandais bien comment ça allait se terminer...
Ma note : 4/5

Ces deux textes ont d'abord été publiés séparément avant d'être réunis dans ce volume.
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Exercices de Style de R Queneau.

Message  nanet le Mer 24 Mar 2010 - 14:26


"Litotes.

Nous étions quelques-uns à nous déplacer de conserve. Un jeune homme, qui n'avait pas l'air très intelligent, parla quelques instants avec un monsieur qui se trouvait à côté de lui, puis il alla s'asseoir. Deux heures plus tard, je le rencontrai de nouveau ; il était en compagnie d'un camarade et parlait chiffons. "

R Queneau.

L'auteur.

Raymond Queneau, est né au Havre en 1903 et mort à Paris en 1976.

Romancier, poète, dramaturge mais aussi mathématicien français, cet hommes portait allégrement plusieurs casquette... Il a été journaliste pendant quelques années, a fait plusieurs petits métiers, avant d'entrer en 1938 aux éditions Gallimard. Il y a été nommé en 1954 directeur de la collection « Bibliothèque de la Pléiade ». Étonnant pour un auteur qui a revendiqué une autre forme d'écriture.

Résumé du livre

Le narrateur rencontre, dans un autobus, un jeune homme au long cou, coiffe d'un chapeau orné d'une tresse au lieu de ruban. Le jeune homme échange quelques mots assez vifs avec un autre voyageur, puis va s'asseoir à une place devenue libre. Un peu plus tard, le narrateur rencontre le même jeune homme en grande conversation avec un ami qui lui conseille de faire remonter le bouton supérieur de son pardessus. Cette brève histoire est racontée quatre-vingt-dix-neuf fois, de quatre-vingt-dix-neuf manières différentes.

Voici quelques titres, ceux qui m'ont plu : Notations, Métaphoriquement, Précisions, Récit, Anagrammes, Analyse logique, Alexandrins, Apartés, Philosophique, Tanka, Modern style...

Ces Exercices de style lui furent inspirés par L'Art de la fugue de Johann Sebastian Bach, lors d'un concert et qui avait fait naître en lui l'envie de développer différents styles d'écriture.

L'histoire.

L'histoire est toujours la même. Elle est le support de cet exercice de style et se veut à la fois, naïve, ringarde, riche et dénuée de tout intérêt... on finit par la savoir par cœur, alors qu'elle n'a rien de franchement novateur.

Queneau aurait pu nous inventer milles histoire bien plus tarabustée, il se contente, ici d'une scènette sordide et de sa réminiscence, quelques minutes plus tard, justement pour pouvoir
travailler sur ce décalage dans le temps. Certes, son but n'était pas de saturer le lecteur, mais plutôt de montrer la multitude de formes possibles.

Le style.

Je ne vais pas analyser les 99 façons d'écrire de Queneau. Cela n'aurait aucun intérêt et d'autre part, c'est ici une série d'exercices, ou justement son style propre (que vous pouvez découvrir dans Zazie, par exemple) disparait. Il joue avec les mots...

Tanka

"L'autobus arrive
Un zazou à chapeau monte
Un heurt il y a
Plus tard devant Saint-Lazare
Il est question d'un bouton"

Ce court extrait, pour vous montrer à quel point, une même histoire peut être façonnée par le style employé. Ici, Queneau utilise un art japonnais, le Tanka (poésie sans rime) pour nous donner une version épurée et sobre de cette scène. Plus haut, en citation, la même histoire, toujours aussi sobre, mais déjà différente. D'autres sont bien plus longues, amenant moult détails. D'autres encore semblent nous mener sur scène, et les alexandrins sont... divins.

S'il devait réécrire ce texte, aujourd'hui, nul doute qu'il ferait une version en Verlan, et une autre en SMS...

Au final.

Un livre très sympathique, à garder près de soi, en cas de déprime... ou, si comme moi, vous écrivez, car cela permet de relativiser ! Après tout, chaque "forme" est valable.

Notation : 4/5
avatar
nanet

Nombre de messages : 178
Location : Pézenas, sud de France
Date d'inscription : 21/03/2010

http://lesmotsdenanet.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond QUENEAU (France)

Message  Shan_Ze le Mer 13 Oct 2010 - 14:27

Zazie dans le métro de Raymond Queneau
(Folio, 188 pages)



Zazie est une fille que sa mère confie à son frère Gabriel le temps de se consacrer à son amant. Zazie veut voir le métro mais à son arrivée, c'est la grève donc pas de métro pour Zazie, tout juste le tac de Charles, un ami de son oncle Gabriel. Une course comique entre les divers protagonistes dans les rues de Paris...

L'incipit, je le connaisais déjà, le fameux "Doukilpudonktan". Avec le contexte, je l'ai enfin compris. Ca commence bien ! L'humour est assez particulier, Queneau retranscrit phonétiquement l'argot des dialogues entre personnages, ce qui donne un certain genre au texte. Et Zazie, cette fille curieuse de tout, qui jure comme un charretier, rêve de bloudjinzes et de métro, m'a beaucoup étonné et même un peu agacée à la fin. Elle a une certaine indépendance, elle se veut grande, adulte mais on voit bien que c'est encore une enfant.

Queneau manie bien l'humour de répétition (Alors t'es un hormosessuel ou pas ?) mais plus l'intrigue avance, plus on se retrouve dans des situations invraisemblables. Je me demande à quelle époque ça se passe ? La mention des surplus américains fait penser que ça se passe après la seconde guerre mondiale.

Je suis étonnée de ne trouver aucune critique de Zazie dans le métro ici. Il semble être l'oeuvre la plus connue de l'auteur. Je suis curieuse de voir le film de Louis Malle ! Pendant ma lecture, je m'imaginais entendre le langage employé par la petite Zazie, voir l'agent Trouscaillon ou la veuve Mouaque.

Et la fin ! Quelle fin ! Vraiment chapeau à Raymond Queneau qui tient bien son roman du début à la fin.

Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond QUENEAU (France)

Message  Ysla le Mer 13 Oct 2010 - 15:30

Mon roman préféré entre tous. Lu plusieurs fois et toujours la même envie de le relire. J'ai vu le film il y a quelques années, il est bien aussi mais je préfère de loin le livre. Il me fait toujours pleurer de rire.
Oui, ça se passe dans les années 50, pour moi, car les personnages ont encore des souvenirs très nets de la guerre. Le roman est paru en 1959.
Contente de voir que ça t'a plu Very Happy.
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond QUENEAU (France)

Message  Lacazavent le Mar 21 Mai 2013 - 16:42

Exercices de styles de Raymond Queneau
Gallimard, Folio / 158 pages


A Paris, un autobus, une bousculade, un voyageur au long cou coiffé d'un chapeau, un narrateur... Raymond Queneau, immense virtuose du langage, raconte une seule histoire quatre-vingt-dix-neuf fois, de quatre-vingt-dix-neuf manières différentes.


Lu, relu, encore et encore :
Connu et reconnu, exercices de styles ou comment raconter la même histoires de quatre-vingt-dix-neuf façons différentes. Lire un ouvrage de Raymond Queneau c'est toujours s'embarquer dans une aventure littéraire, du bonheur en barre pour les amoureux de la langue française tant il joue avec les mots avec les constructions, avec la langue. Dans cet ouvrage incontournable dans son œuvre, c'est une histoire toute simple qu' il nous raconte celle d' un homme coiffé d' un chapeau qui prendra un autobus, chacune de se versions font quelques lignes, une page guère plus. C'est un ouvrage à picorer pour éviter toute lassitude, on le lit et le relit le sourire aux lèvres.
C'est un livre de chevet.


5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond QUENEAU (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum