Jack LONDON (Etats-Unis)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Que pensez-vous de Jack London ?

13% 13% 
[ 6 ]
25% 25% 
[ 12 ]
13% 13% 
[ 6 ]
0% 0% 
[ 0 ]
8% 8% 
[ 4 ]
25% 25% 
[ 12 ]
13% 13% 
[ 6 ]
3% 3% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 48

Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mar 18 Nov 2008 - 12:42

De : Friisette (Message d'origine) Envoyé : 2004-03-12 20:26

Ceci est une critique de DOUNE

Croc-Blanc de Jack London

Histoire: Une chienne-louve met au monde un petit louveteau curieux et aventurier; Croc-Blanc. Au cours de son enfance, Croc-Blanc rencontre pour la première fois les êtres humains. Au bout d'un moment, le louveteau se fait prendre par Castor-Gris envers qui Croc-Blanc vénèrera une fidélité incomparable. Malgré tout, il reste différent des autres chiens du groupe et se fait des ennemis. Il devient aggressif et violent. Vers la fin de son adolescence, le maître de Croc-Blanc et sa famille se déplace vers le Yukon pour amasser des fonds. Le pauvre loup se fait vendre à un homme violent, manipulateur et sans pitié. Ce nouveau maître le fait se battre dans des arènes avec d'autres chiens. Croc-Blanc reste le vainqueur jusqu'au jour où il rencontre un bouledogue. C'est alors que Weedon Scott sauve le loup des machoires puissantes du chien. Ce maître apprendra à Croc-Blanc l'Amour, l'amitié et l'affection.

Critique: Tellement triste mais tellement beau! Si différent du film! Ah j'ai lu ce petit bouquin en une soirée. Il y a là une telle évolution du loup et les descriptions... Définitivement, London savait de quoi il parlait. Merveilleux! On apprend aussi beaucoup sur les coutumes des Amérindiens.

Note: 4,75/5



De : Catherine_Louve Envoyé : 2004-06-25 10:09

L'appel de la forêt

Enlevé de la douceur de la maison du juge Miller , Buck doit confront. aux réalité du Grand nord où il connait de rude condition d'un chien de traîneau. Pour Buck la vie devient une lutte incessante . En butte à la cruaté des hommes et la rivalité de ses congénères , il subira un apprentissage implacable , effectura des courses harassantes, livrera de terrible combats de chiens . Mais dans un environnement que dominent la violence et la férocité, il vivera aussi un compagnonnage quasi mystique avec un nouveau maître . Ce n'est qu'a la mort de celui -ci , tué par les indiens, qu'il cèdera à l'appel de l'instinct et rejoindra ses frères sauvages, les loups .

Note : 5/5



De : coeur de trèfles Envoyé : 2006-01-25 11:26

L'appel de la forêt

Le résumé étant déjà été fait je vais seulement vous donner mon petit avis sur ce petit livre très facile et très vite lu.Je l'ai personnelement trouvé passionnant et très poignant,cette histoire nous met en quelque sorte dans la peau d'un animal sur lequel nous ,homme nous fesons du mal,cela donne beaucoup à réfléchir.Malgré cela ce sera un homme qui le sauvera (ce qui rassure!)des maltraitances.Un livre à recomander à tout le monde et en particulier aux enfants à partir de 10, 12 ans. Je reconnais que l'écriture n'est pas très aproffondie ni recherché et je pense aussi que c'est dût à la traduction.

Note : 5/5



De : Mousseliine Envoyé : 2007-04-08 19:34

Martin Eden

Pendant que vous courrez après les dernières nouveautés, il y a des chef-d'oeuvres que vous ignorez. Des romans qui ne seront jamais égalés. De ceux qui marquent à jamais. De ceux qu'on relit encore et toujours. "Martin Eden" de Jack London est l'un de ceux là, un des rares parmi les rares. Je sais déjà à l'avance que je ne saurai pas bien en parler, comment pourrais-je trouver les mots pour exprimer ce que j'ai ressenti? Alors j'ai aimé, c'est tout. Rien à dire de plus... Allez, je me dois quand même de glisser quelques mots sur l'histoire.

Même a 20 ans, Martin Eden en connaissait pas mal sur la vie. Parce qu'il est marin, et qu'il a découvert bien des régions du monde, qu'il a été confronté à bien des dangers. Mais Martin fait parti de la basse classe. C'est en faisant la connaissance de Ruth qu'il se rend compte de ses manques : il parle un anglais argotique, il n'a jamais entendu parler de trigonométrie, ni même de maths, il ne connaît pas les usages du monde, ne sait pas comment "s'habiller", comment se comporter à table. Mais même avant la rencontre qui changea sa vie, Martin se sentait différent de ses pairs... il aime lire.

Pour conquérir Ruth, il doit combler tous ses manques, il veut se sortir de son milieu d'ouvriers pour atteindre les hautes sphères. Rattraper le temps perdu. Il passe ses journées dans des bibliothèques. Il a une soif d'apprendre infinie. Et il apprend à une vitesse fulgurante. Il décide de devenir écrivain... il sait qu'il en a l'étoffe, si d'autres l'ont fait avant lui, il en est capable.

C'est le roman d'un aspirant écrivain. Mais c'est aussi une superbe histoire d'amour. L'amour que ressent Martin envers Ruth est tellement glorifié, tellement pur, qu'il n'ose pas se déclarer ouvertement et pourtant il en a connu des femmes dans le passé. Et quoique Ruth est fortement attirée par Martin, elle est convaincue de ne pas l'aimer, comment pourrait-il en être autrement il n'est pas de son milieu. Mais que connaît-elle de l'amour, Ruth? Il n'y a pas de snobisme de la part de Ruth, c'est plutôt de l'innocence, et une grosse part d'ignorance d'une jeune fille ingénue qui n'est jamais sortie de son milieu étriqué de petits bourgeois qui se nourrissent d'idées toutes faites.

L'écriture est dynamique, remplie de fureur de vivre, de passion, d'étoiles et de soleil. L'énergie, le courage, la soif de Martin Eden transpirent de tous bords. On s'attache énormément à Martin Eden. Son honnêteté intellectuelle est sublime. Sa déchéance est bouleversante. On voudrait lui ressembler. Etre aussi vrai que Martin Eden. Etre entouré de Martin Eden. Tout semble faux après avoir connu Martin Eden. Ne croyez surtout pas que parce qu'il a été écrit au début du 20e siècle Martin Eden fait parti de la catégorie de classiques considérés géniaux par le monde entier mais ennuyeux comme la pluie. Oh non pas du tout, loin de là, "Martin Eden" on veut le dévorer mais on se retient car on veut tout, tout, tout déguster tellement chaque mot de Jack London est significatif, beau et fort.

A lire absolument sous peine de passer à côté d'un des plus grands romans jamais écrits ou du moins publiés!

Extrait : J'apprends à parler, balbutia-t-il. J'ai l'impression d'avoir tant de choses à dire. Trop de choses. Je n'arrive pas à exprimer ce que j'éprouve vraiment. Parfois, il me semble que le monde entier a élu domicile en moi et me demande d'être son porte-parole. Je ressens... ah, comment décrire ça? j'en ressens toute la grandeur mais, dès que j'ouvre la bouche, je bredouille comme un bambin. C'est une tâche ardue de transmuer la sensation en langage, écrit ou parlé et de la transmettre sans l'affadir au lecteur ou à l'auditeur. Voyez, j'enfouis mon visage dans l'herbe et les senteurs qui emplissent mes narines me communiquent des milliers d'images et de pensées. C'est l'odeur de l'univers que je respire. J'en sais les chansons et les rires, les joies et les peines, les combats et la mort. Je voudrais pouvoir dépeindre, pour vous et pour le monde, les visions que fait naître en moi l'odeur de l'herbe. Mais comment faire? Ma langue est ligotée. La preuve : malgré tous mes efforts, je n'arrive pas à vous faire ressentir ce que je ressens en ce moment. Tout au plus vous en ai-je donné une petite idée. Je suis un bègue dévoré du désir de parler. Bah! - il leva les mains au ciel en signe d'impuissance. A quoi bon? C'est impossible! incompréhensible! incommunicable!

Note : 5/5



De : lalyre7032 Envoyé : 2007-05-12 14:29

Martin Eden
Phébus libretto
437 P.

Le héros de ce roman est Martin Eden,jeune marin ayant beaucoup voyagé, débarqué depuis peu, sauve un jeune homme,Arthur Morse en danger lors d'une attaque de malfrats.En reconnaissance,Arthur veut absolument le présenter à sa famille,mais ce matelot souvent ivre et déshérité par une existence dégradante,n'est pas à l'aise en entrant chez ces gens et lorsqu'il voit la soeur d'Arthur,Ruth,une délicate beauté à couper le souffle c'est le coup de foudre pour lui,se sachant trop ignorant pour la mériter,il décide de changer son langage ,Ruth et lui se voient beaucoup,elle le prend en charge pour l'aider à améliorer sa culture,il devient vite une encyclopédie vivante et travaille de plus en plus pour devenir un écrivain à succès.Son rêve n'est pas près de se réaliser car faire partie de ce milieu qu'il n'a jamais côtoyé est une épreuve douloureuse faite de désillusions,de rancoeur et de misère.Depuis les premiers jours de la découverte de son amour pour Ruth et de la cruelle rupture car il vient un moment ou elle se révèle telle qu'elle est,de ses premiers pas d'écrivains jusqu'à l'aboutissement de ses efforts et de son travail,Martin est un personnage qui reste honnête,intrasigeant dans ses opinions,il se fait des ennemis et c'est d'ailleurs cette société qu'il va rejeter,dégoûté de leur hypocrisie.
Voila de la belle littérature ou chaque phrase est inspirante de vivacité et de vérité,c'est une brillante démonstration de la société avec son hypocrisie et l'insurmontable mesure de ce monde superficiel que sont les salons de la bourgeoisie.Une peinture très imagée des bas-fonds de San Francisco,enfin un livre qui laisse deviner dès le début qu'il n'y aura aucun passage laissant un peu d'espoir. A découvrir absolument.

Note : 5/5



De : zeta-b Envoyé : 2007-07-24 10:33

Martin Eden

Très beau livre que ce roman, déjà résumé par de talentueuses rates. L'histoire d'un amour fou qui transcende et élève, d'un amour qui n'est en fait qu'une illusion entretenue volontairement par l'amoureux, qui y puise force et volonté pour accomplir des prodiges. Un amour tant sublimé, une promesse de grandeur qui mène ce, si troublant, Martin Eden à des sommets d'intelligence et de connaissances mais lui ôte son envie de vivre et ses espoirs, de façon tout-à-fait paradoxale. On a envie de le secouer, de lui dire qu'il est jeune, qu'il est beau, qu'il est maintenant célèbre et reconnu et que la donzelle n'est qu'une idiote, qui ne le mérite pas. On voudrait qu'il profite de toutes les bonnes chose que lui offre la vie, à lui qui le mérite tant, mais ce n'est pas le désir de l'auteur, et l'on referme le livre en rageant. Très belle écriture de Jack London.



De : Chantal5500 Envoyé : 2007-10-24 04:48

Martin Eden
10/18 Domaine Etranger - 447 pages

Qu'ajouter de plus à tout ce qui a été dit auparavant?
Pour moi aussi, ce fut un très grand plaisir de lecture : du premier mot au point final, aucun mot inutile, aucune longueur, chaque phrase est nécessaire à la continuité de l'histoire et à la profondeur du récit. C'est très romanesque, très émouvant et en même temps, très très profond. Du début à la fin, j'ai été emportée par un souffle, un courant de vie, plein d'amour, de grands bonheurs et d'extrêmes désespoirs ou colères, jusqu'à une fin que j'ai trouvée superbe. Ce héros pur plein de révolte envers cette société conformiste, castratrice qui peut tout retirer, comme tout donner, est intemporel comme son roman. A avoir absolument dans sa bibliothèque.

Note : 5/5



De : van1709 Envoyé : 2008-01-20 12:23

Martin Eden

Martin Eden est un marin ayant beaucoup voyagé. Pauvre, mais gagnant honnetement sa vie, il n’a pas finit l’école mais s’intéresse à la lecture et connaît bien des choses sur la vie. Sa rencontre avec Ruth, faisant partie de la bourgeoisie, le rend conscient de son manque de lecture, de connaissances, de ses manières un peu rudes, de son langage et de ses vêtements peu soignés. Ruth l’impressionne et il tombe amoureux. Il lit de plus en plus et finit par trouver ce qu’il veut faire : devenir écrivain, ce qui lui permettra de devenir célèbre et de subvenir aux besoins de sa chère Ruth. Ce qui n’est bien évidemment pas du goût de tous.

« Martin Eden » est un livre à lire absolument. Cet homme a un but et il veut y parvenir, par amour. La différence de classes est présente, on la sent, entre Martin et Ruth, dans leur façon d’agir, d’être, surtout Ruth qui accorde une attention particulière aux regards des autres. Et ses parents… L’hypocrisie des gens et leur méchanceté sont plus que présentes, aberrantes. Des gens qui agissent comme des vautours, quelle désillusion car ces gens tant admirés se révèlent aussi être d’un ennui et d’une sottise absolue. Et on le voit que trop bien au fur et à mesure de la lecture. Martin se prive pour parvenir à son but. C’est une histoire d’amour et de volonté que j’ai trouvé magnifique ! Le résultat est surprenant, et à couper le souffle.

Note : 5/5
Calepin
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 37
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mar 18 Nov 2008 - 12:43

De : Lyreek14 Envoyé : 2008-03-18 15:39

La route : Les vagabonds du rail
Phébus Libretto - 185 pages

Quatrième de couverture : A dix-huit ans, Jack London quitte son emploi et part découvrir le monde. Passager clandestin à bord des trains, il parcourt des milliers de kilomètres à travers l'Amérique du Nord. Prenant tous les risques, il croise sur son chemin les "gosses de la route", ces vagabonds du rail qui bravent le froid, la faim et la loi, mais goûtent l'ivresse de l'aventure. Cette expérience extraordinaire marquera sa vie.

Mon avis : J'ai découvert avec ce livre un aspect de la vie de Jack London que je ne connaissais pas. Comme quoi il n'a pas fait qu'écrire des romans d'aventure, il en a vécu sa part également. Et c'est une sacré aventure que de parcourir les Etats-Unis de long en large quand on a pas un sou en poche! Heureusement, Jack London était particulièrement débrouillard, certaines anecdotes qu'il raconte dans ce livre le montrent bien. On y découvre aussi que la vie de vagabond est particulièrement difficile à cause de la faim et surtout de la police et des employés des chemins de fer qui les pourchassent. Mais cette vie difficile est aussi une vie pleine de liberté et de rencontres, une vie où chaque jour est différent et où on ne sait jamais ce qui va arriver.

Note : 4/5



De : Shan_Ze Envoyé : 2008-05-18 13:38

Avant Adam de Jack London

Le narrateur raconte ses rêves ; ils sont étranges. Il a la faculté de revivre la vie d’un de ces ancêtres, Grande-Dent. Celui-ci vivait avec sa mère avant qu’il se fasse chasser de leur nid par son « beau-père ». Il va alors rencontrer les hommes des cavernes… Le récit est très prenant, une jolie histoire sur les hommes préhistoriques à une époque charnière pour eux. J’aime beaucoup l’écriture et l’imagination de Jack London. Mais le cadre, un garçon qui fait des rêves de ses ancêtres, m’a paru factice. C’est le petit point négatif qui m’a empêché d’apprécier totalement le récit.

Note : 3.25/5



De : lalyre7032 Envoyé : 2008-08-07 13:12

L'aventureuse
Phébus/Libretto, 282 P.

1909, David Sheldon, un planteur dans une île perdue dans l'archipel des Salomon pas très loin de la Nouvelle-Guinée,il est très malade,il est seul et doit faire face à ses ouvriers canibales,il ne peut prendre aucun repos car il doit les surveiller.Il attend un associé qui devrait le décharger de certaines corvées mais il tarde à arriver.....Soudain de sa terrasse ,il aperçoit un bateau à la dérive,il a coulé,quelqu'un accoste,c'est sans doute son associé....mais non c'est une femme très jolie,elle s'appelle Joan,elle atteint la plage,elle est sauvée.Et cette superbe jeune femme va le sauver du désastre,habillée sans aucune recherche,son revolver qui lui pend sur la hanche fait penser à un cow-boy .Elle est un sacré pistolet ,en fait une démonstration à David,elle ne rêve que de plaies et bosses ,n'a peur de rien,les hommes de l'île lui tournent autour mais notre héroïne n'y prête guère attention,d'ailleurs sa devise principale est qu'elle refuse que les femmes soient inférieures aux hommes ,elle accepte qu'ils existent mais à la condition qu'ils ne se mêlent pas de commander aux femmes.,elle ne supporte aucune contrainte,avec elle ,David doit bien se tenir mais le pauvre devient amoureux fou d'elle,il essaie de lui faire savoir alors elle le rabroue et lui dit...Les hommes décidément ,ne sont bons à rien et les femmes qui s'accoquinent avec eux sont bien sottes.Un beau jour,enfin,David lui annonce qu'il veut se marier avec elle,catastrophe,notre héroîne est prise de rage,elle lui répond.....si vous croyez que je suis venue aux îles Salomon pour me marier.Elle est son associée mais elle n'est pas déterminée à jouer les seconds rôles,entre eux,lesdisputes sont nombreuses et quand apparaît un chercheur d'or qui lui aussi tombe sous le charme de Joan ,la situation dérive et devient explosive.
Un roman amusant qui fait rêver,une femme intrépide et féministe,des colons anglais brutaux,des indigènes terribles,des bagarres,,des trafiquants,des chercheurs d'or ,des aventures à couper le souffle....Tout cela m'a fait apprécier ce roman.

Note : 4,5/5
Calepin
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 37
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  gallo le Mar 18 Nov 2008 - 21:00

De: René Simard

Jack London - Le Talon de fer(Phébus, 2003, 316 pages)

Si vous voulez vraiment connaître Jack London je vous conseille "The iron heel" (Le talon de fer.) C'est un roman d'anticipation pratiquement inconnu aujourd'hui mais qui est infiniment plus grand que "Le meilleur des monde" ou "1984", par sa justesse. Un visionnaire qui utilisa l'idéologie marxiste pour projeter un avenir de lutte de classe qui dans l'intrigue elle-même débouchera sur les passions, les questions, les structures et les problèmes de l'humanité en 2004.

Le tout se déroule aux États-Unis au début du siècle. Un ouvrier autodidacte prêche la révolution prolétarienne, entouré d'autres personnages qui chacun, dans leur milieu, verront les dires de cet homme s'avérer plus exactes qu'ils ne voulaient le croire. Ensuite le roman prend des proportions gigantesques quand les personnages sont mis au second rang et que les grands mouvements révolutionaires et réactionnaires s'affrontent. Le résultat et les évènements qui surviendront au cours de l'histoire sont une vision plus que juste des évènements qui ont eu lieu au 20ième siècle. Le roman lui fut publié en 1903.

Même dégagé de l'idéologie, le roman reste écrit d'une main de maître et fait preuve d'une simplicité délicieuse. Tous les intellectuels du monde devraient avoir lu ce livre, en fait tout le monde devrait avoir lu ce livre.

René Simard


De: Gégé

Jack London - Croc-Blanc

Je trouve ce livre magnifique, on y apprend à comprendre les loups. Jack London a écrit ce livre avec tant de détails qu'on ne serait ne pas comprendre.

Note : 4.8/5
(Gégé, 13 ans, Belgique)


De: DKDIOS

Jack London - Martin Eden
(10/18, 1999, 447 pages)

Les romans de Jack London sont de magnifiques romans d'aventure, tout le monde est d'accord sur ce point. Paradoxalement son roman qui m'a le plus plu est "Martin Eden" dont voici un bref résumé.

Martin Eden est un jeune matelot attiré par la poésie et la littérature. Sa vie bascule le jour où il rencontre une jeune fille de famille bourgeoise dont il tombe amoureux. Pour la conquérir il se lance dans le pari fou de devenir un grand écrivain. Aussi il étudie au prix de gros sacrifices, écrit des nouvelles sans succès, vie dans la misère seul contre tous jusqu'au jour où...

Mon avis : Ce roman, annoncé par les spécialistes de l'auteur comme une oeuvre autobiographique et prémonitoire, est à mon avis précurseur du style des auteurs américains actuels. Il se lit avec passion dès les premières pages, sans longueurs inutiles et sans temps mort. De plus la fin bouleversante m'a ému et n'a fait que confirmer le plaisir que j'ai pris pendant toute ma lecture.

Un roman à découvrir impérativement.

DKOIS
gallo
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Jeu 23 Juil 2009 - 14:07

Jack London - Les temps maudits

Recueil de nouvelles ( 8 )

Edition 1018
316 pages

Résumé: Huits nouvelles qui traitent toutes du même sujet, le système économique qui écrase l'homme. Cela va de l'homme préhistorique qui rencontre déjà le capitalisme, à l'enfant qui est obliger de travailler dès sont plus jeune âge, de chinois guillotinés pour l'exemple ou encore de grève générale à San Francisco.

Mon avis:4,5/5 Toutes les nouvelles m'ont plus tout particulièrement les deux dernières: Les favoris de Midas et le rêve de Debs. Ce livre est assez actuel, maintenant que l'on connait les limites du capitalisme. On apprend plein de chose de la vie des ouvriers au début du XXème siècle.


Dernière édition par Cyrielle le Mer 13 Nov 2013 - 15:38, édité 1 fois

_________________
13 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7954
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 11 Sep 2009 - 3:47

nauticus45 Aujourd'hui à 14:09


Jack London, « Le peuple d'en-bas » , Phébus, 1999

Résumé:

En 1902, Jack London passe trois mois dans le quartier de l'East End, les bas-fonds de Londres. Il quitte ses anciens vêtements pour acheter des vêtements d'occasion dans le quartier et se mêle à la multitude des travailleurs pauvres de Londres. Enchaînant les nuits
dehors, réveillé et repoussé par les nombreux agents de police et les nuits en asile qu'il faut payer par un travail pénible qui empêche d'en trouver un réellement rémunéré, London rencontre les pauvres de Londres et apprend à les connaître. Durant le récit de ces trois mois passés dans la misère, l'écrivain reconverti en sociologue nous montre comment le système économique de cette Angleterre industrielle appauvrit les travailleurs pour enrichir une poignet de propriétaires oisifs, et nous démontre que ces pauvres réputés fainéants ne sont en faits que les victimes d'un système injuste qui les broie davantage à chaque génération.


Avis:

Ce récit est très intéressant. Bien sûr ce n'est pas le genre de livre qu'on lit pour se divertir, il s'agit ici d'une description très
détaillée de la misère citadine, mais on se laisse quand même prendre par la vie de ces malheureux, d'autant que cette étude qui se veut sociologique l'est réellement. En effet London s'immerge complètement au milieu de la population qu'il veut découvrir, il observe,
écoute, tire ses conclusions le plus objectivement possible et s'appuie sur les statistiques (utilisées heureusement avec
parcimonie quand même!) pour étayer ses raisonnements. Et ce qui est le plus effarant c'est qu'en lisant ce récit on découvre que la vie en Europe, depuis cette période très industrialisée, n'ont pas tellement changées. Car si l'école est devenue obligatoire pour les enfants et les conditions sanitaires ont beaucoup changé les inégalités, elles, demeurent...

4,5/5

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 11 Sep 2009 - 3:48

Dora Aujourd'hui à 19:18


J`ai lu déja lu (et fort apprécié) ce livre.

Un autre bijou de reportage, écrit au début du vingtième siècle: "Les pêcheurs de perles" par Albert Londres

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  nauticus45 le Ven 11 Sep 2009 - 11:58

Mousseline a écrit:Dora Aujourd'hui à 19:18


J`ai lu déja lu (et fort apprécié) ce livre.

Un autre bijou de reportage, écrit au début du vingtième siècle: "Les pêcheurs de perles" par Albert Londres

Il va falloir que je trouve celui-là aussi alors, merci du conseil Dora!
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Ven 25 Sep 2009 - 12:28

Construire un feu de Jack London
(Actes sud, 38 pages)

Un homme et un chien traversent une grande étendue de neige. Il doit arriver au camp vers midi et demi à cette allure. Il fait froid, très froid. Moins quarante cinq degrés Celsius, ou même moins. Mais l’homme est prévenu, il sait comment le combattre, il faut construire un feu. Construire car c’est un acte minutieux qui demande beaucoup de soin. C’est un combat de chaque instant, il faut être constamment sur ses gardes.

Jack London arrive à captiver le lecteur en très peu de pages. Je ne suis pas arrivée à décrocher de l’histoire avant la dernière ligne. Heureusement que l’histoire était courte !

Cette nouvelle est très parlante pour moi qui suis très sensible au froid. J’arrive à imaginer les sensations décrites par London, à sentir le froid venir dans mes mains et mes pieds.

Construire le feu est l’un des récits du Klondike. Il a été connu des adaptations cinématographiques et Chabouté en a fait une adaptation en bande dessinée.

Note : 5/5
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7975
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Dim 11 Oct 2009 - 13:04

j'ai répondu que je n'ai pas lu mais envisage de le faire car toutes ces aventures me passionnent, je n'ai pas le réflexe de chercher de livre à la bibli quand j'y vais , mais je sais qu'un jour je m'y mettrai, les thèmes traités me plaisent trop ...

_________________
résister c'est exister

odilette84
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 54
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Dim 11 Oct 2009 - 13:29

Moi c'est l'inverse! Je n'ai pas lu Jack London mais selon ce que j'ai lu ici, le style n'est pas du tout mon genre. C'est pas grave, il y a assez d'auteurs que je veux lire comme ça!!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
Philcabzi
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Dim 11 Oct 2009 - 13:40

Moi, j'en ai lu plusieurs : Croc-blanc, L'appel du forêt... mais c'est Martin Eden, que j'ai préféré. J'ai lu aussi Avant Adam, toujours incroyable prose mais le sujet m'a moins plu. Dernièrement, Construire un feu que j'ai adoré.
Je compte bien lire toute son oeuvre !

(Mousseline, la dernière option n'en est pas une, c'est une question à part. Est-il possible de changer le sondage ?)
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7975
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Franillon le Dim 11 Oct 2009 - 14:09

Jack London, j'en ai lu quelques-uns dans le temps, mais je ne sais plus très bien lesquels. Plus récemment, Avant Adam, et surtout Le vagabond des étoiles qui est vraiment remarquable, donc mon préféré de ce grand auteur.
Franillon
Franillon

Nombre de messages : 1673
Age : 84
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Nathalire le Dim 11 Oct 2009 - 16:23

Bon ce n'est pas vraiment mon genre à moi non plus je vois que les critiques sont très positives mais pour le moment je ne choisirais pas de le lire spontanément. Sauf si un de ses livres devait être le livre du mois en tel cas j'essaierai!
Nathalire
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 38
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  lalyre le Dim 11 Oct 2009 - 16:46

J'ai répondu que j'aime beaucoup ,j'ai lu de cet auteur.....Le peuple d'en-bas-Martin Eden et L'aventureuse ......


lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Cocotte le Dim 11 Oct 2009 - 17:42

Je n'ai pas encore lu Jack London, mais il fait partie de ma liste d'auteurs à découvrir en priorité! Martin Eden m'interpelle particulièrement.
Cocotte
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 38
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Chantal le Dim 11 Oct 2009 - 18:46

Pour moi, lu et beaucoup aimé, mais j'en ai encore à lire !

Ah il va falloir qu'on l'élise comme auteur d'un mois !
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2422
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Prospéryne le Dim 11 Oct 2009 - 19:26

Jamais lu, mais j'ai deux de ses oeuvres dans ma PAL et un autre dans ma LAL. Je l'ai noté à la suite des excellentes critiques de Mousseline. Mais comme bien d'autres livres, ils attendent patiemment d'être lus...

@+ Prospéryne

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
Prospéryne
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 36
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Dim 11 Oct 2009 - 19:59

J'aime beaucoup même si je n'ai lu qu'un livre de lui, Les temps maudits, mais j'ai envie de poursuivre ma découverte notamment avec Le peuple d'en bas.

_________________
13 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7954
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Clochette le Dim 11 Oct 2009 - 20:40

J'ai Martin Eden qui m'attend depuis mon arrivée sur le forum (3 ans ! ) suite à une très belle critique de Mousseline !
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Lun 12 Oct 2009 - 6:09

J'ai beaucoup aimé cet auteur mais je ne l'ai plus lu depuis un bon moment (depuis que j'ai quitté le collège ou le lycée). J'ai bien envie cependant de retourner voir son œuvre de plus près
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  nauticus45 le Lun 12 Oct 2009 - 11:11

Cyrielle a écrit:J'aime beaucoup même si je n'ai lu qu'un livre de lui, Les temps maudits, mais j'ai envie de poursuivre ma découverte notamment avec Le peuple d'en bas.

J'ai lu "le peuple d'en bas" il y a peu de temps et il est très bien, il y a bien sûr le style de London, toujours aussi fluide et agréable à lire, mais en plus le côté "reportage" est vraiment passionnant, je te le conseille vraiment!
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  clarize le Lun 12 Oct 2009 - 13:06

J'aime énormement Jack LONDON , mon livre préféré est Martin Eden ,je l'ai lu 2 fois et souhaite le relire à l'occassion
Les autres livres de lui que j'ai lu sont en 1er Croc blanc à l'adolescence
En suite j'ai lu : L'appel de la forêt
Les vagabonds du rail
Le loup des mers
Les temps maudits (ce sont des novelles)
Le bureau des assassinats....

J'aimerai tout lire de lui et c'est un ecrivain extraordinaire

_________________

Challenge US : 10/50
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  s-lewerentz le Mar 13 Oct 2009 - 7:47

J'ai voté pour "je l'aime moyennement", car franchement, il y a au moins 10 ans que j'ai lu Croc-Blanc et donc, du coup, je n' ai qu'un vague souvenir du style. Je n'avais pas détesté, en tout cas, même s'il est clair que c'est le genre de livre que je lis pour l'auteur et son style mais pas pour les histoires en elles-même qui ne m'intéresse que peu.
s-lewerentz
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  DM29 le Dim 18 Oct 2009 - 10:53

J'ai voté "j'aime beaucoup", j'ai lu L'appel de la forêt et Martin Eden et ce sont des livres qui se lisent avec passion , qui nous emportent, et qui m'ont captivé. Je compte lire d'autres livres de London, en espérant avoir le même résultat. Martin Eden est plus difficile certains passages m'ont paru un peu long toutefois la fin (et l'écriture) sont magnifiques.
DM29
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 31
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  cecile le Dim 18 Oct 2009 - 11:51

Je n'ai lu que "Croc-Blanc" et j'ai adoré, il faudrait que je lise davantage d'oeuvres de cet auteur. J'ai donc voté énormément, même si malheureusement, je ne me base que sur un seul livre.
cecile
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jack LONDON (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum