COLLECTIF - Nouvelles de Bretagne (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COLLECTIF - Nouvelles de Bretagne (France)

Message  Mousseline le Mar 18 Nov 2008 - 12:14

De : Eireann561 Envoyé : 2007-09-22 13:08

Nouvelles de Bretagne (Danevelloù Breizh)
Collectif

Note : 4.

Un livre au hasard.

Recueil de huit nouvelles qui est distribué gratuitement dans certaines librairies de Bretagne en tant que supplément à la revue "Page de Bretagne".

Remerciement au "Centre régional du livre en Bretagne", pour ce livre de moins de 100 pages, mais dont le choix des histoires est très intéressant. Sept d'entre elles sont en français, la dernière en breton. Or à ma grande honte, je ne suis pas bretonnant, donc je présente toutes mes excuses à Jean Le Clerc de la Herverie, je ne parlerai pas de sa nouvelle (d'ailleurs cet auteur, vu sa production littéraire, n'a pas besoin de moi).

Les autres auteurs sont : Fabien Lécuyer, Bernard Tréboal, Sylvie Rouch, Thomassaint,Patrick Pommier, Sylvie Le Bras et René Péron

Le thème "Libraires, Librairies" décliné sous toutes ses formes.

"Sol invictus" de Fabien Lécuyer qui commence ce livre donne le ton, une nouvelle superbe sur l'amour, la littérature, le temps qui passe, puis au bout de la route la mort. Un régal de pudeur et d'écriture.

"Libre strance" nous transporte dans un monde futuriste où les livres ne sont pas forcément bien vus.

"Tir na nog" l'île de l'éternel printemps en gaélique est le but ultime de tout celte, après sa mort, mais cela peut être aussi un rêve plus culturel et surtout de son vivant.

"Sous le sable" nous raconte la quête d'un homme et de son chien après "la grande tourmente"! Voyage initiatique dans un monde en ruine. Enfin le trésor est découvert.

"Mort à Denise" est un petite merveille d'humour noir. Un homme, collectionneur jusqu'à l'obsession de romans policiers, cherche dans toutes ses lectures le moyen de tuer Denise son épouse. Les exemples ne manquent pas, mais comment se décider? Le crime parfait existe t-il ? Dans un roman peut-être, dans la vie c'est moins sûr!

Des personnages ordinaires : un couple dans un café-librairie, puis l'homme seul, peu de paroles, juste des livres déposés, avec des phrases soulignées, un moyen de communication pour un vieil homme. Et une veille de Noël, l'homme déroge à ses habitudes, il part à gauche, vers quoi?

Une jeune libraire se trouve presque contre son gré avec un stagiaire fan de "rap", il va découvrir Baudelaire et la lecture.

Une librairie en liquidation, le propriétaire spécialiste en littérature orientale se désole de la perte d'une langue, mais que dire de la perte d'une librairie!

De belles écritures pour un bon recueil de nouvelles qui se lit très facilement, merci au concepteur du projet.

Extraits :

- A sa droite un livre. Le visage crépusculaire de Xavier Grall.

Sur le premier, un titre : "L'inconnu me dévore".

- Paris-Brest, un régal chez un pâtissier, un supplice dans le TGV durant 622km.

- Issac referma le livre (celui-là au moins ne brûlerait pas!) et son regard serein alla se perdre sur les eaux scintillantes du Scorff.

- Ou l'île existait ou il mourrait. Il accéléra.

- Car Lanrivain avait une femme. Jadis aimante, naguère indifférente, il la trouvait depuis quelques temps de plus en plus encombrante.

- Je t'assure cela fait vraiment lèche, çà fait même pute.

- "Une langue qui n'est plus vivante est morte"

- Vous ne manquerez pas de penser "Quand une librairie ferme...."

Éditions : Centre régional du livre en Bretagne.(2007)

http://www.crl-bretagne.fr/
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum