Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Lun 17 Nov 2008 - 22:39

De : cuné (Message d'origine) Envoyé : 2005-08-08 08:21
Le diable s'habille en Prada
Pocket 507 p.
Traduit de l'américain par Christine Barbaste

Voici donc LE fameux roman de chick-lit qui fait fureur cette année en France. Univers de la mode, jeune héroïne, Andréa, 23 ans, assez débrouillarde et portant un regard assez lucide sur le milieu dans lequel elle évolue, c'est effectivement drôle et méchant. Quand on sait que l'auteure a été l'assistante personnelle de l'éditrice de Vogue, on apprécie d'autant plus ce qui n'est finalement qu'une façon romancée et amusante de décrire la réalité.
Je n'ai pas pu reposer ce roman une fois commencé, c'est hyper efficace et j'adore l'ambiance qui y règne. Pour autant, je n'ai ri à aucun moment, tout juste souri, le charme des lignes de Lauren Weisberger tient plus à son sujet qu'à son style, pour ce que j'en ai lu.
J'espère très vite un deuxième roman !!

4/5


De : mauritiusaddicted Envoyé : 2005-08-31 13:22
Un trés bon roman !!
Il va etre adapté au cinéma prochainement ...(avec meryl streep dans le role de la "méchante" )
Je l'ai dévoré mais c'est vraiment ce que l'on apelle un "roman d'été" ...
note :4/5

Mïs


De : Muriel13B Envoyé : 2005-11-23 12:29
Le diable s'habille en Prada de Lauren Weisberger
Pocket 507 pages

Résumé:
Andréa vient de décrocher un job qui a l'apparence d'un rêve : assistante de la rédactrice en chef d'un grand magazine de mode new-yorkais. Mais la réalité va s'avérer beaucoup moins rose que prévu...

Mon avis:
J'ai bien accroché au style de l'auteur, le livre se lit facilement mais j'avoue que je m'attendais à autre chose. Je m'explique : d'habitude, ce genre de livre, la "chick-lit", ce sont des livres plutôt gais qui font sourire et parfois rire (je pense entre autre aux livres d'Isabel Wolff). Là, j'avoue que je n'ai pas ri. Andréa (et toutes ses collègues d'ailleurs) est terrorisé par sa patronne, un vrai tyran en jupons. Terrorisée au point de laisser envahir sa vie, négliger ses amis, perdre le sommeil et l'appétit. Terrorisée par la peur de perdre son emploi. Bien sûr, ça reste une comédie, et ce sera sûrement jubilatoire en film, mais je ne peux pas m'empêcher de penser à tous ces gens qui se laissent harceler moralement (et autrement) pour les mêmes raisons, qui en viennent parfois jusqu'à la dépression ou au suicide.
Le livre tourne aussi en dérision les top-models et le milieu de la mode de manière très sympa. Attention, j'ai aimé ce livre et je le conseille, simplement je ne l'ai pas trouvé aussi léger que je le croyais. Si l'auteur a vraiment vécu le calvaire d'Andréa, je la plains sincérement...

4.25/5


De : doriane99 Envoyé : 2005-11-23 13:57
Je sors mes critiques des cartons Lu cet été :
"Un livre "de filles""
Tout comme Bridget Jones, un petit air de "Sex and the city", j'ai d'ailleurs lu que le livre va être adapté au ciné par le réalisateur de la série (avec Meryl Streep dans le rôle de Miranda)
Un bon moment de détente sur la plage
ma note 3.5/5


De : JoAnn_Kamar Envoyé : 2006-10-04 11:10

Le Diable s'habille en Prada (The Devil wears Prada)
Chick lit
Lauren Weisberger (États-Unis)
3.5/5

= Résumé Andrea cherchait un travail après avoir terminé ses études. Son plus grand rêve, travailler pour le New York Poster. Elle ferait de tout pour y écrire, elle qui en est si fan. Mais on a beau envoyé des CVs et des lettres de motivation, on n'a pas tout ce qu'on veut.
Finalement, elle a un entretien avec une des assistantes de la rédactrice en chef de Runway, LE magazine de mode, Miranda Priestly, la seule et unique, la reine de la mode, la "papesse du goût", aussi sophistiquée et élégante que détestable, dont elle n'avait jamais entendu parler!
Pour Andrea, qui s'habillait à peu près n'importe comment mais qui une intoxication alimentaire en Inde lui a donné une taille mannequin (du 36, mais elle est encore trop grosse pour le milieu), qui de mode ne comprend rien, que de Runway ne sait rien, avoir ce poste était une aubaine. "L'équivalent à 3 ou 5 ans de galère" pour pouvoir décrocher le poste dont elle rêve depuis tant d'années au Poster.
Mais c'est sans compter qu'à partir de maintenant, elle devra être totalement dévouée à Miranda, jour et nuit, 24/7, au risque de mettre en péril sa relation avec son petit ami de trois ans, Alex, sa meilleure amie Lily, ses parents, sa soeur...
Est-ce qu'une année d'esclavage pur et simple est vraiment nécessaire?

= Mon avis: en fermant le livre, je n'avais qu'une question en tête: "tout ça pour ça?" Franchement! Saboter une vie et son entourage pour... ça?
Andrea m'a autant énervée que Miranda Priestly elle-même! Non seulement elle est nombriliste-masochiste, mais elle oublie tout ce qu'il se passe autour d'elle. Ça me fait penser au personnage de Sunny dans Telemania de Sarah Mlynowski. A partir du moment où on se trouve quelque part, on ne sent plus la tête qui gonfle et qui gonfle et qui gonfle... Et comme dans ce livre, l'entourage est d'une patiiiiiiience!! Je les aurais jetées, toutes les deux, par la fenêtre de suite.
C'était un long catalogue de mode entre deux "actions", description de vêtements, de marques et d'accessoires (sans compter le maquillage) qui me dépassent (moi qui ne supporte pas le shopping)...

Même si je suis encore dubitative, j'avoue avoir atrocement envie de voir le film avec Meryl Streep! Ça doit être plus drôle à regarder qu'à lire...
Je crois?


De : Helene267 (Message d'origine) Envoyé : 2006-10-23 09:32
LE DIABLE S'HABILLE EN PRADA de Lauren WEISBERGER.
Edition POCKET 507 pages.

Andréa jeune amèricaine juste sortie de l'université, rêve d'écrire dans un grand quotidien new yorkais. Au lieu de cela elle se retrouve l'assistante de la grande Miranda PRIESTLY rédactrice en chef d'un magazine de mode et grand papesse de la mode en Amérique et en Europe.Le mot harcèlement prend toute sa dimension dans ce livre et à certains moments j'ai eu l'impression que Miranda ressemblait aux vélociraptor de "Jurassic Park" à sa façon de surgir de nulle part et de venir jauger son personnel d'un oeil de rapace.La pauvre Andréa va devoir faire beaucoup de choix et pas toujours les bons entre les exigences de sa patronne et sa vie privée...
Ce livre est agréable à lire mais pour ma part il se termine "en queue de poisson".
Note 3/5
hélène


De : Claudia Envoyé : 2006-11-19 15:56
Coucou,

Effectivement, c'est une lecture d'été que j'ai lu en automne (oui c'est l'été indien). car j'attendais d'avoir vu le film pour le lire.

J'ai beaucoup aimé le film mais beaucoup de choses importantes sont passées à la trappe : un peu normal sinon film trop long et ennuyeux ! J'ai adoré voir Meryl Streep en tyran ! Elle est géniale dans tous ses rôles !

J'ai beaucoup aimé le livre malgré que je n'aime pas du tout le monde surfait de la mode, ça m'a beaucoup amusé pour ça justement. J'aime aussi la cruauté mentale et voir jusqu'où elle peut aller, ça me fascine !

J'ai trouvé quelques ressemblances avec le monde du travail, notamment là où je suis actuellement, avec une de mes chefs ! Non non je tairai les noms !

C'est vrai que l'histoire se termine en queue de poisson, mais je m'y attendais déjà ayant vu le film.

Ma note : 4/5


De : clochette Envoyé : 2006-12-28 09:52
Le diable s’habille en Prada _ Lauren Weisberger
Pocket _ 507 pages

Andrea veut devenir journaliste. Journaliste d’un journal sérieux, s’entend. Mais quand on lui propose une super place dans un magazine de mode comme assistante de Miranda Priestly, poste qui peut vous propulser en un an à peine n’importe où dans le monde de la presse et pour lequel « des millions de filles se damneraient », elle n’hésite pas. Mais travailler pour la célèbre Miranda Priestly va se révéler un vrai cauchemar d’humiliation et de torture mentale. Si aller chercher les cafés, préparer l’agenda, ou traverser la ville pour aller chercher son caniche chez le véto ne constituent pas des tâches particulièrement intéressantes, Andrea est prête à tout pour venir au bout de cette année.

C’est drôle, léger. Un peu « Sex in the city » pour le glamour du côté mode mâtiné d’un rien de sado-maso par le personnage incroyable de Miranda Priestly. Ca se lit tout seul.

Note : 4 / 5


De : Profgéo Envoyé : 2007-09-20 16:43
Le Diable s'habille en Prada Laureen Weisberger

Résumé:
Andrea Sacks a 23 ans et désire écrire dans le New Yorker, un journal sérieux. Elle se fait offrir à la place un poste d'assistante personnelle auprès de Miranda Priestley, la grande-prêtresse de la mode, rédactrice du magazine Runway. On lui présente le poste comme une opportunité absolue pour sa carrière. Elle se retrouve plutôt sous les ordres d'une femme archi-exigeante et maniaque qui s'amuse à mettre la totalité des gens autour d'elle en bourrique pour un oui ou pour un non. Miranda est une véritable diablesse vêtue de Prada et de Chanel qui méprise les autres et se conduit comme si elle était la reine de l'univers. Dans son entourage, Andrea découvrira vite ce que le mot enfer veut dire.

Critique:
L'univers de la mode est bien décrit, mais ce que j'ai aimé, c'est que l'accent ne soit pas mis uniquement sur l'obsession de la minceur qui court dans le milieu. Les descriptions des vêtements étaient tous simplement sublime et je croyais parfois les voir. Le sujet n'est pas nouveau, une personne faisant de la vie d'une autre un enfer, mais les descriptions hyper-réalistes de Laureen Weiserger faisait en sorte que j'avais l'impression de courir à ses côtés en pleine circulation new yorkaise avec un plateau plein de café StarBuck et trois housses à vêtement dans les mains et des talons aiguilles aux pieds. De même, on touchait à tous les domaines de la mode, autant les vêtements que les maquillages et les accessoires, les séances de photo que les designer. On voit à quel point au fond, la mode, c'est une grosse industrie pour faire dépenser les gens. Chose que j'avais compris depuis longtemps, mais tout de même, c'est une industrie qui continue à faire rêver ceux qui n'en connaissent pas les dessous... Je vais continuer à prendre des idées dans les magazines de mode, mais ce n'est pas ce livre qui va m'encourager à arrêter de manger du chocolat pour rentrer dans le dernier jean Tommy à la mode!

Ma note: 4.5/5
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 40
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Sexe, diamants et plus si affinités ... de Lauren Weisberger

Message  Lisalor le Mer 8 Avr 2009 - 20:17

Sexe, diamants et plus si affinités ... de Lauren Weisberger
Lauren Weisberger - Fleuve noir - 364 pages



Emmy, Leigh et Adriana sont amies depuis six ans. Belles, sexy, dans le vent, elles connaissent par cœur tous les endroits tendance de Manhattan. Pourtant, lors d'une soirée un peu trop arrosée, elles font un pacte qui va bouleverser leur existence : chacune des trois doit changer radicalement de comportement surtout à l'égard du sexe fort ! Mais si transformer une bomba latina en jeune mariée n'est pas une mince affaire, convertir une grande romantique au libertinage relève presque du miracle. Quant à faire dévier du droit chemin une workaholic sur le point d'épouser l'homme de sa vie et de s'installer dans l'appartement de ses rêves, c'est carrément mission impossible ! Sauf que, c'est bien connu, la vie est pleine de surprises

Mon avis : Adriana, Leigh et Emmy remettent en cause soit leur célibat, leur couple et bien d'autres choses et décident un jour de changer leur point de vue sur les hommes.
Bof bof ....... comme j'avais bien aimé le diable d'habille en Prada, j'ai pensé que celui ci serait aussi à la hauteur mais j'ai été terriblement déçu. J'ai trouvé que c'était un peu toujours la même chose pour en arriver a ce que je pensais à la fin donc rien de bien original.
Pourtant j'aime bien entre deux livres lire ce genre de lecture pour me détendre mais franchement je préfére la serie de l'accro du shopping.

3/5
avatar
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 46
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Mar 5 Jan 2010 - 19:35

People or not people

Note : 3.5/5

Résumé
: Beth, 28 ans, travaille dans une banque à New-York et vit seule. Quand sa meilleure amie, Pénélope, lui annonce ses fiancailles, elle remet sa vie en question et quitte son travail. Après une période de chômage pendant laquelle elle ne faisait strictement rien, son oncle lui déniche un job dans une agence de relations publiques. Beth découvre le monde des VIP, des soirées en boites, des caprices des stars et de la presse people dans laquelle elle voit étaler sa vie personellle...

Critique : un roman Chick-lit pas aussi bon que Le diable s'habille en Prada mais bien quand même. Beth est un personnage très attachant. On suit ses déboirs professionnels et personels avec enthousiasme. Le livre se lit facilement mais il y a quelque temps-mort par moment. Il est peut-etre un peu long à démarrer. Il y a quand même une critique sous jacente du monde des people, des caprices futiles, des manigances des RP et de l'importance de l'apparence dans ce monde. Au final, on passe un bon moment, léger et humoristique.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4623
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  jenyli le Lun 25 Jan 2010 - 12:15

SEXE, DIAMAMNT ET PLUS SI AFFINITES


<LI>Poche: 439 pages
<LI>Editeur : Pocket (7 janvier 2010)
Collection : Pocket


MON AVIS:

Mon opinion sur ce livre se rapproche de celui de LISALOR (et moi aussi je préfère la saga de l'accro du shopping). Tout comme elle, j'ai beaucoup aimé Le diable s'habille en Prada mais également People or not people, je m'attendais donc à être séduite par ce dernier roman de LAUREN WEISBERGER. J'ai tout de même passé un moment de distraction malgrè les passages à rallonge.
On y découvre la vie de trois amies trentenaires vivant à New york qui ont chacune un caractère et une vie très différentes.
Ce roman se laisse lire mais sans plus.

Ma note: 3/5 (cf. " Pas pire mais pas un hef d'oeuvre")

avatar
jenyli

Nombre de messages : 369
Age : 38
Location : sud de la France
Date d'inscription : 06/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Ven 12 Aoû 2011 - 14:52

Chasing Harry Winston (Sexe, diamants et plus si affinités en VF)

Note : 3/5

Voir le résumé ci-dessus

Critique
: bof, bof. J'avais bien aimé Le diable s'habille en Prada mais là, j'ai été plutôt déçue. Le roman n'est pas très original mais en plus, les personnages ne sont pas vraiment attachants (surtout Adriana sui est détestable). Même pour de la chick-lit, je n'ai pas vraiment pris de plaisir à lire ce livre. Dans le même genre, les livres de Sophie Kinsella sont beaucoup mieux pour passer un bon moment. Pas grand chose d'autres à dire ...
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4623
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Lun 15 Aoû 2011 - 15:47


Le diable s'habille en Prada - Lauren Weisberger
Pocket - 506 pages

A peine sortie de l'université, Andrea Sachs décroche le poste très convoité d'assistance de Miranda Priestly, célébrissisme rédactrice en chef du non moins célèbre magazine Runway. Job de rêve ? En apparence seulement, parce que le milieu de la mode new-yorkaise se révèle sans pitié et Miranda un véritable tyran.

Ce roman de chick lit ne tourne pas pour une fois autour des amours de l'héroïne mais de son entrée dans le monde professionnel, ou plutôt au bagne! J'ai ri (jaune) des mésaventures d'Andrea aux prises avec les exigences farfelues et la mauvaise foi caractérisée de sa patronne. Mais surtout je l'ai plaint, supporter tous ces caprices de diva et le mépris de cette femme, qui se croit tout permis parce qu'elle est un tant soit peu célèbre. Si le milieu de la mode ressemble vraiment à ça, ça donne vraiment pas envie (En même temps, devenir squelettique et dépenser le PIB d'un pays d'Afrique dans des vêtements, très peu pour moi!).
Petite déception par rapport à mon thème new-yorkais, on ne voit pas suffisamment la grosse pomme mais sinon c'est une agréable lecture, divertissante et qui fait relativiser quant à son propre travail.

4/5

_________________
Lecture en cours : La mémoire d'Abraham de Marek Halter

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2228
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Sam 21 Jan 2012 - 8:27

Stiletto blues à Hollywood

Note 3.5/5

Résumé
: Brooke et Julian sont mariés depuis 5 ans. Elle nutritionniste nutritionniste et lui musicien qui galère. Un jour, le succès est là, Julian devient une star internationale. Après l'excitation du début, très vite, les ennuis arrivent : les paparazzis, l'acharnement médiatique...

Critique : pas mal, un bon roman chick-lit qui fait ce qu'on lui demande : me vider la tête. Ça se lit et bien. L'histoire est sympa, pas très originale et assez prévisible, mais malgré tout, ça marche. On sourit, on passe un bon moment. Bref, pas un livre mémorable mais un moment sympa tout de même.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4623
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  Patience le Sam 21 Juin 2014 - 16:45

LE DIABLE S'HABILLE EN PRADA
Piment 591 pages




Ma note : 4,5/5


Quatrième de couverture : Vingt-trois ans, un diplôme de littérature en poche, Andréa débarque à New-York en quête d'un premier job, prête à croquer à belles dents la Grosse Pomme. O miracle ! Elle décroche le poste d'assistante de Miranda Priestly, la rédactrice en chef d'un prestigieux magazine de mode, Runway. Des millions de filles se damneraient pour être à sa place ! Mais les dessous de la mode ne sont pas toujours faits de strass et de paillettes, et au contact de son incomparable patronne, Andréa découvre vote ce que le mot "enfer" veut dire...


Mon avis : Voilà presque 600 pages qui ont défilé à toute vitesse. C'est l'avantage de ce genre, ça se lit très vite et sans trop réfléchir. On se laisse juste porter par l'histoire en se demandant comment ça va tourner. Les personnages sont sympathiques et attachants, sauf une, bien sûr ! J'ai malgré tout été un peu déçu par la fin, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus explosif. Il y a tellement de chose que j'aurais eu envie de lui dire à cette horrible bonne femme !
Ce livre ne me laissera peut-être pas un souvenir persistant, mais j'ai eu une agréable lecture.

_________________
Lecture en cours : Méchamment Dimanche de Pierre Pelot
PAL : 283
Livres lus depuis le début de l'année : 27 (9681 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 959
Age : 34
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Lun 17 Avr 2017 - 16:35



Vengeance en Prada - Lauren Weisberger
Fleuve noir - 456 pages

Quatrième de couverture

Andy et Emily ont quitté l’enfer de Runway et sa tyrannique Miranda il y a près de dix ans. Un steak-courgettes et trois margaritas les ont rapprochées, et les voilà à la tête de la revue la plus prestigieuse sur le mariage : The Plunge, » Le Grand Saut « . Celui justement que s’apprête à accomplir Andy avec le merveilleux Max, l’un des plus beaux partis de New York. Mais entre une belle-mère qui rêve de la pousser vers la sortie et son ancien cauchemar, Miranda, qui veut la reprendre dans ses filets, Andy vacille sur ses talons aiguilles.

Mon avis


Une lecture sympa mais bien loin du premier tome.
J’ai apprécié de retrouver Andy dix ans après son expérience calamiteuse à Runway. Loin de la jeune assistante stressée, Andy est devenue une professionnelle pleine d’assurance. C’est une chef d’entreprise accomplie à la tête d’un magazine de mariage à succès. Pourtant, elle est toujours profondément marquée par sa rencontre avec Miranda, au point de continuer à en faire des cauchemars.

Heureusement, elle trouve du réconfort auprès de son fiancé Max. Au début, leur histoire fait penser à un conte de fée mais bien vite, tout se gâte entre la belle-mère qui n’approuve pas du tout le choix de son fils et la rencontre de Max avec son ex lors de son enterrement de vie de garçon, forcément ça jette un froid. Mais quand même, j’ai trouvé les réactions d’Andy au mariage un peu disproportionnées. Elle se monte beaucoup la tête pour pas grand chose finalement. Du coup, dès le début, on sent que la relation n’est pas très solide et on n’y croit pas.

Quant à Miranda, finalement, son rôle est assez secondaire dans l’histoire. Si vous espérez la retrouver comme dans le premier tome, vous serez déçus. Le titre pour cela est assez trompeur, il n’y a pas de vengeance à proprement parler, Miranda étant si égocentrique qu’elle a tout bonnement oublié ses anciennes assistantes. Et pire, il n’y a pas de réelle confrontation avec Miranda, seulement un diner et encore presque à la fin du livre. Non, l’histoire est vraiment centrée sur Andy, sa relation de couple et sa vie de jeune maman.

Bref, on est clairement pas au même niveau que le premier opus, ça sent un peu beaucoup le coup marketing mais ça se lit facilement et au final, j’ai tout de même apprécié de retrouver les personnages du premier tome.

3/5

_________________
Lecture en cours : La mémoire d'Abraham de Marek Halter

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2228
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lauren WEISBERGER (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum