Septembre 2004: Smilla et l'amour de la neige de Peter Hoeg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Septembre 2004: Smilla et l'amour de la neige de Peter Hoeg

Message  Prospéryne le Lun 17 Nov 2008 - 15:23

De : nat59650 (Message d'origine) Envoyé : 2004-07-29 14:57
J'ouvre la nouvelle discussion avec la présentation postée auparavant : je n'ai, pour l'instant, pas d'autres informations.

Smilla et l'amour de la neige. - Peter HOEG

Traduit du danois par Alain Gnaedig et Martine Selvadjian.

4ème de couverture :

Peu avant Noël, à Copenhague, un garçon groenlandais de six ans se tue en tombant du toit d'un immeuble. Accident, conclut la police. Tel n'est pas l'avis de Smilla Jaspersen. Elle connaît l'enfant. Et, surtout, elle "connaît" la neige : de son enfance à Thulé, elle a gardé une perception et un amour aigu des espaces vierges.
En dépit du silence dont certains entourent l'affaire, Smilla décide de conduire sa propre enquête. Le point de départ de ses recherches : Copenhague, son aboutissement : Gela Alta, île de la côte ouest du Groenland, d'où un mystérieux équipage doit partir dans quelques jours, à destination de l'Arctique...

Critique d'Amazon :

En lisant ce livre, votre bouche crache des petits nuages de vapeur que le froid rend visible. C'est l'excitation, le suspens, l'émotion aussi que contiennent ces pages. Un récit réaliste, maîtrisé, habité par la beauté des terres extrêmes et la lutte d'un peuple pour son identité.

Critique des Services Documentaires Multimédia (SDM) :

Un thriller intelligent et original dont le personnage principal reste longtemps gravé dans la mémoire. Un bel hymne à l'esprit de liberté, au courage, à l'individualisme en rébellion contre les conformismes et les appétits du monde moderne.

L'auteur :

Ecrivain danois, Peter Hoeg est né en 1957 à Copenhague et sera successivement danseur classique, escrimeur, acteur et marin avant de se consacrer à l'écriture. Il connaît le succès avec son premier roman, L'histoire des rêves danois, où il présente des personnages qui tiennent le Danemark pour le centre du monde. Il publiera ensuite, notamment, Smilla et l'amour de la neige, les enfants de la dernière chance, Contes de la nuit (recueil) et la femme et le singe, ouvrage par lequel il veut susciter la discussion sur la régression de la civilisation et, en particulier, sur les rapports de l'homme avec la nature et les animaux.

Nat


De : cuné Envoyé : 2004-09-12 02:50
Smilla et l'amour de la neige
Traduit du danois par Alain Gnaedig et Martine Selvadjian.
Editions du Seuil 465 p.

Smilla est Esquimaude par sa mère, Danoise par son père. A 11 ans, sa mère disparaît dans les glaces du Groënland et Smilla se voit contrainte de venir vivre auprès de son père au Danemark. Son parcours sera atypique, scientifique. A 37 ans, son jeune voisin décède, tombé du toit. Smilla refuse de croire à l'accident, et débute sa propre enquête, qui la mènera très loin.

Un très beau roman, où l'interêt du suspens n'a pas la première place. D'ailleurs toute la seconde partie, dans le bateau, m'a parue compliquée, technique et assez rébarbative. Par contre les constantes références au Groënland, et les explications de leurs moeurs et de la politique menée m'ont énormément interessée. L'héroîne est elle aussi très atypique et pleine de charme. Mais bon sang faut arrêter dans les romans de considérer 37 ans comme quasi l'âge de la retraite !
C'est dépaysant, et le monde de la glace est certainement à mieux connaître !
Une très belle découverte.

4,5 / 5


De : Stephermanicus Envoyé : 2004-09-12 05:31
Smilla ou l’amour de la neige.

Le livre a commencé très fort : l’auteur décrit la mort de l’enfant d’une manière très poétique, très belle. Par la suite, il décrit tout par des phrases excessivement courtes (ce qui me dérange un peu : j’ai du mal à suivre l’histoire). Tout le passage du livre où Smilla fait son enquête m’a assez ennuyé. On en apprend beaucoup sur le Groenland mais il y a intérêt à être muni d’un dictionnaire multilingue. L’intrigue est assez étrange et m’a déplu dans un premier temps, pour finir par me plaire à partir du moment où elle embarque dans ce bateau.

Un livre sympa mais qui n’est pas un coup de cœur. Ceux qui aiment les livre décrivant des peuples apprécieront énormément à mon avis. Les autres moins…..

3/5

Steph


De : Chantal5500 Envoyé : 2004-09-12 06:11
Alors moi, j'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à lire ce livre : au cours de la première moitié, je me suis forcée plusieurs fois pour continuer, j'ai failli abandonner à la moitié, et après quelques jours d'arrêt, je l'ai repris et l'ai fini plus facilement (à partir du départ en bateau).

J'ai aimé et apprécié tout de même plein de choses :
- le personnage de Smilla qui est un beau portrait de femme mi-groenlandaise, mi-danoise, à la fois très proche de la nature (neige, glace, froid) tout en étant chercheuse au CNRS.
- le regard critique qu'elle porte sur la civilisation danoise, sur les modes de vie occidentaux.
- le fait que l'auteur défende si bien la culture esquimaude
- le côté écologiste du roman où il dénonce les agressions contre le "Grand Nord" (compagnies minières et pétrolières, base de l'OTAN à Thulé...)
- Toutes les connaissances que j'ai apprises sur les glaciers, les icebergs, les météorites....

Par contre, j'ai été énormément gênée, déçue par l'écriture! Je ne sais si c'est la traduction ou l'écriture réelle de l'auteur, mais je l'ai trouvée vraiment très mauvaise. Et l'intrigue m'a paru très et trop "emberlificotée" (ou alors c'était moi qui n'était pas assez concentrée et perméable à cette écriture), les personnages pas toujours très clairs (ta présentation, Mousseline, m'aurait bien aidée) et j'ai eu vraiment une période où j'étais un peu perdue.
Au final, je ne regrette pas du tout de l'avoir lu, j'ai appris plein de choses mais je n'y ai pris que bien moyennement du plaisir. 3/5


De : Mousseliine Envoyé : 2004-09-12 06:56
J'ai grandement apprécié le style de l'auteur, un style énigmatique, flou un peu comme la glace. L'histoire est dense, compacte, plein de sujets sont abordés, des thèmes qu'on ne voit pas couramment dans la littérature. La glace, les inuits, le Groenland, les rapports du Groenland avec le Danemark, les inuits qui perdent leur identité et ne savent plus sur quel pied danser, tout ça est en fait davantage passionnant que l'intrigue en elle-même. Smilla passionnée par la glace, la mésadaptée, quel personnage! moi qui aime le Nord j'ai été ravie. C'est une lecture qui demande une grande concentration, c'est facile de s'y perdre ne serait-ce qu'avec les nombreux personnages, j'ai regretté de ne pas avoir pris de notes car parfois je n'arrivais plus à les situer. Les personnages sont bien développés, ils ont toujours un côté énigmatique ce qui fait le charme de ce roman et lui conquiert un style si particulier.

J'ai beaucoup aimé et je le suggère très très fortement!

Note : 4.5/5


De : Friisette Envoyé : 2004-09-12 10:19
Après 3 semaines à piocher sur ce livre sans avancer significativement, j'abandonne! Pas parce que je trouve que ça soit inintéressant, au contraire. Mais le style me rebute trop, je n'arrive pas à garder le fil de l'histoire. Faudrait que je prenne des notes ou que je le lise sans interruption et franchement, ça ne me tente pas... J'ai trop de bon livres qui m'attendent pour passer encore 3 semaines sur ce bouquin.

Mais je ne donne pas de note car je ne suis pas assez avancée dans l'histoire.


De : Friisette Envoyé : 2004-09-12 10:23
MaisonAzur, j'ai mis ta critique avec les autres.

Ma critique du livre du mois "SMILLA" : eh bien... la lecture n'est pas terminée et ne le sera pas.
J'ai un mal fou à le lire, et n'apprécie guère les retours en arrière sur la vie de SMILLA. A vrai, j'y perds totalement "mon latin".
Je capitule et laisse tomber le bouquin.
Ma note (à la page 277) : 0,50/5.


De : melodie74 Envoyé : 2004-09-12 10:40
Peter Hoeg (1992) Smilla et l'amour de la neige. 465 pages, v.o. 1992

Au début, il me rebutait un peu ce livre...Je venais de finir un policier que je n'avais pas aimé (Nécropolis) et je me disais "Ah, non, pas encore une enquête". J'ai même failli arrêter après quelques pages, mais j'ai poursuivi et je me suis laissée saisir. Vers la fin, je lisais tout le temps! Une super belle découverte!

Comme Herman l'a dit, j'aurais aimé avoir en annexe un lexique bilingue de certains mots autochtones. Je me sentais mise à part, comme si je ne comprenais pas cette partie.

Mais à part ça, j'ai vraiment tout aimé. L'intrigue (même si elle est plutôt farfelue) est bien tissée. Les personnages sont tous plus sombres et mystérieux les uns que les autres. Et le sens de l'humour, très cassant parfois, qui ressort du bouquin m'a souvent fait rire. Vous vous en êtes aperçu de l'humour ou bien pour vous il était caché derrière d'autre chose?

Les quelques scènes où Smilla se rapproche physiquement du mécanicien sont tellement belles. On aurait dit 2 chats de gouttière, qui ont un peu peur l'un de l'autre, mais qui ont aussi besoin de l'autre. Très belles ces scènes. Puis je trouve que l'auteur a aussi très bien rendu le sentiment de division qu'une personne dans la position de Smilla ressent, la crise identitaire, sa loyauté envers ses cultures, etc? Elle se sent coupable de vivre (bien) comme elle le fait au Danemark, mais elle est aussi réaliste et ne retournerait pas vivre à Thulla même si son coeur, ses meilleurs souvenirs y sont...

Ahhh, un livre plein d'émotion...
Ma Note : un 4.5/5

Mélodie
Pour les intéressés, il y a une adaptation cinématograhique (réalisée par Bille August-réalisateur danois) disponible dans des clubs vidéo comme La boîte noire à Montréal.


De : 2550Chimère Envoyé : 2004-09-12 12:30
SMILLA ET L'AMOUR DE LA NEIGE de Peter Hoeg

Résumé : voir plus haut

Mon avis :J'ai un avis mitigé sur ce titre. J'ai vraiment aimé le personnage de Smilla et sa façon de regarder le monde. Le style de l'auteur y est pour quelque chose. Style qui correspond à la personnalité désabusée du personnage principal. C'est au niveau de l'intrigue que j'ai un peu décroché. Au départ, le mystère est passionnant à suivre mais vers le milieu du roman je me suis dit que c'était bien long tout ça. Par contre je rejoins Mélodie sur l'humour (auquel j'adhère complètement) qui se dégage de certaines réflexions du personnage principal. La description qu'elle donne de son père au tout début m'a bien fait rire. J'ai aussi bien aimé le coup du "Tu entres ou je glisse les billets par la fente de la boîte aux lettres" (preuve que Papa n'est pas dupe du tout, il en devient même sympathique). En conclusion, c'est une bonne lecture si l'on s'attache au personnage principal et au style de l'auteur que je trouve personnellement à mon goût. Mais disons que la solution de l'énigme me laisse froide (c'est le cas de le dire).

Ma note : 3,5/5


De : PapillonY1 Envoyé : 2004-09-13 05:09
Je n'ai pas grand chose à ajouter : Mélodie et Mousseline ont déjà parfaitement exprimé dans leurs critiques ce que j'avais à dire sur ce livre. Je l'ai vraiment beaucoup aimé, je l'ai lu d'une traite et conseillé à tous mes amis. J'ai notamment adoré le personnage de Smilla, parce que c'est un personnage attachant, complexe, fort et fragile à la fois, déchirée entre deux cultures. J'ai aimé aussi sa relation avec le mécanicien. Et j'ai bien aimé tout ce qui se rattache au Groenland et à la neige. Et Mousseline a raison : dans ce roman, ce n'est pas l'intrigue qui compte mais, d'une part, la découverte d'une autre culture et, d'autre part, tous les liens que les personnages tissent entre eux.

Ma note : 4.5 / 5


De : 82naurore Envoyé : 2004-09-14 10:20
J'ai abandonné ce livre au bout de 100 pages. Et pourtant, je me suis forcée, mais pas moyen de continuer. Comme Chantal, je me suis demandée si c'était le style de l'auteur ou bien la traduction, mais je n'ai pas accroché du tout. J'ai eu beaucoup de mal à suivre les personnages.

Aurore


De : petitelune18 Envoyé : 2004-09-21 21:34
Tel que promis, je vous fais ma critique.

Smilla et l'amour de la neige de Peter Hoeg

Je n’ai pas accroché du tout à ce livre. Je ne sais pas si c’est l’histoire ou c’est quoi mais c’est loin d’être mon coup de cœur. Également, les phrases dans je ne sais pas quel langue, je les ai trouvée un peu plate parce qu’on perdait un peu le fil de leur conversation.

Malheureusement, je n’ai pas aimé, mais je suis quand même contente d’avoir découvert un auteur que je n’avais jamais lu.

1,5/5

petitelune


De : Lauric668 Envoyé : 2004-10-03 09:52
Voici mon avis sur ce livre.

J'ai eu bcp de peine à terminer ce livre. Tout d'abord il y avait bcp trop de personnages au point qu'au bout d'un moment je ne savais plus qui faisait quoi. Je n'ai pas aimé non plus les incessants retours en arrière qui m'ont souvent fait perdre le fil de l'histoire.

Les points positifs : j'ai trouvé l'intrigue intéressante, ainsi que tout ce qui concernait l'étude de la glace, la politique du Gröenland, la façon de vivre des Esquimaux.

2/5


De : Cryssilda_ Envoyé : 2005-02-19 15:31
Smilla et l'amour de la neige de Peter Hoeg
Editions Points, 512 pages

Bon ça m'arrive rarement mais j'ai abandonné ce livre alors qu'il me restait une centaine de pages à lire. Mais j'en avais vraiment ras-le-bol !! L'histoire est une sorte d'enquête, un petit garçon tombe d'un toit et se tue, mais Smilla, une voisine, est persuadée que c'est un meurtre et décide de mener l'enquête.

D'un côté j'aimais bien le fond de l'histoire très renseigné sur la vie des inuits etc... mais alors l'enquête !! Qu'est ce que c'est maladroit , et carrément trop gros, trop facile, trop artificiel !
Bref, je me suis dit : mais j'ai plein de beaux livres qui m'attendent alors bye bye Smilla !

Cryssilda
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 34
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum