Herbjorg WASSMO (Norvège)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lyreek le Dim 29 Aoû 2010 - 18:09


Le livre de Dina III : Mon bien aimé est à moi - Herbjorg Wassmo
Gaïa - 299 pages

Dans ce dernier tome de la trilogie, on retrouve une Dina toujours aussi implacable, au point qu'elle en devient parfois effrayante! Son emprise sur son entourage est telle qu'elle pousse Niels, son beau-frère, au suicide. Puis, se languissant d'un voyageur russe qui avait fait étape à Reisnes et dont elle est tombée amoureuse, elle décide de partir à sa recherche.

Décidément, quelle femme cette Dina! Si elle a acquis le sens des responsabilités en gérant son domaine, sa santé mentale semble à tout moment susceptible de basculer. Toujours poursuivie par les fantômes des disparus et sujette à des hallucinations, elle n'en reste pas moins une femme de décision, menant son monde à la baguette, bravant les conventions et faisant tout plier sur son passage.
Vraiment une excellente série, qui fait voyager son lecteur sur les terres et les mers norvégiennes, habitée de bout en bout par un personnage hors du commun, qui ne peut laisser indifférent.

Je recommande chaudement!
4,5/5

_________________
Lecture en cours :Bal de givre à New York de Fabrice Colin

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2434
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lacazavent le Ven 8 Oct 2010 - 17:06

La septième rencontre de Herbjorg Wassmo
10:18 / 569 pages





Quatrième de couverture :
A l'occasion d'un vernissage dans une galerie norvégienne, Gorm, anonyme, guette les apparitions de Rut, la peintre qui est ce jour-là à l'honneur. Derrière les apparats et les frasques des uns et des autres, il sait pourquoi il est là. Et se souvient.
Gorm naît dans une famille bourgeoise, au père souvent absent et à la mère dépressive et mystique. Réservé, il peine à trouver sa place, autant avec ses camarades de jeux que dans sa famille.
Rut ne vit pas sur le continent mais sur une île, dans un milieu modeste. Elle veille sur son frère Jorgen, son jumeau, marqué à vie par sa naissance retardée. Leur père est un prédicateur à succès, auquel la mère jette toutes les grossièretés dont elle est capable.
La première fois que Gorm et Rut se croisent, c'est le drame. Gorm blesse Rut par accident. Le souvenir de l'autre n'aura alors de cesse de les hanter. Et de les accompagner alors qu'ils grandissent, s'affranchissent de leur milieu, découvrent l'émoi. Ils se croiseront parfois. Se chercheront encore. Mais tous deux savent qu'ils sont l'un à l'autre, à jamais.

Aujourd'hui est le jour de leur septième rencontre.





Ce livre est légèrement différent de ce que j' ai pu lire précédemment de cette auteure. Peut-être plus difficile d'accès, il m'a demandé beaucoup d'attention simplement pour suivre l'histoire et les personnages. Récit de rencontres, l'histoire a du mal à commencer et ce n'est pas avant plusieurs dizaines de pages de lu que j'ai pu me dire que c'était un livre à considérer à hauteur du talent de Herbjorg Wassmo. Une impression qui tient certainement sa construction, la trame prend forme lentement mais une fois installée on ne le referme qu'à regrets. Les rencontres sont les points clés de ce roman on les attends avec impatience, on en ressort légèrement frustrés lorsqu'elles s'achèvent.
C'est une lecture qui demande un réel effort, je me suis laissée faire j'ai tournée les pages, une à une, et je me suis laissée emporter dans cette histoire qui grandit et prend une ampleur toujours plus importante au fil des phrases. Finalement j'ai aimé ces thèmes d'amour et de solitude, j'ai aimé ses personnages enfermés dans un destin qu' ils ne peuvent pas tout à fait maîtriser. Le titre nous avertit, sept rencontres pas une de plus, la fin ne nous étonne donc pas. Un roman construit autour de sensation dans un décor fidèle à l'Histoire populaire de la Norvège.
Ce n'est certainement pas pour moi son meilleur ouvrage même s' il reste excellent une fois les premières pages lu.


4,5/5

avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  cecile le Mar 11 Jan 2011 - 22:54

Un verre de lait s'il vous plaît
Herjorg Wassmo
Gaia
2007
418 pages

Quatrième de couverture :

L'histoire se passe de nos jours. Dans un village lituanien, Dorte, seize ans, vit seule avec sa mère et sa sœur. Depuis la mort du père, leur existence s'est faite rude, presque misérable. Pourtant, Dorte reste pleine de fraîcheur et d'espoir. De naïveté aussi. Lorsqu'on lui propose d'aller travailler comme serveuse en Suède, elle part. Elle est alors prise dans un carcan de sévices, de séquestrations et de peur. La prostitution forcée l'entraîne dans une chute qui paraît sans issue, au cœur des grandes villes scandinaves. Oui, une histoire qui se passe de nos jours. L'écriture " coup de poing " de Herbjorg Wassmo, toujours rageuse, brûlante, vient rendre ici une description poignante de l'univers de la traite des Blanches. Sur cette réalité trop proche que nous préférerions ne pas voir, l'auteur jette une lumière crue. Le tableau, violent par la cohérence même et la finesse des détails, est aussi un portrait sensible du personnage principal. Nous l'accompagnons dans sa solitude, jusque dans sa fuite à l'intérieur d'elle-même.

Mon avis :

J'avais déjà lu plusieurs livres de cette auteure et très apprécié, assez durs, mais quand même pas autant que ce récit. J'avoue que dès le premier viol j'avais bien envie d'arrêter mais j'ai néanmoins poursuivi la lecture jusqu'au bout. C'est en effet un roman éprouvant, avec des passages d’une grand violence et très documenté. Le récit est vraiment très réaliste jusqu'à en être parfois insoutenable. Ce qui m'a assez attristé, c'est qu'à la fin du livre, je n'ai vu aucune lueur d'espoir apparaître à l'horizon de cette pauvre Dorte.

Note : 4,5/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Mer 2 Fév 2011 - 12:55

Fils de la Providence Tome l
Herbjorg Wassmo
10/18 avril 2010
252 pages

Mon avis et résumé
Avec ce diptyque, nous suivons l’histoire de l’adolescence et de son passage à l’âge adulte de Benjamin, le fils de Dina. Cette histoire nous fait ressentir la souffrance du jeune Benjamin qui part à la recherche de sa mère, qui s’est enfuie après le meurtre du russe ( voir T.lll du livre de Dina ) car il y a un secret entre Dina et son fils au sujet de ce meurtre et le jeune homme meurtri en porte le poids et se rend coupable de silence. Il fait des études de médecine à Copenhague et a une vie dissolue en compagnie d’Aksel, son ami, il aime les femmes mais des rapports très difficiles vis à vis d’elles lui rendent la vie infernale. Il boit aussi, beaucoup même..... et cela toujours en compagnie d’Aksel, voici Anna, un nouveau personnage, une belle jeune femme fiancée d’Aksel dont Benjamin tombe amoureux, un amour complexe car on ne sait si la jeune femme est amoureuse de lui. Mais ils ont une liaison et pendant ce temps notre héros a eu une autre liaison avec la jeune Karna qui est enceinte de ses oeuvres, cette jeune femme mourra en accouchant d’une petite fille. Que fera t-il de l’enfant ? Cela nous le saurons à la fin du tome ll..... 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4509
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Mer 2 Fév 2011 - 12:58

Fils de la Providence T.ll
Herbjorg Wassmo
10/18
317 pages

Quatrième de couverture

J'avais besoin d'une alternative à l'angoisse et au sang. Ainsi, je les regardais. Je reniflais leur odeur. Me tenais près d'elles chaque fois que je le pouvais. En faisais l'objet de ma convoitise pendant que je galopais sur les champs couverts de gelée blanche. Cela m'aidait à tenir le reste à distance. Les canons. Les incendiés. Les corps d'hommes maltraités. Ceux qui revenaient du front le soir, ceux qui avaient encore la faculté de penser, étaient comme moi, ils fumaient et pinçaient les filles, buvaient et dormaient. Quelquefois, ils chantaient. Il y en avait un qui avait amené un vieil orgue de Barbarie. Les femmes étaient comme la musique. Terriblement présentes. Physiquement. Et cependant inaccessibles. Présentes pour nous provoquer ou nous émouvoir. Un état d'âme. Jamais permanent. Elles finissaient toujours par quitter la pièce. Les livres, et les rêves par contre, on pouvait les emporter avec soi, Même jusqu'ici. Dans l'enfer. Je ne sais pas s'il m'est arrivé de rêver depuis que j'ai tué Karna.
Mon avis
Voici donc Benjamin qui est le narrateur de ce deuxième tome,toujours errant, de çi de là, à la recherche de sa mère, menant une vie de plaisir toujours en compagnie d’Aksel et d’Anna, on s’amuse, on discute, les deux garçons sont maintenant diplômés, les voila médecins. Benjamin rentre dans son village natal, au domaine familial il retrouve Anders, celui qu’il a élu comme père car Dina ne lui a jamais révélé l’identité de son père réel...Anders s’occupe du domaine, il s’est marié avec Dina à la demande de celle-ci avant sa fuite, lui aussi souffre car il attend toujours le retour de sa femme volage, cet homme est pêcheur de métier et semble mener tout de main de maître. Benjamin croyait pouvoir faire sa vie sur le modèle d’Anders, mais il n’est satisfait et le voila reparti à la recherche de sa mère. Et un jour la voici, il la voit arriver et croit qu’elle fait partie de ses rêves, mais non c’est bien elle. Très vite, elle fait partie de leur bande, ils vont à une soirée dansante et Aksel ne la lâche plus, Benjamin comprend alors qu’elle ne changera jamais, on croit comprendre qu’ils partiront ensemble et que Benjamin va repartir vers le domaine avec la petite Karna, mais tout cela ne sont que suppositions de ma part, car une autre trilogie qui a pour titre “ L’héritage de Karna “peut encore être lue après ce diptyque.....Deux tomes qui m’ont parus assez longs et moins passionnants que les séries précédentes. 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4509
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Shan_Ze le Mer 2 Fév 2011 - 13:11

J'ai lu La trilogie Le livre de Dina et tu me redonnes envie de poursuivre avec ce diptyque, Lalyre ! Merci !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7846
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Mar 1 Mar 2011 - 17:54

Cent ans
Herbjorg Wassmo
Gaïa février 2011

4ème de couverture

« Ma propre vie ne peut pas se transformer en littérature. Elle ne peut ni s'inventer, ni être racontée comme une vérité, ai-je pensé. Avant de comprendre que je pouvais en parler comme de toute autre chose que je raconte. (...) Celui qui raconte choisit ce qui lui convient de raconter. C'est ainsi que l'on peut enterrer les pires histoires de famille et que chacun doit repartir à zéro. Quant à ma propre histoire, je ne me souviens pas beaucoup de ce qui m'a formée. Peut-être parce que je ne veux pas m'en souvenir. J'ai employé tant d'énergie à aller de l'avant, aussi vite que possible. Comme si on pouvait construire on avenir sans avoir besoin de regarder en arrière. » Cent ans est le récit de trois vies. Celles de Sara Susanne, Elida et Hjørdis, respectivement l'arrière-grand-mère, la grand-mère et la mère. On y découvre les hommes qu'elles ont désirés, ceux qu'elles ont eus et les enfants auxquels elles ont donné naissance.
Mon avis
Ce récit de trois vies sur cent ans, nous fait découvrir que ces femmes n’ont pas eu une existence facile. Le roman commence par un petit chapitre que je considère autobiographique, bien que l’auteur nous laisse le soin de deviner qu’il peut s’agir d’elle, de son enfance mais sans entrer dans trop de détails, d’ailleurs je peux dire sans rien dévoiler que le roman se termine par sa naissance car sa mère déclare en parlant du bébé “elle s’appellera Herbjorg “ Je reviens à ce premier chapitre qui m’a laissée sur une question, mais qui est donc ce “ IL “ dont elle parle et de qui elle semble avoir peur, je l’ai seulement deviné dans les dernières pages du livre.....Donc les trois générations de femmes, Sara-Suzanne, l’arrière grand-mère de l’auteure, Elida, sa grand-mère et Hjordis, sa mère sont de beaux portraits de femmes, l’auteure en parle très bien les faisant revivre pour nous. Ces femmes ayant vécu de travail, d’amour, de souffrance lors de l’absence des hommes souvent partis en mer, des femmes qui ont mis au monde de nombreux enfants. Une histoire très belle, romantique, poétique, un livre ou l’on découvre le Nord de la Norvège, sa nature hostile et son rude climat. Vraiment tout ce que Herbjorg Wassmo écrit est à lire sans modèration......5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4509
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Parch le Mer 9 Mar 2011 - 15:55

Herbjørg Wassmo, Le livre de Dina. Tome 1, Les limons vides

Le livre a été amplement commenté, il est très bien résumé dès la première critique.

J'ai été déstabilisé par le fait que le livre commence par la fin : on ne comprend pas bien le début de l'histoire. La relecture des premières pages après avoir fini le livre replace un peu les choses à l'endroit.

L'auteur parvient vraiment à peintre admirablement ses personnages, on les comprend tout-à-fait. Cela est particulièrement vrai pour le personnage de Dina qui est un sacré numéro. Anticonformiste, vraiment dans son monde, Wassmo a réussi à décrire l'étrangeté de Dina. Les autres personnages sont bien également notamment le père puis l'époux de Dina.

En revanche j'ai été déçu par le fait qu'il n'est guère visible qu'on se trouve dans des régions isolées de Norvège, au XIXe siècle. Je m'attendais à des description savoureuses et dépaysantes... J'ai été déçu.

Reste à lire la suite de la vie de Dina à présent, car ce volume ne constitue visiblement qu'une introduction...

Ma note : 4/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 33
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Parch le Mer 23 Mar 2011 - 15:13

Herbjørg Wassmo, Le livre de Dina. Tome 2, Les vivants aussi

Après la mort de son époux, Dina prend la tête de la propriété...

J'ai été déçu par ce deuxième volume : rien ou presque ne se passe, la lente vie s'écoule tranquillement à Reinsnes. Dina a un enfant mais elle ne s'en occupe pas... Deux personnages font toutefoies leur entrée : Stine, nourrice lapone qui devient la plus proche amie de Dina et Zhukovsky un voyageur russe dont s'éprend Dina.

Je n'ai pas retrouvé la folie du premier volume. On s'ennuie un peu. Certains éléments ne sont pas approfondis comme la falsification du testament de Jacob (quelle incidence ? peut-être plus tard ?).

Ma note : 2,5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 33
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Shan_Ze le Mer 23 Mar 2011 - 15:45

Le fils de la providence, tome 1 de Herbjorg Wassmo
(Editions Gaia, 283 pages)



ATTENTION SPOILER du Livre de Dina
Spoiler:
Dina vient de tuer le Russe et Benjamin, son fils, l'a vu. Il est traumatisé de cet acte et le mort n'arrête pas de le hanter...
Un peu dur de me remettre à l'histoire de Dina et des siens. On continue de suivre cette femme au caractère particulier mais on s'attache plus à Benjamin qui est marqué par l'acte de sa mère. Pendant quelques années, on suit ce jeune garçon qui va grandir et découvrir les femmes, la sexualité pendant que sa mère disparait. Les descriptions de Wassmo sont très poétiques, elles sont faites avec force et très imagées. Il me tarde de voir ce que va devenir ce Benjamin, à voir dans le tome 2.

(P.S. : Lalyre, j'ai lu ton avis et en fait, le découpage des tomes entre la version broché Gaia et la version poche 10/18 doit être différent, l'action s'arrête avant, quand il montre son diplome à son beau-père)

Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7846
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Mer 23 Mar 2011 - 17:26

Shan_Ze a écrit:Le fils de la providence, tome 1 de Herbjorg Wassmo
(Editions Gaia, 283 pages)



ATTENTION SPOILER du Livre de Dina
Spoiler:
Dina vient de tuer le Russe et Benjamin, son fils, l'a vu. Il est traumatisé de cet acte et le mort n'arrête pas de le hanter...
Un peu dur de me remettre à l'histoire de Dina et des siens. On continue de suivre cette femme au caractère particulier mais on s'attache plus à Benjamin qui est marqué par l'acte de sa mère. Pendant quelques années, on suit ce jeune garçon qui va grandir et découvrir les femmes, la sexualité pendant que sa mère disparait. Les descriptions de Wassmo sont très poétiques, elles sont faites avec force et très imagées. Il me tarde de voir ce que va devenir ce Benjamin, à voir dans le tome 2.

(P.S. : Lalyre, j'ai lu ton avis et en fait, le découpage des tomes entre la version broché Gaia et la version poche 10/18 doit être différent, l'action s'arrête avant, quand il montre son diplome à son beau-père)


Note : 4/5

C'est bien possible, cela fait déja un temps depuis que je l'ai lu flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4509
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Shan_Ze le Mar 29 Mar 2011 - 18:00

Le fils de la providence, tome 2 de Herbjorg Wassmo
(Editions Gaia, 350 pages)




Benjamin est docteur maintenant. Il est toujours très attiré par les filles, mais quelle est exactement la nature de cette attirance ?

J'ai bien aimé ce second tome plus axé sur la vie adulte de Benjamin, toujours un peu perdu avec la relation avec sa mère et avec les femmes qu'il rencontre. J'admire le style de Wassmo même si j'ai été un peu agacée par la répétition (une demi-douzaine de fois dans le roman) de "mon membre mou entre mes jambes", (sans être prude). Je continuerai cette série avec L'héritage de Karna qui clôt la descendance de Dina (ou peut-être ?).

P.S. : Je pensais que c'était la même image si les deux couvertures en fait non, sur la deuxième, on devine une femme en arrière-plan mais je n'arrive pas à comprendre la première, peut-être est-ce abstrait ?)

Note : 3.75/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7846
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Le petit montagnard le Lun 25 Avr 2011 - 10:24


La véranda aveugle (la trilogie de Tora 1)

L’histoire de Tora, petite fille 12 ans, née de l’union d’une jeune norvégienne et d’un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale. Sur une petite ile norvégienne, un petit village frustre et un peu sinistre qui vit par la pêche, la famille de Tora est pauvre et doit partager une grande maison avec d’autres familles. La mère s’absente le soir pour travailler à la conserverie de poissons laissant sa fille seule avec son beau-père, Henrik un invalide alcoolique qui commet des attouchements sur la jeune fille. Tora n’ose rien dire car elle veut protéger sa mère. Elle trouve un peu de réconfort auprès de sa meilleure amie ou bien chez son oncle et sa tante. Leur grenier est le seul endroit où elle se sent en sécurité.

Très beau roman, très sombre. Il est un peu difficile de rentrer dans l’histoire mais ensuite c’est très prenant. L’histoire est vue par les yeux de la petite Tora. L’atmosphère est oppressante, on suit ses angoisses, son dégout de la vie, ses actes de rébellion. Le lecteur se sent frustré de ne pouvoir intervenir. Il suffirait de si peu pour sauver cette petite fille, pour secouer la mère qui ne voit pas le calvaire qu’elle subit.

Le petit montagnard

Nombre de messages : 132
Location : Toulouse - France
Date d'inscription : 13/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Pistoufle le Sam 30 Avr 2011 - 19:01

La Véranda aveugle
La trilogie de Tora - Tome 1

Je ne vais pas refaire le résumé de ce livre, Le petit montagnard s'en est très bien chargé.

J'ai trouvé l'histoire et l'ambiance de ce livre très sombres. La petite Tora est terriblement touchante, si petite, si fragile, avec cet immense secret qui lui pèse, mais qu'elle ne veut surtout pas partager avec sa mère de peur de lui faire trop de peine...
Un personnage m'a particulièrement touchée, il s'agit de la tante de Tora, Rakel. J'ai adoré ce personnage de femme forte, qui ne se laisse pas abattre, et qui montre qu'en s'en donnant la peine et en ne s'apitoyant pas sur son sort, on peut s'en sortir. J'espère la retrouver dans les autres tomes, car oui je veux continuer cette trilogie et suivre Tora.
Même si je sors convaincue de cette lecture, j'ai mis un peu de temps à me faire au style de l'auteur, qui utilise beaucoup de métaphores et de comparaisons dans ses descriptions. A tel point que parfois je me perdais dans certains passages. Mais au bout d'une cinquantaine de pages on s'y fait, et le roman file à toute vitesse !

Ma note : 3,75/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 445
Age : 34
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Pistoufle le Sam 9 Juil 2011 - 14:54

La Chambre silencieuse
La trilogie de Tora - Tome 2

Revoilà donc Tora, son beau père Henrik ,sa mère Ingrid, sa tante Rakel et son oncle Simon ainsi qu'une pléiade de nouveaux personnages dont Jon, le petit ami.
Familiarisée avec l'écriture de l'auteur, je n'ai eu aucun mal à me plonger dans la suite de La Véranda aveugle tant j'étais heureuse de retrouver les personnages du premier tome.

Plusieurs évènements vont la faire mûrir et grandir : sa première déception "amicale" avec la métamorphose de son amie Soleil, son été chez son oncle, la libération de son beau-père, son départ de l'ile pour poursuivre ses études... Tant de chamboulements dans sa vie qui la font se transformer et prendre de l'ampleur (malheureusement aussi bien au sens figuré qu'au sens propre)

Là encore le roman est fort, puissant. La nature hostile de ce coin de Norvège est bien décrite, les meurs insulaires également.

Ma note : 3,5/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 445
Age : 34
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  noemiejardine le Lun 11 Fév 2013 - 16:44

Cent ans

une vraie saga nordique....
la vie des femmes au début du siècle...
quelle horreur! des enfants sans discontinuer,
toujours dans les couches, les langes, les pleurs....un enfant sur la hanche. un autre dans le ventre et encore d'autres dans les pattes....
Quand je vois la fatigue des jeunes parents aujourd'hui, rien qu'avec leur premier né....on se demande comment elles faisaient ces femmes, avec des maris peu présents ou en tous les cas pas très aidants....

cette saga ne me marquera guère....avais nettement préféré Karitas...centrée sur 2 ou 3 générations.
sur 100 ans, on s'y perd, moi en tous les cas, cela devient touffu, lourd, comme une sensation d'hyper satiété à la limite du ras-le-bol.
Et tout ce chapitre d'échanges de lettres m'a fortement ennuyée....
on constate juste que les lettres c'est peut-être pas le meilleur moyen de connaître quelqu'un....mais bon, on s'en doute déjà rien qu'en les lisant....

Assez déçue au final
3/5


avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Mer 3 Sep 2014 - 15:50

Ces instants-là                   
Herbjorg Wassmo           
Ed.Gaïa 3 septembre 2014   
   
Quatrième de couverture
Elle grandit dans le Nord de la Norvège, entre une mère insaisissable et une petite soeur merveilleuse. Ainsi qu’un père incestueux. Son silence, elle le paie par des crises d’épilepsie et le surpasse grâce à l’écriture. Adulte, elle se nourrira d’hommes et de littérature. Avec pudeur et sans fard, Herbjørg Wassmo raconte ce qui fait une vie, en la présence majestueuse du Grand Nord.

Ma chronique
Ces instants-là !!! J’ai imaginé qu’ils faisaient parties de la vie de Herbjorg Waqqmo, cependant comme c’est un roman on peut croire qu’il y a de la fiction. De toute façon, ces instants sont des tranches de vie, les personnages s’appellent… Elle, Il, le Père, la Mère, le Garçon et la Fille, parfois le Il,  devient le Chasseur. Le Père, elle le déteste, ne lui parle pas, quelques brèves allusions à l’inceste, les rapports mère-fille sont assez distants presque silencieux. Une naissance, le Garçon, guère de sentiments de Elle pour Lui, Elle s’isole, observe les autres, sa timidité est comme un voile qui l’enveloppe, mais après la naissance du Garçon, elle part étudier en ville, Elle écrit de la poésie, remporte un prix pour un roman. Cependant Elle espère mieux de l’existence, mais après de grands renoncements et un cheminement intérieur, elle devient écrivain et c’est ainsi qu’elle parviendra à fabriquer son destin en le réinventant.


Mon avis est très mitigé, bien que l’auteure nous laisse franchement deviner qu’elle vivra sa vie comme elle l’a décidé même si c’est au prix d’une grande solitude. Je n’ai pas aimé les textes très courts traversant une vie, souvent je me suis demandée ou elle voulait nous conduire, je pense aussi que la traduction laissait à désirer, un roman autobiographique ?... Que je n’ai pas aimé, cependant je serai curieuse de lire d’autres avis. 3,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4509
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  kattylou le Dim 7 Sep 2014 - 8:44

Merci pour ton avis lalyre j'avais beaucoup aimé le livre de Dina de cette aureure
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3890
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Dim 7 Sep 2014 - 12:12

Cent ans , c'est très beau aussi , je crois que ce fut un  coeur pour moi
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4509
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Ven 7 Sep 2018 - 16:24

Wassmo Herbjorg
Le testament de Dina

Editions Gaïa septembre 2018


Quatrième de couverture
1890. La fougueuse Dina n'a pas survécu à ses blessures lors de l'incendie de Reinsnes. L'église est bondée le jour de ses funérailles et, face à la foule, sa petite-fille Karna témoigne de sa confession : "Moi, Dina, j'ai de mes propres mains fait en sorte que le traîneau tombe dans le gouffre et provoque la mort de Jacob Grønelv. J'ai tiré un coup de fusil lapon sur le Russe Léo Zjukovsky et provoqué sa mort. Je me reconnais coupable. Je demande cependant qu'on libère mon corps. Dans la mer." Puis Karna se mure dans le silence. Ou comment, vingt ans plus tard, être les héritiers de Dina.


Mon avis
Ayant pris sur elle de témoigner et de tout révéler que dès la fin de la confession de sa grand-mère que Karna a reçu en héritage, elle se mit à courir, jamais encore elle n’avait parcouru à pied le chemin jusqu’au Grand Hôtel, là ou habitait Dina sa grand-mère, la route du retour fut longue. Elle avait la tête pleine de toiles d’araignées, elle les sentait frétiller sous son crâne. Peut-être croisa t-elle des gens, mais elle ne les vit pas. Elle franchit la porte bleue, sans regarder autour d’elle. Monta les escaliers jusqu’à la petite chambre qui était la sienne lorsqu’elle dormait chez sa grand-mère. Mais les mots qu’elle a prononcé à l’église sont trop lourd pour elle seule. Benjamin, son père et Anna sa belle-mère s’aperçoivent de sa fuite, elle est dans la petite chambre, hélas elle a perdu la parole. C’est alors qu’ils prennent la décision de la placer dans un asile pour la faire soigner, cependant le docteur Joakim veut la guérir de sa folie. Cependant des complications interviennent entre Benjamin Anna et Joakim, lorsque ces deux derniers tombent amoureux, Quand au jeune Peder, amoureux de Karna, il ne baisse pas les bras, voulant la sortir de l’asile, mais pourquoi cela ? Il y a aussi Wilfred, le frère de Peder, qui bat ses proches pour s’imposer. Quelques autres personnages peu importants font partie de l’histoire… J’aime beaucoup l’écriture de Herbjorg Wassmo qui avec son immense talent nous peint les sentiments et les pensées de chacun des héros de ce roman, mais aussi, elle décrit la Norvège, ses landes et nous raconte les tempêtes humaines,les naufrages amoureux et les tragédies qui m’ont attristée…..Encore un très bon livre pour qui aime cette auteure. 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4509
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum