Herbjorg WASSMO (Norvège)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Philcabzi le Lun 17 Nov 2008 - 11:28

From: Lhisbei Sent: 6/5/2004 3:05 PM

Les limons vides, premier tome de la trilogie constituant le Livre de Dina
Format poche
175 pages

Nous sommes en Norvège, à Reisnes, un petit port à l'extrême nord du pays, au 19eme siècle. Les journées sont courtes, le froid intense. Dina, fille du commissaire de la ville vit paisiblement auprès de ses parents jusqu'au jour où elle tue accidentellement sa mère. Elle a 5 ans. Rejetée par son père, mal aimée, elle se réfugie dans le silence. Devenue presque sauvage elle grandit livrée à elle même mais libre. Elle aime les chevaux, grimper aux arbres et elle passe la plupart de son temps dans les écuries. Un percepteur lui donnera temporairement goût à la vie en l'initiant à la musique. Elle se découvrira un goût et une intelligence hors du commun pour les chiffres. Lorsqu'elle atteint ses 15 ans son père la marie avec un de ses amis Jacob, un riche commerçant, veuf et beaucoup plus âgé qu'elle. Mais Dina n'est pas une femme comme les autres. Elle est incontrôlable, impulsive, inquiétante, troublante. Elle fait penser à un animal, aussi fougueuse que son cheval Lucifer qui mérite son nom.

La narration est originale. Le livre commence par la fin : au bord d'un précipice, une femme blessée regarde le traîneau qui vient d'y tomber. Dina est elle une victime ou une meurtrière ? L'auteur laisse planer le doute et fait ensuite un retour en arrière dans le passé de Dina pour nous conter son histoire. Herbjorg Wassmo nous fait découvrir au travers de Dina un monde de glace et de vent, une terre coincée entre mer et montagne. La plume est vive et sensuelle, le style simple mais très évocateur. Le roman est passionnant, les personnages attachants. Dina est farouche, sauvage, enragée parfois. Elle vit au bord de la folie. Sa rage de vivre se confond parfois avec la douleur et la haine. Mais malgré tout nous l'aimons.

Un mot sur l'auteur
Herbjorg Wassmo, née en Norvège en 1942, vit dans une petite île au nord du cercle polaire. Ancienne institutrice, elle se consacre à la l'écriture depuis vingt ans. Elle est l'auteur d'une œuvre considérable, des livres pour enfants à la poésie, en passant par le théâtre et le roman. Ses ouvrages sont inscrits aux programmes scolaires et universitaires. Traduite en de nombreuses langues, elle est en Scandinavie l'un des écrivains mondiaux les plus lus.

Le livre de Dina a été adapté pour le cinéma. Le film Dina, du metteur en scène danois Ole Bornedal, avec Maria Bonnevie, Gérard Depardieu et Pernilla August, est sorti en salles en avril 2003.

J'allais oublier la note : 5/5. A la fin du premier tome, je me suis dit que je ne pouvais pas ne pas lire la suite. J'attends la prochaine visite à la libriaire avec impatience pour me procurer les autres tomes.


From: Lhisbei Sent: 7/1/2004 4:22 PM

Les vivants aussi tome 2 du Livre de Dina
Format poche
191 pages

A la mort de son mari Dina se mure dans le silence et se coupe du monde extérieur. Maîtresse et responsable d'un grand domaine elle est incapable d'en assurer la gestion. Mère Karen, sa belle mère, prend les choses en main et la vie peut reprendre son cours. Mais Dina est profondément touchée : elle se barricade dans le pavillon pour vider des bouteilles, déambule toute la nuit dans la maison, joue du violoncelle à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit et parcourt au galop les routes sur son étalon noir. Elle est hantée par la mort et par les fantomes de sa mère et de son mari. La naissance de son fils la ramènera un peu de la réalité. elle s'intéressera plus à la vie du domaine et le fera prospérer grâce à son goût pour les chiffres et à son sens des affaires. Dina attire les hommes par sa beauté, son fort caractère et ses manières sans gène mais ils se méfient d'elle, car elle ne plie devant personne. Elle s'enflamme de passions brèves et déroutantes et ses amants n'en sortent jamais indemnes.

La narration du deuxième tome est plus classique, chronologique. Le récit est toujours centré sur Dina mais on découvre des personnages secondaires attachants. L'auteur développe d'autres thèmes que la vie de son personnage principal comme la vie à la campagne norvégienne, les souffrances et l'incompréhension face à la folie (car Dina est à la limite de la folie). J'ai préféré le premier tome malgré tout car même s'il était plus échevelé, il était aussi plus entraînant.

Ma note 4,5/5


From: Lhisbei Sent: 7/4/2004 10:54 AM
Mon bien-aimé est à moi tome 3 du Livre de Dina
Format poche
255 pages

Dina est plus âgée, plus mature et plus responsable de sa vie. Mais elle est toujours aussi flamboyante et sa vie est toujours autant liée à la mort. Mère Karen meurt de vieillesse mais son fantôme ne viendra jamais hanter Dina. Niels, le fils que Jacob (le mari de Dina) a eu de sa première femme se suicide, rongé par le poids des regrets : regrets d’avoir engrossé puis renié Stine, la nourrice de Benjamin, le fils de Dina et regrets d’avoir détourné l’argent du domaine de Reisnes alors que ce domaine lui donnait largement de quoi vivre et qu’il en hériterait sa part à la mort de Dina. Son fantôme sera un compagnon de plus pour Dina. Lucifer, son fidèle compagnon depuis 15 ans, est atteint d’une blessure qui ne guérit pas et Dina l’achève de ses propres mains.
Ce tome voit aussi l’arrivée d’un voyageur mystérieux, un russe à la jour marquée d’une cicatrice : Léo Zjukovskij. Il apporte à Dina l’amour tant attendu. Elle se croit sauvée, libérée des fantômes qui la hante. Mais Léo est un activiste politique, un anarchiste recherché et il doit repartir. L’amour devient alors dévorant, obsessionnel, mâtiné de souffrance pendant les longues absences de Léo. Jusqu’au dénouement final où la mort rejoint l’amour et où enfin son bien aimé est à elle.

La narration du tome 3 est dans la continuité du tome 2. Le contexte historique prend plus de place : la guerre de Crimée est aussi pour Dina un moyen de sortir enfin de Reisnes et de connaître chose que la vie. Dina reste cependant la femme au bord du précipice, au bord de la folie. Ma note 4,5/5.

Je ne peux pas rendre dans les résumés l’ambiance des livres, ni exprimer vraiment ce que j'ai ressenti pendant la lecture de ce livre très particulier. Alors je reprendrai les paroles d'Ingrid Carlander dans le Monde diplomatique : « Un long poème épique nourri de Bible et traversé par les bourrasques, tels les orages d’un Giono nordique. Un livre qui ferait un poète de n’importe quel lecteur et qui, la dernière page tournée, lui insuffle sa force et sa vérité. » C'est tellement bien dit et c'est un livre que je ne suis pas prête d'oublier.


From: Eireann561 Sent: 2/27/2007 5:04 AM
Un long chemin

Herbjorg WASSMO

Note :3,5

Se reconstruire!

J'ai dans ma bibliothèque depuis quelques temps la trilogie de Tora, mais je ne me sentais pas de lire une oeuvre aussi longue pour une première tentative, alors j'ai choisi ce titre.

Ce roman nous ramène durant l'hiver 44/45 dans une Norvège envahie par l'armée allemande, certains partisans résistent encore, mais la famille de ce résistant doit fuir. La seule échappatoire, gagner la Suède, mais au prix de quels sacrifices!

Nous suivons les aventures de l"enfant", âgé de 5 ans, et de ses parents dans leur long périple, une température de moins 30 degrés. La neige et un vent glacial, ainsi qu'un équipement nettement insuffisant rendent cette fuite très difficile, car les milices allemandes les poursuivent. La faim et la peur au ventre, il faut continuer, le froid fait des ravages sur les corps des humains, certains membres gèlent, la femme souffre d'hallucinations. La frontière n'est pas une ligne précise, les allemands ne se gènent pas pour la franchir, donc il faut coûte que coûte continuer, se nourrir de pain gelé, marcher, et marcher encore.

Quand apparaît un chalet, enfin un peu de répit. Perdue dans la neige, cette construction sert de refuge à des prisonniers russes et tchécoslovaques évadés. La vie y est précaire, les privations sont quotidiennes, mais on partage les lits, les couvertures et la nourriture.

Les évadés quittent le chalet à la recherche de secours, et le temps passe, la santé se dégrade, les vivres baissent, mais enfin un avion passe au dessus de leurs têtes.

Commence alors une autre épreuve, vivre dans un pays étranger, subir des amputations, accepter cette nouvelle vie en espérant rentrer un jour en Norvège, plus tard, après la guerre.

Ce couple ordinaire traverse les épreuves de cette guerre, au péril de leurs vies, il survivront, mais seront mutilés à jamais dans leurs corps et dans leurs âmes. Une famille comme beaucoup sûrement en ces temps troublés, un père résistant, une femme aimante et un enfant qui ne comprenait pas ce qui se passait.

Une histoire dure et une écriture sans concessions, ni romantisme. Mais un hommage aux humbles, dont on ne parle pas souvent, ceux qui malgré le danger et la peur des représailles luttèrent avec leurs moyens, prouvant que l'héroïsme peut être anonyme. Une petite déception malgré tout, vu la réputation de Wassmo et les éloges qui saluent son oeuvre, je m'attendais à un peu mieux, mais cela sera pour la prochaine lecture.

Extraits :

- Il arrive que les enfants jouent à l'allemand et au prisonnier russe. Ce n'est pas drôle de faire le prisonnier russe.

- C'est le 5 janvier. Il sont en fuite depuis octobre.

- A un moment où il examine ses pieds, il entend quelqu'un pleurer. Le monde bascule et devient effrayant quand il comprend que c'est papa qui pleure.

- Cela sent déjà mauvais. La gangrène.

- L'être humain a le don d'être présent tout en prenant ses distances.

- Mais il ne comprend pas pourquoi il y a la guerre en Norvège et à Lodingen, quand il n'y a pas de guerre en Suède.

- A part cela on ne lui décerna aucune distinction honorifique pour ce qu'elle avait vécu. Et elle n'était pas la seule. La loyauté féminine n'a jamais été un critère qui confère la médaille militaire.

Éditions :Gaïa

Titre original: Veien â ga.


From: Chantal5500 Sent: 4/25/2007 10:41 AM
LE LIVRE DE DINA - Herbjorg Wassmo
Tome 1 : Les limons vides - 10/18 - 173 pages.
Tome 2 : Les vivants aussi - 10/18 - 191 pages
Tome 3 : Mon bien-aimé est à moi - 10/18 - 255 pages.

Début du 4è de couverture du 3è tome : Plutôt qu'une saga romanesque, le livre de Dina est une sorte de long poème à la manière antique. On est là-bas, à Reinsnes, quelque part au bord de la mer de Norvège. Et le destin de Dina, la fille du commissaire, est tragiquement scellé le jour où, âgée de 5 ans, elle ébouillante et tue par maladresse sa mère, Hjertrud, avec la bassine de lessive. Désormais elle va vivre chaque instant dans l'obsession du drame. Quand on la marie malgré elle à Jacob, un commerçant, propriétaire terrien, elle le veut tout à elle et désorganise la vie dans la paisible demeure de Reinsnes dirigée par mère Karen...La mort la hante.....

Trois livres lus en trois jours (un par jour), captivants, qui nous dresse le portrait d'une femme superbement forte et très fragile à la fois, qui va finir par se laisser surmonter par sa folie, et qui nous plonge dans le monde du petit commerce et des pêcheurs de la Norvège du Nord au 19è siècle. Superbe portrait de femme, description de la vie quotidienne dans ce pays à cette époque, construction du récit pleine de rebondissements, tout est assemblé pour nous faire passer de très bons moments de lecture.

4,25/5


From: Ysla Sent: 12/12/2007 9:49 AM
Je suis en train de lire, de terminer plutôt, Le livre de Dina. Il y a plusieurs année que je l'avais inscrit dans ma liste et l'occasion s'est finalement présentée. Eh bien, je suis en partie déçue... je ne m'attendais pas à cette histoire-là (c'est le problème d'avoir attendu trop longtemps, mon imagination a travaillé !) et le style me gêne. Enfin, surtout au début, j'ai été déconcertée par la narration, je ne sais pas comment expliquer. Et puis le personnage est parfois franchement antipathique je trouve. Enfin, il y a la façon de sauter de grandes périodes de temps et de traîner sur d'autres de manière inégale... Bref, je ne suis pas convaincue.
Oui, ça se lit bien, c'est original (voire peu réaliste), les personnages secondaires comme Stine, Oline, Mère Karen, Tomas, etc sont attachants et particuliers. On a envie de connaître la fin. Le tableau de l'époque est fin et la description du monde de la mer et des bateaux est intéressante.
Mais... vraiment, je suis gênée par Dina. Je ne me l'étais pas imaginée ainsi. Elle a tendance à m'agacer...
Malgré tout je ne regrette pas ma lecture et je vais terminer le récit d'ici peu.
Ysla


From: Ysla Sent: 12/17/2007 1:53 PM
Bon, voilà, j'ai terminé Le livre de Dina, et après réflexion, je lui mettrais bien un 3.75/5.
Ce que j'aime, c'est le côté saga qui fait que je le lis avec plaisir et entrain, que j'ai envie de me replonger dedans après ma journée de travail, et le voyage dans le temps et la Norvège, pays qui m'attire. Ainsi que la plupart des personnages en dehors de Dina comme je l'ai déjà écrit.
Ce qui me plait moins, c'est le style et Dina, qui m'agace souvent. Les dialogues souvent me font sourire, je les aime bien.
Du coup, je me suis lancée dans Fils de la Providence, et je pense que j'irai jusqu'à L'héritage de Karna !!
Ysla


From: Ysla Sent: 1/22/2008 1:39 PM
Eh bien je poursuis ma lecture de la saga de Dina avec plus d'enthousiasme qu'au départ. Je me suis finalement habituée au style, même si parfois quelques expressions me surprennent et me semblent anachroniques...
J'ai donc lu les deux tomes de "Fils de la Providence" (4/5) et j'en suis maintenant au deuxième tome de la trilogie "L'héritage de Karna".
Le point fort de cette saga, c'est qu'il est difficile de la lâcher, j'ai toujours envie de continuer quand je dois m'arrêter de lire ! Les événements se succèdent, souvent assez dramatiques, qu'ils se déroulent au Danemark ou en Norvège. Je me demande bien comment cela va se terminer, car une saga, on a l'impression que ça pourrait ne jamais stopper.
Ysla


From: Ysla Sent: 1/27/2008 1:48 PM
J'ai terminé "L'héritage de Karna" (3 tomes, note : 4/5).
Toute la saga représente un long moment de lecture bien agréable, dans une ambiance parfaitement romanesque. Néanmoins, des mystères demeurent. En fait, c'est comme si certains passages un peu ambigus étaient oubliés dans le fil du récit. De ce fait, je reste avec quelques questions...
Je conseille cette lecture pour le voyage dans le temps et l'espace et pour les rencontres avec des personnages bien particuliers.
Le bémol : le style, toujours, que je trouve plus ou moins adapté au propos et l'aspect déroutant de certains passages.
Ysla
Philcabzi
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Shan_Ze le Jeu 15 Jan 2009 - 20:21

Message par lalyre70 Aujourd'hui à 19:01 15/01/09

Le livre de Dina Herbjorg Wassmo 10/18
Les limons vides T.1 172 P.

Le 1er roman de cette trilogie se passe dans le Nordland à l'extrème pointe de la Norvège un peu comme si l'on se trouvait dans un pays glacial de fin du monde.Là y vit Dina,une jeune femme ,fille du commissaire de la région,,elle agit comme une femme-enfant,tout ce qu'elle décide ,elle le réalise sans aucune vergogne.On suit Dina depuis son enfance,par mégarde ,elle brûle gravement sa mère qui ne survivra pas à ses blessures.A partir de ce fait,maudite et rejetée par son entourage ,Dina va vivre comme une sauvage ,grimpe aux arbres ,obéissant à ses plus bas instinct ce qui va la conduire vers une vie de désolation.Elle s'installe dans ses fantasmes avec l'image de sa mère ébouillantée,entendant toujours ses cris,parfois elle frise même la folie.Elle a seize ans lorsqu'un fermier nommé Jacob la demande en mariage ,après maintes hésitations elle accepte ,mais elle n'est pas faite pour gouverner le domaine ,Elle accouche d'un garçon,Benjamin dont elle ne s'occupe pas,elle veut Jacob jour et nuit ,rien que pour elle ,mais le malheureux qui frise la cinquantaine n'en peut plus de cette vie qui l'épuise .Un jour la violence de Dina se tourne contre lui ,un faux pas ,il se casse la jambe et c'est la gangrène qui progresse .C'est à ce moment que Dina fait atteler son cheval Lucifer pour emmener Jacob en ville pour le faire soigner.Mais quelle idée a t-elle en tête,elle qui ne prend jamais aucune décision....Cela les lecteurs l'apprendront au fil des pages ....

Un premier tome que j'ai adoré,une première nuit de noce qui m'a bien fait rire,car il n'y a pas que des drames dans ce livre,il y a même quelques personnages attachants qui ont chacun un rôle bien défini.Ce que j'ai aimé ,ce sont les paysages grandioses et fascinants bien décrits,l'architecture en bois qui brûle si facilement,les bateaux avec leurs odeurs indéfinissables.Bref un roman dépaysant qui mérite une bonne cote ....5/5

Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7975
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Invité le Ven 16 Jan 2009 - 17:50

Merci Shan,je vois que tu as corrigé mon erreur,ce serait bien de supprimer l'autre..

Lalyre toujours aussi distraite Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Invité le Dim 18 Jan 2009 - 9:09

Le livre de Dina Herbjorg Wassmo 10/18
Les vivants aussi T.ll 191 P.

Dina devenue veuve est maintenant maître en son domaine grâce au testament qu'elle a falsifié en sa faveur.Inséparable de son cheval Lucifer,elle peut aller chevaucher dans cette nature grandiose et fascinante et lorsqu'elle rentre dans sa demeure ,elle joue du violoncelle dont les sons hantent le domaine.Pendant les nuits glacées d'hiver ,elle sort de la maison emportant sa bouteille pour la vider en se barricadant dans un pavillon au bout du jardin.Il lui arrive toujours de fantasmer ,parlant avec sa mère défunte et lors de ses ébats amoureux avec le valet,elle sent l'esprit de son époux décédé qui vient se glisser entr'eux.C'est une femme qui se moque de son entourage,fumant le cigare,buvant ,ayant des propos choquants pour son entourage.Mais petit à petit,elle devient plus humaine,commence à s'occuper de Benjamin,son fils,prend plus attention aux gens qui la cotoient.Elle change ,semble s'apaiser et une certaine gentillesse se laisse percevoir mais ses démons la tourmentent toujours et il faudra lire le tome lll pour en savoir plus.

Ce roman est beaucoup plus calme que le premier tome ,je me suis moins attachée aux personnages,sauf à celui de Tomas,le valet ,amoureux fou de Dina,celle-ci au gré de ses fantaisies,le repoussant ou l'injuriant.Très prenant quand même ce roman ,c'est presqu'un poème par ses descriptions ,je me réjouis de lire le suivant.......4,5/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon bien-aimé est à moi

Message  Invité le Dim 25 Jan 2009 - 18:08

Le livre de Dina T.lll Mon bien-aimé est à moi Herbjorg Wassmo 10/18
255 P 24/01/09
Ce troisième livre commence par la mort de Niels,ce personnage dont je crois n'avoir rien écrit sur lui dans les autres résumés,alors je vais un peu corriger cela....C'est le fils adoptif de Jacob,il s'occupe principalement du commerce et de la comptabilité,mais il détourne de l'argent et Dina qui est maître en son domaine et douée pour les chiffres a découvert ce que tramait Niels et c'est la cause de son suicide ,décidément notre héroïne implacable ,ne recule devant rien...Pas même devant ces hommes avec qui ,elle fait des escapades amoureuses.Mais voici Léo,un homme assez cachottier sur ses activités,elle en tombe amoureuse ,il est beau malgré la cicatrice qui lui barre une partie du visage,mais cet homme ne fait qu'un court séjour au domaine,repart en promettant de revenir.Mais depuis le départ de Léo,Dina ne tient plus en place ,elle se sent enfermée et décide d' entreprendre un voyage pour partir à sa recherche,laissant Benjamin,son enfant qui grandit sans qu'elle ne s'en occupe beaucoup.Gravement malade pendant le voyage ,n'ayant aucune nouvelle de Léo elle rentre au bercail .Cette femme qui à la fois est ange ou diable ,elle semble faire des paysages brumeux,elle dompte tout son entourage avec une certaine volupté.Mais elle se languit de Léo et lorsqu'il revient pour un bref séjour ,que va faire cette femme violente et sensuelle pour le retenir ?C'est la question que l'on se pose à la fin du livre et comme dit le titre "Mon bien-aimé est à moi "
J'ai vraiment aimé ce livre,c'est le plus prenant des trois volumes .Cette femme captivante poursuivie par ses fantasmes est un portrait de femme au caractère trempé,qui ne recule devant rien,à tel point que ce pourrait être choquant par son immoralité mais ou parfois une touche d'humanité semble poindre,c'est pour cela que je l'ai trouvée attachante...5/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  aBeiLLe le Sam 21 Fév 2009 - 12:29

4e couverture:

« Figé dans un linceul de glace, à l’extrême pointe de la Norvège, le Nordland est un pays de fin du monde. […] Là-bas, se déchaîne une furie, une femme, Dina, que la mort suit comme son ombre. Enfant, Dina est frappé par le destin, par la main de Dieu ou par celle du diable. Ou par les trois. Elle tue sa mère. Maudite par son entourage, abandonnée à elle-même, elle grandit, sauvage et, surtout, libre. Dès lors, Dina, arrogante, farouche, ira, seule, sur un long chemin de hargne. […] Le livre de Dina est un long requiem, un chant de douleur et de violence, de folle passion et d’insondable solitude. Ici, l’amour est une danse effrénée et voluptueuse, une torture, une mise à mort. Herbjorg Wassmo dirige son tumultueux personnage d’une plume rapide, sensuelle, vertigineuse. Elle dompte les mots, les images, les sens, tout comme sa Dina asservit son étalon ou ses amants, assouvit sa rage de vivre. Sans palabres. »
Martine Laval, Télérama


En état de choc après la mort de sa mère, état qui va durer plusieurs années, voire toute sa vie, Dina devient une enfant sauvage et indomptable. Pour se débarrasser de sa jeune fille difficile, son père la donne en mariage, à seize ans, à un homme deux fois plus âgé. On découvre alors en elle une femme perverse et sexuelle.
J’ai un avis plutôt mitigé sur ce premier tome de la trilogie Le livre de Dina. Ce n’est pas nécessairement que je n’ai pas aimé, mais j’ai trouvé l’histoire très bizarre. J’ai éprouvé un certain malaise devant plusieurs passages du roman. Je me sentais un peu comme un voyeur qui regarde par le trou d’une serrure et qui voit des choses qu’il ne devrait pas voir… Par contre, j’ai bien aimé la belle écriture de Herbjorg Wassmo, ses descriptions des paysages de la Norvège des années 1840 font rêver. Je lirai probablement les deux tomes suivants, car malgré tout l’auteur a su piquer ma curiosité.

3.5/5

Extrait :

« Brusquement il sentit sa bouche sur la sienne. Ses bras s’agrippaient à lui comme des branches de saule pleines de sève printanière. Son parfum était si fort qu’il ferma les yeux. » p.29


Le livre de Dina T1: Les limons vides, Herbjorg Wassmo, Gaïa, 10/18, 1994, 172p
aBeiLLe
aBeiLLe

Nombre de messages : 200
Age : 38
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La véranda aveugle

Message  lalyre le Lun 27 Avr 2009 - 8:14



La véranda aveugle T.l Trilogie de Tora Herbjorg Wassmo Babel

285 P.

Dans un petit village de Norvège,nous suivons l’histoire de Tora, une jeune adolescente vivant avec sa mère et son beau-père qui abuse d’elle.Elle se réfugie souvent dans le grenier de son oncle Simon ou elle se sent en sécurité parmi les vieilleries,elle entend les bruits de tout ce qui vit en bas.Sa mère est souvent absente pour son travail,Tora ne lui dit rien,se disant que tout cela finira bien un jour.Car dans sa jeune vie ,il y a beaucoup de souffrance,elle est le fruit d’une liaison scandaleuse que sa mère a eu avec un soldat allemand pendant la guerre,donc elle vit un vrai calvaire ,surnommée la bâtarde,on la montre du doigt ,on la traite de fille de boche.Et petit à petit,sa tante Rakel lui apprend le sens des mots qu’elle entend et ne comprend pas et du coup elle apprend que sa mère a fauté et que c’est elle Tora qui en paie les conséquences ,mais elle comprend les souffrances de sa mère qui fut tondue à la libèration et fut rejetée de tous .Pour échapper aux pires abus d’Hendrik,son beau-père,elle rêve à une grand-mère à Berlin,à son père, cet allemand, qu’elle aimerait retrouver.De ses jours de souffrance ,elle arrive à survivre grâce à sa tante rakel et à son amie Soleil profitant de tous les petits bonheurs offerts comme si dans sa jeune vie ils pourraient durer le temps de son silence….

Un très beau roman malgré cette enfance massacrée et cette chape de plomb qui la sépare de celles qui pourraient l’aider si seulement elles savaient…Il va falloir qu’elle trouve sa voie pour devenir adulte dans ce monde incompréhensible et si dur et pourquoi pas entrevoir un possible espoir……Très beau mais dur à supporter cette enfance meurtrie en espèrant que Tora trouvera le bonheur qu’elle mérite dans les tomes suivants. 5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  cecile le Mar 12 Mai 2009 - 10:32

La véranda aveugle
Herbjorg Wassmo
Actes Sud
286 pages
1987

Le livre débute bien, on décrit l'univers de Tora, sa mère son beau-père, sa vie à l'école, ses relations de voisinages, sa tante et son oncle. Puis peu à peu on plonge dans un monde tout à fait différent, qui n'est pas celui que devrait connaître une petite fille. La fin donne un regain d'espoir mais qui ne durera pas. Une histoire très sombre, et qui au vu des résumés de la suite de la trilogie, ne s'améliorera pas.

Note : 4,5/5
cecile
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

La chambre silencieuse

Message  lalyre le Jeu 14 Mai 2009 - 11:19

La chambre silencieuse T.ll
La trilogie de Tora
Herbjorg Wassmo
Babel
329 P.
Grâce à la générosité de son oncle Simon et de sa tante Rakel,Tora va pouvoir quitter son île pour continuer ses études à l'école commerciale de Brelland.Henrik son beau-père qui abusait d'elle régulièrement est sorti de prison et récidive avant le départ de l'adolescente.Elle va habiter dans une petite chambre chez madame Karlsen,une brave dame.Tora doit s'habituer à son nouvel univers,apprendre à ne plus avoir peur ,elle se laisse apprivoiser par une bande de jeunes dont fait partie Jon,qui devient un véritable ami,elle commence à se sentir mieux,travaille bien,tout le monde l'apprécie ,elle se dit que c'est sans doute cela le bonheur.Mais voila que ses règles n'apparaissent plus depuis deux mois ,elle comprend alors qu'elle porte un enfant de ce beau-père monstrueux et notre petite héroîne va cacher son état ,honteuse de son corps et de ce qu'elle porte, elle refuse l'amour de Jon ,se replie sur elle-même ,devient solitaire,d'ailleurs elle accouche seule dans sa chambre d'un enfant mort-né,dont elle se débarrasse d'une façon touchante ,ne sachant que faire d'autre.Personne ne saura rien mais que va devenir Tora avec ce fardeau dans son coeur et son âme et son corps qu'elle déteste ? Car il y a de quoi perdre la raison mais cela nous le comprendrons mieux dans le livre suivant....

Cette histoire va rester gravée dans ma mémoire car il y des passages insoutenables dans ce roman ou l'auteur nous fait la description des souffrances et de la solitude de Tora.Et pourtant c'est une histoire simple à lire tellement on est pris par la façon directe et efficace des descriptions de la lutte de Tora pour essayer de trouver sa place dans un univers dont elle ne connaissait rien.J'ai aimé la gentillesse de la logeuse ,de l'oncle et de la tante,l'amour silencieux du jeune Jon.Par contre Ingrid ,la mère de Tora m'a énervée par son indiffèrence ,peut-être parce qu'elle a peur de la violence d'Henrik dont elle ignore la montruosité... J'ai aussi aimé la description la petite communauté de pêcheurs souvent obligés d'acheter à crédit ,leurs luttes contre les intempéries.Des thèmes comme l'alcoolisme ,la violence,l'inceste,l'enfance meurtrie font de ce livre un énorme coup de coeur 5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Dim 17 Mai 2009 - 11:08

Ciel cruel T.lll
La trilogie de Tora
Herbjorg Wassmo
Babel
245 P.
Après avoir enfoui son petit " oisillon " sous un tas de pierre,Tora se sent coupable mais semble se remettre lentement de la honte de son corps.Elle continue à suivre ses cours ,personne n'est au courant de ce qui lui est arrivé.Mais elle s 'isole et quand la tante Rakel inquiète de son silence ,lui rend visite ,elle parvient à découvrir le drame de Tora à force de compréhension et d'affection,elle est révoltée et jure de la venger,mais la gentille Rakel est atteinte du cancer ,elle sait qu'elle n'en guérira pas mais c'est justement cette maladie qui va l'aider à venger sa nièce.Tora qui a trouvé un peu de réconfort chez sa tante s' épanouit lentement avec un fragile comportement face à la sexualité .Sous la protection de sa tante ,elle se sent renaître à la vie de tous les jours.Mais Rakel a choisi sa mort après avoir savourer sa vengeance et fait promettre à Henrik de ne plus jamais toucher à Tora .Mais celle-çi qui commençait à se retrouver ,très perturbée par la mort de Rakel,s'identifie à elle,s'habille avec ses vêtements,veut habiter chez son oncle Simon dont elle se croit amoureuse.....et la trilogie se termine par un dialogue entre Tora et l'esprit de Rakel...

Un question qui m'est venue à la fin de ma lecture....Tora frôle t-elle la folie ? Car on peut imaginer qu'après avoir vécu un tel drame il en restera quelque chose ,il lui sera impossible de jamais oublier " ceci est une de mes réflexions " car après une telle lecture ou foisonnent des désirs ,des passions,des regrets,,des ombres et de la lumière ,des odeurs de poissons et d'iode,personnellement jamais je n'oublierai cette trilogie...Un beau roman tumultueux,grave et riche d' émotions .Et encore une autre question " Tora va t-elle trouver la force
d' espérer un ciel moins cruel ?? Un très gros coup de coeur ....5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lacazavent le Mer 27 Mai 2009 - 14:26

La véranda aveugle, Trilogie de Tora, Tome 1 de Herbjorg Wassmo
Actes Sud / 286 pages



Ce roman est comme un très beau film en noir et blanc perdu au pays de la couleur et de la trois dimensions.
C'est un véritable plaisir de lire un roman dans lequel se dégage une telle maîtrise de l'écriture. Celle -ci est fouillé, précise, elle joue avec les mots afin de recréer l'ambiance close de l'île, de nous y projeter. On partage les vies des différents personnages, leurs tristesses, leurs désespoirs, leurs éphémères moments de joie. Des premiers au second rôle, tous ont des sentiments et des caractères extrêmement bien campés, se sont de vrai personnages à part entière.
Et puis il y a Tora, c'est son livre et pourtant elle ne semble pas y tenir le premier rôle. Un peu comme si l'auteur avait voulu ne pas lui accorder plus d'importance à elle plutôt qu'aux autres habitants de l'île mais malgré la place qu'il veux lui accorder, l'écriture change lorsqu'elle parle de Tora, elle devient plus vivante et profonde, plus parlante. C'est une façon insensible de la distinguer des personnes qui vivent autour d'elle.
J'ai éprouvé une sorte de tendresse empreinte de tristesse et de pitié devant la détresse et le malheur de cette petite fille. J'ai trouvé certains passages difficiles et révoltants, d'autant plus que ce livre est par ailleurs emplie de douceur et de poésie. Ce décalage renforce nos impressions et sentiments.
Un très beau livre coup de coeur que je ne peux que conseiller... 5/5
coeur


Merci lalyre pour m'avoir par ta critique fait découvrir un tel auteur.
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lacazavent le Mer 3 Juin 2009 - 21:26

La Chambre silencieuse, Trilogie de Tora, Tome 2 d'Herbjorg Wassmo
Actes Sud / 329 pages



C'est le deuxième tome de cette trilogie, mon deuxième livre de cette auteur et je suis plus que jamais sous le charme de son écriture simple et si visuelle. Dans ce tome la narration se recentre sur Tora, le livre gagne en ampleur et en force. J'ai aimé la manière indirecte qu'a le livre d' interroger le lecteur, de susciter des passions et des réactions. Je n'ai pas su resté neutre face aux personnages, Ingrid m'énerve, Henrik me révolte, Tora m'attriste me touche et je compatis... Et puis, il y a les petits nouveaux : une logeuse modèle, ses camarades de classe, Jon l'amoureux.
J'ai été plus encore touché par le destin de Tora, que de malheur et de détresse dans sa vie ! Aura-t-elle enfin la chance d'être heureuse et de connaître le bonheur ?

Décidément je suis vraiment heureuse d'avoir par vos critiques découvert cette auteur. Certes il me reste encore un tome à lire mais j'ai comme l'impression que cette trilogie me restera longtemps en mémoire...
5/5 coeur coeur
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lacazavent le Mar 23 Juin 2009 - 14:43

Le livre de Dina, Tome 1 : Les limons vides d' Herbjorg Wassmo
Gaïa Éditions / 186 pages





Au 19ème, il y a au fin fond de la Norvège, à l'extrême nord du pays un petit port Reisnes. C'est dans cette région que vit Dina, la fille du commissaire. Elle a 5 ans à peine lorsque sa vie bascule, tournant autour de sa mère alors qu'une lessive est en cours, elle l' ébouillante accidentellement. Elle vie depuis dans le silence, rejetée par son père elle grandit seule. Libre de toutes contraintes, elle grimpe aux arbres, monte à cheval. Seul un percepteur réussira par la musique à apprivoiser cette petite sauvageonne. Elle a 15 ans, son père la mari à Jacob, un de ses amis. Jacob est fasciné par cette fille fougueuse, incontrôlable.



Premier tome d'une nouvelle série et je suis toujours sous le charme de cette auteur norvégienne
C'est un livre qui commence par la fin, un livre dont chaque chapitre commence par la citation d'un passage biblique, un livre où la vie de Dina côtoie ses pensées. J'ai aimé cette manière de raconter, j'ai aimé m'amuser des grands moments de folie de Dina. L'écriture est si vivante que je me suis sentie sans gène d'observer ainsi des vies. Je n'ai qu'une hâte, lire la suite… 4/5
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lacazavent le Lun 29 Juin 2009 - 14:08

Le livre de Dina, Tome 2 : Les vivants aussi d' Herbjorg Wassmo
Gaïa / 218 pages




Ah Dina, tu m'as manqué !

Ce deuxième tome reprend un schéma narratif plus classique sans que le plaisir d'en diminue. Dina est un peu moins extravagante, elle grandit. J'ai aimé que la narration soit moins centré sur ses frasques mais plus sur la vie quotidienne dans la campagne norvégienne. Certes le texte perd en vivacité ce qu'il gagne en profondeur. Cependant il y a toujours ce petit grain de folie que j'adore...
4/5




« Dina ne faisait que déambuler dans les entrepôts. Tous les trois, les
uns après les autres. A tous les étages. De toute la journée elle ne
prêta aucune attention à Hjertrud. Jacob n'était qu'une spirale de
poussière.
Elle hurla en toute tranquillité. Ses chaussures hachaient les heures
en pièces. La lumière du jour était interminablement sans espoir. Se
jetait à travers les petits carreaux des fenêtres sur le plancher. Elle
entrait dans le royaume des morts. Entrait et sortait des cônes de
lumière. C'était un cauchemar et un beau rêve. Puis, enfin, Loch se
pencha sur ses tempes. » (…) p 99


« Mets-moi comme un sceau sur ton coeur, comme un sceau sur ton bras ;
car l'amour est fort comme la mort. La jalousie inflexible comme le
séjour des morts. » Cantiques des Cantiques, 8, 6
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lacazavent le Lun 29 Juin 2009 - 14:30

Le livre de Dina, Tome 3 : Mon bien-aimé est à moi d' Herbjorg Wassmo
Gaïa / 299 pages





Je n'ai qu'un mot à la bouche Encore, encore et encore. Je me suis attachée à tous ce petit monde, que c'est triste de terminer une si bonne trilogie.
J'ai beaucoup apprécié ce tome et même si je suis resté sur ma faim à la fin (!), j'en garderai un très bon souvenir. C'est le plus prenant de la série, le texte est plus fluide rendant ma lecture plus facile. Je reste sur une interrogation Dina est-elle folle ?
J'ai hâte de lire "L'héritage de Karna", juste pour retrouver Dina et sa descendance. 4/5
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Shan_Ze le Lun 29 Juin 2009 - 14:44

Lacazavent, il me semble qu'il y a d'abord Le fils de la providence avant L'héritage de Karna. A moins que tu ne t'intéresses qu'à Karna et non à Benjamin ? Je ne l'ai pas encore lu mais je pense m'y mettre !
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7975
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lacazavent le Lun 29 Juin 2009 - 15:49

Embarassed Oups, je ne savais pas !
Merci Shan-Ze, je vais suivre tes conseils. Je préfère lire les livres dans le bon ordre...!
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un long chemin

Message  lalyre le Dim 6 Déc 2009 - 12:03

Un long chemin
Herbjorg Wassmo
10/18
218 P.
Norvège 1944-45,occupée par les nazis ,c'est le récit de la fuite d'une famille ,le père traqué par les nazis,la mère et l'enfant de cinq ans.Ils vont faire un long périple pour gagner la Suède ,pour seul équipement ,un petit traîneau,deux paires de skis ,un sac à dos avec quelques nourritures.Pour arriver à destination ,ils vont devoir faire un pénible parcours à travers les montagnes ,la tempèrature est très basse ,les skis s'enfoncent dans la neige ,ils sont fatigués mais pas question de s' arrêter,ils gèleraient sur place ,la peur est aussi très présente.La femme peine beaucoup ,elle fait une hémorragie ,elle ne dit rien pour ne pas décourager l'homme ,l'enfant quand à lui n'arrive plus à mettre un pied devant l'autre ,il a froid ,son père le porte sur le dos. C'est la panique lorsque l'enfant a les orteils gelés,ensuite c'est la mère dont le nez devient noir,il n'y a rien à faire ,il faut avancer vers la récompense de leurs souffrances ,c'est à dire passer la frontière et atteindre un châlet près d'un lac .La mère est très mal ,a des hallucinations , ne veut plus avancer mais l'homme l'encourage ,il faut aller jusqu'au bout sinon c'est la mort assurée.Enfin ils aperçoivent le châlet qui semble encore si loin.Quelqu'un vient à leur rencontre ,il fait chaud dans le châlet ,mais la petite famille a besoin de soins,le père aussi a les pieds gelés et c'est après plusieurs jours alors la fièvre et la gangrène les met en danger ,que le pilote d'un avion en reconnaissance ,presque par miracle,aperçoit la fumée du châlet,il arrive à se poser et transporte les blessés vers l'hôpital.

C'est le récit vrai et extraordinaire raconté par l'auteur qui a rencontré cette famille rescapée avant d'écrire ce livre en 1984.Ce que sont devenus ces gens ,le père a une jambe artificiel ,la mère a perdu une partie de son nez ,est amputée des deux pouces ,elle ne sait plus jouer du piano mais elle se débrouille pour le reste ,quand à l'enfant ,amputé des orteils et d'une partie de la plante d'un pied ,il réussit à faire certains sports mais il est certain qu'il ne sautera jamais au cheval d'arçon au cours de gymmastique .Ces gens accepte leur vie telle qu'elle s'impose heureux d'être toujours en vie .C'est une grande leçon de courage à méditer.....5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Shan_Ze le Dim 6 Déc 2009 - 13:49

Merci pour ta critique qui donne envie Lalyre ! Je le note parce que le sujet est intéressant et que j'avais bien aimé Wassmo avec Le livre de Dina. (dont j'espère lire la suite bientôt !)
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7975
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Shan_Ze le Mar 12 Jan 2010 - 11:39

Un long chemin de Herbjorg Wassmo

Pendant la seconde guerre mondiale, en Norvège, le père fait partie d’un réseau de résistance. Pour fuir leur ville, Lodingen, et les Allemands, il est obligé avec sa famille d’aller en Suède, pays neutre. Mais la traversée de la frontière est vraiment un long chemin. Il faut être constamment vigilent, connaitre les bons gestes à faire parce que dehors, il fait entre -30°C et -40°C…

C’est un roman éprouvant à lire, on découvre l’histoire avec surtout le point de vue de la femme et de l’enfant qui a parfois du mal à comprendre ce qui se passe. La traversée dans la neige par très grand froid est prenante mais aussi difficile à suivre, on les voudrait très rapidement à l’abri. Ce roman est beau parce qu’il décrit bien la lutte de la famille pour survivre puis se réadapter.

Un témoignage très bien retranscrit par Herbjorg Wassmo.

Note : 4.5/5
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7975
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lacazavent le Mar 12 Jan 2010 - 12:00

Décidément vos critiques me donnent envie de revenir à cet auteur. Je vais noter ce titre pour ma prochaine tournée à la bibliothèque.
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  lalyre le Mar 19 Jan 2010 - 17:43

Un verre de lait,s'il vous plaît
Herbjorg Wassmo
Gaïa 2007
419 P.
Un titre de livre qui pourrait faire penser à un livre amusant ou enfantin ,pas du tout c' est une histoire triste,jugez plutôt.....C'est le martyr de Dorte,une adolescente de quinze ans ,jeune lituanienne qui vit pauvrement avec sa mère et Vèra ,sa soeur aînée depuis la mort du père.Elle voudrait travailler pour aider sa mère,se laisse entraîner par les belles promesses qu' un homme a faites à l'une de ses amies ,elle fait la connaissance de cet homme qui certifie lui trouver du travail en Norvège ,elle pourrait travailler dans un café et gagner très vite beaucoup d'argent .Alors Dorte très naïve ,le croit ,elle fugue car elle sait que sa mère ne la laissera pas partir .Cette jeune adolescente très pieuse et ne connaissant rien de la vie ,va se retrouver prisonnière de l'un des plus terribles bordels de la ville d'Oslo.Pour elle ,qui croyait rentrer chez elle avec beaucoup d'argent,c'est l'enfer qui commence lors du voyage ,lors d'une étape dans une masure en plein coeur d' une forêt ,des hommes sont là qui les attendent et vont lui faire subir le dressage,blessée et perdant du sang ,personne ne s' occupe d 'elle qui a découvert la bestialité des hommes ,elle qui s'était émerveillée des promesses fabuleuses qu'on lui avait fait miroiter.Complètement mutilée,Dorte est placée dans cette maudite maison tenue par une maquerelle ,elle va être soignée par une certaine Lara,une femme ambiguë, associée à Tom ,un souteneur violent qui la conduit sous bonne escorte chez une gynécologue qui va la recoudre car elle doit encore servir et se mettre au service des hommes .Dorte n' a qu'un recours lors des contacts avec les hommes ,c 'est de s' évader en pensées et s' inventer des discussions avec son père car elle n' admet pas la réalité du travail imposé ,Je ne parle pas de la fin ,ce que je peux seulement dire c' est qu' elle attend un enfant et qu' elle va accoucher ,mais dans quelle condition??

Un réel tissus d' atrocités ,des hommes et femmes sans scrupules ,une voie qui paraît sans issue pour ces pauvres filles attirées par de belles promesses ,les discussions avec son père,qu 'elle s' invente sont terriblement émouvantes.L' auteure dénonce la traite des blanches avec colère et rage tout en nous donnant un très beau portrait du personnage principal,une histoire violente ,une description tout en finesse de la vie de ces prostituées malgré elles....Il est certain que c' est une lecture dont on ne sort pas indemne.5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lyreek le Ven 9 Avr 2010 - 16:46


Le livre de Dina tome 1 : Les limons vides - Herbjorg Wassmo
Gaia - 186 pages

Au XIXème siècle, dans une petite ville de Norvège, nous suivons l'enfance et les jeunes années de Dina, marquée très tôt par un destin tragique et qui développe un caractère sauvage et indomptable.
Inutile de faire un résumé plus précis, ce serait gâcher le plaisir de la découverte!

J'ai beaucoup aimé ce roman totalement habité par le personnage de Dina, fascinant et insaisissable. Même si parfois, elle se révèle agaçante, elle m'a beaucoup touchée. Entièrement à part, à la limite de la folie, il est difficile de la cerner et de la comprendre mais c'est tout ce qui fait l'intérêt du livre à mes yeux. C'est bien agréable pour une fois se suivre le destin hors du commun d'une héroïne tout aussi hors du commun, ni lisse, ni gentillette mais au contraire passionnée et violente. On pourrait penser que cette sauvagerie la rendrait moins sympathique aux yeux du lecteur, pour moi il n'est rien, je trouve Dina très attachante.
Et ce tome n'est qu'un prélude! Il reste encore beaucoup à découvrir sur Dina et je m'en réjouis d'avance.

4,5/5

_________________
Lecture en cours : Sentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
Lyreek
Lyreek

Nombre de messages : 2468
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Lyreek le Lun 12 Juil 2010 - 18:38


Le livre de Dina tome 2 : Les vivants aussi
Gaïa - 218 pages

Après la mort de son mari Jacob, Dina se retrouve maitresse de Reisnes. Mais la jeune femme est incapable d'assumer la charge qui lui revient.
Muette, hantée par le fantome de sa mère et de Jacob, elle semble plus près de la folie que jamais.

Deuxième tome de la trilogie où on retrouve avec plaisir Dina et l'univers de Reisnes.
Si au début, la jeune femme est très marquée par son deuil, elle reprend peu à peu pied dans la réalité mais toujours en gardant son côté "à part" qui fait tout son charme.
Elle est unique, cette Dina! Toujours aussi complexe, toujours dans son monde, mais sachant sans problème imposer sa volonté à son entourage. Entière dans ses décisions, elle l'est aussi dans ses sentiments, pas de demi-mesure et tant pis pour les pots cassés, ce n'est pas elle qui va les payer.
Comment tout cela va-t-il évoluer? Dina deviendra-t-elle plus raisonnable maintenant qu'elle est mère de famille? J'ai bien hate de le savoir en lisant le dernier tome de la trilogie.

4,5/5

_________________
Lecture en cours : Sentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
Lyreek
Lyreek

Nombre de messages : 2468
Age : 37
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Liza_lou le Lun 12 Juil 2010 - 20:06

Whaou Lyreek je découvre tes critiques et tu me fais vraiment envie!!!!! Et je suis ravie : ma bibliothèque a les 3 tomes, hourra!

_________________
Lecture en cours :
Le Pavillon d'or de Mishima (Thème)
Liza_lou
Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 35
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Herbjorg WASSMO (Norvège)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum