Elizabeth KOSTOVA (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elizabeth KOSTOVA (Etats-Unis)

Message  gallo le Lun 17 Nov 2008 - 10:13

De : bódhran (Message d'origine) Envoyé : 17/08/2006 20:11
L'historienne et Drakula, Elizabeth KOSTOVA

Et si Vlad III, sanguinaire comte de Valachie, plus connu sous le nom de Dracula était VRAIMENT un vampire?

Quand la narratrice du roman, découvre dans la bibliothèque paternelle une enveloppe contenant (entre autres) des lettres commençant toutes par : "Cher et infortuné successeur..." elle décide malgré tout de lui en faire part, lors d'un voyage en Europe de l'Est. Son père lui raconte, à l'occason des voyages avec sa fille, comment, étudiant, il a trouvé un étrange livre ancien apparemment vierge... à l'exception des pages centrales où est dessiné un dragon portant une bannière ou est marqué : "DRAKULYA", Dracula. Il en parle alors à son directeur de thèse, le professeur Rossi. Ce dernier lui apprend qu'il possède un ouvrage similaire et lui donne une enveloppe brune (qui contient les fameuses lettres). Lorsque que son professeur disparaît, l'étudiant se lance alors sur ses traces et par la même occasion de Dracula...

Pourtant, le père de la narratrice disparaît à son tour, laissant une lettre : "Ma fille chérie, si tu lis ces lignes, pardonne-moi. Je suis parti chercher ta mère. Pendant de nombreuses années, je l'ai crue morte, mais aujourd'hui, je ne suis plus sûr de rien et cette incertitude est presque plus terrible encore que le deuil..." Sa fille se met à sa recherche, en France. Deux récits s'entremêlent alors, liés par cette même quête : retrouver Dracula.

Mon avis : un roman fantastique (à tous les sens du terme), bien écrit, qui se lit d'une traite et qui soulève une question à laquelle on n'aurait pas forcément pensé

5/5
P.S.: c'est en deux tomes


De : il_pleut_toujours Envoyé : 17/09/2008 04:18
L'historienne et Drakula, Elizabth Kostova
XO editions

Je viens de terminer le premier tome ce soir. L'histoire est enlevante et bien écrite. Cependant, j'ai enragé au début du livre. En effet, l'auteure nous livre sont suspense tres parcimonieusement, par de petits bribes entrecoupées de récits de voyages. Les récits sont intéressants et instructifs, mais j'avoue les avoir sautés à quelques occasions. Pas que cela m'ennuyait, mais que j'Avais trop hâte de replonger dans le suspense du livre.

Le style n'a rien à voir avec celui d'Anne Rice. Pas de sensualité démesurée et d'états d'âmes, mais une histoire enlevante très bien ficelée. Je m'apprêtes à commencer le second tome avec envie.

4/5


De : il_pleut_toujours Envoyé : 26/09/2008 20:10
L'historienne et Drakula tome 2, Elizabeth Kostova

Alors que le tome un, malgré le caractère «fantastique» du thème, avait une intrigue vraisemblable ou plausible, le tome 2 fait tout le contraire. Le tome 2 donne l'impression qu'à l'origine, l'auteure n'Avait prévu qu'un seul tome et qu'elle s'est efforcé à la dernière minute de rallonger son texte. Les intrigues sont tres peu vraisemblables, les dénouements pour le moins saugrenus. Je fais référence, entres autres, à l'amnésie Du Proffesseur Rossi, rebondissement vraiment décevant qui semble provenir tout droit d'un esprit qui doit respecter un délai de remise de manuscrit.

Sans parler des très nombreuses fautes d'orthographe et d'accords. L'Auteure ou le traducteur semble définitivement mélangé entre l'imparfait et le passé simple. On trouve parfois en plein milieu d'une page, un mot souligné, un mot sans importance comme «de» ou «la». Ou encore, des signes comme «_» au beau milieu d'un mot...

Les polices changent parfois sans aucune raison apparente dans une phrase ou un paragraphe...vraiment très décevant...J'ignore s'il s'agit ici d'erreurs qu'on retrouve uniquement dans l'édition que j'ai lue, mais je suis plutôt heureux de ne pas avoir acheté le livre car j'aurais été insulté par le peu de soins qu'on à porté à la typographie. Il est toujours normal de retrouver des erreurs de frappe ou de langue dans un ouvrage, mais ce tome de L'historienne et Drakula frise le ridicule à cet effet.

1/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth KOSTOVA (Etats-Unis)

Message  lalyre le Mer 7 Juil 2010 - 17:16

Les voleurs de cygnes
Elizabeth Kostova
Michel Lafon juin 2010

475 pages
Le roman commence par le prologue très court en hiver 1895, dans un petit village, un homme regarde un femme s'éloigner....Qui est-elle ? On ne sait....Nous voici en avril 1999,Robert Olivier, un peintre reconnu est accusé d'avoir voulu lacérer une peinture exposée à la National Gallery de Washington.Andrew Marlow, psychiatre,va tenter de comprendre le comportement du peintre qui est hospitalisé dans son hôpital,mais celui-ci reste muet et Marlow pour aider cet homme va devoir enquêter pour savoir qui est cette femme qu'il peint sans arrêt. Pour cela il va rencontrer Kate, l'ex-femme du peintre, qui va narrer leur rencontre, l'amour qui les a unit, la naissance de leurs deux enfants, les années ont passé, ensuite la découverte d'une lettre et la dégradation du comportement de Robert. Marlow passe voir son patient tous les jours dans sa chambre,celui-ci peint sans relâche ,ne parle et lance des regards furibonds au médecin. Au cours de son enquête,Marlow fait la connaissance de Mary, très amoureuse de Robert qui vécut avec elle dès que sa femme l'a mis dehors, qui va aussi lui parler de Robert qui était aussi professeur de peinture,c'est d'ailleurs au cours qu'ils sont connus. Cette enquête qui va nous mener au dénouement est entrecoupée de lettres écrites par une certaine Béatrice de Clerval à Olivier Vignot, l'oncle de Yves, son mari, ces lettres datent des l'année 1878 qui épaississent le mystère qui rôde autour de Léda,une superbe peinture........
Mon avis :Je débute mon commentaire en décrivant la très belle couverture du livre,la tranche et le nom de l'auteur sont dorés, l'illustration représente le détail d'une peinture qui a piqué ma curiosité, après quelques recherches, j'a pu l'admiré en entier , il s'agit justement de Léda, peint par François-Edouard Picot ( 1786-1868 ) .J'ai lu attentivement le passage ou le professeur dit à ses élèves : Nous vivons dans un univers de couleurs et de formes que nous avons toujours chercher à reproduire .Bien sûr, depuis l'invention de la couleur synthétique, le monde a revêtu des teintes artificielles beaucoup plus criardes que les teintes naturelles.... Il est vrai que le roman se passe pour la plupart du temps dans le monde magique de la peinture.Très vite je me suis passionnée pour l'histoire ou plusieurs personnages ont la parole,mais déconcertée par les lettres de Béatrice de Clerval,je ne comprenais pas la raison de ces écrits, qui au fil des pages apparaissaient sans raison, me semblait-il......C'est vers la page 250 que je me suis doutée que tout allait se regrouper à la fin, mais sans rien deviner de plus, c'est cela le bon suspense et je dois dire que l'auteur a très bien réussi....Ensuite j'ai savouré de très beaux passages tel que celui-ci.......Il déguste sa bouche, boit la jeunesse qui s'en exhale tout en offrant lui-même ce que l'amour lui enseigna voila des lustres, comme s'il lançait un caillou dans le puits de sa poitrine....Historique, suspense et l'enquête du psychiatre pour venir en aide à son patient m'ont fait tourner les pages,allant de découvertes en découvertes.C'est pour toutes ces raisons et d'autres dont je ne dirai rien, que ce roman est pour moi un gros coup coeur.5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4157
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth KOSTOVA (Etats-Unis)

Message  dodie le Mer 7 Juil 2010 - 20:11

Très belle critique qui me donne envie de découvrir cette auteur!
avatar
dodie

Nombre de messages : 4482
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth KOSTOVA (Etats-Unis)

Message  s-lewerentz le Mar 13 Juil 2010 - 8:49

Lalyre : ta critique est alléchante, le sujet semble bien, mais... j'avais lu "L'historienne..." et si j'avais aimé le premier tome, le second m'avait gonflé et j'avais abandonné. Du coup... j'hésite...
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth KOSTOVA (Etats-Unis)

Message  lalyre le Mar 13 Juil 2010 - 11:49

s-lewerentz a écrit:Lalyre : ta critique est alléchante, le sujet semble bien, mais... j'avais lu "L'historienne..." et si j'avais aimé le premier tome, le second m'avait gonflé et j'avais abandonné. Du coup... j'hésite...
Là je ne saurais rien te dire car ceux-la, je ne les ai pas lu et pour cause rien que titre " Dracula " ne me tente pas du tout.....
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4157
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth KOSTOVA (Etats-Unis)

Message  Lisalor le Ven 30 Juil 2010 - 11:53

Les voleurs de cygnes - Elizabeth Kostova


Mon avis : Je comprends aisement que pour certains, ce livre puisse être un véritable coup de coeur : un travail sur les peintres excellent et très documenté, des personnages très recherchés, fouillés et une écriture poétique et imagée à souhait. Pour ma part, j'ai plutôt ressenti : des descriptions à n' en plus finir, des longueurs inutiles qui m'ont rendue cette lecture un peu laborieuse.



Pourtant je dois dire que je suis passée par divers sentiments, de la lassitude, j'ai eu beaucoup de mal avec les descriptions interminables qui alourdissent le rythme d'autant plus qu'il n'y a pas beaucoup d'actions dans ce livre. Une vingtaine de lignes pour sortir du cab et frapper à une porte c'est un peu long. Des explications de tableaux en long, en large et en travers mais tout de même de l'intérêt car j'ai dévoré certains passages mais peu.



J'ai pu noter aussi des personnages attachants, un peintre dévoré par sa passion et des femmes éperdument amoureuses de cet être torturé incapable de rendre une once d'amour, un artiste se donnant tout entier à sa passion jusqu'à finir en hopital psychiatrique à la limite de passer pour un autiste. Andrew Malowe son psy prêt à tout pour trouver ce qui a mis dans cet état son patient.

Une enquête qui donne tour à tour la parole aux femmes de sa vie qui nous décrivent un être tourmenté, obsédé et amoureux d'une chimère.



Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé mais ce n'est pas mon genre de lecture ; cependant je ne regrette pas, c'est un roman qui mérite le succès.
avatar
Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 46
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth KOSTOVA (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum