Joseph KESSEL (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joseph KESSEL (France)

Message  gallo le Sam 15 Nov 2008 - 16:32

De : sereinejulie1 (Message d'origine) Envoyé : 28/11/2003 15:53
Joseph KESSEL : Le Lion
édition Folio, 233 pages

Un journaliste est en voyage dans une réserve naturelle au Kenya. Il y fait la rencontre de Patricia, fillette de 10 ans qui l'entraîne dans son univers, où elle connaît la vie et les humeurs des animaux sauvages.

Patricia a un don: elle vit en symbiose avec les animaux du parc et particulièrement avec un lion nommé King. L'amour entre cette enfant et King est surprenante. Cela peut sembler irréel mais on le vit intensément.

Dès les premières pages, la description des paysages féériques nous plonge au coeur de la terre africaine. Ce livre est comme un extraordinaire voyage au millieu des animaux sauvages: antilopes, buffles, rhinocéros, giraffes, gazelles.

On se laisse entraîner dans cette histoire magique au coeur de cette terre ancestrale. Une lecture pour faire changement, pour se rappeler le merveilleux continent africain. 3.75


De : Mousseliine Envoyé : 16/12/2003 01:27
Joseph Kessel - Le lion

Un homme, un français, séjourne dans un parc royal du Kenya. Avec la famille du gardien du parc le français découvre ce qu'est la vie dans un parc au Kenya.

Ça m'a bien intéressée de découvrir les habitudes de vie de différentes tribus indigènes du Kenya, bien intéressée aussi de pénétrer dans la vie d'une famille qui habite à l'écart de tout mais parmi les animaux sauvages. On ne peut que se laisser attendrir par Patricia et son lion. Un livre qui devrait d'ailleurs beaucoup plaire aux adolescents. En fait je me suis rendue compte que je l'avais déjà lu voilà bien des années, je devais alors être adolescente.

L'auteur écrit bien mais on pourrait souhaiter davantage de poésie, de passion, de dynamisme, c'est un peu plat.

Jusqu'à la fin j'ai apprécié beaucoup mais la fin grrrrrrr... ça m'a déçue, ça me semble peu crédible et garrocher trop vite, bon j'avoue que je m'attendais et souhaitais une happy end. Ça reste que cela a gâché mon appréciation générale du livre. Dommage!

Une lecture très très agréable si on exclut la fin! Une histoire pleine de fraîcheur qui ravit mon coeur d'enfant.

note: 3.75/5

De : nirvana1050 Envoyé : 14/10/2004 11:21
Belle de jour - Joseph Kessel

Ce roman est éclairé par une préface de l'auteur, car à sa parution, il souleva contestations et réprobations, accusé de pornographie.
Kessel remet donc les pendules à l'heure, mais il est vrai que depuis 1928, beaucoup d'eau a passé sous les ponts, et l'histoire a peu de chances de choquer à l'heure actuelle. On en retiendra cependant le style, avec lequel Kessel dépeint à merveille le conflit intérieur qui habite Séverine. Il fait monter avec habilité notre angoisse quant à son destin, et nous nous rendons compte, impuissants, de la spirale infernale dans laquelle elle s'est engagée.
Séverine est l'épouse de Pierre, jeune médecin, et vit une vie tranquille de bourgeoise, entre essayage de toilettes, thés et diners entre amis. Le couple a une grande complicité, s'aime sincèrement, mais le corps de Séverine ne suit pas les ardeurs de son mari.
Elle se donne à lui sans plaisir, et il en souffre, ...
Une relation du couple, Husson, la courtise , voulant provoquer sa retenue. Il lui donne un jour, incidemment, l'adresse d'une maison de rendez~vous.
Troublée, puis obsédée, sans en comprendre la raison, Séverie va s'y rendre, et aura une révélation: la soumission exigée de sa part, l'humiliation pour cette jeune femme de bonne famille, lui révèle le plaisir.
Elle doit maintenant faire cohabiter cette femme, avide de dépendance et de vice, avec la jeune épouse, rangée, tellement pure aux yeux de son époux, pleine de remords de le tromper.
Jusqu'au jour où elle rencontre Marcel, jeune voyou qui veut être le seul à compter pour elle....
Ce livre a reçu le prix de l'Académie Française, et fut adapté au cinéma en 1967 par Luis Bunuel( avec Catherine Deneuve).

De : geromino603 Envoyé : 15/09/2008 11:42
Joseph Kessel - LES CAVALIERS

KESSEL nous livre là un roman d'Aventure,d'une grandeur,d'une féérie,d'une férocité aussi,qui m'a complètement fasciné du début à la fin. J'ai refermé le livre: "mince,c'est fini.."

Difficile de résumer ce livre de 590 pages (en édition Folio), sans dévoiler trop de choses ; ce serait vraiment gacher le plaisir que procure sa lecture.
L'action se déroule dans le nord de l'Afghanistan;j'ai pensé la situer dans les années 1935à1950,car à un moment on parle de Zaher Sha (Roi à partir de 1933),mais c'est vraiment pour "cadrer un peu l'historique". Je n'ai pas recherché plus loin. "Les Cavaliers", ce sont ces joueurs de bouzkachi,(appelés des tchopendoz) ,jeu cruel, sauvage,où les participants à cheval se disputent la dépouille d'un bouc. Le gagnant est vénéré comme un Dieu.
Ouroz, fils du Grand Toursène (ancien tchopendoz légendaire), a failli... Cet homme cruel et méprisant,d'un orgueil démesuré,n'accepte pas le déshonneur de la défaite.Diminué par une terrible blessure, il entreprend avec Jehol, le "cheval fou" et son fidèle serviteur Mokkhi, un long périple à travers les montagnes et les steppes afghanes.Mille embuches,mille souffrances,traitrises,rencontres, l'attendent. Parviendra-t-il à laver son déshonneur qui plus que tout le maintient en vie?
Tout au long du livre , nous découvrons un monde,des personnages,des moeurs d'un autre age (et pourtant terriblement d'actualité quand on songe au traitement réservé aux femmes encore de nos jours dans ce pays).

C'est un livre complètement dépaysant; la magie de l'Orient nous explose aux yeux à chaque page. Kessel nous transporte dans un style fabuleux.
4eme de couv: "Ils sont de chair les héros des Cavaliers,avec leurs sentiments abrupts et primitifs. Et pourtant le souffle de la fable et du mythe les anime et nourrit le roman"

Un passage: .....Tout vacillait et tournoyait: la masse obscure des buissons, les oreilles de Jehol, une silhouette dont il ne savait plus qu'elle était Mokkhi. Et quand un cahot plus rude relevait la tète d'Ouroz, le ciel basculait et faisait tomber sur lui ses premières étoiles. Comme des cailloux de feu. Et les anneaux de la fièvre cliquetaient contre ses tympans, à l'assourdir.

Ma note: 4,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

kessel joseph

Message  Garanemsa le Mer 24 Déc 2008 - 13:20

LE REPOS DE L’EQUIPAGE

Kessel Joseph

Bof, livre lu en une petite heure

Pas terrible du tout

L’histoire se passe sur environ 48 h.

L’équipage d’aviateur de la guerre 14/18 a une permission

La femme du capitaine vient le retrouver et s’aperçoit qu’elle connaissait avant un des aspirant.

C’est juste les sentiments des trois personnes pendant ces 48 h.

Sans approfondissement, sans pensée particulière

Rien sur la guerre non plus

Je n’ai pas apprécié du tout

Et pour ma part bien que ce soit un Kessel

Je ne lui mettrais que 0.5/5
avatar
Garanemsa

Nombre de messages : 445
Age : 71
Location : Belgique/Liège
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  gallo le Lun 29 Déc 2008 - 19:03

Ah, Garanemsa, par hasard j'ai commencé "L'équipage" de Joseph Kessel. Écrit en 1923, ce livre a été filmé deux fois, une fois en film muet, et une deuxième fois en film parlé. Pour le film parlé, Joseph Kessel avait écrit en 1935 une épisode supplémentaire, publié sous le tittre "Le repos de l'équipage". Ce dernier a été édité tel, et il fallait attendre 1969 pur que les deux livres soient réunis en un seul: l'édition Folio, que j'ai en main.

Ou bien: pas de chance pour toi d'avoir pris ce supplément; ou bien tout le livre est un navet. Je te donnerai mon impression dans quelques jours.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  gallo le Mer 31 Déc 2008 - 9:52

Joseph KESSEL - L'équipage (nouvelle edition 1969, inclut Le repos de l'équipage).
Folio 1981, 222 pag.

Le récit d'une rélation triangulaire au temps de la guerre 1914-1918. Un jeune aviateur découvre que sa maîtresse est la femme du lieutenant dont il est le co-équipier: dilemme moral. C'est encore les anciens aviations au ailes de tôle, très fragile, et il y a pas mal de pertes dans l'équipage des aviateurs. Le partage du devoir devant les dangers mortels a créé un lien fort entre les deux hommes. Mais ce lien est traversé par les sentiments cachés de honte d'un part, de doute d'autre part. La femme qui rend visite pendant le repos de l'équipage, n'a pas le beau rôle, mais elle accepte l'intervention du capitaine, accepte que les devoirs de mort en temps de guerre dépassent l'amour.

Le thème est fort en puissance et le livre contient plusieurs fragments valables; mais le tout reste un récit moyen. Donc une note moyenne: 3/5.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Joseph KESSEL

Message  terra.antiterra le Jeu 12 Fév 2009 - 12:56

J'avais peu lu Kessel, mais je m'y suis mis puisque ses "Cavaliers" étaient le Livre du mois de Février 2009.
En attendant que Lacazavent donne le signal de départ des critiques pour les "Cavaliers", le chef d'oeuvre de Kessel, voilà mes impressions de lecture sur deux autres ouvrages très connus de Kessel. de sa première période. Visiblement Kessel n'avait pas encore trouvé ses marques....


KESSEL Joseph : « L’équipage»
éd. Gallimard, 1969 [1923], 218 p (préface de l’auteur)
roman

« Encore une preuve que Kessel est l’écrivain des grands espaces, pas celui des désarrois du coeur »

RESUME : Au cours la guerre de 14-18, le jeune aspirant Jean Herbillon rejoint son premier poste. Il découvre avec enthousiasme la vie d’aviateur et tout ce qui unit un pilote à son second. Mais quand une femme se glisse entre eux que devient l’équipage ?
BIO : cf notice sur "Les Cavaliers"
COMMENTAIRES : Inspiré par l’expérience personnelle de Kessel, engagé à 18 ans dans l’aviation, ce roman est très décevant. L’aventure des héros du ciel n’est pas relatée de façon totalement convaincante, et Kessel y adjoint un conflit sentimental et moral qui est encore moins convaincant. Et le style ! Désuet, bourré de poncifs, de phrases toutes faites. Visiblement Kessel ne s’était pas encore trouvé en 1923, et son domaine n’est pas du tout les désarrois du cœur. Cet homme à femmes ne comprend rien aux femmes, qu’il perçoit à travers l’idéologie de son époque (que l’on dirait aujourd’hui traditionnelle et machiste). Oublions “L’équipage » et vivement “les Cavaliers”….
note : 1 sur 5


KESSEL Joseph : « Belle de jour»
éd. Gallimard, 1928, Folio, 177 p (préface de l’auteur)
roman

« Un mélo bourgeois sur un argument de morale et de psychologie totalement désuet»
RESUME : Séverine jeune bourgeoise et belle épouse d’un homme parfait qui l’adore autant qu’elle-même éprouve d’amour pour lui, s’abandonne pourtant tous les après-midi aux « convoitises brutales d’hommes vulgaires » dans une maison de rendez-vous. Et –bien sûr !- cela finit en drame ….

COMMENTAIRES : On se demande comment Kessel a pu écrire un pareil mélo, basé sur une conception de psychologie et de la sexualité des femmes aussi fausse, et sur une morale de la vie de couple aussi désuète. Et comment celui qui allait devenir le maître de l’épopée moderne alliant flamboyance de l’aventure et poésie des grands espaces, a pu commettre un livre d’un style aussi convenu et aussi obsolète : ni plus ni moins que du Guy des Cars ! Un mystère auquel s’ajoute celui de la destinée de cet ouvrage : en 1928 il a connu un succès de scandale qui a lancé son auteur, et quarante ans plus tard le film qu’en a tiré Buñuel –avec Catherine Deneuve, parfaite incarnation du personnage de Belle de jour- a définitivement assuré la gloire de ce roman. Gageons que ceux que le film de Buñuel aura incité à lire le livre de Kessel, sont tombés de haut ! Ils auront certainement été bien déçus par la façon dont Kessel esquive les scènes les plus attendues. En effet, ces scènes sont rendues (occultées) par des phrases impayables telles que : « La joie qu’elle avait eue par son abaissement s’était évanouie dès que l’avait touchée celui qui la lui avait donnée. Il l’avait prise morte » (p 73) ; « Sa joie spirituelle dépassait même la joie physique qui l’avait ébranlée d’un flux à nul autre pareil » (p 94) …. Pas de doute Kessel est mieux au fait de la psychologie des chevaux que de celle des femmes … Mais il est vrai que dans la réalité la psychologie n’est sans doute pas l’élément clé du succès … pour ce qui est des femmes très certainement, pour ce qui est des chevaux c’est peut-être moins sûr ...

note : 1 sur 5
avatar
terra.antiterra

Nombre de messages : 66
Location : France (latitude 45)
Date d'inscription : 04/01/2009

http://terra.antiterra.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  gallo le Lun 9 Mar 2009 - 11:43

Joseph KESSEL: Le Tour du Malheur (série, 1950-1951)
Tome 1: La Fontaine Médicis (Gallimard 1950, 315 pg). 2,5/5
Tome 2: L'affaire Bernan (Gallimard 1950, 292 pg). 2,5/5

Les critiques sévères précédentes sur un "Kessel premier genre" s'appliquent aussi à ces deux tomes qui ont été publiés en 1950, après un long travail dispersé sur 20 ans.
Selon l'introduction, la série (4 volumes) est une sorte de chronique d'une génération de jeunes parisiens, couvrant dix ans, de 1915 à 1925, et contiendrait plusieurs éléments autobiographiques.


La Fontaine Médicis, qui se trouve dan les jardins du Palais de Luxembourg à Paris, est le leit-motiv artificiel, point de rencontre de Richard et son frère Daniel avec d'autres collégiens, puis des femmes. Richard, à 17 ans, s'ouvre de façon un peu frustre à l'amour des femmes, tandis que son frère à 14,5 ans, se vante d'être aimé par des femmmes mûres. Etienne Bernan, fils d'un haut fonctionnaire riche, ami de Richard, découvre que sa mère a séduit Daniel, et en plus que lui-même aime Daniel; Etienne prend la fuite devant ses sentiments desordonnés en s'engageant à l'armée. (Plus tard dans le roman, la soeur d'Etienne aimera Daniel à son tour - la jeunesse dorée perd vite sa dorure). Richard s'engage aussi. Au front, Richard découvre que sa maîtresse a été la maîtresse de son capitaine. (c'est en petit la relation triangulaire de "L'équipage"). Etienne fait un acte de mutinerie, passe au conseil de guerre et est défendu avec succes par Richard. C'est le jeu de la solidarité entre combattants. Ce tome se termine avec l'armistice du 11 novembre.

L'affaire Bernan est le proces d'Etienne, qui, blessé pendant la guerre, a cherché l'anonymat et vit en clochard parisien. Un jour, vers 1921, il attend sa mère, corrompeuse d'enfants, et la tue. Il demande Richard, jeune avocat sans expérience, pour sa défense. Richard vit une année difficile, cherchant appui auprès de quelques maitresses, auprès de son père, de Daniel (toujours jeune pervers et en plus adonné aux paris) et d'un ancien avocat connu de l'armée, qui le mêne à Deauville, lieu ou "Tout-Paris" se rencontre en été. Il gagne le proces avec l'aide du père d'Etienne qui a acheté le jury, en extorquant un temoignage moral et émotif de leur capitaine, devenu fou pendant la guerre, et grâce à l'assistance dans la salle du public des quelques fripons, ancien combattants pour qui la solidarité vient en premier.

Ce genre de romans a eu son temps. Je finirai tout de même la série avec:
Tome 3: Les lauriers roses.
Tome 4: L'Homme de plâtre.

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  gallo le Ven 20 Mar 2009 - 10:25

Joseph Kessel, Le tour du malheur, tomes 3 et 4.
Tome 3: Les lauriers roses. Gallimard 1950, 386 pg. 3/5
Tome 4: L'Homme de plâtre. Gallimard 1950, 379 pg. 3/5

Richard continue de chercher la liberté dans toute rélation. Ainsi la série devient une exposition de toutes les variantes de rélations humaines. Richard, avocat à succes à l'approche de la trentaine, a , en plus de la longe liste de femmes d'une nuit, des rélations plus durables mais inconstantes, avec cinq maîtresses, où il est le dominateur: l'ancienne servante de famille, qu'il pousse à la drogue et la prostitution; sa secretaire, servante soumise, qu'il pousse au suicide; une jeune fille pure, séduite, mis enceinte, qu'il pousse à l'avortement, une prostituée toxicomane qu'il essaie par pari de rendre fou d'amour pour lui, et la maîtresse de son propre frère Daniel, avec laquelle il trahit son frère et qu'il violera. Et il trahit son frère aussi en organisant un trio avec lui et une de ses maitresses. Et il trahit son frère, épris au jeu, encore en le donnant l'occasion de jouer gros au casino. Les grosses pertes poussent Daniel à se suicider.
Dans le dernier tome, Richard, en plus des femmes, va se donner à la drogue, entre de plus en plus dans les boites de nuit suspectes, et en même temps il joue des jeux malsains avec des femmes qu'il fait souffrir moralement. Son dégoût pour la femme impure (qui devient de plus en plus explicite) est en contradiction flagrante avec sa propre vie: Richard applique sans gène une morale double. Kessel "analyse" (si l'on peut appeler cela "analyser") aussi Richard dans une situation de dépendance par un accident routier qui le met en plâtre de la tête au bassin pour plusieurs mois, "analyse" Richard en relation avec des politiciens au pouvoir (la corruption n'y manque pas), et "analyse" Richard dans sa relations avec ses parents vieillissants (son père meurt au dernier chapitre).

Ainsi la série a un sous-courant de morale par l'exemple. L'auteur maîtrise son sujet, le récit se tient et le texte est d'une qualité constante, mais la série a mal vieilli. Ma note pour le tout 3/5.

_________________
Gallo
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  lekepi le Ven 15 Mai 2009 - 11:02

Nuits de princes de Joseph Kessel

L'histoire se passe a Paris pendant l'entre deux guerres dans le milieux des immigres russes. C'est la description d'un groupe de russes, autrefois riches et respectes, parfois princes, aujourd'hui luttant pour survivre mais ayant garder leur vigueur et leur extravagance.

Dans les nuits de Pigale, on rencontre des anciens guerriers alcooliques, des princes danseurs, des chanteuses tziganes... J'aime vraiment cette description de la nuit eclatante, delirante et decadente. On voit des personnages completement avilis, qui gardent pourtant une grandeur d'ame. Premier livre de Kessel que je lis, j'aime beaucoup le style, facile a lire, un brin poetique.

4/5

lekepi

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 14/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  Bellonzo le Ven 15 Mai 2009 - 18:39

Kessel n'est plus tellement lu aujourd'hui.Les choses vont si vite.Mais c'est un grand conteur,un grand vivant,un grand viveur,un homme quoi, avec ses défauts,ses vantardises,ses excès.Mais c'est un écrivain qui m'a souvent comblé,bien que mes lectures de Jeff soient très anciennes,Le lion,Les amants du Tage,Les cavaliers.Une biographie passionnante de cet homme aux mille vies est celle d'Yves Courrière.
avatar
Bellonzo

Nombre de messages : 178
Age : 68
Location : Picardie
Date d'inscription : 26/04/2009

http://eeguab.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  odilette84 le Ven 15 Mai 2009 - 20:35

j'ai adoré les cavaliers
les amants du Tage
sont sur mon étagère
comme tu le dis, c'est un grand conteur !

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  Messaline le Dim 17 Mai 2009 - 14:19

C'est vrai que Kessel fait partie de ces auteurs du XXe qui se lisent de moins en moins (comme Marcel Aymé, Hervé Bazin, ou même Malraux...), sans qu'on comprenne bien pourquoi. Personnellement j'ai gardé un excellent souvenir de La passante du Sans-soucis,même si j'étais bien jeune quand je l'ai lu, et au vu des critiques je me laisserais bien tentée par Les Cavaliers ou par La Nuit de princes (et la LAL s'allonge, s'allonge, s'allonge Laughing ).
avatar
Messaline

Nombre de messages : 322
Age : 30
Location : Paris, ou presque.
Date d'inscription : 17/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  Réaliste-romantique le Lun 8 Aoû 2011 - 1:39

Le bataillon du ciel, de Joseph Kessel

Quelques scènes clés de l’épopée du bataillon de parachutistes français envoyé en Bretagne au moment du débarquement pour y paralyser le mouvement des troupes allemandes et ainsi éviter l’arrivée de renforts en Normandie.

Récit très dynamiques composés de courtes séquences chocs, centrées sur une poignée de personnages types, de leur entraînement jusqu’à la fin. Le rythme nous tient en haleine, mais il faut apprécier les récits militaires.

4/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1903
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  Parch le Jeu 9 Fév 2012 - 10:01

Joseph Kessel, Le bataillon du ciel

Je n'ai pratiquement rien à ajouter à la critique précédente de R-R. Un récit court et efficace qui nous permet de suivre les parachutistes français de leur entrainement aux actions menées en Bretagne pour aider le débarquement de Normandie.

Les personnages sont attachants, l'action est au rendez-vous et le récit n'est pas dépourvus de rebondissements.

Ma note : 4,5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  odilette84 le Sam 9 Mar 2013 - 16:28


l'armée des ombres

Il faut avoir lu l'armée des ombres.
Hommage sans fioritures à ces milliers d'hommes et de femmes qui se sont dévoués corps et âme à la délivrance de leur pays.
il m'a fallu du temps pour comprendre ce titre
l'armée des ombres,
livre splendide porté par la plume superbe de Kessel

il faut faire lire ce livre, écrit au plus fort de la guerre, ce témoignage doit être lu par les jeunes générations pour ne jamais oublier le dévouement , l'oubli de soi de ces personnes sans lesquelles nous ne serions peut être pas ce que nous sommes aujourd'hui...

Plus que jamais la maxime "résister c'est exister" a pris son sens à travers ces lignes.
Coup de coeur, coup de poing, il est parfois des lectures importantes, nécessaires, qui nous ouvrent le coeur, nous font grandir, et nous questionnement.
Mêmes lieux, autres temps...
Aurions nous fait partie de cette armée ?
J'ose espérer que oui

ma note 5/5
coup de coeur absolu

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  catimini le Dim 10 Mar 2013 - 10:54

merci Odilette je le note.

_________________
Lecture en coursLa chambre des curiosités de Douglas Preston et Lincoln Child
avatar
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 43
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  Clochette le Dim 10 Mar 2013 - 13:34

Moi aussi. Je viens de le mettre en liste de souhaits sur Pochetroc Very Happy
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2131
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  géromino le Sam 27 Sep 2014 - 13:19

"Mermoz" Folio 2013  436 pages


Pour situer un peu: Sitôt après la  Première guerre mondiale, la Compagnie Latécoère lance un pari fou: acheminer le courrier de la France vers ses colonies d'Afrique par la voie des airs. La "Ligne" est créée. Dans un premier temps, elle reliera Toulouse à Casablanca, puis sera prolongée jusqu'à Dakar. En 1927, prenant alors le nom d'Aéropostale, elle étendra son rayon d'action à l'Amérique du Sud (Buenos Aires), avec comme défis majeurs la traversée de la Cordillère des Andes et surtout le survol de l'Atlantique (par Mermoz en 1930), interdit jusque-là faute d'avions performants. En 1933, l'Aéropostale deviendra Air-France.


Kessel raconte l'histoire de Jean Mermoz. On y découvre son enfance (il est né en 1901), l'attachement qu'il porte à sa mère (et réciproquement, d'ailleurs), ses premiers pas dans ce qui deviendra l'unique but de son existence: voler. Après quelques années de service dans l'aviation militaire, il se fait embaucher chez Latécoère qui recherche des pilotes pour sa ligne Toulouse-Casablanca. Il est tout de suite repéré pour ses aptitudes et ses qualités, qui en font un pilote exceptionnel, reconnu et considéré par tous ses collègues. Sa jovialité, son entrain, font de lui le meilleur des camarades. Son courage, son discernement, son instinct devant le danger, en font le plus valeureux des aviateurs. Un peu contre son gré, il est chargé de mener à bien le projet de continuité de la Ligne en Amérique du Sud; il accepte, à la seule condition qu'il puisse continuer à voler. Intrépide, il "forcera" la barrière des Andes, ouvrant de nouveaux tronçons vers la Patagonie, le Pérou, le Chili. Son plus grand exploit sera la traversée de l'Atlantique Sud à bord de l'hydravion "L'Arc en ciel", en 1933. 


Le 7 décembre 1936 au dessus de l'Atlantique:   (extrait du livre)     "A 10 heures 47, et comme le "Croix du Sud" se trouvait à 800 kilomètres de la côte, le poste de Dakar reçut de l'hydravion ce commencement de message: "Coupons moteur arrière droit..."  L'émission s'arrêta net.




Kessel avait rencontré Mermoz au début des années 30. Dès lors, une solide amitié les unit. A sa mort, il entreprend de raconter ce que fut la vie de son ami. En des termes élogieux, aux accents parfois exaltés, il brosse le portrait d'un homme hors du commun, passionné, opiniâtre (il effectuera jusqu'à 53 tentatives (!!) pour tenter de faire décoller un hydravion jusquà ce qu'il y parvienne!). Un homme attachant, bon vivant, qui va jusqu'au bout de ce qu'il entreprend. Héros mystique à la renommée internationale, il fut un de ces pionniers de l'aviation balbutiante qui, au mépris de leur vie, ont fait faire des avancées inouïes dans le domaine des transports aériens.


"Tu sais, je voudrais ne jamais descendre".


Note: 4/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2748
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  géromino le Mar 19 Jan 2016 - 14:43

"Fortune carrée" Presses Pocket 1968   320 pages


             Yémen, années 1920 (?)  
        Igricheff a été mandaté par les autorités soviétiques pour nouer des relations commerciales avec le Yémen. Sa mission terminée il est rappelé dans son pays, mais ce n'est pas du goût du "bâtard Kirghize". Après avoir volé de l'argent à l'Imam de Sanaa, il s'enfuie à travers le désert afin de gagner la Mer Rouge; son but: courir l'aventure, jusqu'à la mort s'il le faut. Dans sa fuite il embarque in-extrémis sur le bateau de Mordhom, qui trempe dans la contrebande d'armes avec son ami Philippe. Tous les trois, ayant trouvé refuge en Ethiopie, montent le projet d'acheminer la cargaison de fusils vers un lieu de rendez-vous avec une caravane. Pour cela, il va falloir traverser le désert aride et éviter les tribus hostiles...


       Récit d'aventures par excellence, ce roman fascine par les descriptions de cet Orient magique, ces déserts d'une profonde beauté, ces villes toujours un peu mystérieuse. C'est un roman viril, où les hommes luttent continuellement pour s'imposer ou tout simplement pour survivre; ces contrées sont impitoyables, comme les tribus qui les peuplent. La guerre, la violence, les affrontements sanglants, occupent la majeure partie de la lecture. Mais le récit fait aussi la part belle à d'autres sentiments plus nobles, tels que l'amitié indéfectible ou l'héroïsme.
       Dans ce roman, il y a tout ce qu'on attend d'un roman d'aventures: l'ivresse des chevauchées, la beauté farouche du désert, le fracas des armes, le tumulte des batailles... (par contre ne cherchez pas trop le romantisme, c'est le grand absent!). Un grand roman donc avec des héros,  du suspense et de l'action à revendre; c'est une lecture dépaysante, on embarque facilement pour peu qu'on se laisse porter par le bouillonnement du scénario; pourtant, dans ce registre, j'avais préféré "Les cavaliers" du même auteur, peut-être plus lyrique, plus endiablé, plus sauvage encore.


        J'avais choisi ce roman pour le thème La Mer en raison de l'illustration de la couverture  (on y voit un bateau muni d'une voile) et de l'explication du titre fournie par le 4e de couv: "Fortune Carrée, c'est le nom d'une voile, la misaine carrée d'une goélette", qui laisserait à penser que l'action principale se situe en mer. Mais en fait, la Mer Rouge ne sert de décor que pendant à peine un tiers du livre. Alors tant pis, "Fortune Carrée" ne comptera pas pour ce thème... 
      
Note:   4/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2748
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  kattylou le Mer 20 Jan 2016 - 10:46

. Peut être pas pour le thème de la mer mais un auteur à retenir Je n'ai lu que le lion de lui.
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3317
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  lalyre le Mer 13 Juil 2016 - 16:16

Kessel Joseph   
Les mains du miracle  
  Folio mai 2016    
     399 pages

Quatrième de couverture
À la veille de la Seconde Guerre mondiale, Felix Kersten est spécialisé dans les massages thérapeutiques. Parmi sa clientèle huppée figurent les grands d'Europe. Pris entre les principes qui constituent les fondements de sa profession et ses convictions, le docteur Kersten consent à examiner Himmler, le puissant chef de la Gestapo. Affligé d'intolérables douleurs d'estomac, celui-ci en fait bientôt son médecin personnel. C'est le début d'une étonnante lutte, Felix Kersten utilisant la confiance du fanatique bourreau pour arracher des milliers de victimes à l'enfer. Joseph Kessel nous raconte l'incroyable histoire du docteur Kersten et lève le voile sur un épisode méconnu du XXe siècle.

Mon avis 
Est-ce un roman historique ou biographique ? Je pense que les deux genres s’entremêlent, car les personnages ont existé, curieusement  je ne pas connaissais ces faits, il m’est arrivé de douter, je n’imaginais pas que Himmler était à ce point dépendant de Felix Kersten, bien sûr je savais qu’il s’était passé quelque chose à ce sujet lors de la guerre 1940/45. Ce que j’ignorais totalement c’est que Kersten avait sauvé tant de vies vouées à la torture et à la mort, que ce soient des juifs, des témoins de Jéhovas et cela de toutes les nationalités. J’ai vu sur le net qu’installé en Suède, il a connu quelques défaveurs pour avoir entretenu des relations avec l’un des pires assassins nazis,  cependant la France l’a décoré de la légion d’honneur à titre posthume en novembre 1960. Un très beau document détaillé et bien écrit, les appendices en fin de livre donnent assez bien de détails intéressants sur les faits historiques. Il faut lire ce livre qui pour moi fut une découverte……5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4155
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph KESSEL (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum