Brigitte KERNEL (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brigitte KERNEL (France)

Message  gallo le Sam 15 Nov 2008 - 16:13

De : philaera (Message d'origine) Envoyé : 2002-12-03 06:44

Voiçi le résumé de cet excellent livre qu'est
"Autobiographie d'une tueuse" de Brigitte Kernel
aux éditions Flammarion Noir

Les morts naturelles se succèdent dans le petit bourg de Neuves-Maisons. Eugénie, 82 ans, n'est pas encore la doyenne, mais compte bien le devenir.
Tuer est facile, Eugénie se distrait et se venge ainsi de tout ce qu'elle croit avoir subi. Personne n'a jamais soupçonné en elle une criminelle. Qui pourrait imaginer qu'elle a déjà éliminé tant de personnes ?
Quand elle ne tue pas, Eugénie ne manque jamais son émission préférée, Retrouvailles, animée par la charmante Clémence, qu'elle admire jusqu'à l'obsession. Elle lui écrit, lui demande des autographes..Pas de réponses. Eugénie décide alors d'agir et de participer à ce programme télé pour se rappocher de l'animatrice...Aus risques et périls de tout le monde.

Ma critique
J'ai rencontré Brigitte Kernel, qui est trés sympathique à la foire aux livres de Brives 2002, jusque là je n'avais jamais rien lu d'elle.
"Autobiographie d'une tueuse" est vraiment génial, il m'est difficile de vous en parler sans vous dévoiler ce qui fait le piquant de ce livre.
Je ne peux en dire que du bien, et ne peux que vous conseiller de vous procurer ce livre trés vite.

Ma note : 4.5/5


De : Claarabel Envoyé : 02/05/2004 21:12
Autobiographie d'une tueuse, de Brigitte Kernel

La note: ( 3 / 5 )

Petits meurtres entre nous
Roman policier, "Autobiographie d'une tueuse" rassemble les mémoires d'une super-mamie de 82 ans dont la présente aventure débute en regardant l'émission de télévision "Retrouvailles" (un vague Perdu de vue présenté par Jacques Pradel...). Un couple de Nigauds (comme elle les surnomme) lance un appel de recherche: celui de retrouver sa mère qui a accouché sous X... Aussitôt, les souvenirs d'Eugénie remontent à la surface, elle téléphone et dit que c'est elle, la mère de ce Nigaud.

Bref, les événements ne font que commencer car réellement mère, l'est-elle ou pas?.. Et puis, la confession de ses "petits meurtres entre nous", de ceux qu'on commet pour éliminer ceux qui nous gênent.. une voisine presque centenaire, un mari, un fils, une meilleure amie envahissante.. Décidément, la vie d'Eugénie est parsemée de cadavres !
Mais tel est pris qui croyait prendre, car de fil en aiguille les masques tombent.. N'est pas victime qui veut !

Ce roman de Brigitte Kernel ne remplit pas les grandes lignes et règles des romans policiers, toutefois il nous captive par les révélations doucereuses que délivre le personnage central dans ses cahiers dédiés à son mari disparu. L'héroïne est une grand-mère ahurissante et qui répond au nom d'Eugénie Grandet, "un vrai personnage de roman". Mais les deux Eugénie n'ont en commun que leur nom car cette Eugénie introduite dans "Autobiographie d'une tueuse" n'a rien d'une sainte !
Ecrit assez allègrement, ce roman se lit rapidement, si ce n'est le rythme qui semble s'essoufler en cours de route avant d'aboutir sur une touche finale décapante. En somme, un petit roman agréable.

Clarabel
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum