Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Mer 2 Déc 2009 - 7:33

Je viens justement de le commencer Isaby, j'espère que j'apprécierai autant que toi Smile

_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2298
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Mer 9 Déc 2009 - 12:52



Rien ne va plus - Douglas Kennedy
Belfond - 394 pages

A Los Angeles, David Armitage est un auteur qui galère, jusqu'au jour où un de ses scénarios est retenu par une chaine de télé pour en faire une série télé.
Tout de suite, c'est un immense succès, tout sourit à David, il devient riche, quitte femme et enfant pour une jeune femme branchée.
Puis, la machine s'enraye et c'est le retour de manivelle aussi brusque et soudain que l'arrivée du succès.

Pas de grande surprise pour ce roman de Douglas Kennedy, encore une fois, le personnage connait une chute vertigineuse après un bonheur sans tâche. Rien de bien original donc pour qui connait déjà cet auteur, c'est le même schéma que d'habitude.
Pourtant, même si l'intrigue n'est pas très mystérieuse et les rebondissements courus d'avance, on se laisse emporter par la lecture, sans passion, mais sans véritable ennui.
Le personnage de David est parfois un peu agaçant, trop naïf et pas très responsable mais par contre, la critique du milieu Hollywoodien est assez réussie ainsi que la réflexion sur la réussite et le sens qu'on donne à sa vie.
Bref, du bon et du moins bon, je savais déjà que Douglas Kennedy était capable du meilleur comme du pire, mais là je suis plutôt mitigée.
Ce sera donc : Pas mal mais peut mieux faire!

3/5

_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2298
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Mer 3 Fév 2010 - 14:45

QUITTER LE MONDE



Je ne referai pas le résumé....
avec qui parlais je récemment de la puissance des vaincus ?
je crois que ce livre illustre bien encore une fois cette expression.
Quand le destin s'acharne sur vous , vous donne envie de quitter le monde (à comprendre au sens propre comme au figuré ) et que finalement vous vous en sortez, il faut bien voir dans cette volonté une certaine puissance .
l'auteur m'a embarquée dans ce pavé. J'ai touché le fond avec Jane et je me suis battue avec elle. Même si parfois des invraisemblances pointent le bout de leur nez, on ne peut qu'être en empathie avec cette jeune femme qui perd tout ce qu'elle tente de construire que ce soit sa propre famille, ses jobs successifs, la cellule familiale qu'elle crée. Ce roman est vraiment bien écrit et me réconcilie avec l'auteur. Toutefois, la dernière partie m'a paru superflue car elle fait un peu perdre au récit sa crédibilité...
ma note 3,9/5

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 53
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Isaby le Sam 13 Fév 2010 - 0:21

Douglas Kennedy
Piège nuptial (ancien titre: cul-de-sac)

Un Journaliste de Boston, la quarantaine, pas de femme, pas d'enfant part sur un coup de tête faire un "Road trip" en Australie à bord d'un vieux westfalia. Sur la route, il fait la rencontre d'Angie, une jeune femme nymphomane qui le drogue, le kidnappe et l'amène contre sa volonté dans un village constitué d'une cinquantaine d'habitants anthipatiques, alccooliques, alliénés et probablement co-sanguins...Smile (ne manque que le banjo!)

C'est un petit roman qui se lit rapidement une histoire qui se veut un thriller, mais qui tombe tellement dans la caricature que s'en est drôle. On s'entend que ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais c'est tout de même un bon divertissement.

3/5

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Isaby le Ven 25 Juin 2010 - 0:36

L'homme qui voulait vivre sa vie de Douglas KENNEDY

J'ai beaucoup aimé. Une mise en contexte habile un bon suspense. On se questionne toujours à savoir comment il peut y arriver sans se faire prendre? J'ai trouvé que le sujet du vol d'identité pour recommencer une nouvelle vie était habilement traité. Je me suis aussi beaucoup interrogé pendant ma lecture sur le dilemme moral que présentait plusieurs situations. Les rebondissements de l'histoires ont aussi déjoué mes prédictions en quelques endroits, ce que j'apprécie beaucoup. Un bon roman que je vais conseiller à mes proches. Mon préféré de Douglas Kennedy jusqu'à présent. J'ai trouvé la fin un peu précipitée, c'est le seul défaut que je trouve à ce livre.

4.5/5

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Caro le Mer 4 Aoû 2010 - 16:37

Douglas Kennedy - La poursuite du bonheur
(Pocket, 2004, 773 pages)


Je ne referais pas le résumé car il a déjà été fait plusieurs fois.

Mon avis :

Je dois dire qu'au début du livre j'étais un peu septique concernant l'histoire, au final j'ai aimé. Il faut avouer que l'héroine à tout les malheurs du monde qui lui tombe dessus au fur et à mesure.
J'aime beaucoup lire cet auteur car il retranscrit bien les sentiments de ses personnages. C'est sur je relirai Cet auteur.

Ma note :
4/5
avatar
Caro

Nombre de messages : 1234
Age : 44
Location : France
Date d'inscription : 04/11/2008

http://jailujelisetjelirai.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Clochette le Jeu 19 Aoû 2010 - 9:02

L'homme qui voulait vivre sa vie - Douglas Kennedy

L'histoire
Ben Bradfort a tout pour être heureux. Il est un avocat renommé et apprécié, vit avec femme et enfant dans la banlieue chic de New-York. Mais voilà, plus le temps passe, plus il a l'impression de passer à côté de sa vie. Et oui, il voulait être photographe, lui, et pas passer son temps à rédiger des testaments ou tenir en respect des veuves joyeuses !!! Un jour, il découvre que sa femme le trompe avec le voisin le plus minable qui soit, et photographe de surcroît ! En tentant une explication avec celui-ci, il le tue accidentellement. Et là, que faire ? Et bien il profite de l'occasion pour changer de vie en prenant l'identité du mort. Mais la vie va le rattraper lorsque, par le biais de photographies qui vont le rendre célèbre, il va devoir s'expliquer auprès des gens qu'il aime sur ses actes dans sa vie antérieure.

Je trouvais que cela démarrait plutôt bien. J'ai forcément été interpellée par la vie et les pensées de cet homme qui a l'impression d'être passé à côté de sa vie et qui s'interroge sur la médiocrité de sa vie. On a tous cette impression finalement de ne pas avoir fait ce que l'on voulait réellement. Mais c'est vrai que les réalités de la vie nous rattrapent, nos expériences, nos qualités et défaut font l'on fait rarement ce que l'on souhaitait (je voulais être boulangère, actrice, journaliste, archéologue, et je suis assistante de direction !!!). Mais, la suite, malgré l'écriture pleine d'allant de Douglas Kennedy, et qui ma foi, se laisse lire sans déplaisir, a tourné en jus de boudin. Tout un tas d'invraisemblances, et le facteur chance immense pour Ben Bradford ont fait que j'ai décroché. Ce qui me faisait malgré tout avancer dans ma lecture, c'était de me dire : quelle pirouette l'auteur va-t-il utiliser pour que son héros s'en sorte ? Et la fin n'a d'ailleurs pas dépareillé et totalement irréaliste !
Bref, une bonne lecture de vacances que je conseille à ceux qui n'ont pas envie de se prendre la tête !
Ma note : 3/5
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  petitemartine le Mar 24 Aoû 2010 - 14:53

RIEN NE VA PLUS de Douglas KENNEDY


David Armitage, marié, père de famille est un scénariste qui tente en vain de percer à Hollywood. Jusqu'au jour où la chance lui sourit, il va du jour au lendemain se retrouver au sommet, se faire plein de nouveau amis... grâce au scénario d'une série TV qui va devenir un succès. D'un seul coup, toutes les portes s'ouvrent, l'argent coule à flot, tout devient simple ! Le succès lui monte à la tête, il quittera même femme et enfant pour une jeune arriviste dont il tombe éperdument amoureux.Jusqu'au jour où...rien ne va plus ! c'est la chute libre ! Il est accusé de plagiat ! A tort ou à raison ? Va-t-il réussir à s'extirper de ce monde de requins qu'est Hollywood ? Je n'en dirai pas plus !

Je suis d'accord avec la critique de Lyreek sur ce roman.
On retrouve un schéma très classique chez l'auteur : l'ascension, la chute puis la résurrection du héros. Un héros qui ma foi n'est pas très sympathique et assez agaçant je trouve. L'histoire se lit facilement, on se trouve dans la jet set d'Hollywood, il y a pas mal de références cinématographiques ( de films que je ne connais pas forcément ), on s'envole en jet sur des îles paradisiaques... Bref, une lecture de vacances qui sera assez vite oubliée. Ce n'est pas mon favori de l'auteur.

Ma note : 3/5
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2425
Age : 47
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Dim 29 Aoû 2010 - 19:05


Les désarrois de Ned Allen - Douglas Kennedy
Pocket - 528 pages

A New York, Ned Allen est le brillant chef de pub du magazine CompuWorld. Parti de rien mais extrêmement doué pour la vente, il a gravi les échelons et jouit maintenant d'une très bonne situation. Il est marié à Lizzie et heureux en ménage. Bref, même s'il a tendance à vivre au dessus de ses moyens, tout va pour le mieux pour lui. Jusqu'au jour où le magazine est racheté et où la descente aux enfers commence...

Schéma classique, vu et revu des romans de Douglas Kennedy : le jeune homme à qui tout réussit et qui à cause d'un concours de circonstances aussi malheureux qu'improbable perd brusquement tout ce qui compte dans sa vie : un bon job où il excelle, la femme qu'il aime, son appartement et sa réputation professionnelle.
Rien d'original donc, mais toutefois, Douglas Kennedy arrive à maintenir l'attention de son lecteur, emporté peut-être un peu malgré lui, sur les traces de Ned.
Il faut dire qu'il est sympathique, ce Ned, bourré de défauts mais finalement assez innocent pour qu'on lui souhaite de se sortir de ce bourbier.
Et puis, cause probable de mon indulgence je l'avoue, ça se passe à New York, et j'apprécie toujours le voyage dans les rues de Manhattan. Ici, on part à la découverte de l'univers des jeunes cadres new-yorkais sous pression, obsédés par la réussite et l'argent et rêvant de faire partie du cercle restreint des "winners".
Au final, même l'intrigue est assez convenue, c'est une lecture divertissante et sans prise de tête, parfaite pour se reposer les neurones fatigués.

3,5/5


_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2298
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  anna44 le Ven 10 Déc 2010 - 22:15

Quitter le monde, Douglas Kennedy



4è de couverture : Du campus de Harvard aux rues du Berlin d aujourd hui, en passant par le Maine, la Nouvelle Angleterre et le Canada, la trajectoire bouleversante d une femme en quête éperdue d amour et de reconnaissance. Douglas Kennedy dans son roman le plus ambitieux à ce jour.
Jane n a que treize ans lorsque, lors d un dîner à l ambiance particulièrement lourde, elle annonce à ses parents qu elle ne se mariera jamais. Une phrase d apparence anodine aux conséquences désastreuses : son père quitte le foyer presque sur-le-champ ; quant à sa mère, elle tient Jane pour directement responsable de l échec de son mariage.
Quelques années plus tard, étudiante en lettres à Harvard, Jane entame une liaison avec son professeur. Pendant quatre ans, elle vit dans l ombre mais heureuse avec cet homme qui la fascine. Bonheur brutalement interrompu par la mort de son amant, dans des circonstances obscures.
Jane trouve alors un poste dans une très lucrative entreprise de trading. Mais en voulant faire parvenir de l argent à son père qui se prétend ruiné, Jane attire l attention du FBI qui lui révèle les véritables occupations de celui qui est en fait un escroc international.
Décidée à rentrer dans le giron universitaire, Jane devient professeur dans une petite fac de Nouvelle Angleterre. Là, elle fait la connaissance de Theo, un cinéphile obsessionnel, et donne naissance à une petite Emily qui fait toute sa joie.
Alors que, pour la première fois de sa vie, Jane se prend à croire au bonheur, le drame frappe à nouveau...
À bout de forces, Jane est tentée de quitter le monde, avant de trouver, au hasard d un fait divers odieux, la force de se raccrocher à la vie.

Commentaire : Ce nouveau roman de Douglas Kennedy est assez sombre (le titre n'appelle d'ailleurs aucune ambiguité).
On y suit l'histoire de la narratrice qui au fil de ses (mauvais ?) choix de vie va en payer de sa personne (histoire d'amour qui se termine mal, mauvaises rencontres, relations avec ses parents)
Et malgré la douleur extrême si bien transmise par Kennedy, l'espoir tranparaît toujours. Mais est-ce l'espoir de la narratrice ou celui de Kennedy ?
Au même titre que ses autres romans, ce livre se lit bien et le rythme reste soutenu du début à la fin. Cependant, je n'ai pas été aussi emballée que par ses premiers romans. Est-ce moi qui me lasse ou Kennedy qui s'essoufle ?... à suivre !

Ma note : 4/5

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  dodie le Lun 3 Jan 2011 - 17:41

Quitter le monde

Mon avis: j'ai beaucoup aimé ce roman. L'auteur a réussi à me plonger dans cette histoire certes un peu mélodramatique. Les chapitres défilent vite et il m'a été très difficile de le lâcher.
Il y a certes quelques invraisemblances et grosses ficelles mais c'est un roman facile à lire avec une héroïne attachante, bref un roman de vacances idéal
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4549
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Isaby le Dim 13 Mar 2011 - 2:43

Une relation dangereuse - Douglas KENNEDY
3/5

Résumé: Grosso modo, c'est l'histoire d'un couple de journalistes carriéristes dont la venue du premier enfant amène de nombreux boulversements au sein d'un couple fragile. Sally, la maman, se tape toute une dépression post-partum et son mari lui fait le pire des sales coups...

Un gros bof... pour ce livre d'un auteur que j'affectionne pourtant beaucoup. Pas totalement mauvais mais pas aussi enlevant que l'homme qui voulait vivre sa vie. Je ne me suis attachée à aucun des personnages; au contraire, ils m'étaient antipathique. J'ai trouvé que l'état de dépression post-partum prend trop de place dans le livre et que la véritable action, s'il en est une, est bien trop longue à arriver. De plus, il y a au moins 100 pages de procès et je le déclare, j'ai horreur des romans procès!
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Lun 21 Mar 2011 - 18:49

Rien ne va plus

Note : 2.75/5


Résumé : David Armitage connait une ascension fulgurante à Hollywood. Après avoir passé 10 ans à essayer de caser un scénario par ci par là, il parvient enfin à décrocher un contrat. A partir de là, tout s’accélère : le fric, la célébrité, les gens qui se pressent autour de vous…. Il rencontre Sally, la femme de ses rêves, divorce d’avec son épouse Lucy. Alors que tout lui sourit, il va découvrir que la chute n’en est que plus brutale.

Critique : premier Douglas Kennedy que je lis, je comprends pourquoi une amie me l’a conseillé, il correspond à mes goûts habituels. Une écriture simple, une intrigue assez bien construite et pourtant je n’ai pas complètement accroché. Le livre est divisé en deux parties : l’ascension du personnage principal d’une part et sa chute d’autre part. La première partie est très longue à tout mettre en place. Heureusement que le rythme s’accélère un peu dans la seconde partie parce que j’étais prête à abandonner le tout. L’histoire est assez prévisible, pas de surprise réelle. J’ai bien aimé la description acide de l’univers sans pitié d’Hollywood. La fin est un peu rapide à mon gout. Mais ce qui m’a le plus bloqué c’est le narrateur, je l’ai trouvé un peu mièvre, agaçant, naïf et mou, toujours à se poser en victime. Bref, un bilan mitigé mais je suis contente d’avoir lu au moins une fois un livre de cet auteur.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4731
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Jeu 12 Mai 2011 - 14:17

CUL DE SAC/PIEGE NUPTIAL


Résumé tiré du site Amazon:
Je n'avais rien contre l'Australie avant d'écraser un kangourou par une nuit sans lune et de rencontrer Angie sur une plage ensoleillée. Douce, chaude, Angie. Un vrai rêve pour le voyageur fatigué. C'est quand j'ai su que je l'avais épousée que les choses se sont gâtées, vraiment gâtées jusqu'au cauchemar.

Mon avis: 5/5 J'ai passé un super moment de lecture avec ce premier roman de Douglas KENNEDY. J'ai dès le premier chapitre été happé par l'histoire et ce jusqu'à la dernière phrase.
L'histoire de cette communauté complètement arriérée et terrifiante, parfois j'ai vraiment eu peur pour le héros, est très originale et captivante.
Douglas KENNEDY a réussi à me mettre à la place du personnage et j'ai été tendu à certain moment me demandant comment on allait s'en sortir Laughing
J'ai dévoré le livre en une journée!
Je conseille vivement ce livre
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7381
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Isaby le Sam 23 Juil 2011 - 12:52

Je viens de voir le film "l'homme quui voulait vivre sa vie" adapté du livre du même nom de l'auteur Douglas Kennedy.Mad C'est un film français. Le début était pas mal et collait pas si mal l'histoire sauf que la 2e partie du film est si peu fidèle au livre qu'on décroche. Un fin en queue de poisson très décevante... Je m'attendais à beaucoup mieux!

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  anna44 le Jeu 25 Aoû 2011 - 19:46

Le Figaro Magazine a publié tout au long de cet été une chronique écrite par Douglas Kennedy sur un périple qu'il a effectué entre sa résidence du Maine et San Francisco.
Ces chroniques sont publiées sur le site du Figaro Magazine, je me permets donc de vous indiquer ci-dessous les liens de chacune de ces étapes.

1ère étape - du Maine à Boston

Etape 2 - De Boston à Chicago

Etape 3 : de Chicago à Sioux Falls

Etape 4 : De Sioux Falls à Grand Teton

Etape 5 : De Grand Teton à Salt Lake City

Etape 6 : De Salt Lake CIty à Reno

Dernière étape : De Reno a San Francisco

Bonne lecture !!

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 26 Aoû 2011 - 1:21

Merci Anna! j'aime énormément les roadtrips!!!

C'est fou quand même 8 jours Maine-San Francisco. Very Happy

Je vais lire tout ca peu à peu.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 26 Aoû 2011 - 4:23

Hum... après deux épisodes pas certaine que je vais continuer... Je le trouve terriblement prétentieux Douglas Kennedy - et sans humour ca ne passe pas vraiment.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  anna44 le Ven 26 Aoû 2011 - 6:53

Je n'ai lu que la première partie pour l'instant, je te dirais ce que j'en pense Smile

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Dim 11 Sep 2011 - 16:59


L'homme qui voulait vivre sa vie - Douglas Kennedy
Pocket - 496 pages

Ben Bradford est avocat à Wall Street. Sur le plan professionnel, il a parfaitement réussi, même s'il est bien loin de son rêve d'être photographe. Marié, deux garçons en bas age, il sent que son mariage bat de l'aile, sa femme Beth, lui semble de plus en plus lointaine. Et bientot il découvre qu'elle a une liaison avec un voisin Gary Summers.
Confronté à son rival, la situation dégénère et il le tue. Pour masquer son crime, il met alors au point un plan pour prendre l'identité de sa victime et recommencer une nouvelle vie ailleurs.

Globalement, j'ai apprécié ma lecture de ce roman qui tient le lecteur en haleine. Bien sur ce n'est pas toujours très crédible, Ben s'en sort parfois miraculeusement mais bon, on est curieux de voir s'il va réussir à mener à bien son plan.
Et quel sang froid et quel art de la manipulation et de la dissimulation! A peine taraudé par sa conscience de temps à autre, Ben est méticuleux et très organisé, comme on peut difficilement l'être à mon avis dans ce genre de situation. Mais bon, admettons.
La fin effectivement encore moins crédible que le reste, dommage je pense que j'aurai mieux apprécié avec une autre fin.

En résumé, c'est un bon divertissement, ni le meilleur, ni le pire Douglas Kennedy.

3,5

_________________
Lecture en cours : Le fils de Philipp Meyer

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2298
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  booksy le Sam 12 Nov 2011 - 14:50

qui a lu cet instant là ? qu'en pensez vous?
avatar
booksy

Nombre de messages : 8
Age : 31
Date d'inscription : 07/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  DM29 le Lun 27 Fév 2012 - 19:39

Cul de sac de DOUGLAS KENNEDY

Résumé
: Nick, un américain décide de tout quitter et de partir en Australie. Il se concentre sur le désert australien, où entre chaque patelin , comprenez une station service, on comte entre 400 et 700 kilomètres ... Et c'est justement à une station service, que Nick rencontre Angie, jolie et jeune australienne, quoique assez bagareuse, et nature. Nick la prend en autostop. Nick se retrouve très vite dans une situation dangereuse. Puisque la jeune femme le drogue, et le ramène dans son village, très très particulier, et lui apprend à son réveil qu'il est maintenant son époux ...

mon avis: J'ai passé un très bon moment en lisant ce petit livre, (260 pages), le style est vif, c'est très drôle à certains moments, très dépaysant aussi. Et ça reste crédible en plus. J'aurai bien voulu en savoir plus sur les autres personnages, mais bon. Un livre pour se détendre, et rire un bon coup !

note 4,5/5

_________________
study livres lus PAL : 10/47
avatar
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 30
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Cocotte le Lun 28 Mai 2012 - 12:03

L'homme qui voulait vivre sa vie

(Pocket, 1998, 497 pages)

Ben Bradford est un brillant avocat, marié et père de deux enfants, dont la vie semble idéale. Pourtant, il a l'impression de passer à côté de sa vie, il rêve d'être photographe. Son mariage avec Beth bat de l'aile. Lorsqu'il découvrira que celle-ci le trompe, sa vie sera complètement bouleversée...

Voilà un bon livre dont l'histoire est très prenante et ne manque pas d'originalité. J'ai dévoré la deuxième partie qui se passe après la découverte de l'infidélité de la femme de Ben. Difficile de lâcher mon livre, l'auteur m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. Une fin tirée par les cheveux, mais qui m'a satisfait quand même. Je crois que j'aurais été déçue si la fin avait été plus dramatique...

Un bémol, c'est la traduction. J'ai eu bien de la misère avec plusieurs expressions qui sont très loin de ma réalité québécoise. Par exemple : "Pas besoin d'chicots pour bouffer des fayots en boîte!" Deux mots dans la même phrase que je ne connais pas du tout! Assez pénible!

Une belle lecture malgré la traduction!

Ma note : 4,5/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Lun 28 Mai 2012 - 16:17

Merci Cocotte Very Happy , je le note.

Les chicots
: Ce sont des dents abimés dont ils ne restent qu' une partie en bouche. Terme populaire.
les fayots : Terme populaire dans cette phrase ce sont des haricots secs (mogette) mais on c'est un terme que l' on retrouve souvent pour désigner les personnes cherchant à tous pris à se faire bien voir de ses supérieurs, un lèche-botte.


Ce sont des mots que l' on utilise encore souvent en France Very Happy

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Cocotte le Lun 28 Mai 2012 - 19:29

Merci pour les précisions Lacazavent! J'avais bien compris avec le contexte, mais ça m'a un peu déroutée... J'étais curieuse de savoir si ces expressions étaient courantes en France.

Je te conseille fortement ce livre surtout que toi, tu ne seras pas aussi dérangée par la traduction!
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douglas KENNEDY (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum