Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Louvaluna le Ven 14 Nov 2008 - 22:19

De : grenouille (Message d'origine) Envoyé : 19/06/2005 15:36

Anne PERRY naît le 28 octobre 1938 à Londres. Perry n'est en fait pas son nom. Mais nous le verront plus tard. L'enfance de la gamine est assez agitée. Elle souffre assez vite d'une grave maladie respiratoire, qui l'oblige à suivre un traîtement quotidien. Ses études sont en pointillés. La famille déménage en effet très souvent, aux quatres coins du monde. L'adolescente, plutôt solitaire, grandit donc surtout en compagnie des livres. Et son père, scientifique, lui inculque très tôt l'importance des mots justes et de la rigueur d'expression. Voilà ce que retient très officiellement Anne Perry de ses vingt premières années. Sur laquelle l'écrivain naissante, au tout début de sa carrière dans les années 1980, n'aime guère s'apesantir. Pourquoi ? En 1994 sort Créatures Célestes, un excellent film de Peter Jackson, qui n'est pas encore le metteur en scène célèbre de la saga du Seigneur des anneaux. Le film conte l'histoire de deux amies adolescentes vivant dans leur monde imaginaire et qui, pour ne pas être séparées, finissent par tuer la mère de l'une d'entre-elle. Cette histoire est vraie. C'est celle d'Anne Perry. A 15 ans, la gamine, de son vrai nom Juliet Marion Hume, habite en Nouvelle-Zélande. Elle est inséparable de Pauline Parker, sa copine de 16 ans. Jusqu'au jour où la famille Hume prévoit de déménager en Afrique du Sud. La mère de Pauline Parker n'envisage évidemment pas que sa fille suive la petite Juliet. En 1954, Juliet et Pauline la supprime. Faits divers tragique. Les deux adolescentes seront emprisonnées au terme d'un procès retentissant. Elles sont libérées en 1958, en raison de leur jeune âge. Toujours très soutenue par son père, la future Anne Perry est bringuebalée dans différents pays. Pause de 1967 à 1972 à Los Angeles. Elle saute d'un métier l'autre : elle travaille comme vendeuse, hotesse de l'air, gérante d'un magasin de meubles, dans une compagnie d'assurance, etc. Elle écrit, toujours, sans parvenir à se faire publier. Le grand jour arrive enfin en 1979 avec l'Etrangleur de Cater Street. Il met en scène l'inspecteur Thomas Pitt, de la police londonienne, et sa femme Charlotte. L'adolescence cachée d'Anne Perry éclaire la naissance de son deuxième grand personnage, William Monk, détective amnésique à la suite d'un coup sur la tête, et souffrant d'être un homme sans passé et sans mémoire. Ses deux héros évoluent dans l'Angleterre victorienne, que l'écrivain décortique au scalpel. A partir des années 1980, Anne perry devient très productive, parvenant à écrire tous les ans une aventure de ses deux héros. Obstination gagnante. Elle finit par décrocher vraiment le succès dans les années 1990, estampillée reine (encore !) du polar historique toujours en vogue aujourd'hui. Elle vit désormais en Ecosse, non loin d'Inverness, dans les Highlands.

Ses deux principales séries : les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt (dont elle a publié le vingt-quatrième titre, Long Spoon Lane, en 2005) puis celle de William Monk, qui compte aujourd'hui quatorze titres. Anne Perry s'est depuis intéressée à d'autres périodes historiques avec notamment À l'ombre de la guillotine, qui a pour cadre le Paris de la Révolution française. Elle publie aussi Avant la tourmente, premier opus d'une ambitieuse série de cinq titres dans laquelle elle brosse le portrait de l'Angleterre pendant la Première Guerre mondiale. Anne Perry vit au nord d’Inverness, en Écosse.

La série des Pitt I love you :

Elle met en scène un couple improbable : Thomas un inspecteur de police mal habillé, déguingandé, franc et direct, éduqué avec le fils du riche propirétaire pour lequel son père travaillait, et Charlotte une jeune femme de la bonne société londonienne, élévée pour faire un beau mariage et conserver son rang, mais passionnée par les sujets d'actualité et dramatiquement affligée d'un franc parler qui compromet ses chances de trouver un mari.

Après la rencontre dans le tome 1, les suites de leurs aventures les conduiront à rencontrer tous les travers et les bassesses de l'âme humaine. Aidés par leurs amis et la soeur de Charlotte, Emily, ils vont résoudre des enquêtes pour meurtre, le plus souvent et mettre à jour trahisons, mensonges, chantages, avortements, prostitution, viols, travestissement... Le cadre de l'Angleterre victoirienne contraste avec la modernité des intrigues.

Titres parus :
- L'étrangleur de Cater Street
- Le mystère de Callander Square
- Le crime de Parangon Walk
- Resurrection Rox
- Rutland place
- Le cadavre de Bluegate Fields
- Mort à devil's Acre
- Meurtres à Cardington Crescent
- Silence à Hanover Close
- L'égorgeur de Wesminster Bridge
- L'incendiaire de Highgate
- Belgrave square
- le crucifié de Farrier's Lane
- Le bourreau de Hide Park
- Traitors Gate
- Pentecost Alley
- Ashworth Hall
..... Quelques tomes dont je n'arrive pas à trouver les titres et le tome paru en 2005
-Long Spoon Lane

Les intrigues sont résolues dans les toutes dernières pages, et avec rebondissements. On peut lire n'importe quelle enquête pour voir si on aime ou pas mais le charme de cette série réside aussi dans l'évolution des personnages principaux et il est plus plaisant de les lire dans l'ordre.

Petit bémol : l'auteur resitue un peu trop souvent le contexte et les caractère des personnages. Avantage : on peut suivre même si on ne les lit pas dans l'ordre. Inconvénient : si on les lit tous, il y a beaucoup de répétitions dont on se passerait!

La série William Monk I love you I love you :

Dans cette série, les personnages principaux sont encore plus intéressants que la série des Pitt.
Il y a le détective privé, ancien flic amnésique Monk. Sorte de sombre héros entier, rustre, impitoyable, intelligent et arrogant, un dandy qui se meut aussi facilement dans les quartiers miséreux que dans les réceptions brillantes. Ses enquêtes sont émaillées de flash où son passé lui apparaît par petits morceaux. L'intérêt est donc de reconstituer avec lui le puzzle de son identité, peuplée de zones d'ombres.
Il y a ensuite l'avocat, Oliver Rathbone, brillant ténor du barreau qui vient apporter sa contribution à l'intrigue par des plaidoiries à l'aveugle qui conduisent en fin de volume à la révélation qui explique tout.
Il y a enfin Hester Latterly, infirmière célibataire et indépendante revenue de la guerre de Crimée, incapable de s'adapter aux exigences de la société qui lui commanderait de trouver un mari et de se ranger. Pas coquette pour deux sous, courageuse, douée dans son métier, franche, directe, parfois dure, elle est l'élément qui entre dans les foyers aristocrates pour soutenir un malade et comprend ainsi les dessous des affaires dont Monk et Rathbone ne voient que l'extérieur.
Le chassé croisé amoureux qui se dessine progressivement au fil des tomes entre ces trois personnages alimente le suspense de la série.

Tomes parus dans l'ordre :
- Un étranger dans le miroir
- Un deuil dangereux
- Défense et trahison
- Vocation fatale
- Des âmes noires
- La marque de Caïn
- Scandale et calomnie
- Un cri étranglé
- Mariage impossible
- Passé sous silence
- Esclaves du passé
- Funérailles en bleu
- Mort d'un étranger
- Meurtres sur les docks

J'ai une affection pour le tome 8 qui voit l'intrigue prendre un tournant plus net, même si l'enquête elle-même est un peu trop tirée par les cheveux!! A force de semer des éléments tout au long de l'histoire, Mme Perry oublierait-elle de les releir à la fin pour donner un peu plus de cohérence? A trop vouloir ménager le suspense, elle termine parfois par un tour de passe passe un peu trop rapide....

Fans d'épilogues, passez votre chemin, cette série n'est pas pour vous : Mme Perry prépare la suite et ne s'emcombre pas d'expliquer ce que deviennent les uns ou les autres, point final! Dommage de ne pas laisser la place pour quelques expications et de privilégier l'effet de sidération des révélations...

Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Anne PERRY

Message  Louvaluna le Ven 14 Nov 2008 - 22:47

De : 2550Chimère Envoyé : 20/08/2005 15:58

AVANT LA TOURMENTE D'Anne PERRY
ed 10/18-457p

Résumé : Le jour de l'assassinat de l'archiduc d'Autriche en juin 1914, John et Alys Reavley meurent dans un accident de voiture. John Reavley devait remettre un document concernant un complot qui pourrait déshonorer le pays à son jeune fils Mathiew qui travaille pour les services secrets. L'accident se transforme vite en meurtre pour les frères Reavley et John l'aînée professeur à Cambridge doit également résoudre le meurtre d'un de ses élèves Sébastian Allard. Et si les deux affaires étaient liées.

Mon avis : un premier tome qui commence bien. L'énigme du document disparu occupe bien l'esprit. On cherche à en découvrir sa nature, tandis que l'enquête policière part dans des directions inattendues. Tout cela sur fond des prémices de la première guerre mondiale. Où l'on s'aperçoit également que le document que tout le monde recherche a partie liée avec le drame historique qui se prépare. Sans compter que ce roman est une bonne révision du pourquoi du comment de cette guerre. Le volume se termine avec l'entrée en guerre de l'Angleterre et la décision de Joseph également pasteur de partir au front en tant qu'aumonier. J'attend la suite avec impatience. Comment les enfants de John Reavley (car la soeur Judith est aussi dans le coup) vont-ils découvrir les conspirateurs ? Reviendront-ils vivants du conflit ? Car tout n'est pas résolu dans ce premier volume et bien des questions restent sans réponse. Réponses que l'on espère à la hauteur du très bon début de cette série qui donne envie de connaître la suite.

Ma note : difficile de mettre une note maximum sur un premier volume mais disons 3.75/5



De : grenouille Envoyé : 04/09/2005 17:33

"Passé sous silence" , série Monk, volume 10.

Une fois de plus Monk accepte une enquête impossible : une jeune femme a disparu peu de temps avant son mariage avec l'héritier d'une riche famille respectable. Le cocher et l'atelage familial sont introuvables et le fiancé mort d'inquiétude....
Pendant ce temps Hester sévit avec toute son énergie dans l'hopital voisin afin d'éveiller la conscience du gouverneur de l'hopital sur l'intéret d'améliorer la formation des infirmières et l'hygiène dans l'établissement. Des médicaments disparaissent de façon inexplicable et toutes les infirmières sont soupçonnées....
Le cocher est bientôt retrouvé mort devant la maison d'une des infirmières bientôt accusée du meurtre...
Et tous ces personnages s'agitent ou se desespèrent sur fond de différences sociales : cette enquête met en lumière le sort des anciens combattants malades et indigents, abandonnés par la patrie pour laquelle ils ont risqué leur vie.

Ne cherchez pas encore, vous ne trouverez pas le coupable ; c'est tortueux à souhaits et il faudrait être sacrément secoué du bocal pour anticiper l'imagination très fertile de miss Perry.
Cette enquête s'enrichit de l'évolution de l'histoire personnelle des héros, plus fluide et maîtrisée que d'habitude parce que moins disparate. Cela apporte un nouveau charme et relance avec bonheur la série.
Une bonne cuvée : 4/5



De : grenouille Envoyé : 23/10/2005 20:52

"Esclaves du passé" volume 11 de la série Monk

Une fois de plus, Hester et William Monk sont entraînés dans une nouvelle enquête à tiroirs : engagés pour résoudre une sordide histoire de chantage, ils se retrouvent plongés dans les conflits d'intérêts politiques américains, au tout début de la guerre de sécession. Un triple meurtre, un vol d'armes, la disparition d'une jeune fille de bonne famille probablement enfuie aux états unis, et voilà nos deux aventuriers fonçant malgré eux dans la tourmente d'une guerre qui n'est pas la leur.
L'occasion pour Hester de faire émerger de sombres souvenirs et pour Monk de faire face à l'homme qu'il était avant son amnésie...

Du nouveau avec le petit voyage aux états unis, et du conventionnel avec le procès traditionnel et un Rathbone dont je me demande de plus en plus pourquoi il est un avocat si réputé ! sans Monk et Hester, il serait incapable de faire aquitter ses clients!!!!

Note : 4/5.



De : Sahkti1 Envoyé : 08/03/2006 16:08

Anne PERRY, Un deuil dangereux
(second volume série "Monk")

Comme déjà signalé, il est constamment fait référence dans ce récit à une ancienne affaire résolue par l'inspecteur William Monk, assisté de Hester Latterly, qui l'épaule cette fois encore. Des allusions nombreuses et régulières qui n'empêchent pas de comprendre l'histoire mais il est sans doute bienvenu de lire les aventures de William Monk dans un ordre chronologique ("Un étranger dans le miroir" pour commencer).

Cette histoire est bien ficelée! Un meurtre dans une famille bourgeoise, on préfère d'abord soupçonner les domestiques pour ne pas froisser ces gens aux bras longs, même si très vite, la conviction de Monk se porte davantage sur la famille que sur le personnel. Nous suivons les péripéties de l'enquête, détail par détail, et c'est que ce que j'ai apprécié dans cette enquête, cette évolution en compagnie du lecteur.
L'écriture de Anne Perry est très agréable, fluide et riche. Elle dresse un portrait peu complaisant de cette société qui considère sa domesticité comme menu fretin et peut décider de donner la mort ou de conduire à la misère par simple souci de sauvegarder les apparences. Outre l'enquête policière proprement dite, Anne Perry ébauche un portrait social intéressant de la vie à Londres en 1857 et certains aspects en font froid dans le dos!

Ma note: 4/5



De : Sahkti1 Envoyé : 02/05/2006 18:06

Anne PERRY, Le mystère de Callander Square

Seconde enquête de la série "Inspecteur Pitt" de Anne Perry.
Deux jardiniers devant planter arbuste dans un square tombent sur deux cadavres de nouveaux-nés. Aussitôt, Pitt se charge de l'enquête et commence à interroger le voisinage proche, des familles riches, en apparence au-dessus de tout soupçon et très à cheval sur les conventions. Petit à petit, les rumeurs vont bon train et fournissent des pistes intéressantes au policier qui met à jours quelques secrets peu avouables et ébranle le vernis de façade de ces gens bien. Le lecteur va de surprise en surprise.
J'ai beaucoup aimé ce livre. L'écriture de Anne Perry est agréable à lire et elle dispose d'un talent sans pareil pour dresser un portait détaillé et sans concession de cette société victorienne qui considère les domestiques avec mépris et refuse l'idée que quelqu'un de leur milieu puisse frayer avec une bonne ou un valet. Ce qui s'avère pourtant être fréquemment le cas, mais on préfère fermer les yeux pour sauver la morale et surtout éviter tout scandale. Anne Perry donne beaucoup de corps à ses personnages, elle les rend humains, palpables et très présents. Cela facilite la proximité du lecteur avec l'histoire. Je compte bien poursuivre mon exploration de la série!

Ma note: 4,5/5



De : grenouille Envoyé : 19/05/2006 19:01

Funérailles en bleu

Deux femmes sont retrouvées assassinées dans l'atelier d'un peintre, absent au moment des faits. L'une des deux est l'épouse d'un ami de Monk et Hester : il fera parti des suspects et ils vont tout faire pour prouver son innocence.
Anne Perry se lance là dans l'exploration de nouveaux milieux qui vont entraîner Monk et Hester dans le monde des joueurs maladifs et dans un Vienne romantique au passé révolutionnaire tragique.
Ce volume permet de se pencher un peu plus sur le cas d'un second rôle bien sympathique : le dévoué docteur Beck!
Encore une fois, on ne voit pas du tout la fin venir et le mérite de cette histoire est d'introduire un peu de nouveauté dans le classique décor des intrigues policières de Madame Perry : le peuple juif apparaît, ainsi que certains passages de l'histoire de la vieille Europe et c'est une très bonne idée!!!

Note : 3,5/5



De : Philcabzi5 Envoyé : 25/08/2006 23:38

L'étrangleur de Cater Street
Ed. 10/18, 1997, 381 pages

Note: 4.5/5

Résumé:
L'histoire se passe à Londre en pleine époque victorienne, en 1881. Charlotte, deuxième fille d'Edward Ellison, refuse de se laisser dominer par la classe masculine comme toutes bonnes filles bien élevés. Curieuse, elle aime lire les journaux (ce qui lui est bien entendu interdit) et être au courant de tout ce qui se passe. Elle n'a pas non plus la langue dans sa poche et dit souvent tout haut ce que tout le monde pense tout bas!
Dans le quartier paisible où vivent les Ellison, un drame survient... et plusieurs autres encore. Des jeunes filles, servantes ou de bonnes familles, sont sauvagement assasinées et mutiliées. Charlotte fait alors la rencontre du mystérieux inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard. Une collaboration, au début difficile, finit par s'installer pour démasquer l'assassin.

Mon avis:
Si je n'avais pas su qu'il y a d'autres livres de cette auteure, j'aurais mis 5!! J'ai tout simplement adoré. J'aime le ton et l'écriture d'Anne Perry. J'ai eu la nette impression de lire un texte écrit en 1881 tant les mots, l'atmosphère, les descriptions et les dialogues m'ont transporté directement à cette époque. Les personnages sont attachant et/ou franchement enrageant (si on pense à la grand-mère!) et l'intrigue est tout simplement géniale! Elle ne nous donne que le fin mot de l'histoire dans les dix dernières pages mais, bien sûr, qu'après nous avoir déroutés une bonne demi-douzaine de fois.



De : Philcabzi5 Envoyé : 04/09/2006 18:54

Des âmes noires
Ed. 10/18, 2000, 479 pages

Note: 2/5

4ème de couverture:
Hester Latterly est engagée par une riche famille écossaise pour accompagner une vieille dame à Londres. Son unique consigne ? Lui faire avaler son remède pour le cour, qu'elle a fragile. Dans le train, Hester se lie d'amitié avec sa patiente, lui administre le médicament puis s'endort. A son réveil, la vieille dame a rendu l'âme. L'autopsie révèle qu'il s'agit d'un empoisonnement, et Hester, accusée du meurtre, est emprisonnée.
Tous les amis de la jeune femme se mobilisent : Monk part pour Edimbourg afin d'y mener enquête avec le soutien de Rathbone, d'Hester et de Callandra. Ensemble, ils finiront par découvrir la vérité... et bien plus encore.

Mon avis:
Que j'ai trouvé le roman long... Anne Perry n'en finit plus de nous décrire la colère de Monk, l'impuissance de Rathbone, le courage d'Hester. Elle ne nous parle de l'intrigue qu'avec parcimonie et est incapable de nous mettre en haleine. On ne veut pas vraiment savoir ce qui se passe on veut seulement que ça finisse! À chaque page je me disais que ça allait finir dans un grand dénouement spectaculaire... mais non.

Citations:
Avec la jalousie et la frustration propres aux ignorants et aux opprimés, elle haïrait Hester pour ce qu'elle représentait. Elle ne tolèrerait jamais qu'une jeune femme bien née ne se fût pas montrée digne du privilège qu'elle devait à sa naissance. Avoir une telle chance était déjà méprisable, mais trahir sa bonne étoile constituait un péché inexcusable.



De : doriane99 Envoyé : 30/11/2006 16:15

Un étranger dans le miroir
10/18 415p

1er tome de la série "Monk"

Londres, années 1850, William Monk se réveille dans un lit d'hôpital totalement amnésique... Il apprend qu'il est enquêteur de police et se voit confier l'enquête sur le meurtre sauvage d'un major de la guerre de Crimée. Il choisit de cacher son amnésie, au fil de son enquête il réapprendra à se connaître.

Un bon polar bien ficelé ! De nombreux thèmes abordés : la place de la noblesse et ses rapports avec les "petites gens", la misère, la guerre de Crimée et l'incompétence des militaires, les vies brisées à cause de cette guerre, Florence Nightingale et la place de la femme dans la société... Un premier tome qui donne très envie de lire la suite et un dénouement inattendu.

4,5/5



De : 82naurore Envoyé : 27/12/2006 19:45

Un étranger dans le miroir
10/18 415 p.

Ma note : 5/5

A Londres, en 1850, William Monk est victime d'un accident. A son réveil, il ne se souvient plus de rien, ni qui il est, ni qui sont ses amis. Il découvre alors qu'il est inspecteur, et son supérieur lui confie une enquête sur un meurtre. Pour éviter de se retrouver dans un asile, il décide de cacher son amnésie à son entourage et va mener une double enquête : pour retrouver l'assassin de Grey et pour retrouver son propre passé.
Je ne lis pas souvent de polars, et là je ne suis pas déçue. J'ai totalement embarqué dans l'histoire et je me suis attachée aux personnages. J'ai trouvé la fin très surprenante, bien qu'ayant flairé un piège assez rapidement.
Ce que j'aime aussi dans ce genre de polars, c'est que, comme il n'y a pas encore toute la technologie dont on dispose aujourd'hui (relevé d'empreintes, etc...), il faut utiliser d'autres méthodes pour découvrir le coupable, ce qui enrichit le récit.
Je me suis rendue compte, après, que les personnages principaux apparaissent dans d'autres enquêtes, et je pense donc me les procurer par la suite.



De : Sahkti1 Envoyé : 24/04/2007 12:07

Anne PERRY, Resurrection row

Un cadavre est exhumé et placé sur un fiacre. Un autre ne tarde pas à suivre, prenant place dans une église. Le début d'une macabre série qui mène l'inspecteur Thomas Pitt sur les traces d'un vrai meurtre...
Cette fois, Anne Perry a réussi à se défaire des trop longues descriptions et d'un mode narratif parfois pesant, pour donner plus de mou à ses personnages et leur permettre d'évoluer tout en affirmant l'humanité de leurs caractères. Thomas Pitt est un homme brillant, avec ses forces et ses faiblesses, cela transparaît plus clairement dans ce récit que dans d'autres où il semblait plus froid, presque "robotique".
L'enquête y gagne donc en spontanéité et vivacité, le lecteur y participe. Ce qui n'empêche pas Anne Perry de nous éclairer sur le fonctionnement de l'aide sociale à Londres à cette époque, une aide sociale qui se réduit souvent à un esclavage sans nom. C'est ce que j'apprécie dans ses livres, cette façon de nous documenter sur une époque et un lieu tout en nous permettant de suivre une enquête policière rondement bien menée.

Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Anne PERRY

Message  Louvaluna le Ven 14 Nov 2008 - 23:01

De : liza_lou55 Envoyé : 22/09/2007 16:47

L'étrangleur de Cater Street
(10/18, 381 pages)

Dans le Londres victorien des années 1880, un étrangleur s'attaque à des jeunes filles de toutes classes sociales dans les entourages de Cater Street. Alors que la terreur rôde et que les rumeurs vont bon train, l'inspecteur Thomas Pitt est chargé par Scotland Yard de mener l'enquète. Celle-ci le conduit chez les Ellison où il rencontre Charlotte, jeune fille de bonne famille n'ayant pas la langue dans sa poche. Ensemble, parviendront-ils à arréter l'assassin avant qu'il ne fasse d'autres victimes?

Une excellente enquète policière avec une intrigue bien ficelée et des personnages intéressants et originaux. Mme Perry réussit à merveille à retranscrire l'atmosphère victorienne tout en en soulignant les défauts et travers. Les deux héros - Charlotte Ellison et Thomas Pitt -sont très attachants et évitent la caricature.

Premier tome de la série policière des Pitt, L'étrangleur de Cater Street conviendra à tous les fans d'enquètes policières dites "classiques" ainsi qu'aux autres se réclamant allergiques de ce genre littéraire, Mme Perry évitant en effet de s'appesantir trop en langueur sur les détails matériels pour s'attacher plus à ces peronnages avec beaucoup d'humour et de dérision.

Une première enquète réussie; pour moi, une nouvelle série policière dont je vais m'empresser de lire les autres tomes!

Ma note : 4,5/5



De : Sahkti1 Envoyé : 01/10/2007 09:21

Anne PERRY, Meurtre à Devil's Acre

Devil's Acre est un quartier misérable de Londres, les bas-fonds emplis d'usuriers et de prostituées parmi lesquelles les gens de la haute société viennent s'encanailler. Toutes ces filles de joie ne sont pas des pauvrettes obligées de vendre leurs charmes pour nourrir leurs enfants; on y trouve des dames très comme il fait, issuées de la bourgeoisie londonienne, voire de l'aristocratie, qui viennent s'y livrer à quelques excitantes aventures.
Des meurtres sordides ont lieu dans le quartier. Pitt enquête, tout comme Charlotte de son côté, aidée de sa soeur Emily. Ils ne tardent pas à découvrir de sombres facettes du fonctionnement de cette société qui se veut si raffinée et se livre en réalité à quelques instincts primaires et autres horribles bassesses, comme la pédophilie.

Une enquête halentante, superbement ficelée, avec une atmosphère très particulière, pesante et mystérieuse.
Encore une fois, Anne Perry profite de son récit pour dresser un portrait peu reluisant d'une société qui avait encore tout à dire en Angleterre il y a quelques décennies; ce n'est pas très éloigné quand on on y pense. Si la pédophilie était officiellement réprouvé, il était tout de même courant que des gens de la haute louent (ou volent!) les services d'enfants de dix ans pour assouvir leurs envies les plus sournoises et ce commerce avait pignon sur rue. Infect! (4,5/5)



De : Sahkti1 Envoyé : 03/10/2007 09:39

Anne PERRY, L'égorgeur de Westminster Bridge

Trois députés sont égorgés sur Westminster Bridge. La police patauge complètement, la population s'emballe, c'est la panique. Charlotte Pitt elle-même reste dubitative face aux motivations qui ont pu pousser l'assassin à commettre de tels crimes. Une piste finit par se dégager, mais Charlotte et Thomas n'y croient pas à 100%.
L'occasion pour Anne Perry d'évoquer en détails la condition de la femme mariée à cette époque, une femme n'ayant rien à dire. Son mari pouvait choisir ses vêtements si il le souhaitait, sa religion, l'éducation à donner aux enfants. Il pouvait également disposer de tous les biens de son épouse, y compris ceux qu'elle possédait avant le mariage.

Pas vraiment convaincue par cet épisode des aventures de Charlotte et Thomas Pitt.
Il y a des parties très intéressantes, comme cet éclairage sur la condition de la femme mariée à l'époque victorienne (effrayant, même dans la haute société, elle est la propriété pleine et entière de son époux). Mais j'ai trouvé que cette enquête manquait de relief, elle m'a parue plus terne que d'autres.
L'identité du meurtrier (je n'entre pas dans les détails pour ne pas dévoiler l'intrigue) me paraît tirée par les cheveux, surtout face au temps écoulé ou au nombre de meurtres commis; cela tient moyennement la route.
Idem pour Zenobia Gunne, Vespasia Cumming-Goulg ou Charlotte qui arrivent à s'introduire chez des gens dont elles ignorent tout et qui leur révèlent des facettes très intimes de leur personnalité.
Bref, moins séduite cette fois, ce sont des choses qui arrivent! (2,5/5)



De : Sahkti1 Envoyé : 08/10/2007 11:00

Anne PERRY, Meurtres à Cardington Crescent

Un cadavre en morceaux est découvert sous les buissons d'un cimetière à Bloomsbury. Thomas Pitt redoute de ne jamais découvrir l'identité de la morte et encore moins son meurtrier.
Parallèlement, Lord Ashworth, mari d'Emily et beau-frère de Charlotte Pitt trouve la mort, empoisonné, dans des circonstances qui accusent directement son épouse. Thomas enquête sur le crime, secondé par Charlotte qui en fait, bien entendu, une affaire personnelle.

Par moments, j'ai trouvé cette histoire un peu brouillonne. D'abord à cause des affirmations péremptoires de la famille Marsh, hôtes de Lord et Lady Ashworth pendant cette mésaventure, qui n'hésite pas à accuser violemment et en sa présence Emily de meurtre, qui elle-même se plie aux règles de la bonne société en prenant son petit-déjeuner en compagnie de ses détracteurs et personne ne bronche. Ça sonne très conventionnel et un peu faux à mes oreilles, il y a une absence d'émotions spontanées.
Ensuite par le recoupement hasardeux et fortuit entre les deux affaires, j'ai trouvé cela tiré par les cheveux.
Enfin par une impression de répétition d'un volume à l'autre dans la série, que ce soit dans les descriptions longuettes des toilettes de ces dames ou le sempiternel menu "selle de mouton-pickles" qui revient d'hustoire en histoire.
Bref, par le meilleur de Anne Perry à mes yeux. (3/5)



De : Sahkti1 Envoyé : 18/10/2007 15:25

Anne PERRY, Silence à Hanover Close

Thomas Pitt reprend l'enquête d'un cambriolage qui a mal tourné, trois ans plus tôt, chez un membre du Foreign Office. Il pourrait s'agir d'une affaire d'espionnage, aussi la plus grande discrétion lui est-elle demandée.
Pitt ne tarde pas à découvrir de nouveaux éléments qui remettent en cause la thèse du vol, notamment la présence d'une mystérieuse femme vêtue de rouge cerise. Emily va jouer un rôle-clé dans cette aventure, en se faisant passer pour une demande de chambre.

Une bonne intrigue, habilement ficelée. J'ai apprécié qu'Emily soit mise en avant dans ce recueil et de manière moins superficielle que d'habitude. Elle devient plus intéressante, attachante, moins puérile et agaçante que dans d'autres aventures.
Un petit regret, la rapidité avec laquelle le plan de dénouement final se met en place mais ça semble être une constante chez Anne Perry: poser le décor, les personnages, l'intrigue puis se débrouiller pour que tout se règle en quelques pages.
Une autre constante est cette pluie drue et glacée qui inonde bottes de Pitt et jupes de Charlotte d'un roman à l'autre. Un détail certes mais Anne Perry me paraît bien obsédée par cette pluie londonienne Smile (4/5)



De : Chris tomando mate Envoyé : 02/11/2007 20:50

Anne Perry - L'étrangleur de Cater Street
3,5/5

J'ai l'impression d'être un peu sévère avec cette note alors que j'ai vraiment bien apprécié ce bouquin
Mais, comme dit Liza, il doit plutôt convenir à ceux qui apprécient les polars "classiques". Anne Perry sait rendre ses personnages attachants mais l'intrigue ne m'a pas tenue sur les dents comme un Grangé ou même un Dan Brown.



De : s-lewerentz Envoyé : 23/12/2007 08:51

Le voyageur de Noël
éd. 10/18, 2006, trad. Pascale Haas (A Christmas Visitor, 2004)

Noël 1850 dans la région des lacs, en Angleterre. La famille Dreghorn se réunit chez Judah, le frère aîné mais les retrouvailles prévues tournent cours, car l'hôte est retrouvé mort quelques jours plus tôt, dans des circonstances pas très claires. Sa veuve doit faire face à des accusations qui portent préjudice à la mémoire de son mari, juge respecté, et elle fait appel à son parrain, Henry Rathbone, pour l'aider à surmonter ce cap. Celui-ci, aider des frères de Judah va s'évertuer à découvrir ce qui s'est passé.

Une histoire dans la droite ligne du style d'Anne Perry, avec une ambiance british comme je les aime (grand domaine, thé, campagne, classes sociales, etc.). Le tout mené rapidement (le roman ne fait que 150 p), sans temps mort... même si la fin m'a un peu déçue, je l'avoue.

Une agréable lecture toutefois, idéale pour cette période de l'année, bien au chaud, avec une boisson chaude à portée de main.
3/5



De : Aurora3737 Envoyé : 19/01/2008 19:50

Le détective de noël
Anne PERRY
(Editions 10/18 Grands détectives - 168 pages)

Quatrième de couverture : Pour Mariah Ellison, la grand-mère acariâtre et austère de Charlotte Pitt, ces fêtes de Noël s'annoncent comme un véritable cauchemar ! Etre exilée contre son gré chez son ancienne belle-fille, au bord de la Manche, avait déjà mis ses nerfs à rude épreuve, la voilà maintenant obligée de supporter l'arrivée d'une invitée de dernière minute, Maude Barrington. Cette aventurière a passé sa vie à parcourir le monde et, selon Mariah, l'existence même de cette personne est une insulte aux convenances victoriennes. Mais elle ne pourra s'empêcher d'être touchée par sa joie de vivre. Lorsqu'elle découvre un matin son corps sans vie, son sang ne fait qu'un tour. Le médecin conclut à une mort naturelle, mais, pour Mariah Ellison, cela ne fait aucun doute, Maude a été empoisonnée. Dans le plus grand secret, elle décide d'enquêter sur-le-champ et se rend dans la famille de la victime...

Ma critique : Premier livre pour moi d'Anne PERRY et je ne regrette absolument pas Je pense d'ailleurs que je vais lire tous ses livres
J'ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Mariah Ellison : au départ, elle était vraiment horrible avec tout le monde et puis, à la mort de Maude Barrington, elle est devenue touchante en faisant tout ce qu'il faut pour découvrir l'assassin de Maude.
Ce policier a été très court mais très bien écrit. Cela m'a d'ailleurs fait penser à Agatha Christie et ses personnages : Hercule Poirot et Miss Marple ; car elle réunit à la fin du livre tous les suspects potientiels et bien sûr l'assassin.
Seul bémol, j'ai découvert très vite l'assassin et il était, je pense, facile à deviner

Ma note :
4/5



De : Profgéo Envoyé : 20/01/2008 16:40

L'étrangleur de Cater street Anne Perry 381 page

Résumé:
Dans Cater street, petite rue tranquille d'un quartier londonien plutôt cossu, un meurtre est commis: une jeune fille est étranglée avec un fil de fer avant d'être poignardée. Puis une deuxième, sans aucun rapport avec la première. Et une troisième, la bonne des la famille Ellison. Charlotte, la deuxième fille du couple cherche à comprendre. Aidée en cela par les intrusions de plus en plus personnelles de l'inspecteur Pitt de Scotland Yard, Charlotte découvre un monde inconnu, celui des bas-fonds de Londres dont elle est persuadée qu'est issu le meurtrier. Hors celui-ci ne frappe que dans Cater street, qui est loin d'attirer ce genre de racaille.

Critique:
Soit les policiers ne sont pas mon genre, soit je suis tombée sur un mauvais livre pour me faire tripper. On ne connaît l'identité du meurtrier dans les toutes dernières pages, mais il y a peu d'éclaircissement sur les mobiles de cette personne, excepté la folie et on ne met pas assez l'accent dessus dans le restant du livre pour que ça soit convaincant. L'histoire ne commence à décoller qu'après 70 pages, avant ça, on se croirait dans une ballade dans les moeurs victoriennes de l'époque. Je ne me suis jamais attachée aux personnages. Excepté Charlotte et l'inspecteur Pitt, ils étaient presque tous sans éclats et quasiment prévisibles. De plus, leurs motivations à agir comme ils agissent sont douteuse, sinon tirée par les cheveux. En aucun moment, je n'étais vraiment attirée par la recherche du meurtrier, c'était secondaire à des tas d'autres trucs dans le livre. Bref, une lecture très décevante pour moi, j'espérais accrocher à ce livre, mais ça n'a pas été le cas. Il y a tout de même un talent pour l'écriture chez l'auteur, mais à mon avis, elle n'en a pas pour écrire des thrillers. En tou cas, moi, j'aurais pu m'endormir dessus alors que normalement c'est sensé nous tenir sur les dents ce genre de livre.

Ma note: 2,5/5



De : ceirdwin Envoyé : 26/03/2008 12:12

L'étrangleur de Cater street - Anne Perry

Thomas Pitt est un jeune inspecteur spécialisé dans les enquêtes concernant les milieux aisés de la société victorienne. Une série de meurtres le conduit à Carter street où il fait la connaissance de la famille Ellisson. A la fin du livre la seconde fille, Charlotte, accepte de l'épouser alors que la cadette se marie avec un lord. Si ce mariage flatte les parents, il n'en ai pas de même pour celui de charlotte qui lui faire perdre sa place dans la société. Toutefois, restant proche de sa soeur et de la tante par alliance de celle-ci, elle continue à fréquenter la « société » pour aider son mari dans ses enquêtes. (nan, je ne dévoile rien )

Je ne suis pas fan des romans policiers mais cette série me plait beaucoup. Je la trouve très attachante. Les enquêtes se tiennent et en fond nous découvrons le carcan dans lequel cette société s'enfermait. Nous traversons en compagnie de Thomas, Charlotte, Lady Vespasia et autres, les couloirs des demeures bourgeoises mais aussi les bouges londonniens.

A découvrir absolummmmment..... Je vous conseille de les lire dans l'ordre, le 1er étant l'étrangleur de Carter Street. En effet, au fur et à mesure des épisodes, les personnages évoluent.... Hier j'ai acheté son dernier volume parut en France : Long spoon lane. Un seul bémol dans les derniers livres : si les premiers se contentaient de décrire des enquêtes policières à l'ère victorienne, les derniers s'enlisent dans une histoire de conspiration qui relève plus de X.Files et retire un peu de crédibilité. Si j'avais une note à donner, je dirais 4,5/5 pour les premiers et 3/5 pour les derniers.

Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Anne PERRY

Message  Louvaluna le Ven 14 Nov 2008 - 23:05

De : ceirdwin Envoyé : 26/04/2008 08:42

"Long Spoon lane" de Anne Perry

Une nouvelle aventure de Thomas Pitt, une fois encore aux prises avec le "cercle intérieur". Dans cet épisode, il s'associe avec son pire ennemi, Lord Voisey pour faire échouer le chef de la société secrète, l'actuel commissaire de Bow street, autre ennemi de Pitt, dans sa tentative de main-mise sur la justice londonienne.

Je trouve dommage que l'auteur base toutes les aventures autour de cette société secrète. J'ai de plus en plus l'impression de regarder le dessin-animé "Cortex et Minus". Quand Minus demande :
Dis Cortex que faisons nous demain ?
la même chose qu'aujourd'hui, Minus, nous allons conquérir le monde.
Et bien là c'est pareil :
Dites Mme Perry, qu'allons nous faire dans le prochain roman ?
La même chose que dans le dernier, cher lecteur, nous allons conquérir Londres ? !!!

Malgré tout, je me suis attachée aux différents personnages. Je ne peux m'empêcher d'acheter les romans à leur sortie. Et pour cette raison, je note 3,5/5



De : liza_lou55 Envoyé : 25/06/2008 09:23

Le mystère de Callander Square
(10/18, 382 pages)

Deuxième aventure policière de Thomas et Charlotte Pitt. Cette fois-ci, Madame Perry nous emmène dans les milieux chics et huppés de Londres, plus précisément dans le quartier de Callander Square où deux cadavres de bébés sont déterrés dans un parc. Tandis que l'inspecteur Pitt commence à mener une enquête qui va s'avérer longue et ardue du fait des réticences de coopération des familles aisées qui habitent autour du square, Charlotte, aidée de sa soeur Emily, va elle aussi essayer d'en savoir un peu plus en s'introduisant chez eux.

Un très bon roman policier, sans temps mort. Durant toute ma lecture qui a été de rebondissement en rebondissement, j'ai été captivée par l'histoire et le mystère qui entourait ces cadavres de nouveaux nés. Madame Perry a un réel talent de conteuse, doublé d'un grand sens des descriptions des psychologies de ses personnages. Surtout, c'est le Londres de la fin du 19ème siècle qui revit sous nos yeux, avec une critique acérée de la société victorienne, qui, si l'on gratte un peu le vernis, ne vaut pas mieux que les domestiques qu'elle traite sans considération.

Un excellent tome, presque encore mieux que l'Etrangleur de Cater Street. J'en redemande!

Ma note : 4,5/5



De : doriane99 Envoyé : 21/09/2008 21:13

Avant la tourmente

Juin 1914, l'archiduc d'Autriche est assassiné à Sarajevo. Mais un autre drame vient frapper Joseph Reavley : ses parents se sont tués dans un accident de la route... Quelques jours plus tard, c'est Sebastian, son élève favori, qu'on retrouve tué d'une balle dans la tête. Et si ces deux drames étaient liés ? son père ne prétendait-il pas avoir découvert un "complot susceptible de bouleverser le monde que nous connaissons".

Premier volume d'une série policière, située juste avant le déclenchement de la Première Guerre Mondiale. On y cotoie Joseph, professeur à Cambridge et son frère Matthew : employé de services secrets. Un livre fortement ancré dans son contexte historique, trop peut-être, j'ai peiné à lire et relire la relation des événements ayant déclenché la Première Guerre Mondiale, ce qui semblait au début un rappel historique intéressant : le déroulement des événements, les alliances politiques... est rapidement devenu fastidieux à lire ! l'auteure se répète, au détriment de l'intrigue policière qui semble parfois bien tirée par les cheveux. Pour tout dire, j'ai peiné dans ma lecture et aurais apprécié cent ou deux cents pages de moins !!!
2,5/5

Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Cyrielle le Sam 10 Jan 2009 - 14:03

L'étrangleur de Cater Street

381 pages

Quatrième de couverture:
Suffragette avant l'heure, l'indomptable
Charlotte Ellison contrarie les manières et codes victoriens et refuse
de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille
et au rituel du tea o'clock. Revendiquant son droit à la
curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des
journaux dans lesquels s'étalent les faits divers les plus sordides.
Aussi bien le Londres des années 1880 n'a-t-il rien à envier à notre
fin siècle : le danger est partout au coin de la rue et les femmes en
sont souvent la proie. Dans cette nouvelle série "victorienne", la
téméraire Charlotte n'hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus
périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas
Pitt de Scotland Yard. Charmante Sherlock Holmes en jupons, Charlotte a
déjà séduit l'Angleterre et les États-Unis. La voici partie à l'assaut
de l'Hexagone.


Mon avis: 4/5
On s'attache vraiment aux personnes surtout à Charlotte et à l'inspecteur Pitt, ils sont vraiment touchant avec leur attachement naissant. Et puis la fin est vraiment incroyable, j'ai eu pas mal de suspect mais je suis vraiment tombée des nues à la dernière page.
C'est le premier policier "classique" que je lis, j'ai beaucoup aimé ce style alors je vais approfondir mes lectures et continuer dans la série des Pitt!

Cyrielle

Nombre de messages : 7217
Age : 29
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  aBeiLLe le Sam 17 Jan 2009 - 17:32



4e couverture:

Pour Mariah Ellison, la grand-mère acariâtre et austère de Charlotte Pitt, ces fêtes de Noël s’annoncent comme un véritable cauchemar! Être exilée contre son gré chez son ancienne belle-fille, au bord de la Manche, avait déjà mis ses nerfs à rude épreuve, la voilà maintenant obligée de supporter l’arrivée d’une invitée de dernière minute, Maude Barrington. Cette aventurière a passé sa vie à parcourir le monde et, selon Mariah, l’existence même de cette personne est une insulte aux convenances victorienne. Mais elle ne pourra s’empêcher d’être touchée par sa voie de vivre. Lorsqu’elle découvre un matin son corps sans vie, son sang ne fait qu’un tour. Le médecin conclut à une mort naturelle, mais, pour Mariah Ellison, cela ne fait aucun doute, Maude a été empoisonnée. Dans le plus grand secret, elle décide d’enquêter sur-le-champ et se rend dans la famille de la victime…

J’ai reçu ce roman en cadeau pour le Swap de Noël de la part d'Aurora et je ne connaissais pas du tout l'auteur Anne Perry, pourtant elle a écrit une multitude de romans dont plus d’une quarantaine sont traduits en français dans la collection Grands Détectives des Éditions 10/18. J’ai bien aimé cette courte histoire d’une vieille femme acariâtre qui décide de faire la lumière sur la mort d’une inconnue à la personnalité qui est tout sauf convenable pour la dame qu’elle est. Elle se fait un devoir de découvrir la vérité sur cette mort suspecte. Au début de l’histoire j’ai aimé détester cette femme impossible au caractère si difficile, mais plus l’histoire avance plus on s’attache à cette vieille dame qui, pour sauver les apparences et ne pas montrer ses vrais sentiments, se cache sous une carapace de plomb. Au fil de l’histoire elle prendra plaisir à devenir plus gentille et aimable un peu à la manière de cette femme qu’elle a si peu connue mais qui lui a apporté tant.

3.5/5
La détective de Noël, Anne Perry, 10/18, 2007, 167p.

aBeiLLe

Nombre de messages : 200
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

le mystére de Callander Square de Anne Perry

Message  Lisalor le Dim 19 Avr 2009 - 20:40

le mystére de Callander Square
(Anne Perry - 10/18 - 383 pages)



Mon avis : Dans ce deuxiéme tome Charlotte est maintenant marié au commissaire de police Pitt qu'elle avait rencontré dans l'enquête de l'étrangleur de Cater Street et méne une vie plutôt calme. La découverte de bébé morts dans le square de Callender va relancer son gout pour les enquêtes. Elle va menée l'enquête avec sa soeur et va essayer de trouver qui a enfoui le corps des bébés mais se ne sera pas du gout de son mari qui trouve cela bien dangereux.
Toujours un bon policier sans hémoglobine et meutres a tout va, une enquête mené par Pitt toujours aussi intelligent.

4/5

Lisalor

Nombre de messages : 310
Age : 46
Location : Auvergne/France
Date d'inscription : 16/02/2009

http://lisalor.loulou.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  cookie610 le Dim 16 Aoû 2009 - 8:54

L'étrangleur de Cater Street

Note : 4/5

Résumé : Charlotte est une jeune fille de bonne famille dans le Londres de l'époque victorienne, vivant une vie tranquille entouréé de ses soeurs et ses parents. Mais un tueur en série s'attaque aux jeunes filles, les défigurants et les étranglants. Le détective Thomas Pitt enquête et vient boulverser la vie paisible de la famille.

Critique : une nouvelle série policière que je connaissais pas encore. La jeune Charlotte est un personnage très attachant, qui ose dire ce qu'elle pense, féministe avant l'heure. L'intrigue est classique mais bien ficellée, le dénouement assez surprenant. L'écriture est assez simple et fluide, le livre se lit facilement. Mais on a hate de lire le 2nd volet pour connaitre la suite.

cookie610

Nombre de messages : 4603
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  cookie610 le Sam 12 Sep 2009 - 14:08

Le mystère de Callander Square

Note : 4/5

Résumé : Deuxième tome de la série des aventures de Charlotte et Thomas Pitt. On retrouve nos deux héros. Mariée et enceinte, Charlotte vit une existence heureuse auprès de Thomas, son mari, toujours inspecteur de police. Il reçoit une enquête plutôt macabre : 2 corps de bébé ont été retrouvé entérés dans le quartier très hupé de Callander Square. Charlotte va mener sa propre enquête, aidée de sa soeur Emily au grand desepoir de Thomas.

Critique : dans la lignée du premier, c'est un plaisir de retrouver nos deux personnages, surtout Charlotte, toujours aussi rebelle par rapport à la société victorienne. L'histoire est bien construite et le dénouement inattendu. Anne Perry critique plus vigouresement que dans le premier tome les moeurs et l'hypocrisie des personnes, les problèmes que posent les différences entre classes sociales ainsi que les inégalités hommes/femmes. Un bon roman policier en définitive. Je compte bien continuer la série.

cookie610

Nombre de messages : 4603
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Liza_lou le Dim 25 Oct 2009 - 14:35

Le crime de Paragon Walk
(10/18, 315 pages)

Un crime sordide vient d'avoir lieu dans la très chic avenue de Paragon Walk : la jeune Fanny Nash a été retrouvée violée et assassinée un soir à la tombée de la nuit en pleine rue! Chargé de l'enquête, l'inspecteur Pitt se retrouve très vite confronté à l'atmosphère feutrée de l'aristocratie londonienne. Pour Charlotte, sa femme, ce meurtre n'est pas anodin car sa propre sœur Emily se trouve mêlée à son corps défendant à ce mystère puisque la victime venait juste de la quitter après une visite mondaine...

Nouvelle aventure du couple Charlotte et Thomas Pitt et encore une fois, Mme Perry a fait mouche! Toujours ce style fait d'humour et de dérision sans oublier une bonne dose de suspense avec des découvertes et des coups de théâtre quand le lecteur s'y attend le moins. Anne Perry en profite également pour dénoncer la mentalité guindée et hypocrite de la société victorienne de l'époque, notamment celle de la Haute Société où faux semblants et apparence sont la panacée. L'auteur pointe ici notamment du doigt les conditions des femmes à cette époque dont le seul destin acceptable consistait à dénicher un bon mari, à lui donner des enfants (dont un héritier mâle) puis à se comporter avec dignité tout en fermant les yeux sur les incartades de son époux... Autant dire que ce sort n'était guère enviable et que Charlotte, "libérée" de cette société de par son mariage avec Pitt, n'hésite pas à écorner et décrier les travers de cette classe!

Une bonne enquête donc même si j'ai trouvé que l'histoire manquait un peu de rythme au début. Cependant, pas à dire, on passe un bon moment en compagnie de Charlotte et Thomas Pitt et c'est avec un plaisir certain que j'ai suivi cette nouvelle histoire de ce duo fort sympathique.

Ma note : 4/5

Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 33
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  cookie610 le Mer 20 Jan 2010 - 9:57

Le crime de Paragon Walk

Note : 3.5/5

Résumé : La jeune Fanny Nash est retrouvée morte dans la très chic avenue de Paragon Walk. L'autopsie révèle qu'elle a été violée. L'inspecteur Pitt est chargé de l'enquête et se heurte à la réserve des habitants de ce quartier très huppé de la bonne société victorienne. Sa femme Charlotte va s'infiltrer dans ce milieu avec l'aide de sa soeur, Emily, qui vit à Paragon Walk pour essayer de démasquer le meurtrier et de faire tomber les masques de cette bourgeoisie pleine de faux-semblants

Critique : j'ai bien aimé cette nouvelle enquête du couple Charlotte et Thomas Pitt. L'histoire est assez simple, il y a quelques rebondissements surprenants, et malgré un petit passage à vide vers le milieu du roman, la fin est assez surprenante.

Le style fonctionne toujours avec cette critique de la société londonienne de l'époque victorienne, plein d'humour, de sous-entendus sur l'hypocrisie des gens,
la recherche du paraitre, sauver les apparences coute que coute et surtout l'hypocrisie des hommes qui peuvent avoir des relations peu fréquentables tant qu'ils restent discrets, les épouses fermeront toujours les yeux.

Au final, on passe un moment agréable.

cookie610

Nombre de messages : 4603
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  cookie610 le Mer 2 Juin 2010 - 17:51

Resurrection Row

Note : 3.5/5

Résumé : Lord Augustus est retrouvé mort sur un cab. Le problème est qu'il est mort et entérré depuis plusieurs semaines. Bientôt d'autres cadavres seront détérés, venant de toutes les couches de la société. L'inspecteur Pitt enquête pour essayer de comprendre pourquoi.

Critique : c'est la quatrième enquête du couple Charlotte et Thomas Pitt que je lis et c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé ces personnages, mais aussi Tante Vespasia, toujours aussi surprenante et ironique. L'affaire est bien ficellée, un peu complexe par moment, je ne m'attendais pas à une telle fin. Dans ce tome, Anne Perry insiste sur la misère des quartiers pauvres à l'opposée des quartiers huppés. Elle critique toujorus autant les travers de la haute société londonienne de l'époque victorienne. Le style marche toujours. J'ai bien aimé, ça se lit facilement, c'est tranquille sans être exceptionnel.

cookie610

Nombre de messages : 4603
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Fabienne le Mer 2 Juin 2010 - 18:31

J'en avais lu deux ou trois il y a quelques temps. Cela me donne envie de m'y remettre !!!

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50

Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 51
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  lalyre le Mar 7 Déc 2010 - 18:10

La disparue de Noël
Anne Perry
10/18
125 pages


Présentation de l'éditeur

Coupable ! Le jugement est tombé sur l'infortunée Isobel Alvie. La veille, Gwendolen Kilmuir, une jeune veuve, s'est suicidée dans la propriété où Omegus Jones recevait quelques invités. De l'avis de tous, l'attitude cruelle d'Isobel envers la jeune femme la rend responsable de cet acte désespéré. Il ne reste guère que son amie, l'indomptable Lady Vespasia, pour la soutenir. Pour racheter sa faute aux yeux de la gentry, Isobel doit accomplir un voyage expiatoire jusqu'au nord de l'Ecosse, afin de prévenir la mère de Gwendolen. En compagnie de Lady Vespasia, elle entreprend un éprouvant pèlerinage, semé d'embûches... Un conte de Noël inédit où la reine Anne Perry, en son royaume victorien, fait le portrait magistral d'une époque corsetée par les convenances et l'hypocrisie.

Mon commentaire
Un petit livre facile à lire, dont les thèmes sont le suicide, l'hypocrisie de la haute société , la jalousie, la méchanceté et l'amitié.Le voyage en Ecosse semé d'embüches de Isobel et de Lady Vespasia est assez interessant par les descriptions. On imagine très bien les montagnes glacées, la retraite de Mrs Naylor, les poneys peinant sur les sentiers de glace mais on peut se poser la question......Isobel saura t-elle remplir le devoir qui lui a été imposé ?.Ce roman n'est pas le meilleur d' Anne Perry, très peu de suspense donc je suis assez déçue.....3,5/5

lalyre

Nombre de messages : 4038
Age : 84
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Lacazavent le Jeu 10 Mar 2011 - 13:30

Lisson Grove d' Anne Perry
10:18, Grand détectives / 439 pages






Un vent révolutionnaire souffle sur Londres : certains groupes d'anarchistes semblent déterminés à faire trembler la Couronne, et ce malgré la vigilance de Thomas Pitt et celle de son supérieur à la Special Branch, Victor Narraway. Aussi, lorsqu'un informateur est assassiné, Thomas n'hésite pas à suivre son meurtrier jusqu'à Saint-Malo pour en savoir plus sur l'identité des commanditaires. Pendant ce temps, à Londres, Victor Narraway, victime d'un piège, est démis de ses fonctions. N'écoutant que son courage, Charlotte décide de lui venir en aide et de l'accompagner à Dublin, où les rancunes contre les Anglais et le chef de la Special Branch en particulier sont extrêmement vivaces. De salles de théâtre en salons de thé, Charlotte va découvrir que la bonne société irlandaise de cette fin de XIXe siècle n'a rien à envier à l'Angleterre en matière de mensonges et de faux-semblants...



Un bon petit polar, vraiment dans la lignée des précédentes aventures de Thomas Pitt. Il n' y a pas vraiment de surprise, l'intrigue bien que complexe et un brin tirée par les cheveux se déroule de façon attendue, seul les derniers rebondissements paraissent surprenant voir peu crédible principalement par leur décalage face à l' Histoire. Ce n'est pas son meilleur livre mais on passe tout de même un excellent moment. J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir les différents personnages, c'est le 26ème épisode de la Série « Charlotte et Thomas Pitt », pour moi qui les ai tous dans l'ordre je me suis énormément attachée à ses personnages et j'attends avec impatience chaque livre suivant. Un seul regret pour les bonnes vieilles enquêtes des premiers tomes qui commence à me manquer un peu.
Je ne suis toujours pas lassée, vivement la suite...!


3,5/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)

Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 30
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Liza_lou le Sam 16 Avr 2011 - 15:32

Resurrection Row
(10/18, 313 pages)

Le cadavre de Lord Augustus, enterré depuis plus de trois semaines, est retrouvé un soir à la place du cocher sur un cab. Qui a bien pu vouloir le déterrer et pourquoi? Chargé de l'enquête dans le très chic quartier de Gadstone Park, Thomas Pitt se perd en conjectures. Jusqu'à ce ce qu'un second cadavre puis un troisième soient également retrouvés dans les rues de Londres...

Quatrième enquête du couple victorien Thomas et Charlotte Pitt et ce fut avec le même entrain que j'ai suivi cette nouvelle histoire. Comme toujours, Anne Perry nous emmène dans les cercles fortunés de la bonne société anglaise de l'époque qui n'est pas exempte de tout reproche, loin s'en faut. Plus étonnant, Mme Perry nous décrit cette fois-ci les conditions épouvantables dans lesquelles vivaient les populations indigentes et pauvres du Londres de la fin du XIXème siècle. Ainsi, s'élevant contre les conditions déplorables dans lesquelles subsistaient de nombreuses familles démunies, des personnalités fortunées décident de faire passer un projet de loi en faveur de la fermeture des hospices dans lesquelles étaient littéralement parquées dans des conditions innommables de nombreuses personnes. Autant dire que l'on est bien loin des thés dansants, soieries et autres luxes des sociétés de Gadstone Park! Mais parfois, les apparences sont trompeuses et c'est ce que l'inspecteur Pitt va découvrir...

Une enquête intéressante et au dénouement inattendu. Une série policière qui tient décidément toutes ses promesses!

Ma note : 3,75/5

Liza_lou

Nombre de messages : 1300
Age : 33
Location : France, à coté de Nantes
Date d'inscription : 07/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  cookie610 le Ven 15 Juil 2011 - 9:03

Rutland Place (série Charlotte et Thomas Pitt)

Note : 3.5/5

Résumé
: Charlotte est appelée d'urgence auprès de sa mère qui lui apprend qu'elle a perdu un médaillon où se trouve à l'intérieur une photo compromettante. Elle décide d’enquêter pour découvrir quel membre de la bonne société de Rutland Place a pu commettre un tel acte. Mais quand une des voisines de sa mère est retrouvée morte assassinée, c'est Thomas, l'époux de Charlotte, qui est chargé de découvrir la vérité.

Critique : un bon tome de la série. Cela faisait plus d'un an que je n'avais pas relu un tome de cette série et je me demande pourquoi j'ai attendu aussi longtemps. J'ai bien aimé parce que dans celui-ci, Charlotte est beaucoup plus présente que dans certains autres où on la voyait peu. Les deux personnages principaux sont toujours aussi attachants, c'est avec plaisir que je les ai retrouvé. L'enquête est intéressante sans être extraordinaire, même si je ne m'attends pas à une telle révélation dans la dernière page. J'aime toujours autant le coté critique de la bonne société et de ses mœurs, de l'importance de l'apparence. Bref, un roman tranquille à lire. Je continuerais assurément ma découverte de la série, avant un an de préférence cette fois.
.

cookie610

Nombre de messages : 4603
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  cookie610 le Ven 4 Nov 2011 - 8:09

Le cadavre de Bluegate Fields

Note : 4/5

Résumé
: Thomas Pitt est chargé d'une affaire délicate : le cadavre du fils d'un haut membre de l'aristocratie est retrouvé nu dans les égouts. Non seulement il s'avère qu'il a été noyé dans une baignoire mais en plus, il présente des traces de viol et de syphilis. Thomas rencontre de nombreux obstacles pour mener à bien son enquête mais il pourra compter sur sa femme, Charlotte, bien décidé à découvrir la vérité.

Critique : c'est toujours un plaisir pour moi de retrouver Charlotte et Thomas Pitt et les autres personnages secondaires. J'ai bien aimé ce tome qui traite de sujets plus virulents ou délicats que les précédents. L'affaire de Thomas a un dénouement assez prévisible mais je me suis laissé portée par l'histoire. C'est toujours aussi critique sur la bonne société et son hypocrisie. Au final, c'est un excellent tome de la série.

cookie610

Nombre de messages : 4603
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Lacazavent le Sam 19 Nov 2011 - 11:13

Du sang sur la soie d' Anne Perry
10:18 /747 pages



Au cœur de la Byzance du XIIIe siècle, les destins se construisent entre complots, pouvoir et trahisons. Décimée par le sac de 1204, pillée, incendiée, Constantinople, la perle de l'Empire orthodoxe, tente de renaître de ses cendres. C'est dans cette ville exsangue et crépusculaire que la jeune Anna Zaridès, travestie en eunuque, tente de s'établir comme médecin. Son but : obtenir des informations pour prouver l'innocence de son frère accusé de meurtre. Elle croisera sur sa route la dangereuse et magnifique Zoé Chrysaphès, prête à tout pour redonner à la Cité impériale sa splendeur perdue. Mais derrière les doux reflets de la soie, passions et ambitions se mêlent dans le sang...


Anne Perry qui quitte son Angleterre fétiche c' est suffisamment rare pour m'inciter à aller voir et si en plus la quatrième de couverture nous laisse miroiter une intrigue à Byzance au XIIIe siècle, je me laisse convaincre et ouvre le livre.
Un bon moment en perspective, sauf que ...
Les maladresses sont nombreuses non seulement ça traine en longueur mais il y a de très très nombreuses répétitions dans les descriptions, dans les dialogues. Quand aux rebondissement ils mettent tellement de page à arriver annoncé à grand coup d'effet littéraire usé qu' ils ne parviennent qu' à peine à redonner du dynamisme à une intrigue qui avance à une allure d'escargot.
Ceci dit, malgré ses énormes défauts habituellement totalement rédhibitoire pour moi surtout pour un roman qui se veut policier, je n'ai pas décroché, je n'ai pas non plus sauté de page mine de rien c'est une très belle fresque de cette époque et de cette ville. C' est en un sens cette fresque justement qui ralentit l' intrigue malgré les très belles lignes qu 'Anne Perry y consacre.

3/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)

Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 30
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Lacazavent le Mer 29 Fév 2012 - 21:50

La Disparue de Noël d' Anne Perry
Histoires de Noël, volume 1
10/18 /125 pages




Coupable ! Le jugement est tombé sur l'infortunée Isobel Alvie. La veille, Gwendolen Kilmuir, une jeune veuve, s'est suicidée dans la propriété où Omegus Jones recevait quelques invités. De l'avis de tous, l'attitude cruelle d'Isobel envers la jeune femme la rend responsable de cet acte désespéré. Il ne reste guère que son amie, l'indomptable Lady Vespasia, pour la soutenir. Pour racheter sa faute aux yeux de la gentry, Isobel doit accomplir un voyage expiatoire jusqu'au nord de l'Ecosse, afin de prévenir la mère de Gwendolen. En compagnie de Lady Vespasia, elle entreprend un éprouvant pèlerinage, semé d'embûches...



Un petit conte assez court et plutôt sympathique...à condition de ne pas trop en attendre.
J'ai retrouvé Lady Vespasia avec beaucoup de plaisir, la veille dame si délicieuse des volumes de la Série consacré à Charlotte et Thomas Pitt, est au cœur de cette centaine de pages.
Le petit plus : dans ce volume il est fait mention des événements de la Révolution à Rome où quelques mois plus tôt Lady Vespasia y avait pris part. Événement qui forme la toile de fond du dernier Roman qu' Anne Perry consacre à la famille Pitt, Dorchester Terrace.



3/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)

Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 30
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  cookie610 le Mer 21 Nov 2012 - 19:29

Meurtre à Devil's Acre

Note : 3.5/5

Résumé
: Devil's Acre est un quartier misérable de Londres où se cotoient prostituées, clochards. Des meurtres sordides ont lieu dans le quartier. Et pas que des indigents. Pitt enquête, tout comme Charlotte de son côté, aidée de sa soeur Emily. Ils ne tardent pas à découvrir de sombres facettes du fonctionnement de la haute société qui se veut si raffinée et se livre en réalité à quelques instincts primaires.

Critique : C'est un plaisir de retrouver Thomas et Charlotte, toujours aussi plaisant à suivre. L'enquête est intéressante bien, superbement ficelée, avec une atmosphère assez pesante. Comme toujours, c'est aussi un portrait peu reluisant d'une société bien pensante. La fin est un peu trop rapide, on ne comprend pas assez les motivations réelles de ces meurtres, à mon avis.

cookie610

Nombre de messages : 4603
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Lacazavent le Jeu 30 Mai 2013 - 11:13

Bryanston Mews d' Anne Perry
Charlotte et Thomas Pitt n° 28




En cet été 1896, Londres n'a d'yeux que pour le procès du Dr Jameson ; procès engagé suite à son raid meurtrier mais vain pour reprendre le contrôle du Transvaal, une région d'Afrique du Sud disputée aux Boers. Une partie de la noblesse qui a investi dans cette aventure réalise alors qu'elle risque de perdre sa fortune. Mais Pitt, et plus encore Narraway, son ancien supérieur à la tête de la Spécial Branch, sont davantage préoccupés par le viol et le meurtre de Mrs. Quixwood, la femme d'un riche banquier. D'autant qu'il semble que ce viol ne soit pas un cas isolé… Dans la touffeur de l'été, l'horreur s'invite aux soirées d'ambassadeurs, menaçant les femmes de joies comme les nobles.



Petit dernier de la Série mettant en scène Pitt, sa femme Charlotte et leurs connaissances, c'est toujours un bonheur de les retrouver dans ce volume particulièrement. Retour aux fondamentaux, une enquête, certes aux enjeux internationaux sans toutefois être au cœur de l' histoire. Dans ce roman Thomas Pitt s'efface cédant la place principale à son ancien supérieur Narraway, celui-ci est au fil des épisodes de plus en plus sympathique. S' il faut y avoir un petit regret ce serait pour la fin précipitée et un peu facile. J' aimerais beaucoup revoir Tellman et Gracie.
Un excellent volume de cette longue série.



4/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)

Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 30
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Chiwi le Mar 9 Juil 2013 - 19:13

Mort à Devil's Acre ( Série Charlotte et Thomas Pitt)

 Mort à Devil’s Acre est le deuxième roman de la série Pitt – Ellison que je lis. Avec le premier j’étais resté sur ma faim car j’avais trouvé que ça se rapprochait plus d’une étude de mœurs que d’un roman policier.
Avec celui-ci le récit et le style m’ont un petit peu plus plu mais je ne suis pas entièrement convaincu.
On se retrouve avec deux enquêteurs qui ne mènent pas leurs investigations de la même manière et pas dans les mêmes milieux. Du côté de Pitt c’est rythmé, donne l’impression que l’enquête avance ; du côté de Charlotte, qui va se mêler au milieu huppé, ça n’apporte grand chose, ce qu’elle fait ne fait pas avancer le récit. Même c’est elle qui est présente au dénouement final mais elle donne l’impression d’être arrivée là presque par hasard.
A côté d’une intrigue policière qui était en dessous de mes attentes, il est toujours plaisant de se promener dans l’aristocratie, la bonne société qui parait bien propre sur elle à première vue. Or celle-ci a toujours des secrets pas très jolis à révéler, qui peuvent choquer les standards moraux de cette classe si bien-pensante.

Note 3/5

Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 32
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Lacazavent le Dim 20 Avr 2014 - 15:37

L' inconnue de Blackheath d' Anne Perry
Charlotte et Thomas Pitt n° 29


La Grande-Bretagne est dorénavant lancée dans une course à l’armement avec les autres puissances européennes. Quand le corps mutilé d’une jeune servante, Kitty Ryder, est découvert, William Pitt est appelé sur place car l’employeur de Kitty n’est autre que le riche et puissant ministre Dudley Kynaston, détenteur de nombreux secrets quant à la stratégie navale de l’Angleterre. N’essaierait-on pas de le faire chanter ? Tandis que d’autres meurtres surviennent, face auxquels Pitt est sans réponse, sa femme Charlotte et sa sœur Emily commencent leur propre enquête. Le mari d’Emily a eu une promotion au sein du gouvernement et il travaille désormais avec Kynaston. Ensemble, ils peuvent atteindre certains cercles de la haute société et glaner des informations que même Pitt ne pourrait obtenir.



L' inconnue de Blackheath est le vingt-neuvième et tout dernier volume en date de la série mettant en scène Charlotte et Thomas Pitt, plutôt une bonne lecture si l' on excepte quelques petites longueurs et redondance.
C'est l' une des premières intrigues qui pour le plus grand plaisir du lecteur inconditionnel parvient si bien à réunir les anciennes et les nouvelles fonctions de Thomas Pitt.
Aidé  comme toujours par ses proches cette histoire laisse la part belle à son bras droit de la Special Branch, à sa femme Charlotte, à Emily et son mari, à Narraway et Vespasia...    
Un regret pour l' absence de Gracie et de Tellman, deux personnages si attachants, que j'aimerai revoir.

4/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)

Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 30
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Lacazavent le Jeu 19 Juin 2014 - 8:33

Le mystère de High Street d' Anne Perry
Ombres noires / 96 pages


Lorsque Monty Danforth, libraire dans le quartier de Cambridge, retire d'un carton un très vieux parchemin, il ne sait pas encore que plus rien ne sera comme avant.
Trois individus énigmatiques se présentent successivement à lui, voulant tous - et à n'importe quel prix - acquérir le mystérieux manuscrit.
Qui sont ces étranges personnages et comment expliquer les phénomènes inquiétants qui envahissent peu à peu la vie de Monty? Malédiction ou anathème? Qui pourrait détenir la clé du mystère?



Un très court roman d' Anne Perry, pour une déception inversement proportionnelle à l' épaisseur du bouquin. C'est mince, l' histoire se lit sans aucun effort, l' intrigue très faible ne vaut ni le détour ni la petite demi-heure qu' il faut y consacrer.
C' eût été un travail excellent pour une rédaction de début de collège.

1/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)

Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 30
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum