Daniel KEHLMANN (Allemagne/Autriche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Daniel KEHLMANN (Allemagne/Autriche)

Message  gallo le Ven 14 Nov 2008 - 18:39

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 21/12/2006 16:17
Les arpenteurs du monde - Daniel Kehlmann
Actes Sud Parution 2007

Le livre qui commence et se termine par la rencontre de Alexander von Humboldt né en 1769,naturaliste-voyageur et Carl Friedrich Gauss né en 1777,fameux mathématicien,deux énergumènes,illustres originaux.
Le récit est alterné par les deux voix qui nous parlent de leurs investigations personnelles,celles de Gauss considèré par ses pairs comme le prince des mathématiciens,un génie précoce à qui le maître demandait de calculer 1+2+...+100 et notre héros inscrivit immédiatement la réponse sur son ardoise,il avait trouvé une formule pour calculer de telles sommes et parmi d'autres prouesses,il fit la démonstration du théorème fondamental de l'algèbre.
Alexander lui,ne pense qu'à mesurer et cartographier,nous conte ses voyages,facilités par sa fortune qui lui permet de voyager dans les colonies espagnoles d'Amérique du Sud,il explore les fleuves Amazone et Orénoque ou il fait des études climatiques et géologiques,en 1802 il fait l'ascension du Chimborazo,considèré comme le sommet du monde à cette époque, il a aussi recueilli des milliers de spécimens de plantes et de roches etc......

Mon avis : Un roman de gai-savoir qui m'a appris pas mal de choses,ensuite le plaisir de faire la connaissance de ces deux personnages dont je n'avais jamais entendu parler,l'humour est présent dans ce livre qui fut un vrai régal pour moi. 4,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Gloire - Babel 3/5

Message  zeta le Jeu 20 Mai 2010 - 13:19

Voilà un roman dont j'avais entendu parler en bien, et... bien, il faut le reconnaître il l'est : bonne écriture, style original et recherché, beaucoup d'originalité aussi dans les histoires qui nous entraînent souvent dans un monde Kafkaîen ou la réalité fait place à l'abstraction, parce qu'en fait il s'agit plus de nouvelles que d'un roman, chaque histoire est liée à la suivante par un personnage ou un fait, mais elles ont leur propre début et leur propre fin. Je n'aime pas trop les nouvelles, elles me laissent assez insatisfaite, et je ne suis pas sensible à ces récits où l'improbable devient évidence (Kafka, je le confesse, n'ayant jamais été ma tasse de thé).
Alors je suis passée à côté de cet ouvrage, persuadée d'embarquer au départ, mon intérêt s'est vite relâché, et j'ai parcouru certaines des neuf nouvelles en diagonale, pour ne pas dire que je les ai "sautées". C'est injuste ce recueil ne mérite certainement pas un tel traitement. Mais il me semble que je suis trop rationnelle et pas assez imaginative pour coller à ces univers décalés.
Je me suis payée des sueurs froides en lisant "L'est", qui est le summum de l'angoissant sans pourtant rien terrifiant dans les faits, et "Rosalie s'en va mourir" m'a intriguée (ce personnage s'adressant à son auteur m'a divertie), mais dans l'ensemble voilà de la vraie littérature qui n'est pas faite pour moi, et c'est entièrement de ma faute.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum