Jörg KASTNER (Allemagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jörg KASTNER (Allemagne)

Message  gallo le Ven 14 Nov 2008 - 12:36

De : Sahkti1 (Message d'origine) Envoyé : 13/11/2007 22:53
Jörg KASTNER, La couleur bleue
Thriller

Amsterdam, 17e siècle, un mystérieux tableau à la teinte prédominante bleue, sème la mort sur son passage. Un jeune peintre fauché, Cornelis Suythof, se retrouve bien malgré lui embarqué dans cette histoire qui va lui faire frôler la mort plus d'une fois. Il se doute assez vite qu'un pouvoir maléfique doit se trouver dans le tableau, mais cette idée qui le fait passer pour un dément est difficile à prouver. De fil en aiguille, de meurtre en coup monté, Cornelis tire des conclusions qui intéressent la police au plus haut point, en particulier lorsque Suythof est lui-même accusé d'assassinat. Rembrandt n'est pas loin, il a pris Cornelis comme élève, sa fille Cornelia s'amourache du jeune garçon, qui ne tarde pas à réaliser que le vieux peintre, sur le déclin, est atteint d'une certaine forme de folie. Qui ressemble étrangement à une diabolique machination.
Un roman à suspense haletant et un univers historique bien décrit. Le lecteur évolue en même temps que le lecteur dans les rues d'Amsterdam, cela crée une réelle proximité entre lui et l'histoire. Une histoire bien écrite, avec son lot de mystères et de rebondissements. Moi qui ne suis pas fan des romans historiques, j'ai particulièrement apprécié celui-ci, certainement à cause de son côté polar, mais aussi parce que je l'ai trouvé bien ficelé, avec une fluidité et un rythme réussis. A nouveau une belle découverte! (4/5)
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jörg KASTNER (Allemagne)

Message  lalyre le Mer 20 Avr 2011 - 16:48

La tulipe du mal
Jörg Kastner
JCLattès Avril 2011
402 pages

4ème de couverture
Amsterdam, milieu du XVIIe siècle. Peu de temps s'est écoulé depuis que la « fièvre des tulipes » a tenu les Pays-Bas en haleine. Des spéculations à haut risque sur des oignons rares ont provoqué la ruine d'un grand nombre de citoyens. Pourtant, les « Vénérateurs de la Tulipe », un cercle fermé constituée de respectables bourgeois de la ville, continuent à se réunir une fois par semaine. Un soir, alors qu'il rentre chez lui, l'un des membres de cette petite société, l'honorable banquier de Koning est arrêté par une inconnue et brutalement poignardé. Amsterdam est en émoi. C'est le deuxième homme assassiné que l'on retrouve avec un pétale rare dans la main... L'inspecteur Jeremias Katoen mène l'enquête, et découvre un univers énigmatique. Des fanatiques de la tulipe et des ennemis tout aussi acharnés de cette fleur, le mettent sur la piste d'un spécimen extrêmement rare et dangereux volé jadis dans l'empire Ottoman. Une plante démoniaque aux couleurs fascinantes et dont nul ne s'est encore approché impunément...

Mon avis
Il faut dire que l’enquête ne sera pas facile pour l’inspecteur Jeremias Katoen qui va se trouver dans un univers chaotique et assez mystérieux, car très difficile d’entrer dans ce cercle très fermé, dont l’élite d’Amsterdam fait partie, des hommes qui vénèrent la tulipe. Ces personnes qui semble t-il ne font du tort à personne mais qui sans doute en dérangent d’autres, puisque les meurtres pour la plupart ont lieu sur des hommes sortant des réunions. Mais un mystère plane sur un mystérieux manuscrit détenu par le cartographe Joan Blaeu, un personnage qui a d’ailleurs existé et qui est devenu membre du conseil municipal d’Amsterdam en l’an 1651, un fait réel repris dans le roman, c’est l’incendie du quartier de Gravenstrat à Amsterdam qui a complètement détruit le grand atelier du cartographe en l’an 1672. N’oublions pas que nous sommes à la veille de ce jour d’avril ou Louis XlV déclare la guerre aux Pays-Bas et entre en terre ennemie avec une armée de 130.000 hommes, ceci pour la petite histoire....J’ai appris que la première apparition de la tulipe aux Pays-Bas a eu lieu en 1562 et qu’une folie collective a eu lieu de 1634 à 1637, le commerce des oignons devient une véritable fièvre atteignent des sommes colossales, ce sera une véritable pagaille lorsque les prix vont s’effondrer. Dans le roman ce sont surtout les quelques fanatiques qui restent et habitent les pages et l’inspecteur aura beaucoup de difficultés à démêler les intrigues, mais des aides inattendues sont là, tels une jeune femme et un jeune enfant...Et comme dans tous les romans......... Ce fut une lecture agréable avec quelques personnages attachants et l’ambiance de cette époque très bien décrite.....4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4218
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jörg KASTNER (Allemagne)

Message  belledenuit le Jeu 23 Fév 2012 - 15:51

Mon avis sur La tulipe du mal :

En 2010, et je n'avais pas été convaincue par cet auteur avec La couleur bleue et j'en avais gardé un souvenir mitigé. Alors quand j'ai vu qu'il avait sorti un nouvel ouvrage et que cela concernait des tulipes, je me suis penchée sur la présentation de l'éditeur et je me suis dit qu'il fallait que je donne une autre chance à Jörg Kastner. Et là, ce fût une révélation.

Si dans son précédent livre, Jörg Kastner ne m'avait pas convaincue de son talent d'écrivain de policier historique, la donne change littéralement avec La tulipe du mal.

Ici, nous suivons un personnage déjà apparu dans La couleur bleue puisque c'est encore l'inspecteur Jeremias Katoen qui va mener l'enquête à la suite de deux meurtres perpétrés dans les rues d'Amsterdam et dont l'assassin laisse dans la main de ses victimes un pétale de tulipe qui a de cela de particulier qu'il est noir avec des taches rouge sang.

Dès le début, je me suis sentie dépayser par cette intrigue et par l'histoire de cette tulipe que Jeremias doit découvrir. Tout comme ce cher inspecteur, nous en apprendrons beaucoup et j'étais à deux doigts de compléter ce récit par des recherches sur le net pour trancher le vrai du faux.

Jörg Kastner nous balade avec délectation dans le monde des tulipes mais aussi dans l'Amsterdam du 17ème siècle. Il a fondé une mythologie plausible sur la fameuse tulipe noire dont il est question ici et j'ai été réellement persuadée qu'elle existait. La postface de l'auteur m'a remis les pieds sur terre malheureusement mais tout est si bien mené et façon habile que j'y ai vraiment cru.

Les personnages sont intéressants à découvrir, eux aussi. Nous avons droit à tout une panoplie de gens aisés vénérant la tulipe, d'autres beaucoup plus pauvre la détestant. C'est la guerre entre deux clans et Jeremias doit calmer les esprits pour poursuivre son travail.

Le lecteur est mené entre ces deux bandes et ne sait pas qui croire. Alors on évalue les uns et les autres; on pense; on réfléchit; on tergiverse et fatalement on se dit que peut-être l'assassin est parmi les uns ou les autres. Mais il faut vraiment attendre que l'auteur l'ait décidé pour que la lumière sur toute cette affaire se fasse.

J'ai réussi à m'attacher à certains de ces personnages et après avoir fini cet ouvrage je suis convaincue de poursuivre ma lecture de cet auteur. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer et toujours donner une chance à un auteur lorsque l'on a fait chou blanc sur l'un de ses livres.
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jörg KASTNER (Allemagne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum