Ryszard KAPUSCINSKI (Pologne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ryszard KAPUSCINSKI (Pologne)

Message  gallo le Ven 14 Nov 2008 - 12:25

De : Cocotte8017 (Message d'origine) Envoyé : 26/04/2008 16:32
Ébène, aventures africaines
(Omnibilus, 2000, 332 pages)

Ryszard Kapuscinski est un journaliste polonais qui a débarqué au Ghana en 1958. Il sillonne depuis ce temps ce continent qu'il nous raconte à travers ce livre.

Quel merveilleux récit de voyage! Ce livre est passionnant pour ceux qui aiment découvrir de nouvelles cultures! J'ai beaucoup apprécié son style, loin du documentaire qui peut parfois ennuyer, mais plutôt débordant d'humanité. On ressent le réel attachement de l'auteur pour ce continent. Oui, l'auteur nous raconte des parties de l'histoire, mais ces explications ne sont pas lourdes, mais d'une limpidité qui nous permet de mieux comprendre et nous porte à réfléchir.

L'auteur nous raconte plusieurs anecdotes qui nous font passer par toute la gamme des émotions. Que ce soit le génocide rwandais, les bayayes qui hantent les villes africaines, l'irruption d'un éléphant au milieu d'un parc national, tout est intéressant!

Un voyage au coeur de l'Afrique à ne pas manquer!

Ma note : 5/5


De : Mousseliine Envoyé : 05/05/2008 06:52
Ryszard Kapuscinski - Ebène
(Pocket, 2002, 373 pages)

Ryszard Kapuscinski nous entraîne dans différentes régions et pays d'Afrique, il nous fait découvrir différents peuples, il parle de leurs coutumes et traditions, de leurs superstitions. Il parle des Blancs, de la colonisation, de la température, du paysage, de villes, de villages, de guerres civiles, du racisme entre les ethnies... Il rencontre des gens. On parcourt le Ghana, la Tanzanie, Zanzibar, l'Ouganda, le Nigeria, la Mauritanie, le Rwanda et là on découvre l'origine du génocide, et puis l'Ethiopie, le Sénégal et j'en passe...

L'écriture coule aisément, pas de longues descriptions, les chapitres sont courts, l'auteur nous en dit juste assez, il n'y a pas de suite en tant que tel, d'un chapitre à l'autre on est transporté dans une autre histoire et un autre monde. On survole mais on ne reste pas sur sa faim, on apprend beaucoup de choses sur ce continent mine de rien.

Mais ce livre ne m'a pas donné le goût d'aller en Afrique, il y a peu de positif dans ce continent selon ce que nous raconte Ryszard Kapuscinski. La chaleur, les moustiques, la paludisme, les serpents, les bandits, les guerres tribales, les déplacements périlleux... le danger est partout, et c'est très peu pour moi. Il parle constamment de la chaleur, éviter de lire ce livre en période de canicules. Je suis impressionnée par cet homme qui a finalement passé sa vie à parcourir les endroits les plus inaccessibles et les moins hospitaliers de la terre, et ce pour nous les faire découvrir à nous lecteurs assis confortablement dans notre salon.

Extrait (paroles d'un Africain) : "C'est notre nature, dit-il un brin rebelle et même fier. La nature, c'est quelque chose contre quoi on ne peut pas lutter, que l'on ne peut ni corriger ni transformer. La nature est donnée par Dieu, elle est donc parfaite. La sécheresse, la canicule, le puits vide et la mort sur la route sont parfaits eux aussi. Sans eux l'homme serait incapable de ressentir la volupté de la pluie, le goût divin de l'eau et la suavité vivifiante du lait. La bête serait incapable d'apprécier l'herbe juteuse, de s'enivrer de l'odeur du pré. L'homme ignorerait les délices d'un torrent glacé et cristallin. Il ne lui viendrait même pas à l'esprit que c'est le paradis."

A lire très certainement!

Note : 5/5
Mousseline
--------------------------------------------------------------------------------

Né en Pologne en 1932, Ryszard Kapuscinski manifeste précocement une certaine méfiance à l'égard de l'histoire officielle. A défaut de pouvoir suivre des études de philosophie, enseignement retiré des programmes à l'université de Varsovie, il se tournera vers l'histoire. Reporter, correspondant pour l'Agence de presse polonaise jusqu'en 1981, il parcourt le monde depuis l'Asie jusqu'en Amérique latine, en passant par l'Afrique et le Moyen-Orient, couvrant des dizaines de guerre et autant de révolutions tiers-mondistes. Il est renommé pour ses reportages sur les dérives du tiers-monde et sur l'empire soviétique. "Le Négus" et "Le Shah" sont considérés comme ses deux textes majeurs. Ses romans ont été couronnés par de nombreux prix. En 2000, "Ébène" est élu Meilleur Livre de l'année par Lire et couronné par le Viareggio (prix italien) et par le Prix Tropiques attribué par le Sénat français. Le Prix Principe de Asturias de Comunicacion y Humanidades le salue en 2003 pour l'ensemble de son oeuvre. Il est décédé à Varsovie le 23 janvier 2007.


De : Shan_Ze Envoyé : 06/06/2008 13:38
Ebène, aventures africaines - de Ryszard Kapuscinski

Ryszard Kapuscinski est un journaliste polonais qui débarque pour la première fois en Afrique en 1958, au Ghana. Il nous fait visiter ce continent, à travers quelques pays, en nous livrant ses notes de voyage.

L’Afrique est vraiment un continent à part : par la joie, le partage de ses habitants ou par le soleil et la misère qui y règnent. Mais l’Afrique est aussi une terre comme tant d’autres où l’envie de pouvoir et d’argent sont constants ; la haine de l’autre, différent de soi, très forte.

Ce parcours aussi bien historique que géographique m’a soufflé ! Et ses nombreuses images fortes que je vous laisse découvrir… Absolument époustouflant !

Note : 5/5


De : Philcabzi5 Envoyé : 11/06/2008 01:41
Ébène - Aventures africaines
Ed. Plon, 2000, c1998, 326 pages Note: 4.9/5

Mon avis:

J'ai moi aussi été emballée par ce récit de voyage bien particulier. J'ai particulièrement apprécié les multiples anecdotes anodines en soi mais qui décrit si bien (du moins à ce que je pense!) ce continent sans pitié. Sa façon de raconter l'histoire et même la politiques n'est jamais ennuyante et l'auteur ne nous surcharge pas de détails superflus. Et pour ajouter à cela, la plume est riche et j'ai très bien ressentis l'exaspération, la chaleur, la soif, bref les sentiments et états qu'il décrivait. Le seul mini-bémol (d'où le 0.1)… j'aurais tout de même aimé avoir plus de développement pour certaines sections du livre (en particulier quand il décrit les coutume de certains peuples)! Donc un 0.1 point en moins pour une raison positive!

Citation:

C'est la guerre la plus longue et la plus meurtrière de l'histoire de l'Afrique et sans doute du monde, mais comme elle a lieu dans une province perdue de notre planète et qu'elle ne menace personne directement, notamment en Europe ou en Amérique, elle ne suscite guère d'intérêt. Par ailleurs, le théâtre de cette guerre, ses vastes et tragiques champs de mort sont pratiquement inaccessibles aux médias pour des raisons de communications et à cause des restrictions drastiques de Khartoum. Aussi pratiquement personne dans le monde ne sait qu'au Soudan en ce moment se désoule une guerre effroyable.

C'est horrible que 10 ans plus tard cette citation soit encore d'actualité...


De : Clochette1509 Envoyé : 15/06/2008 13:35
Ebène - Aventures africaines. - Ryszard Kapuscinski

Mon avis :
Et bien moi non plus, je ne vais pas déroger à la règle, et ce livre va être un de mes coups de coeur de l'année.
Et pourtant c'était mal parti ! En effet, je suis guère attirée par les récits de voyage et l'Afrique me semble si loin et si différente que je ne m'y suis jamais intéressée. Et puis les livres documentaires, ce n'est vraiment pas ma tasse thé, car dans ces cas-là, ma mémoire est une vraie passoire, et je ne retiens rien.
Et, pourtant avec "Ebène", bien m'en a pris de m'y attaquer. Il a changé ma vision de l'Afrique. Comme bon nombre d'occidentaux, on a de l'Afrique une vision de chaleur, de désert, de gens affamés.
Mais RK, en fin conteur, et au travers de multiples anecdotes, nous montre que ce n'est pas seulement cela. C'est aussi un continent riche en couleurs, en traditions ancestrales qui malgré les multiples colonisations perdurent. Une entraide et une solidarité qui nous font honte quand on voit dans quelles conditions ils vivent, et qu'ils se satisfont de choses bien simples.
Et puis cela m'a permis de comprendre des conflits qui me semblaient parfois bien opaques (Le Libéria, l'Ethiopie, le Rwanda). J'ai eu l'impression que pas un de ces pays n'avaient été épargnés par les guerres.
Comme les autres, j'ai eu envie de mettre une citation (j'ai du annoter au moins 1/4 du livre) et voici celle que j'ai retenu :

Ryszard et son guide, au cours d'un dîner dans un restaurant, ont vu débarqué un éléphant. Après réflexion, celui-ci a décidé de ne pas s'attaquer aux hommes, et de repartir tranquillement (quand il est séparé du troupe, l'éléphant solitaire devient un fauve fou furieux)

"Tu as vu ? - Oui, ai-je répondu toujours à moitié mort de frayeur. C'était un éléphant - Non, a-t-il rétorqué. L'esprit de l'Afrique prend toujours la forme de l'éléphant. Car l'éléphant ne peut être vaincu par aucun animal. Ni par le lion, ni par le buffle, ni par le serpent"

Une belle conclusion pour un livre d'exception.

Ma note : 5/5 - Un très gros coup de


De : Calepin0 Envoyé : 20/06/2008 05:14
Étrange que vous ayez tous trouvé ce livre fascinant. Je viens d'abandonner la lecture tellement je trouvais cela ennuyant.

avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryszard KAPUSCINSKI (Pologne)

Message  gallo le Ven 14 Nov 2008 - 12:26

De : opalecat Envoyé : 23/06/2008 18:47
Ebène - Ryszard KAPUSCINSKI

Mon avis: j'ai beaucoup apprécié de lire ce livre car à travers son métier de journaliste (métier qui me fascine du fait de la multiplicité de ces facettes),Ryszard m'a fait découvrir un continent avec ses traditions et ses problèmes.Malgré la récurrence de certains thèmes comme la mort violente, la faim, la soif, la chaleur écrasante....je n'arrive pas à imaginer (moi, l'occidentale qui à tout ce dont elle a besoin et même plus.....) ce que vivent ces populations.Des lectures de ce genre peuvent atteindre le moral de certains lecteurs mais, pour ma part, je trouve que cela nous montre que nous sommes des privilégiers (car on à tendance à l'oublier trop souvent!!!!) et ça remet les petites broutilles de notre vie quotidienne dans leurs contextes.
Ce qui m'a plu aussi durant ma lecture,c'est que j'ai fait des recherches au fur et à mesure pour situer les régions au niveau géographique,historique,politique....pour bien saisir les actions dans leur ensemble.Du coup, j'ai mieux compris le conflit Hutus/Tutsis au Rwanda, conflit qui était très opaque pour moi avant cette lecture.
Je finirais ma critique sur cette citation ( qui montre une des faces absurdes de notre société):
"Les hommes ne sont pas affamés parce qu'il y a pénurie de vivres.En fait, le monde croule sous la nourriture.Mais entre ceux qui veulent manger et les magasins remplis se dresse un obstacle majeur: le jeu politique."

Ma note: 4,5/5


De : Philcabzi5 Envoyé : 27/07/2008 15:18
Le Négus de Ryszard Kapuscinski
Ed. Flammarion, 1984, c1978, 165 pages - Note: 4/5

Résumé:
Dans Le Négus, Ryszard Kapuscinski laisse la parole aux contemporains et fidèles de Hailé Sélassié, Empereur d'Éthiopie de 1930 à 1974. Par leurs souvenirs l'ombre de cet homme qui fut aimé et vénéré par son peuple, resurgit dans toute sa folie et sa soif de pouvoir. Les rituels les plus étranges, les décisions les plus absurdes y sont décrits comme étant d'essence divine car l'empereur était le chef de l'Église, l'Élu de Dieu, le directeur des consciences. La disparité entre l'élite corrompu et riche et le peuple pauvre et rachitique nous est expliqué par des arguments ahurissants qui semblait être d'une évidence absolue pour les dignitaires loyaux de l'Empereur. Mais certains se sont rebellés et en ont eut assez de cette vie. Ce fut alors la révolution et la chute d'un Empire, d'un monde.

Mon avis:
Je n'ai loué ce bouquin à la bibliothèque que parce qu'il avait été écrit par l'auteur d'Ébène, je n'avais aucune idée du sujet. Quand j'ai lu la quatrième de couverture, je me suis dit que j'allais m'ennuyer ferme par des descriptions politiques et historiques d'un pays que je ne connaissais absolument pas. Et bien pas du tout! Premièrement la forme est très agréable: Kapuscinski laisse la parole aux témoins de l'Ancien Régime tout en complétant et liant ces témoignages par des informations complémentaires. Aussi comme écrit en quatrième de couverture: Mort et folie rôdent dans cette chronique qui prend l'ampleur d'une fable cruelle et captivante, où l'histoire se fait aussi exemplaire qu'une légende. Le sujet est finalement extrêmement intéressant et on referme ce livre en ayant appris beaucoup sur une époque et un monde vraiment particulier.

Citation:
Un homme affamé toute sa vie ne se rebellera jamais. Dans le Nord il n'y avait pas de rébellion. Personne n'élevait la voix ni la main. Mais si le sujet commence à manger son content, qu'on lui enlève le bol, et il entre immédiatement en rébellion. L'utilité de la faim, c'est qu'un homme affamé ne pense qu'au pain. Il est tout empêtré dans l'idée fixe de manger. Il perd le reste de sa vitalité à y penser, et il n'a ni le désir ni la volonté de s'amuser à désobéir.

- Explications donné par un dignitaire quant aux milliers de morts dans le Nord de l'Éthiopie.




De : Philcabzi5 Envoyé : 04/09/2008 15:46
Imperium de Ryszard Kapuściński
Ed. Plon, 1994, c1993, 341 pages - Note: 5/5

Résumé:
Contrairement à Ébène, dans Imperium le froid, le vent, la neige et le silence dominent. Ryszard Kapuściński nous entraîne dans un monde qu'il connaît bien, un monde en mutation, et il débute d'ailleurs par ses souvenirs d'enfance à Pińsk lors de l'invasion bolchévique de 1939. Il relate ensuite son voyage ferroviaire avec le Transsibérien en 1958 qui lui semble interminable et propice à la folie tant le paysage est blanc et monotone. En 1967, il revient dans l'Imperium en visitant les républiques non-russes de l'URSS. Cet impressionnant voyage lui permet de rencontrer une foule de gens et de se rendre compte lui-même de la folie du pouvoir en place.

C'est un monde d'une gravité, d'une autorité et d'une résignation totales. "Apprenez à obéir, à vous soumettre, à vous faire le plus petit possible. Le mieux, c'est de faire ce que vous avez à faire, de vous taire, de ne pas poser de questions."

La visite des républiques telles la Géorgie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Turkménie, le Tadjikistan, la Kirghizie et l'Ouzbékistan lui permet de nous raconter une foule de mœurs et coutumes qui malgré l'emprise bolchévique, sont restés présents au cœur de ces régions.

Pendant le festin, on présente à l'Invité la tête bouillie du mouton sur une assiette pour qu'il mange la cervelle. Puis il doit extraire un œil et l'avaler. Il faut savoir que l'œil d'un mouton est de la grosseur d'une prune. Le maître de céans mange l'autre œil. Ainsi se crée un lien fraternel entre lui et son hôte. Une expérience qui ne s'oublie pas de sitôt.

Plus de vingt ans plus tard, l'auteur reviendra sur ses pas pour se rendre compte du changement politique et surtout psychologique de l'homo sovieticus. Ainsi de 1989 à 1991, il parcourra d'incroyables distances pour se rendre compte des atrocités commises avant 1985. Il se rendra au-delà du cercle polaire pour visiter les camps de travail d'où les hommes et les femmes ne revenaient que rarement. Il se rendra en Ukraine pour y rencontrer des survivants de la grande famine. Il rencontrera des gens qui tentent de se libérer de l'emprise de cette grande puissance. Il nous parle aussi des répercussions de la perestroïka (restructuration) et de la glasnot (liberté de parler) en place depuis 1985.

Finalement, il sera de retour en 1992-1993 pour constater et décrire la chute de l'URSS survenue le 25 décembre 1991.

Mon avis:
Vu l'ampleur de mon résumé, vous doutez bien que ce livre m'a fasciné! J'ai toujours été intéressée par la Russie et son histoire, ce livre ne pouvait donc que me plaire. De plus, j'y ai retrouvé la plume très vivante de Ryszard Kapuściński mais cette fois-ci avec un petit quelque chose de plus, une touche plus émotive, plus personnelle. Une des particularité de ce bouquin est la présence constante de citations d'auteurs littéraires ou documentaires pour mieux expliquer ses dires. Mais attention, je dois vous avertir que ce livre est beaucoup plus documentaire que récit de voyage comme l'est Ébène. Il y a une quantité impressionnante d'informations d'ordre politique et sociologique, ce qui pourrait ne pas vous plaire à moins d'aimer l'histoire de cette partie du monde.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryszard KAPUSCINSKI (Pologne)

Message  Calepin le Dim 27 Sep 2009 - 17:06

Ebène, Aventures africaines, de Ryszard Kapuscinski
Éditions Plon
2000, 332 pages

Ouf ! Je déplairai sans doute à bien des gens, mais j'ai décidé d'abandonner la lecture de ce récit. Après environ 100 pages, je dois me rendre à l'évidence : tout ceci m'ennuie au plus au point.

Présenté comme un récit où on mélange journalisme/art, je trouve que la part du journalisme se fait beaucoup trop présente. Et comme c'est un monde qui ne m'intéresse pas vraiment, j'ai peine à y trouver mon compte. Malgré certaines portions intéressantes sur la culture africaine, l'auteur a tendance à s'éparpiller ce qui m'a fait perdre le fil. Quant au style, il manque de couleurs et m'apparaît trop souvent terne. Journalistique en fait. Donc, pour un amateur d'écriture à tendance poétique, je n'ai malheureusement pas eu grand chose à me mettre sous la dent...

_________________
Lecture en cours



Les lettres ; de l'oxygène au coeur et des jumelles pour voir plus loin.
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryszard KAPUSCINSKI (Pologne)

Message  Mousseline le Dim 27 Sep 2009 - 21:17

Mais tu ne l'avais pas déjà abandonné ce livre ? tu as retenté ?

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryszard KAPUSCINSKI (Pologne)

Message  géromino le Lun 31 Jan 2011 - 8:50

"Mes voyages avec Hérodote" Pocket 2010 340 pages (1ère éd.2004, puis Plon 2006)

Après ses études R. Kapuscunski est embauché comme reporter débutant pour un journal Polonais. "Un jour, j'aimerais bien partir à l'étranger" dit-il à sa directrice. Il pensait à la Tchécoslovaquie, par exemple.
Dans ce milieu des années 50, l'étau communiste se desserre sensiblement, depuis la mort de Staline en 1953. Une année s'écoule après cette phrase anodine, quand la directrice le convoque: "Nous allons t'envoyer en Inde". Avant de partir, on lui confie un livre: "C'était un énorme bouquin à la jaquette rigide tendue de toile jaune. Sur la première de couverture, je lus le nom de l'auteur et le titre de l'ouvrage imprimés en lettres dorées: Hérodote, HISTOIRES".

Et Kapuscinski va promener son livre en Inde, en Chine puis en Afrique. Il va mêler ses propres découvertes du monde (lui qui n'a jamais quitté son pays) à celles de ce voyageur infatigable que fût Hérodote. Ce dernier est un des premiers à courir le monde, sans cesser de s'étonner de tout: "Pour lui le voyage, synonyme d'effort, de recherche, de quête de savoir, la connaissance de la vie, du monde, de soi-même, voilà ce qui le motive.
Kapuscinski est fasciné par Hérodote et s'inspire de sa sensibilité dans son travail de journaliste itinérant. Il nous fait partager son engouement pour ce voyageur à la mémoire prodigieuse, qui collationne partout où il passe les informations dignes d'intérêt. Hérodote n'a pas vécu à toutes les époques qu'il relate, mais sont esprit curieux questionne, interroge, s'intéresse à la vie des gens et ainsi emmagasine une montagne de données historiques qui vont lui permettre de comprendre le passé de ces peuples, de ces rois qui ont modelé l'histoire et de nous les faire parvenir.
Imaginez vous vivre au temps de ces rois légendaires qu'étaient
Crésus, ou Darius, partager leurs conflits, vivre ces
histoires des temps de l'antiquité où perses, grecs, scythes se partageaient le monde.

Par rapport aux deux autres ouvrages de Kapuscinski que j'ai eu l'occasion de lire ("Ebène" et "Il n'y aura pas de paradis"), celui-ci ne parle pas tellement de son travail de reporter proprement dit, mais cite l'oeuvre d'Hérodote en y piochant abondamment et esquisse le portrait de ce grec qui vivait il y a 2500 ans. Je ne connaissais pas Hérodote et pas beaucoup non plus cette période, j'ai trouvé cette approche très enrichissante et instructive qui donne envie d'en savoir un peu plus sur ces HISTOIRES et sur son auteur.

"...L'auteur grec commençait en effet à m'intriguer,il suscitait ma sympathie. Je lui étais reconnaissant de m'accompagner et de m'aider dans mes moments d'incertitude et de désarroi. Sa manière d'écrire donnait l'impression d'un être bienveillant et curieux du monde, d'un homme se posant d'innombrables questions et prêt à parcourir des milliers de kilomètres pour y trouver une réponse."
Ryszard Kapuscinski

Note: 4/5

avatar
géromino

Nombre de messages : 2870
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryszard KAPUSCINSKI (Pologne)

Message  noemiejardine le Sam 7 Mai 2011 - 18:52

Mes voyages avec Herodote



  • Poche: 341 pages
  • Editeur : Pocket (4 septembre 2008)
  • Collection : Pocket
  • ISBN-10: 2266173014
  • ISBN-13: 978-2266173018

Pour le résumé, se référer à celui de Geromino, très bien fait et amplement suffisant!
comme lui
Je ne connaissais pas Hérodote et pas beaucoup non
plus cette période, j'ai trouvé cette approche très enrichissante et
instructive qui donne envie d'en savoir un peu plus sur ces HISTOIRES
et sur son auteur.

en tous les cas, ce livre m'a donné envie de lire d'autres Kapuscinski
après ça, on regarde et écoute autrement les reporters, non?

45/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ryszard KAPUSCINSKI (Pologne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum